Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Lun 31 Jan - 21:58








_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Lun 31 Jan - 22:15




_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Mar 1 Fév - 23:44

Citation :
Les grandes révoltes qui secouent le monde arabe au Yémen, en Algérie, en Tunisie et maintenant en Égypte ont pris tout le monde par surprise. Il s'agit, sans aucun doute, de l'un des plus important événement de notre époque. Le message est clair : aucun endroit dans le monde n'est condamné à être le terrain de jeu d'un dictateur-soutenu-par-les-impérialistes. Des régimes extraordinairement autoritaires comme celui de Ben Ali se sont montrés complètement impuissants face à 'un peuple en lutte, uni et déterminé. Les porteurs de ces rébellions sont jeunes, salariés ou chômeurs, des pauvres qui façonnent présentement le visage de la région, donnant des frissons aux cliques de Washington et Tel-Aviv. Toutes les armes amassées par le régime de Moubarak, toute l'aide militaire américaine n'ont pu empêcher la protestation de grandir de plus en plus. Ils font preuve de la puissance du peuple et de la classe ouvrière quand ils se rencontrent, ils montrent la capacité politique des gens ordinaires pour construire des organes de double pouvoir avec un clair instinct libertaire et ils révèlent au monde que nous sommes dans une ère de changement révolutionnaire. Nous avons eu un dialogue rapide avec notre camarade et ami Mazen Kamalmaz en Syrie, rédacteur du blog anarchiste arabe http://www.ahewar.org/m.asp?i=1385 qui parle de l'importance de ce développement politique splendide.

Monday January 31, 2011 04:04author by José Antonio Gutiérrez D.
Suivi par l'entretien


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Mar 1 Fév - 23:45

Le monde arabe est en feu: dialogue avec un anarchiste syrien

Citation :
1. Il semble que tout à coup des vagues massives de protestations ébranlent les fondements de régimes oppressifs de longue date dans le monde arabe ... Y avait-il des signes que ces manifestations pourraient se produire?

C'est une des choses intéressantes à propos de cette vague révolutionnaire qui se répand dans le monde arabe, elle a frappé exactement alors que presque personne ne s'y attendait. Quelques jours seulement avant les manifestations de masse en Égypte, le secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, a déclaré que le gouvernement égyptien était stable, et maintenant rien n'est stable dans la région: les masses sont en révolte et partout les régimes répressifs s'attendent au pire. Il y a des choses en commun à ces grands incidents, qui sont passé inaperçus pour les régimes, les hommes d'État et même les intellectuels, comme la colère qui était là, cachée, réduite au silence par la répression des États, la pauvreté et le chômage qui étaient en hausse partout ... mais les gouvernements, locaux et occidentaux, pensaient que cette colère pourrait être maintenue sous contrôle ... Nous savons maintenant à quel point ils avaient tort.

2. Quelle est l'importance de la fuite de Ben Ali en Tunisie?

Ce n'est que la première étape de la cascade à suivre. Cela signifiait que des gens, des gens qui se révoltent, peuvent défier la répression et gagner. Il est encore très tôt pour parler de la solution finale, c'est encore trop complexe maintenant, mais les gens ont appris à connaître leur réel pouvoir et sont encore dans les rues, de sorte que la lutte est encore ouverte à de nombreuses possibilités.

3. Où est la révolte s'étend-t-elle? Quels pays sont maintenant confrontés à des rébellions massives?

Maintenant, nous pouvons dire avec confiance que le prochain pourrait être n'importe lequel. Peut-être que l'Algérie, le Yémen et la Jordanie sont les points chauds de la révolte, mais nous devons garder à l'esprit que la révolution égyptienne aurait un grand impact partout, au-delà des pires attentes de tous les dictateurs et leurs partisans partout.

4. Quelle est l'implication réelle d'une révolution en Égypte, le deuxième plus important bénéficiaire de l'aide militaire américaine dans le monde?

L'Égypte est le plus grand pays du Moyen-Orient et son rôle stratégique est très important. C'est l'un des principaux piliers de la politique américaine au Moyen-Orient. Même si l'ancien régime pouvait survivre pendant un certain temps ou même si le nouveau régime était pro-américain, la pression des masses sera toujours là à partir de maintenant. En un mot, les États-Unis, le principal soutien du régime actuel, souffriront beaucoup en raison de la révolte des masses égyptiennes.

5. Quel a été le rôle des Frères musulmans dans ces manifestations? Quel a été le rôle de la vieille garde de la gauche?

Une chose qui est très importante au sujet de ces manifestations et des révoltes, c'est qu'elles sont tout à fait spontanée et initiées par les masses. Il est vrai que les différents partis politiques s'y sont joint plus tard, mais toute la lutte a été dans une large mesure une manifestation de l'action autonome des masses. C'est vrai aussi pour les groupes politiques islamistes. Peut-être que ces groupes pensent maintenant que toute élection pourrait les amener au pouvoir, mais avec des masses révoltées dans les rues c'est difficile, je pense que les masses refuseront activement de se soumettre à nouveau à tout pouvoir répressif, mais même si cela pouvait se produire, les gens ne vont pas accepter cette fois d'être de simples sujets, surtout avec de frais souvenirs euphoriques du sommet de liberté qu'ils ont gagné par leur propre lutte. Aucun pouvoir ne pourra aisément les forcer à se soumettre à nouveau à n'importe quel type de régime répressif.

Une autre chose que vous devez garder à l'esprit, c'est qu'avec les révolutions les gens seront plus ouverts aux idées libertaires et anarchistes, et que la liberté sera l'idée hégémonique du moment, pas l'autoritarisme. Certains des groupes staliniens ne représentent que le visage hideux du socialisme autoritaire ... par exemple, l'ex-Parti communiste tunisien a participé aux côtés du parti au pouvoir de Ben Ali dans le gouvernement qui a été formé après le renversement de Ben Ali lui-même! Un autre groupe autoritaire, le Parti communiste des ouvriers tunisiens, a participé activement aux manifestations, mais ne pouvait qu'exposer ses contradictions: au moment de la fuite de Ben Ali, il a appelé à constituer des conseils ou comités locaux pour défendre la révolte, pour se rétracter très rapidement et appeler à une nouvelle assemblée et un nouveau gouvernement. En Égypte, c'est presque la même chose, il ya des groupes réformistes de gauche, comme le Parti progressiste unioniste, et d'autres groupes de révolutionnaires gauchistes autoritaires.

Je ne peux pas dire exactement le rôle des anarchistes et des autres libertaires -- il y a un courant communiste de conseils grandissant à côté de notre propre courant anarchiste-- à cause d'un manque de communication avec nos camarades, mais je dois souligner ce que j'ai déjà dit: que ces révolutions ont été faites principalement par les masses elles-mêmes. En Tunisie, les syndicats locaux forts ont joué un grand rôle dans les derniers stades de la révolte.

Je veux parler plus en détail des comités locaux formés par les masses, qui sont une des manifestations les plus intéressantes de son action révolutionnaire. Face à des pillages commencé pour la plupart par l'ex police secrète, les gens ont formé ces comités comme institutions réellement démocratiques, une véritable concurrence à la puissance de l'élite dirigeante et de ses institutions autoritaires ... en Égypte il y a maintenant deux gouvernements, les comités locaux et le gouvernement de Moubarak qui est caché derrière les chars et les fusils de ses soldats. Ça se produit dans une région qui est habituée à des dictatures et à l'autoritarisme ... c'est ce qui est bien avec les révolutions, elles transforment très rapidement le monde. Cela ne signifie pas que la lutte a été gagnée, au contraire, cela signifie que le vrai combat vient de commencer.

6. Pour résumer, quelle est ton opinion sur les événements actuels? Que penses-tu qu'ils symbolisent?

C'est le début d'une ère nouvelle, les masses se soulèvent, et leur liberté est en jeu, les tyrannies sont ébranlées, c'est à coup sûr le début d'un nouveau monde.

Traduction : secrétariat externe de l'UCL
http://www.causecommune.net/

Traduction : secrétariat externe de l'UCL

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Mar 1 Fév - 23:52

Citation :
Fin d’un dictateur, pas de la dictature

« On ne négocie pas avec un dictateur, on l'abat ! 1 »

Moncef Marzouki

Le formidable mouvement populaire tunisien qui a abouti à la chute de Ben Ali et de son clan de maffieux a provoqué, au-delà de la surprise de l’événement et du surgissement de l’histoire en marche, un puissant courant d’espoir et de sympathie à travers le monde. Des deux côtés de la Méditerranée, les peuples ont vu dans cette révolution, dite du jasmin 2 (peut-être en référence à celle des œillets en 1974 au Portugal), que l’espace des possibles n’est pas clos. En Algérie, en Égypte, en Jordanie, partout dans le monde arabe et au-delà, des mouvements de solidarité avec les Tunisiens sont apparus, et des revendications sont lancées. Des populations soumises à la dictature se mettent à rêver : ce qui fut possible en Tunisie doit l’être ailleurs. Les aspirations des Tunisiens sont universelles : égalité, liberté, justice sociale. Ils réclament la fin de la souffrance et de la misère, la fin de l’oppression économique et politique. Dans le cours des événements, des gens qui jusque-là avaient peur de leurs voisins se sont mis spontanément à se parler, à créer des liens de solidarité, à faire face ensemble aux difficultés de toutes sortes nées des circonstances. Ce qui hier encore aurait été vécu comme insupportable est allégé par la cohésion retrouvée d’une société solidaire. Cela, les dirigeants politiques et les tenants de l’ordre l’ont aussi compris. Ils savent le danger pour eux et leur classe à laisser s’installer durablement le sentiment révolutionnaire. Le péril que ce dernier représente pour eux doit être combattu par tous les moyens. Enfin, presque tous les moyens : laissons la matraque et le fusil dans les râteliers, et usons de moyens plus subtils : insécurité liée à des mercenaires de l’ancien dictateur, qu’on exagère délibérément ; pénuries de toutes sortes qui vont sans doute finir par avoir raison de l’élan révolutionnaire de la mère de famille ; couvre-feu et interdiction de réunion sur voie publique ; intoxication médiatique. Les bonnes recettes, qui ont marché ailleurs (par exemple en Roumanie en 1989…), pourraient bien là aussi faire leur office. Des élections vont être organisées, elles seront peut-être « libres et honnêtes », mais tout sera fait pour que le jeu reste entre politiciens respectables et présentables, et pour que le peuple retourne s’occuper de ses oignons et laisse les experts s’occuper de ce qui est bon pour lui, avec l’onction des chères démocraties avancées et du FMI. Déjà, on entend dans nos médias français les conseilleurs ergoter à longueur d’antenne sur le danger islamiste ou sur la représentativité de tel ou tel : les Diaffoirus, les médiacrates de tout acabit accourent au chevet de la toute jeune démocratie pour délivrer leurs ordonnances et prescriptions intéressées. Car si le dictateur est parti, la dictature, elle, n’est pas finie. Son principal organe, le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), parti de masse revendiquant un million de membres (soit un Tunisien sur dix !), est toujours debout et détient les postes clés dans le nouveau gouvernement. Pendant le soulèvement, des locaux du RCD avaient été incendiés, des manifestants avaient exigé que les immeubles abritant ce parti soient remis au peuple et transformés en lieux associatifs. L’incendie révolutionnaire a été éteint trop tôt, hélas ! Le peuple n’entend pas se faire voler sa révolution : des manifestations ont eu lieu pour exiger le départ des membres du RCD du gouvernement de transition. Les gens ont crié leur hostilité aux anciens obligés de Ben Ali, qui ont servi sans broncher, pendant toutes ces années, la dictature et qui aujourd’hui prennent des poses démocratiques. Et la misère, le chômage, les inégalités ne reculeront pas du fait de la libéralisation politique : ce n’est pas pour accéder librement à YouTube que sont morts des dizaines de Tunisiens ! C’est la dictature du capitalisme qu’il faut abattre, c’est l’exploitation économique qu’il faut éradiquer. En Tunisie comme ailleurs, à bas l’exploitation, la domination et l’État ! Anarchistes, soutenons la lutte du peuple tunisien et étendons-la partout !

Mohamed, groupe Pierre-Besnard de la Fédération Anarchiste


1. Dans Dictateurs en sursis, Éditions de l’Atelier, 2009, ouvrage prémonitoire.
2. Sur des affiches publicitaires vantant les attraits du tourisme en Tunisie (« le pays du sourire »), on pouvait voir un Tunisien en costume traditionnel offrir un bouquet de jasmin ; ce cliché est insupportable à la majorité des Tunisiens.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Mer 2 Fév - 0:29





Y avait un Casse-toi pauv' con dans le cortège au Caire.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Mer 2 Fév - 0:36

Citation :
Monde 02/02/2011 à 00h00
Le roi de Jordanie lâche du lest

Le limogeage du Premier ministre, remplacé par un ancien du régime, ne calme pas la colère de l’opposition islamiste qui réclame des élections.

Correspondance à Amman Sylvie Briand

Après trois semaines de protestations sporadiques et de sit-in pacifiques contre le gouvernement jordanien, le roi Abdallah a fini par céder à la rue et limogé son très impopulaire Premier ministre, Samir Rifaï. Jusqu’ici épargné ...

Libé

Citation :
Tunisie: l'ONU recense 219 morts et 510 blessés lors du soulèvement

Citation :
La synagogue d’El Hamma, près de la ville de Gabès, dans le sud de la Tunisie, a été incendiée lundi soir par des inconnus, ont indiqué à l’AFP plusieurs responsables de la communauté israélite locale.

«Des gens ont incendié la synagogue lundi soir et les rouleaux de la Torah ont été brûlés», a indiqué à l’AFP Trabelsi Perez, le chef de la communauté juive de Djerba, située à 500 km au sud de Tunis.

«Ca m’étonne car il y avait des policiers non loin de la synagogue», a poursuivi M. Perez, joint par téléphone depuis Tunis et qui est également président de la Ghriba, la plus ancienne synagogue d’Afrique sur l’île de Djerba.

La Ghriba avait été visée en avril 2002 par un attentat au camion piégé revendiqué par Al-Qaïda. 21 personnes avaient été tuées: 14 touristes allemands, 5 Tunisiens et deux Français.

M. Perez a par ailleurs indiqué que les vitres de trois ou quatre voitures dans le quartier juif de Houmt-Souk (la capitale de l’île de Djerba) avaient été brisées tard vendredi.

«C’est calme à Djerba, mais les gens (la communauté juive) ont peur», a-t-il poursuivi.

La communauté juive de Tunisie représente actuellement 1.600 personnes, essentiellement à Djerba.

Le vice-président de la communauté juive de Tunisie, M. Khalifa Atoun, tout en confirmant l’incendie de la synagogue à 15 km de Gabès, a toutefois relativé la portée de l’incident dans le contexte d’instabilité actuelle du pays. «On a bien brûlé des bâtiments officiels, ça peut arriver à tout le monde», a-t-il déclaré à l’AFP.

(Source AFP)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Mer 2 Fév - 13:28

Sans surprise

Citation :
La Chine censure les informations liées à l'Egypte

Les requêtes avec le mot "Egypte" affichent la réponse : "selon les lois en vigueur, le résultat de votre recherche ne peut être communiqué".

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Mer 2 Fév - 13:31

Citation :
Yemen : le président renonce a un nouveau mandat

Face aux protestations populaires, Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans, a également annoncé le report des législatives prévues en avril.

Citation :
Jordanie, Yemen, Syrie… le monde arabe contraint à l'ouverture

Changement de gouvernement, annonce de réformes sociales, Parlement réuni en urgence : les dirigeants des pays arabes tentent de calmer leurs populations inspirées par la révolution tunisienne.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Mer 2 Fév - 14:43

Citation :
Khaled Saïd, icône de la révolte égyptienne sur le Web
Par Basile Lemaire-L'Express, publié le 30/01/2011 à 11:00


Battu à mort par des policiers égyptiens en juin dernier, Khaled Saïd devient le symbole de la révolte contre le régime d'Hosni Moubarak.

Khaled Saïd, interpellé le 6 juin dernier en Egypte, puis battu à mort par deux policiers, est en passe de devenir le Mohamed Bouazizi égyptien. La toile s'agite et fait du décès tragique du jeune homme, le symbole de la révolte antigouvernementale.

A 28 ans, Khaled Saïd avait diffusé sur Internet une vidéo montrant deux policiers se partageant de la drogue après un coup de filet. Arrêté dans un cybercafé de son quartier d'Alexandrie, il est mis à mort, en pleine rue, sous le regard de tous. Si les résultats officiels de l'autopsie ont indiqué qu'il s'était étouffé à la suite d'une ingestion de drogue, deux policiers ont tout de même été poursuivis et renvoyés devant un tribunal.

Depuis, des milliers d'Egyptiens ont manifesté pour dénoncer les brutalités policières et réclamer la levée de l'état d'urgence, en vigueur, sans interruption, depuis 1981.

Réaction au sommet de l'Etat

Même Gamal Moubarak, fils du président égyptien, a réclamé que les responsabilités soient établies dans cette triste affaire. "La justice doit suivre son cours (...), particulièrement après le renvoi des accusés devant un tribunal par le procureur général". Les propos du fils d'Hosni Moubarak, qui dirige le comité politique du Parti national démocrate (PND) et en qui certains voyaient un successeur possible à son père, laissent penser que les autorités cherchent à temporiser la colère de l'opinion à l'approche de rendez-vous électoraux d'importance, à l'automne 2011.

La Toile s'enflamme

Mais sur le Web, Khaled Saïd devient une icône. Le réseau social Facebook voit fleurir des groupes portant son nom, dont l'un d'eux comptabilise près de 500 000 membres - soit près de 10% des utilisateurs de Facebook en Egypte -: "Nous sommes tous des Khaled Saïd"

(CQFD http://www.facebook.com/ElShaheeed?ref=nf Le créateur du groupe souhaite rester anonyme, même après la "révolution", car pour lui ce lieu est aux égyptiens.)

Sur le site de micro-blogging Twitter, les internautes se sont mis à utiliser le hashtag "#khaledsaïd", au même titre que "#egypt" pour évoquer la révolte en cours dans le pays. L'un des facteurs d'émergence du "mouvement Khaled Saïd" a été l'existence d'un blog très complet, relevant jour après jour toutes les informations disponibles sur l'affaire et les circonstances de la mort du jeune homme.

Du Web à la réalité

Puis, le phénomène Khaled Saïd s'est petit à petit propagé dans la société égyptienne, connectée ou non. Des artistes ont rallié la cause, des chansons ont été écrites à sa mémoire, des comédiens et des acteurs présents dans les média Egyptiens se sont mobilisés et ont même participé aux "silent stands" qui s'organisaient régulièrement sur la page Facebook.

Et les manifestations se multiplient, à Alexandrie comme au Caire. Elles suivent le scénario classique égyptien: les policiers anti-émeute sont bien plus nombreux que les manifestants. Mais ce "vendredi de colère" les choses ont commencé à changer. La police a dû laisser la place à l'armée, certains soldats fraternisent avec les manifestants, ou du moins n'agissent pas, alors que le pouvoir leur a confié la mission de faire respecter de couvre-feu... Le QG du parti national de Moubarak a été réduit en cendres, tout un symbole. La révolution est en marche et, entre deux slogans du type "Moubarak dégage", le nom de Khaled Saïd est sur toutes les lèvres.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Mer 2 Fév - 18:24

Pro et Anti Moubarak
Face-à-face en direct
http://www.bfmtv.com/rub/live/14/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Jeu 3 Fév - 1:12












_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Jeu 3 Fév - 20:58

Citation :
Egypte : les journalistes traqués
Par Rémi Duchemin avec Fabien Thelma et agences
Publié le 3 février 2011 à 18h12 Mis à jour le 3 février 2011 à 18h12
http://www.europe1.fr


De nombreux reporters sont arrêtés, battus ou menacés, en particulier par des pro-Moubarak.

C’est un phénomène inquiétant depuis quelques jours en Egypte. Les journalistes sont de plus en plus pris pour cible par les manifestants, le plus souvent par l’armée ou les partisans du président Moubarak. Jeudi, des fidèles du chef de l’Etat égyptien ont ainsi fait irruption dans des hôtels du Caire où ils traquent les reporters, selon la chaîne de télévision Al Arabia. Et les exemples de reporters au mieux menacés, au pire enlevés, voire portés disparus, sont légion.

Arte était ainsi sans nouvelles jeudi en début d'après-midi de l'un de ses envoyés spéciaux au Caire, arrêté un peu plus tôt par l'armée égyptienne. Par ailleurs, trois journalistes de BFM TV ont été tabassés pendant un quart d’heure, avant d’être secourus par l’armée, qui les a relâchés après neuf heures passées dans une caserne. Même mésaventure ou presque pour trois reporters de France 24, qui restaient détenus à la mi-journée. Une équipe de France 2 a aussi été molestée à un barrage à son retour de Suez, l’un des membres ayant été touché à la tête par un sabre. Des journalistes du Figaro, du Monde, de Libération, de M6, de TF1 ont également subi des violences. Et la liste n’est pas exhaustive.

Porté disparu

Les journalistes français ne sont pas les seuls à avoir été pris pour cible. Des reporters grecs, turcs russes, canadiens, anglais, ont signalés avoir été frappés. Plus inquiétant, un journaliste belge, correspondant au quotidien Le Soir, est porté disparu après avoir été molesté et arrêté par des inconnus alors qu'il couvrait une manifestation dans la capitale égyptienne. Le Washington Post a par ailleurs indiqué que deux de ses reporters avaient été arrêtés au Caire parmi "deux douzaines d’autres journalistes".

Pour Reporters sans frontière, qui dénonce "une chasse aux journalistes sans précédent", la menace vient du camp du président Moubarak. "On cherche à leur faire peur, à les intimider pour que leur rédaction prenne l’initiative de les rapatrier", affirme à Europe 1 un porte-parole de l’association. "Ces agressions apparaissent comme autant d'actes de vengeance contre la presse internationale qui a relayé les manifestations demandant la démission du président Moubarak", écrit dans un communiqué Jean-François Julliard, secrétaire général de RSF.

"Campagne concertée"

Les Etats-Unis sont sur la même ligne. Le département d'Etat a dénoncé jeudi une "campagne concertée visant à intimider les journalistes étrangers au Caire et à perturber leur travail de reportage", a affirmé le porte-parole de la diplomatie américaine, Philip Crowley, sur son compte Twitter. De son côté, la France a appelé "instamment", via le ministère des Affaires étrangères, les autorités égyptiennes à faire cesser "les agissements inacceptables" dont sont victimes les médias étrangers, en particulier français, et "d'assurer leur sécurité."

Enfin, selon une journaliste du quotidien britannique Guardian, Harriet Sherwood, la télévision publique prend toute sa part au climat de peur, en laissant entendre que sous le costume de reporters occidentaux étaient en fait des espions à la solde des Etats-Unis et d’Israël.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Jeu 3 Fév - 21:08

Les dictatures détestent la presse.


















_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Ven 4 Fév - 21:22














_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Ven 4 Fév - 21:28









_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Ven 4 Fév - 21:37

Citation :
[DANS NEWSWEEK] Le mystérieux "inconnu" derrière la révolte des Égyptiens

Qui est ElShaheed, qui a pris le nom d'un port pour appeler au changement ? > Cet article a été publié dans l'hebdomadaire américain le 30 janvier.

La révolution verte iranienne a son martyr, une jeune femme de 26 ans du nom de Neda, abattue dans les rues de Téhéran. En Tunisie, il y eut Mohamed Bouazizi, un diplômé de l'université au chômage qui s'est immolé par le feu devant un bâtiment gouvernemental. En Égypte, c'est Khaled Said - un insurgé a pris le nom de ce mort.

Said, jeune entrepreneur d'Alexandrie a semble-t-il été battu à mort par la police locale cet été - bien avant les rumeurs annonçant l'insurrection en cours en Égypte. Une page Faceboook à son nom est toutefois l'un des moteurs du soulèvement initié la semaine dernière

L'administrateur anonyme de la page Facebook, baptisé ElShaheed, a joué un rôle crucial dans l'organisation des manifestations, les plus importantes en Égypte depuis les années soixante-dix, qui menacent aujourd'hui le régime autoritaire du pays.

Et pourtant, dans les rangs même des militants les plus actifs, on n'a aucune idée de l'identité de cet organisateur anonyme.

Esraa Abdel Fatah, qui a gagné le surnom de "Facebook girl" en organisant une grève générale en 2008 à partir de sa page, raconte qu'elle et ses camarades étaient en communication constante avec ElShaheed alors qu'ils coordonnaient le mouvement de protestation, sans toutefois connaître son identité. "Personne ne sait" de qui il s'agit, confirme-t-elle.

"C'est très important" déclare Basem Fathy, militant vétéran, en évoquant de cet anonymat. "Pour les gens, c'est un facteur de crédibilité".

"ElShaheed est un homme mort autour duquel tout le monde se rassemble", indique un militant basé aux Etats-Unis, qui est en contact rapproché avec les manifestants égyptiens. "Qui est derrière tout cela ? Il n'y a ni homme, ni femme, ni nom, ni leader. C'est un concept, purement et simplement".

Au cours d'une série d'entretiens avec Newsweek et Daily Beast qui se sont déroulés entre les premiers préparatifs de la manifestation de mardi et les heures précédant le blocage de l'Internet au Caire, dans le chaos qui s'en est ensuivi, ElShaheed s'est refusé à révéler le moindre détail personnel. Mais les conversations, menées par chat sur Gmail, laissent entrevoir les pensées et les peurs d'un des acteurs les plus énigmatique de la lame de fond démocratique en Égypte.

"Je prends autant que précautions que possible pour garder l'anonymat", indique ElSHaheed. "Mais j'ai peur, évidemment".

La page Facebook d'ElShaheed, simplement baptisée "Nous sommes tous Khaled Said" a débuté comme une dénonciation de la torture et des brutalités policières. Mais au cours du mois, peu après la chute du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali suite à des mois de manifestations populaires motivées par l'autoimmolation de Bouazizi, un post est apparu sur la page Facebook, annonçant une journée de manifestations en Égypte : le jeudi 25 janvier.

Chez lui, au Caire Wael Khalil, militant démocrate depuis 2004 s'est amusé du message. "Allons", se souvient-il avoir pensé. "Nous ne pouvons pas avoir une révolution Facebook. La révolution n'a pas d'horaire".

Au cours d'une conversation, plusieurs jours avant cette première manifestation, ElShaheed évoquait le fait que la Tunisie avait apporté aux gens un sentiment d'espérance — chose que notre militant cherchait à communiquer au moyen des outils de réseau social. "Bien des Égyptiens avaient depuis des années perdu cette espérance", dit ElShaheed. "Aujourd'hui, les gens se mettent à accorder plus d'intérêt aux manifestants, et on peut oser espérer que nous y arriverons".

À l'époque, la page comptait 375 000 abonnés. "La puissance de Facebook, c'est que nos mises à jour sont publiées sur les murs de tout le monde", indique ElShaheed. "Certaines des vidéos que nous publions sont partagées plus de 30 000 fois. C'est la mesure du potentiel d'un virus... Une fois qu'il est lancé, il se diffuse partout. Rien ne peut l'arrêter".

ElShaheed met cependant en garde contre le danger d'accorder trop de pouvoir aux outils de réseau social. Dans le passé, certains appels à manifester passés en ligne ont totalement échoué et en fin de compte, il faut bien abandonner les écrans pour descendre dans la rue. Partant de là, ElShaheed a mis l'accent sur l'interaction avec les fans de la page Facebook — posant des questions, échangeant et demandant des conseils en permanence, et publiant des tracts à télécharger destinés à être distribués en personne. "Mon rôle est de motiver les gens, de les informer, de les encourager à participer aux événements en cours au lieu de se contenter de les rapporter" nous a dit ElShaheed, espérant qu'un nombre suffisant de manifestants dans la rue pourrait rendre le mouvement impossible à arrêter.

À cette fin, ElShaheed collabore avec des militants sur le terrain, comme Khalil, un des premiers à s'engager. Pendant des années, des groupes comme le mouvement étudiant du 6 avril, et ses frères pro-démocratie ont jeté les bases – s'occupant de la logistique, s'adjoignant le concours d'avocats pour suivre les militants arrêtés, afin d'éviter qu'ils ne disparaissent au cours de leur détention. Ces groupes ont aussi un public sur Facebook et sur Twitter, et dans les jours qui ont précédé les manifestations, ont réussi à jeter dans la rue des milliers de partisans.

Sur sa page Facebook, ElShaheed prend garde à éviter tout langage politique ou religieux, afin de rassembler des groupes qui sinon s'opposent. Débarrassée de sous-entendus idéologiques, la page a pu capter aussi bien militants chevronnés que gens ordinaires. La langue y est empreinte d'émotions, mais simple et bourrée d'argot. "Ce n'est pas quelqu'un qui parle aux gens", affirme Khalil. "C'est quelqu'un qui parle avec les gens".

"Mardi, je vous ai vu, ceux qui aiment l'Égypte — une jeunesse honnête, respectueuse, éduquée", dit l'un des messages sur Facebook, après les premières manifestations de masse de mardi. "Vous qui avez marché et nettoyé les rues — les rues d'Égypte. Aucun harcèlement sexuel. Aucune bagarre. La jeunesse a des rêves, et elle veut avoir sa chance. Et nous aurons notre rêve. Je jure devant Dieu qu'il est à notre portée. Si seulement nous sommes capables de nous unir".

Les manifestants n'ont pas apporté de banderoles politiques aux défilés, mais brandissaient plutôt le drapeau égyptien. Hommes et femmes, riches et pauvres, chrétiens et musulmans soudain marchaient ensemble. "Je n'arrive pas à le croire" écrivait ElShaheed dans un message publié le lendemain des manifestations. "Personne ne peut prédire la suite - même Moubarak".

La manifestation suivante étant prévue pour vendredi, les militants parmi lesquels El Shaheed étaient occupés à coordonner la réponse à ce qu'ils envisageaient comme une répression féroce de la part du gouvernement. Un document Google énumérant une liste d'exigences ainsi que des instructions en vue des manifestations fut notamment été visité simultanément par plus de 200 personnes, et modifié en temps réel par des dizaines de gens.

Au cours d'une conversation stressée, à la veille des manifestations de vendredi, ElShaheed jura de rester anonyme, même si la révolution l'emportait. "Il ne s'agit pas de moi. Il s'agit du peuple égyptien. Je veux revenir à ma vraie vie. Je ne cherche pas la gloire. Ce n'a jamais été mon but.

Peu après, le gouvernement égyptien coupait l'accès à l'internet.

Deux jours plus tard, Wael Khalil et des milliers d'autres gens se trouvaient place Tahrir, l'épicentre des manifestations. Les rassemblements prévus pour vendredi s'étaient prolongés jusqu'à la soirée suivante, semblant apparemment faire chanceler le pouvoir en place. Partout dans le pays, des commissariats de police avaient été envahis, le quartier général du Parti National incendié, et confrontée à des dizaines de milliers de manifestants, la police avait disparu. Sur les chars qui la remplaçaient, les manifestants écrivaient des slogans pro-démocratie sans réaction de la part des soldats.

Lors d'un appel téléphonique passé samedi soir depuis la place Tahrir, Khalil expliquait qu'en raison de la coupure de l'internet, la page Facebook était inactive depuis jeudi soir. Peut-être ne servait-elle plus à rien - elle avait rempli son rôle.

Dans les rues de la capitale, les incendies continuaient de brûler. À la lueur des flammes, les gens se regroupaient pour parler ouvertement de révolution, pour la première fois depuis bien des années.

Quelque part dans la foule se trouvait peut-être ElShaheed.

Par Mike Giglio
(Traduction de David Korn)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Sam 5 Fév - 0:53

Momibarak

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Sam 5 Fév - 1:19


Citation :
Soutien aux égyptiens et égyptiennes réprimé-es par la police !
La place Tahrir est devenue le symbole de la lutte du peuple égyptien contre la dictature qui dure depuis des décennies. Elle est occupée depuis plusieurs jours par des manifestant-es qui demandent la liberté et la justice sociale.


Après une répression qui a fait plusieurs morts, le régime d’Hosni Mubarak envoie sa police secrète déguisée en contre manifestation pour terroriser et renvoyer chez elles les masses révoltées.

Ce qui a lieu en Egypte n’est pas un affrontement entre pro et anti Mubarak, mais la répression dans le sang de la lutte du peuple contre le pouvoir politique et économique qui l’opprime , sous le regard de l’armée et des gouvernements occidentaux.

Vive la lutte du peuple égyptien !

Stop au massacre de ceux et celles qui luttent pour la liberté !

Mubarak dehors ! PND dehors !

Alternative libertaire, le 3 février 2011

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Sam 5 Fév - 1:22


http://juralibertaire.over-blog.com/article-insurrection-egyptienne-29-janvier-66058842.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Sam 5 Fév - 1:27

Entretien avec un anarcho-communiste du Caire

http://juralibertaire.over-blog.com/article-entretien-avec-un-anarcho-communiste-place-tahrir-au-caire-66451545.html

Traduction rapide

Citation :
1) Peux tu nous dire de quel mouvement tu viens ?

Je suis du Black Flag, un petit groupe anarcho-communiste en Egypte.

2) Le monde regarde l'Egypte, et même bouge en solidarité. Toutefois, du fait qu'internet a été coupé, l'information était difficile à trouver. Peux tu dire ce qui s'est passé en Egypte la semaine dernière ? A quoi cela te fait il penser suivant ta perspective? (...)

la situation en Egypte est cruciale au stade actuel, ça a commencé par une invitation à la journée de la colère contre le régime Moubarak le 25 Janvier, personne n'avait prévu que d'une invitation à une journée de la colère d'un groupe perdu sur une page Facebook, pas vraiment organisée et appelé "nous sommes tous Khalid Said», Khalid Said est un jeune égyptien qui a été tué par la police Moubarak à Alexandrie l'été dernier, c'est ce mardi que tout a commencé, ça a été l'étincelle qui a allumé le feu, mardi de grandes manifestations étaient dans les rues dans toutes les villes égyptiennes, le mercredi a commencé le massacre, ils ont commencés par essayer de terminer le sit-in sur la place Tahrir le mardi tard dans la nuit, et ont continués dans les jours suivants, en particulier dans la ville de Suez, Suez a une valeur particulière dans tous les cœurs égyptiens, c'était le centre de la résistance aux sionistes en 1956 et en 1967, dans le même district, dans lequel combattait les troupes de Sharon de retour dans les guerres israélo-égyptiennes, la police Moubarak ont fait un massacre, au moins 4 personnes ont été tuées, 100 blessés, des bombe à gaz, des balles en caoutchouc, des armes à feu, une étrange substance jaune jeté au-dessus des gens, peut être du gaz moutarde, ce vendredi a été appelé le vendredi de la Colère, Jumu'ah est le terme arabe pour désigner le vendredi, c'est le week-end national en Egypte, dans de nombreux pays islamiques aussi, c'est le jour sacré dans l'Islam, parce que les prières se font en ce jour, appelé la prière du vendredi, il a été prévu, après cette prière, d'aller marcher à ces manifestations, vers midi, la police a tenté d'empêcher les marches avec toute sa puissance et sa violence, il y a eu de nombreux affrontements au Caire, (au centre-ville, dans Mattareyah (est du Caire)), toute l'Egypte, en particulier dans les villes de Suez, Alexandrie, Mahalla (en delta, l'un des centres de la classe ouvrière), à partir de midi au coucher du soleildes gens ont défilé au Caire, dans le centre-ville, à un sit-in dans Tahrir jusqu'à la suppression du régime de Moubarak, il sera chanté un slogan "le peuple demande le retrait du régime", au coucher du soleil, à 5p.m CLT, Moubarak a déclaré le couvre-feu et l'armée a été envoyé dans les villes égyptiennes, ce couvre-feu est suivi d'évasions planifiées par la police, en laissant des criminels et des voyous qui ont appelé Baltagayyah, et de grands plans par la police d'évasions de criminels dans de nombreuses prisons égyptiennes pour effrayer les gens en Egypte, pas de police, de nombreux soldats de l'armée ne pouvaient plus contrôler la rue, les gens en peur, ça a suivi par une énorme quantité de nouvelles sur des chaînes de télévision égyptienne, des radios, des journaux, sur des luddites dans de nombreuses villes, sur les tirs de voleurs sur les gens, les gens organisés en "comités populaires" pour assurer les rues, ça a été propagé par le régime pour faire peur aux gens sur l'instabilité dans le pays, mais ça a été aussi un point sur le fait que nous pourrions construire des conseils ouvriers.

3) En date de mercredi, il y a des affrontements entre les pro et anti Moubarak. Est-ce la bonne façon de le décrire? Qui sont les "supporters de Moubarak" ? Comment ces affrontements ont affectés l'attitude moyenne de la classe ouvrières Egyptienne ?

on à tort d'appeler ces affrontements comme étant entre anti et pro-Moubarak, la manifestation pro-Moubarak était composé de beaucoup de Baltagayyah et la police secrète ont attaqués les manifestants à Tahrir, seulement après le discours de Moubarak, hier, après le discours d'Obama aussi, personnellement Je pense que Moubarak se sent comme le boeuf abattus qui tente de jeter son sang sur ses massacres, se sent comme Nero, qui veut graver l'Egypte avant son expulsion, en essayant de faire croire aux gens qu'il est un synonyme de stabilité, de sécurité et de tranquilité, de cette façon il a vraiment fait quelques progrès, la sainte alliance nationale a été formé contre les Tahrirites (manifestants Tahrir) et de la commune de Tahrir, beaucoup de gens disent, en particulier la classe moyenne, que les manifestations doivent se terminer parce que l'Egypte a été brûlé, la famine a commencé, et ce n'est pas vrai pour tous, c'est que de l'exagération, toute révolution a ses difficultés, et Moubarak en utilisant la peur et la terreur veut rester plus longtemps, personnellement, je veux dire, même si les manifestants étaient les responsables de cette situation, même si, Moubarak doit quitter, doit s'en aller, en raison de son incapacité à faire face à la situation actuelle.

4) Que penses tu qu'il se passera la semaine prochaine ? Quelle est la position prise par le gouvernement américain concernant la situation là-bas ?

Personne ne peut savoir ce qui se passera demain ou la semaine prochaine, M. Moubarak est un idiot tenace, et les médias égyptiens font la plus grosse campagne médiatique de leur histoire pour s'approprier les protestations de vendredi prochain, du 4 Février. Il y a un appel pour une autre marchepar millions sur Tahrir Appelé "le vendredi du salut", la position prise par le gouvernement des États-Unis nous affecte plus que la manifestation, Moubarak est un traître qui pourrait tuer tout le peuple, mais ne pourrait pas dire non à ses maîtres

5) Quelle a été la participation des anarchistes à la lutte de classe de cet été ? Qui sont leurs alliés ? (Évidemment maintenir la sécurité à l'esprit)

L'anarchisme en Egypte n'est pas une grande force, vous pourrez trouver des anarchistes, mais pas encore une grande force, les anarchistes en Egypte ont rejoint à la fois des protestations et des comités populaires pour défendre les rues des voyous, les anarchistes en Egypte mettent un peu d'espoir sur ces conseils, les alliés des anarchistes en Egypte sont les marxistes, bien sûr, nous ne sommes pas aujourd'hui dans le moment du débat ideologique, les appels de toute la gauche à l'unité puis de soutenir quoi que ce soit, les anarchistes en Egypte font partie de la gauche égyptienne

6) Quelles sont les formes de solidarité qui peuvent être construites entre les révolutionnaires de l'"Ouest" et les révolutionnaires en Egypte ? Qu'est-ce qui peut être fait immédiatement et que devons-nous faire dans le long terme ?

l'obstacle le plus difficile pour les révolutionnaires égyptiens peut être la coupure de la communication, les révolutionnaires de l'Ouest doivent faire pression sur leur gouvernement pour empêcher le régime égyptien de faire cela, c'est pour le moment, mais personne ne peut dire ce qui se passera dans le long terme, si la révolution gagne, les révolutionnaires de l'Ouest doivent renforcer la solidarité avec leurs camarades égyptiens contre l'agression des Etats-Unis et Israël, si la révolution est perdu alors ce sera le massacre de tous les révolutionnaires égyptiens.

7) Quelles seront les tâches principales d'une fois Moubarak feuilles? A été beaucoup leur planification à ce sujet sur le niveau de la rue? Qu'est-ce que les révolutionnaires anti-capitalistes proposé?

la tâche principale aujourd'hui, s'exprimant sur les demandes de la rue est une nouvelle constitution et un gouvernement provisoire, puis de nouvelles élections, il y a beaucoup de planification à ce sujet, de nombreuses tendances politiques ici et en particulier les frères musulmans. Les anti-capitalistes révolutionnaires ne sont pas très nombreux, au Caire, les communistes, la gauche démocratique, les trotskistes demandant les mêmes exigences sur les élections et une nouvelle constitution, mais pour nous, anarchistes, anti-capitalistes, anti-Étatistes aussi, nous allons essayer de faire des comités, qui ont étés créés pour protéger et sécuriser les rues contre les plus forts, essayer de les transformer en conseils rééls.

8) Que voulez-vous dire aux révolutionnaires à l'étranger ?

Chers camarades du monde entier, nous avons besoin de solidarité, d'une grosse campagne de solidarité et la révolution égyptienne va gagner.


http://juralibertaire.over-blog.com/ext/http://cnt.ait.caen.free.fr/forum/viewtopic.php?f=13&t=6503&p=44392/lp44390#p44395

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Dim 6 Fév - 19:35

Jordanie: les islamistes refusent d'entrer dans le nouveau gouvernement
En pointe dans la contestation sociale et politique, le Front de l'Action Islamique (FAI) réclame une réforme électorale.


Egypte : un comité constitutionnel pour sortir de la crise
Composé de personnalités politiques et de juristes, le comité est chargé de préparer des amendements à la Constitution d'ici la première semaine de mars.


Yemen : l'opposition attend des actes
Le boycott des séances du Parlement se prolongera tant que le parti au pouvoir n'aura pas appliqué de "mesures concrètes".


Citation :
La police tunisienne tire dans une foule en colère: au moins deux morts
TUNIS (AP) — La police a ouvert le feu samedi sur près d'un millier de civils qui s'en prenaient au commissariat du Kef, dans le nord-ouest de la Tunisie, rapporte le ministère de l'Intérieur, en faisant état de deux morts et 17 blessés. (...)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Dim 6 Fév - 21:54





http://www.youtube.com/verify_age?next_url=http%3A//www.youtube.com/watch%3Fv%3D8yDEJ3Gxi5k

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Lun 7 Fév - 0:30







_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Lun 7 Fév - 1:35











_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011   Aujourd'hui à 1:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Emeutes Algérie-Tunisie et + si affinités 2010/2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» actu...
» Patrick en Tunisie, mai 2011
» Festival International de Musique Militaire Paris 2009
» Takhralifih (Photos Inside)
» Attention arnaque sur le net:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Manifs-
Sauter vers: