Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Havre anti G8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Le Havre anti G8   Dim 22 Mai - 0:32









Citation :
G8: face à la forteresse Deauville, l'"ultragauche" décentralise son action

Face au déploie­ment sécu­ri­taire mas­sif pour pro­té­ger Deauville à l'occasion de la réunion du G8 les 26 et 27 mai, une bonne par­tie d'activistes anar­chistes, auto­nomes et liber­taires pour­raient bou­der la ville bal­néaire au pro­fit d'actions décen­tra­li­sées, comme à Paris et à Berlin.

Soucieuses d'éviter les vio­lences en marge du G8 pré­sidé par la France, les auto­ri­tés ont mobi­lisé plus de 12.000 poli­ciers, gen­darmes et mili­taires aux alen­tours de Deauville. Dans les airs, des drones assu­re­ront la sur­veillance du périmètre.

Une débauche de moyens visant à empê­cher tout débor­de­ment des éléments les plus radi­caux du mou­ve­ment anti-G8, notam­ment les membres de la mou­vance "anarcho-autonome", dans le col­li­ma­teur de la police fran­çaise qui y voit les héri­tiers du groupe Action directe.

Selon un poli­cier spé­cia­liste de l'anti-terrorisme, cette nébu­leuse, qui compte "quelques cen­taines de per­sonnes moti­vées seule­ment", "va ten­ter de per­tur­ber le som­met du G8, comme c'est habi­tuel", comme vont "ten­ter de le faire les altermondialistes".

Impossible d'exclure que cer­tains fassent le voyage, les auto­nomes reven­di­quant un mode d'action spon­tané, hors cadre syn­di­cal ou poli­tique. Toutefois, cette année, le mot d'ordre des mili­tants anti-G8 semble plu­tôt pen­cher en faveur du boy­cott de Deauville, au pro­fit d'initiatives locales.

"Deauville, nous ne boi­rons pas de ton eau!", pro­clame l'"Appel de Dijon", adopté fin novembre sur des bases "anti­ca­pi­ta­listes et anti­au­to­ri­taires" à l'issue d'une réunion inter­na­tio­nale, et relayé en plu­sieurs langues sur les sites inter­net alter­na­tifs (Dissent!, indymedia...).

"Nous ne vou­lons pas aller exac­te­ment là où nous atten­dront les forces répres­sives", écrivent ses auteurs. "Les contre-sommets de Strasbourg, Copenhague et Bruxelles ont été ins­truc­tifs: nous ne vou­lons pas ser­vir une nou­velle fois d?entraînement aux tech­niques contre-insurrectionnelles des forces de l?ordre".

Ce groupe appelle ainsi à "des actions décen­tra­li­sées": "blo­cage des flux écono­miques", "attaques contre les sym­boles de l?Etat et du capi­tal", "mani­fes­ta­tions ou occupations"...

Suivant la consigne, un col­lec­tif pari­sien a décidé d'organiser des mani­fes­ta­tions dans la capi­tale fran­çaise les 26 et 27 mai. "Le G8 est par­tout! Nous aussi! Ne les lais­sons pas déci­der pour nous!", mar­tèle leur tract.

Dans la même veine, un col­lec­tif alle­mand bap­tisé "Berlin contre le G8!", appelle à une mani­fes­ta­tion le 26 mai dans la capi­tale alle­mande, sui­vie le len­de­main d'"actions créa­tives directes contre le capi­ta­lisme et le G8".

La Fédération anar­chiste a appelé à une mani­fes­ta­tion ce samedi à Paris en faveur de l'autogestion qui a ras­sem­blé 150 personnes.

De nom­breuses orga­ni­sa­tions alter­mon­dia­listes, syn­di­cales et poli­tiques ont choisi elles la forme tra­di­tion­nelle du contre-sommet. Mais ce der­nier se tien­dra au Havre, à 17 km de Deauville, et com­men­cera dès samedi, plu­sieurs jours avant le début de la réunion du G8.

"On attend 5.000 à 10.000 per­sonnes pour une manif fes­tive et dyna­mique", affirme Ronack Monabay, un des orga­ni­sa­teurs. De fait, de 4.000 (police) à 7.000 per­sonnes (orga­ni­sa­teurs) ont défilé sans inci­dent dans les rues du Havre.

Toutefois, jure M. Monabay, "ça ne va pas être le som­met de Gênes (en 2001, ndlr) ou de l'Otan" en 2009 à Strasbourg, tous deux émaillés de vio­lences pro­vo­quées notam­ment par les "Black Blocks", indi­vi­dus vêtus de noir et mas­qués issus de la mou­vance autonome.

"Nous n'attendons abso­lu­ment pas de bloc anar­chiste pur et dur. On est quasi-certains qu'ils ne vien­dront pas. D'habitude, on entend par­ler de leur venue. C'est pour­quoi on ne com­prend pas du tout la ten­sion que fait mon­ter la police. Ils mettent en avant une mino­rité fan­tas­mée pour décré­di­bi­li­ser tout le monde et faire flip­per les gens".

http://www.vousnousils.f

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le Havre anti G8   Dim 22 Mai - 0:43

Citation :
Plusieurs milliers de manifestants opposés au G8 du 26 et 27 mai ont défilé samedi après-midi au Havre
21 mai 2011 17:30

Le Havre (F): plusieurs milliers de manifestants opposés au G8 ont défilé samedi après-midi, à cinq jours du sommet des chefs d'Etat prévus les 26 et 27 mai à Deauville. Quelques incidents ont éclaté en fin d'après-midi quand plusieurs dizaines d'extrémistes s'en sont pris à des vitrines de banques.

http://www.tsr.ch

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le Havre anti G8   Dim 22 Mai - 16:28


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le Havre anti G8   Dim 22 Mai - 22:38

Citation :
Concert anti-G8: 3 jeunes arrêtés
22/05/2011

Trois jeunes soupçonnés d'avoir participé à des incidents après le concert du "Contre G8" altermondialiste du Havre hier soir ont été interpellés et placés en garde à vue ce matin, indique une source proche de l'enquête.

L'un d'eux est soupçonné d'avoir lancé des cailloux en direction de policiers et les autres d'avoir cassé la vitrine d'une banque, après le concert qui s'est achevé vers 02h00 dans la nuit de samedi à dimanche. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue au commissariat du Havre.

Le collectif organisateur de ce "Contre G8" qui s'est achevé dimanche par des forums a confirmé ces interpellations. "Ce sont des gestes idiots mais il faut relativiser et il ne faudrait pas que la police se venge parce que les prédictions apocalyptiques qu'elle faisait avant ce Contre G8 ne se sont pas réalisées", a affirmé Christian Pigeon, un responsable de Solidaires.

La police continuait par ailleurs d'enquêter sur les brefs incidents qui se sont produits à la fin de la manifestation d'hier qui a réuni quelques milliers de personnes. Des vitrines ont été brisées avant que le service d'ordre de la manifestation ne s'interpose.

Le G8 se déroulera à Deauville (Calvados) jeudi et vendredi, avec un dispositif de sécurité exceptionnel qui va mobiliser jusqu'à 12.252 policiers, gendarmes et militaires du 25 minuit au 27 après-midi.

Le Figaro

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le Havre anti G8   Dim 22 Mai - 23:00

Citation :
Manifestation au Havre contre le prochain G8 de Deauville

La grande manifestation altermondialiste contre le sommet du G8 prévu les 26 et 27 mai à Deauville a rassemblé samedi quelques milliers de manifestants dans les rues du Havre.

«G8 dégage !»: les altermondialistes ont défilé dans la bonne humeur samedi au Havre contre le prochain sommet du G8 qui se tiendra la semaine prochaine à Deauville. Sous un soleil d'été, le défilé a réuni entre 7000 manifestants, selon les organisateurs et un peu moins de 4000 selon la police.

Les manifestants étaient réunis derrière de grosses fanfares, des percussions et des tables de camping pour exposer brochures et affiches ou solliciter la générosité des passants. Le cortège était encadré par un important service d'ordre de la CGT.

Un septuagénaire à la belle barbe blanche vend comme au bon vieux temps «La cause de peuple», le journal porté par Jean-Paul Sartre dans l'après-mai 68, disparu en 1972. «Eh oui, on l'a relancé depuis septembre. On en est au numéro sept», explique-t-il, jovial, à ceux qui s'étonnent de cette résurrection.

Certains ont revêtu les «habits de la décroissance», tel ce jeune homme qui, sur un «tee shirt» blanc, porte une cravate où s'affiche en rouge sur fond blanc le mot «Décroissance». Un autre «décroissant» a revêtu la veste noire et le nez rouge du clown. Un peu plus loin, un homme au visage buriné, pantalon noir et chemise noire, s'est fabriqué un foulard de pirate avec un drapeau rouge du syndicat Sud. Un jeune homme slalome dans la foule, juché sur un vélo à une roue.

Quelques vitrines cassées

La banderole de tête «G8 dégage, les peuples d'abord, pas la finance» précède les oriflammes syndicaux, mais aussi les drapeaux tunisiens et palestiniens. Au premier rang, un jeune homme arbore un tee shirt rouge à l'effigie de la place Tahrir, la célèbre place du Caire tenue pendant des semaines en début d'année par des Egyptiens contre le régime d'Hosni Moubarak.

Outre les syndicats, Europe Ecologie-Les Verts, le Nouveau Parti Anticapitaliste et les anarchistes très présents, plusieurs associations, dont la Ligue des Droits de l'Homme, Artisans du Monde, les Amis de la Terre ou Sortir du nucléaire, défilent, chacune avec son slogan. «Aidons l'argent à quitter les paradis fiscaux», réclame ainsi le Comité Catholique contre la Faim dans le Monde. «Désarmons les marchés financiers», renchérit Attac. «Français, immigrés, mêmes patrons, même combat», affirme une troisième.

Malgré la vigilance du service d'ordre, des jeunes cagoulés armés de tiges ont réussi à casser quelques vitrines à l'écart de la manifestation. Mais la casse a été limitée et la journée n'a été marquée par aucune interpellation.

Par Le Fig'Avec AFP

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le Havre anti G8   Lun 23 Mai - 0:27

http://www.wat.tv/video/21-mai-2011-havre-anti-g8-g20-3p9k1_2l5wn_.html

http://www.mobilisationsg8g20.org/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le Havre anti G8   Lun 23 Mai - 18:13


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le Havre anti G8   Mar 24 Mai - 1:39


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Black Bloc   Jeu 23 Juin - 0:51

Citation :
Black blocs: plongée dans l'ultragauche anti-G8
Par Antoine Marnet, L'Express

Le mouvement est né à Berlin-Ouest dans les années 80. Ce sont les policiers allemands qui les ont baptisés "black blocs" en référence au noir de leurs tenues, la couleur de l'anarchisme.
AFP


Pendant plusieurs jours, notre journaliste a côtoyé incognito les militants de l'ultragauche qui avaient prévu d'intervenir durant le G8 de Deauville.

Samedi 21 mai La rue est à eux


Le village "alternatif" a été installé dans un camping désaffecté de la forêt de Montgeon, au Havre (Seine-Maritime). Autour de moi, les "black blocs" s'équipent avant le combat:lunettes de plongée ou de ski pour protéger les yeux en cas de jet de bombes lacrymogène, flacon de sérum physiologique dans la poche, pull à capuche noire, keffieh. Certains ont un masque à gaz et l'un d'eux enfile même un gilet pare-balles.

Comme les autres, j'ai du jus de citron sur moi pour asperger mon foulard en cas de charge des forces de police. L'acidité réduit l'effet des lacrymo et aide à mieux respirer. Pour ne pas se faire repérer après les manifestations, les black blocs portent des vestes réversibles et ont de quoi se changer dans leur sac à dos, notamment des vêtements de couleurs vives pour contraster avec leur uniforme d'action. Parmi les 200 militants altermondialistes du camp autogéré, je repère une quarantaine de black blocs, dont à peine cinq filles, plutôt suiveuses que meneuses.


"Avant de partir, notez bien le numéro de la legal team !" entend-t-on crier à répétition. Un marqueur passe de main en main et nous nous tatouons à l'intérieur du bras le numéro de portable d'un membre de l'équipe juridique du camp en lien avec un avocat. Utile en cas d'arrestation. Quatre black blocs portent tant bien que mal une grande table peinte en rouge, taguée d'un message anarchiste et qui peut se transformer en bouclier, si besoin. Nous nous élançons dans la forêt d'un pas pressé. Un des membres de la medical team du groupe nous guide. Arrivés à hauteur de la manifestation, qui rassemble près de 5 000 altermondialistes, les black blocs se regroupent au niveau de la CNT, un syndicat anarchiste. Au passage, quelques boules de peinture sont jetées sur la douane, symbole de la force répressive de l'Etat. "Vous, les barjos, vous allez vous calmer !" tente un syndicaliste du service d'ordre de la CGT, qui se voit répondre:"Police syndicale, milice du capital !" Le ton monte. Arrivé à la fin du parcours, un black bloc donne de grands coups de pied dans la vitrine d'une banque. D'autres le rejoignent. Pour les black blocs, le chantier du tramway offre une tranchée de pierres à jeter. En deux temps, trois mouvements, ils renversent quatre poubelles qu'ils enfument. La rue est à eux, et la visibilité des "BACeux", les policiers de la brigade anticriminalité, en civil, amoindrie. Quatre vitrines de banques et de mutuelles sont pulvérisées. Au loin, j'aperçois une rangée de CRS, et je me rends compte que, si les policiers chargent, ce sera le carnage, car nous nous engouffrons en masse dans un cul-de-sac.

Les forces de l'ordre ont bien saisi la technique anglaise du kettling, consistant à coincer tous les manifestants dans une souricière. Le service d'ordre de la CGT forme une barrière humaine pour empêcher les black blocs de se réfugier à l'intérieur. Alors qu'un policier de la BAC tente d'embarquer quelqu'un, une foule d'une centaine de personnes se rue sur lui, et quelques-unes lui lancent des pavés. L'agent et ses collègues battent en retraite. Applaudissements. Les black blocs se félicitent de ce "mouvement de solidarité".

Dimanche 22 mai Des léninistes, des anarchistes


J'apprends que cinq jeunes du village alternatif ont été arrêtés pour dégradation de biens et violence pendant la nuit. La legal team est sur le qui-vive. Elle est en contact avec l'avocat Antoine Mary, habitué des affaires impliquant des militants engagés. Les quelques 12 000 policiers et militaires prévus dans la région pour endiguer ce "contre-G8" me donnent l'impression de surestimer les forces tactiques de leurs adversaires.

Les Allemands, qui avaient fait leurs preuves à Strasbourg (Bas-Rhin) lors du contre-sommet de l'Otan de 2009, sont absents. Leur "sens de l'organisation" est d'ailleurs regretté au Havre par les black blocs français et d'Europe de l'Est. Les militants, ici, sont peu nombreux et je comprends pourquoi:les altermondialistes ont conseillé des actions décentralisées à la fin de l'année 2010, pour déjouer les pièges de la police. Du coup, la quarantaine de black blocs présents n'atteint pas le seuil de la "masse critique" permettant les actions d'ampleur. La plupart ont une petite vingtaine d'années, de la gouaille, et ne se prennent pas la tête pour élaborer leurs tactiques.

Certains sont des red skins, avec des chaussures type Dr. Martens, pantalon noir et bretelles. J'ai beau savoir qu'ils sont antifascistes - "antifaf", comme ils disent -, donc antiskinhead, leurs crânes rasés leur donnent un air agressif. Entre eux, les black blocs discutent des différents squats politiques dans lesquels ils ont vécu, de leurs petits boulots, des astuces pour toucher des aides. Certains sont étudiants ; les autres, sans emploi fixe, veulent "faire du social". Ce sont avant tout des militants surréactifs:ils vadrouillent en Europe au gré des manifestations altermondialistes. Issus de la mouvance anarcho-autonome pour la plupart, ils ont une vraie conscience politique, même s'ils estiment qu'aucun parti ne les représente. Certains se revendiquent léninistes; d'autres, anarchistes. Ils s'informent sur tous les sujets de justice sociale. Dans leur optique, casser est une technique d'action conçue pour faire passer un message, leurs cibles évoluant selon le thème des manifestations. Ce faisant, ils ne nient pas le plaisir qu'ils prennent à détruire les biens de multinationales et même de l'Etat, qui, à leurs yeux, ne leur apporte rien.

Lundi 23 mai "Anticapitalista!"


Dans l'ensemble, la cohabitation fonctionne plutôt bien dans le camp entre les black blocs, qui s'interdisent de boire de l'alcool avant leurs actions, les hippies et les punks, défoncés à longueur de journée. L'assemblée générale décide de faire partir la "commission action" en repérage au pont de Normandie, en prévision de la manifestation du jeudi suivant avec les syndicats, "au plus près de Deauville".

Ce matin-là, les black blocs, qui plaisantent entre eux, ne me paraissent pas si dangereux. Ils semblent juste plus révoltés que les autres jeunes de leur âge. Une vingtaine de personnes s'en va gaiement en direction de la gare. Je les entends crier : "Anticapitalista !" On m'explique que des agents de la BAC ont à nouveau embarqué un membre du camp, exceptionnellement isolé, les black blocs se déplaçant toujours en groupe pour éviter les arrestations. Les jeunes ont accouru en direction des policiers pour tenter de récupérer leur "camarade". Cette fois, l'action de solidarité a échoué, le bloc n'étant pas assez fourni ni compact. Les agents ont sorti les matraques télescopiques et embarqué un deuxième jeune, puis Ben (1), accusé d'avoir craché sur un policier alors qu'il se tenait à l'écart du mouvement. Les autres se sont carapatés comme des lapins. Le soir, quand je reviens au camp, je vois sur les panneaux d'affichage que des formations "bloc" et "clown bloc" sont prévues cette nuit-là. Déguisées, les personnes soutenant les black blocs mais refusant l'affrontement direct avec la police s'occupent de faire diversion avec leur nez rouge.

Mardi 24 mai Des RG dans le camp ?

Les occupants du camp débattent de la précarité. Les black blocs sont bien placés pour en parler, ils sont tous fauchés, et passent leur temps à se taxer des cigarettes roulées. Alors que j'imaginais une organisation parfaitement huilée, je me rends compte que les black blocs se greffent simplement aux villages altermondialistes, et voyagent en stop, le plus souvent. Ben se fait de nouveau arrêter. En l'apprenant, une quarantaine de personnes du camp se dirigent vers le commissariat, criant : "Justice partout, police nulle part !" et "Stop au harcèlement psychologique". D'après la rumeur, Ben pourrait être relâché s'il "donnait" celui qui a craché sur un agent. Le procureur Nachbar sort devant le commissariat pour entamer la discussion. Il est accueilli au cri de:"Un flic, une balle; un proc, une rafale !" Un autre de leur slogan favori ? "Flic suicidé, à moitié pardonné !"


Jeudi 26 mai rendez-vous au G 20

Les forces de l'ordre contrôlent toujours les voitures qui sortent du campement. Ben est finalement relâché sans être jugé, alors que personne ne s'est rendu. La pression policière a été efficace, puisque la plupart des black blocs quittent Le Havre avant même les manifestations prévues à la plage et au pont de Normandie. Le sommet du G 8 s'ouvre sans encombre, alors que les black blocs sont déjà passés à l'étape suivante:le contre-G 20 prévu à Cannes (Alpes-Maritimes), en novembre prochain. Cette fois, ils ont bien l'intention de reprendre la main.

(1) Son prénom a été modifié.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Havre anti G8   Aujourd'hui à 6:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Havre anti G8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le topic Anti-Spoiler
» Compil anti-NSBM !
» Just Music Beats - The Anti Christmas tape [BuddahKriss]
» Punk & Post Punk Stories ... le topic anti Rock Prog' !
» Spot anti-drogue... Ca choque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Manifs-
Sauter vers: