Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sommet de Copenhague - 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Sommet de Copenhague - 2009   Dim 13 Déc - 23:40

Citation :
Copenhague: «Des flics sont arrivés en courant et ont stoppé la manif»

Après la manifestation samedi, et alors que la police danoise annonce 400 arrestations, des témoins dénoncent la violence avec laquelle les policiers s'en sont pris à des jeunes militants non violents.


Par CHRISTIAN LOSSON, LAURE NOUALHAT


Ils sont alignés sur quatre files, attachés les mains dans le dos. Ils sont au moins 150. Des jeunes d'organisations comme Attac ou les Amis de la terre, pas vraiment les blacks blocs, anars libertaires qui ont brisé quelques vitrines avant d'être interpellés très rapidement.

Les policiers les entourent. Il fait nuit. Il est 19 heures et la manifestation,qui a vu converger au moins 50.000 personnes dans les rues de Copenhague, a touché au but -le Bella center, lieu du centre de conférence sur le climat.

Comment, en l'espace d'une heure, les autorités ont-elles fait passer le total des interpellations de 60 a 400? Simple. D'emblée, à 14 heures, une centaine de momes, allemands pour la plupart, mettent leurs capuches et se planquent derrière des foulards. ils sont tout en noir. Ils partent pour des actions de blacks blocs, des actions directes. «On veut pas réparer le capitalisme, on veut le purger», confiait l'un d'entre eux auparavant.

Ils remontent le cortège, sortent des marteaux, pètent des vitrines. Les forces de l'ordre leur foncent dessus. Les blacks blocs se divisent, partent pour des actions plus isolées, dans la manif ou en ville. Quelques minutes plus tard, vers 15h, sur l'avenue Torvegade, une trentaine d'entre eux tirent des feux d'artifice et balancent des pavés sur les forces de l'ordre. Les policiers les arrêtent sur-le-champ, «ce qui nous a calmés» avoue une fille du groupe, restée en arrière. «C'était hallucinant, ils ont réagi dans la minute», raconte un témoin de la scène. Le cortège ralentit puis repart.
«Zéro tolérance»

La police est sur les dents. Et les 4.000 policiers mobilisés pour la manif avaient pour consigne «Zéro tolérance». A 16 heures, donc, ils ont coupé en deux le cortège au niveau du boulevard Amager. «Des flics sont arrivés en courant, des camions des policiers ont déboulé à 30 à l'heure et ont stoppé la manif», raconte Christophe Aguiton, leader syndical de sud France Télécom.

C'est à ce moment que 700 personnes environ se retrouvent bloquées entre deux barrages policiers.«Ils ont dit: il y a plein de black blocs, on ne peut pas vous laisser poursuivre, faut qu'on les trouve». Puis, poursuit une journaliste témoin de la scène, «les forces de l'ordre ont extrait les personnes les plus dangereuses, et laissé repartir ceux qui le souhaitaient.»

Des manifestants sont partis, d'autres pas, «restés par solidarité avec les autres injustement arrêtés. Car il n'y avait aucun black bloc, aucun truc violent, assure Maxime Combes, d'Attac. C'était même plutôt très cool.»

Deux heures plus tard, sous les cris de "démocratie, démocratie" de manifestants pacifiques observateurs de l'interpellation massive, la police continuait à maintenir au sol les jeunes militants, pour la plupart non violents. «Il nous envoie un signal fort pour la suite», commente un responsable des Amis de la terre international. Après trois heures à +3°C, immobilisés, les manifestants sont installés dans six bus, toujours menottés. Direction le quartie de Valby où est installée la fameuse prison du climat (en fait, une succession de cages grillagées). Le groupe Climate Justice Action a prévu d'aller y manifester dans la soirée.

Libération

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Lun 14 Déc - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Sommet de Copenhague - 2009   Dim 13 Déc - 23:45

Citation :
Expulsé du Danemark... pour un opinel !

Jocelyn Peyret du réseau «Sortir du nucléaire» raconte son arrestation par les policiers danois alors qu'il se préparait à manifester. Il est le premier Français expulsé de Copenhague.


Recueilli par Laure Noualhat, envoyée spéciale à Copenhague

Cela faisait dix jours qu'il préparait la manif pour le réseau Sortir du nucléaire, dont il est salarié. Mais hier, Jocelyn Peyret répondait à nos questions par téléphone, depuis un bus qui le ramenait à Strasbourg. Car Jocelyn a été expulsé du Danemark... pour un Opinel! Témoignage.

«Vendredi, en fin de matinée, je m'activais avec un collègue pour préparer la manif de samedi. Nous trimballions des hampes pour les banderoles et nous avions déjà été contrôlés une première fois en allant chercher le matériel à la voiture.

Au retour, un groupe d'une dizaine de policiers nous arrête à nouveau. Ils nous demandent à quoi vont servir ces hampes, puis ils nous fouillent. Ils ont tiqué parce qu'on avait un tournevis sur nous pour bricoler notre matos de manif. On leur explique mais ils n'en démordent pas: «Désolés mais vous êtes en état d'arrestation!». On a halluciné. A ce moment-là, ils n'ont toujours pas vu mon Opinel, mais ils nous demandent de vider nos poches. Là, ils découvrent le couteau, alors je leur explique qu'en bon Français, on se doit d'avoir un Opinel pour le saucisson, mais ils ne me croient pas. Ils nous ont menottés et mis dans un camion avant de nous conduire à Valby, dans un grand entrepôt où sont alignées des cages métalliques. Au total, il y avait une cinquantaine de personnes. J'ai discuté avec les uns et les autres, la plupart étaient là pour des motifs débiles: un gars, c'est parce qu'il avait des lunettes de natation pour se protéger des éventuels gaz lacrymos. D'autres, c'est parce qu'ils avaient 1 g d'herbe. A 13h, on a passé un coup de fil à nos contacts du réseau Sortir du nucléaire pour les prévenir, d'autant que c'est moi qui avais les clefs de la voiture! Mon collègue, lui, a été libéré dans l'après-midi.

Ils m'ont fait lambiner jusqu'à minuit. Là, un inspecteur m'a expliqué que j'étais inculpé car j'avais un couteau dans mon sac et que ce type de couteau (avec une lame de plus de 7 cm, ndlr) était interdit au Danemark. A 4 heures du matin, ils m'ont appris que j'allais être expulsé. Je suis resté avec deux Britanniques. Ils nous fait signer des papiers et à 8 heures du matin, on était en prison. J'ai eu droit à un petit déjeuner: lait, céréales, tartines et confitures. A midi, j'ai eu droit à des patates et des courgettes, mais comme je suis végétarien, ça les a bien ennuyés. A 16 heures, deux policiers sont venus me chercher et m'ont conduit à l'aéroport. J'ai passé un second coup de fil à 16 heures, juste avant l'expulsion.

Je ne voulais pas qu'ils m'expulsent par avion à cause des gaz à effet de serre. Je leur ai dit: « hey! Les gars, c'est un sommet sur le climat, vous n'allez pas faire ça quand même!», mais ça ne les a pas fait rire.

Les policiers danois sont super fins psychologues, ils n'arrêtent pas de te rassurer, de t'expliquer que tout sera résolu dans la demi-heure. Forcément tu y crois, tu ne t'énerves pas, tu attends. Ils sont toujours super gentils, ça va se résoudre dans la demi-heure mais au final, j'ai passé 30 heures en garde à vue. Les cages, ça faisait vraiment cages à chiens. Alors pour se détendre, on aboyait...

Quand j'y pense, c'est quand même hallucinant de se faire expulser pour un Opinel.»

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Sommet de Copenhague - 2009   Dim 13 Déc - 23:50

Citation :
«Ça va se finir comme hier, ils vont arrêter tout le monde»

Dans la capitale danoise où se tient le sommet sur le Climat, les militants pacifistes s'insurgent contre les pratiques policières et les interpellations arbitraires. Nouvel exemple dimanche midi, lors d'une manifestation qui rassemblait 300 personnes tout au plus.

De notre envoyé spécial, Sylvain Mouillard

Midi, sur la place de Trianglen, à quelques encablures du centre de Copenhague. Trois gamines préparent leurs kits de premiers soins, sweat-shirt noir et brassard blanc apparent. Peu à peu, la foule afflue. 300 personnes, tout au plus.

Des tracts sont distribués. L'objectif: frapper les moyens de production au port de Nordhavn et dénoncer «la société de marché, fondée sur le profit». Les installations sont à moins d'un kilomètre. Plusieurs objectifs sont inscrits sur le plan, dont l'endroit où sont stockés les containers ou les grues de chantier. Un des mots d'ordre: «arracher les étiquettes d'identification des containers».

Des représentants de la police arrivent et de courtes négociations s'engagent, dans la confusion. La manifestation, formellement annoncée dans les guides des militants mais dont la police dit qu'elle n'était pas «prévue», sera-t-elle tolérée? Ces anars venus de Strasbourg en doutent: «il y a trop de caméras ici, on se casse et on retournera au port en petits groupes». Dans la foule, également, des volontaires danois d'une organisation chargée de surveiller les «brutalités policières». Karen, équipée de sa chasuble jaune fluo, semble redouter des débordements: «La police danoise a des pouvoirs spéciaux. Je ne sais pas comment ça va tourner».

Mal, en l'occurence. Le cortège, précédé d'une banderole «Hit the production» («Frapper la production», ndlr) démarre, d'abord escorté d'une cinquantaine de flics en jaune fluo, sur les côtés, plutôt distants. La marche est fermée par huit fourgons de police, alors que les routes alentours ne sont pas barrées. Les manifestants (cagoulés pou certains) scandent des «No pollution, revolution!» ou des «Anticapitalisme!», alors que les enceintes du camion crachent leur son, rap, rock ou Rn'B.

Le cordon de «robocops» se resserre

Dans le cortège, quelques uns des fameux «black blocs», mais aussi des indépendants. Peu à peu, le dispositif policier grossit. Les hélicos tournoient dans le ciel, et le cordon de «robocops» se resserre. «Nous n'avons rien fait d'illégal, restez groupés, c'est notre droit à manifester», crient les activistes.

Certains, prudents, sortent du cortège. Telle Eeva, militante finlandaise d'Attac, boucles rousses et chapeau rose sur le crâne. «C'est très exagéré de la part de la police, plus nombreuse que les manifestants. Il n'y a pas eu de violences, pas de pierres jetées. Ils bloquent de manière préventive. Dès que tu t'habilles en noir et que tu écoutes du RN&B, tu es considéré comme dangereux». Une militante belge, elle, regarde le convoi, dépitée: «ça va se finir comme hier, ils vont arrêter tout le monde. Ce n'est pas comme ça qu'il faut agir, avec une manifestation annoncée. Il faut faire des actions directes».

La manifestation est partie depuis à peine vingt minutes, elle a progressé de 500 mètres. Le port est encore loin et les policiers accélèrent le mouvement. Au croisement entre Gronningen et Ostervolgade, des camionnettes déboulent. Un cordon se forme. Impossible de passer. Un petit groupe d'une vingtaine de personnes, dont un homme avec une poussette, se retrouve bloqué sur le trottoir, entre une haie piquante et des policiers pas vraiment commodes. Certains escaladent la haie et se dispersent en courant. La même opération se répète en de multiples points. Il y a désormais près de 40 camionnettes des forces de l'ordre, deux bus arrivent.

«Les policiers m'ont tapé dessus»

Outre le principal cordon policier, qui bloque une petite centaine de personnes sur la chaussée, plusieurs groupes de flics opèrent en de multiples endroits, resserrant l'étau. «Il y a plusieurs blessés», confie un infirmier danois, en terminant de soigner un jeune italien, blessé à l'épaule et au visage: «Les policiers m'ont tapé dessus», dit-il. Une Française, venue d'Hénin-Beaumont, pleure carrément. Elle a été victime d'un tir de gaz lacrymogène, «en prenant une photo».

Les interpellations commencent au sein du noyau de la manif, cerné par un important dispositif de policiers et de chiens. Des militants sont menottés. Ils iront vraisemblablement remplir le «zoo», la prison «spéciale climat» mise en place par les autorités danoises. Un groupe de Français, qui s'est mis en retrait, engage la conversation. L'un d'entre eux a été pris dans le vaste coup de filet de samedi. «J'ai été arrêté vers 16 heures, transféré dans les «cages» de la prison, et libéré à une heure du matin. Les flics ne te demandent même pas ce que tu as fait. Tu donnes ton identité, subis une fouille corporelle.»

Dans ce groupe de 20 potes, membres du collectif «Urgence climatique et justice sociale» basé à Amiens, six ont déjà été placés en détention préventive depuis qu'ils sont arrivés à Copenhague, il y a trois jours. «La répression des policiers va crescendo, explique l'un d'eux. Hier, j'ai été arrêté à 11 heures du matin parce que je regardais un plan de la ville, sur lequel j'avais entouré le point de départ d'une manif alternative.» Un autre complète: «Il va falloir mener d'autres actions, pas institutionnalisées, plus ponctuelles.»

Libération

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Sommet de Copenhague - 2009   Lun 14 Déc - 0:06

http://www.dailymotion.com/video/xbgykv_copenhague-un-defile-et-des-affront_news

http://www.dailymotion.com/video/xbhdkx_sommet-de-copenhague-ce-dont-les-me_news

http://www.dailymotion.com/video/xbh46i_copenhague-12-decembre-manifestatio_travel

http://www.dailymotion.com/video/xbh92t_manifestation-du-12-decembre-a-cope_news

http://www.dailymotion.com/video/xbh9wn_temoigange-sur-la-repression-a-cope_news

http://www.dailymotion.com/video/xbhakf_a-copenhague-les-manifestants-veule_news

http://www.dailymotion.com/video/xbhamd_copenhague-12-decembre-2009-justice_news

http://www.dailymotion.com/video/xbhavx_militants-francais-au-moment-de-qui_news

http://www.dailymotion.com/video/xbhbd2_copenhague-200-personnes-interpelle_news

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Sommet de Copenhague - 2009   Mer 16 Déc - 14:11

http://www.dailymotion.com/video/xbidt4_copenhague-danemark-compte-rendus-d_news

http://www.dailymotion.com/video/xbidk6_copenhague-danemark-compte-rendus-d_news

http://www.dailymotion.com/video/xbi68q_copenhague-schwarzenegger-donne-sa_news

http://www.youtube.com/watch?v=jjIzxFqjH5g

http://www.youtube.com/watch?v=E64Z95uWC1I

Citation :

Copenhague: une centaine de manifestants interpellés en marge du sommet
AP | 16.12.2009 | 11:26

Plus d'une centaine de manifestants écologistes ont été interpellés mercredi pour avoir tenté de s'introduire à la conférence sur le climat.

Les manifestants ont affirmé vouloir faire de la conférence, qui réunit 193 pays chargés de trouver un accord sur la lutte contre le réchauffement climatique, "un rassemblement du peuple".

Le porte-parole de la police Johnny Lundberg a précisé que ces militants ont été arrêtés pour avoir tenté de pénétrer dans le périmètre de sécurité installé autour du centre de conférence, dans la banlieue de Copenhague. Il n'y aurait pas eu de blessé.

Un autre groupe de militants de l'association Les Amis de la Terre ont organisé un sit-in de protestation à l'extérieur de la zone de sécurité, car ils ont été refoulés de la conférence alors qu'ils étaient accrédités. AP

Citation :

Société 16/12/2009 - 11:56
Copenhague: Le Premier Ministre remplace Hedegaard
Après la démission de Connie Hedegaard, chargée des consultations informelles pour boucler l'accord contre le réchauffement, le Premier ministre danois a annoncé prendre la présidence de la conférence.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Sommet de Copenhague - 2009   Mer 16 Déc - 23:51

http://www.dailymotion.com/video/xbiqf0_assault-sur-le-bella-center_news
http://www.dailymotion.com/video/xbimi6_deux-militants-font-irruption-a-cop_news
http://www.youtube.com/watch?v=nOjZ60pBczI
Des activistes écologistes et altermondialistes se rendent à une manifestation en marge du sommet de Copenhague sur le changement climatique
http://www.youtube.com/watch?v=LVAJrjldLaE

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sommet de Copenhague - 2009   Aujourd'hui à 7:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Sommet de Copenhague - 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUIZZ DU 19/12/2009
» Opéra de Lyon - saison 2009-2010
» [news]calandrier 2009
» Salle Pleyel 2009-2010 (programme)
» Opéra de Paris - 2009/2010 (Présentation de la saison)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Manifs-
Sauter vers: