Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Grèce 2008 ... et plus si affinités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Sam 13 Déc - 4:15

Citation :
Manifestation à Paris en solidarité avec les jeunes Grecs
Quelque 300 personnes ont manifesté vendredi soir à Paris à proximité de l'ambassade de Grèce, en solidarité avec la "génération 600 euros", a constaté une journaliste de l'AFP.


Rassemblés à l'appel d'organisations de l'Education et de gauche, les manifestants se sont massés à quelques centaines de mètres de l'Arc de Triomphe et à proximité de l'ambassade, dont les forces de l'ordre leur barraient l'accès.

Ils ont tenté d'avancer, mais ont été repoussés sans ménagement par les forces de l'ordre.

Le leader d'extrême-gauche Olivier Besancenot, à la tête du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) qui doit voir officiellement le jour en janvier, participait au rassemblement.

"Au-delà de l'indignation légitime de ce qui se passe en Grèce, on souhaitait faire entendre l'inquiétude des jeunes en France. Sans faire de parallèle douteux entre les situations politiques en France et en Grèce, la génération 600 euros de Grèce a bien des similitudes avec la génération CPE", a déclaré à la presse le président de l'organisation étudiante Unef, Jean-Baptiste Prévost.

Le contrat première embauche (CPE) est un contrat-jeunes que le gouvernement avait été contraint de retirer en 2006 après deux mois et demi de mobilisation des syndicats, des étudiants et des lycéens, descendus dans la rue par centaines de milliers.

Les "600 euros" sont une référence au salaire mensuel de jeunes actifs grecs.

Des militants du NPA brandissaient une pancarte sur laquelle on pouvait lire: "A bas le terrorisme d'Etat en Grèce et vive le peuple grec en lutte".(afp)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Sam 13 Déc - 4:21

Citation :
Communiqué de l’Ecole Polytechnique d’Athènes (videos)
mercredi 10 décembre 2008 (00h21)
5 commentaires

Voici la traduction du communiqué de l’Ecole Polytechnique d’Athènes

L’ETAT ASSASSINE

Le samedi 6 Décembre 2008, est assasiné le camarade de 15 ans Alexandros Grigoropoulos par la balle d’un policier à Exarhia.

Contrairement aux déclarations des complices à l’assassinat, politiciens et journalistes, il s’agit pas d’un "incident isolé" mais de l’explosion de la répression étatique qui de manière systématique et organisé cible ceux qui résistent, ceux qui s’insurgent, les anarchistes-antiautoritaires.

C’est le point culminant du terrorisme étatique qui s’exprime à travers le renforcement des mécanismes de répression, leur armement grandissant et l’augmentation de pourcentage de violence qui exercent, le principe de "tolérance zéro", la propagande de criminalisation et de calomnie de ceux qui luttent. C’est ce principe qui prépare l’espace pour l’intensification de la répression, qui demande le compromis, qui arme les mains des assassins en uniforme.

La violence acharnée face à ceux qui luttent sert comme exemlpe et à comme objectif la terrorisation de tous, pour imposer la soumission.

C’est une partie de l’attaque globale de la part de l’état et du patronat à toute la société, pour imposer des nouveaux termes de exploitation et de répression, pour affermir le control et la répression. Des écoles et des universités, jusqu’aux bagnes du salariat avec des centaines des morts par les "accidents du travail" et les pénibles conditions de vie pour une partie de la population ; des frontières avec des mines, des pogroms et des assassinats des immigrés, des "suicides" des gens dans les prisons et les commissariats jusqu’aux "détonations accidentelles" pendant l’oppression des résistances locales, la démocratie montre son visage.

Du premier moment que la nouvelle de l’assassinat est connue, des manifestations sauvages commencent au centre d’Athènes, sont occupés l’école Polytechnique, la fac d’Eco+Commerce et la fac de Droit et il y a des attaques contre des cibles de l’Etat et du Capitalisme dans beaucoup d’endroits. Manifestations, rassemblements et attaques se font à Théssalonique, à Patras, à Volos, à Chania, 0 Iraklio, à Giannenna, à Komotini et à beaucoup d’autres villes. A l’avenue Patision les affrontements durent toute la nuit. Dehors l’Ecole Polytechnique, les CRS utilisent des balles en plastique.

Le Dimanche 7/12 des milliers de personnes marchent vers le Commissariat Central d’Athènes en attaquant les forces de police et il y a des affrontements très intenses dans les rues du centre ville qui dûrent jusqu’à tard dans la nuit. Nombreux sont les blessés et les arrêtés par la police.

Nous continuons l’occupation de l’Ecole Polytechnique qui a démarré le samedi soir en créant un espace de rencontre pour toute personne qui lutte et en créant encore un stable foyer de résistance dans la ville. Aux barricades, aux occupations des universités, aux manifestations et aux assemblés générales on garde vivante la mémoire d’Alexandros, mais aussi de Michalis Kaltezas et de tous les camarades assassinés par le Pouvoir, en renforçant la lutte pour une société sans maîtres ni esclaves, sans des polices, armées, prisons et frontières.

Les balles des assassins en uniforme, les passages à tabac et les arrestations des manifestants, la guerre avec des armes chimiques par l’armée policière, ne vont pas imposer la terreur et le silence mais deviennent les causes pour que les cris de la lutte pour la liberté se renforcent contre le terrorisme étatique, pour qu’on quitte la peur, pour qu’on se rencontre -de plus en plus- aux chemins de l’insurrection. Pour que notre rage les noie !

Le terrorisme ne nous arrête pas.

Libération immédiate de tous les arrêtés de samedi et de dimanche (6-7/12/08)

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article75847

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Sam 13 Déc - 4:35

X-files
http://fr.youtube.com/watch?v=oomNzKCAsXs

Vidéos musicales
http://fr.youtube.com/watch?v=hfWE9h9Xg7o
http://fr.youtube.com/watch?v=h17K20d7zaI
http://fr.youtube.com/watch?v=mSxEAFLZVuo
http://fr.youtube.com/watch?v=tQzyLLv2m0g

Tristes résultats
http://fr.youtube.com/watch?v=NyC4GNNLXAo

Pub détournée
http://fr.youtube.com/watch?v=gbxKP7oliXM

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Sam 13 Déc - 4:41

Citation :
La mouvance anarchiste fait exploser la colère des jeunes grecs


Les violences urbaines commises dimanche et lundi ( lire notre article ) en Grèce après la mort d'un adolescent tué par la police illustrent la combativité et la capacité d'organisation de la mouvance anarchiste active dans les principales villes du pays. Dès la bavure connue, samedi soir, de petits groupes de jeunes, casqués et cagoulés, se sont répandus dans les centres des grandes villes du pays, s'en prenant aux devantures de banques, vitrines de magasins et voitures en stationnement tout en bombardant les forces de l'ordre de projectiles en tous genres.

Comptant selon les estimations de 2.000 à 3.000 personnes, la mouvance anarchiste est coutumière en Grèce de ce genre d'actions, qui émaille régulièrement les manifestations étudiantes ou les grands rassemblements syndicaux, souligne le criminologue Ioannis Panoussis. "Il y a un mécanisme bien rodé en place", dont la rapidité de réaction a beaucoup gagné avec Internet et les téléphones portables, estime-t-il, mais "cette fois, c'est parce qu'il y a eu rencontre avec une colère spontanée de la jeunesse que les incidents ont pris une telle ampleur".

Manque d'efficacité policière

L'activisme anarchique a été "le détonateur d'une sorte d'explosion sociale due à l'insécurité économique affectant beaucoup de jeunes, chômeurs ou mal payés", juge pour sa part l'avocat Dimitris Beladis, expert en guérilla urbaine. Lundi, l'ensemble des médias estimait que les autorités avaient fait le mauvais choix, en choisissant dans un premier temps de ne pas faire intervenir les forces de l'ordre, laissant le champ libre aux casseurs. Pour Ioannis Panoussis, cette option "reflète la tolérance, dont l'activisme anarchiste ou d'extrême gauche semble souvent jouir en Grèce, alors qu'il est tenu pour responsable depuis des années de fréquents petits attentats incendiaires contre des cibles publiques, diplomatiques et économiques". "Les autorités entendent prévenir ainsi plus de radicalisation", dans un pays où la jeunesse reste très politisée, et où la méfiance envers les représentants de l'ordre reste forte, héritée d'une histoire qui a vu se succéder les régimes autoritaires jusqu'à la dictature des colonels (1967-74), estime Ioannis Panoussis.

En dépit du démantèlement en 2002 et 2003 des deux groupes historiques, actifs depuis le retour de la démocratie, le terrorisme d'extrême gauche reste d'actualité dans le pays. Le groupe Lutte révolutionnaire, considéré comme le plus dangereux, a été inscrit sur la liste des organisations terroristes par l'Union européenne, après huit attentats à Athènes depuis 2003, dont l'un à la roquette contre l'ambassade des États-Unis en janvier 2007.

Face à cette menace, comme à la violence de rue, les experts grecs et étrangers mettent souvent en cause un manque d'efficacité policière, fruit d'une formation insuffisante, d'une mauvaise planification des opérations et du carcan législatif qui entoure le maintien de l'ordre. Les forces de l'ordre se sont ainsi vu refuser le droit d'utiliser quelque 300 caméras de surveillance mises en place pour les Jeux olympiques d'Athènes en 2004, mais dédiées, depuis, au seul contrôle de la circulation automobile. Par ailleurs, le droit d'asile universitaire, qui ne permet aux forces de l'ordre de franchir l'entrée d'une faculté qu'à l'issue d'une procédure exceptionnelle, offre aussi des sanctuaires aux fauteurs de troubles, à Athènes et à Salonique, en plein centre-ville.

Le Point

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Sam 13 Déc - 4:44

Citation :
Grèce - "Ce sont des émeutes de l'inégalité sociale"

Propos recueillis par Fabrice AUBERT - le 08/12/2008 - 21h41

Michalis Spourdalakis est professeur de sciences politiques à l'Université nationale et Capo d'Istria d'Athènes.

LCI.fr : Au-delà de la mort du jeune homme samedi, quelles sont les causes de ces émeutes ?
Michalis Spourdalakis : Ces émeutes sont évidemment très émotionnelles. Toute la mobilisation est liée à la colère contre la police grecque. Elle est généralement très brutale, notamment contre les jeunes et les immigrés. Les incidents se multiplient depuis quelque temps. La mort du jeune homme, samedi soir, n'a été qu'un déclencheur.

Au-delà de cet aspect émotionnel, il y a des raisons plus profondes. Les jeunes et les ouvriers n'ont plus d'espoir : la Grèce est touchée par la crise, les salaires sont très bas, le système scolaire est trop compétitif. En ce sens, ce sont donc des émeutes de l'inégalité sociale qui touchent vraiment tout le pays. Pour la première fois, il y a ainsi des affrontements dans les petites villes et les lycéens attaquent même les postes de police.

LCI.fr : Voyez-vous des similarités avec les émeutes urbaines françaises de 2005 ?
M.S. : Contrairement à la France, elles ne concernent pas les jeunes issus de l'immigration mais seulement des Grecs autochtones, qui ne sont pas victimes de ségrégation raciale. Le jeune tué samedi appartenait ainsi à la classe moyenne supérieure. Il a juste eu le tort d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Mais comme en France, ces émeutes sont le résultat des inégalités sociales et sont l'expression du désespoir de la jeunesse quant à son avenir, notamment sur le plan économique. Sur la forme, elles sont également très spontanées et se sont étendues très rapidement à tout le pays.

LCI.fr : S'agit-il d'une récupération politique de l'extrême-gauche ?
M.S. : Non. Même si les incidents sont partis du quartier dit "anarchiste", ce n'est pas l'extrême-gauche qui mobilise. Les leaders du mouvement proviennent des partis de la gauche parlementaire ou du "forum social". Même le parti communiste, qui n'a jamais été très actif sur le sujet des droits civiques, appelle désormais à manifester.

(...)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Sam 13 Déc - 4:47

Entendus un peu partout (ex : tirs policiers lors des manifs) : pendant les émeutes, les bavures continuent ...

Citation :
Emeutes en Grèce : témoignage de Patras
Publié: décembre 11, 2008, 11:21am CET par jesusparis

Chers amis

Permettez moi de vous dire quelques mots sur ce qu'il s'est passé la nuit dernière ici dans la ville de Patras où j'habite et travaille (j'enseigne à l'université). Les forces de police, accompagnées de groupes d'extrême-droite et soutenue par une foule de commerçants locaux irrités, ont couru après les manifestants, en général de jeunes gens, les ont tabassé et injurié et en ont arrêté un bon nombre. La participation de groupes d'extrême-droite a été confirmée par une déclaration publique faite tôt ce matin par Andreas Fouras, maire de Patras.

Cela s'est passé hier soir après qu'un grand nombre de manifestations ait eu lieu pendant la journée et pendant que la plupart des jeunes gens qui y avait participé stationnaient tranquillement devant un bâtiment de l'université au centre-ville. Au même moment il y avait toujours des barricades en feu dans quelques rues, où auparavant de nombreux manifestants avaient affronté la police, pendant que les plus violents d'entre-eux cassaient des fenêtres et des banques ainsi que quelques magasins de téléphones portables et d'accessoires.

Pendant la poursuite policière qui a suivi, parce que beaucoup de gens au milieu des manifestants étaient des étudiants de l'université, les flics étaient escortés par quelques membres de l'organisation étudiante DAP proche du parti de gouvernement Nea Dimokratia qui a essayé d'identifier des suspects au milieu de jeunes gens marchant dans les rues et a désigné ceux qui étaient considérés comme de dangereux provocateurs.

Tout a commencé samedi soir dernier, quand un gosse de 16 ans, Alexandros-Andreas (Alexis) Grigoropoulos, a été cruellement tué par balles par un flic en colère, contre la voiture duquel le gosse et ses deux copains avaient juste jeté une bouteille et ils avaient envoyé quelques noms d'oiseaux contre les policiers patrouillant dans les rues du quartier d'Athènes Exarchia. Depuis maintenant quatre jours, la ville de Patras avec le reste de la Grèce a été secouée par de grandes manifestations et de violentes émeutes. Lors de ces événements les gens ont protesté contre les violences policières, l'oppression autoritaire de l'Etat , qui aggrave le niveau de vie, la récession qui vient avec la crise financière, les conditions de travail précaires, le dénigrement et la réduction des dépenses dans le système public d'éducation à cause des politiques néo-libérales adoptées par le gouvernement, les discriminations contre les immigrés, les faibles, etc.

En un mot, ces manifestations étaient complètement spontanées - excepté les manifestations d'aujourd'hui dans toutes la Grèce décidées en amont par les deux grandes centrales syndicales pour protester contre les mesures d'austérité prises dans le budget gouvernemental pour l'année prochaine - il n'y avait d'appel à manifester venant d'aucune organisation. Les gens, la plupart du temps des jeunes, se sont rassemblés de leur propre initiative dans les squares et les rues partout en Grèce pour exprimer leur indignation et leur rage pour la mort d'Alexis et appeler à la justice sociale, la liberté et le respect pour la vie humaine menacée par les modèles précaires planifiés de travail et la menace que soit imposé autoritairement un processus politique de dé-démocratisation.

En mémoire d'Alexis et contre l'injustice sociale partout dans le monde.

— Moses Boudourides


Traduit de l'anglais par Gachet, hns-info

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Dim 14 Déc - 3:01

Citation :
Grèce: manifestations d'hommage à l'adolescent tué, échauffourées à Athènes
2008-12-14

Plusieurs manifestations se sont déroulées sans heurts samedi à Athènes et à Salonique en hommage à Alexis Grigoropoulos, l'adolescent tué une semaine plus tôt par un policier, mais en fin de soirée des échauffourées entre jeunes et policiers ont eu lieu dans la capitale.

Ces échauffourées ont opposé les forces de l'ordre et une centaine de jeunes portant des cagoules et des foulards qui venaient de lancer des cocktails Molotov contre un poste de police du quartier athénien d'Exarchia, où le jeune homme avait été tué le 6 décembre.

Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes, qu'ils ont poursuivis dans les rues proches du poste de police.

Des escarmouches ont ensuite opposé tard dans la soirée des dizaines de jeunes et les forces de l'ordre près de l'école Polytechnique, occupée depuis une semaine par des étudiants.

Les jeunes lançaient des cocktails Molotov et d'autres projectiles contre les forces anti-émeutes (MAT) qui répondaient par des gaz lacrymogènes, a précisé le photographe de l'AFP.

Par ailleurs, des inconnus ont jeté des cocktails Molotov contre deux agences de la Banque nationale de Grèce (BNG), une agence d'Eurobank et un bureau du ministère de l'Environnement et des Travaux publics dans le quartier de Patission, provoquant des dégâts matériels (NDLR et sur un commissariat).

A Salonique, deuxième ville du pays, dans le nord, une centaine de jeunes ont brisé les vitres d'un gymnase avant de se réfugier dans les locaux de l'Université.

Peu avant ces incidents, des rassemblements silencieux de jeunes tenant des cierges allumés se sont tenus dans les deux villes pour honorer la mémoire du jeune homme, mort à l'âge de 15 ans.

Dans la capitale, plusieurs centaines de jeunes se sont assis sur l'esplanade de la place centrale de Syntagma, face au Parlement, et ont allumé des bougies sur le sol dans une atmosphère bon enfant. Le rassemblement s'est poursuivi tard dans la soirée.

Trois cents personnes, jeunes et adultes, se sont aussi réunies près du lieu où a été tué l'adolescent. Elles ont allumé des bougies et déposé des fleurs et d'autres objets.

A Salonique, quelque 300 jeunes se sont rassemblés, tenant à la main des cierges allumés, près de la Tour Blanche, le monument emblématique de la ville.

Dans l'après-midi, 300 lycéens de l'établissement où étudiait le jeune Alexis et d'autres écoles d'Athènes avaient déjà organisé place Syntagma un rassemblement assis et pacifique.

Les jeunes, dont certains portaient des fleurs, avaient déployé devant le Parlement deux grandes banderoles sur lesquelles était inscrit "On condamne la violence, il faut désarmer la police" et "06/12/08, Alexis Grigoropoulos, je n'oublie pas".

Quelques heures plus tard, environ 2.000 étudiants se sont regroupés sur la place, massés devant la tombe du soldat inconnu, protégée par un cordon policier, en invectivant les forces de l'ordre.

Un face-à-face tendu a duré plus d'une heure avant que les étudiants ne se dispersent.

La plupart des manifestants étaient des étudiants de l'école Polytechnique et de la faculté de Droit occupées. Ils portaient des banderoles sur lesquelles était inscrit "L'Etat assassine" et "Assassins".

Un tract d'un comité de coordination lycéens-étudiants distribué sur place annonçait de nouvelles manifestations lundi devant la direction de la police et une grande manifestation générale des secteurs de l'éducation jeudi prochain devant le parlement.

A Salonique, une manifestation a réuni quelque 2.000 personnes dans l'après-midi. Il n'y a pas eu de heurts avec les forces de l'ordre qui suivaient discrètement le cortège.

La police a fait état depuis deux jours d'"une baisse de tension" par rapport au début de la semaine, où de violentes échauffourées avaient secoué Athènes et les principales villes grecques.

Sur le plan politique, le Premier ministre Costas Caramanlis, mis à mal par la crise, a exclu vendredi de se retirer ou d'organiser des élections législatives anticipées.

Ses services ont annoncé samedi qu'il se rendrait, malgré la crise, lundi à Chypre pour les obsèques de l'ancien président chypriote Tassos Papadopoulos, décédé vendredi d'un cancer.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Dim 14 Déc - 3:09

Citation :
France 2 voit l’ultra-gauche partout

Par Agnès Rousseaux (10 décembre 2008)

Les militants d’ultra-gauche sont de retour… Pas de panique, c’est en Grèce que France 2 les a retrouvés. Mardi 9 décembre, journal télévisé de 20H. Dans son introduction, David Pujadas prend soin de préciser que les jeunes qui manifestent en Grèce ne sont « pas tous des casseurs ».

Le reportage décrit tout d’abord le « face-à-face très tendu entre des groupes de jeunes manifestants et les forces de l’ordre », puis va à la rencontre de jeunes filles de 16 ans, qui expriment leur ras-le-bol « face à une société qui selon elles ne leur promet aucun avenir ». Le journaliste continue : « Dans leur sac, pas d’oranges [munitions de manifestants], mais une nouvelle arme préparée à la maison tôt ce matin : des œufs pourris ». Plutôt inoffensives, donc.

Mais le reporter enchaîne : « Parmi les manifestants, on trouve énormément de jeunes. Certains tiennent un discours d’ultra-gauche ». On entend alors les paroles d’un de ces jeunes d’ultra-gauche que France 2 a déniché : « On ne sera jamais libres, ils sont tous corrompus » . Et sa voisine ajouter : « On n’a pas de gouvernement ». Le jeune manifestant conclut : « On n’a pas de gouvernement, c’est la faute au grand capital. On est tous des esclaves des banques. » Effectivement, un discours très extrémiste qui a de quoi faire peur…

http://www.bastamag.net/spip.php?article305

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Dim 14 Déc - 4:51

René Binamé en photos
http://www.dailymotion.com/video/x7pvf6_grce-meute-solidarit_news

http://www.dailymotion.com/video/x7pvzp_emeutes-en-grece-3_news

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Lun 15 Déc - 2:25

http://www.dailymotion.com/video/x7qbz4_grce-hommage-alex_news

Je remets la vidéo car elle a été supprimé sur YouTube. heureusement que je l'avais enregistré.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Lun 15 Déc - 4:03

http://www.dailymotion.com/video/x7p43w_itw-ev-grece
http://www.dailymotion.com/video/x7pfw9_greece-bears-evidence-to-weeks-of-r_news
http://www.dailymotion.com/video/x7pjrz_anarchy-in-greece_news
http://www.dailymotion.com/video/x7o63h_emeutes-en-grece-7-decembre-2008_news
http://www.dailymotion.com/video/x7o13k_clashes-continue-in-athens_news

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Lun 15 Déc - 4:23

Citation :
Nouvelle nuit de violence à Athènes

Alors que le calme semblait revenu samedi après-midi, des dizaines de jeunes se sont affrontés aux forces de l’Ordre dans la soirée.


Après une semaine de manifestations violentes provoquées par la mort d’un jeune abattu par la police le 6 décembre à Athènes, des échauffourées ont eu lieu entre jeunes et policiers dans la nuit de samedi à dimanche à Athènes et à Salonique, où la tension demeure. Samedi après-midi, pourtant, le calme semblait revenu dans les cortèges et rassemblements qui ont eu lieu à Athènes et Salonique.

Les affrontements ont débuté dans la capitale tard samedi soir lorsqu’une centaine de jeunes portant des cagoules et des foulards ont lancé des cocktails Molotov contre un poste de police du quartier athénien d’Exarchia, où Alexis Grigoropoulos a été tué.

Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les jeunes, qu’ils ont poursuivis dans les rues avoisinantes.

Les heurts se sont poursuivis jusqu’à 02h30 du matin (00h30 GMT) entre des dizaines de jeunes et les policiers près de l’école Polytechnique occupée depuis la mort de l’adolescent.

Répétant des scènes quasi-quotidiennes depuis le 6 décembre, les jeunes lançaient des cocktails Molotov, mettaient le feux à des poubelles et érigeaient de petites barricades vite démantelées par les policiers.

Par ailleurs, des inconnus ont jeté dans la nuit des cocktails Molotov contre une succursale de la banque grecque Eurobank, dans le quartier de Panormou, provoquant des dégâts à l’entrée de l’agence et à un distributeur de billets.

Deux voitures de luxe ont aussi été incendiées.

Des inconnus avaient déjà lancé des cocktails Molotov samedi soir contre deux agences bancaires et un bureau du ministère de l’Environnement et des Travaux publics dans le quartier de Patission, provoquant des dégâts matériels.

Selon la police, 86 interpellations ont été effectuées à Athènes pendant la journée de samedi et dans la nuit.

A Salonique, deuxième ville du pays, dans le nord, une centaine de jeunes ont brisé les vitres d’un gymnase avant de se réfugier dans les locaux de l’Université.

Peu avant ces incidents, des rassemblements silencieux de jeunes tenant des cierges allumés s’étaient tenus dans les deux villes pour honorer la mémoire du jeune homme, mort à l’âge de 15 ans.

A Salonique, quelque 300 jeunes s’étaient rassemblés près de la Tour Blanche, le monument emblématique de la ville.

A Athènes, des jeunes, dont certains portaient des fleurs, avaient déployé devant le Parlement deux grandes banderoles sur lesquelles était inscrit: «on condamne la violence, il faut désarmer la police» et «06/12/08, Alexis Grigoropoulos, je n’oublie pas».

Quelques heures plus tard 300 personnes, jeunes et adultes, se sont réunies près du lieu où a été tué l’adolescent. Elles ont allumé des bougies et déposé des fleurs et d’autres objets.

D’autres lycéens et étudiants qui s’étaient rassemblés pacifiquement samedi soir sur l’esplanade de la place centrale de Syntagma, face au Parlement, en déposant des bougies sur le sol, ont quitté les lieux à l’aube.

Un comité de coordination lycéens-étudiants a appelé, dans un tract distribué samedi à Athènes, à de nouvelles manifestations lundi devant la direction de la police et à une grande manifestation des secteurs de l’éducation jeudi devant le Parlement.

Le Premier ministre Costas Caramanlis a exclu vendredi de se retirer ou d’organiser des élections législatives anticipées.

Malgré la crise qui l’a mis à mal, il ne change rien à son programme et est attendu lundi à Chypre pour les obsèques de l’ancien président chypriote Tassos Papadopoulos, décédé vendredi d’un cancer.

(Source AFP)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Lun 15 Déc - 4:50

http://www.non-fides.fr/


Chronologie de la solidarité internationale avec les incendiaires grecs.

Mises à jour quotidiennes.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Lun 15 Déc - 19:48

de retour de quelques jours à Athènes...


en attendant le texte (que j'espère pondre vite...)




un truc de malade, c'était beau, à en chialer (j'en ai chialé d'ailleurs), les courses dans la nuit, les oranges que tu choppes direct sur l'arbre, 17°c, les ami-e-s, une ville où presque pas une banque n'est intacte, les molotov dans la nuit...


brrrr, que le retour est dur



(n'hésitez pas, allez y avant que le retour à la normale)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Lun 15 Déc - 19:49

ΜΠΑΤΣΟΙ
ΓΟΥPΟΥΝΙΑ
ΔΟΛΟΦΟΝΟΙ



(j'allais oublier l'essentiel)


flics
cochocns
assassins

(et ça se prononce, "batssi, gourounia, volofoni")
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Gonzo



Nombre de messages : 2384
Age : 35
Localisation : Santa Belgica
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Lun 15 Déc - 20:09

volfoni, c'est pas des frères dans les tontons flingueurs d'ailleurs?
Revenir en haut Aller en bas
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Lun 15 Déc - 20:13

Gonzo a écrit:
volfoni, c'est pas des frères dans les tontons flingueurs d'ailleurs?


volfoni dans les tontons mais volooooofoni in greek mon cher ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Gonzo



Nombre de messages : 2384
Age : 35
Localisation : Santa Belgica
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Lun 15 Déc - 20:19

Damned, encore une énigme non résolue par moi même :eye:
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Lun 15 Déc - 23:29

Ubi, le texte, écrit le rapidement. Puis lâche des photos ;)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Mar 16 Déc - 1:37

Ubi, je ne sais pas si tu as lu mon mp durant ton séjour grec, mais sais-tu par hasard qui chante sur ce diaporama ?
http://www.dailymotion.com/video/x7qbz4_grce-hommage-alex_news
Merci.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Mar 16 Déc - 13:56

Petites remarques.
Les vidéos postées sont des informations visuelles de ce qui se passent dans des rues grecques. Toute la Grèce ne s'enflamme pas, en tout cas moins que les mega incendies de l'année dernière.
Des liens peuvent avoir été supprimés car ils ne répondaient pas à la charte de l'hébergeur)
Toutes les vidéos, ou séquences se trouvent dans une vidéo, postées ne datent pas de cette année. On retrouve aussi des images de manifestations violentes des années précédentes (comme les manifs contre la réforme universitaire fin 2006 et début 2007).
Évidemment, il est interdit de reproduire les actes visualisés sur le territoire français. Voire au-delà. Ca donnerait un ulcère à Monsieur Sarkozy qui s'inquiète d'une possible explosion sociale dans les prochains mois, crise financière oblige.
Tout ceci était à dire.

Solidarité de jeunes londoniens avec arrestation en prime.
http://www.dailymotion.com/video/x7qq32_solidarity-with-revolt-in-greece-at_news
http://www.dailymotion.com/video/x7pc6s_grce-emeute_news

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Mar 16 Déc - 18:40

http://www.dailymotion.com/video/x7qufi_soutient-manif-greek_news

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Mar 16 Déc - 18:49

Citation :
Un journal télévisé interrompu par un groupe de jeunes
NOUVELOBS.COM | 16.12.2008 | 15:30

Un groupe de jeunes a interrompu pendant quelques minutes, mardi 16 décembre en début d'après-midi, le journal télévisé de la chaîne publique NET.
Les jeunes sont apparus à l'écran, portant, sans dire un mot, une banderole sur laquelle était inscrit "Arrêtez de regarder, sortez dans la rue", ont constaté des journalistes de l'AFP.
La chaîne qui diffusait une retransmission d'un discours au Parlement du Premier ministre Costas Caramanlis, a alors interrompu son programme et diffusé de la publicité avant de rétablir le programme sans aucune explication sur l'interruption.

"Acte de violence qui dépasse les limites de la démocratie"


Quarante cinq minutes plus tard, le directeur de la chaîne Net, Christos Panagopoulos, "a dénoncé" en direct "cet acte de violence qui dépasse les limites de la démocratie".
"Je m'excuse auprès du peuple grec pour cet incident", a-t-il indiqué, en expliquant qu'un groupe de jeunes "avait envahi pendant quelques minutes le plateau et le studio de la télévision, permettant le déploiement pendant une minute de leur banderole" avant de quitter sans incident les lieux.
La Grèce est secouée depuis plus d'une dizaine de jours par une série de protestations de jeunes à la suite de la mort d'un adolescent par un policier à Athènes, le 6 décembre.
Outre les manifestations quotidiennes, une série d'attaques contre des commissariats de police ou des établissements publics ont eu lieu alors que des centaines d'établissements scolaires et universitaires restaient occupés mardi par des élèves et des étudiants. (avec AFP)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Mar 16 Déc - 19:21

http://www.boston.com/bigpicture/2008/12/2008_greek_riots.html



et non, je ne sais pas qui chante newo...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Mar 16 Déc - 20:04

Merdouille ...
Et de bien belles photos sur le lien au-dessus. J'aime particulièrement la photo avec la main ensanglantée tenant des dossiers, et en arrière-plan (flou) les boucliers de la police.
Et on attend toujours ton texte, Ubi.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grèce 2008 ... et plus si affinités   Aujourd'hui à 5:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Grèce 2008 ... et plus si affinités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Vote] Grèce - MTV Hit List
» 11 Mai 2008 - Doooooom Over Paris
» Corso de Firminy 2008
» fanf'oiron 2008
» [T] 22-23-24.03.2008 : Europa Park

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Manifs-
Sauter vers: