Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 GREVE GENERALE LE 10 MARS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
natty



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: GREVE GENERALE LE 10 MARS   Jeu 24 Fév - 13:28

JO 2012 : les syndicats maintiennent la manif du 10 mars

Les organisations refusent de reporter le mouvement pour cause de visite du CIO, malgré l'appel de l'UMP et de l'UDF.
Par François WENZ-DUMAS
jeudi 24 février 2005 (Liberation - 06:00)

de syndicale la polémique est devenue politique. L'UMP Ile-de-France et l'UDF Paris ont demandé hier aux syndicats de reporter leur journée d'action prévue le 10 mars, jour de la visite de la commission du Comité international olympique (CIO) chargée d'évaluer la candidature de Paris à l'organisation des Jeux de 2012. Le sénateur Roger Karoutchi, président du groupe UMP au conseil régional d'IDF, a ouvert le feu en demandant aux syndicats de «reporter de quelques jours» les manifestations. Il a appelé le maire de Paris et Jean-Paul Huchon, le président (PS) de la région, à faire de même.

«Coup de pouce». Le sénateur des Hauts-de-Seine a rappelé que «la grève des éboueurs de Marseille en 2003, pendant la visite du comité organisateur, avait, selon lui, privé la ville de l'organisation des régates de la Coupe de l'America». Le président de l'UDF Paris, Didier Bariani, a demandé «un coup de pouce des organisations syndicales à la candidature de Paris, en déplaçant simplement leur mouvement à un autre jour». Cela, a-t-il estimé, «conforterait leur image de partenaires sociaux pleinement responsables». Le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, aurait volontiers accepté cette solution, qu'il avait lui-même préconisée (Libération d'hier). Mais les autres syndicats s'y opposent. «Aussi bien du côté de la CGT que du côté de FO, on s'est très rapidement entendu pour le dire : on ne change pas la date», a tranché hier René Valladon (FO), expliquant : «On ne voit pas pourquoi on perturberait le CIO. On va faire en sorte que tout le monde puisse défiler sans le perturber.» La CGT rappelait, de son côté, que «la date avait été fixée en lien avec le calendrier parlementaire» et qu'elle était «prévue depuis de nombreuses semaines». La CFDT a donc retiré sa proposition de choix d'une autre date, constatant que «les organisations syndicales n'étaient pas d'accord entre elles». Elle a confirmé que «la CFDT sera présente».

«Béton». A gauche, on dédramatise. «Paris n'est pas en apesanteur, dans un pays qui ne vit pas», a expliqué Jean-Paul Huchon. «C'est la vie, c'est normal, et les membres du CIO qui viennent pour écouter, entendre, savent bien que ça existe», a-t-il ajouté, rappelant que «le droit de grève est un droit constitutionnel, celui de manifester aussi». «Le climat social relève d'un gouvernement et des syndicats. Notre rôle à nous n'est pas de faire pression mais d'expliquer à la commission que nous sommes béton sur tous les aspects de la candidature», a conclu le président socialiste. La journée d'action du 10 mars pourrait être très suivie à la SNCF. La fédération CFDT cheminots a rejoint hier les quatre autres fédérations (CGT, SUD Rail, FO et CFTC) et appelé à la grève. Les autonomes de la FGAAC, deuxième syndicat de conducteurs à la SNCF, ont annoncé le dépôt d'un préavis de grève «reconductible» à partir du 3 mars.
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: GREVE GENERALE LE 10 MARS   Jeu 24 Fév - 14:43

Delanoë est pour le droit de grêve, mais il doit être dégoûté que ça se passe le jour où les membres du CIO font passer l'oral à Paris. J'ai entendu il y a quelques jours qu'il tentait quand même de faire reporter la grêve pour plus tard avec les syndicats.
Il ne peut pas désapprouver publiquement ce mouvement car il souhaite se présenter aux élections présidentielles de 2007. Et pour ça, il a besoin de la gauche "protestataire". Dur la diplomatie.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
natty



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: GREVE GENERALE LE 10 MARS   Jeu 24 Fév - 16:08

Newo a écrit:
Delanoë est pour le droit de grêve, mais il doit être dégoûté que ça se passe le jour où les membres du CIO font passer l'oral à Paris. J'ai entendu il y a quelques jours qu'il tentait quand même de faire reporter la grêve pour plus tard avec les syndicats.
Il ne peut pas désapprouver publiquement ce mouvement car il souhaite se présenter aux élections présidentielles de 2007. Et pour ça, il a besoin de la gauche "protestataire". Dur la diplomatie.

Delanoë soutient
le droit de manifester


Le maire de Paris a affirmé à propos de la journée d'actions du 10 mars, que la démocratie ne pouvait pas "s'arrêter de vivre", à cause de la visite du Comité international olympique. François Fillon a demandé de "faire en sorte qu'il n'y ait pas d'interférence" entre la visite du CIO et la grève.

http://permanent.nouvelobs.com/social/20050222.OBS9445.html

francherment, je n'appartient pas au ps ni ou pc.... mais je vais faire de mon mieux et si c'est le 10 mars et bien tant mieux.........LA FRANCE DANS LA RUE 8)
Revenir en haut Aller en bas
Une Autonome



Nombre de messages : 351
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: GREVE GENERALE LE 10 MARS   Jeu 24 Fév - 19:26

préparez vos cagoules :face:
Revenir en haut Aller en bas
natty



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: GREVE GENERALE LE 10 MARS   Jeu 24 Fév - 20:09

Lutte Ouvrière n°1908 du 25 février 2005

b]Journée du 10 mars : public-privé, tous ensemble [/b]

Toutes les confédérations syndicales appellent à une journée de grèves et de manifestations, dans le privé comme dans le public, le jeudi 10 mars. Même la CFDT après bien des tergiversations s’est ralliée, pour l’heure du bout des lèvres, à cette journée, la présence ce jour-là de la délégation olympique chargée d’étudier la candidature de Paris lui servant de prétexte à son peu d’empressement. En tout cas, tant mieux si de plus en plus de syndicats annoncent qu’ils participent à cette journée.

Les syndicats de cheminots, CGT, FO et Sud Rail, ont annoncé qu’ils déposaient un préavis de grève, ainsi que les syndicats CGT, FO, FSU, UNSA et CFTC de la Fonction publique. Les syndicats enseignants appellent aussi de leur côté, appuyés même par la principale fédération de parents d’élèves, la FCPE, qui veut faire du 10 mars une journée «école morte». Enfin, la CGT Métallurgie a indiqué s’être fixé comme objectif de faire descendre dans la rue 140000 métallos.

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, déclarait lundi 21 février dans une interview au journal Libération: «Nous avons eu un réel succès le 5 février. (...) Nous avons un devoir de suite, en créant des moments de coordination aidant les salariés des entreprises à percevoir qu’ils ne sont pas seuls dans leur coin à agir ou à attendre des réponses à leurs revendications. La journée du 10 mars, avec arrêts de travail, va permettre de pousser plus fort.» C’est vrai, et il est heureux que les journées des 19 et 20 janvier et du 5 février ne soient pas restées sans lendemain. Mais on attend encore que les confédérations syndicales, y compris la CGT, expliquent à l’ensemble des travailleurs quel plan elles comptent mettre en œuvre pour faire céder un gouvernement et un patronat qui ne seront sensibles qu’à une épreuve de force. Il ne s’agit pas de répéter périodiquement, au coup par coup, des «journées d’action». Chacune ne peut avoir un sens que si elle est conçue comme une étape dans la mobilisation des travailleurs, qui leur redonne confiance en leurs propres forces. Le 10 mars doit être une étape dans cette direction, et ce serait aux dirigeants syndicaux, Thibault compris, de l’expliquer et d’en convaincre leurs militants et les travailleurs.

Mais, quoi qu’il en soit, il est bien sûr dans l’intérêt de tous les travailleurs que cette journée du 10 mars soit un succès. Les raisons de se mobiliser ce jour-là ne manquent pas. En ce qui concerne les salaires tout d’abord, cela fait des années que les salariés du privé comme du public voient leur pouvoir d’achat chuter. La revendication des salaires sera donc évidemment mise en avant. À titre d’exemple, la fédération CGT de la Métallurgie réclame une hausse de 8% des salaires. Le problème de l’emploi est une autre raison de se mobiliser. Les licenciements continuent de plus belle. La précarité explose, y compris dans le secteur public. Des emplois sont supprimés par milliers dans l’éducation, dans les hôpitaux et les transports, dans des secteurs pourtant utiles à la population. Enfin, les patrons cherchent à faire travailler plus, et gratuitement.

La journée du 10 mars sera une occasion d’affirmer que cette situation n’est pas une fatalité économique, car les patrons ont de l’argent, l’explosion des profits de la plupart des grandes entreprises, dont les médias ont fait l’étalage tout récemment, le prouve. Les patrons ont de quoi payer des augmentations de salaire. Ils ont de quoi embaucher, ce qui permettrait de répartir le travail entre tous, et ainsi de diminuer les cadences. Et de son côté le gouvernement aurait aussi de quoi embaucher dans les services publics, s’il ne consacrait pas une part énorme de son budget à financer des cadeaux de toute sorte au patronat.

Toutes ces revendications sont communes à l’ensemble des travailleurs, quelle que soit leur corporation, qu’ils soient du public ou du privé. Aussi il est dans l’intérêt de tous de faire la sourde oreille aux propos démagogiques qui visent à faire croire à l’existence d’une catégorie prétendument privilégiée de salariés, de balayer les divisions, entretenues par les syndicats eux-mêmes parfois, comme la CFDT qui parlait au départ de centrer la journée du 10 sur le privé, et de se retrouver ensemble dans les grèves et dans la rue.

La journée du 10 mars est une occasion de se montrer nombreux et unis, et ainsi de contribuer à redonner confiance aux travailleurs pour une véritable contre-offensive contre le patronat et le gouvernement. Il faut s’en saisir.
Revenir en haut Aller en bas
natty



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: GREVE GENERALE LE 10 MARS   Ven 4 Mar - 18:55

tous les syndicats appellent à maintenir la gréve générale pour le 10 MARS

SALUT A TOI SKIN COMMUNISTE
SALUT A TOI PUNK ANARCHISTE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GREVE GENERALE LE 10 MARS   Aujourd'hui à 16:42

Revenir en haut Aller en bas
 
GREVE GENERALE LE 10 MARS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faust -Fénelon - Garnier - mars 2010
» tremplin rock'a'guda (demo avt 15 dec et finale 19 mars)
» 30 Seconds to mars: Un nouveau clip complètement dément! [Diverses sources]
» Routes du rock - Circulaire -Newsletter – Numéro 86 – mars 2010
» 30 Seconds To Mars est désormais sur PING

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: