Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 21 Mai, contre l'homophobie à Tours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Jeu 5 Mai - 0:37

Trouvé sur Facebook

Citation :
Oï !! Oï !! Oï !!

« Le 21 mai prochain sera organisée, à Tours, une manifestation visant à défendre les valeurs morales face à toutes formes de perversion. La famille et la culture de vie seront les thèmes promus par notre collectif lors de cette mobilisation en opposition à la gay pride. »

Ce sont les NAZILLONS* de VOX POPUPLI TURONE qui organisent cette manifestation... on va pouvoir s'éclater un max : alors : venez nombreux !!!... On va bien faire mumuse avec ces têtes de glands...

RAID KEUPONS ARMY !!!

* NB : le terme "nazillon" est simplement utilisé ici pour définir de manière générique et par proximité sémantique les membres d'un groupuscule d'extrême droite identitaire et nationaliste à très forte connotation fascisante. Bon nombre de ses membres arborent de surcroît sur Facebook des photos ou des emblèmes qui furent dévoyés comme symboles du National Socialisme, ou adoptent des codes ou pseudonymes totalement ancrés dans cette culture fascisante extrêmiste tels que : Turner, Thor, 14//88, 88, White Power, etc.... et nombre d'entre-eux s'apparentent très directement à la subculture BONEHEADS (minorité en marge de la communauté des skinheads, qui se réclame directement du national socialisme) dont ils arborent tous les codes vestimentaires, politiques et graphiques.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le plus extraordinaire, chez les homophobes, c'est que ce sont des homosexuels refoulés et frustrés dans leur très grande majorité :

Une étude de l'université de Berkeley, département de socio-psychologie, datant de 2004 et portant sur un échantillon de 316 hommes et femmes adultes se déclarant spontanément homophobes, démontre que 83% d'entre-eux au sein de l'échantillon étudié reconnaissent avoir eu au moins un rapport homosexuel dans leur vie,
et 57% reconnaissent même avoir eu 10 partenaires au moins dans le cadre de relations homosexuelles !!!
Enfin, 11% de ces "homophobes" déclarent entretenir très régulièrement des relations homosexuelles.
Au global, ce sont 38% de l'échantillon qui reconnaissent, tout en développant une approche homophobe dans le mode de pensée ou de parole, être effectivement bisexuels.


CQFD: les plus "pédés", dans cette histoire, ce seront peut être les nazillons* qui défileront derrière les couleurs de Vox Populi contre la tenue de cette GayPride. Qu'on se le dise....
Le grand chauve sur la photo, avec le t-shirt noir "FOLSOM EUROPE" : je suis sûr que c'est un bon coup au lit. Mais je suis pas certain qu'il soit actif.........Afficher la suite

Autre info
http://www.gaypride.fr/spip.php?article542

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Jeu 5 Mai - 0:40

Citation :

Vox populi veut faire interdire la Gay Pride
04/05/2011 05:38

Vox populi, le groupuscule identitaire Tourangeau, revient à ses premières amours : son hostilité à la Gay Pride prévue à Tours samedi 21 mai. Ce groupe s'était fait connaître la première fois à Tours par son opposition à la Gay Pride et au Salon de l'érotisme, puis, plus récemment, en venant brailler au « cercle de silence » réuni chaque mois devant le palais de justice pour soutenir les sans-papiers. Les identitaires font maintenant circuler sur Internet une pétition qui sera adressée au préfet pour « faire interdire la Gay Pride », au motif que la sexualité reste une affaire privée. Comme l'an dernier, les militants d'extrême-droite se trouveront rue Nationale pour faire entendre leur voix.

'' Ordre incontestable pour la survie de l'humanité ''

De même que Vox populi s'affirme non raciste, mais privilégie (uniquement) l'identité nationale, Vox populi ne se veut pas homophobe mais entend par sa tentative de faire annuler la marche endiguer « l'homofolie qui déferle depuis quelque temps sur nos villes ».

« On n'hésite plus à vanter des sujets comme l'homoparentalité, le droit au mariage entre deux personnes du même sexe ou encore l'égalité entre homos et hétéros. Toutes ces initiatives sont évidemment soutenues par une grande partie de la classe politique dirigeante et sponsorisée par les médias par une promotion régulière. Cette évolution ou plutôt cette régression des moeurs fait qu'aujourd'hui nous tirons la sonnette d'alarme pour tenter de stopper la déferlante », écrit Vox populi dans sa pétition. Pour les identitaires, la famille naturelle constitue « une société stable et perdurable ».

« Cet ordre est incontestable et indispensable pour la survie de l'humanité. Et la nature a fait que la famille ne fonctionne que grâce à un père et une mère qui offrent la vie. La nature est-elle homophobe pour autant ? » Cette pétition a été signée par près de 400 personnes sur Internet, elle sera bientôt remise au préfet.

Raphaël Chambriard

http://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Jeu 5 Mai - 13:54

http://www.facebook.com/event.php?eid=214481818579606

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Nico37



Nombre de messages : 2247
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Dim 8 Mai - 19:54

Vox populi aura comme l'année dernière un renfort des identitaires de Bourges.
Notons qu'ils sont dans la continuité du congrès du FN et que ça leur réussit pas trop mal.
Pour ce qui est de cette année comme de l'année dernière, ils ne pourront rien faire mieux que du démonstratif pour recruter...
Revenir en haut Aller en bas
Nico37



Nombre de messages : 2247
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Ven 13 Mai - 22:03

Citation :
Nous [Collectif antiracisme 37] organisons, dans le cadre de la préparation de la Gay Pride le 21 mai prochain, un premier débat public autour du thème "convergence des luttes antiracistes et LGBTI " le mercredi 18 mai à 19h30 à la salle Sam'ira (Sanitas).
Nous participerons également activement à la Gay Pride (21 mai), au festival "les peuples en mouvement" (20 et 21 mai) et à la manifestation antiraciste du 28 mai (appel "D'ailleurs nous sommes d'ici" - le collectif fait partie du cadre unitaire local).

Salutations antiracistes!

Contact: antiracisme37@yahoo.fr

Tract Gay pride : Collectif antiracisme 37

Alors que la Gay Pride a lieu tous les ans à Tours et dans d’autres villes et constitue une occasion ponctuelle, en plus du militantisme quotidien, pour exiger l’égalité des droits pour tout-e-s quelque soit l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, l’extrême droite locale multiplie les sorties homophobes à force d’autocollants, de pétitions et de contre-manifestations.

Profitant du contexte politique dans le pays marqué par une xénophobie d’Etat, une politique réactionnaire et des attaques continues contre les minorités de tout genre (au nom de la race, de l’origine, de la religion, de la couleur
de peau, du sexe, de l’orientation sexuelle,…), les nervis de la droite
fascisante se lâchent contre l’homosexualité et l’organisation de la Gay
Pride qui « heurterait volontairement les Chrétiens » et qui constituerait
« une perversion ». Rien que ça !

Le Collectif antiracisme appelle à participer activement à la Gay Pride de
Tours et à contrer le discours homophobe et raciste.

Nous exigeons l’égalité des droits pour tout-e-s, quelque
soit le sexe, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre,
la religion, l'origine ou la nationalité.

Nous continuerons à lutter contre les politiques et agissements racistes !

Halte à toutes les politiques racistes et discriminatoires !
Revenir en haut Aller en bas
Nico37



Nombre de messages : 2247
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Sam 21 Mai - 2:45

Citation :
« La nécessaire Gay Pride » 20 Mai 2011 par Iwaly.

Cette semaine, pour la deuxième année consécutive à Tours, le moment festif et de revendication qu'est la Gay Pride va être obscurci par la présence d'un groupuscule identitaire d'extrême droite dénommé Vox Populi. Ceux-ci organisent une contre manifestation en lieu et heure de la marche Tourangelle.

Ce groupuscule qui se présente sur son blog comme « groupe de résistance dissident pour une Touraine enracinée » dit se situer sur un terrain « strictement local […] à l’échelle Tourangelle ». En réalité, il apparaîtrait que le groupuscule ne soit composé que de plusieurs dizaines de personnes (entre 70 et 80), disséminées sur la région Centre, et qui se rejoignent lors d'actions spécifiques. Une vingtaine d'entre eux ont déjà fait une apparition l'année dernière pendant la Marche des Fiertés pour contester celle ci.

Depuis deux semaines environ, ces militants sont réapparus. Ils enchaînent, sans succès, les tentatives de faire annuler la Marche des Fiertés au travers d'une pétition, d'appels politiques, et de démarches administratives. C'est à cette occasion que s'est dévoilée publiquement l'expression de leur homophobie latente.

Prétendant défendre les valeurs familiales et lutter contre « cette puissante vague de propagande que l’on peut qualifier d’homofolie », leurs différents outils se sont retrouvés les uns après les autres supprimés par les hébergeurs. Tandis que le premier site de pétition choisi a décidé de mettre un terme à celle ci, le groupuscule s'est tourné vers un autre site, qui à son tour a choisi de censurer une partie de la pétition.

En effet, les rédacteurs n'y allaient pas à demi mots : «Il y a une quinzaine d’années, la Gay Pride, c’était 50 folles déguisées qui se dandinaient à Paris. Aujourd’hui, il y en a une dans chaque ville, tout le monde s’y mêle car il est tendance pour les personnes qui se disent branchées de se joindre à l’arc-en-ciel Gay […]. Si nous ne faisons rien, quel aura été notre rôle face à de telles abjections? […] Cette minorité (env. 6% de la population) n’a pas à exhiber sa marginalité sexuelle devant les yeux des riverains qui se baladent paisiblement en ville. Les yeux des enfants n’ont pas à être pris en otage par ce genre de spectacle !»

De la censure certes, mais peut-on le blâmer après avoir lu les discours complètement déconnectés de la réalité ? Jusqu'où peut aller la liberté d'expression ?

Valdinguant sur les stéréotypes et préjugés, les militants sont allés jusqu'à écrire une lettre ouverte à l'évêque de la région tourangelle assimilant une fois de plus (une de trop) homosexualité et pédophilie. C'est en ces mots qu'ils s'expriment : «Après tant de scandales de la pédophilie dont quelques pasteurs de l’Église se sont apparemment rendus complices, peut-on donner garantie à ces Gay Prides par notre silence ?».

Jusqu'à quand laissera-t-on des groupuscules homophobes exprimer librement, publiquement, et sans être inquiétés, des discours haineux tels que ceux que nous avons sous les yeux ?

Parce que nous considérons qu'en 2011, nous ne devrions plus assister à de tels discours, parce que nous demandons l'égalité de tous, parce que nous nous soucions des milliers de jeunes qui se découvrent chaque année homosexuels, nous n'acceptons pas, et n'accepterons plus que des discours haineux, quelles qu'en soient les cibles, soient tenus dans notre pays, et au delà. Vous qui refusez habituellement la Gay Pride, c'est l'exemple même qu'elle reste nécessaire, que NON, l'homophobie n'a pas disparue. N'hésitez pas à venir marcher pour défendre notre droit à la différence, et surtout, à l'indifférence. Je vous espère nombreux ce samedi 21 mai, à 14h30 au chateau de Tours.

« La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres »
Revenir en haut Aller en bas
Nico37



Nombre de messages : 2247
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Dim 22 Mai - 21:38

Citation :
Violences policières en marge de la Gay pride de Tours samedi 21 mai 2011 par Solidaires37

L’Union Syndicale SOLIDAIRES proteste contre les violences injustifiées qui se sont déroulées en marge de la Gay Pride de Tours, ce samedi 21 mai. Sur les faits : alors que la manifestation passait devant le « Cosmic Café », un café dont on sait qu’il est le repaire des fascistes de Vox Populi, un militant de cette organisation est sorti afin de filmer le cortège tout en multipliant les signes de provocation. Un manifestant a « commis le crime » de demander des explications par rapport à cette provocation imbécile et des éléments de la bac sont immédiatement intervenus en interpellant un anti-fasciste. Des policiers en uniformes sont alors intervenus et s’en sont pris alors à la foule qui commençait à se rassembler. Un policier a notamment braqué à deux reprises, à bout touchant, son flash ball sur une manifestante. Cette dernière, porte-parole du NPA 37, Fanny Puel, a demandé au fonctionnaire de police de s’identifier afin de dénoncer sa pratique délictueuse. Elle était accompagnée par le délégué départemental de SUD/SOLIDAIRES 37.Ces deux derniers ont été alors violemment pris à partie et projetés à trois reprises sur la chaussée, au sol, pendant que d’autres manifestants subissaient de leur côté d’autres agressions gratuites. Des constats médicaux ont été établis à la suite de cela. 2 autres protestataires ont alors été arrêtés.

Aucun des manifestants n’était, contrairement aux policiers, armé voire agressif. L’Union Syndicale SUD/SOLIDAIRES proteste sur ce nouveau dérapage de la police Tourangelle. Il faut bien reconnaître que ses exactions sont couvertes depuis de trop nombreuses années par les différents responsables de la sécurité urbaine (Voir la tenue du congrès du FN à Tours) et que la police a l’habitude de « se lâcher » contre les manifestants privilégiant cette fois ci singulièrement les provocateurs fascistes.

Les violences policières gratuites survenues en marge de la Gay pride de Tours sont inacceptables. Elles jettent le trouble sur le rôle réel des forces de police. Le passage à tabac de militants syndicaux ou politiques reconnus comme tels sur la ville de Tours est inadmissible. Ni d’ailleurs, les violences commises à l’encontre des autres manifestants. Notre Union Syndicale dénonce la manœuvre qui consiste à vouloir criminaliser une partie des protestataires afin de créer des clivages inexistants.

Plutôt que de faire taper sur les antifascistes, le préfet ferait mieux d’interdire les manifs de fachos…
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Dim 22 Mai - 23:09

http://voxpopuliturone.blogspot.com/
Les photos vues côté fachos, le seul plaisir que l'on peut en tirer c'est qu'il n'était qu'une infime poignée.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Nico37



Nombre de messages : 2247
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Dim 22 Mai - 23:48

Newo a écrit:
http://voxpopuliturone.blogspot.com/
Les photos vues côté fachos, le seul plaisir que l'on peut en tirer c'est qu'il n'était qu'une infime poignée.
A peine plus nombreux que l'année dernière, façade nettement plus nationale catholique (ça avait des airs de RF) même les boneheads étaient en "habits du dimanche".
Impression trompeuse évidemment même si rien ne prouve qu'ils soient responsables des agressions post gay pride, probablement plus des néonazis opportunistes...

Un bon article : http://pdnews.yagg.com/2011/05/11/enquete-qui-sont-ces-extremistes-mobilises-contre-la-gay-pride-de-tours
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Lun 23 Mai - 0:17

Je copie l'article qui se trouve sur ton lien

Citation :
Qui sont ces extrémistes mobilisés contre la gay-pride de Tours ?

Depuis deux semaines, une pétition appelant à lutter contre la Marche des Fiertés à Tours a suscité l’émoi des internautes. Et pour cause, la première version – aujourd’hui censurée – ne faisait pas dans la demi-mesure: «Il y a une quinzaine d’années, la gay pride, c’était 50 folles déguisées qui se dandinaient à Paris. Aujourd’hui, il y en a une dans chaque ville, tout le monde s’y mêle car il est tendance pour les personnes qui se disent branchées de se joindre à l’arc-en-ciel Gay […], affirment les pétitionnaires. Si nous ne faisons rien, quel aura été notre rôle face à de telles abjections? […] Cette minorité (env. 6% de la population) n’a pas à exhiber sa marginalité sexuelle devant les yeux des riverains qui se baladent paisiblement en ville. Les yeux des enfants n’ont pas à être pris en otage par ce genre de spectacle!»

Lancée le 26 avril dernier par un collectif appelé «Ensemble contre la Gay Pride à Tours» sur le site france-petitions.com et destinée au préfet d’Indre et Loire, elle a réuni jusqu’à présent 400 signatures. Sur son blog, baptisé pasdegaypridecheznous, le collectif dit rassembler des «personnes de sensibilités parfois différentes sur la base d’un front commun, celui de lutter contre la Marche des Fiertés à Tours» et promet de «mener un certain nombre d’actions légales pour s’opposer à la Gay Pride du 21 mai prochain». En témoigne cette lettre ouverte adressée à Mgr Bernard Aubertin, archevêque de Tours, le 28 avril. Tout en se défendant d’être homophobe – «Il ne s’agit pas de juger les individus qui s’abaissent à de telles pratiques» – le «collectif» emploie des mots très durs contre l’homosexualité et la gay pride, qualifiant la première de «perversions sexuelles» et la seconde d’«abomination […], scandalisant [les] enfants, blessant tous ceux qui ont une idée de la réelle dignité de la nature humaine». Plus loin, le collectif fait le lien entre homosexualité et pédophilie: «Après tant de scandales de la pédophilie dont quelques pasteurs de l’Église se sont apparemment rendus complices, peut-on donner garantie à ces gayprides par notre silence ?» Mais se garde bien de donner davantage de détails sur ceux qui le composent.

GROUPUSCULE

En revanche, le site france-petitions.com qui accueille la pétition révèle l’identité de son initiateur: un certain Louis Dubois. L’homme n’est pas un inconnu sur la région de Tours. Il est à la tête de Vox Populi, «la voix du peuple» en latin, un mouvement qui se présente sur son blog comme un «groupe de résistance dissident pour une Touraine enracinée» et dit se situer sur un terrain «strictement local […] à l’échelle Tourangelle». En fait de groupe, il s’agirait plutôt d’un «groupuscule», constitué d’un «noyau dur d’une trentaine de membres et «d’environ 70 personnes, 80 au maximum» lors des manifestations, selon un observateur qui souhaite garder l’anonymat. Créé en 2010, Vox populi a acquis une certaine notoriété en organisant une série d’actions coups de poing ces deux dernières années: opposition à la Gay Pride 2010, au Salon de l’érotisme, et aux défenseurs des sans-papiers. «Ils n’ont pas d’influence mais ils commencent à être connus sur Tours», raconte ce témoin privilégié de la vie politique tourangelle.

Selon lui, Vox Populi puiserait sa force dans le manque de dynamisme politique de la ville. «En 1995, le règne de Jean Royer, maire très à droite notamment sur les questions de société, s’est achevé et la ville est passée à gauche (lire Mort de Jean Royer, surnommé « père la pudeur » et bête noire des homos). Depuis, comme le rapport gauche-droite n’est plus aussi clivant, les gens ont l’impression qu’il n’y a plus d’opposition et ne se reconnaissent plus dans le système.» Un vide politique qui aurait profité à Vox Populi, lequel prend soin de préciser qu’il «n’est rallié à aucun autre mouvement politique et n’est le sous-marin d’aucun parti électoraliste». Son blog fait pourtant apparaître des liens avec des groupes identitaires, parmi lesquels le blog Zentropa, point de rendez-vous des jeunes fascistes français et européens, et le Mouvement d’action sociale (MAS), groupuscule très influencé par les néofascistes italiens de la Casa Pound. Ces derniers ont créé un grand centre culturel de l’extrême droite romaine au sein d’un quartier populaire de Rome. Une initiative que Vox Populi souhaite manifestement reprendre à son compte. En effet, l’un de ses buts est de «pouvoir ouvrir un local [afin d'] accueillir toutes sortes de manifestations (conférence, séance de sport, salle ciné…). Un bastion [qui] permettrait à Vox Populi d’étendre son réseau en étant encore plus présent publiquement et d’avoir un point fixe connu de tous pour se retrouver», écrit le groupuscule sur son blog.

AMBIANCE PESANTE

Au LGP Région Centre, organisateur de la gay pride de Tours, on déplore la publicité accordée à l’extrême-droite. Son président, Romain Ménage, confie «passer son temps à répondre à la presse sur ce sujet». «En tant que citoyen, je suis atterré de voir une ville comme Tours associée à l’extrême-droite, dit-il. Mais comme président du centre LGP, je n’ai aucune inquiétude sur le déroulement de la Marche. Le service d’ordre est important et la police municipale est là pour sécuriser le parcours. Ce qui m’embête, c’est que toute cette affaire génère une ambiance pesante sur la ville. Alors que la Marche se veut festive.» Il salue la mobilisations des internautes qui ont crée une page «Contre la page anti gay pride de Tours» sur Facebook.

Pour le politologue Jean-Yves Camus, cette affaire démontre que « c’est bien la visibilité [des homosexuels, ndlr] qui est en cause. Jean-Marie Le Pen avait en 1996, lors de l’affaire Poulet-Dachary [du nom de cet élu FN de Toulon assassiné en août 1995 alors qu'il fréquentait des bars homosexuels], énoncé l’idée d’une non-immixion du FN dans la vie privée de ses membres, rappelle ce spécialiste de l’extrême-droite. Mais à Lyon notamment, des militants pro-Gollnisch ont participé à la perturbation des kiss-in. La question de l’homosexualité est un grand non-dit à l’extrême-droite. Il existe des homophobes déclarés (Renouveau français, catholiques intégristes), des homosexuels au FN et ailleurs, notamment dans la sphère néo-nazie; et des gens qui sont sur la ligne de Vox Populi.»

L’année dernière, la gay pride de Tours avait rassemblée environ 1 500 personnes, selon Romain Ménage. Il espère qu’elle en attirera «au moins 2 000» le 21 mai prochain, «ne serait-ce que pour en rabattre à l’extrême-droite». Les organisateurs de la Marche ont mis en place un nouveau circuit rythmé par des animations, des concerts et des expositions. De son côté, Vox Populi, qui dénonce la «censure […], le matracage médiatique [sic] et les actions d’opposition» à son égard et l’«immunité […], voire [la] bienveillance de la part des politiques et des médias» dont les «groupes» LGBT bénéficient selon lui, maintient son appel à manifester lors de la gay pride.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Nico37



Nombre de messages : 2247
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Mar 24 Mai - 1:08

http://legrenier-tours.blogspot.com/2011/05/la-gay-pride-2011-de-tours-pas-si-gaie.html
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Mar 24 Mai - 1:25

L'article

Citation :
La Gay pride 2011 de Tours pas si Gaie au final...

C'est sous une belle journée que commence la gay pride de Tours, le rendez-vous avait lieu au château de Tours cette année. Le cortège s'élance dans les rues dans une folle ambiance, on ne peut pas le louper, les camions envoient du sons et les watts font vibrer les vitrines des magasins, il y de la bonne humeur et des couleurs à perte de vue, selon la NR il y aurait plus de 1500 participants, mieux que l'année dernière ou l'on a compté environ 1400 personnes.


Mais cette année encore tous les gens présent ne sont pas animés des intentions les plus nobles, en effet comme en 2010 une contre manif' a été organisé par un groupuscule de néo-faschistes identitaires, vox populi turone pour ceux qui ont oublié leur latin ça veut dire la voix du peuple de Touraine...rien que ça et c'est vrai qu'a 30 individus haineux ils représentent la vox populi!
Le service d'ordre prévu par l'organisation de la gay pride ainsi que les forces de l'ordre ont empêcher les éventuels conflits en installant un cordon de sécurité.


Malgrès ce dispositif il y a une altercation devant le cosmic café (place des halles) et la police intervient avec violence et sans motifs réels et interpelle 6 individus, tous antifaschistes ou simple manifestants de la gay pride. La journée se poursuit, de retour au village installé au château, la fête continue comme si de rien n'était, Grisbi, Rubin Steiner aux platines mettent l'ambiance.


Seulement les faf' (entendre par là les faschos) tournent près du château et agresseront au moins deux personnes qui quittaient l'endroit pour seul motif d'être gay ou sinon d'avoir participé à la gay pride. Une autre agression aura lieu près de place plummereau, mais cette fois la personne est sauvagement mutilée, un oeil crevé, les pommettes enfoncées, la mâchoire fracturée et les tendons d'achille coupés(source venue de l'hôpital) c'est de l'acharnement, de la torture pure et simple, gratuite...


Donc au final un bilan plutôt mitigé de la gay pride, on attend avec hâte le communiqué de la LGP Région centre sur leur bilan de la manifestation et ses incidents.

Publié par MacCool

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Nico37



Nombre de messages : 2247
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Dim 29 Mai - 18:05

Citation :
21 mai 2011, tours :

Samedi 21 Mai avait lieu la gay pride. Ce même jour un groupuscule d’extrême droite appelait à manifester contre la gay pride. Sous prétexte que la sexualité relèverait de la vie privé, elle n'aurait pas à s’exhiber dans la rue, et surtout pas celle des homosexuels. Ce discours « soft » ne masque que leur homophobie, en témoignent les slogans scandés au passage du cortège de la gay pride.
La préfecture avait d'ailleurs menacé de faire annuler la gay pride au motif du risque de troubles à l'ordre public lors de la rencontre avec les fafs, la mairie PS n'a pas bougé alors qu'elle aurait pu faire interdire le rassemblement des fafs pour les mêmes raisons. Finalement, les organisateurs de la gay pride ont dû trouver 80 bénévoles pour encadrer le cortège et signer un papier comme quoi ils seraient responsables en cas de troubles à l'ordre public. Les autorités n'ont tout simplement pas voulu interdire le rassemblement haineux et provocateur des fafs pour éviter les dits « troubles à l'ordre public ».
Parce que l'homophobie et le sexisme sont des plaies bien trop présentes dans notre société. A l'appel du collectif antiraciste 37, des militant.e.s se sont réuni.e.s pour participer à la gay pride derrière une banderole qui dénonce ces plaies. L'objectif était de montrer la bêtise et l'absurdité de tous les discours réactionnaires sur la sexualité, et défendre la liberté dans les choix et les pratiques pour chacun.e en matière de sexualité.
La rencontre avec les fafs ( environ une trentaine ) bien protégés par la police, s'est passée sans incident autre que quelques disputes avec le service d'ordre de la gay pride qui était un peu trop pressé de faire avancer le cortège. Des « incidents » sont survenus plus tard, place des Halles au niveau du cosmic café ( bar qui sert de repaire aux militants d’extrême droite ). Un camarade exaspéré par les photos d'un journaliste est allé lui faire remarquer qu'il ne désirait pas apparaître dessus, et à commencé à lui expliquer pourquoi. Le ton est monté, la situation s'est tendue en raison des quelques fachos amassés devant leur bouge. La police et des agents de la BAC ( sans brassards ) ont utilisé l'altercation comme prétexte pour charger. S'en est suivi une mêlée assez confuse, trois camarades se sont fait embarquer ( 2 sont poursuivi pour dissimulation du visage, le troisième pour outrage/rébellion ). Les keufs en ont profité pour se défouler, de nombreuses personnes ont été mises à terre et/ou ont pris des coups, entre autres une camarade qui après une pluie de coups de matraque s'est vu prescrire 8 jours d'arrêt de travail. La version présentée dans la Nouvelle Répugnante ( le torchon local ), laisse à croire que nos camarades seraient la cause de cet incident. La vérité est que c'est la police qui a chargé brutalement tout le monde au prétexte de « l'altercation » entre le camarade et le journaliste, altercation qui ne se serait certainement pas soldé par des coups ou de quelconques troubles à l'ordre public autres que quelques cris si la police n'était pas intervenue. Lorsque la gay pride est revenue au château de tours, les militants d’extrême droite sont allés encercler le château où avait lieu une fête, pour provoquer les gens, obligeant la sécurité à filtrer les accès au château.
Les identitaires de vox populi, veulent faire croire qu'en tant que catholiques ils ne sont qu'amour, paix et foi. Mais la manif anti-gay pride, le harcèlement de la gay pride au château de tours, les propos haineux tenus au passage de la gay pride prouvent le contraire. La préfecture et la mairie PS, certainement au courant des agressions perpétrées par les nervis d’extrême droite ces derniers mois à tours ; n'ont pas interdit le rassemblement d’extrême droite. Et on préféré les laisser deverser leurs propos haineux sur la place publique au nom de la « liberté d'expression ».

Désinformation officielle :

Les articles de la Nouvelle Répugnante, laissent à croire que l'incident avec la police serait dû aux tensions entre militants d’extrême droite et d’extrême gauche, qui était venus pour en découdre. Que la police n'aurait fait que s'interposer, que l'on aurait affaire à deux bandes d’extrémistes incontrôlables aux idées nauséabondes.
Cette stratégie n'est pas une surprise et elle s'insère dans une dynamique nationale. Déjà à Lyon une semaine avant, après les incidents qui avaient eu lieu suite à une manif d'identitaires et de néonazes ( agressions racistes, agressions de militants ). Ces événements avaient été réduits à une guéguerre entre extrémistes fascistes et antifascistes. Les agressions racistes étant traitées de manière superficielle dans la majorité de la presse officielle. Toutes les violences ont été placées sur le même plan, sans aucune distinction entre les agressions des fascistes et les militants qui se sont défendus lorsque les fafs ont essayé des les agresser.
Le pouvoir en place cherche vraisemblablement à exacerber les rivalités entre la gauche radicale, les libertaires, et l’extrême droite. Cela pour affaiblir les deux camps et pouvoir réprimer tout ceux qui feront des faux pas d'un coté comme de l'autre. Cela intervient dans un climat social potentiellement tendu, une période de crise qui voit se propager les mouvements sociaux en Europe ( dernièrement en Espagne ) et autour de la méditerranée. Ces mouvements sont liés à la dégradation des conditions d'existence imposée par la restructuration du capitalisme néolibéral. En fRance un mouvement important ( malheureusement trop bien canalisé par les syndicats ) contre la reforme du système de retraites à eu lieu à l'automne dernier. L'approche des élections de 2012 offre un peu de répit dans le train des reformes, mais n'influera pas sur son exécution. Dans ce contexte pré-électoral où l’extrême gauche et les libertaires se présentent comme une alternative valable quand la gauche comme la droite ont échoué à améliorer le quotidien des gens. La critique radicale de l’état et du capitalisme apparaît comme dangereuse, le gouvernement ne veut pas risquer de la voir s'implanter durablement dans les esprits. Le déclenchement d'un mouvement social d'ici à la présidentielle pourrait faire perdre le pouvoir à la droite ( la gauche ne vaut au final pas mieux ). Pour éviter cela, le pouvoir, par le biais de la presse officielle, tente de renvoyer d'une part l'extrême gauche et les libertaires , et d'autre part l’extrême droite dos à dos ; comme deux pôles inverses qui s'annuleraient. Le parti au pouvoir qui pourtant fait son beurre sur des thèmes chers à l’extrême droite, comme l’immigration ou l’insécurité espère même passer pour un parti de modérés et conserver le pouvoir en 2012. Même si quelques « dommages collatéraux » doivent être blessés ou tués lors d'agressions fascistes. Mais cela représente pour nos chers dirigeants un petit prix à payer pour conserver leur royaume.
Il est nécessaire de prendre acte de cette instrumentalisation de l’extrême droite par le pouvoir, et de ne pas rentrer dans une guéguerre stérile. Nos ennemis ne sont pas des groupuscules marginaux de cranes rasés mais bien l’état, le capitalisme et tous ceux qui nous empêchent de vivre en nous enfermant dans la survie. L'antifascisme en tant que projet politique est absolument stérile, et n'est porteur d'aucunes de nos aspirations. Il enferme dans des conflits vains et fait le jeu des pires alliances, il conduit à la reproduction des structures de dominations et de spécialisations que nous combattons. Nous préférons nous concentrer sur nos vrais ennemis, et tenter de nous émanciper plutôt que de nous enfermer dans une guéguerre avec des groupuscules minoritaires.
Il est néanmoins nécessaire de mettre en pratique des stratégies d’autodéfense face, aux possibles attaques des nervis d’extrême droite ; et de tisser des liens entre nous pour que personne ne se sente isolé et ne cède à la pression et de l’extrême droite et de la police.

Quelques éclaircissements :

Pour finir, quelques mises au point, rapport aux mensonges colportés par la presse officielle.
Nous défendons le droit de chacun à disposer de son corps, et à construire ou déconstruire son genre comme il l'entend. On ne répétera jamais assez que les pratiques dites « LGBT », font partie intégrante de la sexualité au même titre que les pratiques dites « hétérosexuelles » et ne sont ni plus ni moins naturelles les unes que les autres. Et que le sexisme et l'homophobie ne sont que l’héritage de près de 2000 ans de religions réactionnaires et phallocentrées.
Nous nous sommes vus traiter d’extrémistes en vue de nous discréditer. La seule chose qui peut paraître extrême aux bourgeois c'est notre radicalité. Par cela nous entendons notre capacité à identifier et attaquer les causes de nos maux à la racine : entre autres l’état, le capitalisme, et toutes les structures de dominations. Nous entendons vivre comme nous le désirons, seul.e.s ou ensemble. Pour cela nous refusons tout compromis avec ceux qui voudraient nous représenter en détournant le pouvoir qui réside en chacun de nous à leur seul profit. Pas de compromis non plus avec ceux pour qui tout a un prix et qui entendent bien nous faire trimer pour se remplir les poches, pendant ce que l'on ne peut décemment appeler vie lorsque l'on est soumis au travail salarié.
Nous sommes rassemblés sur une base au minimum anti-autoritataire, nous refusons la domination entre les personnes sous toutes ses formes. Le racisme, l'homophobie, le sexisme, et la reproduction de toute forme de structure de domination, passent par chacun.e de nous. C'est à chacun.e d'essayer de s'en affranchir soi même et de lutter contre au quotidien. Il ne tient qu'à chacun.e d'essayer de construire des situations où chacun.e sera maître de lui/elle même et où L’aliénation disparaîtra.
Nos idées sont dans toutes les têtes, c'est à chacun.e de les trouver et de les mettre en œuvre pour libérer les territoires de sa vie quotidienne.

La volonté de chaque individu contient plus de puissance qu'une bombe H.
Ensemble nous ferons trembler leur monde, puis nous danserons sur ses ruines encore fumantes.

Des Anarchistes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 21 Mai, contre l'homophobie à Tours   Aujourd'hui à 21:25

Revenir en haut Aller en bas
 
21 Mai, contre l'homophobie à Tours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dire Straits - Genesis - 33 tours
» collection lacigale (45 tours )
» [NEWS] Bill et Tom dans une campagne de publicité contre les animaux de cirque !
» LP 33 tours album Innamoramento
» POUR OU CONTRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Manifs-
Sauter vers: