Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Complotistes, adeptes de conspirations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Jeu 7 Juil - 23:24


Citation :
Théorie du complot (paranoïa)
par Lyonel Kaufmann, http://www.politis.ch

«Appelons théorie du complot toute attitude consistant à rechercher derrière les explications communément admises concernant des événement importants de la vie sociale l’existence de manipulations d’opinion tendant à cacher les causes et les acteurs réels de ces événements.
[…]
Ceci dit, […], l’individu humain est généralement paranoïde, c’est-à-dire qu’il tend à inventer des pouvoirs occultes acharnés à sa destruction. La théorie du complot devient alors une véritable maladie sociale, poussant les esprits faibles à soupçonner partout des manipulations – ce qui les rend, paradoxalement, encore plus sensibles à des manipulations effectives. Il est donc souhaitable d’adopter, face aux rumeurs en général et aux rumeurs de complot en particulier, une attitude critique, s’appuyant autant que possible sur ce que les sciences de la communication et de la cognition peuvent nous en dire.

En psychologie, la théorie du complot est classée sous la pathologie de la paranoïa :

Définition[/b

La paranoïa est une psychose chronique caractérisée par un délire souvent bien organisé (délire de persécution, délire des grandeurs ou de jalousie), la toute-puissance de l’interprétation personnelle au détriment de la confrontation des points de vue avec autrui, la conservation des facultés intellectuelles, et qui n’évolue généralement pas vers l’effondrement. Ce trouble de la personnalité peut toutefois entraîner une souffrance cliniquement significative et une altération du fonctionnement social et professionnel.
[…]
[b]Evolution


Deux dangers guettent le paranoïaque, dans sa volonté pathologique de contrôler la réalité de manière omnipotente: « Quand la réalité lui « désobéit », l’individu risque de finir par s’en prendre à lui-même. Il y a souvent des tentatives de suicide. D’autres vont, par les pires moyens, essayer de transformer cette réalité. Souvent, ils nous arrivent entre les mains de la police. S’ils ont un peu de pouvoir, c’est potentiellement dangereux. Cela peut aller jusqu’au génocide », explique Jean-Pierre Royol.
Staline et Hitler étaient ainsi de grands paranoïaques, de même que Milosevic […]. Le racisme et la xénophobie constituent l’une des expressions du délire paranoïaque. Les régimes totalitaires s’appuient toujours sur ces manifestations issues de l’inconscient, qu’ils cherchent à manipuler.

Et en conclusion, aux propagateurs de la théorie du complot, je réponds

«Arrêtez de mentir sur notre compte
et nous arrêterons de dire la vérité sur le vôtre»

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: théorie du complot   Jeu 7 Juil - 23:33

Citation :
Théorie du complot et analyse scientifique
Jean-Paul Baquiast, http://automatesintelligent.blog.lemonde.fr/

Appelons théorie du complot toute attitude consistant à rechercher derrière les explications communément admises concernant des événement importants de la vie sociale l’existence de manipulations d’opinion tendant à cacher les causes et les acteurs réels de ces événements. On sait qu’en science cognitive la théorie de l’esprit désigne une propriété importante acquise très tôt par les jeunes enfants (et même par certains animaux évolués) consistant à supposer l’existence, derrière les attitudes adoptées par un vis-à-vis, l’existence chez celui-ci d’un esprit analogue au sien. La théorie de l’esprit est un acquis fondamental de l’évolution ayant permis notamment le développement des langages non-verbaux et verbaux parmi les primates.

La théorie du complot relève d’une même logique, qui n’est pas malsaine en soi. Il est certain que les événements sociaux importants sont provoqués par des causes dont sont souvent responsables des acteurs sociaux bien individualisables. Or ceux-ci ne tiennent pas toujours à se faire connaître. Il est donc normal de soupçonner a priori qu’ils existent et qu'ils jouent un rôle important, analogue à celui que l’on jouerait soi-même si l’on était dans la même situation. Celui qui fait profession d’analyser les événements, qu’il soit sociologue, historien ou journaliste, est donc dans son rôle quand il cherche à approfondir la validité des explications données aux événements qui l’intéresse. Comme cette analyse, dans beaucoup de cas, se heurte à des obstacles dont certains tiennent à l’obscurité volontaire dont s’entourent les acteurs sociaux intéressés, il peut à juste titre parler sinon de complot du moins d’efforts de dissimulation et de tromperie dont la mise à jour fait partie de son métier.

Ceci dit, comme nous allons le rappeler plus en détail ci-dessous, l’individu humain est généralement paranoïde, c’est-à-dire qu’il tend à inventer des pouvoirs occultes acharnés à sa destruction. La théorie du complot devient alors une véritable maladie sociale, poussant les esprits faibles à soupçonner partout des manipulations – ce qui les rend, paradoxalement, encore plus sensibles à des manipulations effectives. Il est donc souhaitable d’adopter, face aux rumeurs en général et aux rumeurs de complot en particulier, une attitude critique, s’appuyant autant que possible sur ce que les sciences de la communication et de la cognition peuvent nous en dire. Sans entrer dans les détails de celles-ci et moins encore prétendre formuler une thèse originale sur un sujet très discuté par les spécialistes de l’opinion, nous pouvons évoquer rapidement quelques apports des sciences de la complexité qui, conjugués, permettent de décrypter l’arrière-plan des « affaires » apparemment obscures(1). En les conjuguant, on obtient une méthode simple permettant de traiter le plus rationnellement possible les événements difficiles à décrypter, sans tomber dans la paranoïa du complot imaginaire mais sans cependant obéir naïvement aux injonctions de ceux qui nous disent : « Passez, il n’y a rien, ni à voir ni à dire ».

Quelques cas d’actualité

Pour être concrets, évoquons quelques cas récents pouvant faire soupçonner, à tort ou à raison, l’existence d’activités et de forces occultes mettant en œuvre des stratégies de conquête, conquête des esprits et surtout des pouvoirs politico-économiques, au sein notamment des démocraties parlementaires.

Les attentats du 11 septembre 2001

11 septembre 2001 - Destruction des Twin Towers © D.ROn connaît l’hypothèse selon laquelle les attentats du 11 septembre 2001 à New York n’ont pas été provoqués (ou initialisés) par des terroristes islamiques, comme toutes les preuves présentées officiellement semblent l’indiquer, mais par une équipe secrète, dépendant probablement de l’autorité de l’exécutif présidentiel. Ces attentats auraient servi les intérêts du gouvernement américain de l’époque, en fournissant un argument pour attaquer l’Irak et s’installer durablement au Moyen-Orient. Le prétexte avoué en était la lutte anti-terroriste, mais il s’agissait en fait (entre autres objectifs) de mettre la main sur les sources de pétrole de la région. Il y aurait donc eu complot, de la part de personnes et d’organisations restées discrètes à ce jour, pour organiser l’événement et orchestrer ses suites. Tout ce qui en découle aujourd’hui, notamment la dénonciation sans cesse répétée par le président G.W. Bush du terrorisme arabo-islamique personnifié par Al Quaida, Ben Laden © D.Rs’insérerait dans la suite de ce premier complot. Même si des mouvements terroristes existaient réellement – ce dont d’ailleurs personne ne doute - le complot en ce cas consisterait à les présenter comme plus forts qu’ils ne sont. C’est effectivement une stratégie pratiquée depuis longtemps par les Etats-Unis tout au long du XXe siècle, consistant à «s’inventer un ennemi» justifiant l’union sacrée derrière le Président et, subsidiairement, un important budget d’armement bénéficiant aux industriels du secteur. Les menaces que représenteraient les opérations d’enrichissement de l’uranium conduites actuellement en Iran pourraient, de la même façon, être artificiellement gonflées par les comploteurs afin de recréer autour de G.W. Bush, présenté comme défenseur de l’Occident, une alliance militaire étendue aux pays de l’Otan et au Japon.

Le complot contre le Vatican

Un autre exemple d’actualité évoquant un ténébreux complot concerne la question des origines de la Chrétienté. Le succès considérable qu’a rencontré le livre et le film dit du Da Vinci Code constitue un phénomène de grande ampleur qui ne peut pas être traité comme le résultat d’un heureux coup de publicité. La multiplicité des interventions et réactions suscitées par ces deux œuvres doit être analysée. On peut essayer de le faire aussi scientifiquement que possible. Mais les théoriciens du complot ne manquent pas d’explications, d’ailleurs diverses. La plus courante consiste à dire que le roman puis le film sont le produit d’un complot contre l’Eglise catholique et plus particulièrement, le Vatican et ses structures de pouvoir elles-mêmes discrètes, sinonDa Vinci Code, complot contre l'église catholique ? © D.R occultes, notamment la congrégation de l’Opus Dei. Mais qui comploterait ? A qui, autrement dit, profiterait le mouvement d’opinion créé par le livre et le film ? Serait-ce à d’autres mouvances au sein de la chrétienté, par exemple les églises évangéliques ou même des sectes qui voudraient se faire reconnaître comme des religions ? Serait-ce à des mouvements New Age proches de certaines sectes, particulièrement actifs en Amérique ? S’agirait-il plus prosaïquement d’une nouvelle manifestation de l’impérialisme des industries culturelles américaines, dénoncé entre autres par Bernard Stiegler dans notre revue. Dans ce cas, l’exploitation des obscurités historiques attachées aux premiers siècles du Christianisme et l’évocation de menées secrètes au sein de l’Eglise contemporaine seraient pour l’industrie culturelle américaine un sujet porteur capable de prendre le relais de la guerre froide et de continuer à concurrencer victorieusement les créations culturelles des autres pays.

Mais certains théoriciens du complot vont plus loin. Ils prétendent que Da Vinci Code relève d’offensives menées par des sociétés secrètes, Franc Maçonnerie, Kabbale ou même Illuminati(2), pour déstabiliser l’Eglise de Rome supposée s’opposer trop efficacement à leurs efforts de domination du monde. On sait que selon l’hypothèse des Illuminati, une société secrète de décideurs très puissants répartis un peu partout dans le monde occidental s’efforce depuis déjà plusieurs siècles d’exercer un gouvernement universel. Cette société ne reculerait pas devant le crime. Elle s’en prendrait particulièrement au Vatican. Ceux qui prétendent dénoncer l’existence des Illuminati et décrypter leurs faits et gestes (voir par exemple un documentaire présenté récemment par la chaîne Planète(3), imputent par exemple à ces derniers la mort du Pape Jean-Paul 1er et l’attentat contre Jean-Paul 2)

Le complot pour la mondialisation libérale

Dans les cercles de pensée s’opposant à la mondialisation, on trouve un certain nombre de voix (et de sites Internet) pour dénoncer le complot de supposés pouvoirs économiques et politiques organisés secrètement. Leur objectif serait de démanteler progressivement toutes les défenses qu’au cours du 19e et du 20e siècle les mouvements démocratiques avaient construites pour limiter le pouvoir absolu des détenteurs des moyens de production. La pensée unique, devenue une véritable doxa, selon laquelle la soi-disant main invisible d’un libéralisme étendu au niveau mondial fonctionne pour le plus grand bénéfice de tous, ne serait selon cette hypothèse que le produit d’un complot mondial. Les auteurs en seraient de grands chefs d’entreprises et des décideurs politiques anonymes, regroupés en clubs et Think Tanks d’autant plus redoutables qu’ils n’avouent pas leur finalité profonde. Leur objectif serait de faire progressivement disparaître les réglementations étatiques et les freins à la libre-entreprise résultant de l’action des partis politiques et organisations syndicales. L’intervention de la puissance publique au sein des démocraties parlementaires, s'exerçant dans le but de protéger l’intérêt général, constituerait en effet pour eux un obstacle à faire disparaître.

Un tel complot de grands patrons voulant rester anonymes et de leurs mandataires politiques ne serait pas nouveau puisqu’il remonterait aux premiers temps du libéralisme économique en lutte contre les corporations et les traditions paternalistes des aristocraties terriennes, d’abord en Angleterre puis en France à partir de la Restauration. Mais il prendrait de plus en plus d’envergure, grâce à l’anonymat et l’instantanéité des transactions financières permis notamment par la mondialisation des échanges numériques. Derrière les centaines de milliards passant chaque jour par les réseaux bancaires occultes se trouvent effectivement des intérêts économiques souvent criminels qui font tout ce qu’ils peuvent pour rendre impossible les contrôles. Mais faut-il penser que les décideurs du grand capitalisme international, recrutant éventuellement des alliés parmi leurs homologues nouveaux venus, chinois et indiens, se seraient constitués en réseaux de sociétés secrètes? Faut-il croire que leur objectif principal serait de déstabiliser les administrations et les forces politiques de gauche pour qui la mondialisation libérale n’est pas une nécessité et qui affirment qu’ "un autre monde est possible ". Beaucoup de gens en tous cas le disent. Dans cette perspective, la révolte récente des étudiants français contre le CPE a pu être présentée par certains observateurs, y compris dans la presse anglo-saxonne, non pas comme un mouvement de jeunes privilégiés refusant la flexibilité mais comme le refus très sain de la totale dérégulation prônée par les représentants du capital financier anonyme, candidats à la maîtrise absolue du monde.

Le complot pour le pan-islamisme radical

On terminera cette courte liste par un quatrième exemple pris dans un tout autre ordre de phénomènes. Il s’agit de la montée actuelle de l’islamisme radical, aussi bien au plan des sociétés civiles que dans les institutions politiques et administratives. Cette montée est indéniable et ses causes sont multiples. Mais faut-il la croire orchestrée par un complot secret ? Le mouvement parait à la fois si irrésistible et si diversifié, géographiquement et culturellement, que beaucoup Le coran © DRd’observateurs sont tentés de voir derrière le phénomène une organisation de chefs religieux et de leaders politiques voulant subvertir les pays non-musulmans et s’emparer de leurs pouvoirs économiques ou politiques. Une telle organisation dépasserait les mouvances terroristes dont celles-ci ne seraient que le bras armé. Elle s’efforcerait de ressusciter l’ancienne alliance de tous les musulmans, derrière le Coran, la Charia et les prophètes auto-proclamés susceptibles de mener la guerre sainte.

On rappellera à ceux qui l’avaient oublié qu’il y a seulement quelques décennies, une peur identique faisait trembler tout l’Occident. Mais il s’agissait alors de dénoncer le complot de l’Internationale communiste, dont on mesurait chaque année les progrès continus au sein du monde dit libre. Le complot communiste paraissait d’autant plus redoutable qu’il prenait appui chez de nombreux sympathisants et agents dormants, lesquels pervertissaient de l’intérieur les défenses occidentales. L’histoire a montré que, même si le KGB, le GRU et autres centrales étaient douées pour l’espionnage, leurs action en profondeur, pas plus que celles de la 4e internationale, n’ont eu grande efficacité au sein des démocraties. Aujourd’hui, certains théoriciens du complot voudraient ressusciter les vieilles peurs, non plus à l’égard du communisme mais du « trotskisme » auquel on soupçonne périodiquement certaines personnalités occidentales d’appartenir secrètement et de faire, selon l’expression, de l’entrisme. Mais faut-il les croire ?

Attitudes possibles face aux théories du complot

Le propre des exemples cités, comme de nombreux autres auxquels le lecteur pense certainement, est qu’ils font appel à un ensemble d’arguments dont certains paraissent vrais ou tout au moins très vraisemblables mais dont d’autres semblent a priori exagérés voir inventés de toute pièces mais dont il est difficile de prouver la fausseté. Il faut cependant tenter de les analyser le plus rationnellement possible. Ceci que l’on soit sociologue, militant politique, journaliste ou simple citoyen. Chacun d’entre nous dispose à cet égard de plusieurs approches, qui peuvent être conjuguées

L’approche scientifique

C’est évidemment la solution la plus recommandable. On sait que la science consiste à émettre des hypothèses, à déduire de ces hypothèses des possibilités d’observation expérimentale Karl Popperet à ne retenir comme loi que les hypothèses ayant été confirmées par les observations jugées les plus pertinentes. Au pire des cas, faute de moyens d’observation suffisants ici et maintenant, on demandera aux hypothèses d’être confirmables ou infirmables par des moyens d’observations plus puissants que l’on s’efforcera de mettre en oeuvre ultérieurement (on dit en ce cas que les hypothèses doivent être falsifiables, selon le terme popularisé par Popper).

Malheureusement, dans le domaine qui nous intéresse, relevant des sciences humaines, s’il est facile de faire des hypothèses il est plus difficile de rassembler des preuves. Cette difficulté est d’abord rencontrée par les historiens, quand ils se penchent sur le passé des mouvements d’opinion et des faits sociologiques. Elle est aussi rencontrée par les observateurs du temps présent : services de police instruisant des plaintes contre des organisations supposées délictuelles, magistrats jugeant des procès en diffamation, journalistes d’investigation tentant d’éclairer des zones d’ombre dans le fonctionne ment des institutions ou des entreprises. A plus forte raison, le particulier laissé à lui-même peut difficilement, sauf cas exceptionnel, se faire une idée raisonnable des bruits et rumeurs colportés par la vox populi. Ceci tient à une raison simple. Les comploteurs, quand ils existent, sont suffisamment puissants et organisés pour faire disparaître les preuves de leurs complots. Mais la contrepartie de ceci est que, moins on dispose de preuve scientifique intéressant un possible complot, plus on a tendance à y voir la preuve de facto que ce complot existe.

Inutile de s’étendre ici sur les difficultés de l’approche scientifique. Retenons cependant qu’elle demeure indispensable. Les preuves du vrai ou du faux de tel soupçon sont toujours difficiles à obtenir et toujours susceptibles d’interprétation. Mais quand, à tel moment d’une enquête, elles surviennent avec une relative clarté, elles présentent un grand intérêt pour l’approche de la vérité. C'est ainsi que le complot historique du Watergate a pu être démonté.

La concertation collective

Le paranoïaque qui se réveille en nous lorsqu'on nous explique que des comploteurs aussi secrets que puissants menacent notre vie et nos intérêts, retrouve un peu de raison lorsqu’il peut discuter de ces inquiétudes avec d’autres personnes. Internet à cet égard constitue un excellent remède aux emballements imaginaires. On pourrait penser le contraire quand on constate l’explosion des sites destinés à nous effrayer en nous détaillant les forces du mal acharnées à notre perte. Mais avec un minimum de sens critique, on voit assez facilement ce que cherchent les auteurs de ces sites, non pas nous mettre en garde mais nous recruter comme adeptes et disciples passifs. Par contre Internet offre à ceux qui cherchent à s’informer aussi objectivement que possible sur le passé et le présent des complots beaucoup de sources qu’il faut étudier avec le recul critique nécessaire mais qui présentent une puissance d’information et de débat contradictoire irremplaçable. dans le passé de telles sources contradictoires n'existaient pas. Le site "Skeptic"Certains de ces sites regroupent des scientifiques ou des philosophes rationalistes qui jugent utile d’aider leurs contemporains à se débarrasser des superstitions et des embrigadements plus ou moins sectaires. Ils abordent souvent, bien que non systématiquement, les questions politiques. Nous pouvons citer un des plus anciens d’entre eux, Skeptic, fondé aux Etats-Unis mais qui se décline dans plusieurs pays (4). D'autres sites se dédient à la dénonciation des rumeurs (hoax) jugées par eux fausses et répandues à profusion sur Internet. L’encyclopédie libre Wikipedia offre également des informations relativement objectives relatives à l’organisation des pouvoirs politiques et économiques, ainsi qu’aux grandes campagnes d’opinion.

L’intuition

S’il s’agit de se faire une idée sur la validité d’hypothèses concernant la réalité de supposés complots, tels que ceux résumés dans la première partie de cet article, l’intuition paraîtra la pire des conseillères. Les individus, influencés, répétons le, par leurs pulsions paranoïdes, se forgeront d’emblée une conviction intuitive dont ils ne voudront jamais se départir. Cependant, il faut bien admettre que, en l’absence d’éléments objectifs permettant de juger la supposée réalité, nous sommes obligés de nous en remettre à notre intuition. Mais il ne nous est pas interdit d’essayer d’exercer celle-ci dans le cadre d’une approche rationnelle plutôt qu’en donnant libre cours à nos fantasmes. C’est ainsi que, intuitivement, nous pouvons aisément atteindre à une certaine vérité moyenne. Dans le cas des attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, par exemple, il paraîtra hautement invraisemblable qu’une agence gouvernementale ait sciemment organisé la mort de milliers de personnes. Mais il est plus que probable que des conseillers du pouvoir aient essayé d’instrumentaliser Ben Laden et ses troupes pour donner au président, grâce à la lutte contre le terrorisme, l’occasion d’affirmer son pouvoir à l’intérieur et ses visées expansionnistes à l’extérieur. Les attentats s’étant produit, ils ont saisi l’occasion ainsi offerte pour resserrer leur emprise sur la société américaine et le Moyen Orient.

Nouvelles approches scientifiques

Revenons à ce que nous avons appelé l’approche scientifique des théories du complot. Nos lecteurs savent que, depuis quelques années, les sciences de la complexité offrent des outils nouveaux pour tenter de mieux comprendre les phénomènes sociologiques et politiques. Autrement dit, les anciens outils de la critique historique, bien qu’en général toujours utilisables, doivent cependant impérativement être complétés par de nouveaux éléments que beaucoup d’historiens et de spécialistes des sciences humaines ignorent encore, notamment en France. Evoquons ici quelques uns d’entre eux.

Les mèmes

Comment les systèmes pondent - Une introduction à la mémétique - Pascal Jouxtel - Etidions Le PommierOn sait que la mémétique est une science encore jeune mais ambitieuse. Elle étudie la création, la reproduction et la diffusion, principalement dans les sociétés humaines, de comportements et éléments de langage dotés d’autonomie par rapport aux organismes qui les secrètent, les reçoivent et les transforment. Il s’agit des « mèmes ». Dans l’exemple que nous étudions, on appellera mème une idée simple du type : « Les attentats du 11 septembre ont été provoqués par la CIA ». Cette pseudo-idée a germé dans le cerveau d’un individu, sans d’ailleurs que celui-ci puisse clairement expliquer pourquoi elle lui est venue. Elle s’est ensuite transmise d’individus en individus via les conversations et les courriers électroniques. En chemin, elle s’est diversifiée et enrichie au travers d’articles, d’interviews ou d’ouvrages consacrés à la question. A sa naissance, elle aurait pu dépérir. Si elle ne l’a pas fait, ce fut parce qu’elle a rencontré des facteurs favorables à sa survie et à sa duplication.

De même un virus biologique, apparu par mutation dans le milieu vivant, ne peut contaminer un organisme que s’il rencontre au sein des cellules de celui-ci les éléments nécessaires à sa survie. Au delà, il ne se développera sous forme d’épidémie que si l’espèce contaminée lui offre un écosystème favorable. Mais une fois l’épidémie lancée, elle sera difficilement maîtrisable. Les virus, bien que n’étant pas des organismes vivants au sens strict, se développeront et muteront selon des logiques propres. L’épidémie pourra par la suite s’aggraver mais aussi, le cas échéant, prendre d’autres formes symptomatiques ou même disparaître. Les mèmes ne sont pas des virus, mais leur vie quasi biologique au sein des sociétés humaines gagne à être étudiée avec les méthodes utilisées en biologie et en virologie. Si on veut comprendre la genèse et le succès rencontré par telle ou telle théorie des complots, si on veut lutter contre des effets pouvant être dévastateurs, la mémétique offre un ensemble d’outils très utiles. Les historiens ont depuis longtemps analysé les « rumeurs ». Des ouvrages célèbres ont été écrits sur certaines d’entre elles, telle que la « Rumeur d’Orléans » se greffant sur fond d’antisémitisme (5). Mais leurs auteurs en sont restés aux techniques classiques de l’analyse historique et n’ont donc pu étudier en profondeur la dynamique de la propagation des croyances auxquelles ils s’intéressaient.

Les super-organismes

On a tendance à replacer l’étude des complots dans le cadre de l’analyse politique ou géopolitique traditionnelle. Ainsi, dans le cas des complots éventuels contre le Vatican, on recherchera les Etats pouvant avoir intérêt à diminuer l’influence de la puissance non seulement spirituelle mais temporelle de l’Eglise catholique. Lorsque l’on veut approfondir l’analyse, en recherchant les factions qui, au sein du Vatican ou en dehors de lui, peuvent vouloir contribuer soit au renforcement soit à l’abaissement de la puissance vaticane, on évoquera des organisations que la critique historique ou politique a depuis longtemps identifié comme acteurs possibles de conflits ou de complots : l’Opus Dei, des sociétés secrètes ou des sectes, des intérêts économiques bien définis. Mais ce faisant on simplifiera dangereusement l’analyse de ce milieu nécessairement complexe et chaotique résultant de l’interaction de milliers d’intérêts différents au sein de l’écosystème darwinien qu’est l’Eglise catholique, ses alliés et ses ennemis.

Le concept de super-organisme, beaucoup plus générique, récemment introduit dans la biologie et dans la sociologie, permettra au contraire de nuancer et surtout d’approfondir les analyses. On appelle super-organisme tout organisme complexe constitué par l’interaction momentanée ou durable d’organismes plus simples. Chaque organisme est lui-même le super-organisme d’organismes élémentaires. Ainsi notre corps peut être étudié comme le super-organisme résultant de la coopération, de la symbiose mais aussi de la compétition de nos cellules et d’hôtes étrangers temporaires ou permanents. Il évolue en interaction avec un milieu constitué d’autres super-organismes. Chaque super-organisme, quelle que soit sa taille, se construit autour de règles communes assurant la conservation de son identité. Il se dote d’organes lui permettant de recueillir et émettre des informations, d’agir sur le monde extérieur, de se donner des représentations de lui-même et de son environnement. Ne survivent à la compétition que ceux capables d’élaborer des stratégies à long terme visant notamment à détruire les opposants ou à se les rallier.

Dans cette optique, on ne s’étonnera pas de voir le milieu complexe des grandes entreprises mondialisées (dans l’exemple d’un complot hypothétique de grands décideurs contre le maintien des réglementations étatiques) ou celui des organisations religieuses musulmanes (dans l’exemple d’un complot hypothétique pour l’islamisation du monde) générer en permanence des mots d’ordre ou des militants qui s’efforceront de faire progresser des objectifs de conquête globale. Ils seront particulièrement visibles et pro-actifs, pouvant faire penser à un véritable complot à visée mondiale. Mais il ne faudra pas confondre les parties avec le tout. Ces agitateurs constitueront en fait des super-organismes temporaires et fluctuants au sein de super-organismes plus vastes et différents. Ces derniers résisteront à la pression de leurs extrémismes. Dans la meilleure des hypothèses, ils se révèleront plus diversifiés que ceux-ci voudraient qu’ils ne soient, plus diplomates et finalement capables de coexister avec d’autres systèmes économiques, sociaux ou philosophiques.

Là encore, l’outil d’analyse permis par la richesse du concept de super-organisme permettra de nuancer et adapter les analyses résultant de l’observation des mèmes simplistes qui bombardent en permanence nos systèmes d’informations. Dans chaque cas, on s’efforcera d’identifier et d’étudier les super-organismes auxquels ces mèmes font références, afin de deviner les structures complexes en conflit darwinien qui constituent le tissu des sociétés modernes.

Les particularismes neuro-psychologiques des individus humains

Un dernier domaine permettant de mieux analyser en termes scientifiques les phénomènes relatifs à la théorie du complot relève de la psychologie et même de la neurologie des humains. Imageire fonctionnelleNous y avons fait allusion en évoquant les tendances paranoïdes que chacun d’entre nous peut héberger. On sait désormais identifier par imagerie cérébrale – plus ou moins sommairement il est vrai – des aires corticales qui s’activent lorsque le cerveau produit des comportements tels que la peur, l’adhésion à un mot d’ordre collectif, la croyance et même la foi religieuse. Ces comportements ont été acquis au cours de millions d’années d’évolution. Ils ont été conservés parce qu’ils se sont révélés utiles à la survie. Ils le demeurent encore en général. Mais la société moderne proposant de nombreux autres stimulus que ceux intéressant la survie d’un petit groupe au sein d’un environnement naturel hostile, ces mêmes comportements peuvent se révéler incompatibles avec la vie sociale, tout au moins lorsque des concepts rationnels découlant du développement des sciences expérimentales ont progressivement remplacé les croyances primitives.

Il est indispensable alors de disposer d’outils d’analyse informés par les progrès des neuro-sciences et de la psychologie évolutionnaire pour expliquer les succès inattendus, au niveau des individus ou à celui des sociétés, que rencontrent encore de nos jours des hypothèses paraissant farfelues à un psychisme normal, relatives à l’existence de comploteurs et de complots. De telles analyses ne permettront sans doute pas de convaincre les persécutés de l’inanité de leurs soupçons, mais au moins permettront-elles à la maladie collective que serait la généralisation de tels soupçons de s’étendre. L’histoire a montré, avec le succès des théories relatives à un complot juif (Le Protocole des Sages de Sion), les effroyables conséquences du fait que peu de scientifiques, à l’époque, n’avaient été capables de relier ces théories à des phénomènes individuels ou collectifs relevant d’une pure et simple déviance neuro-psychologique visualisable en imagerie cérébrale. Celle-ci en effet n’a été inventée que 60 ans plus tard.

Conclusion

Plutôt que repousser avec horreur les théories du complot qui peuvent nous inquiéter, nous devrions donc en faire un objet d'étude aussi rationnelle que possible, dans la ligne esquissée ci-dessus. On peut constater pour conclure que les nouvelles approches scientifiques tendent à mettre l'accent sur le rôle d'entités "non-humaines", les mèmes, les super-organismes, les structures corticales... Par non-humaines, nous voulons dire que ces entités interviennent selon des logiques propres où l'historien traditionnel ne retrouve pas la volonté des hommes individuels, à laquelle on impute généralement les décisions intéressant les sociétés humaines. Nous sommes en face d'un bestiaire d'acteurs et d'agents spécifiques, finalement proches de ce que seront dans quelques années les robots autonomes. Aujourd'hui, il faut comprendre et, si possible, simuler sur ordinateur leurs logiques organisationnelles et comportementales pour donner de l'histoire des modèles pertinents.

Ceci n'empêchera pas les individus créatifs de jouer des rôles de synthèse. Dans le cas qui nous intéresse ici, celui des complots, ceux d'entre nous qui disposent d'un peu d'imagination et de talent littéraire devraient s'adonner sans mauvaise conscience à l'écriture de nouvelles et romans de politique fonction mettant en scène complots et comploteurs. De tels romans, peu prisés en France mais qui font la fortune de l'édition anglo-saxonne, sont finalement de grands éveilleurs d'attention, face à l'obscurité toujours renouvelée, voire toujours renforcée, dont s'entourent les pouvoirs anonymes de toutes sortes dont nous sommes le plus souvent les esclaves obéissants.

Notes
1) On nous fera la grâce de croire que nous ne nous proposons d'analyser avec ce texte l'affaire qui fait actuellement la une des journaux, c'est-à-dire l'affaire Clearstream
2) Sur les Illuminati et organisations comparables, on pourra lire une étude sans doute peu scientifique mais intéressante, en français http://perso.wanadoo.fr/metasystems/Organisations/Illuminati.html
Voir aussi Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Illuminati
3) Anges ou Démons. Première diffusion 4 avril 2006 aux Etats-Unis. Selon la chaîne Planète: "Des armes de destruction ont-elles été placées dans le but de causer des catastrophes ? Les révélations que contient ce film sont absolument étonnantes". http://www.planete.tm.fr/programmes/fiche.html?PROG_ID=153073
4) Skeptic www.skeptic.com/
5) Sur la rumeur d’Orléans, voir Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Rumeur_d'Orl%C3%A9ans

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Les Petits Hommes Verts   Ven 8 Juil - 23:45


Les conspirationnistes ciblent toujours un méchant qui a des super pouvoirs et qui n'est pas beau. Les attaques classiques se dirigent généralement sur la franc-maçonnerie et/ou Le Juif. Mais les conspis ont une imagination tellement débordante qu'ils voient derrière les décisions du gouvernement américain (voire aussi de gouvernements européens, mais jamais de pays soumis à une dictature) un projet d'extra-terrestres visant à envahir la Terre. Dans les années 90, on parlait souvent de ces hommes verts ( appelés aussi gris, aliens, Hummites, ...). La série X-Files avait surfé sur ce phénomène. C'est vrai qu'avec la nouvelle religion conspiration à la mode sur les attaques du 11 Septembre, on entend un peu moins parlé de Roswell, de la zone 51, de l'autopsie de cet extra-terrestre diffusée sur des chaîne du monde entier dont TF1, ... Mais les mêmes termes des conspis reviennent, tel le gouvernement mondial. Ca fait toujours mouche.
A la naissance, l'extrême-droite participait et participe encore à cette théorie du complot. Aujourd'hui, plusieurs profils d'individus peut croire en cette théorie, mais certains écolos qui espèrent que la technologie extra-terrestre sauvera la planète et l'humanité. Comme la rumeur, la théorie se met au goût du jour.

Voilà quelques écrits que l'on peut lire ici et là sur la toile . Et on ne rigole pas s'il vous plaît !!!
Citation :

J' ai lu sur un autre site, que la manifestation d'un clan extra-terrestre, se ferait officiellement à partir de 2030.
Comment réagiriez- vous, si vous appreniez que notre gouvernement serait prêt à travailler "main dans la main" avec eux, dans le but de limiter les nuisances environnementales? Et sommes-nous assez ouvert pour adopter des lois qui ne ne sont à l'origine, non humaine ?
http://nousnesommespasseuls.xooit.com/t15383-Coalition-entre-Gouvernement-et-extra-terrestre.htm

Citation :
DES OVNIS NAZIS EXISTAIENT
http://www.ovni007.com/id68.html
http://video.google.com/videoplay?docid=6149820226442894277&q=nazi+ufo

Citation :
Article de Cutting Edge Ministries.
OVNIs et extra-terrestres jouent un rôle très important dans le plan du Nouvel Ordre Mondial et pour la manifestation de l’Antichrist. Il s’agit de quelque chose de très sérieux!
Pour quelle raison la presse, la télévision et le cinéma parlent-ils constamment des OVNIs (Objets Volants Non Identifiés) et des extra-terrestres ? Pourquoi tant « d’experts » nous bombardent-ils de « preuves » de l’existence des extra-terrestres ? En fait, les extra-terrestres jouent un rôle très important dans le plan du Nouvel Ordre Mondial, car ils seront utilisés pour nier la création divine, comme la Bible la décrit. En outre, il est essentiel que les gens croient en l’existence des OVNIs et des extra-terrestres, pour croire en l’Antichrist ! Toutes ces histoires d’OVNIs ne font que préparer la manifestation de l’Homme du Péché !
http://infoguerilla.fr/?p=1462

Citation :
Le Gouvernement Secret
...
Une de leur autre découverte fut que les extraterrestres utilisaient les humains et les animaux comme source de sécrétions glandulaires, d’enzymes, de sécrétions hormonales, de plasma sanguin et probablement pour des expériences génétiques. Les extraterrestres expliquèrent ces actions comme étant necessaires à leur survie. Ils ont déclaré que leurs structures génétiques s’étaient à ce point détériorées qu’ils ne pouvaient plus se reproduire. Ils ont déclaré que leur race cesserait bientôt d’exister s’ils ne parvenaient pas à améliorer leur structure génétique. Nous avons considéré leurs explications avec une extrême méfiance.

Mais puisque nos armes étaient littéralement inutiles contre les extraterrestres, Majesty Twelve a décidé de continuer les relations diplomatiques amicales jusqu’à ce que nous ayions développé une technologie qui nous permettrait de les défier sur le plan militaire. Des approches devront être faites vers Union Soviétique et vers d’autres nations afin de joindre les forces pour préserver l’humanité.
http://www.lespasseurs.com/chroniques_arcturius/?p=5477


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Lun 5 Sep - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Ven 8 Juil - 23:55

Les autorités américaines n'ont jamais nié officiellement cette théorie. Peut-être parce que plus on nie, plus on renforce l'idée du complot. Ou parce que, autre possibilité, cette idée permettait à ne pas regarder des vérités stratégiques, surtout pendant la période de la guerre froide. C'est-à-dire qu'ils pensent que l'idée du complot extra-terrestre est un complot des services de désinformation américains. Exemple :

Citation :
Le complot extraterreste, ou comment on "alien" le bon peuple avec ces histoires de petits hommes verts (ou gris, ou Hummite, ou...)
...
La CIA et le FBI ont reconnu encourager la croyance aux OVNIS pour mieux dissimuler leurs activités.

Il y a une réelle corrélation entre le mouvement de la lune et du soleil et les apparitions d'ovnis. Sans doute parce que l'Armée à besoin de l'éclairage de la lune et du soleil pour dissimuler la source de projection lumineuse visant à simuler un ovni.

Il convient de toute façon de se méfier que le fameux complot extraterrestre ne soit pas une illusion créée de toutes pièces par des experts en désinformation.

Le bon Dieu n'étant pas particulièrement connu pour son progressisme et sa largesse d'esprit, surtout concernant l'expérimentation humaine, les autorités pourraient avoir l'idée d'orienter la population vers un "New Age", et de présenter les extraterrestres comme les nouveaux guides, voire comme nos créateurs.

Certains (dont des personnalités éminentes, comme par exemple le docteur Carol Rosin, ancien secrétaire de Werner von Braun ) craignent une procédure qui serait déjà en cours, qui consiste à fabriquer grâce aux médias une menace montée de toutes pièces, selon laquelle un danger viendrait actuellement de l'espace.

Le pseudo attentat du Wold Trade Center serait un prémisse, pour tester la réaction de l'opinion publique.

On justifierait de cette façon la dépense de milliards de dollars en armements apocalyptiques, en faisant croire aux peuples de la Terre qu’ils sont menacés par des extraterrestres.

http://alexdesilesie.kazeo.com/extraterrestres/oncle-sam-et-les-petits-hommes-verts,a1748563.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Sam 9 Juil - 0:00

Citation :
OVNIS :
une hypothèse psycho-culturelle

1ère partie : les faits et gestes.

Des millions de gens croient que nous avons été visités par des étrangers venus de l'espace. Ceux-ci volent dans des vaisseaux en forme de soucoupe, ils kidnappent habituellement des humains, certainement dans un but expérimental. D'autres croient qu'ils sont responsables de phénomènes tels que les déformations animales et les cercles dans les champs de céréales, bien entendu les gouvernements seraient au courant de ces "faits" et les dissimuleraient au public depuis des décennies pour leur éviter un choc trop brutal.

Peut-être n'en est-il rien...

Ceux qui épousent le scepticisme scientifique comme la meilleure méthode pour discerner le vrai du faux sont souvent placés dans la position des opposants, en niant les allégations des pseudo-scientifiques ou de ceux qui ont une vision du monde anti-scientifique. Contrer de telles affirmations est une entreprise nécessaire et importante, mais est souvent considérée comme négative ou bornée. Il suffit parfois de mettre le doigt sur une allégation particulière semblant invraisemblable ou même totalement improbable, alors que cette réfutation sceptique reste pertinente et vraie, cela est souvent insatisfaisant pour le public. Il est parfois beaucoup plus intéressant de ne pas s'en tenir à une seule et improbable explication mais de proposer à la place une hypothèse alternative. C'est particulièrement vrai lorsque un prétendu phénomène paranormal prend des proportions telles qu'il devient nécessaire d'en donner une autre explication, comme c'est le cas pour le phénomène OVNIS.

La croyance dans les OVNIS est désormais très répandue dans nos sociétés. Les comptes-rendus ou témoignages d'observations et de rencontres de différentes sortes se comptent par millions. La croyance comme quoi le phénomène OVNIS résulte de la venue de visiteurs étrangers sur Terre est connue comme "l'hypothèse extra-terrestre". La réponse sceptique standard est souvent formulée dans des termes rejetant l'hypothèse extra-terrestre, cela à cause d'une insuffisance de preuves. Cependant la mesure et la portée du phénomène OVNIS sont telles qu'il a conduit énormément de gens à croire que quelque-chose devait exister, car là où il y a de la fumée, il doit forcément y avoir aussi du feu.

Plutôt que de seulement réfuter l'hypothèse extra-terrestre (HET), la réponse sceptique sera d'autant mieux formulée et plus explicite sous la forme d'une hypothèse alternative, nommée "l'hypothèse psycho-culturelle". Les éléments de cette hypothèse n'ont rien de neuf, et ont toujours fait partie des réponses sceptiques aux affirmations relatives à l'hypothèse extra-terrestre depuis des années, mais compiler ces éléments dans une hypothèse cohésive permettra de comparer les deux hypothèses et de voir laquelle tient le mieux la route et prend le plus en compte les différents éléments disponibles.

Le phénomène "OVNIS"

En juin 1947, un pilote, Kenneth Arnold, observa plusieurs objets non-identifiés pendant qu'il était dans les airs à bord de son avion privé. Il lança un appel à la tour de contrôle décrivant ces objets comme étant en forme de boomerang, mais nota qu'ils semblaient sauter dans les airs, comme une soucoupe sautant à la surface de l'eau (un peu à la manière du ricochet). Un reporter de journal rapporta la vision et l'analogie de la soucoupe, et surnomma d'emblée les objets "soucoupe volante". L'observation d'Arnold, et la couverture médiatique ultérieure, lancèrent le phénomène OVNI moderne avec pour principal icône les "soucoupes volantes". Depuis, il y a eu des millions de témoignages d'observations d'étranges objets vus dans le ciel.

En juillet 1947, quelques jours seulement après tout le battage médiatique autour des visions d'Arnold, William Mc Brazel, propriétaire d'un ranch, trouva d'étranges débris dans son ranch à Roswell au Nouveau Mexique. Il appela la base de l'armée de l'air locale pour rapporter qu'il avait trouvé "une de ces soucoupes volantes", compte-rendu qui fut gentiment transmis à la presse par l'officier en charge des relations publiques de la base. A la suite de l'histoire d'Arnold, l'information comme quoi le gouvernement des Etats-Unis aurait retrouvé une soucoupe-volante écrasée, confirma dans la conscience publique que les soucoupes étaient un phénomène réel et urgent. Après de plus profondes investigations le Général Ramey, l'officier enquêteur, rapporta que les débris retrouvés provenaient d'un ballon météorologique (en fait il s'agissait d'un ballon espion, appelé "Projet Nabab", mais ce fait ne deviendra public que dans les années 80). Ainsi pris fin l'évènement de la soucoupe écrasée de Roswell, jusqu'à ce qu'il ressuscitât dans les années 70 grâce à des enquêteurs passionnés d'ufologie.

Les années 50 virent apparaître la phase suivante du phénomène OVNI, connu comme celui des "contacts". Des individus ne déclarèrent pas seulement avoir vu une soucoupe volante, mais aussi avoir été contactés par les pilotes des vaisseaux. Le plus fameux d'entre eux est un nommé Adamski, qui affirmait avoir été contacté par des Vénusiens, ceux-ci ressemblaient à de magnifiques et brillants humains.

Dans les années 60, le phénomène des contacts pris un pas logique en évoluant vers celui du phénomène de kidnapping. Un couple du New Hampshire, Betty et Barney Hill, déclarèrent qu'en plus d'avoir été contactés par des pilotes d'une soucoupe volante, ils ont été enlevés contre leur volonté et transportés dans un vaisseau où d'effroyables expérimentations médicales étaient conduites. Le cas Betty et Barney Hill introduisit donc un nouvel élément au phénomène, les Hill ne se souvenaient des détails de leur enlèvement que sous hypnose. Apparemment, les extra-terrestres étaient capables de bloquer leur mémoire de l'évènement, mais bien imparfaitement puisque facilement contourné par un hypnotiseur amateur. L'affaire Hill fut aussi la première fois que les E.T. prirent la forme de petits gris (à ne pas confondre avec les champignons) avec de gros yeux sombres.

Le phénomène des enlèvements est allé ensuite en augmentant durant ces 30 dernières années, et domine maintenant le phénomène OVNI. Plusieurs livres ont été écrits sur ce sujet, par des auteurs comme le peintre devenu chasseur d'OVNIS, Budd Hopkins, le psychiatre d'Harvard John Mack, et l'écrivain de science fiction Whitley Strieber. Ensemble ils prétendent que des millions d'Américains sont régulièrement enlevés par les petits aliens gris, dont beaucoup directement tirés de leurs lits !

Le phénomène de la "dissimulation par le gouvernement américain des soucoupes retrouvées écrasées" pris son envol sur les bases du phénomène OVNI moderne, et avec la publication de "Behind the Flying Saucers" (ce qui se cache derrière les soucoupes volantes), écrit en 1950 par Franck Scully. Débutant dans les années 70 et culminant en 1980 avec la publication de "The Roswell Incident" (l'incident Roswell) par Charles Berlitz et Wiliam Moore, Roswell revient sur les devants de la scène avec sa théorie du complot des soucoupes volantes écrasées. Le gouvernement US, dit-on, est engagé depuis 1947 dans un énorme complot dans le but de garder caché au public le fait qu'une véritable soucoupe s'est écrasée à Roswell, et est encore en possession du gouvernement US. En fait, le gouvernement US serait impliqué dans une conspiration pour cacher la vérité à propos des visiteurs extra-terrestres. L'habituelle justification proposée pour cette conspiration est de prévenir une panique générale et une destabilisation sociale qui pourraient résulter de ces découvertes. Dans le milieu des années 90, le promoteur Ray Santili vendit à la Fox un film montrant un prétendu E.T. gris se faisant autopsier par des médecins militaires. Le film de l'autopsie de l'alien, devint une preuve pour les croyants de ce que les extra-terrestres, Roswell, les soucoupes-volantes et le complot gouvernemental étaient tous véridiques.

De nos jours une simple recherche sur internet peut vous fournir des centaines de photos ou de vidéos d'objets volants non-identifiés, offertes par des croyants ufologues comme preuves de l'existence des soucoupes volantes. Il existe toujours des accusations provenant de documents confidentiels touchant à la connaissance gouvernementale des E.T. (comme les documents MJ12), des bases cachées entretenant des soucoupes récupérées ou capturées (comme le hangar 18 et la zone 51), des enlèvements continus impliquant un programme secret extra-terrestre, et d'innombrables visions d'OVNIs. La soucoupe volante et le petit gris sont devenus des icônes de notre culture, tout aussi connus et identifiés que Mickey, Astérix ou la Tour Eiffel.

Sans se soucier de ce que nous pouvons faire de tout cela, quelque-chose s'est véritablement passé, quelque-chose nécessitant une explication.

L'hypothèse extra-terrestre.

Ceux des croyants qui acceptent les déclarations à propos des aliens épousent ce qui est connu sous le nom d'hypothèse extra-terrestre. Brièvement, cette hypothèse stipule que de véritables E.T. visitent la Terre. Les preuves en leur possession suggèrent que ces E.T. mesurent 3-4 pieds de haut, sont de couleur grise avec une petite bouche, nez et oreilles mais de très gros yeux noirs. Certains compte-rendus indiquent aussi de grands E.T., qui apparaissent être les chefs de leurs plus petits coreligionnaires. Ces étrangers voyagent essentiellement dans des vaisseaux en forme de soucoupe, bien que d'autres descriptions aient été aussi données. Enfin une, ou peut-être plusieurs, de ces soucoupes volantes se sont crashées et ont été récupérées par le gouvernement US.

Comme preuve de l'hypothèse extra-terrestre, les croyants font appel aux millions de témoignages de visions d'OVNIS qui semblent défier toute explication ordinaire. Beaucoup de gens ont rapporté avoir aperçu des lumières voyageant très rapidement tout en réalisant des manoeuvres impossibles pour un avion classique. Outre cela, plusieurs individus rapportèrent, la plupart sous hypnose, qu'ils ont été enlevés par ces E.T. qui s'adonnèrent à des examens sur eux. D'autres affirment avoir été fécondé par les aliens et avoir donné naissance à des hybrides humain/E.T., qui furent ensuite enlevés par ces mêmes extra-terrestres. Il est affirmé avec force que l'on retrouve énormément de similitudes, de détails concordants entre tous ces témoignages. Les partisans les plus rationnels de l'hypothèse extra-terrestre reconnaissent cependant que tous les témoignages ne sont pas crédibles, mais même si certains sont à jeter, il en reste un bon nombre qui nécessitent l'hypothèse extra-terrestre en tant qu'explication.

Les témoignages photographiques ou vidéos sont une autre source de preuve. Tout le monde a déjà vu ces images tachetées d'objets en forme de soucoupe, ou bien ces vidéos de lumière lumineuse fendant le ciel. De nouveau, même si beaucoup de ces photographies peuvent être expliquées comme artefacts photographiques, objets ordinaires ou canulars, il en reste un peu défiant toute explication de ce type.

La dernière trouvaille à la mode s'ajoutant au kidnapping d'extra-terrestres est le phénomène d'implants provenant des aliens. Nombre de ceux qui ont été enlevés affirment qu'un petit objet leur a été implanté par leurs ravisseurs. Ces objets ont été ensuite enlevés, et dans certains cas le matériaux lui-même resterait mystérieux.

Pourtant, les partisans de l'hypothèse extra-terrestre doivent argumenter face au fait que malgré les multiples "observations" ou "contacts" de ces prétendus E.T., il n'existe à ce jour aucune preuve ou début de preuve établissant réellement l'hypothèse. Aucun objet retrouvé qui pourrait sembler totalement étranger, aucune vidéo ou même photographie montrant un objet ne pouvant être autre chose qu'un vaisseau spatial, et lorsqu'on en trouve un, une analyse minutieuse révèle toujours qu'il s'agit d'une falsification. Bref, le "feu" de l'hypothèse extra-terrestre n'existe pas. Ses défenseurs apportent cependant plusieurs réponses à cela. La première concerne les E.T. eux-mêmes. En vérité, les E.T. ne veulent pas qu'on sache qu'ils existent, ou alors ils nous l'auraient déjà fait savoir depuis bien longtemps. Ils essayent de se cacher, de masquer leur présence. C'est pourquoi les implants sont cachés sous la forme de banals morceaux de verre ou de métal, les gens enlevés sont traités de manière à tout oublier, et les vaisseaux spatiaux font en sorte de passer très rapidement afin d'éviter d'être parfaitement pris en photos ou filmés.

Les E.T. sont en plus aidés dans leur obligation de se cacher par les gouvernements mondiaux, qui ne veulent pas que cela se sache non plus. Les gouvernements, et plus spécialement les USA, envoient des agents dans le but de rassembler et cacher toute trace d'E.T. chaque fois qu'ils en rencontrent. Il y a donc énormément de "fumée", de preuves, mais elles sont toutes entre les mains des agents gouvernementaux dont le travail est de les dissimuler au public. Ces agents très spéciaux sont bien sûr les "Men In Black", ainsi nommés parce qu'ils sont toujours vêtus de noir pour rester anonymes. Des compte-rendus font d'ailleurs état d'hélicopters noirs ou de voitures noires dans les observations d'OVNIs, sûrement les véhicules des Men In Black. Entre les E.T. qui se cachent et les gouvernements avec leurs agences secrètes, il n'est donc pas étonnant que les enquêteurs ufologues ne soient pas en mesure d'apporter le moindre élément confirmant l'hypothèse extra-terrestre.

Mais ces derniers persistent à proposer cette hypothèse comme la meilleure explication du phénomène OVNI. Vous ne pourrez peut-être pas prouver l'hypothèse, mais vous pouvez l'inférer de toutes les preuves collectées. La seule alternative étant de nier l'hypothèse extra-terrestre face aux millions de gens qui ont vécu cette expérience avec les E.T. ou les soucoupes volantes. Comment se peut-il que tant de gens aient tort ?

L'hypothèse Psycho-culturelle.

Malgré la taille du phénomène OVNI et la quantité abondante de preuves offerte pour l'hypothèse extra-terrestre par ses partisans, les communautés scientifique et sceptique restent ... sceptiques ! Chaque argument a été réfuté, chaque élément de preuve trouvé reste absent et chaque prétention ridiculisée. Bien qu'il y ait un volume important de preuves, elles restent toutes de qualité insuffisante, surtout pour poser l'hypothèse extra-terrestre. La position sceptique pose donc que l'hypothèse extra-terrestre est actuellement rejetée par ce manque de preuves. Parmi le public, la réaction à cette position reste pourtant toujours la même : comment expliquez-vous alors tous ces témoins oculaires, tous ces enlèvements, toutes ces photos, toutes ces ruses gouvernementales, etc ?

Il existe en fait une réponse à toutes ces questions, mais elle implique une explication distincte pour chaque élément composant l'hypothèse extra-terrestre. Quelqu'un de pas très versé dans la philosophie sceptique et les mécanismes variés d'illusion pourrait croire que les sceptiques vont avoir des problèmes et un sacré travail pour traiter chaque preuve apportée par l'hypothèse E.T., qu'ils n'ont en fait pas vraiment de bonnes explications, seulement beaucoup de doutes. Même si cela n'est pas le cas, la taille "chaotique" et la complexité du phénomène OVNI peut créer ce sentiment, cela a en outre posé un énorme problème pour les sceptiques vis-à-vis du public.

La solution est donc de formuler la position sceptique dans les termes d'une explication positive, une hypothèse alternative à l'hypothèse extra-terrestre, au lieu de simplement rejeter cette dernière. Cette hypothèse peut prendre le nom d "'hypothèse psycho-culturelle". Elle va tenter de comprendre et d'expliquer le phénomène OVNI en tant que phénomène culturel enraciné dans la psychologie humaine, une mythologie moderne post-technologique. En fait, il s'agit là de rien de bien nouveau, simplement d'une synthèse de la position sceptique insistant sur l'explication du phénomène OVNI, au lieu de ne faire que le nier. La force de l'hypothèse psycho-culturelle réside dans le fait qu'elle prend en compte le phénomène OVNI dans sa totalité et son évolution historique, et pas seulement sous sa forme actuelle. Avoir une telle vision est très instructif, parce que observer comment le phénomène OVNI a changé, s'est transformé, permet de comprendre pourquoi il a évolué, et finalement pourquoi il a commencé.

Selon l'hypothèse psycho-culturelle, la croyance dans les OVNIs en tant que réel phénomène, s'est développée et a évolué à partir d'une fascination pré-existante du concept des vols spaciaux et des E.T. Il fallait s'attendre à ce qu'une telle mythologie émerge des premiers vols spaciaux humains, au sein d'un milieu culturel baignant dans les histoires de science-fiction avec ses aliens et ses vaisseaux spatiaux.

Le phénomène OVNI a donc évolué comme tout récit culturel pourrait le faire. Les méchants dans cette histoire sont les gouvernements et ses agents qui combattent pour cacher la vérité au sujet des E.T. Les héros sont les croyants dans les OVNIs, ces ufologues, luttant pour faire exploser la vérité à un public largement abusé et trompé. Les extra-terrestres eux-mêmes ont aussi évolué au fil du temps, au début de simples humains rayonnants et magnifiques, (vision quelque peu puérile et sans prétention par rapport aux modèles postérieurs mais révélant bien cette évolution visible) et puis évoluèrent vers le type "petits gris".

Ces extra-terrestres représentent à la fois nos plus grands espoirs et nos plus grandes peurs, comme le font habituellement les icônes ou les symboles mythologiques. Parfois ils sont là pour sauver l'humanité, généralement en donnant des conseils simplistes sur la menace d'un holocauste nucléaire ou les conséquences de notre irresponsabilité environnementale. En d'autres temps ils sont froids et sinistres, envahisseurs et exécutant de terribles expériences dans des buts mystérieux et obscurs.

Les éléments supportant cette foi dans les E.T. sont rassemblés par le fidèle à partir de sources toutes aussi ambigües que douteuses, sans aucun morceau de preuve incontestable. Les visions sont souvent des points de lumière, ou d'autres objets inhabituels mais non-identifiables. Les photos sont équivoques ou tachetées. Les témoignages sont entachés de détails flous, ou de circonstances compromettantes, comme un réveil brutal. Ou encore, le témoignage est "récupéré" durant l'hypnose, qui est plutôt enclin à fabriquer de faux souvenirs qu'à révéler la vérité d'une "mémoire cachée". Certains témoignages sont précis, mais jamais corroborés par des preuves, ou se révèlent plus tard être frauduleux. Les implants déclarés n'ont jamais prouvé leur provenance extra-terrestre. Les "Men In Black" restent plus insaisissables que jamais.

Pour résumer, il y a beaucoup de bruit, d'évènements et stimuli dans le monde, les ufologues traduisent tout cela, chaque anomalie, chaque bruit, chaque évènement et l'interprètent comme phénomène extra-terrestre. L'hypothèse psycho-culturelle explique donc que c'est bien la foi qui guide le phénomène OVNI et non pas les E.T.

Ajoutons à cela tous les canulars occasionnels d'individus cherchant leurs 15 minutes de gloire, ou pour quelque raison plus psychologique, décident de construire de compliqués canulars extra-terrestres. Le plus connu est celui de Billy Meier, un fermier suisse qui a perpétré un canular de rencontre du troisième type pendant plusieurs années. Il montrait comme preuve une vidéo d'une soucoupe volante classique, se balaçant comme un pendule au bout d'un fil. Il déclarait être allé dans le futur avec ses hôtes E.T., et présenta une photo comme preuve, photo qui se révéla être tirée d'un magazine de science-fiction.

Dans la seconde partie, nous comparerons directement les deux hypothèses afin de voir laquelle convient le mieux pour expliquer le phénomène OVNI.

http://charlatans.info/ovnilologie

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Sam 9 Juil - 0:09

Citation :
OVNIS :
une hypothèse psycho-culturelle
2ème partie : critique ufologique

Dans cette deuxième partie, nous comparerons directement l'hypothèse extra-terrestre et l'hypothèse psycho-culturelle afin de voir laquelle convient le mieux comme explication du phénomène OVNI.

Comment pouvons-nous déterminer quelle hypothèse s'approche le plus de la vérité ? Un des critères les plus importants de toute hypothèse scientifique est que celle-ci puisse faire des prédictions pouvant être testées. Quelles prédictions font ces deux hypothèses et comment se réalisent-elle lorsqu'elles sont testées ? Nous pouvons produire une liste de caractéristiques qu'aurait tout phénomène psycho-culturel et la comparer à une liste comparable de caractéristiques qu'un "phénomène alien" authentique possèderait et ensuite les comparer chacune au phénomène OVNI afin de voir quelle hypothèse le rejoint le mieux.

Les preuves physiques

Si l'hypothèse extra-terrestre est correcte, il est donc possible d'obtenir des preuves physiques comme démonstration de celle-ci. En d'autres termes, si les E.T. visitent ou ont visité réellement la Terre, ont des contacts avec des humains, il est donc possible d'obtenir quelque-chose de matériel provenant d'eux. On pourrait donc affirmer que l'hypothèse E.T. prédit la découverte éventuelle d'objets, d'artefacts extra-terrestres. On peut même considérer qu'un E.T. peut entrer dans la catégorie des "objets" extra-terrestres, ou bien trouver seulement un objet de la technologie E.T., créé par eux (comme un vaisseau spatial ou des implants), voire même une photographie ou une vidéo de haute qualité et sans équivoque d'un objet E.T., et passant tout les examens scientifiques minutieux.

L'hypothèse psycho-culturelle prédit l'inexistence de tels artefacts E.T., la présence d'un seul de ces objets falsifierait évidemment cette hypothèse, objet qui serait la seule explication du phénomène OVNI. La présence d'un objet extra-terrestre démontrable semble donc être une excellente expérience pour éprouver les deux hypothèses. En d'autres termes, la présence d'un seul artefact E.T. favoriserait définitivement l'hypothèse du même nom et mettrait fin à tout débat scientifique. L'absence d'un tel artefact réel, n'est cependant pas définitive et ne met pas fin au débat, en effet, les partisans de l'hypothèse E.T. peuvent argumenter en affirmant qu'une telle preuve est très difficile à trouver (à cause des conspirations gouvernementales et autres), et poser que l'absence de preuve courante ne prouve pas qu'une telle preuve n'existe pas.

Les sceptiques, et la plupart des ufologues, admettent qu'aucune preuve défintive de la "fumée" existe, du moins aucune connue du public. Ce manque de preuve favorise l'hypothèse culturelle du phénomène, mais le point de friction entre sceptiques et les croyants ufologues est "à quel degré ?". Il est évident que le manque de preuve physique définitive n'est pas et ne sera jamais concluant, mais cela soutient fortement l'hypothèse psycho-culturelle et de plus en plus à mesure que le temps passe. Ici, la taille imposante du phénomène OVNI travaille contre les ufologues. Comme la taille et la durée du phénomène OVNI augmentent, il devient de plus en plus improbable que l'hypothèse E.T. soit vraie sans que ces fameuses preuves physiques fassent surface. Un jour ou l'autre, les gouvernements et les E.T. auront fait une erreur, les ufologues auront eu de la chance, et une pièce, un morceau de preuve irréfutable tombera entre les mains du public. Chaque génération d'enthousiastes ufologues professe qu'une telle évidence va arriver incessamment. Le fait que rien de nos jours n'est encore arrivé est un point très important en faveur de l'hypothèse psycho-culturelle contre l'hypothèse E.T.

L'absence de photographie ou de vidéo d'extra-terrestre, de vaisseaux E.T. non ambigües, irréfutables, augmente l'improbabilité d'en trouver, étant donné que de nos jours, les caméras, numériques ou non, sont choses courantes dans les foyers. L'ubiquité de la caméra vidéo a même créé un nouveau genre de télévision, la télé-réalité, qui montre des évènements étonnants, inattendus ou dramatiques tels que crash d'avions, attaques animales, désastres, accidents de voitures ou bien tempêtes, etc. Ces vidéos ont la plupart du temps une prise parfaite, un zoom excellent, avec un éclairage maximal et impeccable pour présenter ces évènements parfaitement identifiables. En comparaison, les films présentant des OVNIs montrent des lumières nocturnes, des objets flous et tachetés, et des images ambigües (comme pour tout phénomène douteux ou paranormal d'ailleurs).

Les images occasionnelles et les films sans équivoques, comme celui de l'autopsie de l'extra-terrestre, tendent à se rejoindre dans leurs caractéristiques : leurs auteurs ou découvreurs veulent rester anonymes, et la vidéo ne résiste pas à l'examen vérifiant s'il ne s'agit pas d'un canular. L'argument présenté pour justifier l'anonymat est habituellement celui de la peur de la persécution, mais une telle timidité semble n'être l'apanage que des vidéos se révélant être un canular. Quelques vidéos, comme celle de la scène de Mexico ou de Billy Meier, sont celles de soucoupes volantes classiques dont il apparaît clairement qu'elles tanguent comme si elles étaient suspendues à un fil. Après de longues controverses, et un presque total soutien des ufologues fervents supporters, la scène de l'autopsie de l'extra-terrestre s'est définitivement révélée être un faux.

En même temps qu'avance la technologie numérique, la qualité des canulars va croissante. Quoi qu'il en soit, aujourd'hui, aucune scène, aucun film de ce type n'est sorti indemne de l'examen sceptique.

Antécédents culturels contre discontinuité

L'autre trait fondamental de tout phénomène extra-terrestre véridique est qu'il devrait contenir des éléments véritablement E.T. Lorsque les sociétés européennes rencontrèrent pour la première fois des cultures d'Orient, par exemple, il en résulta l'introduction en Europe de produits de culture étrangère. Les langues asiatiques, par exemple, étaient beaucoup plus éloignées et différentes des langues européennes que celles-ci ne le sont entre elles. Il y eut aussi l'introduction d'une nourriture nouvelle, de nouvelles technologies, et de nouvelles idéologies culturelles. Aucun écrivain européen de fiction n'a été capable de songer à une culture extra-terrestre s'introduisant dans la culture humaine comparable à celle de l'Asie vis-à-vis de la culture européenne.

Si la Terre était en rapport avec une race extra-terrestre, une espèce nouvelle produit d'une évolution d'un monde complétement différent, avec une culture, une technologie, une vision du monde totalement indépendantes, nous pourrions au moins espérer qu'un tel contact ait produit une discontinuité culturelle significative. Les E.T. et leurs vaisseaux spatiaux ne ressembleraient à rien de ce que la science-fiction antérieure avait imaginé (en toute probabilité, à moins d'une coïncidence cosmique extrême!). Ils auraient pu alors apporter une information nouvelle et unique à l'espèce humaine.

L'hypothèse E.T. prédit donc que le phénomène OVNI devrait s'accompagner de discontinuités culturelles, alors que l'autre hypothèse prédit que le phénomène OVNI ne devrait pas contenir de telles discontinuités, mais plutôt évoluer à partir d'antécédents culturels connus.

Regardons les extra-terrestres eux-mêmes. Plusieurs scientifiques et auteurs de science-fiction ont remarqué que le style "petits gris" ressemblait incroyablement aux humains. La probabilité qu'une race extra-terrestre, produit d'une histoire évolutive complètement séparée, nous ressemble, ne serait-ce que vaguement humanoïde, est pratiquement inexistante. Les E.T., cependant, ne semblent pas seulement humains, ils ressemblent à des humains avec des qualités que nous associons psychologiquement à une intelligence développée. Si, par exemple, nous comparons les humains aux singes, nous pouvons observer que les humains ont des crânes relativement gros, de petits visages avec des traits plus fins, et moins de cheveux. Si nous prenons un humain auquel nous augmentons la taille du crâne, rapetissons le visage et rendons les traits plus fins, sans oublier de lui enlever sa chevelure, nous obtenons un extra-terrestre typique !

Au lieu de cela, si nous avions rencontré de vrais E.T., soyez sûr qu'ils ne ressembleraient en rien à ce que la science-fiction a pu imaginer. Suite à de tels contacts, toute science-fiction deviendrait instantanément démodée et ridicule, et les nombreuses espèces d'humanoïdes E.T. qui peuplent la science-fiction humaine paraîtraient tout à coup idiotes. Nous pouvons prédire que les fans de science-fiction, dans un monde d'après le contact avec des E.T., regarderaient leur science-fiction d'auparavant et secoueraient la tête en se demandant "Comment a-t-on pu croire que les E.T. sembleraient si humains?" Espérons voir un jour se réaliser cette prédiction...

Parfois les aliens ont des noms. Les noms E.T. devraient être E.T., et normalement ne devraient avoir de consonance dans aucune langue humaine. Pourtant certains noms semblent manifestement n'être que des traductions anglaises, la plupart des autres ne sont que de simples noms. C'est peu dire que certains E.T. ont des noms à consonance humaine, beaucoup ont même des noms sonnants européens. Ceux qui furent rencontrés par des gens de culture hispanique ont des noms à consonance hispanique. Ils ne sont pas plus différents de la structure phonétique européenne que des noms d'autres cultures telles que ceux des asiatiques ou des africains. De véritables noms E.T. devraient être loin de n'importe quel langage humain et plus différents encore que peuvent l'être deux noms de culture humaines différentes.

Pour aller un petit peu plus loin : tous les langages ont une certaine structure phonétique - des consonnes plus courantes que d'autres, une certaine proportion de consonnes par rapport aux voyelles, des phonèmes uniques, une inflexion caractéristique et un certain placement des accents. Ces éléments font le caractère d'un langage, comment il "résonne". C'est pourquoi il est possible, et même facile, de reconnaître un langage que quelqu'un mime, même s'il parle chinois et invente des mots.

Les auteurs de fiction spéculative parfois tentent d'inventer des cultures extra-terrestres, avec leurs langages. Un des pièges de cet effort d'imagination et de donner aux E.T. des noms suivant les caractéristiques linguistiques de sa langue natale (comme pour "Xenu", l'extra-terrestre inventé par l'auteur de (mauvaise) science-fiction L.Ron Hubbard pour créer sa secte la Scientologie.) Les auteurs expérimentés essayeront de manipuler les éléments spécifiques du langage pour créer des noms ayant une consonance E.T. Le prix à payer pour ceux qui n'essayent pas est de se retrouver avec des noms idiots "sonnant bien" la science-fiction des années 50 ("Klaatu Barada Nikto").

Lorsqu'on regarde les noms des aliens (Andrew, Grandfanda, Michael, Orion, Lucifer, Vestra, Saint Goo-Ling, ...), il est clair qu'ils sont conformes aux styles linguistiques des cultures de ceux qui se prétendent avoir été contactés. Aujourd'hui, aucun véritable langage ou nom E.T. n'est sorti d'un tel contact. Ici aussi, nous voyons bien cette absence de discontinuité et remarquons l'influence des antécédents culturels.

Qu'en est-il des vaisseaux spatiaux extra-terrestres ? La majorité des témoins qui ont décrit un objet concret (plutôt que juste des points de lumière) le décrivent comme une soucoupe volante typique. Le concept de la soucoupe volante, cependant, n'était rien d'autre qu'une fausse inteprétation de la description originale de Kenneth Arnold (voir 1ère partie) Les objets qu'il vit n'étaient pas en forme de "soucoupe", mais il a décrit leur mouvement comme une soucoupe sautant (ou ricochant). La presse pourtant rapporta que les OVNIs étaient des soucoupes volantes. Depuis, la plupart des témoins oculaires ont vu des soucoupes volantes (sic!). Ne s'agit-il pas ici aussi d'une coïncidence ironique ayant des proportions cosmiques ? A moins qu'il ne s'agisse que des effets de la suggestion et des désirs profonds de chacun...

Nous voyons aussi les antécédents culturels de l'icône de la soucoupe volante dans la science-fiction du début du 20° siècle. Bien que d'autres images étaient aussi populaires, comme le vaisseau-fusée, la soucoupe-volante était à la base des magazines de science-fiction avant la fameuse rencontre de Kenneth Arnold en 1947. Les années 50 ont produit une grande quantité de films présentant des soucoupes-volantes classiques, légitimant la forme en tant que standard des vaisseaux E.T.

Certains de ceux qui ont été contactés ou enlevés ont été prévenus par les E.T. qu'ils ont rencontrés. Le plus commun des avertissements est celui d'une menace et du danger d'une guerre nucléaire ou d'une destruction de l'environnement terrestre. C'est comme si ces E.T. avaient en fait les mêmes préoccupations que les classes moyennes des pays occidentaux. Malgré tout, les petits gris n'ont apporté aucune information qui ne soit déjà connue, ils n'ont fait qu'alerter l'humanité de ce que nous savions déjà depuis longtemps.

Cet aspect du phénomène du kidnapping soulève une question intéressante. Si ces E.T. voulaient alerter l'humanité sur tous ces dangers imminents, pourquoi l'ont-ils fait par l'intermédiaire d'une poignée de gens ne détenant qu'une si faible (voire pas du tout) autorité ou position sociale ? Dans des circonstances en outre difficilement croyables et acceptables, et pourquoi surtout avoir fait en sorte qu'ils ne se rappellent rien de leur enlèvement, et donc de cet avertissement, sauf peut-être sous l'effet discutable de l'hypnose ?

Dans la même veine, d'autres aliens ont informé leurs otages que leur visite était un prélude à la seconde venue du Christ, comme le rapporta Betty Andreasson dans "l'affaire Betty Andreasson" (1979). Tous ces otages étaient cependant chrétiens et croyaient, avant même d'avoir été enlevés, en cette seconde venue du Christ. Les E.T. semblent donc bien refléter les croyances et les intérêts de leurs otages, et n'ont apporté aucune information nouvelle ou surprenante à l'humanité. A nouveau, cela représente cette continuité culturelle prédite par l'hypothèse psycho-culturelle et démontre une absence de cette discontinuité que l'hypothèse extra-terrestre prédit.

Quelques ufologues tentent d'expliquer cette absence de discontinuité biologique et culturelle en disant que les extra-terrestres visitent la Terre depuis des milliers d'années, influençant ainsi nos cultures à l'origine et peut-être même déjà notre biologie. Cette stratégie n'élimine cependant pas le problème de la discontinuité mais ne fait que le déplacer dans le passé. L'espèce humaine par exemple, fait partie du continuum de la vie sur Terre. Les preuves fossiles et biologiques suggèrent ensemble qu'il n'y a pas de discontinuité biologique - homo sapiens a évolué sur Terre. Aucune preuve n'existe évoquant quelque discontinuité culturelle ou technologique dans le passé de la société humaine.

Mythologie ou histoire

Les deux hypothèses font donc des prédictions différentes à propos du développement et de l'évolution de l'histoire OVNI. Si le phénomène OVNI était une histoire vraie, nous attendrions du scénario de cette histoire certaines caractéristiques, comme une certaine consistance, un noyau central. Certaines particularités spécifiques, imprévues au début, caractériseraient rapidement de véritables contacts. Le battage médiatique et la Science-fiction s'engouffreraient dans le phénomène comme nous l'avons vu. Un corps concret de preuves s'accumulerait.

L'hypothèse culturelle au lieu de cela, voit le phénomène OVNI comme une mythologie moderne. Les mythologies prennent corps dans la culture populaire et en emergent, elles ne sont pas imposées de l'extérieur. Le scénario de telles mythologies est grossier et simple au début, mais évolue ensuite à mesure que de nouveaux éléments s'y ajoutent. Les détails sont au début diffus et disparates, mais plus tard un consensus prend corps avec le temps. Tous les détails ne sont pas retenus, seulement ceux qui semblent les plus convaincants et les plus forts. Le scénario tendra ensuite à être relayé par les média et la fiction de la culture populaire, plutôt que par toute autre voie.

Si nous regardons l'histoire OVNI moderne, elle est conforme à ce que prédirait l'hypothèse culturelle. Dans les années 40 et 50, l'histoire OVNI a les caractéristiques de la Science-fiction du moment, mais manifestement pas la perspective de l'histoire. Les personnes contactées des années 50 décrivent leurs contacts avec des splendides humains de Vénus, ou des hommes de la Lune, mais encore des Martiens. De telles histoires semblent maintenant ridicules avec nos standards actuels, mais ils étaient (et restent) les débuts de la fable OVNI.

Les E.T. ont ensuite changé avec le temps, prenant différentes formes allant du nain chevelu aux insectes géants. Par la suite, le petit gris apparut avec les enlèvements de Betty et Barney Hill en 1966. Pour les raisons décrites ci-dessus, l'image du petit gris résonna dans la psychologie humaine. Ils devinrent de plus en plus célèbres dans les multiples témoignages jusque dans les années 70 où ils furent nommés vainqueurs et se cristallisèrent comme image centrale des extra-terrestres.

Une fois que certains détails deviennent partie intégrante de la mythologie, ils sont ensuite souvent réemployés et modifiés retrospectivement dans de plus anciennes histoires. Le fameux incident Roswell, par exemple, existait depuis presque 30 ans, de 1947 jusqu'aux années 1970, sans mention aucune de corps d'extra-terrestres. C'est seulement après l'apparition du concept des petits gris que des témoins affirmèrent avoir vu des E.T. similaires à Roswell en 1947.

Terry Matheson examina la littérature ufologue dans "Alien Abduction : Creating a Modern Phenomenon" (1998, "les enlèvements par les E.T. ou la création d'un phénomène moderne"). Il trouva que la littérature est conforme aux caractéristiques de la mythologie, comme décrit ci-dessus. Il écrit :

"On remarque que les plus récents compte-rendus tendent à la fois de répondre aux problèmes et aux questions nés dans les récits plus anciens, et donc ajoutent de nouveaux éléments, comme s'ils avaient été examinés pour leur aptitude. Inversement, certains aspects des histoires antérieures n'ayant pas frappé le public sont souvent mis de côté. Les compte-rendus plus anciens ont tendance à être comparativement simples et plus concrets, alors que les plus récents (ceux des années 90) sont plus détaillés et impliquent différents aspects du paranormal à la manière des écrits New-Age."

Bien que Matheson affirme qu'il n'essaye pas de déterminer la part de vérité de ces compte-rendus de kidnapping, il conclut en disant qu'étudier les récits d'enlèvement comme une mythologie moderne est très instructif et aide à comprendre l'évolution de la narration ainsi que sa place dans la culture moderne.

Historiquement il existe un exemple plus ancien semblable à celui de la foi ufologique du 20°siècle, rapportée par les auteurs que sont Bartholomew & Howard (UFOs and Alien Contact, 1998). Ceux-ci décrivent les spéculations autour de l'invention du dirigeable dans les années 1896-1897. A cette époque les esprits s'échauffaient en affirmant que des machines volantes étaient sur le point d'être inventées. La spéculation grandissait à propos des programmes gouvernementaux et des inventeurs cachés. Cela mena tout droit vers des témoignages d'observation de lumières ou d'objets non-identifiés dans le ciel qui furent rapidement démystifiés comme étant des dirigeables. Les deux auteurs ont fait la démonstration, à travers une documentation soigneuse et fournie, que la fièvre des dirigeables contenait plusieurs des caractéristiques de l'histoire moderne des OVNIs, comprenant ses témoins tout à fait crédibles, son battage médiatique, ses contacts, enlèvements et otages, et une prétendue preuve physique qui se fait toujours attendre.

Conclusion

Le phénomène OVNI demeure une vaste et très controversée partie de la culture moderne. Sans preuve définitive quant à la cause du phénomène, nous sommes forcés d'en inférer la meilleure explication. Lorsque l'intégralité du phénomène et toutes les "preuves" sont prises en considération, on ne peut que se résoudre à accepter l'hypothèse psycho-culturelle comme meilleure explication pour le moment. L'hypothèse extra-terrestre, bien que convaincante pour beaucoup de monde, reste sans véritable support crédible.

L'hypothèse culturelle permet aussi aux sceptiques de considérer les OVNIs et les E.T. comme un véritable phénomène nécessitant une sérieuse explication. Les éléments de preuve mettent le doigt sur un phénomène complexe combinant mythologie moderne, récit littéraire, culture populaire et psychologie humaine. Il est même possible que cette approche explicative puisse être généralisée et appliquée à une large variété de croyances paranormales ou surnaturelles.

http://charlatans.info

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Mythomane   Jeu 14 Juil - 10:25

Une petite partie des personnes qui colportent les théories du complot ne sont pas que des menteuses. Certaines sont mythomanes.

Citation :
Mythomanie : Définition

Terme issu du grec muthos : légende, récit non historique, et du latin mania : folie. Synonyme : pseudologie. Tendance pathologique à dire des mensonges sans en avoir conscience. Contrairement au menteur, le mythomane est inconscient de son mensonge. Il est incapable de faire la différence entre la réalité et les évènements issus de son imagination. C'est un phénomène caractéristique d'une certaine phase du développement de la pensée du jeune enfant, qui raconte comme étant vraies des histoires imaginaires. Ces mensonges ne sont pas intentionnels : l'enfant croit vraiment à ce qu'il raconte. C'est une étape normale de l'enfance. Mais quand cette tendance persiste au-delà de la petite enfance, et jusqu'à l'age adulte, elle révèle un trouble du comportement. Pour les psychiatres

La mythomanie traduit une organisation névrotique de la personnalité, qualifiée d'hystérique. Mais elle peut également etre présente lors de troubles psychotiques
L'hystérie est un type de névrose entrainant des symptômes divers, et causée le plus souvent par le refoulement consécutif au conflit œdipien.
La névrose est une affection psychiatrique se caractérisant par des troubles du comportement dont le malade est conscient, mais qu'il ne peut dominer.
Elle se traduit par des troubles de l'affectivité et de l'émotivité, mais le malade garde ses fonctions mentales intactes. En effet, contrairement à la psychose, la névrose n'altère pas gravement la personnalité.

D'une manière générale, la névrose est due à un conflit psychique non résolu (impossibilité de choisir entre 2 pulsions contradictoires, d'intégrer un interdit, de surpasser un traumatisme, ...). En fait, c'est une étape de la maturité psychique qui n'a pas été franchie.
On parle de névrose de transfert, ou psychonévrose, quand l'origine du trouble est liée à un conflit ancien.
On appelle névrose actuelle celle provoquée par un traumatisme récent ou par une souffrance narcissique.

La psychose est une affection psychiatrique grave dont le malade est n'a pas conscience, caractérisée par la perte du contact avec la réalité et une altération souvent grave de la personnalité. Ce terme recouvre différentes pathologies (la paranoïa et la schizophrénie, entre autres, sont des psychoses). EN RESUME
La mythomanie devient pathologique si elle persiste au-delà de l'enfance.

Elle est le signe d'un désordre psychiatrique plus ou moins grave (névrose ou psychose, voir plus haut). Causes
Le recours fréquent, voire permanent, aux mensonges est pour le mythomane le seul moyen de fuir une réalité qu'il ne peut accepter ou affronter sans souffir. Il se donne ainsi l'illusion de changer cette réalité douloureuse.
Cette fuite de la vérité traduit généralement un manque de maturité affective et de confiance en soi. Traitement
Il est du ressort de l'analyse psychiatrique qui, par le biais de différentes techniques, aidera le mythomane à retrouver les causes profondes, enfouies dans l'inconscient, de son trouble. Diagnostic : attention au syndrome de Korsakoff.

Syndrome se caractérisant par une amnésie (perte de mémoire), une fabulation et, chez les alcooliques, par une polynévrite (inflammation des tissus nerveux).
Pour compenser leur absence de mémoire, ces malades se servent de la fabulation. La fabulation est le fait de présenter comme une réalité vécue ce qui est purement imaginaire et, aux questions qui leur sont posées, ils donnent des réponses qui ne sont ni claires ni plausibles, et n'appartiennent qu'au monde intérieur du malade (voir le texte traitant de cette maladie).

http://www.vulgaris-medical.com

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Vaccin Griipe A   Jeu 14 Juil - 23:40

Douter est normal. Psychoter est fausser la réalité. Conspirationner (Copyright Newo), c'est cacher la réalité et créer un monde virtuel à son image.

Citation :
Vaccin contre la grippe A : attention, danger !
Citation :

Citation :
Vaccination
H1N1 : méfiance des infirmières
Citation :
Dangers des vaccins contre la grippe A: adjuvant risqué

Citation :
Grippe A : un vaccin anodin, vraiment?
Citation :
Vaccin contre la grippe A H1N1 : la plus grosse arnaque du siècle ?

Citation :
Les redoutables vaccins anti grippe dont on ne parle qu'en coulisse.

Citation :
Grippe Porcine : Solution d'éradication .. du peuple ?
Citation :
QUINOLONES...VACCIN DE L HEPATITE B. VACCIN H1N1. ET AUTRES
LA GRIPPE PORCINE COMPLOT SUPERCHERIE



Citation :
Grippe: la théorie du complot sur la pandémie envahit la toile
24/04/09
Un vaccin expérimental contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire

Erreur de manipulation, ou expérience en laboratoire ?

La presse canadienne nous apprend, que lors d'expérimentation sur des vaccins, le virus de la grippe H3N2 aurait été contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire, au risque de produire un virus hybride qui pourrait se transmettre à l'homme . Est ce que le virus H1N1 (grippe porcine) pourrait être le résultat de cette mutation?

Cette manipulation aurait été faite dans les laboratoire Baxter en Autriche .Ce produit contaminé aurait été envoyé à des sous traitants en Slovénie, en Allemagne et en République Tchèque, qui a découvert l'anomalie
après avoir fait une injection sur des furets, qui en seraient morts .

L'Organisation Mondiale de la Santé a été alertée sur cette affaire, qui pourrait avoir des conséquences graves

Sur Internet, les théories du complot se répandent pour l'instant plus rapidement que la grippe mexicaine. Blogs et commentaires sur certains articles de journaux expliquent que la grippe porcine aurait été développée dans un laboratoire (Baxter) avant d'être diffusée délibérément dans le monde, pour limiter l'accroissement de la population mondiale, c'est à dire une autre facon de reglé la crise actuelle en diminuant la masse de la population mondiale, tout en faisant de gros benefice financier; il pourrait aussi s'agir d'une tentative pour assassiner le président américain Barack Obama (assasinat à l'arme grippale?) lors de sa visite au Mexique; ou encore le fruit des laboratoires désireux de vendre un nouveau vaccin.

Il y a plusieurs facon de repandre un virus sur une population, la 1er etant "accidentellement", comme il vient de se passer en suisse, où des fioles avec le virus H1N1 ont été brisé dans un train ou encore via les Chemtrails diffusés par les avions comme le suggère certaines rumeurs.
Suite
http://lemondedissident.20minutes-blogs.fr/archive/2009/04/29/grippe-la-theorie-du-complot-sur-la-pandemie-envahit-la-toil.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Ven 15 Juil - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Jeu 14 Juil - 23:46

Qui vocifère la connerie ? Peut-être le complotiste qui est si prétentieux, hautain, arrogant, qui en sait plus que les autres et que tous ceux qui ne savent pas, ou qui ne sont pas de son avis, sont des personnes bêtes, voire dangereuses.


Citation :
Citation :
Grippe A et théories du complot
10 août 2009

Faut-il en parler pour mieux en rire – ou en pleurer – au risque de les attiser ou les ignorer ? Le dilemme est toujours le même quand il s'agit de théorie du complot et autres délires conspirationnistes. La grippe A, comme des tonnes d'autres phénomènes, suscite son lot de salades sur le mode "on nous cache tout".

Soyons clairs. Il est évident que la grippe A H1N1 n'est pas un cataclysme pour tout le monde. Les grandes firmes pharmaceutiques signent chaque jour ou presque de juteux contrats avec des Etats soudain solvables, beaucoup d'entreprises y voient une aubaine (cf. les patrons de call-center en Grande-Bretagne) et les gouvernants ne manquent pas de montrer à l'opinion qu'ils "agissent", trop contents de reléguer au second plan la crise, les scandales et leur propre impuissance. Liste non-exhaustive. [liste complète disponible dans la série de pubs pour Rue 89 ]

Mais ceux qui dominent le monde ont-ils sciemment causé cette pandémie ? Un petit tour sur le Net montre qu'un tas de gens le pensent. Sans doute les mêmes qui pensent qu'aucun avion n'a marché sur la lune et que Neil Armstrong ne s'est pas écrasé sur le Pentagone...

Petit florilège établi au gré de mes périgrinations dans les méandres du Net infini.

Les illuminatis et les francs-maçons ?

Nous avons reçu il y a quelques jours un communiqué de presse d'une association du Sud de la France. Ce document bourré de fautes nous informait que ladite association venait de déposer une plainte auprès du Parquet de Nice à l'encontre de l'OMS, de Barack Obama, de laboratoires, etc.

Les illuminatis et les "FMs", comprenez francs-maçons, auraient élaboré cette grippe pour réduire drastiquement la population mondiale. Pour que les illuminatis puissent vivre pénards, rien qu'entre eux.

Lu dans un forum : "J'ai vu des milliers de documentaires sur le sujet des illuminatis, du nouvel ordre mondial, le 11 septembre.. Et aussi plein sur d'autres sujet comme l'univers, l'apparition de la vie sur terre, l'argent, les guerres, 2012.. Quand on dit que ''tout est lié'', c'est vrai ). 11 septembre=nouvel ordre mondial, crise économique= nouvel ordre monètaire, gripe porcine=93% de la population doit mourrir"

>Les Américains ?

Il existe plusieurs versions du complot américain. Selon l'une d'elles, les Américains ont conçu "Uu virus composé d’un COCKTAIL de gènes inconnus et d’origines diverses : une jolie bombe de laboratoire sans doute !".

Ici aussi, il s'agit d'éliminer une bonne partie des hommes. Ou bien de remettre en selle les laboratoires pharmaceutiques éprouvés par la crise.

Lu sur un blog : "Qui dit grippe A, prévoit une grippe B, une C, et ainsi de suite jusqu’à parvenir à ses fins."

Les démocrates ?

C'est la faute à Obama !

Lu sur 20 minutes : le petit commentaire lâché par la représentante républicaine Michele Bachmann : "Je trouve ça intéressant que l’épidémie de grippe porcine des années 70 ait eu lieu sous la présidence de Jimmy Carter, un autre président démocrate. Je n’accuse pas le président Obama, je trouve juste que c’est une coïncidence intéressante."

Une tentative d'assassinat ?

Obama, encore, mais il serait victime cette fois-ci.

Lu sur un blog : "Obama a été reçu au musée d’anthropologie de Mexico par un archéologue, M. Felipe Solis, mort subitement le lendemain. Ce bon monsieur aurait dû infecter le président des Etats-Unis. Echec total, Obama va très bien."

Au passage. Qui serait l'assassin assez con pour utiliser un virus de la grippe pour tuer quelqu'un ? Une personne sur mille meurt de la grippe ! Et Barack Obama est sans doute la personne la mieux soignée au monde avec sa cohorte de médecins aux petits oignons. Question subsidiaire, pourquoi les services secrets russes ont préféré tuer l'espion Litvinenko au polonium 210 ? Une balle dans la tête, c'était pas plus simple ?

Les juifs ?

Pour l'argent ou pour tuer tout le monde. Avec une référence foireuse à un parchemin datant de 1 200 ans.

La grippe porcine concoctée par des juifs, ça ne manque pas de sel...

Lu sur un blog, comprenne qui pourra. : "La judéo-maçonnerie veut rétablir, à son profit, la gentilité antique, en la rattachant aux symboles modernes de la divinité du juif, dont le triomphe est de régner sans se découvrir."

>Conclusion : les conspirationnistes manquent clairement d'imagination. Les juifs, les franc-maçons, les illuminatis, c'est rebattu. Changez de disque !

http://sciences.blog.lemonde.fr/2009/08/10/grippe-a-et-theories-du-complot/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Ven 15 Juil - 0:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Grippe porcine   Ven 15 Juil - 0:04


Je rassure les personnes qui s'inquiétaient pour moi quand je me suis fait vacciné le dernier jour de la campagne : je vais bien, contrairement à ce que vous pensiez, je n'ai pas été malade, ni empoisonné, juste une partie du bras légèrement engourdie, comme souvent ça arrive après se faire vacciner. Et oui aussi, les entreprises pharmaceutiques ont fait du profit sur la chose. Comme les journaux qui ont publiés des milliers d'articles, en informant ou pas.

Citation :
Grippe A
14 juillet 2011

Pas d'augmentation notable de syndrome de Guillain-Barrré

Les vaccins avec adjuvants utilisés en 2009 contre la grippe pandémique n'ont pas entraîné une augmentation substantielle du risque de syndrome de Guillain-Barré, selon une étude européenne publiée le 13 juillet dans le British Medical Journal (BMJ). L'association entre la vaccination antigrippale et la survenue d'un syndrome de Guillain-Barré a été évoquée pour la première fois en 1976 aux États-Unis, conduisant à l'interruption de la campagne vaccinale. Le risque attribuable à la vaccination avait été estimé à environ un cas de Guillain-Barré pour 100.000 vaccinés. Depuis, plusieurs études sur la vaccination contre la grippe saisonnière ont été conduites, ne montrant pas d'association avec le syndrome de Guillain-Barré ou seulement un risque très faible. Le syndrome de Guillain-Barré est une atteinte des nerfs périphériques qui se traduit par une paralysie progressive. Dans la majorité des cas, les personnes atteintes récupèrent leurs capacités physiques au bout de 6 à 12 mois, mais environ 5% décèdent et environ 10% conservent des séquelles motrices. Dans deux tiers des cas, la survenue du syndrome de Guillain-Barré est précédée d'une infection virale ou bactérienne. La grippe est ainsi considérée comme un des facteurs de risque possible.
Citation :

Le vaccin contre le H1N1 n'a pas provoqué de syndrome de Guillain-Barré
Par Anne Jeanblanc, Le Point.fr - Publié le 13/07/2011
Une nouvelle étude menée en Europe devrait rassurer sur l'innocuité des vaccins contre la grippe

La survenue de syndromes de Guillain-Barré n'a pas été augmentée après la vaccination contre la grippe pandémique A(H1N1) dans cinq pays européens (Danemark, France, Pays-Bas, Suède et Royaume-Uni), selon une étude publiée aujourd'hui en ligne par le British Medical Journal. C'est ce que montrent des chercheurs après avoir analysé les cas de 104 patients atteints de cette maladie sévère - responsable d'une atteinte transitoire des nerfs entraînant des manifestations douloureuses ainsi que des paralysies partielles.

Dans ces cinq pays, où les vaccins les plus fréquemment utilisés ont été préparés avec un adjuvant pour augmenter leur efficacité (Pandemrix* de GlaxoSmithKline et Focetria* de Novartis), le risque de développer un syndrome de Guillain-Barré a été jugé comme multiplié par 2,8 fois en cas de vaccination antigrippale A(H1N1), en tout cas dans un premier temps. Mais après ajustement par rapport à des facteurs confondants (syndromes grippaux et infections des voies respiratoires supérieures, vaccinations contre la grippe saisonnière), les chercheurs n'ont finalement pas trouvé de différence avec les personnes non vaccinées.

1500 personnes par an sont touchées par le syndrome

Ce résultat ne surprend pas Jean-Claude Manuguerra, le chef de la cellule d'intervention biologique d'urgence à l'Institut Pasteur. "Il faut rappeler qu'en France, 1 500 personnes environ sont touchées chaque année par la maladie de Guillain-Barré", rappelle le virologiste. "Il n'est donc pas étonnant que, parmi les malades, quelques-uns aient été récemment vaccinés. Autrement dit, si les médias traitaient de la même façon tous les cas, ils annonceraient 4 fois par jour l'apparition d'un nouveau syndrome de Guillain-Barré. Notre perception du vaccin antigrippal en serait probablement profondément modifiée."

Il y a quelque temps, des épidémiologistes nord-américains avaient d'ailleurs publié dans le Lancet une estimation très documentée : si, un jour donné, on administrait un placebo à 10 millions de personnes, au moins 21 cas de syndrome de Guillain-Barré seraient observés dans les 6 semaines suivant cette administration.

Amélioration des vaccins

Prudents, des chercheurs du centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) d'Atlanta, aux États-Unis, concluent que, "s'il existe un risque accru associé aux vaccins avec adjuvant H1N1 2009 étudiés, il est considérablement inférieur à celui observé avec les vaccins contre la grippe porcine fin 1976" aux États-Unis. Pour mémoire, à la suite de l'infection de soldats basés à Fort Dix (New Jersey) par des virus grippaux porcins, une campagne nationale exceptionnelle de vaccination a alors été organisée, aboutissant à l'immunisation de plus de 48 millions d'Américains à partir du 1er octobre 1976. Mais elle a été brutalement interrompue dix semaines plus tard en raison d'une augmentation suspecte du nombre de déclarations de syndrome de Guillain-Barré.

Une analyse minutieuse a montré que cette augmentation était liée à un raccourcissement des délais de déclaration et que, finalement, le nombre de malades correspondait à celui attendu étant donné la fréquence de cette maladie. "Enfin, il faut ajouter que, depuis 1976, les vaccins ont beaucoup progressé", martèle Jean-Claude Manuguerra, conscient des inquiétudes de la population.

Bon, les conspirationnistes nous sortent une conspiration par jour. De vraies mitraillettes. Et mine de rien, ils sont dangereux, car ceux qui ne se sont pas vaccinés avaient le risque de choper la grippe, mais en plus le risque de choper le syndrome Guillain-Barré. De vraies malades !

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: On vous ment   Lun 18 Juil - 23:48


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Mar 19 Juil - 10:34

Citation :
Ben Laden et la résurgence aigue de la théorie du complot

Même morte, l'icône continue de faire peur. La crainte de nouveaux attentats de la part des derniers djihadistes a mis en alerte la communauté internationale et le Pakistan en particulier, dont le rôle trouble -et double- n'est pas éclairci. Même dans l'opinion publique on continue de douter : il manquerait des photos, « on » nous aurait caché son décès naturel (n'avait-il pas une maladie rénale ?) pour nous le ressortir au bon moment. Pourquoi a-t-on immergé son cadavre ?



D'ailleurs Ben Laden en fait était un homme de la CIA et les USA s'arrangent ainsi pour clore définitivement le chapitre, en le tuant plutôt que de l'attraper pour le traduire en justice. Sur le site de l'Obs on pouvait lire hier : « Et si c'était du Bluff ? La dernière vidéo de Ben laden date de 2007 et encore, certains pensent que c'était un sosie alors que d'autres ont annoncé sa mort dès 2001. Aujourd'hui on nous annonce sa mort et bizarrement, à part une photo truquée rapidement démasquée, pas de preuve, pas de corps, et un soi disant rituel de mise à la mer... ».

« Ben Laden est mort un 1er Mai. Pierre Beregovoy aussi. Coïncidence ? Je ne pense pas ».

Sur certains sites on en rigole en poussant les choses jusqu'à l'absurde : « Ben Laden est mort un 1er Mai. Pierre Beregovoy aussi. Coïncidence ? Je ne pense pas ». D'autres ont trouvé que cela correspondait à l'anniversaire de Lorie qui serait née le même jour ! Certes la théorie du complot est vieille comme le monde ou presque, puisque les historiens la font remonter à un livre de l'abbé Barruel « Mémoires pour servir à l'histoire du Jacobinisme », écrites en 1798 et dans lequel la Révolution française ne serait pas un mouvement populaire spontané, mais le fruit d'une conspiration antichrétienne ! La théorie du complot, comme la connerie, étant l'une des choses les mieux partagées, on va bien sûr avoir des attentats revendiqués par Ben Laden qui montreront que le Américains ont menti et qu'il n'est pas mort !

Un retraité de 61 ans, assis à quelques centaines de mètres du refuge du chef d'Al-Qaïda, n'y croit pas non plus, bien que ses vitres aient explosées au cours du raid américain !

"Qu'on nous montre le corps !" : encore sous le choc, les habitants d'Abbottabad où se cachait Ben Laden n'ont pas tardé à émettre des doutes sur sa présence et à dénoncer, comme souvent au Pakistan, une "mise en scène américaine". "Les Etats-Unis veulent quitter l'Afghanistan. Ils affirment qu'Oussama est mort, comme ça ils ont une excuse pour partir", avance de son côté Shakil Ahmed, employé dans une société pharmaceutique. Un retraité de 61 ans, assis sur le pas de la porte de sa maison située à quelques centaines de mètres du refuge du chef d'Al-Qaïda, n'y croit pas non plus, bien que ses vitres aient explosées au cours du raid américain. Mais cela ne l'empêche pas de crier au complot. "Personne n'y croit. Nous n'avons jamais vu aucun Arabe ici", assure-t-il. D'ailleurs pourquoi n'y a-t-il pas d'images du cadavre ?

Instruit du procès de Saddam Hussein qui l'avait transformé en "un martyr dans le monde arabe", Obama a sans doute a-t-il poussé un « ouf » de soulagement lorsqu'il a appris la mort de Ben Laden

Des élus du Congrès américain réclament la publication de photos du cadavre, souhaitant prouver à l'opinion que la traque est bien terminée, alors que des adeptes de la théorie du complot n'ont pas manqué d'affirmer, en particulier sur internet, que les Etats-Unis avaient monté cette histoire de toutes pièces. Mais la Maison Blanche évalue aussi les conséquences du choc que de tels clichés pourraient provoquer, comme des protestations voire des violences dans le monde musulman. Lorsqu'Obama a appris la mort de Ben Laden, sans doute a-t-il poussé un « ouf » de soulagement.

Car instruit du procès de Saddam Hussein qui l'avait transformé en "un martyr dans le monde arabe", si Ben Laden avait été capturé, le procès aurait pu se transformer en cirque et l'on aurait pu voir des kamikazes se faire sauter pour demander sa libération. Donc rien que de très rationnel dans l'attitude américaine, y compris dans le fait d'avoir « perdu » son corps en mer pour empêcher qu'une sépulture devienne un lieu de pèlerinage. Rien, en tous cas, qui justifie cette « complotite aigüe »



http://jeanmarcelbouguereau.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/05/03/ben-laden-et-la-resurgence-aigue-de-la-theorie-du-complot.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Jeu 21 Juil - 1:56

Citation :
"Zététique et théorie du complot"

L'esprit critique tend à se méfier des théories du complot parce qu'elles naissent de leur propre réfutation. Explication : en règle générale, on considère à juste titre que « l'absence de la preuve n'est pas la preuve de l'absence ». La conséquence logique de ce principe est qu'il est impossible de démontrer l'inexistence de quelque chose, et que l'on doit donc démontrer positivement ce qu'on affirme exister. Une chose qui n'est pas démontrée est ainsi considérée, en science, comme inexistante jusqu'à preuve du contraire (sachant qu'une véritable ouverture d'esprit implique d'imaginer aussi que cette « preuve du contraire » ne vienne jamais parce que le phénomène considéré n'existe pas tout court).

Des théories irréfutables

Les complotistes, eux, dévoient ce principe. Puisqu'ils n'ont pas de preuve que leur théorie est la bonne, au lieu de remettre en question leur opinion, ils vont imaginer que les preuves existent, mais qu'elles ont été dissimulées ou supprimées par quelque sombre personnage ou institution. C'est là un bel exemple de réduction au plus court de ce qu'on appelle communément la dissonance cognitive : plutôt que de revenir sur une croyance qui fonde en partie ou en totalité sa personnalité, le partisan du complot aura tendance à échafauder ce genre de théorie ou à s'y accrocher. Si l'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence, pour le complotiste, l'absence de preuve devient preuve du complot. Pour lui, s'il n'y a pas de preuve, ce n'est pas parce que la théorie qu’il soutient est fausse (chose inconcevable), c'est parce qu'elles ont été supprimées. Et donc, qu'il y a complot pour les faire disparaître. Et quand on fait remarquer qu'il n'y a pas de preuves d'une telle conspiration, on vous rétorquera que c'est normal, puisque le complot les a toutes fait disparaître. Ainsi, la théorie du complot s'autoalimente en permanence.
C'est ce qui en fait la force, et sans doute la popularité : comme on ne peut pas, logiquement, prouver l'inexistence de tels complots, ceux-ci sont « irréfutables » au sens où l'entendait Karl Popper ; accessoirement, de ce fait, les théories du complot ne peuvent être considérées comme des théories scientifiques. En effet, pour qu'une théorie puisse être traitée scientifiquement et raisonnablement, il faut qu'elle soit réfutable. Sans réfutablité, point de démarche visant à trier le vraisemblable du faux.
Une façon relativement simple de mettre en évidence le caractère irréfutable (et donc non scientifique) d'une théorie basée sur l'existence d'un complot est de demander au tenant de celle-ci quelle preuve il accepterait pour reconsidérer la validité de son hypothèse. En règle générale, on se rend compte que, pour lui, aucune preuve n'est finalement acceptable.

L'absence de données objectives pour supporter la théorie

À la longue, cela finit par déboucher sur des allégations surréalistes, avec des complots tentaculaires et omnipotents ne laissant jamais aucune trace ni aucune preuve de ce qu'ils sont censés dissimuler, ni même un indice crédible de leur existence. Paradoxalement, ces comploteurs seraient à la fois assez forts pour faire disparaître toute preuve de leur implication, mais en même temps assez stupides pour attirer l'attention de quelque « chercheur de vérité » ou internaute, « initié » d'un genre nouveau qui voit ce que les autres ne voient pas, et le laisser s'épancher sans limites sur le secret qu'ils sont censés protéger à tout prix (bien sûr, quand on leur fait remarquer cette incohérence, les complotistes échafaudent une nouvelle explication ad hoc sur mesure : « c'est de la désinformation », « cela fait partie du complot » - vous noterez qu'on peut tourner longtemps en rond comme cela !). On peut aussi faire remarquer que, l'erreur étant humaine, on voit mal comment des conspirations impliquant autant de monde pourraient durer parfois des décennies sans laisser échapper la moindre trace crédible de leur existence.
Évidemment, les tenants d'une théorie du complot vous rétorqueront que ces indices existent, puisqu'ils les voient. C'est là qu'il incombe de redoubler de vigilance critique. « La source d'une information est fondamentale », dit-on en zététique : demandons-nous d'où vient l'information. S'agit-il d'une source anonyme, travaillant prétendument dans telle agence gouvernementale et ayant accès à des informations « above top secret » ? N'importe qui peut écrire ce genre de « témoignage » et le poster anonymement sur Internet, cela ne rend pas vrai ce qu'il y raconte pour autant. Si la source est nommée, il convient si c'est possible de vérifier ses dires, si tant est qu'ils soient vérifiables. Si ce n'est pas le cas, mieux vaut afficher la plus grande circonspection, voire passer son chemin.

L'utilisation du curseur de vraisemblance

Certaines des théories complotistes s'appuient sur la mise en évidence d'« anomalies » dans les « thèses officielles ». C'est le cas, par exemple, de celles qui remettent en cause le premier pas de l'Homme sur la lune ou la réalité des attentats du 11 septembre 2001 aux États-unis. Aux tenants de ces théories, il est très difficile de faire comprendre que les anomalies, réelles ou supposées, si elles peuvent permettre de se questionner sur les conclusions présentées, ne sont en aucun cas un indice de la validité de théories alternatives. La publication des anomalies, si elle n'est pas suivie d'une recherche de preuves objective, ne peut constituer qu'une première étape. Or, où sont les preuves d'une « démolition contrôlée » des tours du World Trade Center ? Où sont les preuves d'une reconstitution en studio de l'alunissage de Apollo 11 ?

Face à deux théories concurrentes concernant un même phénomène, le zététicien aura tendance à utiliser un élément essentiel de sa boîte à outil : le curseur de vraisemblance. Sur une échelle de 0 (invraisemblable) à 10 (certain), celui-ci essaiera de positionner les différentes théories en fonction de leur coût cognitif. Ainsi, une théorie qui remet en cause l'ensemble des connaissances scientifiques actuelles et qui n'est appuyée par aucune donnée objective sera jugée moins vraisemblable qu'une théorie qui s'inscrit dans le corpus des données scientifiques connues et pour laquelle on dispose de nombreuses données objectives. On peut illustrer cela en comparant la masse d'informations récoltée lors de la mission Apollo 11[1] au manque de données permettant de valider la théorie d'une reconstitution en studio. Ajoutons à cela qu'en pleine guerre froide le gouvernement soviétique n'a jamais remis en question la réalité de cette mission et le positionnement du curseur de vraisemblance se précise : la théorie selon laquelle l'Homme n'aurait pas posé le pied sur la lune lors de la mission Apollo 11 est alors d'autant moins vraisemblable (que les Russes avaient les moyens de savoir).

Rasoir d'Ockham et rasoir de Hanlon

Le contexte des événements cités et des preuves avancées par les complotistes est également à prendre à considération. Par exemple, l'armée de l'air états-unienne s'est bien livrée à une certaine dissimulation sur les ovnis, dans les années 1940-50. Seulement, ce n'était pas pour cacher au monde l'existence d'une intelligence extraterrestre, mais plutôt sa propre incompétence. En effet, ses officiers n'étaient alors pas du tout formés à étudier des cas d'ovnis et rarement capables de détecter les méprises simples qui forment l'essentiel du corpus des témoignages - ce qu'elle ne savait pas elle-même à l'époque. Or, le simple fait qu'il y ait dans l'espace aérien nord-américain quelque chose (les ovnis) que l'US Air Force ne sache pas expliquer (parce qu'elle n'avait pas les compétences techniques pour le faire) et contrôler, à une époque où sa mission première est de défendre le pays contre une intrusion nucléaire soviétique, était politiquement inadmissible. Ses dirigeants ont donc fini par choisir de ne plus parler des ovnis, en imaginant que les gens cesseraient d'en voir.[2]
En pareil cas, il faut donc aussi savoir se servir de ce qu'on nomme le « rasoir de Hanlon », un dérivé du fameux « rasoir d'Ockham » adapté aux théories du complot. On pourrait le résumer par « il n'est pas nécessaire d'attribuer à la malice ce que la bêtise suffit à expliquer ». En d'autres termes, l'incompétence, l'erreur sont des imperfections bien humaines et lorsqu'on examine un événement que d'aucuns attribuent à l'oeuvre d'un complot, il faut toujours se pencher en priorité sur ces explications simples et « moins coûteuses » avant d'y voir le résultat d'une hypothétique volonté délibérée.

Questions à se poser pour évaluer la vraisemblance une théorie :

Qui est à l'origine de cette théorie ?
Qu'affirme-t-il exactement ?
Quelles données l'auteur de la théorie apporte-t-il à l'appui de celle-ci ?
Quelles sont les hypothèses alternatives ?
Quelles sont les données qui appuient les autres thèses ?
Quelles sont les preuves que l'auteur jugerait acceptables pour considérer que sa théorie est fausse ?
Quel est le contexte (social, politique, économique...) ?

Notes :
[1] voir notre article « Au sujet de Apollo 11 et des premiers pas de l'Homme sur la lune... »
[2] Voir, par exemple, le livre de Edward J. Ruppelt : The Report On Unidentified Flying Objects, disponible en ligne à l'adresse www.nicap.org/rufo/contents.htm (en langue anglaise).
À lire également : Quelques principes de zététique.



Éric Déguillaume et Nicolas Vivant.

http://www.zetetique.info/archives/00000132.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Ven 22 Juil - 9:55

Citation :
''Conspirationniste" fait son entrée dans le Petit Larousse 2012


''Conspirationniste"
« Se dit de quelqu’un qui se persuade et veut persuader autrui que les détenteurs du pouvoir (politique ou autre) pratiquent la conspiration du silence pour cacher des vérités ou contrôler les consciences ».


Telle est la définition retenue par l'édition 2012 du Petit Larousse Illustré pour le mot « conspirationniste » qui fait son entrée pour la première fois dans un dictionnaire après avoir été largement usité depuis plus de dix ans dans la presse et dans d’innombrables contributions scientifiques.

Définition qui, en première analyse, appelle au moins une critique. En ce qu’elle évacue le fait que le conspirationniste prête volontiers à certains groupes d’individus un pouvoir qu’ils n’ont pas, c’est-à-dire en ce qu’elle évacue l’idée que les « détenteurs du pouvoir » puissent être complètement fantasmés, soit qu’ils n’existent pas (comme les «Illuminati», les «Synarques» ou les «Annunakis»), soit qu’ils ne détiennent pas, collectivement, le pouvoir que l’on croit («les franc-maçons», «les Juifs», etc.).

En revanche, la définition du Petit Larousse insiste bien – et il faut le saluer – sur le fait que le conspirationniste est avant tout un croyant (il « se persuade »), en même temps qu’un prosélyte (il « veut persuader autrui »). L’idée selon laquelle les prétendus conspirateurs seraient liés entre eux par une « conspiration du silence pour cacher des vérités » est également tout à fait pertinente.

http://www.conspiracywatch.info/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Dim 24 Juil - 11:34

Nos petits conspirationnistes délirent toujours autant sur les attentats d'Oslo


Dans les milieux d'extrême-droite, il semblerait que l'auteur des massacres soient franc-maçon. Alors s'il l'est, ceci explique cela, bien entendu. Le Nouvel Ordre Mondial a posé les bombes t appuyé sur la gâchette pour d'obscures raisons.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Mar 6 Sep - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Mer 27 Juil - 0:17

Citation :
Les conspirationnistes sont des oiseaux


Plus de 91 000 documents top-secrets de l’Otan sont sortis dans la presse. Il s’agit des documents réalisés au jour le jour par l’Otan en Afghanistan, et qui racontent ce qui s’est passé dans la journée.

Et vous savez ce qu’on y apprend ?

Rien.

91 000 documents top-secrets portant sur une guerre impopulaire divulgués à la presse, et on n’apprend rien de nouveau. Oh, certes, il y a bien quelques détails intéressants, mais d’une manière générale, ces documents n’apportent rien de neuf. Sans doute seront-ils une source inépuisable de thèses de sociologie des organisations, et il est plus que probable que quand historiens et journalistes chercheront à écrire un livre sur le déroulement de la guerre en Afghanistan, ils se baseront en bonne partie sur ces documents.

Mais pour le reste, néant.

Qu’est-ce qui est intéressant là dedans ?

Et bien c’est que malgré le fait que la guerre soit à l’autre bout du monde, qu’il y ait très peu de journalistes sur place et que les habitants soient incapables de balancer les images filmées par leurs portable ultramoderne sur Youtube, malgré le fait que la guerre soit impopulaire, les gouvernements occidentaux sont incapables de mentir pour mieux faire passer la guerre à leurs opinions publiques.
Mieux, ils n’essayent même pas.

Ce que ça prouve, c’est que les conspirations, les complots sont impossibles. S’il n’y a pas eu, même de minuscules petits complots en Afghanistan, il n’y en a pas pour des trucs énormes. Tout simplement parce que les gens parlent, et qu’à part dans les films de Roland Emmerich, il est impossible pour un gouvernement de tuer des dizaines de personnes sans que ça se remarque. Et sans que les tueurs se mettent eux aussi à parler.

La vérité, c’est que les conspirationnistes sont effrayés par la complexité du monde. Ils préfèrent penser que telle ou telle classe sociale, la haute-bourgeoisie anglo-saxonne par exemple, qui compte, rappelons-le à tout hasard, des centaines de milliers de personnes au bas mot, s’est mise d’accord pour agir de telle ou telle façon, plutôt que de comprendre qu’il y a des centaines de milliers d’intérêts individuels et collectifs influencés par le conformisme, le mimétisme, la peur, la colère, bref, tout ce qui fait que ces gens sont malgré tout humains, ce qui explique tout à fait que ladite classe sociale se soit comportée de façon suicidaire. (Thèse de la crise provoquée à dessein.) Il est tellement plus rassurant de s’imaginer que le 11 septembre a été provoqué par le gouvernement américain plutôt que de se dire que vingt pelés et quatre tondus (enfin, tondus…) sont capables de causer un séisme planétaire. Il est tellement terrifiant de s’imaginer que des virus comme le Sida peuvent surgir parce que c’est la vie et c’est comme ça qu’on se raconte qu’ils ont été fabriqués par les blancs, les juifs ou les homosexuels. Il est tellement plus excitant de penser que Kennedy a été la victime d'un complot visant à l'empêcher de quitter le Viêt-Nam et de réaliser des réformes sociales que de reconnaître qu'il a été tué par un fou. (Bon, faut être sacrément débile pour y croire à celle-là, parce qu'à part engager les Etats-Unis au Viêt-Nam et sauter Marylin Monroe, Kennedy n'a strictement rien fait de son mandat.)
Le monde est complexe, pour une simple et bonne raison qui est que l’esprit humain est complexe. Ce n’est pas parce que des industriels ont intérêts à la guerre que ce sont eux qui la provoquent : ils peuvent la pousser, mais les guerres sont provoquées par l’avidité humaine, la lâcheté ou l’ambition des dirigeants, par la démographie, sans qu’il soit besoin qu’un groupe d’industriel choisisse sciemment de la faire. Le cas de l’Irak est à cet égard frappant : la guerre a été une excellente chose pour le complexe militaro-industriel, mais si elle a été déclenchée, c’est parce que les américains avaient besoins de taper sur quelqu’un après le 11 septembre et que l’Afghanistan ne suffisait pas, et parce que George W. Bush avait de toute évidence un sacré problème à régler avec son père.

D’ailleurs, prenons le dernier exemple de complot connu en date. Celui qui a servit de prétexte à l’invasion de l’Irak : les armes de destruction massive. C’était un complot. Et personne n’y a cru.

http://nihilismeromantique.blogspot.com/2010/08/les-conspirationnistes-sont-des-oiseaux.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Mer 27 Juil - 0:25

Citation :
11-Septembre
Le témoignage d'un ex-''Truther''
Mike Metzger



"Truthers" : c'est le terme qui désigne, outre-Atlantique, les membres du 9/11 Truth Movement (le Mouvement pour la Vérité sur le 11-Septembre), qui réunit ceux qui croient que les attentats de 2001 ont été commandités par des éléments internes au gouvernement américain et non par des terroristes d'Al-Qaïda.

Pendant un an, un étudiant américain du nom de Mike Metzger a milité activement au sein du 9/11 Truth Movement. Il a même présidé à la création d'une association de Truthers sur son campus, à l’Université d'Etat de New York, à Albany, avant de réaliser qu'il avait « gaspillé une année de sa vie ». Le texte qui suit est une traduction partielle de la "lettre de démission" qu'il a adressée à ses anciens compagnons en septembre 2007. Elle est consultable en version originale sur son blog, Confessions of an Ex-Truther :


Je n’ai pas changé d’avis du jour au lendemain. C’est le résultat d’un processus qui me ronge depuis un mois et demi. […] Ce matin, à l'aube, j'ai vu quelque chose qui m'a vraiment profondément mis en colère. J'ai été tellement choqué que je ne peux pas me taire plus longtemps.

[Il y a quelques temps,] sans raison particulière, […] j’ai commencé à regarder un film intitulé Screw Loose Change. Je m'attendais à ce que quelques détails mineurs de Loose Change (le film conspirationniste de Dylan Avery – NDLR) soient soulignées. A ma grande surprise, Screw Loose Change réfute à peu près point par point l’intégralité de Loose Change. J'étais un peu en état de choc.

Cela faisait un certain temps que je croyais réellement toutes ces bêtises de démolition contrôlée. Je ne m’étais jamais préoccupé de physique ou de ce que racontaient les pseudo-experts. Ce qui m’importait, c’était le fait qu’il n’y avait jamais eu, de la part du gouvernement, aucune réponse acceptable à toutes ces questions.

[…] Mais après avoir vu Screw Loose Change, j’ai commencé à m’intéresser à des sites de debunking comme le blog Screw Loose Change ou 9/11 Myths.com. Et j’ai enfin commencé à trouver des réponses aux questions que je me posais.

[…] Il n'y a pas de « faits » dans le 9/11 Truth Movement. Juste beaucoup de théories. Si l'on s'avise de mettre en doute leur validité, on finit toujours par se heurter à des phrases du genre : « Hé, nous ne faisons que poser des questions ! ». Aucun ingénieur en calcul de structures […] n’est d’accord avec les Truthers. La plupart de mes amis tenteront d'expliquer l’effondrement des tours avec des notions de physique très sophistiquées. Pourtant, aucun de mes amis n’est ingénieur ou physicien. Aucun même ne travaille dans le domaine scientifique.

[…] Les Truthers se contenteront de dire que tous les experts sont « dans le coup ». C’est ça… Tous les ingénieurs du monde sont complices de l'assassinat de 3 000 personnes par le gouvernement. Même les pompiers, qui auraient « descendu » le bâtiment 7 sur ordre de Larry Silverstein. La citation de Silverstein est l'un de ces « faits » que les Truthers ont le plus répandus, sans même se rendre compte qu'en affirmant cela ils sous-entendaient que les pompiers n’étaient pas seulement impliqués dans la démolition contrôlée du WTC7, mais qu’ils étaient également complices du gouvernement en place, qu’ils couvrent par leur silence. Oui, tous les pompiers qui étaient là-bas le 11-Septembre sont les complices de l'assassinat de 343 de leurs frères qui ont péri dans les attentats ! C'est que, comme le dit l’un des co-réalisateurs de Loose Change, Jason Bermas : « les pompiers sont payés ».

C’est cette intox absolue qui m'amène aux raisons pour lesquelles j'ai décidé de prendre formellement mes distances avec le mouvement. Loose Change, 9/11 Mysteries (autre film conspirationniste réalisé par Sofia Shafquat – NDLR), Alex Jones et les autres se livrent sciemment au mensonge, à la distorsion et à la déformation des faits dans le seul but de servir leurs intérêts personnels. Et quels sont leurs intérêts, me demanderez-vous ? L'argent. Ils ne se contentent pas seulement de profaner 3 000 tombes, ils en tirent également profit. Voilà, mes amis, ce qui me donne envie de vomir.

Il se peut que certains pensent qu’il ne s'agit là que d’attaques personnelles, et que je ne me concentre pas suffisamment sur les faits. Honnêtement, je n’en donne aucun car l'information est là, disponible. J'adore la façon dont tous les Truthers, moi y compris à l’époque, nous nous vantions d’avoir fait toutes les « recherches » possibles. Eh bien mes amis, « rechercher », cela ne signifie pas passer d’un site conspirationniste à un autre ! « Rechercher », cela consiste à considérer les choses des deux côtés, et à se faire sa propre opinion. Consultez les liens que j'ai énumérés ci-dessus, ou allez sur Google et tapez : "Screw 9/11 Mysteries" et "Screw Loose Change".

La démolition contrôlée est une pure intox. Maintenant, je sais qu'il y a des contradictions insurmontables dans cette histoire. Mon problème, et votre problème aussi, c'est que nous avons été induits en erreur de manière flagrante par des gens qui ne sont intéressés que par la vente de DVD et de t-shirts. Cela est censé être un mouvement pour la vérité. À ce stade, Alex Jones pourrait démontrer par A + B que le 11-Septembre était un « inside job », rien ne pourra jamais occulter le fait qu’il a menti de façon aussi flagrante. Allez vous faire foutre Dylan Avery et Jason Bermas, allez vous faire foutre 9/11 Mysteries, et allez vous faire foutre tous ceux qui se contentent de visionner ces films et osent dire ensuite qu’ils ont sérieusement fait des recherches.


[…] Ah oui, d'où vient ma prise de conscience ? J’ai vu Screw 9/11 Mysteries. Comme Screw Loose Change, chacune des théories énoncées dans le film original est immédiatement contredite par des citations officielles extraites du rapport du NIST, de publications scientifiques et des experts eux-mêmes. En fin de compte, toute la théorie de la démolition contrôlée est une farce complète.

[…] 9/11 Mysteries se termine très tragiquement par un appel téléphonique d'une des victimes à l'intérieur du World Trade Center. Vous l’avez peut-être vu, il s’agit du type qui décrit frénétiquement la situation à sa femme avant que le bâtiment dans lequel il se trouve ne s’effondre brutalement. Tout ce que vous entendez de ses derniers mots, ce sont des cris. Les réalisateurs de ce film de propagande ont fait cela délibérément, afin de jouer sur vos émotions juste après vous avoir bourré le crâne de toutes leurs théories à la con.

Mais en regardant le film à nouveau, cette fois avec les annotations, je me suis rendu compte que les réalisateurs de 9/11 Mysteries ont utilisé les cris de ce pauvre gars en train de mourir pour leur seul profit égoïste : la vente de DVD. Et pour perpétuer des mythes qui ne font rien d’autre qu’insulter les mémoires de ceux qui sont morts le 11 septembre 2001.

Des liens ici, bas de page
http://www.reichstadt.info/complotisme/Le-temoignage-d-un-ex-Truther_a446.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Mer 27 Juil - 6:54











_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Mer 27 Juil - 7:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Mer 27 Juil - 7:16

Citation :
Le pentagone frappé par un missile ??

Pas besoin de longues démonstrations, quelques vidéos trouvées sur youtube suffisent pour comprendre comment les scientifiques ont travaillé, ont pu modéliser le crash et expliquer pourquoi les dégâts observés lors de l'approche ou de l'impact n'ont pu être produits que par un avion...

http://www.bastison.net/PENTAGONE/pentagone.html

S'il n'y a pas eu plus de dégâts sur le pentagone c'est donc grâce à sa structure et sa façade en béton armé (contrairement aux tours jumelles) et à l'intervention immédiate et forcément beaucoup plus efficace des pompiers puisque l'incendie était à portée de lances.

A noter sur la dernière vidéo que les auteurs d'études indépendantes, réalisées par des étudiants et universitaires, et qui ne mènent pas aux conclusions voulues par le conspirationniste s'exposent à de belles insultes... Pas bien tout ça !

Il faut également préciser que 150 témoignages de personnes ont été recueillis confirmant avoir vu l'avion... Mais pour les conspirationnistes, ça va mieux en les oubliant

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Mer 27 Juil - 7:52


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Jeu 28 Juil - 1:14


http://www.come4news.com/panegyrie-et-critique-de-la-theorie-du-complot-233738

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Evènement Facebook de conspirationistes   Jeu 28 Juil - 10:27

Les conspis sortent leur nez de leur écran d'ordinateur.


Citation :
10ème anniversaire des attentats du 11 septembre 2001

Heure
dimanche 11 septembre · 14:30 - 21:30
Lieu
Paris
Créé par :
ReOpen911
En savoir plus
Bonjour à tous,

Marche commémorative vers le village ReOpen911 où se dérouleront diverses activités.

Nous vous rappelons l'événement pour que les retardataires s'organisent en covoiturage et autres billets de train.

Vous serez tenus informés dans quelques jours du contenu précis des activités.

ReOpen911 c'est vous, merci et à très vite.
AtMOH, président fondateur de ReOpen911

Dommage qu'ils ne mettent pas l'énergie en eux pour des combats réels comme le mal logement, le sexisme, la situation salariale dans les entreprises, la famine en Somalie et les pays limitrophes, ...
C'est désespérant.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Jeu 28 Juil - 14:58

Citation :
Théorie du complot: Sommes-nous tous paranos ?
Jean-Laurent Van Lint


Les théories du complot sont vieilles comme le monde. Mais depuis le 11/9, elles attirent chaque jour de nouveaux croyants. Et leurs apôtres ne sont pas tous d'inoffensifs illuminés.
Il y a dix ans, avec les tours du WTC et les murs du Pentagone, beaucoup de certitudes se sont écroulées. Une poignée d'hommes aux moyens très limités pouvaient abattre les symboles du pouvoir financier et militaire américain. Tout devenait possible. Et le monde par la même occasion beaucoup plus complexe et inquiétant. Prochainement, à l'occasion du dixième anniversaire de cet événement majeur de l'histoire récente, on s'interrogera sur ses conséquences. Elles sont bien sûr politiques, diplomatiques, sociales, économiques. Elles sont aussi psychologiques. Les attentats du 11/9 ont ouvert une nouvelle ère du soupçon. Les thèses complotistes sont aussi vieilles que les premières formes d'organisations politiques. Mais l'événement, parallèlement au formidable développement d'Internet, leur a prêté une nouvelle vie.
Qu'elle soit liée directement ou non aux événements de New York, la suspicion a désormais largement dépassé le cercle des habituels illuminés prompts à fantasmer d'imaginaires conjurations. Au point qu'on peut se demander aujourd'hui si ce conspirationnisme n'est pas en train d'accéder au rang de contre-culture, voire d'idéologie de masse. Durant plusieurs années, Bruno Fay, un journaliste français, a enquêté sur ces tentatives de désinformation, ces mensonges et ces fantasmes de conspirations qui prolifèrent actuellement sur la Toile.


À vous lire, nous serions de plus en plus nombreux à croire aux grands complots…

Bruno Fay - Oui, parce que les thèses qui nourrissent le soupçon sont aussi de plus en plus nombreuses! J'ai décidé d'enquêter sur ce sujet quelques années après le 11/9, quand j'ai découvert que des amis à moi, pas spécialement des illuminés, croyaient sincèrement que les attentats étaient orchestrés par le gouvernement américain. Jusque-là, je pensais que les théories du complot étaient cantonnées aux milieux extrémistes, dont les cibles sont les habituels prétendus complots juif et franc-maçon. Or, aujourd'hui se développe manifestement un nouveau complotisme de masse au quotidien, qui touche toutes les catégories de la population. Aujourd'hui, à tout fait d'actualité, à tout événement ou presque correspond une interprétation conspirationniste.

Quelles sont les principales théories du complot circulant aujourd'hui?

La thèse du 11 septembre organisé par les USA eux-mêmes reste la mère de toutes les conjurations imaginaires récentes, comme en témoignent le nombre de rumeurs autour de la mort récente de Ben Laden. Toujours aux Etats-Unis, l'assassinat de JFK est toujours d'actualité. Très en vogue aussi, la croyance en un Nouvel Ordre mondial, qui veut que le monde serait régi par un gouvernement occulte. La crise économique, ici, a incontestablement ravivé cette ancienne hypothèse. Sur un versant résolument plus moderne, les nouvelles puces à identification par radio-fréquence font craindre que nous ne soyons tous manipulés à distance. C'est un nouvel avatar de la théorie du complot des codes-barres, qui prétend que chaque humain est placé sous surveillance. Celle-ci a manifestement de beaux jours devant elle. D'ailleurs, une pathologie inédite a été relevée à plusieurs reprises ces dernières années: le syndrome de Truman, en référence au film Truman Show. Ceux qui en souffrent se croient suivis et traqués en permanence. Enfin, les inquiétudes liées à la santé publique, aux virus et autres épidémies sont également très répandues. Ces dernières illustrent d'ailleurs parfaitement bien le conspirationnisme ordinaire de notre époque.

Comment?

Vous vous souvenez des discours officiels au début de l'épidémie de grippe aviaire? Des millions de personnes risquaient de mourir, nous disait-on. Pourtant, 90 % des Français ne se sont pas vaccinés. Parce qu'ils n'ont pas cru à la parole officielle. Il y a quinze ans, au moment de la maladie de la vache folle, nous avons connu la même chose. Un scénario catastrophe, heureusement non traduit dans les faits. Depuis, chaque crise sanitaire donne lieu à de nouvelles théories. Elles fonctionnent toutes sur un mode similaire: les laboratoires pharmaceutiques manipulent les autorités et l'opinion afin d'écouler leurs vaccins. Quand ce ne sont pas carrément eux qui introduisent volontairement la maladie. Et l'Organisation mondiale de la santé serait de mèche.

Sur ce dernier point, on n'aurait peut-être pas tort de se méfier. Depuis qu'on sait que certains experts œuvrent également pour l'industrie pharmaceutique, les conflits d'intérêts au sein de l'OMS sont avérés…

Tout à fait. C'est d'ailleurs là que les théories du complot rencontrent la réalité. Les mensonges au sommet, les affaires d'espionnage, les scandales d'ordre politico-financier, mais aussi les erreurs de bonne foi, incitent tous les jours au doute. Or, notamment grâce à Internet, où tout reste disponible en permanence, nous avons désormais une bien meilleure mémoire des mensonges passés, mais aussi une connaissance bien plus complète des scandales du présent.

On se souvient de tout, on est au courant de tout… Et pourtant, on serait plus que jamais persuadé que la vérité est ailleurs?

C'est moins contradictoire qu'il n'y paraît. Nous vivons certes dans l'immédiateté de l'information, que la mondialisation rend disponible pour tous, au même moment, dans le monde entier. Aujourd'hui, l'assassinat de Ben Laden ou l'arrestation de DSK sont annoncés en primeur sur Twitter. Mais en même temps, très peu de ces faits sont réellement mis en perspective. Un titre remplace l'autre, l'espace médiatique est plein en permanence, mais la presse renonce le plus souvent à effectuer un authentique travail de vérité sur l'info brute. Au contraire, la photo truquée de la mort du leader d'al-Qaida fait le tour du monde, y compris dans les médias traditionnels réputés les plus sérieux. En sens inverse, les théories du complot, elles, circulent aussi beaucoup mieux et beaucoup plus vite qu'avant, sachant que n'importe quel internaute avec un peu de savoir-faire peut disposer grâce à la Toile d'un formidable mégaphone.
La vérité, qui est rarement une manifestation de l'instant, joue, elle, à contretemps.

Parmi les tenants des théories du complot, on remarque aussi que les plus acharnés évoluent souvent aux marges de la société: ultra-gauchistes, écolos fondamentalistes, extrémistes de droite, etc.

Oui, mais, paradoxalement, ce sont justement eux qui font le plus de tort à leur propre "camp". J'ai rencontré Daniel Estulin, l'ennemi numéro un du gouvernement mondial secret, qui vend par millions des ouvrages "d'investigation" sur fond de gouvernance mondiale occulte. Leurs titres disent tout: Conspiration Octopus, Les Maîtres de l'ombre, etc. Ce type est fou. Rien dans son argumentation ne tient debout et s'effondre à la première analyse. Par exemple, quand il prétend que François Mitterrand a été enlevé et aurait subi un lavage du cerveau afin de changer le cours de ses idées politiques! Ce qui est gênant, avec de tels extrémistes, c'est qu'on ne peut plus raisonnablement débattre des vrais enjeux. En quelque sorte, ce sont des "idiots utiles", qui décrédibilisent leur propre cause. Si, après eux, vous émettez à votre tour un doute, même raisonnable, vous serez immédiatement catalogué comme clown. C'est d'ailleurs ce que m'a expliqué votre compatriote Etienne Davignon.

Vous avez rencontré Etienne Davignon?

Oui, car j'ai voulu aussi rencontrer ceux qu'on accuse de fomenter des complots. Etienne Davignon est président honoraire du groupe Bilderberg, une sorte de club composé de diplomates, d'hommes d'affaires et de politiques. Des "maîtres du monde", en somme, qui se réunissent chaque année. Il est très controversé, en raison de son caractère non démocratique et opaque, voire secret, et suscite évidemment beaucoup de fantasmes quant à son influence réelle sur la politique et l'économie mondiales. Etienne Davignon, donc, m'a expliqué que les théories du complot à son sujet les amusaient beaucoup. Mieux, cela leur permettait de préserver la discrétion de ses réunions. Dans les médias sérieux, personne n'osait en parler, étant donné le nombre de fumisteries qui circulaient déjà à son sujet.

L'historien des idées Pierre-André Taguieff, un autre spécialiste des théories du complot, s'est déclaré très inquiet de constater que celles-ci renforçaient un certain populisme ambiant. Vous le rejoignez?

Non, et je prends même l'exact contre-pied. Pierre-André Taguieff est obsédé par les extrémistes et les illuminés, dont les théories seraient donc par définition absurdes. Sauf qu'ils ne représentent qu'une infime fraction de la population "conspirationniste". J'ai préféré, moi, m'intéresser à cette immense majorité qui colporte des théories du complot sans aucun arrière-fond politique, à ce nouveau conspirationnisme de masse. D'ailleurs, pour avoir enquêté là-dessus, je n'ai trouvé aucun lien avéré entre le populisme et l'émergence du complotisme. Pas même lors des élections. Si les apôtres de la conjuration avaient une couleur politique, ce serait celle de l'abstention. En fait, ils incarnent plutôt la crise de confiance actuelle envers les autorités, quelles qu'elles soient, politiques, religieuses ou autres. Et aucun parti politique, même à l'extrême droite, n'est encore parvenu à canaliser ce courant de l'opinion diffus, généralisé mais sans ligne directrice et donc très difficile à cerner.

Mais auquel il faudrait quand même prêter attention?

Plutôt que de crier au fou, les médias, ou même notre société en général, devraient plutôt accepter le débat. C'est-à-dire postuler systématiquement qu'une théorie du complot n'est pas a priori fausse. Elle est démontrée, et elle devient alors une vérité. Ou pas, et elle reste une théorie. Certaines se révèlent d'ailleurs parfois valides. Au début, on a aussi traité d'affabulateurs ceux qui prétendaient que l'explosion du Rainbow Warrior était un coup monté par les services secrets français. Quant aux événements encore entourés d'un certain mystère, les théories du complot peuvent parfois comporter une part de vérité, parce qu'elles se nourrissent aussi de vrais coups tordus. Comment ne pas comprendre les soupçons autour de la mort de Ben Laden, sachant les vrais mensonges d'Etat proférés par l'administration Bush à propos des armes de destruction massive irakiennes, en direct, face au monde entier, à la tribune de l'ONU. En France, l'actualité récente nous a fourni un autre exemple. L'affaire Clearstream, soit un complot avéré destiné à mouiller des personnalités politiques, que la justice n'a pas fini de trancher. Le doute est donc toujours légitime, et on ne peut plus se permettre d'exclure les conspirationnistes. Qu'on le veuille ou non, ils forment désormais une partie trop importante de la population. On ne peut pas courir le risque de la voir s'enfermer dans sa logique parce qu'on aurait rompu le dialogue.

http://www.harissa.com

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Théorie du complot   Sam 6 Aoû - 9:24














_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   Sam 6 Aoû - 22:55

En cours de construction
http://religionconspiration.forumgratuit.org/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Complotistes, adeptes de conspirations   

Revenir en haut Aller en bas
 
Complotistes, adeptes de conspirations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour les adeptes de Facebook et de pin's.
» besoin d'éclaircissement SVP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Loisirs-
Sauter vers: