Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ma vie, mon oeuvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Ma vie, mon oeuvre   Dim 26 Sep - 0:29

Vie presque fictive d'un psychopathe totalement virtuel
Lignes écrites en écoutant l'excellent album de Muse, The Resistance

An un.
Aujourd'hui, J'ai assisté à 3 baptêmes. Baptêmes non officiels puisqu'ils ne se sont pas déroulés dans une église ou une mairie.
Je suis parrain.
Jour inaugural inoubliable car il arrive en même temps que Mon auto-proclamation de Dictateur de cette petite république qui se nomme Des Couteaux Et Des Fleurs.
Après une destruction totale des fondations de cette république par un clan kim il-sungistes (pro coréens du nord), Je l'ai reconstruite à l'identique et J'ai décidé d'y apporter des changements à Ma guise. Cette démocratie directe utopique n'était plus gérée de façon saine. Trop de désordre dans son organisation. L'anarchie dans sa définition de désordre s'installa de manière insinueuse. L'effacement de cette république et de ses membres en quelques clics fut l'acte suprême de ces dérèglements.
Il fallait que J'agisse.
Et Je l'ai fait. Pas pour la république, mais pour Moi. Car J'ai toujours rêvé de posséder le pouvoir, comme la majorité des êtres vivants sur cette terre. C'est humain. Tout dictateur pense d'abord à lui avant de penser à ses contemporains. Je ne déroge pas à la règle.
Pour cela, il m'a fallu Me séparer de manière fracassante de l'un de mes généraux Bar Jakk qui par son action avait permis la mise à terre de cette république. Des colonels Gonzo et nikros pour leurs attaques incessantes sur Ma Personne. Du bidasse ubifaciunt pour son suivisme à cette pollution mentale. Je ne les ai pas enfermé, juste expulsé. Fissa. Plus rapidement qu'un Sarko expulse ses roms en plein été.
Et comme le petit Nicolas, Je ne m'encombre plus d'officiers ou de ministres pour gérer cette république. Enfin lui a des ministres fantômes mais il décide de tout. Pour ma part, Je décide de tout, tout seul. Je détiens à ce jour le pouvoir absolu. Que ce soit bien clair.
Une chose : un dictateur n'est pas là pour se faire aimer. Il est donc normal que les martyrs chercheront à Me déstabiliser de toutes les manières possibles. En-dehors de cette république, ils seront libres de le faire. Mais dans Mon État autoritaire, il n'y a pas d'opposition, donc pas de parole allant à l'encontre de Mes règles et de Ma Personne. Sauf si Je le décide.

Un grand jour que Je vous dis. Voici donc les règles de cette république :
1 - les citoyen-ne-s pourront s'exprimer sur tous les sujets. Pour informer, pour débattre. J'éviterai le hors-sujet (dans le règlement des forums, on appelle cela modération)
2 - Je ne vois pas de deuxième règlement en ce moment car il n'y a pas de changement spécifique sur son fonctionnement. J'effectuerai de petites modifications dans le temps comme retirer des groupes qui n'ont plus lieu d'être ou changer la bannière pour M'approprier complètement cet espace.

Newo1er, un pseudo prédestiné. Y aura t-il une lignée ? :)

Je suis conscient que ces changements peuvent faire déserter tous les citoyen-ne-s de cet État sous d'autres cieux. Mais cela faisait des mois que cet État devenait un club fermé alors que ça pourrait un carrefour plus ouvert à l'information. Il n'y a franchement rien à perdre d'essayer, tout à gagner.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Ma vie, mon oeuvre   Dim 26 Sep - 21:25

Dictature, Jour 2

Sous les dictatures du monde entier, il faut savoir que différents groupes se forment.
Il y a des groupes très intéressants à observer.
Il y a par exemple le groupe des partisans du Dictateur. Dans ma démocratie, je ne connais pas de partisan donc ce groupe est inexistant. C'est souvent par les partisans que le pouvoir est remplacé par un autre pouvoir. Très mauvaise idée d'avoir des partisans derrière son dos. Les lames sont souvent aiguisées.
Il y a le groupe des résistants. Ils résistent aux volontés du Gentil Dictateur de plusieurs manières. C'est sur ce groupe-là que je désire m'épancher.
Comment résister ? En sabotant. Dans notre république bananière, différentes actions sont possibles :
- floodage des sujets qui consistes à polluer le forum
- désinscription de tous les citoyens de la république participative
- anéantissement de toute organisation (effacement forum)

Un résistant n'est pas un individu, il est multiple et chacun à sa personnalité.

Ici, toujours pour exemple, il y en a qui cherchent à s'exiler en bombant le torse, de se donner de la prestance, touché au plus profond de leur orgueil. Par le biais d'un autre citoyen, il essaie de donner un message au Gentil Dictateur pour le radié définitivement de cette république. Sauf que l'on ne demande rien au GD, il décide. Donc Je ne radie pas, Je l'installe au Goulag.
Il y a les psychopathes qui font souvent des coups en douce, alternent sourire au Suzerain et phrases assassinent quelques instants plus tard. On retrouve ce genre d'individus qui scandent des slogans contre le nazisme, ou Halte à Hitler, comme s'ils n'avaient pas étudié l'histoire de la Shoah et les réelles conséquences d'une politique d'épuration raciale. Il faut éviter de prononcer des qualificatifs quand on n'en connaît pas la définition. Je n'amène aucune personne dans un camps d'extermination, juste au Purgatoire.
Il y a aussi des personnages qui enragent, révolutionnaires baveux qui jettent des gros mots tel CON, CONNARD, et autres douceurs. Mais J'efface la minuscule histoire pour en écrire une plus grande. Je révise l'histoire ...

Je sais, c'est dégueulasse. Que dire ? Je ne vais pas acheter un paquet de kleenex à la bande de résistants qui m'envoient des mp sous d'autres pseudos, ou via Facebook. Je suis là pour être le Grand Méchant, je joue mon rôle et qu'ils en soient heureux. Ils peuvent s'offusquer réellement de leur situation d'apatride, peuvent jouer les révoltés pour certains, rôle qu'ils ont toujours rêver de jouer dans la vraie vie. Et ici, ils ne peuvent rien dire. Je détiens le média, Je suis Juge. Je comprends leur frustration.
Quitter un lieu que l'on a squatté durant plusieurs années n'est pas facile. Je le fais pour leur Bien, comme un bon Dictateur fait sembler de penser au bien de ses administrés.
Puis toute notre histoire ne concerne que quelques personnes. C'est juste une parenthèse.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: La psychologie du Dictateur   Mar 28 Sep - 3:30

Jour III

Certain-e-s souhaitent que Je reste seul dans ma ripoublique. Qu'il sache que la solitude est le meilleur accompagnateur du dictateur. Tel un artiste, il travaille à chaque minute à son œuvre.
Cela fait des années que l'on s'arrachait ce jouet qu'est DCEDF. Moi, seul, contre un groupe de mécréants. C'était ma vision contre la leur.
Ne respectant pas les règles établies au départ les hérétiques m'ont enragé. Ils souhaiteint le changement à-tout va de cette république de comptoir sans concertation, enfin en se concertant eux-mêmes. Il y a 3 ans, ils en ont créé une, ailleurs. Verte ... A l'époque, je ne pensais pas au pouvoir. J'étais même heureux qu'il y ait une autre nano république , carrefour d'informations d'une scène moribonde. J'étais content de leur émancipation. Puis certains sont revenus à petits pas, rejoignant leurs compagnons résistants résidant dans les deux lieux, sandales aux pieds au départ, pour mieux infiltrer la république mère.
Comme y régnait la démocratie directe, ils échangèrent petit à petit leurs sandales par des souliers, leurs souliers par des paras. Quelquefois, le problème de ceux qui résistent est qu'aux yeux d'une population, ils ont toujours raison. Peut-être parce que dans la France des années 40, il en a manqué des résistants. On oublie vite dans nos contrées qu'un résistant n'est pas seulement à l'image glorieux que l'on nous raconte dans les films. Comme je l'ai dit plus haut, il est multiple. Et J'ai résisté à cette résistance.
Souffrant certainement d'un complexe d'infériorité à plusieurs niveaux, J'ai pris toutes leurs critiques comme des Tomahawks. J'ai du faire naître Mon égocentrisme pour les contrer de toute part, renforcer Mon pouvoir qui était partagé, tué l'Utopie qui a fait que J'ai construit la république Mère, Noire et Rouge. Écraser mon idéal qui n'a vécu que deux ans.
La seule réussite que j'aurais concrétisée avant de prendre le pouvoir, c'est d'avoir donner le sentiment tout le monde ai ce pouvoir dans ce Comptoir. J'y ai même cru. Quel Con !
Mais il a fallu que je me rende à l'évidence, les rêves ont une fin. Et le réveille est dur. J'ai averti à plusieurs reprises jusqu'à en perdre ma salive, j'ai répété les mises en garde, on m'a moqué. J'ai pris un peu plus de ce pouvoir si convoité pour faire exilé l'un de ces résistants pour une semaine qui me collait les basques, la révolte à gronder dans son camps. Des Généraux Administrateurs l'ont réintégré dans leur troupe et ils se sont acharnés sourire aux lèvres et couteaux entre les dents à désinscrire tous les citoyens qui ne faisaient que passer lire ou s'informer à ce carrefour, ils ont ri à démanteler ce lieu, supprimant toute trace des messages laissés par les un-e-s et les autres. Effaçant 5 ans de souvenirs textuels, photographiques, musicales.
Ce qu'ils ont oublié c'est qu'au-dessus de leurs yeux embués par la bière se trouve le Créateur. J'ai oublié de le dire : tout Dictateur aime à se comparer à Dieu. Sûrement un mécanisme qui contrebalance son sentiment d'infériorité.
Et el Créateur à presque tout remis en place, à destituer les officiers félons, a réétablit les citoyens leur laissant le choix de quitter le lieu ou non, a karchérisé ses insurgés du bac à sable, a endosser un rôle qu'Il ne souhaitait pas endosser mais Il porte bien le costume et les en remercie. El Créator va peut être se trouver seul dans sa république bloguérisé mais il va tenter de la mettre à Son image puisque son image avec les attaques de gamins qu'étaient certains d'entre nous (je m'inclus dedans) devenait déplorable et pathétique.
Je rassure pour celles et ceux qui viendront passer ici y lire quelques lignes, le côté blog s'effacera peu à peu. J'ai au moins 12 travaux à faire pour qu'il évolue.

Jour III, dernier jour de l'écriture de Mon œuvre, Ma vie.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma vie, mon oeuvre   Aujourd'hui à 19:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma vie, mon oeuvre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coffrets Brilliant 40 CDs - Chefs-d'oeuvre de ...
» Dédicaces cachées dans l'oeuvre de Ravel...
» Chopin- La vie, L'Oeuvre.
» BACH :sa vie , son oeuvre mais surtout pas de disques
» Un chef pour 3 chefs d'oeuvre (Honegger Scriabine Respighi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: