Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Articles intéressants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Articles intéressants   Ven 30 Oct - 2:55

Ne pouvant tout lire, cette rubrique sert à laisser des articles ou des liens qui nous intéressent.
Pour surfer sur la vague, je laisse un article causant du 11 Septembre.
http://www.rue89.com/desintox-11-septembre-2001/2009/02/04/le-vrai-et-tous-les-faux-complots-du-11-septembre

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Ven 8 Jan - 22:21

Citation :
Camus, ce libertaire qu’on voudrait ignorer

Par JEAN-PIERRE BAROU écrivain



L’hommage des libertaires à Camus après sa disparition, le 4 janvier 1960, témoigne du même déchirement que lorsque l’on perd un des siens. Dans le Monde libertaire, Fernando Gómez Peláez, directeur par ailleurs de Solidaridad Obrera, le journal des anarchistes espagnols, écrit : «C’était un caractère débordant de franchise et sans la moindre hésitation […] Puisque autant pour les campagnes d’aide - celle de la grève générale de Barcelone -, pour l’agitation - le cas des militants anarchistes condamnés à mort -, pour la protestation - celle qui précéda l’entrée de l’Espagne à l’Unesco -, Albert Camus fut toujours le premier, le véritable, l’indispensable animateur.»

Dans Liberté, Louis Lecoin, revient sur le Camus qui, à ses côtés, mena campagne en faveur des objecteurs de conscience, pendant la guerre d’Algérie : «Les objecteurs perdent en Camus leur meilleur défenseur.» Dans la revue Témoins, où Camus était cité comme «correspondant», son directeur Jean-Paul Samson, déserteur de la Première Guerre mondiale, insiste sur «cette intégrité, cette vigilance qui se refuse à toutes les églises métaphysiques ou politiques, cette volonté scrupuleuse de n’oublier jamais qu’il y a la beauté et les malheureux - comme il y a aussi l’absurde et l’impératif du bonheur». L’anarcho-syndicaliste Robert Proix, lui, se souvient combien, pour l’écrivain, «la vie humaine est inconditionnellement sacrée».

Tous saluent «l’irremplaçable ami». C’est bien le seul, en effet, à défendre les parias de la Terre contre la cohorte de leurs ennemis jurés - les fascistes, les communistes, les capitalistes - vérité que Jean Daniel, qui a connu l’écrivain, relaie avec honneur en déclarant que «Camus a été totalement libertaire». L’essentiel de ses positions politiques, l’écrivain les publie dans la presse anarchiste. Ailleurs, il ne peut pas, il ne veut pas mêler sa voix à ceux qui se réclament, à Paris, de la révolution bolchevique dont ces mêmes camarades anarchistes dénoncent les purges, les infamies. «Paris. La vulgarité de ses intelligences, toutes ces lâches complaisances me donnent d’avance la nausée», écrit-il au poète René Char. Il n’aime ni la lutte des classes avec son soubassement de haine, ni guère Marx que tous louent, à Paris. Par contre, le nom de Bakounine, le père de l’anarchie, revient, même s’il n’ignore pas sa collaboration avec le terroriste Netchaïev, et la filiation de ce dernier avec le bolchevisme. Ce lien compromet la révolution, plus proche de la révolte, qu’espère Camus car, parallèlement, il souligne que «Bakounine est un des deux ou trois hommes que la vraie révolte puisse opposer à Marx dans le XIXe siècle».

Conformément à une vieille tradition parisienne, Olivier Todd, «le» biographe de Camus, dédaigne Bakounine, évoqué uniquement au détour d’une frasque : «Tant d’autres ont vu Camus, oubliant Marx ou Bakounine, abandonner une conversation sérieuse pour se consacrer à une charmante.» Todd tait le douloureux débat où l’écrivain sauva l’honneur de la révolution. Car, sans jamais quitter Bakounine des yeux, et au contact de ses amis libertaires et objecteurs de conscience, il comprend Gandhi, sa résistance jamais entachée par le sang : «Après tout, Gandhi a prouvé qu’on pouvait lutter pour son peuple et vaincre, sans cesser un seul jour de rester estimable.»

Alors, la révolution redevient possible. Pas celle de Michel Onfray, qui, tout en se présentant comme un héritier de Camus, n’a de cesse de liquider son legs pour promulguer un «capitalisme libertaire», concept que Camus eût totalement répudié, lui qui écrivait non pas, comme Proudhon, «la propriété, c’est le vol», mais «la propriété, c’est le meurtre».Pas dans une perspective de révolution économique, mais de révolution des consciences, continuum de lucidité que tuent «la société de l’argent», le travail moderne «qui n’est pas une vie», et jusqu’à ces loisirs passés à «jouir de la prospérité matérielle».

Alors, les libertaires reviennent pour éclairer ce Camus-là. Depuis quatorze ans, un non violent issu du mouvement antinucléaire allemand, Lou Marin - un pseudo - épluche, de Heidelberg à Barcelone en passant par Lausanne - siège de la bibliothèque du Centre international de recherches sur l’anarchie, le Cira - toutes les revues libertaires. En 1998, il publie un ouvrage, Albert Camus et les libertaires (éditions Egrégores) rassemblant l’intégralité des textes libertaires de l’écrivain, grâce à l’éditrice Claire Auzias et la douce complicité de Catherine Camus, la fille de l’écrivain. En novembre 2008, la Pléiade incorpore ces textes, mais pas tous et si noyés parmi les autres qu’aucun critique n’en a relevé la présence. Ni, évidemment, le rôle de Lou Marin dans cette résurgence.

Cessons d’affadir Camus, de réduire sa «pensée de midi» à un bronzage de la pensée. Du «génie libertaire», Camus disait que «la société de demain ne pourra se passer».

Ce 4 janvier, à 20 heures, au Théâtre Toursky de Marseille, se tient une soirée Camus avec les libertaires.

Libé

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Ven 8 Jan - 22:25

Citation :
A Berlin, l’extrême gauche en croisade anti-bobos

Voitures brûlées, cocktails Molotov… les actions se font de plus en plus violentes.


Par Nathalie versieux Correspondante à Berlin



En ce dimanche matin, Thomas a trouvé un petit tas carbonisé à la place de l’Audi A8 dernier cri qu’il avait garée devant sa porte à Prenzlauer Berg, un quartier bobo de Berlin. Les policiers ont enregistré sa déposition par routine… Pour les seuls neuf premiers mois de l’année 2009, 260 véhicules, la plupart de luxe, ont brûlé dans les rues de Friedrichshain, Kreuzberg et Prenzlauer Berg, trois zones branchées de Berlin. La destruction de l’Audi A8 de Thomas vient s’ajouter à la liste déjà longue des délits imputés à l’extrême gauche berlinoise l’an dernier.

Les autonomes cherchent à freiner l’embourgeoisement de quartiers ouvriers devenus à la mode, et peu à peu vidés de leur population d’origine. Voitures en flammes, affrontements de rue, cocktails Molotov lancés contre un commissariat ou un local utilisé par l’extrême droite, attaques contre des policiers… Mais si Berlin est concerné en premier lieu, le mouvement touche aussi Hambourg, Francfort, Leipzig, Potsdam…

squats. Dans un rapport provisoire sur l’année 2009, le BKA (la police fédérale) souligne que les actes de violence imputables à la mouvance «autonome» au sens large (un ensemble hétérogène qui réunit militants antifascistes, anarchistes, punks et autres membres du Black Block) ont bondi de plus de 50% par rapport à 2008. Le BKA estime par ailleurs que les 5 000 à 6 000 autonomes allemands (dont 2 000 à Berlin) auraient franchi au cours des derniers mois un seuil dans la radicalisation de leur mouvement «avec des actes mieux planifiés et plus symboliques».

Mi-décembre, un cocktail Molotov était lancé contre un commissariat à Berlin. Quelques semaines plus tôt, le parti d’extrême droite NPD, le Harakiri, un magasin de Prenzlauer Berg vendant des articles d’extrême droite, et le Germania Klause, un café fréquenté par les néonazis, étaient visés. La plupart des attaques ont lieu la nuit, et 32% des délits, les nuits de samedi à dimanche.

«Les actes des dernières semaines ont une intensité comme on n’en avait plus vu depuis la terreur des années 70, [l’époque de la bande à Baader, ndlr]», estime Christian Pfeiffer, de l’institut de criminologie de Basse-Saxe. «On note une proximité symbolique avec le terrorisme», estime pour sa part Hans-Gerd Jaschke, politologue. «Les actions sont justifiées par des arguments piochés dans la rhétorique antimondialiste, antifasciste, ou antimilitariste, estimait la présidente des services de renseignement intérieur, Claudia Schmidt, lors d’un récent colloque à Berlin. L’idée est que si on fait brûler une voiture, c’est un attentat, mais que si on en fait brûler 100, c’est un acte politique.»

La «gentrification»… Ce mot désignant le phénomène urbain d’embourgeoisement d’un quartier populaire est nouvellement apparu dans le débat politique allemand. Et dans de nombreuses villes, essentiellement en ex-RDA, les autonomes allemands ont fait de la lutte contre cette mutation sociale leur grand cheval de bataille. A Berlin, le phénomène a déjà transformé Mitte, le cœur historique de la capitale, laissé à l’abandon par le régime communiste et profondément délabré au début des années 90, après la réunification. Prenzlauer Berg, l’ex-repaire des intellectuels est-allemands a suivi. Ces deux zones, autrefois bon marché, ont perdu 80% de leur population d’origine. A Prenzlauer Berg, les étudiants fauchés de l’après-réunification ont pris pied dans la vie active. Leurs besoins (crèches, écoles de qualité, logements confortables) se sont modifiés au même rythme que leurs ressources et le montant des loyers.

pyromanes. Aujourd’hui, c’est Friedrichshain et Kreuzberg, abritant les derniers squats berlinois, qui sont à leur tour touchés. L’agence de recherches sur le développement urbain Asum vient de révéler les conséquences de dix années de recherches portant sur les environs de la gare de Ostkreuz à Friedrichshain. «Seuls 10% des habitants vivent ici depuis plus de quinze ans, insiste le rapport. Deux tiers des habitants ont déménagé au cours des six dernières années. Comme beaucoup des habitants gagnent bien leur vie, le revenu moyen de ce quartier, jadis défavorisé, est aujourd’hui supérieur à la moyenne de la ville. Les loyers ont suivi : la moyenne est de 5,42 euros le mètre carré, soit 40 centimes de plus que la moyenne berlinoise. Et la forte fluctuation des locataires favorise la hausse des loyers : les loyers de plus de 7,50 euros le mètre carré, voire 10 euros ne sont pas rares.»

En juin, les autonomes annonçaient sur Internet le lancement de leurs «semaines d’action» pour «créer de nouveaux espaces libres dans une ville menacée de gentrification». Pour eux, il s’agissait alors de lutter contre «la revalorisation capitalistique de Berlin par le biais de luxueuses rénovations d’immeubles délabrés». Mettre à feu les voitures de ces nouveaux capitalistes ou lancer un cocktail Molotov contre la façade d’immeubles de luxe seraient les moyens que justifierait la fin. La police semble dépassée, faute de ressources. A ce jour, seuls quatre pyromanes potentiels ont été arrêtés. Mais pas un seul n’a pu être condamné, faute de preuves suffisantes, ce qui ne serait possible qu’en cas de flagrant délit. Or il suffit de quelques secondes pour mettre feu à un véhicule.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Ven 8 Jan - 22:29

Citation :
Dakar-2010: un groupe anarchiste dit vouloir viser le rallye au Chili
AFP 08.01.10 | 03h14

La police chilienne va enquêter sur le message d'un groupe anarchiste jusque là inconnu, qui a indiqué, dans un communiqué transmis jeudi à une radio de Santiago, vouloir viser le rallye Dakar-2010, actuellement dans le nord chilien à Iquique. Dans un message transmis à la Radio Bio-Bio, le "groupe Antonio Ramon Ramon", du nom d'un anarchiste du début du 20ème siècle, affirme vouloir viser le "Dakar, spectacle des puissants" sur sa partie chilienne, comme il dit avoir tenté de le faire, apparemment sans effet, sur sa partie argentine. "Le silence de la pampa et du désert ont étouffé nos pas: mais nous avons défini la prochaine attaque", indique le communiqué. La police de Santiago a déclaré jeudi soir à l'AFP ne pas être courant d'une menace sur le Dakar-2010, mais va enquêter, et a communiqué avec les policiers accompagnant le rallye. Le groupe "Ramon Ramon" est inconnu. Mais des milieux anarchistes au Chili ont revendiqué ces dernières années, sous des noms changeants évoquant des anarchistes passés, plusieurs attentats mineurs à l'explosif, visant souvent des banques, qui n'ont fait que des dégâts matériels, parfois des blessés légers. Une centaine d'explosions de ce type ont été enregistrées depuis 2004, les dernières en date en novembre, devant un hôtel et deux banques de Santiago, où les engins artisanaux, à chaque fois de faible puissance, ont explosé à l'aube, ne causant que de faibles dégâts matériels. La police a calculé que des revendications ont utilisé ces dernières années une trentaine de noms distincts d'anarchistes passés, chiliens ou étrangers.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Dim 7 Fév - 21:54

Citation :
Une sortie au cinéma qui tourne mal
Léna Lutaud
05/02/2010 | Mise à jour : 12:15 |


Des spectateurs, qui avaient acheté des billets pour regarder un dessin animé de Walt Disney, ont été contraints par des policiers de quitter la salle car un enfant de moins de 3 ans les accompagnait.

Samedi matin au cinéma UGC Ciné cité les Halles à Paris, 11 heures. À la caisse, six adultes accompagnés de neuf enfants achètent leurs billets pour le nouveau Disney, La Princesse et la Grenouille . Au contrôle, l'employée demande l'âge des petits. La plus jeune a 2 ans et 10 mois. «Du coup, l'entrée nous a été refusée», témoigne l'un des pères, Éric Bordron. Le groupe passe outre.

Après les publicités, la lumière s'éteint mais le film ne démarre pas. Au lieu de l'univers féerique attendu, ce sont des policiers qui débarquent, torche en main, éclairant le visage des spectateurs rang par rang jusqu'à ce que l'ouvreuse désigne les trois familles récalcitrantes. À la sortie, «nous avons été encerclés par une dizaine d'autres policiers, matraques en évidence», assure Éric Bordron. Les gamins pleurent. «Pour éviter de finir au commissariat, nous avons quitté les lieux. Nous avons perdu nos cent euros car UGC a refusé de nous rembourser.»

L'exploitant a en fait respecté l'article 198 de l'ordonnance de préfecture de police de Paris du 1 er janvier 1927, toujours en vigueur : «Toute entrée est interdite aux enfants de moins de 3 ans.» Il est vrai le son est souvent trop fort pour les tout-petits et leur attention ne dépasse pas trente minutes. Si nul n'est censé ignorer la loi, il serait quand même judicieux de la rappeler à l'entrée des salles. Surtout celles qui projettent des films pour enfants.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Mar 16 Fév - 2:29

poutine aime le rap, mais pour ce qui est du punk ...

Citation :
21/08/2009 / RUSSIE
Poutine n'aime pas les punks

Pas étonnant que l'on ne trouve pas le groupe punk PTVP à la télé russe quand on connaît les paroles de leur dernière chanson : "Ne l'écoutez pas [Poutine], un cochon trouvera toujours de la merde pour se rouler dedans". L'un de nos Observateurs, pro-Kremlin, explique toutefois que cela n'a rien à voir avec la politique.

Le punk a quasiment disparu des médias russes depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000. La semaine dernière, l'un de nos Observateurs expliquait même que les fans de ce type de musique venaient d'être ajoutés à une liste d'individus "extrémistes" qu'il convient de surveiller.

Ce bannissement a poussé de nombreux groupes punks vers une musique plus consensuelle, mais pas PTVP (The Last Tanks in Paris). Et depuis qu'une dépêche de l'AFP a traduit les paroles de leur chanson anti-Poutine, les médias occidentaux ne jurent que par ce groupe.

La chanson qui fait allusion à Vladimir Poutine s'appelle "La pute du FSB" (le FSB a succédé au KGB). Ses paroles vont droit au but :

Il vous ment toujours

Il ne faut pas l'écouter

Poutine, Poutine, Poutine,

Un cochon trouvera toujours de la merde pour se rouler dedans.

Dans son répertoire, le groupe a d'autres chansons où il s'en prend au Premier ministre russe. Sur cette vidéo, on les voit chanter par exemple "God save Poutine" dans un club de Moscou, en novembre 2007. Avant de commencer, le chanteur, Alexeï Nikonov, récite quelques vers à propos de Poutine, "le rat".

uri Jakor est membre de Nashi, un mouvement de jeunes activistes pro-Kremlin.

Je n'aime pas les PTVP, mais pas à cause de leurs prises de position politiques : ce qui me dérange, ce sont leurs paroles en général. Une de leurs chansons les plus connues commence par "J'ai fait un trou dans ma main avec un tire-bouchon" (Я проткнул себе руку шилом). De tels propos peuvent sembler normaux en France étant donné l'histoire littéraire particulière du pays (des poètes comme Charles Baudelaire), mais pour la Russie, c'est trop radical.

On ne les a pas censurés parce qu'ils sont contre le gouvernement, mais parce que ce sont des punks. Et en Russie, c'est simple, on ne laisse pas passer les punks à la télévision ou à la radio. Le genre de musique qui passe à la télévision russe, c'est ce qu'on voit sur MTV ou des concerts de pop officiels. Même le plus grand groupe russe de punk Grazdanskaya Oborona n'est jamais passé à la télévision.

La seule musique punk qui est diffusée, c'est celle de groupes comme Korol I Shut [un groupe de pop-punk dont les textes s'inspirent de la mythologie]. Et ce n'est pas du vrai punk.

De toutes façons, PTVP et son leader Alexeï Nikonov ont choisi cette image d'opposants au gouvernement seulement pour gagner de l'argent. Un punk ne peut pas être en accord avec le gouvernement : c'est un punk. Comme ils ne sont pas dans la capitale, ils ne peuvent pas vendre de la pop ou du R'n'B. Donc, pour gagner leur vie, ils ont trouvé un autre créneau : ils font des concerts de rock dans des clubs hors de prix de leur ville, Saint-Petersbourg. PTVP fait un ou deux concerts dans les meilleurs clubs de cette ville tous les mois.

Et ce n'est même pas le premier groupe anti-gouvernement. Yuri Shevchuk, le leader du groupe de rock le plus populaire de Russie, DDT, chantait en 2002 "Poutine fait le tour du pays, mais on est dans la merde". Il voulait faire naître une révolution Orange en Russie.

La seule raison pour laquelle ce groupe attire l'attention, c'est qu'une grande partie de la presse cherche à présenter Poutine comme un dictateur. Et bien que ce ne soit pas vrai, les journalistes s'en fichent. Je ne pense vraiment pas que PTVP apprécie moins Poutine que les Sex Pistols appréciaient la reine d'Angleterre ou que Georges Michael apprécie Tony Blair."

http://smotri.com/video/view/?id=v153305fb4b

http://www.izo.com/2009/08/russian-rockers-rage-against-putin-afp.html

Concert à Londres. Vidéo postée ici. Les paroles ont été traduites par Ostap Karmodi :

Bonjour Beslan, Bonjour Tchétchénie, bonjour les flics, bonjour mon pays

Mon pays libre, mon pays libre, mon pays libre, un million de kilomètres de merde

Bonjour Nord-Ost, bonjour Moscou, bonjour le peuple, bonjour mon pays

Mon pays libre, mon pays libre, mon pays libre, un million de kilomètres de merde.


Beslan fait référence au massacre, en 2004, de 200 enfants par des séparatistes tchétchènes dans la ville de Beslan, en Ossétie du Nord.
Nord-Ost fait référence à la prise d'otages organisée par des séparatistes tchétchènes dans un théâtre de Moscou, en 2002. Plus de 100 otages y avaient trouvé la mort.

http://observers.france24.com/fr/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
polux

avatar

Nombre de messages : 4005
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Lun 22 Fév - 15:23

Tiens, un article d'un magazine téloche rital sur un documentaire sur un bar romaniste et communiste (stal', en fait) qui se trouve en plein coeur de Rome et que j'ai eu l'occasion de fréquenter. Faut que je réussisse désormais à trouver ce documentaire, ça va pas être simple. La Roma qui n'est plus qu'à 5 points de l'inter !!!! Le match dans 15 jours à Milan contre l"AC et celui à l'Inter à la fin du mois de mars vont être cruciaux. Ca va être auch' !

P.S. Plus précisément, il s'agit de la page télé du journal (controversé) de La Roma, Il Romanista.

http://www.ilromanista.it/pdf/ilRomanista051129TKNc7FA0.pdf

Et puis si vous aimez chanter, je vous laisse ce lien : vous pourrez reprendre en coeur l'hymne de La Roma (écrite par Venditti, chanteur romaniste et communiste) en karaoké sur de splendides images du championnat 2000-2001 remporté par les giallirossi ! C'est pas beau, ça? Viva Totti ! Forza Roma !

http://www.youtube.com/watch?v=1xigDH384K0&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Articles intéressants   Jeu 25 Fév - 19:00

Oui ca existe vraiment, Non c'est pas un Fake, oui c'est Etrange et ca s'appelle un BlobFish.
C'est un "poisson" protégé donc n'esperez pas l'avoir un jours chez vous il est en voix de disparition.
Ca ne se mange pas, sa reproduction est lente, et sa santé plutot fragile.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Blobfish

le Blobfish est l'animal le plus laid au monde.

Spoiler:
 

Mr Blobfish a beau etre tres laid il en est pas moins la mascotte d'une classe de médecine.

Citation :
What’s a blobfish?

The Blobfish inhabits the deep waters off the coasts of Australia and Tasmania. Due to the inaccessibility of its habitat, it’s rarely seen by humans.A tradition since 1975, the medicine class of 2012 has been named after the muscleless, blobfish.
That’s right, blobfish. It is considered by listverse.com to be one of the ten ugliest creatures on the planet.

A simple Google search helped the second-year medical students choose this specimen as the name of the incoming class.

“When faced with the important task of naming the class of 2012, the class of 2011 knew exactly what they needed to do. So into the Google search field went world's ugliest animals,” says Natarie Liu, president, class of 2011.

When it came to making the final choice between all of the “ugly” animals, it was a process of elimination. The class of 2011—better known as the kakapos which are huge, fat, smelly, flightless, nocturnal parrots—did two rounds of voting; the first with a short list of many really ugly animals, then a second round with the top contenders including blobfish, aye ayes, and sea squirts.

The blobfish will take its place among the growing MD Menagerie. The Faculty of Medicine began naming its classes in 1975 when a professor became frustrated with the MD class and called them “a bunch of turkeys”. The name stuck and so did the tradition. The turkeys named the class of ‘76 the beavers, and the beavers, in turn, named the class of ’77 the toads. In recent years however, the animals chosen have been a bit less common and much less flattering. For example, the class of ’04 are the taphozous (a type of black-bearded tomb bat–although they had a less flattering description of themselves) while the class of ’05 are the candirus (a parasitic, fresh water catfish that allegedly invades the human urethra).
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Mer 10 Mar - 22:28

Citation :
5,000 militants de la paix juifs et arabes se sont rassemblés à Jérusalem Est contre les colons
Publié 7 mars 2010

From Communist Party of Israel

Environ 5,000 militants de la paix juifs et arabes se sont rassemblés ce soir (samedi, le 6 mars), avec parmi eux plusieurs membres du Hadash (le Front Démocratique pour la Paix et l’Égalité – le Parti communiste d’Israël) dans le Scheik palestinien Jarrah le voisinage à Jérusalem Est pour protester contre l’implantation des Juifs dans le secteur et l’évacuation de familles arabes de leurs maisons.


Les protestataires se sont réunis sur un terrain de football dans le voisinage en agitant des drapeaux israéliens et palestiniens avant de marcher vers le Tombeau de Simon Juste. Dans le rassemblement, un membre du Parti communiste d’Israël, MK Dov Khenin a déclaré que « n’importe quel accord politique exigera la division de Jérusalem et que ces implantations sont destinées à empêcher à la paix . » Les protestataires brandissaient des bannières Rouges et des drapeaux palestiniens et ils chantaient « Stop à la destruction de maisons » et « Il n’y a aucune sainteté dans une ville occupée. » Des Milliers de militants de la paix juifs et arabes se sont rassemblés la nuit venue au Scheik Jarrah

Pendant les derniers six mois passés, un groupe de militants de la paix israéliens a manifesté chaque vendredi dans le voisinage de Jérusalem Est, en protestant contre l’occupation de maisons palestiniennes par des colons.

La semaine dernière, les manifestants ont demandé à la police de Jérusalem la permission de tenir un grand rassemblement dans la rue menant à une maison occupée, pour protester contre les colons et monter un spectacle avec les résidants palestiniens du voisinage. Plusieurs familles palestiniennes de Scheik Jarrah ont été expulsées dans des derniers mois au profit des colons israéliens. Les expulsions ont provoqué des manifestations qui ont été réprimées par la police qui a arrêté des douzaines de militants de la paix israéliens.

La police a refusé d’autoriser le rassemblement et a au lieu de cela a autorisé une réunion beaucoup plus petitesur un terrain de football à 300 mètres de la maison. Les manifestants ont dit que le terrain était entouré par un mur, on ne peut rien voir de l’extérieur et il est entièrement isolé de la zone proche de la maison en litige, qui est le centre principal de la protestation.

Les juges de Cour suprême ont été trés critiques de la décision de police de Jérusalem de cette semaine pour avoir refusé la demande des manifestants. « La police s’arroge le droit d’agir comme 30 ans en arrière » a dit le President de la Cour suprême Dorit Beinisch durant les délibérations.

http://socio13.wordpress.com

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Dim 11 Avr - 21:33

Citation :
L'US Army demande pardon après le massacre d'Afghans

Deux femmes enceintes, une adolescente et deux hommes ont été tués lors d'un raid de l'armée américaine le 12 février dernier. Un commandant des forces spéciales américaines a procédé à un rituel pachtoune et égorgé un mouton pour obtenir le pardon d'une famille, qui a perdu cinq membres en février lors d'un raid. Une première pour l'armée américaine.

En quelques semaines, la famille afghane d'Haji Sharabuddin a eu droit à deux visites de l'armée américaine. Lors de la première, il y a deux mois à peine, les soldats ont tué cinq membres de son clan. Mais jeudi, c'est pour s'excuser de cette bavure que des militaires américains ont franchi le seuil de cette maison du sud-est de l'Afghanistan. Une première pour l'armée américaine, en guerre dans ce pays depuis fin 2001.

L'affaire commence le 12 février dernier lorsque deux femmes enceintes, une adolescente et les deux fils de Sharabuddin l'un policier, l'autre procureur sont tués dans la nuit par des tirs lors d'un raid, dont les auteurs ne sont pas immédiatement identifiés. Vingt-cinq membres de la famille sont alors réunis dans la maison de Sharabuddin pour célébrer une nouvelle naissance dans le clan. A l'époque, l'Otan assure que les victimes n'ont pas été tuées lors du raid, mais que les soldats ont découvert les corps des femmes «ligaturés, baillônés et sans vie». Avant de se rétracter en mars suite à une enquête du Times qui prouvait que ces déclarations étaient fausses.

Une «terrible erreur»

Les enquêteurs afghans accusent depuis les troupes américaines d'avoir retiré les balles des corps et d'avoir ensuite menti à leurs supérieurs. Des allégations que l'Otan a réfutées, refusant de parler d'une opération de camouflage. Pourtant, jeudi, le vice-amiral William McRaven, un des commandants des Forces spéciales américaines, a reconnu devant les survivants de la famille que ces morts constituaient une «terrible erreur», rapporte le Times vendredi.

«Je suis le commandant des soldats qui ont accidentellement tué vos parents. Je suis venu ici pour vous présenter mes condoléances. Je suis aussi là pour vous demander votre pardon pour cette terrible tragédie, a expliqué le vice-amiral, reconnaissant pour la première fois officiellement l'implication des Forces spéciales américaines dans le raid de Khataba, près de Gardez.

Un rituel tribal en guise d'excuse

Mais pour rattraper cette bavure, l'armée américaine a décidé que les excuses verbales ne suffisaient pas. Elle a donc voulu réaliser un rituel tribal nanawate au cours duquel un mouton est sacrifié contre la porte de la demeure de son adversaire. Dans le code d'honneur pachtoune, exécuter un tel sacrifice équivaut à lui demander son pardon. Le vice-amiral McRaven est donc arrivé devant la maison de Sharabuddin en compagnie de deux moutons. Pendant qu'une des deux bêtes était gardée à l'extérieur de la maison, un mollah a récité une prière. Un soldat muni d'un couteau s'est alors mis à genoux, pour égorger le mouton.

«Je sais que les troupes étrangères sont venues en Afghanistan pour nous aider, pour nous protéger, nous apporter la sécurité et qu'ils ne sont pas là pour nous tuer», a assuré Sharabuddin, insistant pour que justice soit faite. «Je me fiche de l'argent», a-t-il confié plus tard au Times, alors qu'il venait de recevoir une enveloppe d'environ 30.000 dollars de la part de l'Otan. Selon Sharabuddin, les troupes américaines ont attaqué sa maison après avoir reçu de mauvais renseignements de la part d'un de ses ennemis. Il souhaite donc que les Etats-Unis affrontent la justice internationale et que l'espion soit puni. Et de conclure : «Quand ils l'auront livré, je pourrai alors prendre ma décision. Et peut-être alors que je leur pardonnerai.»

Le Figaro

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Ven 30 Avr - 20:59

Citation :
Marée noire: la Floride décrète à son tour l'état d'urgence

La nappe de pétrole provoquée par l'explosion d'une plateforme dans le golfe du Mexique a atteint dans la nuit les côtes de Louisiane, laissant présager l'une des pires marées noires de l'histoire des Etats-Unis, où elle a été déclarée «catastrophe nationale». Après la Louisiane, l'état d'urgence a également été déclaré en Floride.

En déclarant l'état d'urgence, la Floride peut recevoir l'aide du gouvernement fédéral afin de faire face à une éventuelle catastrophe naturelle. La nappe de pétrole pourrait toucher les côtes de Floride dès lundi. Les comtés touchés par cette mesure -Escambia, Santa Rosa, Okaloosa, Walton, Bay y del Golfo- se situent dans le nord-ouest de la Floride.

Avec 800.000 litres de pétrole s'échappant chaque jour du puits de pétrole creusé par la plateforme qui a sombré le 22 avril, la catastrophe pourrait dépasser en ampleur celle de l'Exxon Valdez, la pire de l'histoire américaine, en 1989 au large de l'Alaska.

Poussée par de forts vents de sud-est, les premières plaques de pétrole ont touché jeudi soir les marais proches de l'embouchure du Mississippi, a déclaré à l'AFP Billy Nungesser, responsable de la commune littorale de Plaquemines Parish. La circonférence de la nappe était évaluée au total à environ 960 km.

Les marais côtiers de Louisiane constituent un sanctuaire pour la faune, en particulier les oiseaux aquatiques. «Pour les oiseaux, c'est le pire moment: c'est la période de la reproduction et de la nidification», a observé Melanie Driscoll, de l'association écologiste Audubon Society.

Des barrages flottants ont été déployés sur près de 50 km pour tenter d'endiguer la nappe de pétrole. Mais pour Bobby Jindal, gouverneur de cet Etat déjà sinistré par le passage en 2005 de l'ouragan Katrina, ce dispositif est insuffisant.

Bobby Jindal a décrété jeudi l'état d'urgence et demandé le déploiement de 6.000 réservistes de la Garde nationale. Le gouvernement américain a décrété la marée noire «catastrophe nationale», ce qui permet l'utilisation de moyens venant de tout le pays.

La nappe de pétrole menace aussi les Etats du Mississippi, d'Alabama et de Floride. La marée noire est «le pire des scénarios imaginables pour les pêcheurs de crevettes, les éleveurs d'huîtres et de crabes, et pour les pêcheurs en général», affirmait jeudi Brent Roy, qui loue des bateaux de pêche à Venice, en Louisiane, l'une des communes les plus menacées.

L'installation, exploitée par le groupe pétrolier britannique BP à 70 km des côtes, a coulé après une explosion et un incendie survenus deux jours plus tôt. Onze personnes sont portées disparues.

BP, mis en cause jeudi par l'administration américaine, «assume toute la responsabilité de la marée noire et la nettoiera», a indiqué vendredi une porte-parole du groupe, précisant que le britannique paierait des dommages et intérêts aux personnes touchées par la marée noire en mesure de «présenter des plaintes légitimes».

L'agence d'évaluation financière Fitch Ratings estime que le nettoyage de la marée noire pourrait coûter 2 à 3 milliards de dollars. Deux plaintes ont déjà été déposées contre BP par des éleveurs de crevettes.

Après la marée noire de l'Exxon Valdez - 38.800 tonnes de pétrole déversées dans la mer - ExxonMobil avait déboursé près de 3,4 milliards de dollars pour nettoyer les sites pollués, mettre fin aux procédures pénales et indemniser plus de 32.000 professionnels de la mer.

Un proche de Barack Obama a déclaré vendredi que l'administration américaine n'autoriserait pas de nouveaux forages pétroliers en mer tant que n'auront pas été établies les causes de l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon.

Le président Obama avait troublé nombre de ses partisans et les écologistes en annonçant en mars la fin d'un moratoire sur l'exploitation pétrolière en mer, dans l'espoir de rallier des soutiens à une loi de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

(Source AFP)- Libé

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Ven 30 Avr - 21:25

Palin préfère les forages pétroliers aux ours polaires
http://www.lefigaro.fr/elections-americaines-2008/2008/10/29/01017-20081029ARTFIG00061-palin-prefere-les-forages-petroliers-aux-ours-polaires-.php

Obama cède aux républicains sur le forage en mer
http://www.terra-economica.info/Obama-cede-aux-republicains-sur-le,9514.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Articles intéressants   Mer 25 Mai - 14:16

Citation :
Les très bons comptes de l’immigration
Les immigrés sont une excellente affaire pour l’Etat français : ils rapportent une grosse douzaine de milliards d’euros par an et paient nos retraites.
02.12.2010 | Juan Pedro Quiñonero | ABC

Les immigrés sont une très bonne affaire pour l’économie française : ils reçoivent de l’Etat 47,9 milliards d’euros, mais ils reversent 60,3 milliards. Autant dire un solde positif de 12,4 milliards d’euros pour les finances publiques, qui ne représente pourtant que la part monétaire de transferts bien plus importants. Dans ce pays de 64,7 millions d’habitants, 6,5 millions de Français comptent au moins un immigré dans leur famille. Les chiffres de l’immigration légale sont très fluctuants. En France, on recense environ 5,3 millions de résidents étrangers avec leurs familles.

Le écrits du Pr Xavier Chojnicki sur immigrationUne équipe de chercheurs de l’université de Lille, sous la direction du Pr Xavier Chojnicki, a réalisé pour le compte du ministère des Affaires sociales une étude sur les coûts de l’immigration pour l’économie nationale. Travaillant sur des chiffres officiels, les chercheurs ont décortiqué tous les grands postes de transfert des immigrés. Il en ressort un solde très positif. Les chercheurs ont remis leur rapport en 2009, au terme de trois ans d’études. Les 47,9 milliards d’euros que coûte l’immigration au budget de l’Etat (2009) sont ventilés comme suit : retraites, 16,3 milliards d’euros ; aides au logement, 2,5 milliards ; RMI, 1,7 milliard ; allocations chômage, 5 milliards ; allocations familiales, 6,7 milliards ; prestations de santé, 11,5 milliards ; éducation, environ 4,2 milliards.

De leur côté, les immigrés reversent au budget de l’Etat, par leur travail, des sommes beaucoup plus importantes : impôt sur le revenu, 3,4 milliards d’euros ; impôt sur le patrimoine, 3,3 milliards ; impôts et taxes à la consommation, 18,4 milliards ; impôts locaux et autres, 2,6 milliards ; contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) et contribution sociale généralisée (CSG), 6,2 milliards ; cotisations sociales, environ 26,4 milliards d’euros.

UNIVERSITE Lille 2 - droit : Politique d'immigration et DIP: l'exemple de la polygamie (document pdf, 1 Mo)A ce solde positif de quelque 12,4 milliards d’euros il faut ajouter d’autres revenus pas toujours monétaires, mais d’une grande importance sociale et économique : les immigrés occupent l’immense majorité des emplois dont les Français ne veulent pas, et 90 % des autoroutes ont été et sont construites et entretenues avec de la main-d’œuvre étrangère. Sans immigrés, les prix à la consommation (produits agricoles et autres) seraient bien plus élevés, la main-d’œuvre étrangère étant bien moins payée.

Lecture : Économie politique des migrations, les écrits de Xavier ChojnickiLa comptabilité réalisée par les chercheurs de l’université de Lille fait ressortir aussi de profonds changements sociaux. Majoritairement jeunes, les immigrés sont de grands consommateurs : comme nous venons de le voir, ils versent environ 18,4 milliards d’euros à l’Etat sur leurs dépenses personnelles, notamment en TVA. Les immigrés ont modifié en profondeur le sport et les arts populaires français : la grande majorité des footballeurs de haut niveau sont issus de l’immigration, et les artistes d’origine immigrée, noirs et maghrébins, peuplent le Top 50 de la chanson populaire.

Parallèlement, de nombreux métiers, en particulier dans les services, ne fonctionnent en France que grâce à l’immigration. Plus de la moitié des médecins hospitaliers dans les banlieues sont étrangers ou d’origine étrangère. Pas moins de 42 % des travailleurs des entreprises de nettoyage sont des immigrés. Plus de 60 % des ateliers de mécanique automobile de Paris et de la région parisienne appartiennent à des mécaniciens et petits entrepreneurs d’origine étrangère.

Dans un domaine aussi crucial que l’avenir du système des retraites, les immigrés jouent un rôle des plus favorables. Le très officiel Comité d’orientation des retraites est parvenu à cette conclusion : “L’entrée de 50 000 nouveaux immigrés par an permettrait de réduire de 0,5 point de PIB le déficit des retraites.”

Xavier Chojnicki commente ces résultats en ces termes : “Il s’agit d’un processus historique lié à la structure de la population immigrée, majoritairement jeune. Comme ils sont peu qualifiés, les immigrés sont très souvent au chômage. Mais ils dépensent aussi beaucoup et sont très entreprenants. Les pensions que nous versons aux retraités sont plus que compensées par la consommation et les cotisations sociales que paient les plus jeunes, parmi lesquels on trouve des gens très dynamiques.”

Courrier International

Citation :
Selon l’Institut national d’études démographiques (INED), l’immigration a baissé en France depuis les années 1970. Les flux migratoires vers la France ont été importants dans les années 1950 et 1960. L’Hexagone compte une proportion d’étrangers (11 %) comparable à ses voisins : 13 % en

Allemagne, 10 % au Royaume-Uni. Parmi les pays européens, l’Espagne est un cas particulier puisque l’immigration y est récente, remontant aux années 1990. Entre 2002 et 2007,
quelque 600 000 migrants sont arrivés chaque année en Espagne, pays qui était lui-même, avant cela, un pays d’émigration. Les Etats-Unis, avec 42,8 millions d’immigrés, soit 13 % de la population, sont le premier pays d’accueil des étrangers à l’échelon mondial.

http://www.ined.fr/fr/tout_savoir_population/videos/immigration_en_france/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Articles intéressants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Articles intéressants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un éditorial intéressant
» J'ai fait un rêve... et une discussion qui avait donné lieu à des posts forts intéressants
» Sites intéressants
» Quelques liens intéressants...
» « Si je bois, c'est pour rendre les autres intéressants. » (Alistair)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Loisirs-
Sauter vers: