Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Anonymous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mar 15 Fév - 13:50

Citation :
Anonymous et WikiLeaks
Le 26 décembre 2010 par Anonymous, Louise Desrenards

Anonymous : qu’est-ce que c’est ?

L’événement éthique Anonymous est apparu aux USA en 2008. Il se présente comme un mouvement socio-libertaire informel et global d’activiste collectif indépendant, dont les membres sont principalement interconnectés sur internet et par la télécommunication numérique, utilisant également des téléphones non repérables (comme celui inventé par l’activiste Ricardo Dominguez — enseignant et chercheur à l’université de San Diego et à l’Institut des télécommunications de Californie, — pour déjouer la police des frontières qui empêche la migration mexicaine). Parfois des activistes d’Anonymous se retrouvent pour des manifestations ponctuelles vivantes, comme tous les mois devant le siège de l’église de scientologie à Los Angeles et devant des succursales dans d’autres villes américaines, lors de leur première année d’action publique, il y a deux ans.

Anonymous n’est pas caractérisé par une tranche d’âge, ni par un métier, ni par une classe sociale, ni par un parti, mais les Anon ont en commun d’être au fait des technologies numériques requises pour s’interconnecter et communiquer sur Internet, et de certains signes communs qui leur permettent de se fédérer ou de se rallier — mais aussi de se protéger — en toute connaissance de cause ; certains sont des chercheurs dans ces domaines, d’autres des hackers autodidactes, d’autres sont des militants des organisations de défense des droits de l’homme, et d’autres ne présentent pas de caractéristique dans ces domaines sinon des sympathies. Dire qu’Anonymous comprend des personnes de toutes les couches sociales qui pratiquent Internet suppose qu’il comprenne autant de personnes au travail ou au chômage que d’étudiants et d’intellectuels connus.

Réseau délocalisé il s’auto-coopte au gré des désirs ou selon les disponibilités alternées des individus qui l’activent, il est mobile et plastique, se forme et se déforme dans une fluidité qui se similarise le plus possible avec le flux numérique dans l’hypermedia. Les Anon se rassemblent et se diffusent spontanément sur certaines causes, sans autorité hiérarchique, informent et s’informent selon des protocoles d’édition en temps réel, dans des interfaces interactives où les informations publiées ne s’archivent pas, disparaissant automatiquement au bout de quelques jours. Leur media privilégié est la vidéo supportée par les réseaux sociaux de masse comme YouTube, où Anonymous peut largement communiquer en légendes et discuter en commentaires, et lancer des appels, selon les événements au coup par coup.

Il n’y a apparemment pas de bureau ni de service fixe ni un bureau politique, ce ne sont pas des permanents mais des volontaires qui interviennent selon leurs désirs et gratuitement. Pour des raisons de sécurité individuelle, et de plus pour éviter une réification publicitaire (ou spectaculaire) de leur activité, ils procèdent sans tracer leurs objets de publication, de la même façon qu’ils apparaissent masqués pour ne pas être reconnus quand ils manifestent physiquement. Ils interviennent suivant un mode d’apparition et de disparition divers de leur mème, dans le cadre de manifestations critiques multiples, mais sous des rituels visuels et des masques identiques équivalents de leur nom commun. Leurs actes inaugurés il y a deux ans signent des hacking immobilisant des serveurs ou des protestations vivantes contre l’église de scientologie des États-Unis [1] (où elle est extrêmement puissante et intriquée avec l’administration et le pouvoir politique y compris militaire), en réplique d’une intervention de l’église pour censurer une vidéo promotionnelle sur YouTube, réalisée par un de ses adeptes les plus en vue : l’acteur Tom Cruise.

Dès le mois d’octobre 2010, et plus particulièrement après l’arrestation de Julian Assange, en décembre, Anonymous s’est publiquement déclaré solidaire et actif avec le réseau WikiLeaks, pour défendre la liberté d’information et de diffusion des "fuites" et l’existence et le droit de financement de l’organisation WikiLeaks.

Comme Julian Assange, parmi les développeurs de WikiLeaks, les Anon ont donc en commun cet art technologique délibéré, de simple à complexe, d’effacer la mémoire de leurs passages, pratique des protocoles dits stéganographiques [2] (par exemple une technique simple pour cacher le contenu d’un texte est de le publier à l’image dans une vidéo, puisqu’elle n’est pas repérable comme texte par les robots d’information ou de contrôle ; il y a plus compliqué), ou de recherche du "déni plausible" [3] (technique de cryptographie instruisant des codes indépendants des caractéristiques et des liens du logiciel qui ont servi à les produire — et dont Julian Assange est un spécialiste, comme des réseaux équivalents à des outils), technologies de l’effacement de l’outil et des IP des utilisateurs, et par conséquent pouvant également servir à détruire les traces des réseaux. Par conséquent Anonymous est aussi un terme référent parmi les serveurs proxy (intermédiaires de sécurité et de gestion entre un utilisateur, sa connexion et sa navigation sur Internet : cookies, pop-up, mémoire-cache, etc.), ceux dits "Anonymous Proxy", pour crypter les requêtes d’un ordinateur sur le web ou les signatures des emails ou privatiser les communications entre correspondants ou entre sites, déjouer les contrôles, etc. Outils traditionnellement utilisés par la communauté des échanges de pair à pair (P2P), et de plus en plus recherchés par les internautes irrités par les dispositifs de surveillance de leurs déplacements et l’irrespect de la confidentialité sur Internet.

Pour comprendre l’autonomie relative et respective des activistes de Anonymous y compris dans leurs alliances, il convient de rappeler la déclaration d’Assange dans une interview après sa libération, selon laquelle il n’était pas d’accord avec les attaques sur les serveurs des banques, en représailles. Ce sont des contradictions traditionnelles inhérentes à la diversité des résistances quand elles se rassemblent.

http://www.larevuedesressources.org

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mar 15 Fév - 13:54


Citation :

Traduction rapide en français du texte lu et déroulant dans la vidéo ((décrypté par l’auteur @ Pastee, the secure pastebin).

Bonjour tout le monde. Nous sommes Anonymous. Ce que vous savez ou pas sur nous n’est pas pertinent. Nous avons décidé de vous écrire à vous, les médias, et à tous les citoyens du monde libre, pour vous informer de nos intentions, des cibles potentielles, et de notre suivi, la campagne active pour la liberté de l’échange d’information, la liberté d’expression et la libre utilisation d’Internet.

Notre message est clair :

Nous soutenons la libre circulation de l’information. Anonymous milite activement pour cet objectif sous toutes les formes et partout. Cela nécessite la liberté d’expression pour : Internet, le journalisme et les journalistes, et les citoyens du monde. Même si nous reconnaissions que vous soyez en désaccord, nous penserions que Anonyme fait campagne pour vous afin que votre voix ne puisse jamais être réduite au silence.

Les dernières nouvelles de nos campagnes ont été, au mieux, désinformées. Nous ne sommes pas une organisation terroriste, les gouvernements, les démagogues et les médias voudraient vous le faire croire. Plutôt : Anonyme est un collectif spontané de personnes qui partagent l’objectif commun de protéger la libre circulation de l’information sur Internet. Nos rangs sont remplis de personnes représentatives de nombreuses parties du monde et de toutes les orientations politiques. Nous pouvons être n’importe qui, n’importe où, n’importe quand. Si vous êtes dans un lieu public en ce moment, jetez un coup d’oeil par dessus votre épaule : tous les gens que vous voyez ont toutes les conditions pour être un "Anon". Mais ne vous inquiétez pas, vous aussi vous avez toutes les conditions pour soutenir ceux qui se battent pour une information libre et la responsabilité.

En conséquence, Anonymous n’est pas toujours le même groupe de personnes : Anonymous est une idée vivante. Anonymous est une idée qui peut être modifiée, mise à jour, déférée — changer sur un caprice. Nous vivons la conscience. En ce moment, Anonyme est une conscience activement concentrée dans la campagne pour le libre flux des informations et la responsabilité de nos institutions publiques. Nous demandons au monde de nous soutenir non pour nous soutenir en nous-mêmes, mais pour vous-mêmes. Quand les gouvernements et des sociétés contrôlent des informations ils vous contrôlent. Quand on permet aux gouvernements de pouvoir censurer, ils peuvent commettre de grandes atrocités et agir de façons corrompues — exempts de l’observation de ceux dont ils tirent le pouvoir. Quand les sociétés sont capables d’utiliser leurs quantités énormes de richesse pour manipuler ou influencer le flux gratuit des informations, elles vous contrôlent. Nous adoptons une attitude contre cela — nous refusons d’être trompés !

Internet est un des derniers bastions du libre flux des informations dans notre société de l’information en évolution, et celui de la connexion entre nous tous. Par Internet, tous les gens du monde ont accès aux informations. Quand tous nous avons accès aux informations, nous sommes forts. Quand nous sommes forts, nous, les petites troupes, nous avons la puissance de faire l’impossible — pour faire une différence, pour améliorer notre monde. C’est pourquoi le gouvernement s’agite sur WikiLeaks. C’est ce qu’ils craignent. Ils craignent notre pouvoir quand nous nous unissons. Merci de ne pas l’oublier.

Notre intention est simplement :

L’intention d’Anonymous est de protéger de tous les types de contrôle par n’importe quel individu, société, ou entité gouvernementale, le flux libre des informations. Nous le ferons jusqu’à notre proverbial dernier souffle. Nous ne le faisons pas seulement pour nous, mais pour les citoyens du monde. En ce moment même nous sommes des gens en campagne pour votre liberté d’échanger les informations, pour la liberté d’expression et la libre utilisation d’Internet. S’il vous plaît, souvenez-vous de cela en observant les nouvelles, lisez les envois sur Twitter, les commentaires dans Youtube ou dans Facebook, ou envoyez à vos amis et aux personnes aimées des courriers électroniques tel : Anonymous porte tous ses efforts à défendre la liberté d’expression et à libérer les informations sur Internet.

Nous attirons l’attention du monde quand les événements qui se déroulent influencent fondamentalement le cours de l’histoire. La campagne d’Anonymous défendra contre n’importe quel individu, organisation, société, et/ou entité gouvernementale qui chercheraient à gêner le flux libre des informations sur Internet et au-delà. Nos méthodes peuvent sembler charger injustement nos cibles, mais nous soutenons que dans ce moment où la liberté d’expression est attaquée par les institutions mêmes supposées la soutenir, des mesures radicales doivent être menées. Pendant la campagne pour les droits civiques dans les années 1960, l’accès à de nombreuses activités fut bloqué en protestation pacifique contre la ségrégation. Aujourd’hui de nombreuses activités sont réalisées sur Internet. Nous utilisons le LOIC [4] pour conduire des attaques de déni de service [5] distribuées contre les activités qui ont aidé la censure à l’égard de toute personne. Nos attaques ne causent aucun dégât au matériel informatique. Nous prenons simplement la largeur de la bande passante et les ressources système comme prendre nos sièges au comptoir pour déjeuner chez Woolworths.[6]

S’il vous plaît, ne nous méprisez pas si nous ne sommes pas comme les Anon que vous connaissez peut-être. Anonymous passé n’est pas notre présent. Nous vous rappelons que Anonymous est une entité dynamique. En outre, rien d’étiqueté — d’attribué à ou de crédité par — Anonymous, n’est basé systématiquement sur le consensus d’entre nous dans l’ensemble. Serait-ce que le document que vous lisez ici il a été écrit par au moins dix personnes à la fois. La campagne Anonymous n’est pas dans l’intention de nuire aux sites Web de citoyens, à ceux des entreprises ou des gouvernements qui soutiennent la libre circulation de l’information. Nous sommes ici pour vous tous ; pour faire campagne pour vous tous. Là où d’autres ont fait cette promesse et ont échoué, nous faisons cette promesse dans le but de garder ces libertés pour tout le monde. Anonymous souhaite défendre la libre circulation de l’information sur Internet et au-delà. Nous tenons à vous demander en tant que citoyen, ou membre d’une organisation, ou de l’organisation des médias, ou du gouvernement, de faire de même. Toute personne, organisation, société, et/ou entité gouvernementale qui soutient la liberté d’expression et d’un Internet libre est un allié d’Anonymous.

Notre méthode pour choisir les cibles est simple :

Nous sommes contre tous ceux qui soutiennent la censure, tels ceux qui sont responsables de la mise sous silence de WikiLeaks.
Nous sommes contre toute entité qui travaille à la souillure de la liberté d’expression et/ou celle de la libre circulation de l’information.

La requête que nous vous adressons est simple.
Nous vous demandons de considérer la valeur de vos libertés naturelles.
Nous vous demandons de considérer la valeur de l’information gratuite pour vous et pour les générations futures.
Nous vous demandons d’examiner les implications de la censure de l’information, que ce soit la censure de la parole physique ou par Internet.
Nous vous demandons de réfléchir à l’avenir des droits de l’homme qui vous concernent, car ceux qui souhaitent vous les prendre maintenant ne s’arrêteront pas de sitôt.

Signé
Anonymous


Traduction de premier jet, notes et commentaires, Louise Desrenards (janvier 2011)


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mar 15 Fév - 13:56

http://www.whyweprotest.net/blog/2011/01/29/freedom-of-information/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mar 15 Fév - 14:09

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10257

Pleins feux sur les Anonymous

Genre : Documentaire
Durée : 57 minutes
Date de sortie : Février 2011
Pays : France
Diffusé par : Arrêt sur images


Ils ont lancé des attaques contre les sites financiers qui avaient tenté d'étrangler Wikileaks. Ils auraient aidé les manifestants tunisiens anti Ben Ali. On ne les a pas encore vraiment rencontrés en Egypte, où l'Internet, il est vrai, est coupé. Qui sont les "Anonymous", vengeurs masqués du Net ? Sont-ils coordonnnés ? Ont-ils un chef ? Ne sont-ils qu'un label ?
Pour tenter de rassembler tout ce que l'on peut savoir sur le sujet, nous avons invité Gwendal Delcros, expert chez Lexsi, société de sécurité informatique, Damien Leloup, journaliste au Monde.fr, site qui suit en direct les manifestations en Egypte, et Guillaume Champeau fondateur du site Numerama., qui avait tenté une interview collective d'Anonymous. Où l'on apprendra, accessoirement, que le mouvement s'est constitué en 2008 autour d'un combat contre... l'Eglise de scientologie.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mar 15 Fév - 14:33


Citation :
« Operation Zimbabwe » : chronique d'une cyberattaque contre les sites gouvernementaux zimbabwéens par le groupe hacktiviste Anonymous
Publié le 10 janvier 2011

Alors que la Tunisie est depuis plusieurs jours secouée par d'intenses manifestations dans les rues mais également sur Internet, le groupe Anonymous a déclaré, le 2 janvier 2011, le lancement de "Operation: Tunisia", opération cyberhacktiviste prenant pour cible les sites gouvernementaux tunisiens, en guise de soutien et de relais à la gronde populaire.

Quelques semaines plus tôt, ce même groupe hacktiviste procédait à des opérations similaires contre une cible d'Afrique australe...

Le 28 décembre 2010 à 20H05 GMT, www.zanupf.org.zw , le site officiel du parti présidentiel de Robert Mugabe, à la tête du Zimbabwe depuis maintenant 30 ans, subissait une attaque par déni de service distribué (DDOS).

Quelques heures après, le portail gouvernemental et le site du ministère des finances http://www.zimtreasury.org/ étaient à leur tour indisponibles suite à une attaque du même type.

A l'heure où les cyber attaques semblent se banaliser comme moyen de contestation, l'analyse du cas zimbabwéen permet d'apporter quelques éclairages sur ce phénomène.Comment s’est structurée cette attaque ? Quelle en est l’origine ? Quels enseignements peut-on en tirer ?

NB : Sur les extraits de sessions de discussion IRC, figurent en gras les éléments jugés importants pour le suivi des événements.

http://www.zdnet.fr/blogs/securite-cybercriminalite/operation-zimbabwe-chronique-d-une-cyberattaque-contre-les-sites-gouvernementaux-zimbabweens-par-le-groupe-hacktiviste-anonymous-39757340.htm

Citation :
Quels enseignements en tirer ?

Il est réellement surprenant de voir comment une initiative lancée par un petit groupe d’individus, disposant d’effectifs réduits (les canaux de discussion concernés regroupaient lors de l’observation des événements moins de 300 individus), un moyen de communication unique (le canal de communication IRC), et de modes d’action techniquement limités (le logiciel de déni de service LOIC simpliste, et ne fonctionnant a priori pas lors de cette attaque en mode coordonné « Hive Mind »), a pu aboutir au résultat technique souhaité et à une couverture médiatique plusieurs jours après les faits.

Ces attaques peu coordonnées, relativement peu médiatisées (à l’inverse de l’attaque « officielle » prévue et annoncée quelques jours avant contre le site de Bank Of America) et spontanées rendent très difficiles, toute stratégie de prévention et de recherche de signaux faibles visant à protéger les infrastructures prises pour cible.

Si l’on ne peut que difficilement prévoir une telle attaque, il reste cependant possible, mais couteux, de s’y préparer. Bank Of America avait ainsi, le temps de l’attaque DDOS (prévue et annoncée en amont par Anonymous) hébergé ses sites en Fast-Flux, pour minimiser l’impact.

On peut émettre l’hypothèse que les équipes de sécurité responsables des sites gouvernementaux ciblés n’étaient quant à elles pas convenablement préparées à un tel événement…

Toutefois, il n’est pas dit que les sites gouvernementaux de pays développés auraient mieux résisté à une attaque de même amplitude…

En effet, à partir d’un groupe aux effectifs limités et focalisant ses attaques sur des cibles bien précises (Scientologie, Ayants droit de l’industrie du disque aux USA…), ce groupe d’hacktivistes semble évoluer ces dernières semaines vers un réel phénomène social rassemblant, à mesure que la médiatisation autour de ses faits d’arme augmente, un nombre croissant d’internautes sous sa bannière

Les conséquences à attendre de cette nouvelle médiatisation sont principalement de trois ordres :

* Une augmentation de l’effectif et donc des compétences internes (tacticiens, communiquant, graphistes…) ;

* Si ce groupe ne parvient pas à se structurer d’avantage, un effilement de la cohérence de ses actions. En effet, un nombre croissant d’individus se revendiquant sous la bannière Anonymous pourrait conduire à des tensions internes, favorisées par des initiatives individuelles multiples ne répondant pas toujours aux attentes du reste de la communauté. On peut par ailleurs noter que les extraits de chat IRC proposés ci-dessus laissent transparaître un certain nombre de désaccords potentiels (choix de la cible, mise en danger de la vie d'autrui suite aux actions intentées, dégâts collatéraux, choix de contacter ou non la presse...)

* L’exposition du groupe et de ses individus à de nouvelles attaques de « Hackers patriotes ».


Gwendal Delcros, CERT-Lexsi

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Masque Anonymous   Mar 15 Fév - 15:09


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mer 16 Fév - 3:16

Citation :
Les Anonymous révèlent les projets de sabotage de Wikileaks
Posté par Virginie Beernaert le 15.02.11 à 12:26

Depuis qu'elle a menacé de révéler l'identité de certains Anonymous, la firme de sécurité HB Gary n'en finit pas de payer. Cette fois-ci, c'est un projet de sabotage de Wikileaks qui a été trouvé dans ses documents.

HB Gary aurait mieux fait de ne pas menacer les Anonymous. Non contente de se faire pirater son site internet, l'entreprise de sécurité a vu son un complot visant à discréditer Wikileaks démasqué par les cyber-activistes.

Rappel des faits : la semaine dernière, quelques Anonymous pénétraient dans les serveurs d'HB Gary. Dans la foulée, ils mettaient en ligne plus d'une centaines de mails de l'entreprise. Seulement, voici ce qu'ils ont découvert parmi ces messages : une proposition de sabotage de Wikileaks destinée à la Bank of America.

Le motif serait le suivant : le site de divulgations de documents secrets pourrait prochainement s'attaquer à la banque américaine.

Trois entreprises, HB Gary Federal, Palantir Technologies et Berico Technologies avaient donc projeté de lancer des attaques sur plusieurs fronts, en soumettant d'abord de faux documents pour entamer la crédibilité de Wikileaks, lancer des cyber-attaques pour révéler qui sont les contributeurs du site et poursuivre les journalistes sympathisants.

Dans un mail à part, Aaron Barr, le directeur d'HB Gary, écrit à un employé de Palantir que les compagnies de sécurité devraient traquer et intimider les donateurs de Wikileaks. Il faut que "les gens comprennent que s'ils soutiennent l'organisation, leur tour viendra ensuite. Les enregistrements de transaction sont facilement identifiables".

La Bank of America ne semble pas avoir demandé elle-même cette aide à HB Gary, mais son cabinet d'avocats, Hunton & Williams, s'en serait chargé pour elle. Un porte-parole de la banque a nié avoir eu connaissance de ce projet qui, d'ailleurs, "ne les intéresse pas".

Hunton & Williams n'a pas souhaité s'exprimer. HB Gary a suggéré que ses documents avaient pu être falsifiés après la cyber-attaque. Pas de chance : les deux autres firmes de sécurité concernées n'ont quant à elles pas nié la validité des documents.

Auraient-ils saisi tout le sérieux de la signature des hacktivistes :

We are Anonymous. (Nous sommes Anonymous)

We do not forgive. (Nous ne pardonnons pas)

We do not forget. (Nous n'oublions pas)


Via : The Independent

http://www.fluctuat.net/blog/

http://www.independent.co.uk/news/world/americas/the-us-bank-and-the-secret-plan-to-destroy-wikileaks-2215059.html

http://www.fluctuat.net/blog/27201-WikiLeaks-perd-500-000-euros-par-semaine-selon-Julian-Assange

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Anonymous   Jeu 17 Fév - 2:45











_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Dim 20 Fév - 3:07

In ze world ;)












Citation :
Les sites officiels de l'Academia de Cine et des Prix Goya ont été indisponibles pendant 2 jours suite à l'attaque des internautes du collectif Anonymous contre la Loi Sinde, l'Hadopi espagnole.


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Dim 20 Fév - 3:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Dim 20 Fév - 3:08


Citation :
Chers Anonymous du monde entier,

Une nouvelle fois, nous, Anonymous Espagne, demandons votre aide sur un sujet qui nous affecte directement.

Le 16 Janvier 2011, nous avons demandé l'aide des Anons du monde entier pour une participation à la manifestation par DDoS en signe de protestation contre la "Loi Synde", qui permet, sans la nécessité de recourir à un juge, de fermer n'importe quel site web considéré comme illégal.

Le vote de notre sénat pour cette loi était planifié le 23 février 2011, mais sans aucun préavis, le 8 Février dernier (15ème anniversaire de la Déclaration d'Indépendance du Cyberespace), il fût annoncé que la "Loi Synde" serait voté le lendemain, soit le 9 février, prenant tout le monde de court et mettant en défaut notre capacité à réagir.

Cette loi particulière a été approuvée par le Sénat grâce à un compromis avec le gouvernement et l'opposition; dans 4 semaines environ, elle doit être entérinée par le Congrès.
Toutes nos protestations, manifestations physiques et DDoS, furent vaines. Il n'y a pas d'acceptation de dialogue, ou de prise en compte de ce que nous avions suggéré.

Les Awards de l'Académie Goya du Cinéma seront à l'honneur ce dimanche 13 Février. Cette Académie a clairement montré son soutien à cette loi, et nous pensons qu'elle est entièrement corrompue. En clair, ils utilisent l'argent public pour servir leurs propres interêts, aux bons plaisirs d'un Ministre de la Culture tout aussi corrompu.

Le 13 Février, avec nos masques et costumes, nous serons des centaines à manifester à la remise des prix de l'académie Goya du Cinéma, en envahissant le tapis rouge afin de protester contre la loi Sinde.

Une manifestation par DDoS a également été prévue contre le site internet de l'académie Goya du Cinéma. Beaucoup d'entre nous serons présents à la cérémonie de remise des prix et ne pourrons donc être à vos côtés dans le Hive Mind avec nos canons LOIC, notre force en sera partiellement affaiblie.

Nous avons besoin de votre soutien.
Nous avons besoin de la force des Anonymous afin de défier les gouvernements répressifs, et leurs lois qui ne profitent à personne, sinon à eux--même, et leurs organisations de lobbying.
Nous avons besoin de votre aide.

La manifestation est programmée pour le dimanche 13 février 2011 à 16 heures 00 (GMT+1), mais pleinement opérationnelle vers 16 heures 20.

Maintenant plus que jamais, nous devons leur montrer que nous n'oublions jamais, nous ne pardonnera jamais, nous sommes Légion. S'il vous plaît, nous avons besoin de votre soutien, ne nous laissez pas bloquer. Donnons leurs les récompenses qu'ils méritent !

Les canaux IRC où vous pouvez nous rejoindre sont #Hispano pour un langage en espagnol, et #Leysinde pour l'anglais - Vous pouvez également débattre de notre action dans vos propres canaux nationaux et pour sa promotion partout ailleurs...

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Dim 20 Fév - 3:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Dim 20 Fév - 3:10

Un Cercle

http://www.anonnews.org/

Et plus
http://www.youtube.com/user/anonymousmontreal




_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Lun 21 Fév - 1:38







_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Lun 21 Fév - 1:39




_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Lun 21 Fév - 1:45



_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Lun 21 Fév - 1:49

http://www.anonymes-france.eu/wp-content/uploads/2011/02/affiche_anon.pdf


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Lun 21 Fév - 1:57

???


En arabe

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mar 22 Fév - 3:21

Citation :
Hackers: mais qui sont les Anonymous ?
19/02/2011 | 11H02

Crédits photo: Paul Hanna / Reuters

Qui sont les Anonymous, hacktivistes à l'origine d'attaques contre les sites institutionnels ou gouvernementaux ?
"On ne joue pas au plus malin avec les Anonymous." C'est la leçon que les intéressés ont donnée la semaine dernière au pdg d'HBGary, entreprise américaine de sécurité informatique. Le 6 février, le site de sa boîte et son compte Twitter sont piratés et un lien permet de télécharger 50 000 de ses mails professionnels.

La honte pour ce cyberologue qui allait vendre au FBI un rapport brûlant sur l'identité des Anonymous... qu'ils se sont eux-mêmes chargés de mettre en ligne, au mépris des menaces de poursuites des fédéraux. Un coup médiatique de plus pour ces "hacktivistes" dispersés sur la planète, qui les enchaînent depuis décembre.

La méthode : rendre les sites indisponibles en les saturant de requêtes

Les Anonymous ont ainsi attaqué les sites de PayPal, MasterCard et Visa pour protester contre les représailles financières à l'encontre de WikiLeaks avant de soutenir les révolutions tunisienne et égyptienne en frappant des sites gouvernementaux. Avec toujours la même méthode et la même revendication : rendre ces sites temporairement indisponibles en les saturant de requêtes, au nom de la liberté d'expression.

"Du "cybersit-in" plus spectaculaire que véritablement nuisible", selon Julie Grassin, analyste en cybercriminalité chez Lexsi, qui souligne que "leur véritable capacité de nuisance réside dans leur appui à la diffusion d'informations issues de WikiLeaks".
Leur première action remonte à 2008. Des internautes qui se sont rencontrés sur le forum de geek 4chan s'en prennent sous la bannière Anonymous aux sites de l'Eglise de scientologie qui a fait censurer une vidéo gênante sur YouTube. Les actions suivantes sont décidées par un petit nombre d'internautes, un noyau de trois cents personnes environ, puis relayées par d'autres, via les réseaux sociaux, qui participent à l'attaque dite "DDOS" (par déni de service).

Une communauté de l'instant

Le tout grâce un à un logiciel facilement téléchargeable, LOIC (pour Low Orbit Ion Cannon), qui transforme l'ordinateur en robot volontaire dirigé à distance par le coordinateur de l'opération. Facile mais pas sans risque, puisque cinq personnes, dont deux Français, ont été arrêtées après que les autorités ont récupéré leur adresse IP.

Les observateurs peinent à qualifier ce groupe non structuré qui s'apparente plus à une communauté de l'instant, dépourvue de leader et de stratégie. La préparation des actions se fait sur des chats IRC (forums de discussions ouverts à tous) où les intéressés proposent des cibles potentielles.

Le processus de décision est assez anarchique, les participants proposant des cibles tous azimuts. Et le choix final n'est pas toujours le plus pertinent (des attaques de sites gouvernementaux au Zimbabwe et en Italie ont eu lieu entre décembre et février sans véritables retombées médiatiques).

"La nouveauté avec l'opération contre HBGary, c'est qu'elle semble avoir été décidée et mise en oeuvre par un noyau très resserré, peut être cinq personnes, explique Julie Grassin, laissant penser ce que tout le monde soupçonnait malgré leurs dénégations, à savoir qu'il y a un petit groupe leader à la tête des Anonymous."

Hugo Lindenberg

Les Inrocks

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mer 23 Fév - 1:30

Citation :

Les Anonymous dénoncent "un véritable charnier" à Tripoli

Le groupe d'internautes tente de faire circuler un maximum d'informations sur la situation libyenne, et d'aider les Libyens à contourner la censure sur Internet.

Après la Tunisie et l'Egypte, le groupe des Anonymous a lancé "l'opération Libye", pour "aider le courageux peuple libyen".

"Nous ne resterons pas silencieux alors que des dictateurs tirent sur leur population. Anonymous s'engage auprès du peuple libyen avec un but commun : la liberté", plaide le groupe dans un communiqué traduit en français.

Cette "opération Libye" vise à fournir aux Libyens des moyens pour se connecter à Internet et contourner la censure d'Etat, ainsi qu'à relayer un maximum d'informations sur le sujet à l'international.

"Nous faisons parvenir aux libyens des 'packs de soins' qui permettent de contourner la censure d'Internet afin de pouvoir échanger des informations avec le monde, faire circuler des vidéos ou organiser des réunions", explique un Anonymous à Nouvelobs.com via un canal de discussion. "Certains de nos membres ont réussi à installer des réseaux illégaux et des systèmes de contournement de la censure disponibles via des mots de passe sécurisés", poursuit-il.

"Tripoli est un véritable charnier"

Dans un second volet de "l'opération Libye", les Anonymous s'emploient également à relayer un maximum de photos et vidéos provenant de Libye. "Nous souhaitons informer le monde sur la situation en Libye où l'horreur règne", résume un second Anonymous. "Les photos et vidéos proviennent de téléphones portables de Libyens, et sont ensuite postées sur YouTube, Facebook, Twitter..."

"Nous récupérons des photos de corps déchiquetés, brulés... C'est un bain de sang. Tripoli est un véritable charnier", renchérit un Anonymous francophone.

Consultées par Nouvelobs.com, les photos et vidéos postées témoignent d'une violence extrême, que l'ONU décrit comme un "crime contre l'humanité".

"L'initiative des Anonymous est très intéressante parce qu'elle ouvre des brèches dans un mur de censure", estime Lucie Morillon de Reporters Sans Frontières (RSF). "Contrairement au Caire ou à Tunis, il y a très peu de journalistes à Tripoli. Les images et les informations sortent au compte-goutte alors que la répression est sans commune mesure avec l'Egypte et la Tunisie. Les Anonymous participent à faire circuler l'information", conclut-elle.


Attaques sur les fax gouvernementaux

Au-delà des missions qu'ils se sont donnés dans "l'opération Libye", les Anonymous se jouent des autorités libyennes via des "attaques de black fax". Ces saturations de fax consistent à envoyer "des centaines de milliers de pages noires sur les numéros de fax gouvernementaux afin qu'ils 'crament'", explique un Anonymous.

Des fax qui sont également utilisés pour diffuser des messages ("white fax") de soutien aux Libyens avec des explications écrites pour se connecter à Internet.

"Kadhafi finira par partir...", positive un dernier Anonymous. "Personne ne croyait que Ben Ali partirait. Il faut juste attendre que l'armée se raisonne et chasse les mercenaires qui arrivent d'Afrique", estime-t-il. "Selon nos informations, de plus en plus de soldats refusent de tirer sur la foule et rallient la cause des manifestants."

(Boris Manenti - Nouvelobs.com)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mer 23 Fév - 1:37




Pack de soins
http://ge.tt/#7aiuv4p

Canal de discussions
https://mibbit.com

Saturation de fax
http://pastehtml.com/view/1dbir8m.html

White fax
http://anonnews.org/?p=press&a=item&i=532

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mer 23 Fév - 1:43

Citation :

Cyberattaque avortée contre les illuminés homophobes

Une lettre se réclamant des «justiciers du Net», le collectif pirate Anonymous, avait appelé à paralyser les sites de l'Eglise américaine célèbre pour ses panneaux «God Hates Fags». Hélas, l'offensive a fait pshitt.

Le forum de hackers Anonymous aurait promis de s'en prendre à la Westboro Baptist Church (WBC), l'infâme congrégation qui manifeste aux quatre coins des États-Unis sous des pancartes «God Hates Fags» («Dieu hait les pédés»), se faisant un devoir de célébrer toute catastrophe nationale comme un châtiment divin à l'homosexualité.

Ultimatum

Dans un message, le 16 février, une personne se réclamant d'Anonymous adressait un ultimatum à ces illuminés, devenus un véritable phénomène outre-Atlantique. Le message les sommait de cesser leurs actions sous peine de voir le collectif attaquer les sites de l'Eglise et leur infliger des «dégâts irréversibles». «Nous avons toujours considérés vous et consorts, ajoutait le texte, comme une assemblée d'ignobles sociopathes, de chauvinistes maniaques et de fanatiques.» Défiants, les responsables de l'Eglise avaient répliqué par voie de presse en appelant le «nerds boutonneux» à mettre leurs menaces à exécution.

Piège tendu aux hackers

Depuis, plus rien. Sinon une lettre ouverte parue dimanche sur AnonNews, et suggérant que l'attaque serait un «hoax» (cybercanular) orchestré par la WBC elle-même. La presse spécialisée se perd en conjectures sur cette affaire: les menaces étaient-elles un piège pour tenter de démasquer les hackers? L'action avortée serait-elle le signe de dissensions internes à Anonymous? De fait, le collectif ayant pour cheval de bataille la liberté d'expression, l'Eglise du révérend Phelps n'apparaît pas comme une de ses cibles premières. Anonymous avait notamment piloté des attaques contre les sites de PayPal, Mastercard ou, en Suisse, Postfinance, après que ces derniers avaient gelé les comptes de WikiLeaks. En attendant, la prochaine manifestation des fidèles de la Westboro Baptist Church: demain devant un lycée de Tampa (Floride). Ils comptent y célébrer la mort d'une adolescente abattue par sa mère fin janvier.

http://360.ch/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mer 23 Fév - 1:48

Petite remarque
Citation :
Depuis les années 90, on appelle cette forme d'activisme le slacktivisme, fusion heureuse entre les mots slacker : paresseux, fainéant et activisme, bon … Il s'agirait donc d'un engagement léger, mou du genou comme du click exigeant peu d'implication, pouvant toucher certes beaucoup d'internautes mais en surface. Ce sont les principaux reproches que lui fait Malcolm Gladwell dans le New Yorker.
http://www.novaplanet.com/novaactu/articles/slacktivisme

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Jeu 24 Fév - 1:21


Citation :
Les ANONYMOUS attaquent la libre expression du mouvement populaire au Vénézuéla
17 février 2011
Aporrea - Zuleika MatamorosLE GRAND SOIR


S’il s’agit bien des Anonymous qui attaquent le site d’Aporrea, cela prouve qu’on peut être doué en informatique et ne pas savoir faire la différence entre sa tête et son c... en politique. S’il ne s’agit pas des Anonymous, cela prouve la fragilité des identités et des sources sur Internet... Quand la gauche sortira de sa fascination "internet, média libre et indépendant", elle créera de VRAIS médias pour mener une guerre qui ne fait que commencer et dans laquelle nous serons, dans l’état actuel de notre torpeur, perdants.

Le 14 Février 2011 - Ces derniers jours, la page de aporrea.org a été la cible d’attaques menées par une organisation nommée ANONYMOUS, ce qui se traduit par le fait que notre page "crashe" tous les jours.

Cette "organisation virtuelle" s’est attribué le « droit » de hacker la page qui est, au Vénézuéla, la fenêtre des luttes populaires. Nous sommes des millions d’ »anonymes » à avoir fait avancer le travail d’information et le débat d’opinion sur cette page. Principalement parce qu’Aporrea.org est né, justement, au sein de l’organisation populaire (Assemblée Populaire Révolutionnaire), et a été adoptée comme exprimant la voix de beaucoup d’autres formes d’organisations ouvrières, paysannes, de quartier... qui ont surgi depuis le Coup d’État perpétré par la Droite. Celle-ci attaque notre processus révolutionnaire, ne comprend rien à l’autodétermination des peuples et à la lutte pour un monde différent, mais, lamentablement, semble avoir un écho auprès de certains qui s’autoproclament « progressistes » et « démocratiques ».

Nous, les millions d’anonymes qui composent le peuple, nous n’avons effectivement pas d’espace dans les médias traditionnels. En effet, il y a d’une part les médias de l’opposition qui se servent de nos luttes pour attaquer le processus révolutionnaire, d’autre part les médias d’État qui, s’ils ne sont pas idéologiquement de droite, obéissent à une logique imposée par la bureaucratie. C’est là que nous avons à considérer l’importance d’un espace comme Aporrea, où nous, les travailleurs de la base, le mouvement populaire, paysan, étudiant et indigène, nous pouvons exposer nos luttes, nos apports, nos critiques de gauche, avec le seul objectif d’approfondir chaque jour notre processus révolutionnaire.

Aporrea.org est l’un des rares médias, qui, par conséquent, a une action de classe, démocratique, respectueuse de l’unité de la gauche dans sa diversité, ce qui se traduit par un appui sans restriction à toutes nos luttes... ces luttes que nous menons au jour le jour contre le capital et sa logique perverse.

ANONYMOUS doit comprendre que le processus vénézuélien n’a rien à voir avec les dictatures. Ce serait une affirmation sans aucun fondement. Comment peuvent-ils s’attribuer le droit d’amputer la liberté d’expression à partir du sabotage de la libre expression ?

Il faudrait dire aux ANONYMOUS que nous comprenons parfaitement bien ce que signifie la liberté d’expression et comment ont agi les régimes dictatoriaux à son sujet. Le cas le plus emblématique est celui du dictateur Moubarak qui coupe tout accès à Internet lors de la révolution qui se déroule en ce moment en Égypte, or c’est une chose que nous avons pu vivre le 2 Avril (2002) lorsque la droite traditionnelle et les laquais de l’Empire nous ont dénié le droit à la libre expression en fermant les médias populaires et les médias d’état et ont prétendu imposer une dictature qui a été mise en déroute par le peuple bolivarien,qui est sorti dans la rue pour cela et pour sauver Chavez comme Président librement choisi. Ceci montrerait peut-être que Chavez est un dictateur ?

Serait-ce qu’ils ne saisissent pas la différence entre dictatures et processus démocratiques ?

Aux ANONYMOUS nous disons aussi depuis Aporrea que ce qui caractérise leurs agissements, qui n’ont pas de liens avec la lutte des peuples, est assimilable à la logique bureaucratique dont les conclusions sont considérées comme La Vérité et qui, dès lors, prend des mesures qui n’ont rien à voir avec notre réalité et avec notre volonté en tant que peuple.

Il est tellement petit-bourgeois d’attaquer Aporrea que les ANONYMOUS ne comprennent pas que de saboter Aporrea.org c’est dénier aux organisations de travailleurs la possibilité de se tenir au courant de leurs luttes contre l’exploitation, le capitalisme et son idéologie dominante, au moyen de l’un des principaux organes d’opinion et d’information de notre processus révolutionnaire. Ne sont pas comprises non plus nos luttes pour la démarcation du territoire des Indigènes, pour la victoire sur les mafias qui possèdent les terres et portent atteinte à la souveraineté alimentaire du peuple, utilisent des tueurs à gage contre les paysans en lutte, pas plus que celles des étudiants contre un système éducatif oppressif et dépassé. Ce ne sont que quelques exemples de ce qui constitue aujourd’hui une espèce de « caste » qui semble se cacher parmi les ANONYMOUS, et où sont rassemblés certains de ceux qui prétendent nous mettre à l’écart.

Il y a à dire aux membres des ANONYMOUS que leur action est profondément individualiste, que seul les intéresse leur "petit combat" isolé et, dans ce cas, franchement équivoque... celui qui, disent-ils, est mené contre la « dictature » au Vénézuéla ! Ils seraient censés être aux côté des luttes authentiques de ce peuple qui s’est appelé Bolivarien, précisément depuis Février 1989, et ils arrêtraient un processus révolutionnaire qui est actuellement vivant !

Ils ont comme projet le management bourgeois propre à ceux qui croient que tout se résout par des actions menées en dehors des organisations populaires et dirigées de manière unilatérale. Ils partent d’une caractérisation erronée de ce gouvernement qu’ils qualifient de "dictature" , ils méconnaissent la réalité d’un processus en marche, qui, comme tout processus, est plein de contradictions, d’avances et de reculs.

Ils n’ont rien à voir avec nous, révolutionnaires conséquents et de classe, actuellement mobilisés et agissant en appui au processus afin qu’il avance et s’approfondisse ; nous qui luttons contre le capitalisme et ses mécanismes d’exploitation et de domination, à partir de la vie elle-même des communautés, organisations et collectifs, et pas seulement à partir du « cyberespace » derrière l’écran d’un ordinateur, en tout anonymat et peut-être avec des « avantages ».

Ils n’ont rien à voir avec ce peuple qui s’est levé le 27 Février et a décidé de ne plus jamais retourner au passé, nous qui sommes sortis le 13 Avril pour dire du plus profond de nos entrailles à la droite que nous ne tolérerions plus jamais de dictature dans ce pays !... Nous nous montrons et ne nous cachons pas. Ceux qui sont actuellement incompétents pour parler de démocratie puisqu’ils lui portent atteinte, ainsi qu’à notre peuple, semblent s’être mis d’accord pour nous attaquer ! La droite et l’impérialisme se réjouissent et applaudissent ! "Merci pour le service rendu !". penseront-ils !

Avec cette attitude, les ANONYMOUS méconnaissent la classe laborieuse et le mouvement populaire qui a coupé court et mis fin au sabotage bourgeois en Décembre 2002 et Janvier 2003, sabotage qui avait pour but non seulement de destituer Chavez mais a aussi de porter atteinte au peuple lui-même, en nous laissant à peu près deux mois sans pétrole, sans aliments, sans médicaments et sans carburant... ! Mais avec une dignité intacte pour défendre notre souveraineté !

Aux ANONYMOUS, nous disons que nous croyons à l’internationalisme révolutionnaire et que pour cette raison nous devons être impliqué de manière directe dans l’expérience des peuples et dans leurs processus révolutionnaires qui ont pour but la chute du capitalisme.

Aux ANONYMOUS nous posons la question : « De quel côté croient ils réellement être en nous attaquant ? » Selon leurs agissements au Vénézuéla, ils sont du côté de l’ennemi historique : le capitalisme et ses classes d’oppresseurs, d’envahisseurs et d’affameurs de peuples. Aux ANONYMOUS nous demandons s’il est juste de qualifier ce gouvernement de « dictature » et de paver la voie à ceux qui méconnaissent les décisions du peuple laborieux, à ceux qui ont remis ce pays aux Yankees sur un plateau d’argent, à ceux qui, tout au long de l’histoire, nous ont torturé, assassinés et emprisonnés, et osent maintenant parler sans honte de « démocratie ».

Mais, de plus, les ANONYMOUS ne savent même pas faire la distinction entre le gouvernement de Chavez et les médias alternatifs soutenant le processus révolutionnaire bolivarien, comme Aporrea.org, et ils nous mettent sur la liste des objectifs à attaquer comme si nous étions une page « officielle » du gouvernement alors que, loin d’avoir ce caractère, notre page est autonome et constitue un des lieux de débat critique les plus dynamiques concernant la révolution vénézuélienne et le gouvernement même de Chavez.

Aux ANONYMOUS, nous aurions à dire aussi que nous espérons que leur conduite est le produit d’une estimation erronée (grave et honteuse erreur) du processus vénézuélien et des questions sociales qui y sont en jeu, ou d’une vision simpliste et superficielle (irresponsable), qu’ils sont d’une composante bizarre de la gauche, que nous espérons qu’ils sont passagèrement victimes d’un malentendu ou d’une manipulation, et nous comptons qu’ils réfléchissent, qu’ils discutent et débattent sur ce qui s’est réellement passé au Vénézuéla, sur ce que signifie Aporrea.org, et le sens et les conséquences d ce qu’ils sont en train de faire. Qu’ils ne se situent pas du côté des oppresseurs, des faux « démocrates » Vénézuéliens qui d’un côté condamnent Chavez et de l’autre sortent défiler avec la droite qui brandit des drapeaux de États-Unis.

Dans cet esprit, nous les invitons à cesser d’être « anonymes », à mener leurs actions en leur propre nom, celui de ceux qui luttent, celui de ceux qui savent que ce monde n’a pas d’issue sous la domination du capital, celui de ceux qui ne tombent pas dans les manœuvres et manipulations de ceux qui œuvrent pour le capital. Nous attendons aussi qu’afin de dissiper tous les doutes concernant le côté où ils se situent, ils interviennent publiquement à propos d’Aporrea.org et du processus vénézuélien... et qu’ils fassent quelque chose pour réparer les dommages causés.

Sans quoi nous comprendrons de quel côté ils sont, et, dès lors, nous leur disons qu’on ne sabote ni ne fait taire si facilement Aporrea, car ils ne sont pas en train d’attaquer une droite qui s’en prend lâchement aux peuples à partir de l’hégémonie impériale, mais ils sont en train d’affronter un média alternatif et démocratique, ouvrier et populaire, qui a ses piliers justement dans les organisations de la classe laborieuse, des mouvements étudiants, paysans et communaux, qui tous les jours et les heures de leur vie affrontent le capital et luttent jusqu’à la mort contre celui-ci et son idéologie de droite.

Source : www.aporrea.org/actualidad/n174872.html

Pour ne pas attaquer Aporrea sans même le savoir :
http://www.legrandsoir.info/He-Mon-ordinateur-un-esclave-politique-a-l-insu-de-mon-plein-gre.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Jeu 24 Fév - 1:48








_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Jeu 24 Fév - 1:50


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Jeu 24 Fév - 1:53


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anonymous   Aujourd'hui à 20:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Anonymous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Masked and Anonymous
» "Masked and Anonymous"
» Masked and Anonymous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: