Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   Dim 29 Mai - 0:25

Citation :
La vitamine C


La vitamine C La vitamine C, ou acide ascorbique, est indispensable à l'homme, sa carence est cause du scorbut, maladie qui n'existe pratiquement plus de nos jours en Occident car on la trouve en abondance dans les fruits et les légumes. Aujourd'hui, l'absorption de vitamine C en gélules ou pilules est paraît-il recommandée pour une foule d'affections diverses telles que le rhume, la grippe, la fatigue, le manque d'appétit surtout chez les adeptes des pseudos thérapies biologiques, naturelles ou holistiques qui ajoutent d'énormes quantités de vitamine C affirmant, à tort, qu'il n'y a aucun effet secondaire. Mais aussi dans toute pharmacie, parapharmacie ou supermarché où l'on peut trouver sur des boites "l'effet de punch" que vous donnera son absorption, parfois mélangé avec du ginseng ! La publicité (et surtout Linus Pauling à l'origine) en a fait un produit populaire en lui donnant des vertus comme lutter contre la fatigue, donner du tonus, de la défense pour le corps, etc. Contre le scorbut, elle est indispensable, cependant que le tableau clinique du scorbut ne comprend pas la fatigue, le manque de vitalité ni la grippe, mais elle est largement suffisante dans notre alimentation. La vitamine C n'ayant aucun effet pour ce qui est des troubles du sommeil, comment pourrait-elle être excitante ?

Actuellement, quelle que soit l'indication, aucune activité thérapeutique supérieure à celle du placebo n'a été démontrée pour l'acide ascorbique par des études comparatives rigoureuses (Bardelay G., 1986). Mais la catégorisation de la vitamine C en tant que médicament du tonus est telle dans les mentalités que son effet placebo en est décuplé, effectivement, l'effet placebo est directement proportionnel à la foi qu'un plus grand nombre porte dans un médicament ou une thérapeutique, en clair, plus on y croit, plus ça marche.

C'est le cas pour l'acide ascorbique. Des études sur la relation qu'il pourrait y avoir entre vitamine C et cancer, publiées en 1979 et 1985, dirigées par C.G. Moertel sont claires : pas de différences entre la vitamine C et un placebo, même pour des doses énormes par rapport aux besoins journaliers. Par contre, et contrairement à ce que claironnent les obsédés de la vitamine C, à hautes doses (plus de 500 mg par jour) des effets secondaires peuvent se produire : diarrhées, allergies, décalcification osseuse... Les régimes méga vitaminés, le plus souvent provenant de pata-médecines naturopathes, sont donc bons à jeter à la poubelle, il ne vous feront du bien qu'à hauteur d'un bon effet placebo.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Trop de principe de précaution ?   Ven 3 Juin - 0:55

Citation :
Faut-il avoir peur des parabens ?
Par J.B. Boislève, le 6 avril 2009

Paraben (ou parabène), le mot qui fait peur dès qu’on parle de cosmétique ou de compléments alimentaire ! Il est sidérant de constater comment un malentendu un peu confus peut faire couler autant d’encre et dresse un tel épouvantail que la plupart des fabricants retirent cet additif de leurs produits, pour le remplacer par des substituts qui se révèleront peut-être prochainement aussi néfastes, voire plus !


Il est difficile de savoir aujourd'hui comment cela a commencé. Le livre de Rita Stiens : « la vérité sur les cosmétiques" est un élément important à la base de la polémique qui a touché le grand public. La source scientifique est une étude clinique de P. D. Darbre (1) de l’université britannique de Reading. Et puis il y a eu une vague contagieuse de diffusions d’informations notamment via Internet qui a fait des parabens une nouvelle peste dans les milieux de la santé naturelle. Le résultat est souvent de panique chez les fabricants qui ont cherché à retirer au plus vite cet additif encombrant de leurs formules. Une autre conséquence a été l’accélération de l’émergence de la biocosmétique. À défaut de proposer la « vérité sur les parabens », ce qui serait bien prétentieux, j’aimerai rappeler quelques faits avant d’essayer de comprendre comment on est arrivé là.

Les parabens : c’est quoi ?

On appelle paraben des composés chimiques qui sont dérivés des esters de l’acide hydroxybenzoïque. Certains dérivés existent à l’état naturel dans certains aliments, notamment les mûres, les fraises, le cassis, la vanille, les carottes, les oignons. On les trouve aussi naturellement dans le corps humain où ils sont un précurseur du précieux Coenzyme Q10. Ils entrent spontanément dans le métabolisme général et sont rapidement absorbés, métabolisés. Les excès sont excrétés.

Pourquoi ont-ils été autant introduits dans les cosmétiques et produits alimentaires ?

Leurs excellentes propriétés antiseptiques, empêchant toute contamination, sont connues depuis la première moitié du XXe siècle. Pour cet usage, ils ont été reproduits par synthèse. Pour de telles structures, il n’y a pas de différence de configuration spatiale entre produit naturel et produits de synthèse.
Ils sont massivement utilisés dans les produits alimentaires et médicaux depuis 1950. Ils sont référencés comme additifs avec les codes E214 à E220 (2). De nombreuses études ont montré pour les dérivés les plus utilisés (methyl paraben et propyl paraben) une absence de toxicité, une très bonne tolérance et un faible pouvoir allergisant. Très efficaces, donc utilisés à faible dose, non toxiques, bien métabolisés (ce qui évite l’accumulation) et peu allergisants, ils étaient le conservateur idéal !

La source de la polémique

Les parabens, comme de très nombreuses substances alimentaires et environnementales issues de la technologie humaine, ont une activité oestrogénique. Cette activité est négligeable, 100 000 fois plus faible que celle du 17 bêta-oestradiol et bien plus faible que celle des isoflavones de soja. Mais ces notions quantitatives sont rarement prises en compte. Et on sait désormais que certains cancers, notamment celui du sein ou de la prostate sont hormonaux dépendants, c'est-à-dire qu’ils sont favorisés par un excès d’activité hormonale. Toutes les substances activité hormonale ont alors été la cible de toutes les suspicions.
La très faible activité oestrogénique et un peu de bon sens auraient du lever toute inquiétude, mais arrive l’étude de Darbre qui montre un taux plus élevé que la moyenne de parabens dans le tissu mammaire de femmes atteintes d’un cancer du sein. En toute rigueur, cela ne prouve rien, et la publication elle-même ne fait que poser une question.
Arrive ensuite le livre de Stiens, le relais polémiques incontrôlés que le réseau Internet sait très bien faire et un autre facteur qui a mon sens a beaucoup contribué à cela : paraben est un mot facile à retenir, donc qui se répète et se transmet facilement. En aurait-il été de même si l’additif en question avait été le benzoate de sodium (qui lui continue à vivre de beaux jours…)

Les leçons de cette affaire

L’affaire des parabens révèlent à quel point la désinformation circule dans les milieux de la santé naturelle, avec une prépondérance de la peur et du besoin de révolte sur le bon sens. Elle révèle aussi le danger d’un comportement exacerbé par la facilité de la communication Internet : relayer massivement des informations non vérifiées ou exprimées de manière incorrecte.
Cela montre aussi que dans le domaine de la santé naturelle, les comportements sont les mêmes que dans la santé allopathique conventionnelle : on croit approcher de la sécurité en maîtrisant la connaissance précise et ponctuelle de tous les ingrédients que l’on consomme. Et on se réfère à des études cliniques qui démontrent un point de détail qui a bien peu de signification dans l’ensemble complexe que constitue la santé d’un individu.

Alors dangereux ou pas les parabens ?

Avant toute chose, n’oublions jamais qu’en matière de santé, tout peut être dangereux et qu’il est d’une incroyable naïveté de croire qu’un jour les risques seront maîtrisés.
Le danger est d’autant plus grand que l’on consomme des produits issus de la technologie humaine. Et cessons de s’illusionner sur l’existence de produits 100% naturels ! Dès lors qu’on fait une préparation et qu’on la met dans un flacon ou un tube, il y a forcément un traitement et le plus souvent, il faut des conservateurs, sinon, le produit serait trop instable pour être commercialisé. Le vivant ne se conserve pas en boîte ! Le 100% naturel, c’est le fruit que l‘on cueille dans l’arbre.
Bien sûr, il y a des nuances, et certains produits sont plus naturels que d’autres, avec parfois une différence considérable. L’évolution actuelle vers des produits plus proches de la réalité naturelle est forcément profitable.
Mais pourquoi focaliser sur certaines substances montrées du doigt et dont on retient facilement le nom alors que nous vivons dans un environnement débordant de pollutions chimiques et électromagnétiques ?
Rien ne permet d’affirmer aujourd'hui que les parabens utilisés dans les produits de consommation soient plus dangereux que bien d’autres auxquels on ne prête pas (encore) attention. Ils sont même plutôt sécurisants du fait qu’ils sont utilisés depuis plus de 50 ans et qu’aucun effet néfaste ne leur a été directement attribué.
Ce ne sont pas les parabens qui sont un problème, c’est l’utilisation croissante de produits qui ont été mis en boîte. Nous avons besoin de ces produits technologiques pour notre santé et notre bien être, mais savons nous limiter leur usage à ce qui est vraiment nécessaire et les choisir pour leur qualité ?
Le pire de cette histoire, c’est que l’obligation de retirer les parabens des produits cosmétiques et alimentaires (à moins, pour un fabricant, de se faire un hara-kiri commercial !) conduit à en introduire d’autres, beaucoup moins connus, et donc mieux acceptés, mais dont on découvrira peut-être, plus tard, qu’ils ont été une régression en termes de sécurité sanitaire !

1. P. D. Darbre, A. Aljarrah, W. R. Miller, N. G. Coldham, M. J. Sauer and G. S. Pope : Concentrations of Parabens in Human Breast Tumours - J. Appl. Toxicol. 24, 5–13 (2004)
2. Méthylparabène (E218, E220), Éthylparabène (E214, E215), Propylparabène (E216, E217), Butylparabène

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: La Dame Blanche   Ven 3 Juin - 10:15


Citation :
Le mythe de la Dame blanche

Une jeune femme, toute de blanc vêtue, fait de l’autostop la nuit, en pleine campagne. Un homme s’arrête et lui propose de la déposer. Une fois montée, elle ne dit plus un mot jusqu’à ce cri : « Attention au virage ! ».
Affolé, le conducteur freine très fort et se retourne, la femme n’est plus là ! Abasourdi, il se rend au commissariat le plus proche et raconte son histoire : il apprend alors que l’autostoppeuse est morte depuis longtemps après avoir envoyé sa voiture au fond du ravin.

Les variantes de cette histoire sont nombreuses, comme celle où la Dame Blanche demande à être reconduite à une adresse précise, ou lorsqu’elle emprunte une veste que l’on finit par retrouver sur sa tombe.

Le mythe de la Dame blanche ou de l’auto-stoppeuse fantôme existe depuis des dizaines, voire des centaines d’années : aujourd’hui, il appartient aux légendes urbaines. Le mystère reste entier en dépit des témoignages formels attestant de la véracité des faits relatés.

Ancré dans la culture urbaine, que ce soit en Europe – Angleterre (White Lady), Allemagne (Weisse Frauen), Hollande (Witte Wieven ou Wittewijven) etc – ou aux Etats-Unis, le mythe ne trouve pas d’origine claire et précise. Au-delà de la pure imagination cependant, l’association avec la Banshee est régulièrement exprimée. Issue du folklore irlandais et écossais, il s’agit d’une femme vêtue de blanc, avec des longs cheveux hirsutes et un visage très pâle, dont le cri annonce la mort d’un proche à celui qui l’entend.
Mais l’appellation de Dame Blanche est également donnée aux spectres - attachés à un lieu, essentiellement des châteaux ou des abbayes - mais aussi à des mythes ou apparitions surnaturelles – fées, sorcières ou lavandières de la nuit.

En France, il existe de nombreux endroits connus pour accueillir régulièrement ce phénomène :

- La Dame Blanche du Bois de Compiègne (Oise) où la femme a perdu son mari lors d’un accident de voiture. Conforme au récit traditionnel, il est fortement déconseillé de ne pas la prendre en stop car elle risque de causer l’accident fatal.

- La Dame Blanche de Chapareillan (Isère) où une fille serait morte d’un accident de moto au Pont du Furet. Sous une pluie battante, un médecin prend en charge une fille silencieuse et stressée (surtout lors du passage du pont) qu’il dépose devant la maison de ses parents. Il lui propose son parapluie et attend qu’elle revienne le lui rendre. Au bout de quelques minutes, il décide d’y aller lui-même et les parents de la jeune fille lui racontent alors son histoire.

- La Dame Blanche de Pouancé (Maine et Loire) est un fantôme qui hante le château. Il s’agit soit d’une noble dame emmurée par un mari jaloux, soit de Marie Delorme, emmurée pour trahison, elle a en effet privilégié l’amour de sa patrie en ouvrant les portes de la ville aux ennemis.

- La Dame Blanche du château de Trécesson (Morbihan) serait une femme enterrée vivante en 1750 mais ayant été aperçue par un braconnier. C’est en ouvrant les fosses le lendemain, qu’elle poussa alors un hurlement avant de mourir.

- La Dame Blanche des Chutes Montmorency (Québec) relate l’histoire de deux amoureux en 1759. Séparés lors d’une attaque anglaise, l’homme ne revint pas ; elle le chercha sans succès. Elle se vêtit de sa robe de mariée et alla aux chutes où elle le retrouva mort. Elle se jeta alors à son tour dans les chutes. Sa robe est désormais accrochée à un arbre entre la rivière et la route : malheur à ceux qui la décrocheront !

De nombreux récits du mythe de la Dame Blanche peuplent ainsi le folklore de nombreux pays. Bons ou mauvais, ils sont majoritairement, et essentiellement, porteurs d’un message : celui d’être toujours sur ses gardes !

Patricia I.
http://www.passion-esoterique.com/le-mythe-de-la-dame-blanche.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Dame Blanche au Portugal   Ven 3 Juin - 10:19

Vidéo qui fait le tour des sites et blogs ayant comme sujet principal le paranormal.

Citation :



03/02/2008: "Vidéos de fantômes, épisode 2 : dame blanche au Portugal"

La « dame blanche » est un grand classique des récits de revenants. L'histoire est toujours la même : des jeunes roulent en voiture, de nuit, et prennent en stop une femme étrange, entièrement vétue de blanc. A l'approche d'un virage, celle-ci se met à crier (« attention au virage ! », par exemple) et disparaît soudainement.
Les passagers de l'automobile se rendent à la gendarmerie pour témoigner de leur aventure et on leur affirme qu'une femme correspondant au signalement de la passagère est bien décédée dans un accident, à cet endroit précis, quelques années auparavant.

Si cette légende a tant de succès, c'est probablement parce que la situation de départ est en général décrite dans le détail (le lieu précis est systématiquement cité, même s'il varie d'une version à l'autre), qu'elle est relativement banale, et qu'elle est toujours présentée comme « vraie » (même si ce n'est jamais par un témoin direct). La longévité de ce récit est étonnante, car à partir du moment où un lieu est cité, on peut aisément retrouver la gendarmerie dont il dépend et se renseigner sur la réalité de la déposition mentionnée. Mais, comme souvent, la réalité des faits ne fait pas le poids face à une belle histoire.

Ce que j'ignorais, avant de voir cette vidéo, c'est que la légende n'est pas uniquement française. Ce document provient du Portugal.

L'explication

Cette vidéo est l'oeuvre d'un réalisateur portugais, David Rebordão. Sur son site web, il explique qu'il a produit ce court-métrage pour étudier la façon dont les internautes se saisiraient de l'histoire et étudier la propagation du film sur la toile. Plusieurs mois après sa diffusion, Rebordão a créé le site où il dévoilait la vérité et où vous pouvez vous procurer, pour 10€, « le court-métrage portugais le plus vu de tous les temps » assorti de ses commentaires sur cette expérience. Depuis, il a réalisé un second film intitulé « O virus » (le virus).

Nicolas Vivant.
http://www.zetetique.info

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   Ven 3 Juin - 10:35

Citation :
Oeuf à la cloque

Préparez-vous une omelette anti-brûlure ! Un message l'annonce haut et fort : le blanc d'œuf sur une brûlure éviterait les méchantes cicatrices !!!

Depuis peu circule sur le Net un message vous enjoignant de mettre du blanc d'oeuf sur une brûlure afin de cicatriser au plus vite. Si le message original dit bien de refroidir la brûlure sous l'eau avant d'appliquer le blanc d'oeuf, cette information disparaît très vite dans les versions ultérieures, qui soutiennent qu'il faut mettre l'oeuf directement sur la brûlure afin de permette une cicatrisation rapide et quasi-invisible. Qu'en est-il vraiment ?
Le blanc d'oeuf peut-il avoir un effet cicatrisant ?

Le message veut nous faire croire que la cicatrisation serait due au collagène contenu dans le blanc d'oeuf. Le problème, c'est que le blanc d'oeuf ne contient pas de collagène... Hé oui, c'est bête, mais l'auteur du mail aurait pu se renseigner et aurait vite vu que le blanc d'oeuf est composé d'eau et d'une albumine (l'ovalbumine). Ça commence plutôt mal pour votre cicatrice...

Ajoutons que le blanc d'oeuf n'a rien à voir avec le placenta (qui n'existe pas chez les ovipares) : il s'agit uniquement d'une protection du jaune de l'oeuf n'ayant aucune fonction nutritive ou vitaminante. Sans doute faut-il y voir un parallèle bien pratique avec l'utilisation du placenta dans la cosmétique ou sur les grands brûlés il y a une dizaine d'années.

L'argumentation pseudo-scientifique du message est donc totalement erronée et ne fait que tirer les mêmes grosses ficelles des vendeurs de cosmétiques (le collagène qui enlève les rides…) pour promouvoir une pratique inutile et dangereuse.

Alors, que faire sur une brûlure ?

Le message soutient que cette technique est enseignée chez les pompiers. C'est bien connu, les pompiers se baladent tous avec des cageots d'oeufs dans leurs beaux camions rouges… Or, tout bon secouriste vous le dira : contre une brûlure, dans un premier temps, il n'y a qu'un seul remède : l'eau, rien que l'eau.

Le but premier est de refroidir les couches internes de l'épiderme afin d'empêcher la propagation de la brûlure et ainsi d'en minimiser les séquelles. Appliquer de l'oeuf pour soigner la brûlure serait illusoire, car la couche formée par le blanc d'oeuf piégerait la chaleur dans la peau et l'effet serait désastreux. En cas de brûlure, on arrose avec de l'eau tempérée la zone située juste au-dessus (sur la brulure ça fait mal....) en laissant couler un filet d'eau jusqu'à disparition de la douleur ou jusqu'à avis médical.

Une brûlure est une plaie ouverte, donc une porte d'entrée pour tous virus ou bactéries. Badigeonner votre blessure de tout et n'importe quoi vous expose à tous les risques d'infections possibles et imaginables, et cela vaut aussi pour le blanc d’oeuf. C'est un médecin qui décidera quoi mettre sur votre brûlure si votre état le justifie. Jusqu'à preuve du contraire, aucune autorité sanitaire d'aucun pays ne préconise le blanc d'oeuf sur une brûlure.

Notez aussi que dès que la surface de la brûlure est supérieure à la moitié de la surface de la paume de la victime et/ou si elle est située près d'un orifice naturel ou une articulation et/ou sur un nourrisson, on considère la brûlure comme grave. Dans ce cas un avis médical est OBLIGATOIRE.

La conclusion ?

Le message en circulation s’appuie sur des fondements "scientifiques" totalement faux et délivre des conseils potentiellement dangereux. On est donc clairement en présence d’une légende urbaine basée sur des arguments publicitaires en cosmétique (collagène) ou de pratiques hospitalières avérées (placenta sur les grands brûlés) pratiquées en milieux médicalisés et stériles.

Pour rappel, avant de dévaliser le garde-manger, un appel rapide aux services d'urgences est gratuit et permet de savoir exactement ce qu'il faut faire sans risquer une aggravation de l'état de la victime.

Article par Sébastien - HoaxTeam

Hoaxbuster

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: CorteX   Ven 3 Juin - 10:37

http://cortecs.org/
Citation :
Le CorteX, c'est quoi ?

Le CorteX (COllectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences) est un collectif né en 2010 à Grenoble, Marseille et Montpellier. Son but est de réunir tous les acteurs, enseignants, chercheurs, étudiants travaillant sur un sujet développant le critical thinking, l'esprit critique, quelle que soit leur origine disciplinaire. Il s'agit d'un pont transdisciplinaire et inter-universités.


Le CorteX, pourquoi ?

L'outillage critique est nécessaire aussi bien pour critiquer les médias, distinguer les contenus scientifiques des contenus pseudoscientifiques, que trier les thérapies efficaces, déceler les mensonges à but commercial, ou prévenir l'intrusion des idéologies en science, comme dans le cas du créationnisme. Cet outillage est nécessaire tant pour l'étudiant, futur enseignant ou chercheur, que pour le citoyen souhaitant pouvoir se faire des opinions en connaissance de cause et se méfiant des mésusages publics de la science.


Le CorteX, quel est son but ?

Le CorteX poursuit un double objectif :

Mettre en réseau tous les enseignants ou chercheurs travaillant sur un aspect pédagogique ou didactique de la pensée critique : sociologie critique, histoire, psychologie clinique et sociale, zététique et investigation scientifique des phénomènes controversés, philosophie des sciences, biologie évolutive, mathématiques contre-intuitives, etc.
Servir de ressource sur ces questions, en fournissant conférences, interventions publiques et formations, mais aussi en offrant des expertises critiques sur demande des médias.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   Ven 3 Juin - 12:13

Citation :


Voici une reconstitution en images de synthèse du crash du vol 77 sur le Pentagone, réalisée par la société Integrated Consultant : http://www.integratedconsultants.com/parasolid.htm

Pour atteindre les 5 fameux lampadaires, on peut imaginer le zigzag qu’aurait dû parcourir un très hypothétique « missile » dont l’envergure est loin d’égaler les 38 m d’un Boeing 757 :
http://wtc7lies.googlepages.com/PentagonMissileoverview.jpg

Le film « Loose Change » décrit ces lampadaires comme « non endommagés » et semblant « simplement avoir été posés au sol ». Des agents mystérieux (CIA ? Mossad ? KGB ? Francs-maçons ? Illuminatis ? Extra-terrestres ?) auraient-ils déposé subrepticement ces lampadaires juste après le crash à l’insu de milliers de curieux ayant les yeux dirigés vers l’incendie du Pentagone ? Plus sérieusement, les lampadaires ont une base « break away », c’est-à-dire qu’ils sont conçus pour se briser facilement à la base afin de mieux assurer la sécurité des occupants d’une voiture lors d’un choc.

La reconstitution permet également de situer le champ de vision de la caméra de sécurité qui a enregistré le crash. On se rend compte de la faible définition de la caméra et de sa distance importante par rapport à la trajectoire visible en arrière-plan. Sur la base de la simple observation de la vidéo enregistrée par cette caméra, comment est-il possible de conclure sur la nature du projectile ? C’est précisément parce qu’on ne voit pas grand-chose que les conspirationnistes s’en donnent à cœur joie… En revanche, la reconstitution permet de corroborer cette hypothèse sur la traînée blanche : un fragment du 3ème lampadaire introduit dans le réacteur tribord.

Voir aussi :
www.bastison.net
www.pseudo-sciences.org/spip.php?article786
http://screwloosechange.blogspot.com
http://emptv.com/research/loose-change
www.911myths.com
www.debunking911.com
www.debunk911myths.org
www.dailymotion.com/playlist/xmrqw

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   Ven 3 Juin - 12:26


Citation :
L'OVNI géant de la NOAA
Écrit par Nicolas Vivant
http://www.zetetique.fr


Un nombre important de sites web font référence à une histoire qui date de 1999 : L'OVNI géant de la NOAA. Le 21 Novembre 1999, un satellite GOES (Geosynchronous Orbiting Environmental Satellites) de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) aurait photographié un OVNI gigantesque qui survolait notre planète. Voici, par exemple, ce qu'on peut lire sur le site de Patrick Gross (très bien réalisé), "Les OVNIs vus de près" :

"Satellites et OVNIS:
Oui, des ovnis sont également détectés par les satellites, au dessus de l'atmosphère terrestre. Et quand ils mesurent 400 km de diamètre, les confusions avec un météorite ou un boulon perdu par la station Mir ne sont plus à l'ordre du jour.

UN SATELLITE NOAA PHOTOGRAPHIE UN OVNI GEANT EN 1999:

La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a plusieurs satellites environnementaux en orbite géosynchrones observant la météorologie et l'environnement de la Terre. En Novembre 21, 1999, à 14:45 Z un de ces satellites a fait une photo étonnante d'un OVNI à cent miles environ au-dessus de la Terre au large de la côte de l'état de Washington. Russel Kirchner a téléphoné pour informer qu'il avait obtenu les photos satellites et les publiait afin que tous puissent les voir. L'université du Colorado garde également ces photos dans ses dossiers pour référence.

L'un des satellites est conçu pour échantilloner des vapeurs ou des traces d'eau de l'espace. Quand Russel put voir cette photographie d'un OVNI sur son moniteur il effectua un zoom, il pouvait voir des vapeurs se dégager de l'OVNI. Il fut bien sur discuté de la possibilité que l'image de l'objet ait été provoquée par une erreur d'ordinateur.

Une photo similaire prise le 8 Juin 1995, au dessus de l'Amérique Latine a également été largement diffusée. Philip Imbrogno étudia le cas et conclu qu'il s'agissait d'une "ombre lunaire" (?). Cette explication ne tient pas avec les photos récentes. Cet OVNI na été présent que durant quelques minutes seulement et n'est pas vu dans les images prises antérieurement ou ultérieurement. L'OVNI a une structure, des hublots ou ouvertures, et il rayonne de la chaleur dans le spectre infrarouge.

Merci à Russel Kirchner pour cette information."



La photo, il est vrai, est impressionnante. Notre premier réflexe est de nous renseigner sur les différents sites de la NOAA. Surprise : elle est authentique, et on ne trouve nulle trace d'explication de la part de l'organisation gouvernementale américaine. Mais le phénomène est-il mystérieux pour autant ? Pas du tout.

Selon Bob Young, astronome amateur qui a posté à l'époque sur les forums usenet alt.ufo.reports et alt.alien.visitors, il s'agit tout simplement de la lune. Les calculs montrent en effet que la position de celle-ci correspond bien à l'objet aperçu. Stuart Goldman, un journaliste du magazine "SKY & TELESCOPE", se fend même d'un schéma explicatif.

Mais, à ce moment-là, l'ensemble des photos prises par le satellite durant le dernier mois sont consultables sur Internet (c'est toujours le cas, les prises de vue du mois en cours sont accessibles depuis le site de l'Université d'Etat du Colorado) et il est vrai que, comme Patrick Gross le fait remarquer dans son commentaire, l'objet n'apparait ni sur la photo précédente, ni sur la photo suivante du même satellite.

C'est alors que Rik Hill, un astronome professionnel connu et reconnu aux Etats-Unis, se penche sur le cas et explique qu'il s'agit bien de la lune :
- la forme ovale s'explique par le déplacement de celle-ci pendant le temps de pause de la photographie (alors que la lune est quasiment pleine ce jour-là)
- le satellite est géostationnaire (il tourne en même temps que la terre) et il prend une photo toutes les 30 minutes (et non pas 15 minutes comme certains l'avancèrent alors).
- la photo précédente ne montre pas la lune, et c'est normal : elle est hors cadre, sur la gauche.
- sur la photo suivante, son invisibilité n'est pas plus surprenante : la lune est sur la droite, dissimulée par la terre.

Cette explication très documentée (et jamais contredite) du phénomène, est curieusement absente de la plupart des sites qui font référence à ce fameux "OVNI de la NOAA". Elle est donc à sa place dans notre rubrique "connu... et résolu" !

[Ajout du 18 mars 2004: suite à la publication le 15 mars 2004 de cet article, Patrick Gross a modifié le contenu de son site afin d'y intégrer l'explication finale. En cherchant d'autres photos sur lesquelles la lune apparaitrait et où elle serait identifiée comme telle par la NOAA, il a déniché deux clichés superbes sur lesquels le doute n'est plus permis. Une contribution remarquable à voir ici]

[Ajout du 8 octobre 2005: Jérôme Bellayer, du laboratoire de zététique de Nice, va encore plus loin dans l'analyse de ce cas et nous fournit ce dossier très complet]

------------------------------------------------------------------------------------

Références:
- http://www.geocities.com/nib68/Themoon.html
- http://groups.google.fr/groups?th=fc59eee9b0b90363
- http://groups.google.fr/groups?th=e7c75e58d901daab

Liste non exhaustive des sites faisant référence à ce dossier :
En français :
- Patrick Gross, Les OVNis vus de près
- toutelaverite.com, des OVNIs géants autour de la terre
En anglais (NOAA Satellite Picks Up Giant UFO) :
- http://www.abovetopsecret.com/pages/noaa.html
- http://www.ufoarea.com/events_noaa.html
- http://www.para-normal.com/nuke/html/modules.php?name=News&file=article&sid=1912

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   Dim 5 Juin - 10:54

Citation :
Le Feng Shui Le Feng Shui


Feng Shui signifie littéralement "vent" et "eau" suggérant que comme le vent, il est invisible et comme l'eau il est nécessaire à la vie, il s'agit d'une philosophie venue tout droit de Chine ancienne (c'est la mode) dont le but est de faire en sorte que l'être humain soit en harmonie avec son environnement. C'est un concept reposant sur des idées occultes si fortes qu'elles pénètrent toute la société chinoise. Ce n'est pas à proprement parler un principe religieux, ni une secte et n'a pas à proprement parler d'adeptes. Certains chinois nieront même que cela fait partie de leur vie, pourtant le même individu n'ignorera pas ces théories et restera un peu attentif au "docteur Feng Shui" (un peu comme en occident où l'on se dit non superstitieux mais où on évite de passer sous une échelle). Le feng shui est en fait un avatar de la mythologie et de la cosmogonie chinoises, et influenceraient l'être humain mais est considérée de nos jours plus comme une superstition qu'autre chose.

Depuis quelques années le Feng Shui devient à la mode en Occident, tout comme la médecine traditionnelle chinoise du reste. Du Nord au Sud on se prend tout à coup à arranger ses meubles et à repositionner ses miroirs dans des endroits "stratégiques" dans le but de maximiser le "flux des énergies positives", du "Ch'i", dans son espace personnel. Le business derrière le feng shui est lui aussi de la fête. Les consultants appelés à la rescousse pour permettre au Ch'i de circuler librement ou de maintenir "l'équilibre des énergies " ne sont pas des philanthropes, certains peuvent facilement empocher 750 euros de l'heure, surtout si ces grands spécialistes du bien-être viennent d'Asie, de Hong Kong ou Taiwan pour remodeler l'intérieur de tout un immeuble ou, lorsque cela est nécessaire, mettre en place des structures "repoussant l'énergie négative" (que celui qui en attrapé lève le doigt!) qui s'infiltre subrepticement dans une pièce ou un édifice.

Là où le feng shui trouve le plus d'adeptes est d'abord dans le monde artistique ou l'industrie du spectacle. Ses partisans tentent de convertir avec enthousiasme leurs proches à cette mystérieuse nouveauté venue de l'insondable (ou considéré comme tel) Orient, affirmant que la reconfiguration de leurs espaces de travail et de vie les conduit vers un environnement psychique beaucoup plus productif dont le résultat se traduit par de meilleures affaires, de meilleures oeuvres, plus de performances, un meilleur sommeil, et même dans certains cas un mariage plus heureux. Rien qu'en positionnant ici une petite fontaine, là un aquarium dans le coin Sud Sud-Est du salon, ceci suffira à générer des énergies positives pour augmenter significativement votre bien-être. A l'inverse, placer une petite statue du dieu-crapaud-à-trois-pattes de l'abondance à côté de l'armoire à pharmacie tout en veillant bien à ce que le couvercle des toilettes soit toujours bien rabattu, empêchera l'énergie positive de s'enfuir par le tout-à-l'égout. A n'en pas douter, selon ses partisans, l'arrivée du feng shui a permis au quidam pratiquant d'être plus brillant, plus efficace, plus riche, plus célèbre, en meilleur santé et plus heureux.

En y regardant de plus près, il est clair que les pouvoirs d'amélioration de la vie du feng shui ont été largement survendus (et à quel prix !) depuis le début. En enlevant les coins saillants des meubles des maisons, en positionnant le miroir de façon à ce qu'il ne renvoie pas les "vibrations ennemies", en enlevant les télévisions des chambres pour ne pas subir leur rayonnement, en fermant bien les armoires de peur d'être contaminé par l'énergie des vêtements, en ajoutant des éléments audacieux (voire horribles) dans un décor contemporain, c'est oublier un peu vite qu'une grande partie des évènements clés de la vie de tous les jours se passent ailleurs que dans son milieu, mais bien plutôt au travail, à l'extérieur ou dans sa voiture, avec les mauvaises couleurs, les mauvais intérieurs, l'atroce positionnement des miroirs et les pires accessoires, et pourtant...


"Le Feng Shui semble récent, mais il s'agit en fait d'une philosophie chinoise ancienne datant du 3° siècle avant notre ère, lorsque la Grande Muraille de Chine était en pleine construction" explique un spécialiste pratiquant. "Après qu'ils aient terminé les 2000 premiers kilomètres d'un mur destiné à protéger des invasions barbares venues du Nord, le travail se mit à ralentir parce que les ouvriers, lassés, se mettaient au travail dans de mauvaises conditions et de mauvaise humeur. L'Empereur convoqua donc des experts feng shui. Ces spécialistes du Ch'i examinèrent immédiatement le nombre de virages brusques que les travailleurs devaient réaliser avant d'arriver sur leur lieu de travail et découvrirent en effet qu'une exposition prolongée à des angles par trop aigus exerçait une influence catastrophique sur la productivité des hommes. Et comme tout observateur du Ch'i, un tant soit peu éclairé, le sait parfaitement : le Ch'i négatif s'infiltre à travers les trous dans l'univers via les intersections microscopiques où deux bouts ne s'ajustent pas parfaitement. C'est ainsi que le feng shui, la "science" qui fait en sorte que le voyageur soit en harmonie complète avec l'espace physique dans lequel il se meut, vint au monde."

Mais comment une discipline enracinée dans des techniques managériales de l'architecture chinoise ancienne peut-elle marcher dans un environnement moderne tel que le nôtre ? Suffit de louer un "maître feng che" pour qu'il vienne visiter votre maison ou votre bureau. Ayant recours à un outil de diagnostic appelé denkon guagua, objet de forme octogonale sur lequel sont inscrits des symboles pour chacune des huit aires qui définissent l'existence humaine (argent, sexe, célébrité, pouvoir, contacts, forme physique, ennemis et vengeance), le "maître" constate la quantité et la qualité de Chi négatif présent dans la pièce ou l'espace de travail. Il superpose le denkon guagua sur un diagramme gradué et décide quels objets (bannière, globe, poisson, fleurs, rideaux, miroirs, statue du dieu-crapaud à trois pattes, etc.) il faut ajouter à chaque recoin de la pièce pour maximiser le Ch'i, et quels objets doivent être jetés.

Rien n'est négligé dans le feng shui. Ainsi, une personne argentée avec peu d'amis devra positionner délicatement des fleurs ici ou là, alors que quelqu'un comptant de nombreux ennemis organisera son bureau en y mettant des miroirs de telle façon qu'un individu, voulant s'aventurer dans son espace de vie, verra son reflet fait prisonnier par le miroir puis frappé de stupeur par son propre chi négatif lui revenant en pleine face tel un élastique ! Il y a une autre composante importante dans le feng shui, celle de prendre le meilleur chemin jusqu'au travail de façon à maximiser les flux d'énergie positive. Cela signifie minimiser au maximum le nombre d'intersections, de croisements, ce qui obligent les plus motivés à d'innombrables détours. Car il est bien connu que ceux qui sont victimes de nombreux croisements lorsqu'ils se déplacent, sont l'objet de nombreuses dépressions et perdent toute motivation au travail.


Quelques principes feng shui sérieux pour mieux dormir

1 - Veillez à ce que votre chambre ne soit pas trop encombrée : l'énergie vitale, le Ch'i doit pouvoir y circuler librement. Afin de maintenir l'équilibre des énergies, le lit doit être éloigné de la porte, sans lui faire face directement.

Le "chi", dont l'existence reste toujours aussi virtuelle que celle du Yéti, ne supporte donc par d'être enfermé et à l'étroit. Dormez donc de préférence les fenêtres ouvertes.

2 - Les rideaux lourds et drapés favorisent l'obscurité, atténuent le bruit, et assurent un sommeil paisible. Tirez-les soigneusement avant de vous coucher : il ralentiront le flux du Ch'i provenant de la fenêtre pendant la nuit

Il faudrait se mettre d'accord, d'un côté on vide la pièce pour ne pas étouffer le fameux Ch'i, et de l'autre il faut l'enfermer.

3 - Si vos meubles n'ont pas de coins arrondis, changez l'orientation d'un angle saillant pointant vers vous lorsque vous dormez : l'angularité agressive vous nuirait.

Attention donc à vos meubles pavés de mauvaises intentions, un coup de rabot sera peut-être nécessaire sur votre armoire Louis Philippe.

4 - Un bureau dans la chambre contrarie la circulation du chi : cet endroit étant voué à la paix, l'énergie du travail y est peu recommandée

On se demande même comment font certains pour pouvoir dormir au travail !

5 - Un plafond trop haut, un lit trop bas ? la masse vide pèse (?) au-dessus de votre corps endormi : il comprime votre poitrine et nuit à votre respiration. Equilibrant les proportions, un lit à baldaquin évite ce genre d'ennui.

Ne sortez surtout plus dehors ! La masse vide "lourde" considérable au-dessus de votre tête vous écraserait !

6 - Une cheminée en marbre ? Comme le verre ou le métal, ce matériaux yang (?) est déconseillé dans votre chambre. Recouvrez sa tablette de napperons en matière naturelle pour annihiler ses effets

Le marbre étant une matière naturelle, puis-je en recouvrir ma cheminée ?

7 - Des galets arrondis dans une coupelle de verre transparent favoriseront votre sommeil. Attachés à un montant ou posés sur la tête de lit, un caillou troué et une branche de gui transformeront vos cauchemars en rêves merveilleux

Les druides ont donc encore de beaux jours devant eux ...

Devant un tel ramassis d'absurdités et de niaiseries on ne peut s'empêcher de sourire si l'argent n'était pas, ici aussi, le nerf de la guerre. Les tarifs annoncés ne sont évidemment pas directement proportionnels à la compétence de ceux qui font avaler de telles couleuvres, qui, frappées du seau de "philosophie de la Chine ancienne" prennent un tout autre sens ou croient faire illusion comme tentent de le faire les guérisseurs ou objets attrape-couillons frappés du même seau oriental. Les consultants, maîtres et autres escrocs en "architecture métaphysique" se frottent les mains face à la nigauderie de l'occident à genoux devant la "sagesse" de l'orient. Personne n'est à l'abri de ce discours soporifique : la première aire de repos "feng shui" a vu le jour en Allemagne, à Gruibingen sur l'autoroute A8. L'ensemble des bâtiments (station service, restaurant, aire de repos...) tient compte des "flux énergétiques". L'état fédéral allemand a même participé au financement à hauteur de 4,3 millions d'euros. C'est bien entendu beaucoup plus rageant lorsque, comme ici, du vent et de vieilles superstitions se trouvent financées par les deniers publics.

Ces partisans n'hésiteront pas, pour vendre leur cours qui feront de vous un spécialiste feng shui en deux fois six heures, à vanter ses succès les plus magistraux comme celui de la formidable réussite de Hong Kong due, paraît-il, à sa construction réalisée selon les principes feng shui, ignorant, ou feignant d'ignorer, que si la ville est le succès économique que l'on connaît, c'est principalement grâce aux commerçants anglais qui ignoraient tout des principes feng shui aussi bien dans la construction de leurs immeubles que dans leur business. Mais que dire des succès économiques des villes occidentales qui elles ne connaissent que les superstitions issues du christianisme ? On constatera aussi avec amertume que malgré la "science" Feng Shui, le miracle oriental n'a pas eu lieu, sauf depuis que quelques pays se sont mis à appliquer une politique économique libérale qui, elle, n'a rien à voir avec la philosophie des maîtres du Ch'i. Malheureusement pour les fondus de l'architecture du Ch'i, aucun de ses "maîtres" n'est d'ailleurs d'accord avec les principes qu'il faudrait respecter pour faire naître "l'harmonie", aucune école étalon ne venant sanctionner cette pseudo connaissance, le chaos le plus total est la règle, on fait ce qu'on veut du moment que ça se vend.

Des entreprises ont bien entendu flairé le filon et se sont spécialisées dans la commercialisation d'objets conçus pour coller aux principes Feng-Shui. Ainsi vendre des miroirs octogonaux, des colonnes en bois, des carillons, des figurines de chats, et tout autre matériel servant à "repousser les mauvais esprits" et à attirer la chance devient très rentable. Pour un bon prix, on peut même consulter un "spécialiste" pouvant détecter les bonnes ou mauvaises places qui pourront vous garantir un succès assuré ou l'échec dans les affaires, la santé ou en amour à condition de suivre scrupuleusement leur recommandations et d'ouvrir son portefeuille.

Tout aussi ridicule l'affirmation selon laquelle nos maisons, nos habitations, seraient les réceptacles d'une "énergie", dont il faudrait d'abord prouver la réalité, concentrée dans les coins des pièces et qui aurait besoin d'être régulièrement "nettoyée", ou que les maisons sont chargées d'un échantillon de l'énergie des habitants précédents qui affecterait les nouveaux venus (nous revoilà en plein spiritisme). La science est en mesure de nos jours de détecter toute forme d'énergie, à tel point que même les photons ou les neutrinos, particules de masse nulle, sont détectés et connues; comment se fait-il qu'elle ait pu passer à côté d'une énergie ou radiation, le Ch'i, si importante, si fondamentale, qu'elle régirait le monde entier et les humains ? Mais comme d'autres postulèrent en leur temps les rayons-N ou l'orgone, il est à craindre que jamais rien ne viendra confirmer cette existence autrement qu'à travers de vieilles superstitions et d'anciens mythes remis au goût du jour et importés par le phénomène new-age.

http://www.charlatans.info

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Une seule race pour plusieurs couleurs   Lun 6 Juin - 0:24

« Les races existent (...) et elles sont reconnaissables (...) à la couleur de la peau ». Eric Zemmour, polémiste de droite
Tout faux

Citation :
"Une race est un ensemble de populations dont les patrimoines génétiques ont des structures semblables et nettement différentes des structures des populations considérées comme appartenant à d'autres races.

Il se révèle impossible de classer les différentes populations humaines en races. Selon le niveau de précision que l'on cherche à respecter, on peut finalement énoncer soit qu'il n'y a pas de races dans notre espèce, soit qu'il n'y en a qu'une : l'Humanité, soit qu'il en a autant que d'humains, soit que le "concept de race n'est pas opérationnel pour notre espèce." La conséquence la plus claire est que tout raisonnement faisant référence à des races humaines est dépourvu de base scientifique.

Il se trouve qu'aucun des groupes formant aujourd'hui l'humanité n'a connu un isolement suffisamment long et rigoureux pour représenter une véritable race."

Albert Jacquard (extrait de "L'Equation du nénuphar")
scientifique (génétique, biologie)


http://fr.wikipedia.org/wiki/Race_humaine
http://www.maxisciences.com/race-humaine/tout-savoir.html
http://afriquenouvelle.bloguez.com/afriquenouvelle/190219/LA-RACE-NOIRE-N-39-A-JAMAIS-EXISTE-
http://www.hominides.com/html/dossiers/race.php

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: hoquet   Mar 7 Juin - 8:44

Citation :
En médecine, le hoquet (/ʔɔkɛ/), ou scientifiquement myoclonie phrénoglottique, est un réflexe respiratoire caractérisé par une succession de contractions inspiratoires spasmodiques, incontrôlables et involontaires du diaphragme, suivies d'une constriction (resserrement circulaire) de la glotte. L'arrivée d'air est alors freinée et a du mal à pénétrer dans la trachée et les poumons, ce qui provoque une incommodité et une vibration des cordes vocales, au niveau de l'épiglotte : le bruit glottal caractéristique du hoquet s'échappe1.

Le plus souvent, le hoquet est momentané, banal et complètement inoffensif. Il touche l'ensemble de la population humaine, y compris le fœtus, et d'autres mammifères. Ce hoquet est le plus souvent lié à une dilatation de l'estomac, situé près du diaphragme, après un repas trop copieux ou ingurgité trop rapidement.

Mais il peut, dans certains cas pathologiques, se prolonger et devenir nocif pour la santé. Le hoquet « chronique » peut ainsi s'étendre pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois, voire plusieurs années, comme en témoigne le record de Charles Osborne, qui a hoqueté pendant 68 ans. Toutefois, ces situations sont très rares (1 personne sur 100 000 est ou a été touchée par le hoquet « chronique » 2,3) et sont, la plupart du temps, les conséquences d'une affection abdominale ou nerveuse.

(...)

Le hoquet peut être très fréquent chez un bébé et peut durer jusqu'à une demi-heure. Mais comme l'enfant ou l'adulte, le hoquet passager n'est ni dangereux, ni douloureux. Il n'est pas non plus le symptôme ou le signe d'une maladie.

Le hoquet arrive plus fréquemment chez un bébé que chez un adulte car un bébé mange ou boit en général trop vite, avec avidité, provoquant ainsi la dilatation de l'estomac, puis l'irritation du nerf phrénique.

Pour empêcher le hoquet, il faut alors éviter que le bébé prenne trop vite sa tétée ou son repas, en faisant des petites interruptions et en mangeant dans une atmosphère détendue et calme.

Contrairement à l'idée reçue, même s'il arrive plus fréquemment chez l'enfant, le hoquet ne fait pas grandir, et la croissance n'est pas une cause du hoquet.


(...)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hoquet

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Luc Ferry et Canard Enchaîné   Jeu 9 Juin - 15:15


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: L'horoscope Henri BROCH   Ven 10 Juin - 1:32

Citation :


La vérité de l'horoscope sort du puits


Henri BROCH
Université de Nice-Sophia Antipolis
Laboratoire de Zététique



"La preuve que l'astrologie fonctionne et fonctionne même bien, c'est que mon horoscope m'a prédit des choses vraies, des choses qui se sont effectivement produites, réalisées..."

Combien de fois n'a-t-on pas entendu de telles paroles ? Combien d'expériences personnelles de ce type ne présente-t-on pas comme preuve de la validité de l'astrologie ?...

Eh bien il faut être clair sur ce sujet:

Oui, l'horoscope "fonctionne".

Mais...

... validité de l'horoscope n'est pas validité de l'astrologie !


Beaucoup de gens sont convaincus de la validité de l'astrologie parce que l'horoscope "marche". C'est-à-dire que ces personnes estiment que les "retours" qu'elles ont - les constatations qu'elles font - sont des certifications correctes de la validité qu'elles supposent à la "Science des Signes". Elles sont ainsi doublement convaincues que l'horoscope leur fournit une base solide pour pouvoir se comprendre elles-mêmes et pouvoir agir sur leur vie, sur leur "destin".
L'horoscope est signifiant pour elles.

En fait, le descriptif de l'horoscope prend un sens par elles et non pour elles.


Et il est très difficile de faire intégrer ce type de réflexion et d'aller à l'encontre de "l'expérience personnelle", c'est-à-dire à l'encontre de la finalité sous-jacente à ce simple vocable "pour".
Sans compter que la satisfaction du client est également à la source d'une rétro-action sur le devin augmentant la crédibilité que ce dernier s'accorde lui-même et accorde à sa "science" et donc augmentant sa motivation et, par voie de conséquence, son impact sur le client !

Une expérience concluante

Il y a une vingtaine d'années, lors d'une intervention concernant le paranormal et l'occulte dans un établissement éducatif, j'ai demandé à des étudiants de noter sur une feuille de papier leurs nom, prénom, lieu, date et heure de naissance et le thème de leur dernier rêve. Le tout écrit à la main.

En d'autres termes, j'induisais l'idée d'une possibilité de calcul du thème astral (via les coordonnées de naissance) ou d'une analyse graphologique (via la forme utilisée); l'un ou l'autre pouvant être aidé par l'oniromancie, l'interprétation des rêves (via le fond demandé).

Une semaine plus tard, je présentais à chacun de ces étudiants une description personnalisée de son caractère.
Ce texte était suivi de la question "Jusqu'à quel degré pensez-vous que cette description vous corresponde bien ?"; avec pour réponse possible une grille de notation comportant les six options suivantes : "Excellent", "Bon", "Assez bon", "Assez mauvais", "Mauvais", "Faux".

Les étudiants devaient donc mesurer l'accord de ma description avec leur "véritable" caractère (le caractère qu'ils estimaient être le leur).

Au total 69% des étudiants jugèrent que la description que j'avais faite de leur caractère était excellente, bonne ou assez bonne.

Ce résultat est démonstratif si l'on songe que j'avais été présenté comme un "scientifique-démystificateur" - très très mauvaise présentation, soit dit en passant, mais qui n'était pas de mon fait - et non comme un astrologue ou autre gourou, ce qui aurait pu augmenter la "crédibilité" des descriptions.

Ce résultat est particulièrement démonstratif si l'on songe aussi que, lorsque j'ai demandé à un étudiant de lire la description de son caractère que j'avais faite, les autres étudiants se sont aperçus que la leur était... on ne peut plus semblable.
Les fameuses descriptions "personnalisées" avaient en effet été faites à l'avance et étaient... strictement identiques pour tous les étudiants !

C'était la simple et éclairante démonstration de l'un de ces multiples "Effets" qui interviennent dans tout domaine "paranormal"(cf. réf. 1).

Afin que vous puissiez tenter vous-même cette expérience très instructive, voici une description - forme, bien sûr, à mettre au masculin ou au féminin suivant le cas et à compléter ici ou là par le nom ou le prénom pour augmenter la "personnalisation" - que vous pouvez utiliser:

- Vous avez besoin que les autres personnes vous aiment et vous admirent mais vous êtes tout de même apte à être critique envers vous-même.
- Bien que vous ayez quelques faiblesses de caractère, vous êtes généralement capable de les compenser.
- Vous possédez de considérables capacités non employées que vous n'avez pas utilisées à votre avantage.
- Quelques-unes de vos aspirations ont tendance à être assez irréalistes.
- Discipliné et faisant preuve de self-control extérieurement, vous avez tendance à être soucieux et incertain intérieurement.
- Quelquefois vous avez même de sérieux doutes quant à savoir si vous avez pris la bonne décision.
- Vous préférez un petit peu de changement et de variété et êtes insatisfait lorsque vous êtes bloqué par des restrictions ou des limitations.
- Parfois vous êtes extroverti, affable et sociable alors que d'autres fois vous êtes introverti, prudent et réservé.
- Vous êtes également fier de vous-même en tant que penseur indépendant et n'acceptez pas les déclarations des autres sans preuve satisfaisante.
- Vous trouvez imprudent d'être trop franc en vous révélant vous-même aux autres.


De telles descriptions ont été utilisées et testées pour la première fois en 1948 par le psychologue Bertram Forer qui avait trouvé, pour ses textes, son inspiration principale dans un ouvrage... d'astrologie.
L'efficacité en situation de tels textes démontre la puissance de ce que je nomme l'"Effet Puits".

L'Effet Puits

L'effet Puits peut se résumer ainsi: plus un discours est vague (profond pourrait-on dire,... profond dans le sens de creux, bien sûr), plus les personnes qui l'écoutent peuvent se reconnaître, et se reconnaître majoritairement, dans ce discours.

Des expériences ont en effet montré que le pouvoir persuasif de déclarations vagues et générales est supérieur aux descriptions appropriées faites par des psychologues de métier (effet "Barnum" des sciences humaines).

Mieux (?) encore, des études ont montré que, dans le cadre de l'analyse de problèmes personnels profonds, des "oui" ou "non" totalement aléatoires et décidés à l'avance, donnés en réponse à des questions précises, étaient perçus comme des réponses très encourageantes par les personnes posant les questions !

L'effet Puits explique, dans une grande partie, le succès des horoscopes. "Vous faites parfois partie des forts" : creuse et, telle quelle, dénuée de tout sens, cette phrase sera néanmoins acceptée comme foncièrement vraie dans un horoscope car le lecteur - chaque lecteur - y ajoutera de lui-même les circonstances qui lui donnent sa signification. "Je suis fort en anglais", "je suis fort en bricolage", "je suis fort en muscles", "je suis..."

Sans compter qu'il existe quelques "règles" élémentaires à suivre pour augmenter la réceptivité.
Par exemple, ne pas dire aux gens ce que l'on sait - ou pense savoir - de vrai à leur sujet; leur dire ce qu'ils voudraient qui soit vrai à leur sujet !

Inutile de rappeler que les astrologues connaissent peu de choses de l'état réel du ciel. C'est Elisabeth Teissier qui nous le démontre encore dans "Votre Horoscope 1993":
"Comment fonctionne un tel horoscope [l'horoscope collectif] et comment se justifie-t-il ? Comment est-il pensable qu'un Capricorne né le 9 janvier 1960 subisse les mêmes influx planétaires que tel autre, né le le 9 janvier 1924, par exemple ? La réponse à ces deux questions, la voici: dans sa ronde (apparente) autour de la Terre, le Soleil se trouve chaque année, par définition, le même jour au même endroit du ciel." (souligné par moi).

Ce qui est... totalement faux ! (pour des explications, cf le chapitre "L'astrologie à nu" de mon ouvrage "Au Coeur de l'Extra - Ordinaire", réf. 2)

La plupart de ces devins d'ailleurs, travaillant sur leur zodiaque tropique vide de toute entité stellaire, ne pratiquent pas (plus ?) l'astrologie mais bien plutôt ce qu'il faut nommer la vacuologie.

Bien sûr les astrologues jouent sur le peu de mémorisation que le public fait de leurs prédictions. Qui se rappellera, ou se rappelle même déjà, de perles comme celle-ci :
"Malgré une toile de fond positive sur l'ensemble de l'année, la première quinzaine de janvier, puis celle de septembre [1993] pourraient poser de sérieux problèmes à Pierre Bérégovoy." (encore Mme Teissier dans son "Horoscope 1993").
Je rappelle au lecteur qui serait fâché avec le calendrier que Pierre Bérégovoy, Premier Ministre, s'est suicidé le... 1er mai 1993 en se tirant une balle dans la tête.

Et pourtant, toujours pour cette même astrologue, l'on nous clame sans cesse: "Avec une rare précision, Elizabeth Teissier avait déjà annoncé les événements qui récemment ont bousculé le cours de l'histoire." (4ème de couverture de la même oeuvre).
Si vous désirez connaître plus en détail la fabuleuse précision de Mme Teissier, je vous invite à lire le chapitre entier consacré à cette astrologue, ses "prévisions imprévoyantes" et ses manipulations de textes (pour faire coller prédictions passées et réalité présente) dans l'ouvrage décapant d'Alain Cuniot (réf. 3).

Bien sûr les astrologues se servent sur tous les plans possibles de l'effet Puits ("Des populations dans le monde souffriront de la violence dans le mois qui suit étant donné que Vénus et Pluton...": toujours la profondeur de Mme Teissier), mais ils usent et abusent également d'autres astuces destinées à accréditer leurs vaticinations toujours triangulées sur Amour-Argent-Santé.
L'honnêteté intellectuelle ne doit pas être la caractéristique première dans la carte du ciel de naissance de moult astrologues.

L'habileté, la roublardise s'illustrent quelquefois de belle manière comme nous le rapportait Marcel Boll. Ainsi, à un des quatre fils d'un grand Mongol, un dénommé Darah fort féru d'astrologie, un devin jura sur sa propre tête qu'il porterait la couronne. Comme on s'étonnait de la témérité de cette prophétie, l'astrologue déclara:
"De deux choses l'une ; ou Darah montera sur le trône et ma fortune est faite ; ou il sera vaincu, puis assassiné, et je n'ai plus rien à craindre de lui".

En plus de l'effet Puits les astrologues n'hésitent pas à mettre deux fers au feu ou plus subtilement un seul fer mais à double face: "Enfin, il ne tient qu'à nous d'opérer une conversion des énergies planétaires, dissonantes, en en extrayant une quintessence positive...". Une chose et son contraire : pas de problème pour E. Teissier !

Sans compter qu'ils bénéficient aussi du fait que si l'erreur est humaine, la faillibilité permanente ne l'est pas !

En effet, ni la faillibilité ni l'infaillibilité permanentes ne sont le privilège de quelques-uns ou même d'un seul. Mais, si pour l'infaillibilité cela peut sembler une évidence, en ce qui concerne la première l'on y prête beaucoup moins d'attention. Il faut donc rappeler que personne n'a le privilège de toujours se tromper: même un astrologue fera quelquefois des prédictions qui se révéleront justes.
C'est le contraire qui serait a-normal.
Prédisez, prédisez, il en restera toujours quelque chose...

L'horoscope "marche" également très bien parce que nous sommes une civilisation de nombrilophiles.
La science ne peut faire que des prévisions globales ou collectives alors que de très nombreuses personnes ne s'intéressent en fait qu'à leur destin personnel. Entre les scientifiques lointains qui leur parlent de généralités et l'astrologue proche qui leur parle exclusivement d'eux-mêmes, le choix sera vite fait...

L'illusion de cette "exclusivité", de cette "unicité", est bien sûr encore augmentée par la demande astrologique des coordonnées complètes de naissance. Lieu précis, date heure et minute... donc une seule personne... donc moi... donc adéquation forcée entre le résultat du test et Ma propre personnalité.

Sans vouloir faire une approche anatomique du problème, je voudrais simplement rappeler qu'il est très difficile de "voir" avec son encéphale lorsque le coeur (les tripes ?) est fortement impliqué.

Ce que nous voyons, ce que nous percevons et sur quoi nous pourrions "témoigner", est en partie déterminé par ce à quoi nous pensons à l'instant précis de l'observation. Nos désirs profonds, nos motifs - modulés par nos expériences passées - ne font souvent qu'être renforcés, inconsciemment ou non par l'"exposition sélective".
Cette exposition sélective est un principe psychologique bien documenté qui nous montre que nous choisissons nos revues, nos quotidiens, nos stations de radio, nos magazines de télévision et même nos autorités de manière à ce que nos vues soient largement confirmées plutôt qu'infirmées !
Et si, malgré cela, nous "subissons" une information contraire, il nous reste toujours le recours à la "validation subjective" qui permet, dans un tel cas, de recevoir incorrectement ou interpréter différemment la donnée contraire à nos désirs. Cette validation personnelle est l'une des raisons principales de la persistance des arts divinatoires.

La "validation subjective" permet ainsi de percevoir comme reliés deux événements qui ne le sont pas et cela simplement parce qu'une envie, une hypothèse ou une croyance demande ou nécessite une telle relation; tout simplement parce que l'horoscope l'annonce. Ce qui débouche quasi inévitablement sur le comportement superstitieux, comportement basé sur la certitude que ses propres actions déterminent le cours des événements même si dans la réalité il n'en est rien.

Bien que "l'astrologie (soit) désormais pure métaphore, où seul triomphe à travers les médias ce qui apparaît souvent comme une caricature de l'homme"(réf. 4), il ne faut surtout pas oublier que, si l'influence des planètes sur le destin particulier d'une personne est totalement inexistante, celle de son horoscope peut ne pas l'être.

En somme, l'effet Puits permet de mieux comprendre pourquoi, sur nombre de personnes, l'horoscope possède un extraordinaire... ascendant.


Références (actualisées)
- 1) Henri Broch, "Le Paranormal", collection Points-Sciences, Seuil, Paris 2001
- 2) Henri Broch, "Au Coeur de l'Extra - Ordinaire", nouvelle édition Book-e-book.com, 2002
- 3) Alain Cuniot, "Incroyable... mais faux !", Horizon Chimérique 1989. Actuellement édité par Book-e-book.com
- 4) Frédéric Lequèvre, "Astrologie: science, art ou imposture ?", Horizon Chimérique 1991. Actuellement édité par Book-e-book.com

Book-e-book.com est l'éditeur (sur le réseau) de la collection Zététique ---> www.book-e-book.com

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: PAppartion de Fatima Yves Lignon   Ven 10 Juin - 1:52

Esprit ouvert Yves Lignon




Citation :
Fátima est une petite ville portugaise située dans le District de Santarém.
La ville devient célèbre en 1917, quand trois jeunes bergers déclarent y avoir vu à plusieurs reprises la Vierge Marie. 50 000 personnes sont témoins d'un miracle en octobre 1917. Ces apparitions ont donné naissance au sanctuaire de Notre-Dame de Fátima, lieu d'un célèbre pèlerinage catholique. La Vierge Marie leur aurait demandé la prière quotidienne du rosaire pour la paix. En outre en 1915-16 un ange leur aurait enseigné une autre prière. Les "événements" sont surtout connus du grand public par ses célèbres Secrets de Fátima.
La localité compte 10 302 habitants, elle fait partie de la ville de Ourém dans le district de Santarém.

Citation :
Les secrets de Fatima

Parmi les impostures religieuses, il y a celle de Fatima (Portugal). Résumons brièvement. Cela se passait au Portugal sous la dictature de Salazar ; on organisa une représentation théatrale devant des gens incultes et entièrement soumis au clergé. Évidemment, l'imposture a servi à l'Église pour relancer la foi et la dévotion à Marie ! Ainsi, le premier "secret" au ton prophétique fut dévoilé après coup (facile !). Ce premier "secret" prédisait la fin de la guerre à un moment où il était facile de l'augurer, fin 1917. Mais, en fait, il n'a été révélé dans un livre qu'en 1942, puisque c'était un secret entre Lucia, une fille inculte, de père alcoolique, et ses supérieurs religieux.

Le second "secret" est un complot politique pour libérer la "sainte Russie" du communisme athée par l'Occident chrétien, et pour attirer la Russie (orthodoxe) au catholicisme romain. On fit croire que, si elle ne se convertissait pas, la Russie, persécutant l'Église, étendrait le communisme par la guerre au monde entier.

Des rumeurs circulaient sur le troisième "secret", comme au temps des oracles, faisant croire qu'il s'agissait d'une guerre absolument terrifiante ou d'une menace de cet ordre qui allait venir avant la fin du siècle. En fait, cet ultime "secret" fut révélé le 27/12/1995 par voie de presse (par un nonce porte-parole du Vatican) : "Une troisième et terrible guerre mondiale devrait éclater avant la fin du siècle et en une heure des millions de gens mourront."-
Mais ne voyant rien venir de tel en l'an 2000, le pape, seul détenteur du 3ième "secret", lui et ses conseillers de la Curie, se ravisa et, comme la date de son attentat (auquel il survécut grâce à la chirurgie d'urgence) coïncidait avec la date de la première apparition mariale aux enfants (analphabètes et incultes) de Fatima, ce fut l'occasion de nous faire croire que la Vierge Marie avait arrêté la balle le 13 mai 1981 pour lui sauver la vie, et que, évidemment, le texte du fameux " 3ième secret " de Fatima l'avait prédit !

Si vous n'avez pas lu le livre très bien documenté de Gérard de SEDE (prix 1977 de L'Union des Athées) et si vous ne pouvez pas le trouver, téléchargez ici (fichier PDF) le texte de sa conférence sur le sujet :
http://www.webnietzsche.fr/fatima.htm

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Jeu 16 Juin - 1:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Sectes   Mer 15 Juin - 13:13

Citation :
Gare aux discours apocalyptiques et aux recettes miracles contre le cancer
Publié le 15-06-11 à 08:26
Un rapport interministériel alerte sur les nouveaux secteurs investis par les sectes.


Les discours apocalyptiques de la mouvance New Age à l'approche de la fin 2012 constituent un risque accru de dérives sectaires, voire de suicides collectifs, s'alarme la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) dans son rapport annuel publié mercredi 15 mai.

Rarement discours apocalyptique, amplifié à l'infini sur internet, aura eu autant d'écho que celui annonçant la fin du monde pour le 21 décembre 2012, bien que celle-ci soit la 183e identifiée depuis la chute de l'Empire romain.

"Cette date précise se fonde sur une interprétation des écritures historiques, notamment celle du calendrier Hotzkin de la civilisation précolombienne des Mayas", note Georges Fenech, président de la Miviludes.

La date du 21 décembre 2012 permet au New Age de reprendre à son compte la prédiction récurrente de fin des temps, avancée par des mouvements millénaristes, comme les Témoins de Jéhovah. Plus de 2,5 millions de pages internet sur ce thème ont été référencées par un moteur de recherche américain.

Souvenir de l'Ordre du Temple Solaire

Loin de considérer ces croyances comme fantaisistes, la Miviludes s'en inquiète, rappelant "l'horreur des drames que les sectes ont provoquée ces dernières années par leur discours extrêmement anxiogènes".

"Qui ne se souvient de la tragédie de l'Ordre du Temple Solaire ?", s'interroge Georges Fenech. De 1994 à 1997, 74 personnes s'étaient donné la mort en France, en Suisse et au Canada, persuadées qu'à l'approche de l'Apocalypse, elles pourraient atteindre un lieu de pureté représenté par l'étoile Sirius. "Un lieu où résideraient des êtres de lumières".

Le rapport évoque d'autres suicides collectifs, comme ceux du Temple des Peuples (914 morts au Guyana en 1978) ou à la "Porte du Paradis" (39 morts en Californie en 1997).

"Déboussolé par la chute des idéologies ou les crises économiques, l'individu, en quête de spirituel, devient réceptif aux discours des gourous qui dispensent à prix d'or des remèdes aux angoisses existentielles", relève Georges Fenech.

On ne compte plus les stages, séminaires et formations liés au nouveau monde prophétisé pour 2012.

Du jus de citron contre le cancer

La Miviludes appelle également dans son rapport bilan 2010 à la prudence face au marché florissant des pseudo-thérapies "alternatives" dans le traitement du cancer. La kinésiologie, le bicarbonate de soude ou le jus de citron n'ont, jusqu'à preuve du contraire, jamais guéri un cancer, comme le laissent entendre les promoteurs de certaines thérapies "alternatives".

Cet appel à la prudence s'adresse aux personnes fragilisées par la maladie, susceptibles d'être victimes de dérives sectaires.

La Mission distingue les "traitements complémentaires" des "pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique" (PNCAVT) qui prétendent remplacer les thérapies classiques.

Certaines méthodes, comme l'acupuncture ou l'auriculothérapie, peuvent être utilisées en complément d'un traitement oncologique classique pour en atténuer les effets. Elles ne peuvent, à elles seules, traiter le cancer.

Que dire des "pratiques non conventionnelles", qui n'ont aucune validité scientifique, et se veulent des "substituts" aux traitements classiques ?

"Il s'agit là d'une véritable industrie et d'un marché porteur pour tous les charlatans qui ont très bien compris l'intérêt pour eux d'investir ce champ", prévient la Miviludes. "Le cancer fait peur et les pseudo-thérapeutes exploitent cette peur".

Le Nouvel Observateur - AFP

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: 2012 énième rumeur de fin du monde   Mer 15 Juin - 13:30

Fin du monde http://www.211212.info/ Site très rigolo de gens qui ne se prennent pas au sérieux.
Pourquoi pas le 121212, ça sonnerait mieux, non ?

Citation :
21 décembre 2012 : la fin du monde ?

2012 : la fin du monde ? Cette question sur la date de l'apocalypse hante les esprits les plus crédules, les plus avides de catastrophisme et les plus arnaqueurs depuis près de trois ans. Heureusement, la science nous apporte quelques éclairages essentiels sur ces canulars à mourir.. de rire !

La fin du monde ne date pas d'aujourd'hui, ni d'hier. Déjà l'an Mil inquiétait les chrétiens. Depuis la chute de l'Empire romain, plus de 180 annonces de fin du monde se sont succédées... sans qu'elles soient suivies d'effet. 1500 ans plus tard, le "bug de l'an 2000" évacué, des illuminés, des astrologues, des crédules et des profiteurs(1) qui veulent se remplir les poches crient à l'apocalypse pour le 21 décembre 2012 ! Alors que le film 2012(2) vient de sortir, cette nouvelle annonce de fin du monde est l'occasion de faire le point sur cette rumeur sous un angle plus scientifique.

L'histoire du 21 décembre 2012

La fin du monde en 2012 trouve son origine dans un vieux mythe repris il y a quelques décennies par quelques écrivains illuminés en manque d'inspiration.

L'histoire débute avec les Sumériens (- 4000 à - 1750 av JC environ) qui auraient découvert l'hypothétique planète "Nibiru"(3), dans notre système solaire, en orbite autour du soleil avec une révolution(4) de 3 600 ans. Selon les prétendus calculs des Sumériens, Niribu devait entrer en collision avec la Terre en 2003, puis finalement 2012... Toutefois, les scientifiques de la NASA sont catégoriques : il n'existe aucune planète cachée dans notre système solaire qui pourrait entrer en collision avec la Terre en 2012. Si cela avait été le cas, les astronomes auraient pu la suivre depuis plus de 10 ans et elle serait actuellement visible à l'oeil nu.

Cette légende a ensuite été croisée avec la fin prétendue de l'antique calendrier Tzolk'in de la civilisation Maya, prévue pour le 21 décembre 2012. Si les calendriers sont pratiques pour organiser et planifier son emploi du temps, ils ne permettent toujours pas de prédire l'avenir... De plus, le calendrier Maya, très complexe, ne s'interrompt pas le 21 décembre 2012 mais sans doute en 2116 ou 2220 d'après des calculs récents(5). Et quand bien même, cette fin marque seulement le début d'un nouveau cycle, comme notre calendrier pour chaque fin d'année... D'ailleurs, aucune étude historique sérieuse n'indique que les Mayas aient prévu la fin du monde pour le 21 décembre 2012.

Les prophéties sur la fin du monde

Pour colporter ces thèses fumeuses, les prédicateurs d'apocalypse s'appuient sur des prétendues prophéties, dont les sources sont la plupart du temps invérifiables et dont l'acuité est proche de l'horoscope. C'est à dire qu'elles sont tellement vagues et généralistes qu'elles peuvent se vérifier en extrapolant n'importe quel fait.

Le projet Web bot

Le projet Web bot, qui confirme la fin du monde pour le 21 décembre 2012, en est une illustration moderne. Ses concepteurs prétendent qu'en scannant le web ils sont capables de prédire des événements futurs. Ainsi, régulièrement, des prédictions sont avancées : tremblements de terre, épidémies, guerres... Dans les faits, peu de dates convergent, les augures annoncés se sont révélés souvent faux (guerre nucléaire en 2008) ou sont tellement banals qu'ils peuvent se raccrocher facilement à un des nombreux évènements tragiques qui se passent dans le monde à tout moment (ex : plusieurs tremblements de terre auront lieu cette année, une épidémie surviendra...).

Des coïncidences astronomiques inquiétantes en 2012 ?

Un alignement des planètes du système solaire pour 2012 ?

Au-delà de ces fabulations mythologiques, les inquiétudes sur la fin du monde se sont également inspirées de la science et notamment de l'astronomie. Cela débute avec l'agencement des planètes dans le système solaire.

En effet, des rumeurs ont indiqué que le 21 décembre 2012 coïncidait avec un alignement planétaire exceptionnel. Là aussi, les scientifiques sont formels : aucun alignement planétaire n'a été calculé pour les prochaines décennies et la Terre ne passera pas par le plan galactique(6), prétendu dangereux, en 2012. Et même si cela devait se produire, les effets seraient négligeables. Enfin, rappelons que chaque décembre, la Terre et le soleil s'alignent approximativement avec le centre de notre galaxie, la Voie lactée, sans qu'il y ait de conséquence notable.

Un surcroît d'activité solaire pour 2012 ?

Si ce n'est l'alignement des planètes, c'est forcément la faute du soleil ! Les rumeurs notent avec inquiétude que le prochain pic d'activité du soleil coïncide également avec la fin du monde annoncée pour 2012. Cependant, l'activité du soleil, déterminée par la présence en plus ou moins grand nombre de taches solaires, est cyclique selon une période de 11 ans, et ce, depuis des temps immémoriaux, sans conséquences apocalyptiques... De plus, le prochain pic d'activité du soleil a été calculé par les scientifiques pour mai 2013 et ne devrait pas être particulièrement exceptionnel.

L'inversion du champ magnétique terrestre pour 2012 ?

Peu importe ! Le 21 décembre 2012 c'est aussi le moment où le champ magnétique terrestre va s'inverser nous disent ces mêmes prédicateurs de la fin du monde ! Malheureusement (enfin heureusement), les scientifiques n'ont encore aucune preuve d'un éventuel renversement et quand bien même, il ne devrait pas intervenir avant plusieurs milliers d'années et cette éventuelle inversion prendrait plusieurs milliers d'années, selon un cycle d'environ 400 000 ans...

La chute d'un astéroïde pour 2012 ?

Selon le Near-Earth Object Program de la NASA, aucun astéroïde connu ne menace la Terre pour 2012.

"Toutes les thèses liées à l'apocalypse ne sont qu'une vaste rumeur"

Décidément les auteurs de livres apocalyptiques et les vendeurs de kits de survie pour 2012 se donnent bien du mal pour faire avaler leurs canulars. Mais en ces temps de crise et de doute, on ne recule devant rien pour se faire de l'argent et débiliser les masses.

David Morrison, scientifique de la NASA, indique dans une vidéo mise en ligne sur le site de la NASA en juin 2009 : "Depuis deux ans, j'ai répondu à des centaines de questions au sujet de 2012 et de la supposée menace qui pèse sur la Terre. Je veux saisir l'opportunité qui m'est donnée de vous le dire plus directement : il n'y a aucune menace qui pèse sur la Terre en 2012 (...). Toutes les thèses liées à l'apocalypse ne sont qu'une vaste rumeur."

Finalement, aucun danger extérieur ne menace notre planète pour le 21 décembre 2012. La seule menace à prendre au sérieux provient de l'ampleur de nos activités qui dégradent notre support de vie avec une rapidité telle que le pronostic vital même de nos sociétés actuelles est dorénavant engagé... Mais là, il n'y a aucune fatalité, notre avenir demeure plus que jamais entre nos mains...


Notes

De nombreux sites Internet prodiguent des conseils et vendent des livres et des kits de survie pour 2012 à des sommes exorbitantes. La peur a toujours été un marché lucratif...
2012 Film de science-fiction américain de Roland Emmerich
Neberu ou Neburu
Parcours effectué par une planète autour de son astre.
'2012'-eindtijd is pas in 2220 et la fin du monde ne sera pas pour 2012
Plan situé au milieu du disque de notre galaxie où se trouve la plus grande concentration des étoiles.

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2175_2012_fin_du_monde.php

Lien
http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1199

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Cousteau convertit à l'islam ... mdr   Jeu 16 Juin - 1:14

Avec un collègue qui m'informe que l'islam c'est tellement bien que même le commandant Cousteau s'y est convertit, j'ai tapé deux mots clés sur Google (Cousteau, Islam), parce que que comme d'habitude je doute, et en premier lien proposé je suis tombé sur cet excellent site que je vous conseille d'ajouter à vos favoris.

http://atheisme.free.fr/Votre_espace/Temoignage_conversion_cousteau_islam.htm

Citation :
La "conversion" du commandant Cousteau à l'Islam

Bonjour,

Je vous écris ce mail afin de vous demander des informations concernant la prétendue conversion du commandant Cousteau à l'Islam.

En effet, ayant un ami frère muslim depuis longtemps, il y a de cela 2 ans il m'affirma que le commandant Cousteau, suite à un reportage dans la Mer Rouge, aurait découvert que l'eau salée et l'eau douce ne se mélangent pas, cela allant à l'encontre des règles fixées par la science d'aujourd'hui. Il aurait ensuite parlé de cette découverte a un "scientifique" musulman qui lui aurait ensuite appris que le Coran mentionnait déjà l'impossibilité du mélange de l'eau douce et de l'eau salée à l'endroit où Moise aurait écarté les mers (attention je ne sais pas si c’est précisément de cet endroit auquel fait référence le Coran ou s’il généralise l'impossibilité de mélange d'eau douce et salée en TOUT point du globe, ça j'avoue ne pas savoir). Cousteau, face à cette nouvelle, preuve irréfutable que le Coran est un livre SAINT se convertit à l'islam 3 mois avant sa mort.

Sur le coup, comme tout le monde j'y ai cru. La nouvelle étant si GROSSE que je ne pensais pas que mon ami mentait, surtout que je savais que c'était de bonne foi.

Puis ces derniers jours je me suis penché sur cette fameuse conversion à l'islam. J’ai cherché uniquement sur le net. Donc il est vrai que ma quête des sources à ce sujet n'est pas ce que l'on peut appeler de FIABLE A 100%. Mais j'ai été surpris d'apprendre plusieurs choses :

déjà, le commandant Cousteau a été enterré en cimetière catholique.

Je ne me suis pas arrêté à cette découverte somme toute banale, car je sais que en France on truc l'histoire sur plusieurs points (notamment l'existence de Vercingétorix qui est une aberration de l'histoire mais telle n'est pas le sujet dans ce présent email).

Je continu donc ma recherche.

dans l'encyclopédie Cousteau (je peux fournir des informations complémentaires à savoir à quelle page cela se trouve ainsi que les propos MOT POUR MOT qui y sont inscrits si vous demandez + d'informations) j'ai lu que le commandant Cousteau affirme le contraire de ce qui est écrit dans le Coran, que l'eau salée et l'eau se mélange bel et bien et cela plus ou moins rapidement le tout dépendant uniquement de la turbulence. Alors que le passage qui aurait incité le commandant Cousteau à se convertir à l'Islam (voir Sourate XXV, verset 25 ou 23 suivant la traduction possédée) parle de barrière INFRANCHISSABLE entre eau douce et salée.

Déjà là je commence a mettre sérieusement en doute la parole de mon ami quant a la conversion de Cousteau a l'Islam. Mais je continu encore à chercher.

La fondation Cousteau a démenti la conversion à l'Islam du commandant Cousteau dans un courrier datant du 2 novembre 1991. Cousteau était donc encore vivant à l'époque, ce communiqué n'a donc pas été transmis après sa mort ! Car beaucoup de musulmans adhérents à cette idée affirme que ce n'est que après la mort de Cousteau que la fondation a démenti et donc que Cousteau n'a pas pu s'exprimer lui-même sur le sujet, cette précision est donc importante, il était vivant au moment des faits.

Mais je ne m'arrête pas là puisque la rumeur dit qu'il s'est converti 3 mois avant sa mort, donc qu'il aurait remis en cause tout ce qu'il a écrit dans son encyclopédie. Or je me pose la question a savoir : à quand remonte la dernière plongée du commandant Cousteau ? Avait-il encore les compétences physiques de plonger à l’âge de 87ans dans la Mer Rouge ? Personnellement je pense que non et si j'ai bonne mémoire vers la fin de ces reportages il ne plongeait plus, il laissait cette tache à ceux de son équipe, bien plus jeunes (attention je n'ai pas vérifié cela). Toujours est-il qu'il est peu probable qu'il est plongé à l'age de 87ans dans la Mer Rouge. Il est né le 11 juin 1910 et il est mort le 25 juin 1997.

Enfin pour terminer, je me suis intéressé aux arguments adversaires affirmant haut et fort que le commandant Cousteau s'est converti à L'Islam. Les arguments sont les suivants :

On me l'a dit donc c'est vrai (véridique!)

Mon imam me l'a dit

J'ai vu la cassette en question où il parle de ça comme quoi l'eau douce et salée ne se mélange pas. Je lui ai alors répondu "ça m'étonnerais puisqu'il s'est converti 3mois avant sa mort et il est mort en 1997 or la cassette sur le reportage de la Mer Rouge date des années 80 donc il n'a pus dire ça durant le reportage que tu dis avoir VU". A cette réponse j'ai ajouté : "de plus un communiqué de la fondation datant de 1991 précisait déjà que cette rumeur était infondée" (comme dit plus haut). Je ne vous donne même pas les détails et les insultes que j'ai reçus en pleine face suite à mon argumentation.

Ensuite j’ai trouvé un seul site Internet qui parle de la conversion à l'Islam du commandant Cousteau. Le reste ce n'est que dans les forums donc pour moi inutile, je me moque éperdument des arguments "Incroyable, Cousteau s'est converti à l'Islam". Pour moi cela ne signifie rien. J'ai donc trouvé un seul site qui parle ouvertement de Cousteau et de l'Islam c'est le suivant : http://www.air-islam.com/liens/Sabre.htm Vous verrez qu'il est peu crédible. De plus dans les divers forums que j'ai visités je surpris de croire que beaucoup sont persuadé que Cousteau, Napoléon, Michael Jackson, Amstrong se sont tous convertis à l'Islam

Dernier point, j’ai trouvé ensuite deux communiqués de presse tirés de deux journaux du moyen orient (je pourrais donner les pages web par la suite si vous le désirez) disant que le commandant Cousteau s'est converti a l'islam suite à une rencontre avec un Dr. musulman (aucun nom du docteur en question n'a été mentionné dans les 2 COMMUNIQUES !). Je tiens à préciser que cette soit disante preuve ou plutôt devrais je dire INFORMATION PSEUDO-OFFICIELLE (puisque c'est apparu dans des journaux, je suis gentil je concède que se soit de vrais journaux...) je l'ai TROUVE PAR MOI MEME, les défenseurs de la thèse adverse n'étaient même pas au courant de cela, leurs uniques arguments je re-précise étaient "on me l'a dit donc c'est vrai".

Voila j'en ai fini avec ce long email. J'aimerais vraiment que vous preniez cette information avec le plus grand sérieux. J'ai personnellement connu deux personnes qui se sont converti à l'Islam en ayant appris que le commandant Cousteau s'était converti lui aussi. Il y a plusieurs techniques utilisées par les croyants musulmans afin de convertir les plus naïfs. Pour les français l'argument est Cousteau, pour mes amis d'origine africaine, antillaise, en clair pour mes amis de couleur noire on leur fait croire qu'il n'y a que le Vatican qui a cautionné l'esclavage en Afrique...ils masquent l'esclavage perpétré par les musulmans sur les côtes orientales africaines (îles de Zanzibar notamment), près de 20 millions de noirs furent déportés selon plusieurs sources.

Bien entendu il est logique que vous doutiez des biens fondés de mes arguments étant donné que je ne vous ai pas fourni les adresses email où je les ai trouvé. Mais c'est pour la simple et bonne raison que j'aimerai que vous fassiez un document sur la conversion de Cousteau à l'Islam et démontré par A+B que ce n'est qu'un tissu de mensonges. Je pense également que vous avez des contacts, il faudrait rendre l'affaire PUBLIQUE car le danger est là ENORMEMENT DE PERSONNES SE CONVERTISSE RIEN QUE A CAUSE DE L'AFFAIRE COUSTEAU, ne prenez pas ceci à la légère !

En espérant que mon ami qui est frère muslim me pardonne,

Cordialement

Un A.T.

Réactions
http://atheisme.free.fr/Votre_espace/z_temoignage_conversion_cousteau_islam.htm

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Attention à l'image !   Ven 17 Juin - 22:25


Citation :
Vancouver mis à sac après la défaite de son équipe de hockey
Publié le 17.06.2011, 09h30 | AFP - Le Parisien

Vancouver comptait jeudi ses blessés, les voitures calcinées et les vitrines brisées après les violences qui ont suivi la défaite de l'équipe locale de hockey face à Boston et dont les images ont choqué l'Amérique.



On ne rigole pas avec le hockey sur glace au Canada. Vancouver, ville de l'Ouest du pays réputée pour sa tranquillité, en a fait la terrible expérience jeudi, après la défaite de son équipe locale. Affrontements avec la police, voitures calcinées, vitrines brisées... les violences, qui ont fait 180 blessés, n'ont épargné aucun endroit du centre marchand de la ville.

Les dommages devraient dépasser le million de dollars.

Les supporteurs des Canucks de Vancouver n'ont pas attendu le coup de sifflet final du dernier match de la Coupe Stanley - trophée qui récompense le champion de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (LNH) - pour laisser exploser leur frustration. Alors que la défaite de leur équipe face aux Boston Bruins ne faisait plus de doute (4-0), environ 100 000 personnes, selon plusieurs sources, ont convergé vers le centre de Vancouver.

Des policiers mordus par les émeutiers

Trois heures durant, de nombreux magasins ont été pillés, des bagarres ont éclaté... Les deux principaux hôpitaux de la ville ont par ailleurs dispensé des soins à environ 180 blessés, dont une quinzaine de blessés par arme blanche, selon les autorités sanitaires. Jeudi, huit personnes étaient toujours hospitalisées, dont l'une dans un état «critique».

Pour disperser les émeutiers, la police a dû utiliser des gaz lacrymogènes, des tirs de flashball, des chiens et des chevaux. Son chef Jim Chu a précisé que plus de cent personnes avaient été arrêtées. Selon lui, la plupart des émeutiers n'étaient pas habitants de Vancouver mais venaient de la banlieue voire de plus loin. Il a aussi estimé qu'ils «avaient un plan» et avaient apporté avec eux des engins incendiaires. L'alcool a également joué un rôle, selon lui. Au total, a-t-il ajouté, neuf policiers ont été blessés pendant les incidents, tandis que plusieurs ont été mordus par les émeutiers.

Les images des scènes d'affrontements et de destructions, rapidement diffusées par les télévisions et les réseaux sociaux, ont beaucoup choqué. «C'est extrêmement décevant», a réagi le maire Gregor Robertson. Pourtant, des incidents similaires s'étaient produits en 1994. La encore après une défaite des Canucks lors de la Coupe Stanley.

Vidéos de l'émeute
http://www.youtube.com/watch?v=2Il3UlV2ars&feature=player_embedded
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=2Il3UlV2ars#at=11

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Citation :
La vraie histoire du "baiser de Vancouver"

BaiserVancouver.jpgLes images sont souvent trompeuses. Surtout quand le web s'enflamme pour ce qui semblait être, a priori, une magnifique histoire. Ainsi, le mercredi 15 juin, l'équipe de hockey canadienne de Vancouver s'incline en finale de la Stanley Cup face au Bruins de Boston.

Dans les heures qui suivent, les supporteurs de Vancouver se transforment en émeutiers mettant la ville à feu. Le lendemain, les journaux diffusent des images dignes d'une véritable guerre civile : vitrine brisées, voiture calcinées, magasins vandalisés... Mais une photo monopolise très vite l'attention : on y voit un jeune couple, s'embrassant allongé au milieu d'une rue alors qu'autour d'eux règne le chaos.

Le cliché fait le tour des réseaux sociaux, circule sur les blogs, via Facebook et sur Twitter. Alors que l'on ne sait, à ce moment, rien de ce qu'il s'est réellement passé, quasiment tous optent pour la version à l'eau de rose de l'histoire : une jeune coupe s'enlace fougueusement alors qu'autour d'eux le monde n'est que feu et violence.

Mais rapidement, certains s'interrogent et retrouvent l'auteur de la photo à l'origine ce formidable buzz. Son nom est Richard Lam, photographe freelance travaillant ce soir là pour l'agence Getty : 'J'étais à environ 20-30 yards. Il y avait ces deux personnes sur le sol dans une rue vide. Au début, j'ai pensé que l'un d'entre eux était blessé', raconte-t-il au quotidien britannique The Guardian.

Il explique n'avoir eu le temps de ne prendre que quelques clichés : "C'était le chaos complet. Des émeutiers mettaient le feu à deux voitures et, alors, j'ai vu des casseurs briser la vitrine d'un magasin voisin". "A ce moment, la police a chargé droit vers nous. Après avoir arrêté de courir, j'ai remarqué, dans l'espace derrière la rangée de policiers, que deux personnes étaient allongées dans la rue avec la police anti-émeute et un feu qui faisait rage juste derrière eux". Mais à ce moment, Richard Lam n'a aucune idée sur ce que faisaient ces deux jeunes gens car il était plutôt occupé "à ne pas se faire botter les fesses". Ce n'est qu'en rentrant au bureau que Richard se rend compte de la puissance de son image et de l'interprétation que les internautes en font.

La scène, vue sous une autre angle


Baiser2.jpgMais voilà, très vite, une hypothèse est avancée : la jeune femme aurait en effet été blessée par la charge de la police. Ainsi, d'autres photos, prises cette fois par des amateurs, et montrant la scène sous un autre angle, accréditent la thèse d'une personne blessée. L'une d'elle, prise du haut d'un immeuble voisin montre la jeune fille au sol, entourée de plusieurs hommes. "J'étais sur le toit d'un parking de la rue Seymour, le couple était juste à l'extérieur de parking, dans la rue en face de moi", explique au Vancouver Sun l'auteur de la photo. "Ce qu'il s'est passé, c'est que la rangée de policiers a foncé sur la foule et le couple, qui essayait de rester ensemble, n'a pas pu réagir à temps et ils ont été piétinés par deux policiers anti-émeute. La fille a été renversée et a atterri la tête la première sur le sol et son petit-ami a atterri en partie sur elle. Elle avait visiblement mal et pleurait (...). Des passants se sont approchés pour s'assurer qu'elle allait bien".

On est donc bien loin du cliché romantique qui a enflammé la toile. D'autant plus que les deux malheureux tourtereaux ont maintenant été identifiés. Le jeune homme est un Australien de 29 du nom de Scott Jones, étudiant à l'université de Guelph dans l'Ontario. Sa petite amie est, elle, Canadienne, et s'appelle Alex Thomas.

D'autres choses d'écrit ...
http://phototrend.fr/2011/06/faites-lamour-pas-la-guerre/

La rumeur est rapidement partagée dans le monde entier grâce à Internet et aux fameux réseaux sociaux. Mais elle peut aussi être étouffer car l'information ( la vraie) passe aussi rapidement via le même réseau.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Dim 19 Juin - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   Dim 19 Juin - 2:37

Citation :
10 idées reçues

Idée reçue n°1 : les chats retombent toujours sur leurs pattes

Véritables funambules, les chats ont toujours fait l'objet de légendes : ils auraient sept vie, un sixième sens, porteraient malheur, retomberaient toujours sur leurs pattes.
Hum, hum... Si nos gracieux compagnons font preuve d'une souplesse et d'un équilibre bluffant quand on les voit sauter d'un arbre ou d'une chaise, ils se font parfois rattraper par les lois de la physique. En effet, les chutes des balcons sont la première cause de mortalité des chats de famille.
La cause ? Quand il chute, ses moustaches lui permettent en quelques fractions de secondes d'évaluer la distance qui le sépare du sol et de préparer sa réception. Si la chute est inférieure à 1,5 mètres, il n'a pas le temps d'estimer cette distance et cela peut lui être fatal. S'il chute de très haut, le choc de l'impact au sol est alors beaucoup trop fort

La vérité : le dicton n'est valide qu'entre une hauteur de 1, 5 mètres et d'un étage.

Idée reçue n°2 : la Guerre de Cent Ans a duré cent ans

Oyez oyez, étudiants naïfs, parents soucieux et paresseux des dates, l'histoire de l'intox la plus célèbre du dernier millénaire.
La guerre de Cent Ans, comme son nom ne l'indique pas, a en fait duré 116 ans !
Petit rappel historique : en 1337, la France et l'Angleterre étaient très intiment liées, juridiquement et culturellement. C'est alors que le roi d'Angleterre, Édouard III revendique officiellement le trône de France à son cousin, Philippe VI. Bien entendu, sa requête ne passe que très moyennement et c'est le début d'un conflit, qui ne s'arrêtera que 116 ans plus tard en 1453.

Cette guerre si longue et riche en multiples rebondissements sera quand même le terreau d'une vocation unique en son genre : pucelle combattante guidée par Dieu, la très Sainte Jeanne d'Arc y accomplira sa destinée tragique.

La vérité : arrondir à la quinzaine inférieure, c'est pas très sympa pour ceux qui ont fait les 16 années de rab.

Idée reçue n°3 : il n'y a pas de caféine dans le déca

Un petit café en fin de repas, vous adorez ça. Pourtant, après un dîner, vous preférez un déca, pour être sûr de ne pas être excité par la caféine avant de vous endormir.
Car le décaféiné, comme son nom l'indique, ne contient pas de caféine.

Faux, archifaux : une récente étude américaine a montré qu'une tasse de à café contient, en moyenne, 42 mg de caféine et qu'une tasse de déca en contient 2,2 mg à 3,5 mg. Donc même dans le déca il y a de la caféine.
A un taux plus faible, certes, mais peut-être faites vous partie des 30% de la population susceptibles d'en ressentir les effets.

La vérité : buvez donc une verveine et on n'en parle plus.

Idée reçue n° 4 : arrachez un cheveu blanc, il en repousse sept

Les cheveux blancs, on n'est jamais vraiment content de les voir arriver.
Mais quand, tripatouillant anxieusement notre tête en vue de chasser les neigeux intrus, nous nous faisons rappeler à l'ordre par un : "Attention, si tu en arraches un, il y en a sept nouveaux qui poussent !"... c'est trop.
Non contente de nous rappeler à l'ordre en nous décolorant la tête, la nature nous punirait en multipliant par 7 la fâcheuse dépigmentation ?
Eh bien, chers têtes poivre et sel, vous pouvez vous réjouir : ceci est faux !
A un âge plus ou moins avancé, les mélanocytes (cellules pigmentaires des cheveux) arrêtent tout simplement de produire de la mélanine : ces cellules peuvent être "épuisées" ou mortes. Mais puisque ces cellules fonctionnent indépendamment sur chaque cheveu, il n'y a aucun risque à arracher un, ou dix, ou mille cheveux blanc (si ce n'est celui de se retrouver chauve).

La vérité : le cheveu arraché repoussera blanc.

Idée reçue n°5 : il ne faut jamais avaler son chewing-gum

Tous les enfants ont entendu au moins une fois cette réflexion étrange et néanmoins assez traumatisante : "N'avale pas ton chewing-gum ou il va rester collé des années dans ton estomac ".Oui, ça peut faire peur.
Comme le non moins fameux "Ne louche pas, tu vas rester bloqué ", cette idée reçue populaire est née d'une menace parentale à but dissuasif.
Et c'est ainsi que des milliers de bambins ont intégré cette aberration au point d'en être encore persuadé à l'âge adulte. Pas vous ?
Et pourtant, avaler un chewing-gum n'est pas vraiment dangereux. Principalement composée d'éléments non digestibles par l'organisme, la gomme traverse simplement le système digestif pour être rejeté dans les selles au bout de quelques jours.
A la limite, le plus grand inconvénient des chewing-gums, c'est d'en mâcher trop et de subir de désagréables problèmes de ballonnement intestinal, à 10 000 lieues de "la fraîcheur de vivre".

La vérité : avalez qui vous voudrez.

L'Internaute.com

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: idées reçues   Dim 19 Juin - 2:45

Citation :
Idée reçue n°6 : au Mont Saint-Michel, l'eau monte à la vitesse d'un cheval au galop

Le Mont Saint-Michel est le troisième site le plus visité de France après le Château de Versailles et la Tour Eiffel.

La meilleure façon de le découvrir ? Franchir à pied les quelques kilomètres de baie sablonneuse qui entourent cette la forteresse. Trajet pendant lequel les guides ne manqueront pas de vous rappeler qu'à cet endroit la mer monte à la vitesse d'un cheval au galop.
Plutôt angoissant non ? Mais heureusement faux...
Si les plus grandes marées d'Europe ont bien lieu à cet endroit, on est bien loin de cette vitesse symbolique.
En réalité, la mer monte et descend à la vitesse maximale de 5km/heure, soit l'équivalent d'un homme qui marche.
Donc pas la peine de courir, détendez-vous et admirez le paysage.

La vérité : la mer monte à la vitesse d'un Chabal en sabots.

Idée reçue n°7 : il faut boire un litre et demi d'eau par jour

Bon pour les reins, pour le teint, pour les maux de tête... depuis la moitié du vingtième siècle, boire de l'eau en quantité importante est la base d'une bonne hygiène de vie. Plus d'un litre d'eau par jour, l'équivalent de 6 grands verres, soit un grand verre d'eau toutes les trois heures dans la journée. Pas insurmontable, certes, mais fortement désagréable quand on n'a pas soif.

Amis des dromadaires, réjouissez-vous, cette règle populaire est désormais tombée en désuétude.

Une étude américaine de La Société Américaine de Néphrologie révèle que rien n'indique que boire de l'eau en grande quantité est bénéfique sur l'organisme.

En bref, buvez quand vous avez soif. Simple non ?

La vérité : c'est la fin des boit-sans-soif.

Idée reçue n°8 : le ciel se réflète sur la mer

Prenez de l'eau de mer dans votre main. Evidemment, elle sera incolore.
Et si la mer lagon des tropiques est d'un bleu si éclatant, c'est forcément parce que le bleu clair du ciel se reflète sur elle, non ?
Pas si simple en réalité : en pénétrant dans une grande profondeur d'eau, une partie de la lumière est absorbée par les molécules. Mais pas de façon égale, puisque ce sont d'abord les longueurs d'onde correspondant au jaune et au rouge qui sont absorbées. De ce fait, la lumière perçue par la rétine sera plus riche en bleu, vert ou gris selon la profondeur et la composition de l'eau.

La vérité : c'est l'eau qui couvre les deux tiers du globe qui donne sa couleur bleue au ciel. Ironique, n'est-ce-pas ?

Idée reçue n°9 : les pingouins ne savent pas voler


Regardez bien la photo ci contre : de pauvres pingouins piétinent la neige avec peine, en rêvant de pouvoir déployer leur ailes et s'envoler gracieusement dans le ciel. Mais pas de bol, vu les petites ailes ridicules dont ils sont affublés, les pingouins ne peuvent pas voler"... Encore une idée reçue !Pourquoi ? Les oiseaux de la photo ne sont pas des pingouins, mais des manchots ! Et c'est de là que vient la confusion.
Ces deux espèces d'oiseaux se ressemblent tellement que l'on a tendance à les confondre. Rajoutez çà cela le fait que manchot se prononce penguin en anglais. Pour préciser : non, les manchots ne savent pas voler, mais oui, les pingouins peuvent voler.
On n'ira pas jusqu'à dire qu'ils se font le tour du monde ou qu'ils soient particulièrement gracieux, mais ils volent. Et c'est bien ça le sujet, non ?

La vérité : à votre avis, pourquoi les appelle t-on "manchots" ?

Idée reçue n°10 : il y a plus d'accouchements les soirs de pleine lune

Une rumeur populaire veut que les maternités débordent de travail les soirs de pleine lune.
Et pourtant...
De nombreuses études ont été réalisées afin de vérifier cette théorie et non, les accouchements ne sont pas plus nombreux les soirs de pleine lune. Et si vous ne le croyez toujours pas, demandez aux sages-femmes : le nombre de naissances ces soirs-là reste strictement identique.
Mais la pleine lune fascine et fascinera toujours : se couper les cheveux les soirs de pleine lune les rendrait soi-disant plus vigoureux. Les fous seraient plus excités les soirs de pleine lune. Sans parler des loups-garous, ces humains qui se transforment en loups prédateurs les soirs fatidiques. Vous y croyez ?

La vérité : la lune fait toujours lune-animité

L'internaute.com

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   Lun 20 Juin - 0:44

Citation :
Le sens de rotation de l’eau dans un lavabo dépend de l’hémisphère dans lequel on se trouve, vrai ou faux ?

Lorsqu’on vide un lavabo, une baignoire ou des toilettes, l’eau forme un tourbillon. Ce tourbillon peut tourner dans n’importe quel sens, qu’on soit au nord ou au sud de l’équateur.

Contrairement à une croyance populaire, la force de Coriolis due à la rotation du globe terrestre est trop faible pour avoir de l’influence sur le sens de rotation de l’eau d’un lavabo qui se vide. Cette force permet d’interpréter beaucoup de phénomènes à la surface de la Terre, comme le mouvement des courants océaniques ou des masses d’air, mais elle est très faible et ne s’applique que sur de grandes masses d’eau ou d’air.

Le sens de rotation de l’eau du lavabo dépend essentiellement de la forme de l’évier, de la forme de l’orifice d’écoulement, et du sens initial d’écoulement de l’eau.

http://www.jesuiscultive.com

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   Lun 20 Juin - 0:48

Citation :
Les chiffres ont été inventés par les Arabes, vrai ou faux ?

En France, les dix chiffres 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 sont appelés les "chiffres arabes". Ces chiffres ont été inventés par les Indiens au 3e siècle avant Jésus-Christ. Ils ont été transmis au monde arabe au 8e siècle, et introduits en Europe par les Arabes au 10e siècle.

http://www.jesuiscultive.com

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   Mar 21 Juin - 13:15

Citation :
Créationnisme islamique

L'œuf puis la poule ? La poule puis l'œuf ? Pour Harun Yahya, c'est sûr, la vie procède d'une singularité et c'est Allah qui a appuyé sur le bouton, qui a sorti de son chapeau non pas un lapin blanc ou un bouquet de fleurs mais l'espèce humaine et le Coran. Auteur d'un ahurissant Atlas de la Création, Harun Yahya est un auteur turc très prolifique dont les ouvrages sont traduits dans de nombreuses langues et diffusés abondamment en France dans les librairies islamiques. Avec cet Atlas de la Création, une étape nouvelle a été franchie, avec l'agressivité que lui confère une puissance financière inconnue. En janvier 2007, l'ouvrage de 770 pages a été adressé à de nombreux collèges, lycées et universités de France, depuis la Turquie et l'Allemagne. Certes, l'auteur admet que la Terre existe depuis 4,6 milliards d'années mais nie que quelque évolution que ce soit ait eu lieu. Inutile de s'embarrasser de l'élaboration d'une version de l'Intelligent Design à la sauce musulmane, réfuter en bloc l'évolution des espèces et le darwinisme est tellement plus reposant pour des cerveaux peu exigeants de rigueur intellectuelle.

Harun Yahya poursuit le darwinisme de sa haine depuis longtemps. Dans un de ses précédents ouvrages, Connaître Dieu par la raison, il assène les mêmes obsessions sur le "mensonge de l'évolution" dans un fatras qui trahit sa propre confusion, la source coranique l'abreuvant avec abondance. Pas la moindre trace de raisonnement, pas la plus petite ébauche d'une étude scientifique, seules s'alignent les inlassables litanies sur la perfection de "Dieu", la beauté de sa supposée œuvre, et l'invocation frénétique de la science (mot magique) pour mieux éviter sa mise en pratique rigoureuse. A cela, Yahya, au paroxysme de son délire, ajoute la responsabilité centrale du darwinisme dans tous les maux de l'humanité, du nazisme au communisme en passant par le fascisme comme cela apparaît sur la couverture d'un autre de ses ouvrages écrit à la lueur des mêmes ténèbres (Les désastres causés à l'humanité par le darwinisme).

http://www.atheisme.org

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   Mar 21 Juin - 13:36

Adam et Eve
Athées, on ne rigole pas ! :)

Citation :
Adam est, dans la Genèse, le premier homme et le compagnon d'Ève. Il mourut à l'âge de 930 ans (Genèse : 5-5). Tandis que l'Église catholique continue d'enseigner officiellement 1 l'existence d'un premier homme, Adam, la plupart des scientifiques soutiennent que la théorie de l'évolution invaliderait la possibilité de l'existence d'un premier homme.
Citation :

Ève (en hébreu : Hawwa(h)) est le premier personnage féminin de la Torah pour les juifs et de l'Ancien Testament pour les chrétiens, mère de l'humanité (Genèse : 3-20). Des allusions à la femme d'Adam apparaissent aussi dans le Coran ; elle est nommée (Hawwâ’).

Citation :
Selon la Bible, au livre de la Genèse, Adam (en hébreu "אדם", du mot "אדמה", la terre), est le premier homme et a été créé par Dieu lors du sixième jour de la Création. Ève fut créée à partir d'une côte d'Adam (Genèse 2:21,22). Le premier couple fut placé par Dieu dans le jardin d'Éden.
Adam et Ève d'Albrecht Dürer, 1507

Pour les musulmans Satan refusa de se prosterner devant Adam et Dieu le chassa du paradis

Or, Dieu avait interdit la consommation du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, mais le Serpent (Nahash en hébreu) tenta Ève qui mangea du fruit défendu et en donna à Adam qui en mangea à son tour. L'origine du péché originel2 est cette faute commise par ces premiers humains, faute qui cause leur expulsion de l'Éden.

En termes de généalogie biblique, le récit attribue d'abord trois fils à Adam et Ève : Caïn, Abel et Seth, puis de nombreux autres enfants (genèse 5;v4). Selon des légendes juives non mentionnées dans la Bible hébraïque, Adam connut Lilith avant de connaître Ève.

La suite du livre de la Genèse raconte que, neuf générations après Adam et Ève (Genèse : 5-6 à 5-29), l'humanité née du premier couple a disparu sous le déluge, à l'exception de Noé et de sa famille (sa femme, ses fils Japhet, Sem, Cham et leurs femmes), à qui Dieu a confié la tâche de refonder l'humanité. Ainsi Noé est-il, selon la Bible, le plus récent ancêtre commun à toute l'humanité.

Souces Wikipedia

Il est évidemment impossible de donner des arguments solides contre une Foi. T'y crois ou pas. Comme croire au Père Noël en tant qu'enfant ou à un dieu.
Ce que peuvent faire les individus est de trouver une partie de la vérité grâce aux sciences, de manière la plus rationnelle possible. Ca a débouché sur la théorie de l'évolution, reconnue par la plupart des scientifiques et par l'Eglise Catholique, même si elle continue d'enseigner la fable d'Adam et Eve.

Citation :
Histoire de la théorie de l'évolution

Bien que les hommes aient cherché l'origine de la diversité du vivant dès la période antique, l'idée d'évolution, c'est-à-dire de modification des espèces au cours du temps, a mis du temps à s'imposer. Si l'idée d'une évolution de la vie est déjà présente chez quelques philosophes grecs6et romains (Démocrite, Épicure, Lucrèce), l'un de ceux qui a le plus marqué le monde occidental7 Aristote, avait une conception fixiste du vivant, et cette vision est restée prédominante dans la pensée occidentale jusqu'au XVIIIe siècle. L'influence des religions monothéistes abrahamiques est prédominante dans la diffusion de ces idées fixistes, sous une nouvelle forme : le créationnisme. En effet le Coran et les récits bibliques, en particulier ceux de la Genèse, affirment que toutes les espèces vivantes ont été créées telles quelles par Dieu ; de plus, l'homme occuperait une place à part dans le vivant puisqu'il serait à l'image de Dieu et serait moralement supérieur à toutes les autres espèces6.

Durant le Moyen Âge, les avancées scientifiques en Europe occidentale deviennent limitées par la dominance du fondamentalisme chrétien, qui prône une interprétation littérale des textes sacrés8. Bien que les autorités religieuses condamnent fermement toute idée scientifique remettant en cause les écrits bibliques, l'idée d'évolution se retrouve chez certains savants comme Jérôme Cardan9 et Giulio Cesare Vanini10. Parallèlement, l'idée d'évolution apparait dans le monde musulman, et l'on trouve dès le IXe siècle non seulement l'idée que les espèces évoluent au cours du temps, mais aussi une première théorie cherchant à expliquer cette évolution11. Au XIIIe siècle, le philosophe Nasir ad-Din at-Tusi propose, plusieurs siècles avant Charles Darwin, la sélection des meilleurs et l'adaptation des espèces à leur environnement12. Cependant, ces idées n'ont eu qu'une faible popularité, y compris au sein du monde musulman[réf. souhaitée].


Au début du XVIIIe siècle, les idées fixistes alors prédominantes sont ébranlées par le développement de la paléontologie et la découverte de fossiles de squelettes ne ressemblant à aucun squelette actuel13. Pour concilier ces découvertes avec les textes bibliques, Georges Cuvier expose sa théorie catastrophiste selon laquelle il y aurait eu une succession de créations divines entrecoupées d'extinctions brutales au cours des temps géologiques14. Ils admet ainsi que les espèces terrestres n'ont pas toujours été celles observées aujourd'hui, sans pour autant accepter l'évolution des espèces, et que les 6 000 ans estimés jusque là pour l'âge de la Terre sont trop courts pour y intégrer ces extinctions successives15.

Si l'idée d'évolution est réapparue au milieu du XVIIIe siècle avec Maupertuis et Buffon, la première théorie véritablement scientifique considérant une évolution des espèces vivantes, le lamarckisme, est fondée par le naturaliste Jean-Baptiste Lamarck.
Lamarck considère que les espèces peuvent se transformer selon deux principes :

La diversification, ou spécialisation, des êtres vivants en de multiples espèces, sous l'effet des circonstances variées auxquelles ils sont confrontés dans des milieux variés et auxquelles ils sont contraints de s'adapter en modifiant leur comportement ou leurs organes pour répondre à leurs besoins, généralement désigné par « l'usage et le non-usage » ;
la complexification croissante de l'organisation des êtres vivants sous l'effet de la dynamique interne propre à leur métabolisme.

Sa théorie a souvent été abusivement réduite à celle de la transmission des caractères acquis, qui veut que les modifications acquises au cours de la vie d'un organisme soit héréditaires, mais en fait Lamarck ne propose pas de théorie de l'hérédité de l'acquis (contrairement à ce que fera Darwin en 1868), il se contente de reprendre les idées admises sur ce point depuis Aristote. Il n'en reste pas moins que Lamarck est le premier à proposer une théorie expliquant les êtres vivant en tant que phénomènes physiques, théorie à partir de laquelle il déduit une évolution des espèces. La publication, en 1809, dans Philosophie zoologique, de sa théorie transformiste entraine de virulents débats au sein de l'Académie des sciences car elle entre en contradiction avec les idées en vigueur à l'époque et notamment le fixisme. Malgré les critiques de Cuvier qui devient son principal opposant, les idées transformistes reçoivent une adhésion croissante à partir de 1825 et permettent de rendre le débat naturaliste plus réceptif aux théories évolutionnistes16 même si Lamarck ne verra jamais ses travaux reconnus par la communauté scientifique17.

Cependant, la première théorie satisfaisante permettant d'expliquer l'adaptation des espèces est publiée en 1859 par Charles Darwin dans son livre De l'origine des espèces. Cette théorie, fondement de la théorie actuelle de l'évolution, considère que, étant donné que tous les individus d'une espèce diffèrent au moins légèrement, et que seule une partie de ces individus réussit à se reproduire, seuls les descendants des individus les mieux adaptés à leur environnement participeront à la génération suivante. Ainsi, comme les individus sélectionnés transmettent leurs caractères à leur descendance, les espèces évoluent et s'adaptent en permanence à leur environnement. Il baptise du nom de sélection naturelle cette sélection des individus les mieux adaptés18. Darwin n'avait cependant aucune idée du mécanisme permettant la transmission des caractères[réf. souhaitée].

La découverte des lois de Mendel et de la génétique au début du XXe siècle bouleverse la compréhension des mécanismes de l'évolution et donne naissance à la Théorie synthétique de l'évolution, fondée entre autres par Theodosius Dobzhansky et Ernst Mayr. Cette théorie est une combinaison de la théorie de la sélection naturelle proposée par Darwin et de la génétique mendellienne. Elle est à l'origine de nouvelles méthodes dans l'étude de l'évolution, comme la génétique des populations ou la modélisation[réf. nécessaire].

À partir de ce moment, la biologie de l'évolution intègre toutes les autres disciplines de la biologie, et cherche aussi bien à retracer l'histoire évolutive du vivant qu'à théoriser et prouver les mécanismes en jeu lors de l'évolution des espèces. La fin du XXe siècle est ainsi très prolifique sur le plan théorique. Plus récemment, l'étude de l'évolution profite du développement de l'informatique et de la biologie moléculaire, et notamment du séquençage qui permet le développement de la phylogénie par un apport très important de données[réf. nécessaire].

La biologie de l'évolution est aujourd'hui une composante majeure de la biologie qui nourrit aussi bien qu'elle se nourrit de toutes les autres disciplines[réf. nécessaire].

Suite
http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_l%27%C3%A9volution

http://www.hominides.com/html/theories/theories.php




_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: histoires surnaturelles   Mer 22 Juin - 13:10

Citation :
Les meilleures histoires surnaturelles

Pourquoi certaines histoires à caractère surnaturel se transmettent-elles de générations en générations et pas d’autres ? Comment se fait-il que des contes ou croyances surnaturelles, qu’elles soient religieuses ou non, passent les siècles en restant un "fait" culturel, alors que d’autres ont disparu ?

Des chercheurs en psychologie et en sociologie ont étudié les croyances et autres histoires surnaturelles. Ceux-ci ont cherché à déterminer quels types d’histoires surnaturelles étaient susceptibles d’être crus et mémorisés par l’auditoire, puis quelles étaient les caractéristiques de celles qui se transmettent depuis des décennies, qu’il s’agisse d’histoires religieuses (personnage ou lieu surnaturel, acte extraordinaire, attributs magiques, etc.) ou de personnages.

Le premier constat est que pour être acceptée, retenue et transmise, une histoire doit être suffisamment "crédible" pour ne pas disparaître. "Crédible" ici signifie que les caractéristiques de l’histoire, des personnages ou objets la composant, ne doivent pas trop s’éloigner de la réalité de tous les jours, du monde tel que nous le connaissons. Un être surnaturel sera mieux accepté si ses attributs sont ceux d’un être humain nous ressemblant, auquel est venu se greffer un (ou des) élément extraordinaire.

Par exemple, si l’on considère le personnage de Jésus chez les chrétiens, celui-ci a tous les attributs d’un être humain auxquels se sont ajoutés quelques éléments surnaturels comme la marche sur l’eau, le pouvoir de guérison, de multiplications des pains, etc. D’autres, comme Bouddha, ont le pouvoir de voler dans les airs. Les dieux (antiques ou modernes) ont pratiquement toujours des caractéristiques anthropomorphiques, avant de se voir magnifiés par quelques capacités extraordinaires nous faisant défaut (omniscience, omniprésence, immortalité, force invincible, etc.).

Les chercheurs ont soumis des sujets à plusieurs énoncés évoquant des personnages, animaux ou objets surnaturels. Ils ont découvert qu’une histoire est d’autant mieux assimilée et retenue, pour ensuite être transmise, que ses composantes ne sont pas noyées sous les faits extraordinaires, qui peuvent réduire en fait toute "crédibilité" ou possibilité à l’histoire, en devenant trop contre-intuitive. A contrario, il ne faut pas que cette histoire soit trop banale car elle sera aussi vite oubliée.

Pour former une croyance durable, il faut donc trouver un juste milieu. Un compromis entre la réalité et la fiction. Entre le monde réel et les apports contre-intuitifs qui ne nécessiteront pas de trop violer la raison, ni trop de sacrifices intellectuels pour pouvoir l’assimiler.

Pascal Boyer explique clairement dans son livre "Et l’homme créa les dieux" que toutes les religions ont intégré ce fait, et qu’il s’agit avant tout d’un sous-produit de notre cerveau. Lui et Ramble (2001) [1] ont aussi montré que des violations ontologiques trop nombreuses rendent un concept trop contre intuitif pour être compréhensible et mémorable. Un peu de surnaturel, certes, mais pas trop...

Dans une autre étude, Atran et Norenzayan (2004) [2] ont analysé des contes populaires et des récits religieux comportant plusieurs aspects contre intuitifs. Ils ont examiné la structure cognitive de contes des Frères Grimm et de récits bibliques ayant des éléments surnaturels, et le succès culturel de chaque histoire ou conte. Le rapport entre la fréquence des éléments contre intuitifs et le succès culturel a été confirmé. Les contes et les récits ayant un minimum d’éléments contre intuitifs (avec au moins 2 ou 3 éléments surnaturels, événements ou objets) constituaient les trois quarts de l’échantillon ayant un succès culturel certain, alors que les récits en contenant moins (<2) ou plus (>5) ne constituaient qu’un tiers de cet échantillon.

Ce qui veut dire que la mémorabilité (la capacité à mémoriser) et la transmission sont fonctions de cette contre intuitivité et du succès culturel. Les chercheurs ont ensuite testé cette mémorisation en créant des énoncés à partir de deux mots, issus d’un concept et en lui ajoutant une propriété "normale" (par exemple "porte coulissante"), ou un concept auquel était ajouté une propriété tirée d’une autre catégorie ontologique (exemple : "porte assoiffée"), violant la représentation de l’objet, de l’être ou de la substance qu’en ont les gens dans le monde commun.

Après avoir évalué ces croyances selon leur degré de surnaturel, il a été constaté que les étudiants se rappelaient beaucoup mieux les associations contre intuitives que les énoncés banals ou trop "normaux".

Comme l’explique Scott Atran, "Ce double aspect des croyances et ensembles de croyances surnaturelles les rend intuitivement convaincantes mais fantastiques, éminemment reconnaissables mais étonnantes. De telles croyances captent l’attention, activent l’intuition et mobilisent l’inférence selon des modes qui facilitent beaucoup leur rétention mnémoniques, leur transmission sociale, leur sélection culturelle et leur survie historique."

Pour vous faire gourou, lancer votre propre religion et réussir, il faut donc que vos dogmes et histoires surnaturelles demeurent dans certaines limites conceptuelles. On peut sans risque transposer ces résultats au domaine des extra-terrestres, qui gardent toujours une composante anthropomorphique (bassement terrienne) à laquelle, parfois, s’y adjoignent des éléments extraordinaires. De simples êtres identiques aux humains n’intéresseraient personne !

Pour faire carrière dans le paranormal, les mêmes règles doivent sans doute être respectées : un peu de surnaturel pour capter et garder l’attention des badauds, mais trop de surnaturel brisera toute chance de succès dans le temps en vous décrédibilisant.

- Croyance, raison et déraison. Collectif.
- Et l’homme créa les dieux Pascal Boyer.


http://charlatans.info

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Légendes urbaines, mythes, rumeurs et autres intox.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liszt: Dimension narrative des deux Légendes
» [Rumeurs] Fin de contrat TH 2010
» [Rumeurs] 2 chansons inédites de TH absentes d'Humanoid.
» Les légendes de l'opéra
» vos maximes, adages et autres phrases

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Loisirs-
Sauter vers: