Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview Pat Kebra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Interview Pat Kebra   Lun 24 Jan - 22:13

Merci pour ces réponses sincères.


Des Couteaux Et Des Fleurs, Newo : Au début des années, tu étais guitariste du groupe punk Oberkampf. Je me souviens du concert à la Flèche d'Or pour le retour de ce groupe. Pourquoi n'as-tu pas participé à la reformation d’O+ début 2000 ?

Je n’ai pas participé à la reformation d’OBERKAMPF parce que quand Joe m’a contacté et proposé de rééditer toute notre discographie, j’ai refusé catégoriquement et que le dialogue a tourné court, il n’a pas vraiment eu le loisir de me parler de ce projet ! ;)
Nous n’étions pas en mauvais terme, mais je ne voulais pas gagné un centime sur le dos de mon groupe défunt, c’était mon sentiment, et il durait depuis 1988, année d’arrêt de commercialisation de nos disques et fin de remboursement de nos dettes.
Je n’aurais pas accepté faire parti de cette reformation d’une part parce que j’étais dans une autre vie et que si j’avais été disponible, je n’aurai jamais utilisé le nom de mon ancien groupe sans faire un bel album au préalable avec de nouvelles compos comme celui que je suis sur le point de sortir, et, une fois fini, se poser la question si cet album mérite le nom d’OBERKAMPF.
Je n’aime pas les reformations pour la vieillerie qu’elles véhiculent, et cette tricherie qui consiste à faire croire aux gens que l’on est encore ce qu’on était. C’est simplement du revival et le Punk que j’ai vécu et qui a alimenté toute ma jeunesse était justement dans son essence le refus de toute complaisance à l’égard du passé et de nos anciens.
Alors quand ces mêmes personnes, vieillissantes, se mettent à astiquer leurs vieilles médailles, ça me dégoûte tout simplement.
Chanter « Fais attention, la fin du monde arrive », en 1983, c’était presque un souhait de notre part, toutes nos chansons étaient issues de notre vécu et notre désespérance allait jusque là !
J’ai maintenant des enfants et je ne peux absolument pas tenir ce discours sans être quelqu’un de très égoïste ou très hypocrite ou les deux !
Je ne suis ni l’un, ni l’autre.
Je suis capable de reprendre certains titres d’OBERKAMPF et de les faire revivre dans un répertoire jeune et frais, mais ce n’est pas mon but. Je le fais par plaisir et pour faire plaisir aux gens qui viennent nous voir, c’est tout.


Je le sais, mais pour les personnes qui nous lisent, donne-nous l'origine de Pat Kebra.

Pat Kebra : Mon second bassiste en répétition en 1979 m'a donné le surnom de Phil Kebra en référence au personnage de Bd de Trambler et Jeannot. J'ai naturellement opté pour Pat Kebra dans la seconde qui a suivi. :)
Ce personnage m'a suivi toute mon activité dans O+ et maintenant, à ma manière je lui redonne vie car je me rends compte de certaines similitudes.
De plus le rat est un animal qui sait intuitivement les chemins à prendre et on peut dire que ça a toujours été ma manière de fonctionner.
J'ai rencontré il y a quelques mois pour la 1ère fois mon géniteur !! :)

Tu es auteur et compositeur. Où puises-tu ton inspiration ?

Les chansons que je chante actuellement, je le fais par nécessité, celle de m’exprimer.
Toutes mes chansons sont à nouveau extraites de mon vécu et du fond de mes entrailles.
Je retrouve étrangement la même source qui m’avait fait composé les morceaux d’OBERKAMPF. Elle est dans un endroit connu de moi seul et toujours en rapport avec mes émotions.
La plupart des gens s’expriment en anglais, et je trouve que cela nuit à la compréhension que l’on peut avoir de leur message en France, je ne crois pas non plus que cela puisse les aider à s’exporter vu la quantité et la qualité des groupes anglo-saxons.
Je pense que bien souvent, certains ne sont que des musiciens et n’ont pas de message ni d’intention derrière leur musique.
Pour ma part, je ne me considère pas comme un musicien encore moins un artiste.

Peux-tu nous présenter les deux musiciens qui t'accompagnent sur scène ? Comment vous êtes-vous trouvés ?

J'avais rencontré Rascal au tout début des Futurs Ex, il était venu faire un essai et j'avais trouvé son jeu de Toms terrible ! On avait fait une reprise de "Pretty vacant" des Pistols ,je croyais entendre Paul Cook!! :)
Et il n'est pas venu jouer avec nous, je l'ai revu 2 ans + tard à un concert qu'il faisait avec les Tres Pesos, son groupe de l'époque.
Je lui ai proposé de venir faire un essai avec moi, car Futurs Ex était déjà inactif et je commençais à avoir des compos qui s'accumulaient..."Une distance " et "Perpétuellement décalé" faisaient parti de ces compos ...
On a joué à deux pendant un an et demi jusqu'à ce que Loulou vienne nous débaucher pour faire de la scène pour un concert à la K'Fêt en novembre 2009, un vendredi 13 ! Depuis il a laissé sa guitare et s'est lancé à fond dans la basse!
Comme quoi quand on veut, on peut!!
Et voilà le groupe était né...:)

Où répétez-vous ?

Nous répétons avec Rascal à la batterie et Loulou à la basse dans le Local de L’AJB, une association rock'n roll de l’Essonne dans laquelle j’assure un service qui permet aux gens de pouvoir répéter sans galérer, j’y suis secrétaire mais je préfèrerai ne rien être du tout et juste aider, mais on me l’a demandé. Je n’ai pas besoin de titre pour apporter mon aide ...



Donc tu t’investis dans l'association culturelle AJB de Bures, tu as monté un label indépendant et prodigue tes conseils à des groupes comme Sens Unique, DamyO ou Fuzzy Seven, quel avenir professionnel vois-tu
pour toi dans les prochaines années ?


J’ai effectivement une activité parallèle qui me permet d’aider des groupes à se faire connaître sur les radios. Je fais le même travail que je faisais pour OBERKAMPF il y a 25 ans, en utilisant maintenant par des outils modernes.
J’ai toujours mon fichier de l’époque (feuilles bristols dans une boite en bois) dans lequel je retrouve certaines personnes avec lesquelles je travaillais déjà ! C’est fun ! Je sais même ce que je leur avais envoyé, à quelle date et j’avais également noté leur réaction !
Ce n’est pas une vocation, c’est juste l’envie d’être utile et de mettre mes compétences aux services des autres.


Il y a 30 ans, les groupes issus du punk-rock se faisaient connaître par le bouche-à-oreille, les fanzines, ou avec la chance de passer dans l'émission Les Enfants du Rock Que penses-tu des outils de communication que l'on utilise aujourd'hui comme les réseaux sociaux (MySpace, Facebook, ...) ?

Effectivement il y a 30 ans, les groupes bénéficiaient d’un circuit de médias alternatifs (radios pirates et fanzines) et le bouche-à-oreille était notre meilleure publicité, ne pouvant compter sur les médias officiels.
Je trouve très intéressant aujourd’hui de pouvoir par le net, se faire connaître et pouvoir envoyer des infos aux gens directement. L’effet pervers est la quantité d’informations, ce qui en fait retourne cet outil comme une crêpe et lui enlève une grande partie de son efficacité.


Quel regard as-tu de la scène alternative aujourd'hui ?

Le regard que je porte sur la scène actuelle n’est pas forcément très complaisant, tu dois t’en douter ! :)

Il y a d'une part les vieux groupes qui reviennent faire du Revival : je déteste pour plusieurs raisons. Je pense que servir de vieux plats aux gens même si c'est ce qu'ils demandent n'est que de la démagogie et de la complaisance. Utiliser un nom qui a connu une certaine notoriété pour revenir servir un répertoire moribond n'est pas faire preuve d'une grande sincérité.
Les sujets de préoccupations que l'on a quand on a 20 ans ne sont pas les mêmes que ceux que l'on a en vieillissant et c'est bien normal. Si j'accorde un sens au mot composition, c'est bien celui d'être en phase avec ses sentiments.
C'est pour cela que je n'hésite pas à remodeler les quelques reprises d'Oberkampf que nous faisons. Ca leur redonne un coup de jeune et c'est également s'exposer à la désapprobation du public. Il faut savoir prendre des risques ... C'est plus excitant !!!

Pour les jeunes groupes, le problème est différent. Ils jouent souvent très bien, mieux que je ne saurais jamais jouer, mais je trouve que la technique prend souvent trop de place au détriment d'un sentiment fort ... Si on n’a pas ce sentiment fort d'être le meilleur groupe du monde, pourquoi jouer? Pour faire de la musique? C'est bien ce qui me sépare d'eux, je ne fais pas de musique, je fais du bruit !
Le langage également me pose problème dans la plupart de ces groupes qui chantent en anglais. Je ne comprends pas que l'on se réfugie derrière l'anglais pour éviter que ce que l'on dit ne sonne ridicule ... (" ça sonne mieux en anglais ")
Si on a quelque chose à dire, et bien on a envie d'être compris, non ?

[center]

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Mar 8 Fév - 13:02, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Interview Pat Kebra   Lun 24 Jan - 22:13

Des Couteaux Et Des Fleurs, Newo : Je sais que l'album met du temps à accoucher. Penses-tu qu'il sera complètement modelé à l'idée que tu te faisais ?

Pat Kebra : L'album est celui dont je rêvais, il y a 25 ans quand j'ai arrêté Oberkampf. Faut croire que les rêves ne nous quittent pas...
Ça va être une tuerie !

Parle-nous du titre Génocide qui te touche particulièrement.

La chanson « Génocide » est reliée à l’histoire de mes grands parents qui étaient arméniens et qui sont rescapés du génocide commis par les turcs en 1915. Elle s’adresse à eux comme chacune de mes chansons s’adresse à quelqu’un en particulier.
L’horreur de cette histoire, j’ai eu envie d’en parler, d’une part pour exprimer ma colère que les turcs ne reconnaissent pas officiellement ce qu’ils ont fait et permettre aux générations comme la mienne de faire le deuil de la souffrance de nos ancêtres.
Mes grands-parents sont morts avec la haine et les souvenirs horribles qu’ils n’ont jamais pu exprimer par des mots.
Je les plains et je voudrais que leurs âmes reposent en paix. J’en ai les larmes aux yeux.


A chaque concert, d'anciens compagnons te retrouvent après tes années d'absence. Peux-tu nous parler particulièrement d'un surnommé Géant Vert qui se fait régulièrement remarquer ? ;)

Ayant toujours été droit avec les gens qui m’ont entourés, je peux les rencontrer à nouveau en toute amitié.
Ceux que je n’ai pas aimé, je ne les aime pas plus maintenant ! Mais je peux les regarder dans les yeux, j’ai toujours été sincère avec eux !
Que Buck, l’ancien bassiste d’OBERKAMPF monte sur scène avec moi et écoute mes compos avec attention me fait grand plaisir. Géant Vert, je ne le connais que depuis quelques années et c’est un personnage haut en couleur et pas seulement ! :)
Il a une grande connaissance du milieu dans lequel j’ai vécu, c’est quelqu’un de loyal et droit, j’aime sa présence à mes concerts et s’il monte sur scène avec nous, il est capable de faire revivre ces moments intenses de chaos qu’ont connu les 1ers instants du punk.

Dans tes rêves les plus fous, où souhaiterais-tu jouer sur scène ?

Je crois qu’une bonne scène et un bon matériel de sonorisation suffisent à me combler et s’il y a un peu de monde, ce ne serait pas loin d’être le paradis !

Dans une interview lue dernièrement, tu aurais souhaité que l'on te pose une question. Donc je te la pose pour ma dernière question : aimes-tu la vie ? ;)

Oui Newo , j’aime la vie !


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Interview Pat Kebra   Jeu 24 Mar - 4:05

Le coeur sur la main
Titre du dernier album de Pat Kebra.
Sortie nationale le 21 mai.
Mais on peut le trouver dans les concerts du groupe.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview Pat Kebra   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview Pat Kebra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview fred schneider
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
» [Vidéo ] interview With Gustav Schäfer - Drummer Of Tokio Hotel!
» [Interview] Radio Energy : 11 1/2 questions avec Tokio Hotel !
» [Interview] Interview avec David Jost pour Welt.de

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Interviews :: Interviews DCEDF-
Sauter vers: