Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Anonymous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Jeu 7 Avr - 1:15

Citation :
Une loi pour suspendre l'accès des Anonymous en cas d'attaque DDOS

La députée UMP Muriel Marland-Militello va déposer une proposition de loi qui vise à renforcer les sanctions en cas d'attaque informatique contre les institutions publiques, à les étendre aux attaques DDOS, et à suspendre l'accès des internautes qui participent à ces attaques. Les Anonymous sont directement visés.

Quand la députée Muriel Marland-Militello s'intéresse à Internet, c'est toujours l'assurance d'une bonne tranche de rire, parfois jaune. Son dernier communiqué ne fait pas exception. L'élue des Alpes-Maritimes, qui vient par ailleurs d'échouer à convaincre le gouvernement de renforcer le filtrage des sites pornographiques, annonce ce mercredi soir son intention de déposer une proposition de loi. Pour "mieux punir les atteintes portées aux sites internet et renforcer les sanctions contre les attaques informatiques envers les institutions", explique-t-elle.

Son texte, qui n'est pas encore connu, doit "renforcer l'efficience de la lutte contre les attaques informatiques, pour un monde numérique plus civilisé que souhaite le Président de la République Nicolas Sarkozy". La députée demande à ne "pas rester passifs" face aux attaques informatiques qui sont "encore plus graves lorsqu'elles prennent pour cible une institution publique ou un organisme investi d'une mission de service public".

Muriel Marland-Miltello ne pense pas qu'aux attaques de hackers contre les serveurs de Bercy, mais plus largement à toutes les attaques orchestrées par les Anonymous, y compris à l'encontre de l'Hadopi. L'élue garde aussi probablement en mémoire les attaques contre feu Jaimelesartistes.fr, qu'elle avait qualifié de "terrorisme cybernétique". "Les terroristes de l'internet ne gagneront pas !", avait-elle alors promis, en 2009.

La proposition de loi de la députée vise à "doubler les sanctions actuellement prévues par le code pénal pour les atteintes aux systèmes informatiques, lorsque ceux-ci appartiennent à des institutions publiques ou à des personnes investies d'une mission de service public". Problème, les attaques DDOS ne sont pas légalement qualifiables actuellement La députée va donc proposer d' "élargir le champ d'application de ces sanctions en y intégrant clairement les atteintes portées au fonctionnement des sites internet".

Et.... miracle. La députée souhaite "donner au juge un outil supplémentaire pour lutter contre ces formes de violence numérique : la suspension de l'abonnement internet, outil dont il dispose déjà, grâce aux lois HADOPI, en matière de lutte contre le piratage d'oeuvres culturelles". Une mesure clairement destinée à identifier et sanctionner les Anonymous.

Mais peut-être ignore-t-elle qu'en pratique, la plupart des internautes qui participent à des attaques DDOS le font totalement inconsciemment, via des vers "zombies" qui ne sont activés qu'à la demande du hackeur, à distance.

http://www.numerama.com

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Jeu 7 Avr - 22:46

Citation :
N'écrivons pas une fausse mythologie des Anonymous

Tandis que l'attention des médias se concentre sur un adolescent français soupçonné de diriger les Anonymous, ceux-ci continuent de s'organiser en Tunisie et en Egypte. Et si on rétablissait quelques vérités au lieu d'agiter les bras ?

«Petit génie du web», «soupçonné d’avoir participé à une cyberattaque internationale», «passionné par l’informatique depuis qu’il a 6 ans», et même «cerveau des vengeurs de WikiLeaks». Depuis quelques jours, la presse s’emballe autour du cas d’un adolescent auvergnat de 15 ans, entendu par la police il y a six semaines à propos de son rôle dans la réponse pro-WikiLeaks: au mois de décembre, alors que plusieurs organismes bancaires tels que Visa ou MasterCard avaient décidé de couper l’approvisionnement du site de Julian Assange, les Anonymous avaient massivement riposté en lançant une série d’attaques par déni de service (DDoS), paralysant les sites des entreprises incriminées. Et à en croire certains, c’est un hacker français pas encore majeur qui aurait coordonné l’opération depuis l’ordinateur familial, «au milieu des t-shirts et des chaussettes sales».

Un mouvement sans leader

Ca vous rappelle quelque chose? En mars, François Cousteix, un jeune Auvergnat –déjà– répondant au nom de Hacker-croll, avait été interpellé, soupçonné de s’être introduit frauduleusement sur un système de données, en l’espèce le compte Twitter de Barack Obama. Et tandis que le FBI arpentait les vallons clermontois, le procureur lui-même dégonflait la baudruche. «Ce n’est pas un pirate, le costume est trop grand pour lui», reconnaissait-il.

Dans un contexte médiatique où l’attention se concentre sur les «mystérieux Anonymous», la fascination inhérente au secret qui les entoure percute de plein fouet les grilles d’analyse traditionnelles. En dehors du fait que l’article du Figaro a été écrit par un journaliste membre du Groupe de contrôle des fichiers de police et de gendarmerie présidé par Alain Bauer, déjà célèbre pour ses dithyrambes pro-sécuritaires (qui sont loin de faire l’unanimité), force est de constater que les strates d’Internet n’ont pas encore révélé tous leurs secrets aux journalistes-spéléologues.

Première représentation traditionnelle mal adaptable: tout mouvement a un leader, et les Anonymous ne devraient pas échapper à la règle. Mais personne ne s’est par exemple demandé comment ce jeune homme avait pu être tracé par les autorités, alors même que LOIC (Low Orbital Ion Cannon), le logiciel qui permet de lancer des attaques DDoS en deux clics, a déjà dans le passé montré de cruelles failles de sécurité, dévoilant l’adresse IP de belligérants.

Selon Gabriella Coleman, anthropologue et professeur à la New York University et spécialiste de la culture hacking, «il faut se méfier du sensationnalisme et de la mythologie». Si elle reconnait que ces erreurs d’appréciation «ont été dans l’air du temps depuis des décennies, et devraient persister encore longtemps», il est plus que nécessaire de faire un effort d’analyse dès lors qu’on se penche sur le cas très particulier des vengeurs-masqués-transfuges-des-interwebs.

«Les Anonymous ne sont pas un groupe structuré ou homogène, mais ça ne veut pas dire qu’ils n’ont pas de rôles définis», précise d’emblée Coleman, qui avait publié un article très intéressant sur The Atlantic au mois de décembre, embarquée avec les Anon pendant l’Operation Payback. «Certains ont un rôle technique, ils contrôlent l’infrastructure, les serveurs IRC (Internet Relay Chat, services de messagerie en temps réel utilisés pour planifier et coordonner les attaques, NDLR)». Car c’est sur ce genre de plateformes collaboratives, à laquelle on peut ajouter PiratePad, que se «noue le consensus» entre tous ces internautes hétéroclites.

Une diversification politisée

Comment expliquer ce regain d’intérêt pour les Anonymous, dont le dernier fait d’armes remontait à 2008 et ce grand combat contre l’Eglise de Scientologie? En décidant de défendre WikiLeaks au moment où les projecteurs étaient braqués sur Julian Assange et son organisation, ils ont donné une nouvelle ampleur à la fameuse Operation Payback, lancée en septembre contre les sites américains d’ayants-droit. Et depuis, ils accompagnent les soulèvements arabes, en Tunisie ou en Egypte, jouant les trouble-fêtes quand l’Internet s’éteint. Gabriella Coleman y voit un phénomène de diversification:

«Les Anonymous sont politiquement plus sophistiqués qu’avant. Ils sont passés du statut de troll à celui de militants. Les utilisateurs de 4chan (l’imageboard qui a vu naître le mouvement) ne sont plus seuls, on recense également des geeks lecteurs de Boing Boing ou des activistes technophiles locaux.»

Finalement, le meilleur moyen d’appréhender la présence et l’action des Anon, c’est d’évoquer les chiffres plus que d’organiser le storytelling autour de l’arrestation d’un adolescent, qui tend à faire croire que les Anonymous sont des millions de soldats numériques connectés en armée invisible. Selon les estimations de Coleman, on a recensé des milliers d’Anon au plus fort de la bataille contre les organismes bancaires. Aujourd’hui, dans les nuages entre Le Caire et Tunis, 252 canaux IRC sur le serveur principal draineraient entre 365 et 400 personnes.

Olivier Tesquet
(Article publié le 1er février 2011 sur Owni.fr)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Ven 8 Avr - 22:56


Citation :
Anonymous suspend ses attaques contre le PSN et s'explique
Un troll sur Microsoft en prime

Nous vous disions en début de semaine qu'une attaque était organisée par la communauté Anonymous envers Sony et tout ce qui touchait la PlayStation 3 suite aux plaintes déposées par le géant envers GeoHot et Graf_Chokolo. Le PSN était aussi inaccessible par intermittence en raison de ces attaques répétées.

Depuis hier, la communauté annonce avoir suspendu son offensive puisqu'elle se rend compte que « de priver les joueurs n'est pas une bonne idée puisqu'elle impacte plus les clients que Sony elle-même », rappellant que « les Anonymous sont de votre côté et ils se sont battus pour protéger vos droits ».

Il faut dire qu'ils ont provoqué un nombre incalculable de mécontentements auprès des utisateurs que nous suivions de notre côté via Twitter avec le hashtag « #PSN » et beaucoup s'en prenaient violemment à la communauté dont ils ne comprenaient pas toujours la cause.

Les Anonymous ont donc fini par se justifier :

« Au cours des derniers jours, Anonymous s'est attaqué à Sony pour leur traitement scandaleux des utilisateurs de PS3 et Jailbreakers, mais aussi grand public. Leur propagande concernant le jailbreak implique qu'il encourage le piratage et donc que des gens perdent leur emploi, alors qu'il signifie simplement que vous faites ce que voulez de votre matériel.

Imaginez si Microsoft vous forçait à l'utilisation d'Internet Explorer au lieu Firefox ou Chrome. Imaginez si ils niaient que des utilisateurs puissent employer n'importe quel navigateur autre que le leur. Beaucoup de gens seraient évidemment furieux ...alors, pourquoi n'êtes vous pas furieux contre Sony ? »

Allant même jusqu'à s'excuser auprès des utilisateurs impactés, ils indiquent que leur combat contre Sony n'est pas terminé. Reste à voir quelles seront les prochaines méthodes utilisées.

http://www.pcinpact.com/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Ven 8 Avr - 22:59


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Ven 8 Avr - 23:01




_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Ven 8 Avr - 23:05


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Sam 9 Avr - 2:38

Lieu anonyme francophone
https://minigroup.com/groups/953?token=vFkFeGYTlbNAj7EYV9Q

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Lun 11 Avr - 1:39





Anons lyonnais
http://s1128.photobucket.com/albums/m482/Absonym/?action=view&current=ano-1.mp4

UN CLOWN TEMOIGNE DANS UN TRIBUNAL AUX USA




Redif'


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mar 12 Avr - 9:57

http://forum.anonymes-france.eu/index.php

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mer 13 Avr - 1:37








_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mer 13 Avr - 1:39

Citation :



Au cas où vous n'auriez pas suivi l'actualité de ces derniers jours, le groupe d'action Anonymous a décidé de s'attaquer à Sony. Selon eux, ils agissent pour défendre les consommateurs face aux pratiques de Sony, comme la suppression de certaines fonctions de la console ou encore les actions en justice contre Geohot et Graf_Chokolo.

Le groupe a donc décidé de créer l'Opération Sony pour faire entendre ses réclamations. La première intervention du groupe fut la prise d'assaut des sites Sony et du PlayStation Network grâce à des attaques DDos, faisant plier les serveurs sous le poids des requêtes. Après s'être rendu compte que l'opération contre le PlayStation Network était un mauvais choix pour les consommateurs, le groupe a décidé de passer à d'autres méthodes de protestation.

Nous apprenons donc que ce matin, le groupe Anonymous appelle à la mobilisation pour réaliser des sit-in devant les Sony Stores du monde entier le samedi 16 avril 2011. Un sit-in est une action consistant à s'asseoir sur la voie publique pour exprimer un mécontentement, une sorte de manifestation assise demandant beaucoup d'efforts pour être dissolue par les forces de l'ordre. Un évènement Facebook a été créé pour l'occasion et nous constatons que 944 personnes comptent participer, 288 sont indécises et 2116 sont en attente de réponse, sans compter ceux qui rejoindront le mouvement sans invitation ou sans passer par Facebook. Une affiche a été réalisée pour l'opération, rendez-vous samedi prochain pour savoir si cet évènement aura pris de l'importance ou non.

http://www.ps3gen.fr

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mer 13 Avr - 1:44

Citation :
Paroles de hacker

Depuis quelques mois (fin 2009 exactement), une série d’attaques informatiques relativement ciblées mais néanmoins de grande envergure ont été menées.

Pour la plupart, ces attaques étaient d’un niveau de sophistication assez élevé et en cela, elles tranchent nettement avec les attaques antérieures. Elles ont visé des Etats (Estonie, Zimbabwe, Iran, France…) des organismes supranationaux (OTAN, Communauté Européenne, organisation du G-20…), des sociétés importantes (Siemens, Maersk, MasterCard…) pour certaines d’entre elles travaillant dans le domaine des hautes technologies liées à la sécurité (RSA Labs, HB Gary, RealTek, Comodo…).

L’analyse de ces attaques – sur le plan non seulement technique mais également opérationnel et informationnel – montre que l’origine et la piste chinoises souvent invoquées est de moins en moins crédible. Si la Chine reste une puissance de poids dans le domaine des attaques informatiques – mais ce n’est pas la seule - le principe selon lequel « on ne prête qu’aux riches » est de plus en plus difficile à défendre.

Il est même à craindre que ce soit un paravent et un écran de fumée pratiques derrière lesquels la plupart de ces actions sont très probablement menées. Il est important de rappeler, qu’une adresse IP n’est nullement caractéristique d’un lieu, d’un être humain et qu’un serveur en Chine peut être lui-même attaqué pour couvrir les traces d’un attaquant – il est même possible de louer des serveurs en Chine pour mener ces attaques.

"INTERNATIONALE HACKER"
Pour l’auteur de ce billet, l’origine de ces attaques est probablement d’une autre nature : celle d’une « internationale hacker » qui se met progressivement en place. Cette conviction vient de sa propre expérience dans le monde hacker – il publie dans les conférences de hacking - l’étude fine de ce monde, l’analyse de certaines attaques, de son expérience militaire et des faits et conclusion opérationnels eux-mêmes.

Il est tout d’abord essentiel de rappeler ce que le terme de « hacker » recouvre. Contrairement à l’idée reçue et malheureusement véhiculée – surtout en Europe – ce terme ne désigne en aucun cas une personne dotée de mauvaises intentions, contrairement au pirate informatique. Le terme de hacker désigne toute personne capable d’analyser en profondeur un système – que ce système soit technique comme un ordinateur ou un téléphone, mais également humain, social, législatif – de sorte à en comprendre les mécanismes les plus intimes, en privilégiant le résultat sur la méthode (contrairement souvent à l’approche académique).

Un hacker, par définition, n’hésite pas à s’écarter de toute forme d’orthodoxie en particulier technique et scientifique pour parvenir à ses fins. C’est principalement ce trait de caractère – généralement couplé à un certain anticonformisme, un soupçon d’autisme et d’esprit quelquefois perçu, à tort, comme asocial – qui dans l’opinion générale fait du hacker une personne peu recommandable. C’est une profonde méconnaissance de ce qu’est le mouvement et l’esprit hacker.

Cette méconnaissance est toutefois à moduler selon les pays et les cultures. Le monde anglo-saxon, contrairement au monde latin, a toujours manifesté un intérêt pragmatique vis-à-vis des hackers. C’est également le cas de l’Allemagne qui a depuis les années 80 à su intelligemment s’appuyer sur la communauté des hackers allemands.

Dans les pays comme la France, la réponse au phénomène hacker a été la célèbre loi Godfrain, devenue plus tard l’article 323 du Code Pénal, agrémenté depuis 2003 de nombreux autres textes, tous aussi subtilement inappropriés ayant pour nom LSQ, LCEN… Cela explique en grande partie pourquoi un pays comme la France a actuellement un retard catastrophique que l’on peut évaluer à au moins 20 ans (par exemple par rapport à l’Allemagne).

Ainsi en France, il n’y a pas de mouvement hacker digne de ce nom – à part l’historique mais très actif /tmp/lab et quelques résurgences ici et là du groupe 2600. Ce n’est que très récemment (depuis 2009) et encore timidement que la France voit l’organisation de conférences de hacking comme iAWACS, HES, HIP… mais avec une certaine prudence car on ne sait jamais comment l’article 323 du Code Pénal sera appliqué au final.

A l’étranger les plus grandes conférences de hacking – comme les plus petites, et le terme n’est pas péjoratif -- sont sponsorisées par les très grosses sociétés de logiciels ou de services (Google, Microsoft, Oracle…) mais quelquefois avec le soutien des Etats (par exemple la célèbre conférence Hack.lu au Luxembourg). Elles sont tout autant fréquentées majoritairement par les services gouvernementaux et les industriels/sociétés.

C’est la preuve – s’il en fallait une – que les évolutions majeures se font dans ces conférences et nulle part ailleurs. Phénomène d’ailleurs significatif, depuis 4 ans les avancées majeures en matière de cryptanalyse ne sont plus publiées dans les conférences académiques mais dans les conférences de hacking et en particulier lors de la conférence du CCC (Chaos Computer Club) à Berlin.

OU TROUVE-T-ON DES HACKERS ? Principalement dans toutes les grandes sociétés de la planète. Chez Google, Microsoft, Apple, RIM... il y a des pools de hackers (senior, junior…) qui évaluent la sécurité des produits de ces sociétés – et quelquefois celle des produits de leurs concurrents. Beaucoup sont français (on peut estimer que près de 20 % des meilleurs hackers mondiaux le sont). Ces hackers sont très bien payés mais surtout ont accès à tous les sanctuaires en matière de technologie et de connaissances. Ce sont, de ce point de vue, les gardiens de tous nos temples technologiques.

Voici donc le décor que nous avions jusqu’à la fin 2009. Mais l’affaire Wikileaks a changé la donne, non pas en elle-même, mais elle a été seulement le catalyseur d’une réaction en préparation. On peut affirmer que le monde hacker, malgré son morcellement extrême, est en passe de se doter d’une véritable conscience politique.

POLITIS
Cela est probablement dû à une crise économique internationale sans précédent, qui n’en finit pas, sur fond d’une montée généralisée des politiques ultra-sécuritaires dans tous les pays du G20, de clivage sociaux et sociétaux de plus en plus durs… bref d’une situation où cette conscience politique ne peut que prendre des allures de résistance, au sens premier du terme.

Les corps politiques, sous la pression de plus en plus grande d’intérêts économiques divers, dirigent des Etats, les façonnent, au mépris des citoyens, et utilisent pour cela une technologie qu’ils ne comprennent pas mais dont ils sont devenus totalement dépendants.

Or les hackers non seulement comprennent la technologie mais ils la maitrisent, là aussi au sens premier du terme. Et cette situation est une véritable provocation doublée d’une injustice aux yeux des hackers. C’est la version moderne du monde de Metropolis de Fritz Lang.

Il a fallu – non seulement en France mais dans les pays occidentaux – des projets comme HADOPI, LOPSSI, les projets de contrôle d’Internet… pour faire naitre cette conscience politique. Le dévoiement de la technologie informatique pour surveiller et contrôler les citoyens, protéger les intérêts de multinationales, tout cela a fait monter la pression. Wikileaks est arrivée et a tout précipité. Les hackers ne supportent plus que la technologie informatique devienne « le cache-sexe de la stupidité et l’ignorance crasse des élites dirigeantes des pays occidentaux » (sic). De cela est né des mouvements comme celui, très emblématique, des Anonymous et avant eux des Antisec et autres (même si leur motivations sont quelque peu différentes).

Le choix du personnage historique de Guy Fawkes – principal instigateur de la conspiration des poudres du 5 novembre 1605, mis en scène de manière quasi prophétique par les mêmes réalisateurs que le film Matrix, autre film culte du monde hacker – est emblématique. Ce n’est pas un hasard s’il a été choisi par le mouvement des Anonymous. Il résume à lui seul la conscience politique qui est train de prendre forme dans le monde hacker.

Quelle est cette conscience ? Elle ne propose malheureusement rien. Entre un alter mondialisme numérique et un mouvement de résistance contre « l’oppression et les dictatures numériques », aucune proposition de société alternative n’est proposée. Du moins à ce jour. Mais le but est-il de remettre en question l’existence même des Etats. Assurément non !

Les hackers envoient juste des messages forts : « nous vous surveillons et nous vous mènerons la vie dure si vous nous oubliez et si vous oubliez vos devoirs envers nous ». Ce qui est résumé dans le motto des Anonymous : “We are anonymous - We are legion- We do not forgive - We do not forget - Expect us (nous sommes anonymes, nous sommes légion, nous ne pardonnons ni n’oublions, attendez nous) ».

LA CONSCIENCE DU HACKER
Le hacker finalement – au travers de ce qui est perçu comme sa contre-culture – veut maintenir un équilibre qui est en passe d’être rompu, un équilibre entre les droits des individus et le besoin des Etats et ce contre la volonté d’intérêts économiques de dévoyer les principes fondamentaux de ces Etats à leur profit.

Cette conscience s’articule autour de deux principes fondamentaux :
« Le véritable maitre d’une chose est celui qui peut la détruire » (célèbre phrase de Frank Herbert). Les attaques informatiques récentes de ce point de vue sont un message aux corps politiques : vous ne contrôlez rien car nous pouvons tout détruire.
La raison du plus fort est toujours la meilleure. Principe hélas à la base de nos propres sociétés et équilibres géostratégiques (connue également sous la variante « seule la victoire est belle »).

Ce qui est maintenant clair et doit être une certitude, c’est que les hackers ont toutes les clefs et tous les pouvoirs entre les mains. Ils sont capables de remettre en question les modèles sociétaux actuels. Ce qu’ont montré les affaires Wikileaks et plus gravement les attaques contre le G20 et HB Gary Federal, c’est qu’aucun sanctuaire n’est hors de portée. Il y a fort à parier qu’il existe d’autres attaques que les Etats occidentaux n’ont pas préféré rendre publiques et qui sont probablement tout aussi graves.

A quoi faut-il nous préparer, et ce à moyen terme ? Deux aspects principaux sont à considérer :

Le monde hacker est capable de remettre en question – chose constatée dans les dernières conférences de hacking entre autres choses – la plupart des mécanismes de sécurité actuels, en particulier ceux fondée sur une vision purement académique.

Un chiffrement de 256 bits est sans utilité face à un hacker capable de piloter un virus qui va modifier l’environnement informatique pour contrôler d’une manière ou une autre le chiffrement. Il est prévisible même que certaines « croyances de sécurité » (rappelons que beaucoup de mécanismes de sécurité reposent sur des suppositions mathématiques qui n’ont jamais été démontrées) tombent en pratique dans les prochaines années, telles la signature électronique. Même le sacro-saint chiffrement quantique a été mis en défaut en pratique par une approche de type hacker.

La science et la technologie officielles (celles des milieux académiques) progressent lentement, selon un mouvement continu. Tout est prévisible voire sous contrôle, n’en déplaise aux universitaires qui croient encore que la recherche scientifique puisse être, encore de nos jours, indépendante. En revanche l’activité scientifique – plus expérimentale – et technique des hackers fonctionne par soubresaut et peut être brutale. Elle échappe à tout contrôle car elle est le fait d’individus ou de petits groupes d’individus, là où la science officielle tend à fonctionner dans de grands programmes mobilisant de grosses équipes – effets pervers des labellisations dictées par la dictature du classement de Shanghai. C’est cet aspect erratique, violent, incontrôlable de la production hacker qui fait peur aux Etats… et qu’il est impossible de contrôler.

Que conclure de tout cela ? Il est désormais évident qu’il faut se préparer à d’autres attaques graves touchant aux fondements de la sécurité sur lesquels repose désormais la stabilité de nos Etats et de nos sociétés. Ces attaques ciblées contre ces mêmes Etats et sociétés vont se multiplier. C’est inévitable même si cela n’est pas souhaitable. Il n’est pas possible de laisser la technologie de l’information envahir nos vies et sociétés tout en maintenant à l’écart du débat les seuls acteurs qui sont capables de véritablement comprendre, maitriser et contrôler cette technologie (et qui sont à l’origine de cette technologie). Leur dénier ce droit de participer au débat concernant le visage futur de nos sociétés est le plus grand risque que nous puissions concevoir.

La révolte du prolétariat au 20ème siècle sur le capital a plongé le monde dans les affres du communisme. Celle des hackers contre des politiques et des décideurs aveugles et sourds et qui néanmoins jouent avec une technologie qu’ils ne contrôlent pas, pourrait bien être la révolution planétaire du XXIème siècle. Et quoi qu’on en dise, les révolutions n’ont jamais rien apporté de bon sur le moyen et long terme.

ERIC FILIOL, blog LesEchos

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mer 13 Avr - 1:46

Citation :
Vers l’interdiction de l’anonymat sur internet ?

Entre vecteur d’une liberté totale d’expression et risques de dérives, la question de l’anonymat sur internet fait débat.
Sans surveillance, les enfants qui utilisent internet s'exposent à de dangereux risques.

Sans surveillance, les enfants qui utilisent internet s'exposent à de dangereux risques. © IMAGESOURCE

Grâce (ou à cause) de l’anonymat sur internet, chacun a l’occasion d’exprimer publiquement ses pensées sans dévoiler son identité. Alors que certains voient dans l’utilisation de pseudonymes l’opportunité unique d’une liberté d’expression totale, d’autres invoquent les risques de dérives qui lui sont intrinsèques.

L’anonymat, porte ouverte aux dérives

Ceux qui plaident pour la fin de l’anonymat sur internet s’appuient sur la nécessité de sanctionner les propos hors la loi (négationnistes, racistes, sexistes, diffamatoires…).

Faute de régulation, certains médias internet comme Techcrunch et Slate.com exigent de leur lectorat désireux de commenter les articles, d’inscrire leur véritable identité. Les désobéissants voient leurs propos censurés, quel qu’en soit le contenu. Conséquences observées : « la majorité des commentaires sont maintenant des réponses cohérentes à l'article en question - ce qu'un commentaire est supposé être, en fait", explique TechChrunch. Les internautes n’ont de choix que d’assumer leurs idées et la manière dont ils les expriment.

Concernant les blogs partisans d’idéologies radicales et/ou extrémistes, leurs messages sont rarement signés. Bien qu'illégaux, les propos de cette nature sont rarement réprimandés puisque cet anonymat complique sérieusement la recherche de la véritable identité de leur émetteur. Difficile donc pour les victimes d'obtenir un droit de réponse ou réparation de leur préjudice.

Plus grave encore, les pédophiles qui chattent avec des mineurs en se faisant passer pour plus jeunes pour amadouer leurs victimes. Nombreux sont les faits divers qui témoignent du caractère non exceptionnel de ces méthodes. L’obligation légale de révéler son identité lorsqu’on s’exprime virtuellement éviterait en effet les risques auxquels s’exposent naïvement les mineurs.

L’anonymat pour dénoncer, sans risques de représailles

Les défenseurs du maintien de l’anonymat sur internet invoquent quant à eux le principe de la liberté d’expression, garante d’une vraie démocratie. Même si masquer son identité peut être perçu comme lâche, les citoyens armés de ce bouclier ne refoulent pas leurs opinions et partagent leurs idées de manière plus franche et authentique.

D’autre part, l’anonymat permet de ne pas subir de représailles professionnelles ni personnelles. Le mode d’action du collectif « Anonymous » illustre parfaitement cet argument. Ils dénoncent les pratiques douteuses d’organisations dangereuses comme celle de l’Eglise de Scientologie, en postant des messages vidéo anonymes, sans donc risquer de subir des pressions, harcèlements ou menaces.

A ceux qui craignent la difficulté et le temps nécessaire aux autorités pour retrouver les coupables d’actes délictueux sur le web, Maître Eolas répond que "sur Internet, c'est un anonymat d'apparence. En cas de problème judiciaire, la police n'a aucun mal à retrouver quelqu'un". Les technologies informatiques dont dispose la police permettent en effet de retrouver sa trace, mais il n’en reste pas moins que l’anonymat n’est levé qu’en cas d’incident grave, et donc lorsqu’il est trop tard...

Mathilde Perrin, avec "L'Express"

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mer 13 Avr - 1:49

Citation :
La scène des hackers PS3 écouerée par Geohot

Après la publication de l'accord entre Sony et Geohot qui devait pourtant rester confidentiel, la scène des hackeurs PS3 s'estime trahie par le jailbreaker en chef de la PS3 et de l'iPhone, et n'est pas tendre avec celui qu'elle adulait depuis plusieurs années.

Geohot serait-il versatile ? A-t-il été dépassé par la puissance juridique de Sony ? Fort possible, et cela ne plaît pas, mais pas du tout aux différents groupes de hackeurs ayant utilisé ses "travaux" pour bidouiller la Playstation 3.

Premier grief : les fonds de soutien. Un appel aux dons avait été lancé pour soutenir financièrement Geohot face à l'armada juridique de Sony. Problème : le protocole d'accord a été signé avant même l'instruction de l'affaire auprès de la cour fédérale de Californie. Que va-t-il faire de cet argent ? Il a vaguement abordé la question sur son blog après avoir été pris à parti sur ce point, et a indiqué qu'il dirait bientôt ce qu'il allait en faire. A priori, il évoque une donation et semble s'engager à ne conserver aucun dollar dans sa poche, bien que la somme exacte des dons soit inconnue.

Second grief : la mobilisation de la communauté Anonymous, qui a attaqué les serveurs du Playstation Network et les sites internet de Sony en guise de soutien idéologique et activiste à Geohot, pour une cause dans laquelle ils croient. C'est désormais la déception qui prime, car Anonymous a mis ses membres en danger en piratant les sites Sony et ne sent pas du tout récompensée de son soutien avec un Geohot qui jette l'éponge.

Troisième grief : le double discours de Geohot sur son blog après la diffusion de l'information. Il y indique "Je rejoins le boycott de Sony. Je n'achèterai plus jamais aucun produit Sony et je vous encourage à faire de même". Pas dupe, la communauté rappelle que ce n'est pas Geohot qui boycotte Sony, mais Sony qui lui interdit d'avoir ses produits en sa possession...

Dans les commentaires que l'on peut lire sur les différents forums abordant ce thème, force est de constater que la communauté n'a pas de mots assez durs :

- "Loser"
- "Douchebag"
- "Quand on signe un accord pour avoir la paix, pas la peine d'essayer d'emmener les autres dans une action de boycott quelle qu'elle soit, ça n'a aucune crédibilité"
- "Geohot est un savant idiot"
- "Malgré ses grands discours de lutte de David contre Goliath, sur le terrain il a perdu le combat"
- "Au moins il va finir par se la fermer et arrêter de nous bananer"
- "Il nous a tous manipulés"
- "A cause de lui, c'est maintenant Anonymous qui risque d'être maintenant la cible des multinationales"

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Dim 17 Avr - 13:40



http://boulara.skyrock.com/2988664705-Pas-d-enfants-prisonniers-dans-les-sectes.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Lun 18 Avr - 1:54

Citation :

Le bassiste de Kiss promet une lutte sans merci contre les Anonymous

L'inénarrable Gene Simmons s'est de nouveau illustré dans des propos dont lui seul à le secret. Alors que ses deux sites web ont été la cible d'attaques DDOS, le bassiste de Kiss en a remis une couche en promettant une lutte sans merci contre les Anonymous. Une surenchère qui risque de durer.

Qu'il soit sur scène avec son maquillage démoniaque ou en costume pour des affaires, le bassiste de Kiss est connu pour être un vrai spécialiste de la provocation. À plusieurs reprises, Gene Simmons a eu des sorties mémorables, critiquant parfois violemment les fans de Kiss, le groupe Radiohead, l'industrie du disque ou encore les internautes adeptes du téléchargement illicite.

Dernièrement, c'est lors de l'édition 2010 du Mipcom que Gene Simmons s'est lâché. Estimant que les labels de musique n'ont "pas eu les couilles de poursuivre chaque adolescent qui a téléchargé du matériel" protégé par le droit d'auteur, il a invité son auditoire à poursuivre tout le monde, sans répit. "Soyez litigieux. Poursuivez tout le monde. Prenez leur maison, leur voiture".

Sans surprise, les piques du musicien ont fini par conduire à l'inévitable : une riposte. Quelques jours après le Mipcom 2010, les deux sites appartenant à Gene Simmons (SimmonsRecords.com et GeneSimmons.com) ont été la cible d'attaques DDOS menées par des activistes fréquentant le BBS 4Chan. Loin de se démonter, le bassiste a saisi cette occasion pour en remettre une couche.

Sur son site, difficilement accessible à l'heure actuelle, Gene Simmons a publié un commentaire d'une rare violence. Le Huffington Post l'a retranscrit dans ses colonnes. "Notre équipe juridique et le FBI ont été sur cette affaire et nous avons découvert qu'un petit nombre de personnes, que nous pourrions qualifier de jeunes "aventureux", se croit au-dessus des lois".

"Et, comme je l'ai dit lors de mon discours au Mipcom, nous allons les poursuivre jusqu'à prendre leur pantalon. Tout d'abord, ils seront punis. Ensuite, ils pourraient retrouver leurs petites fesses en prison, juste à côté de quelqu'un qui est là depuis des années et qui est à la recherche d'une nouvelle petite amie" a-t-il lâché. "Nous allons bientôt imprimer leur nom et leur photo. Nous vous trouverons. Vous ne pouvez pas vous cacher. Restez à l'écoute".

Numerama

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mar 19 Avr - 11:39



[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=3m6qc74RYLg[/youtube





_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mar 19 Avr - 11:41


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Mar 19 Avr - 12:18





_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Jeu 21 Avr - 1:44

Citation :
Youtube ne veut plus d'Anonymous
Publié le Mercredi 20 Avril 2011 à 14h56 par malcolm89

Alors que le groupe s'était fait connaitre en défendant de nobles causes, il semble que rien n'aille plus au niveau de la réputation d'Anonymous qui à voulu s'en prendre à Sony avec des motivations plus que douteuses.

Après un flop ce week-end lors de la journée de mobilisation, nous découvrons maintenant que Youtube ne veut plus voir le groupe uploader ses vidéos de propagande douteuse sur sa plateforme. Il semblerait donc que le groupe ait perdu toute crédibilité à vouloir se mêler de choses qui les dépasse. A trop vouloir faire parler de soi, le collectif a donc fini par se mettre tout le monde à dos.

http://www.play3-live.com

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Jeu 21 Avr - 1:55











http://www.xenu.net/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Merci France 2   Jeu 21 Avr - 1:57

Citation :
Un hacker arrêté suite à une émission diffusée sur France 2
par Emilien Ercolani, le 15 avril 2011 10:49 Article Rating

Répondant au nom de code de « Carl », ce hacker a été arrêté par la police suite à la diffusion du reportage « Complément d’enquête » diffusé sur France 2.

Suite à la diffusion d’un reportage intitulé « Internet, Wikileaks, les dangers de la transparence » dans le cadre de l’émission « Complément d’enquête », sur France 2, un hacker a été arrêté par la police. Connu sous le pseudo de « Carl », il expliquait avoir réussi à pirater le réseau de l’Armée Française, ou encore celui de l’entreprise Thales.

Devant la caméra, Carl se livre à son jeu favori : il montre comment accéder sur un espace de l’Armée, et parcourt des milliers de documents internes appartenant à Thales. Mais la blague ne fait pas rire chez certains concernés.

Thales porte plainte. Un mois plus tard, cet étudiant en sociologie est arrêté, le matin du 6 avril, et mis en examen pour accès frauduleux à un système de traitement automatique de données, vol et abus de confiance.

Dans le reportage, Carl est décrit comme appartenant au groupe Anonymous. Un fait qu’il nie, tout comme le groupe d’ailleurs. Le site Zataz, qui connaît apparemment le jeune homme, rapporte une lettre de Carl reçue après la diffusion de l’émission : « J'ai perdu la foi que je portais au journalisme en regardant le résultat très très médiocre (du reportage). Ils m’ont fait dire des choses, genre je suis anonymous ou je gagne des sommes de ouf. Ils ont zappé quand je disais defacer (pirater et barbouiller un site web) c'est mal. Je disais que c'était inutile. Qu'il y avait des gens derrière qui fabriquaient et géraient. Qu'il pouvait y avoir des répercussions physiques de tels agissements. Malgré les 50 avertissements au monteur, au caméraman, même au son, ils n'ont pas tout flouté. En tous cas ce que présente la TV sur moi n'est pas flatteur : un mec qui pense au fric, inconscient, qui détruit tout. Je critiquais aussi les méthodes d'Assange. Ça non plus ça n'a pas été montré ».

Zataz rappelle également que Carl risque une peine d’emprisonnement de 5 ans, ainsi que 300 000 euros d’amende.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Jeu 21 Avr - 2:03




Chambéry, photos publiées sur le forum Anonyme France

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Dim 24 Avr - 6:27

YouTube supprime des vidéos, cqfd

Citation :
Youtube supprime les vidéos d'Anonymous

Selon le site TorrentFreak, Youtube aurait décidé de supprimer plusieurs vidéos du groupe Anonymous de son service, notamment les fichiers concernant l'opération Sony menée dans le cadre de l'action judiciaire entre la firme nipponne et le hacker GeoHot.

Une demi-douzaine de vidéos a ainsi disparu en quelques jours du site, qui donne pour raison à cela le non-respect des « conditions d'utilisation de Youtube ». Outre les vidéos de l'opération Sony, c'est également celle concernant une action qui devait être réa

Interrogé par CBR, Youtube a expliqué avoir agit dans cette direction suite à des plaintes de ses utilisateurs qui ont signalé ces vidéos comme étant non-conformes. « Youtube a une politique claire qui interdit les contenus inappropriés sur le site. Notre communauté comprend les règles et la politique du site en matière de contenus inappropriés » a déclaré le service, qui s'est déjà retrouvé dans différentes postures concernant les demandes de suppression de vidéos, allant jusqu'à réhabiliter des vidéos polémiques supprimées auparavant, ce qui lui vaut d'ailleurs d'être censuré totalement ou partiellement dans certains pays, comme en Turquie.

A priori, ici, ce ne sera pas le cas puisque le service laisse entendre que le compte lui-même pourrait être banni si la désormais célèbre communauté d'hacktivistes continue d'y proposer du « contenu inapproprié ». Anonymous fait beaucoup parler de lui sur la Toile en ce moment, en grande partie de sa lutte à coups d'attaques DDOS contre les organismes défenseurs du droit d'auteur.

http://www.clubic.com/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anonymous   Dim 24 Avr - 6:32

Citation :
La période prérévolutionnaire a connu une vague de piratage des sites gouvernementaux par un collectif dénommé Anonymous.


La période post révolutionnaire, avec son lot d'incertitudes et de dérapages, voit aussi ce genre d'actions pour une prise de conscience collective. En effet, le site du leader du parti islamiste Ennahda, http://www.ghannoushi.net, a été piraté afin d’exprimer à Ghannouchi et à son parti le désaccord d’une partie de la jeunesse tunisienne quant à l’instrumentalisation de la religion dans le discours politique.
ci-après la traduction du texte affiché sur la page d’accueil du site officiel de Ghannouchi qui a vite fait le tour des réseaux sociaux et a créé le buzz sur internet:

« Faire croire que l'identité arabe est en danger, avertir que la religion est en danger,
et remettre en cause la foi religieuse de ses opposants pour s'ériger en sauveur de la nation : c'est ta stratégie malsaine, Mr.Rached Ghannouchi. Ce jour dont tu rêves n'arrivera jamais tant qu'il existe des jeunes révolutionnaires et conscients. »

Ensuite, et après avoir écrit la Chahâda , profession de foi qui témoignage qu'il n'y a d'autre divinité qu'Allah, l'Unique et le Seul ; et que Mohamed est Son prophète, le ou les pirate(s) confirme(nt) leur foi tout en précisant qu'ils ne voteront jamais pour le mouvement Ennahda.

Il est à préciser que l’équipe technique de Rached Ghannouchi a rétablit, quelques heures après, la situation faisant en sorte que le site en question soit remis en état de marche.

http://www.espacemanager.com/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anonymous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anonymous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Masked and Anonymous
» "Masked and Anonymous"
» Masked and Anonymous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: