Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La technologie rapproche les hommes... de la morgue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Ven 14 Sep - 21:33

Citation :
L'agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) cherche à s'y retrouver parmi les études contradictoires sur les rayonnements électromagnétiques. A la demande du ministère de l'Ecologie et de la Santé, l'Afsset va faire la synthèse des connaissances sur les dangers du Wi-Fi ou de la télévision mobile personnelle. Alors que les rayonnements GSM se situent dans des fréquences de 900 ou 1800 mégahertz, un terminal en mode Wi-Fi « émet des ondes pulsées à 2450 Mhz, la fréquence optimum pour agiter les molécules d'eau ». D'où, selon Michèle Rivasi, présidente du Criirem, des interrogations sur son « impact sur l'eau présente dans la peau ou le liquide céphalo-rachidien qui baigne le cerveau ». Le Criirem (Centre de recherche et d'informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques) avait mis en garde cet été contre des risques possibles provoqués par des téléphones mobiles hybrides, GSM/Wi-fi, portés contre la peau du visage ou tenus à la main. Dans un rapport publié le 31 août, un groupe de travail international avait lui « recommandé d'installer des liaisons avec fils, alternatives à la Wi-Fi, particulièrement dans les écoles et les librairies afin que les enfants ne soient pas soumis à des niveaux élevés de radiofréquences avant que les impacts sur la santé soient mieux compris ».
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Lazare

avatar

Nombre de messages : 858
Localisation : Belsch
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Ven 14 Sep - 22:18

Zabos a écrit:
La technologie rapproche les hommes... de la morgue
Ce n'est pas très honnête comme formulation, ça.
Ne pas confondre toute les technologies.
Il y en a pas mal, des technologies, qui ont plutôt contribué à rallonger la vie, non ?

M'enfin...
Que le wifi soit agressif pour l'organisme ne m'étonne pas trop.

Ce qui est sûr, c'est le GSM est agressif pour l'organisme. Bien qu'il y ait encore des gens pour dire qu'on en n'est pas certain.

Moi, j'en suis certain : GSM = gamme de fréquence des micro-ondes...


***********************************************
Quant au projet wifi dans les parcs parisiens, en place depuis quelques mois, il est clair qu'on aurait pu se poser des questions.
D'autant que plusieurs se doutaient que l'impact de l'opération serait moyen.
Portable à l'extérieur ? S'il y a du soleil, tu ne vois plus rien. Et s'il pleut...
Peut-être que ça se développera peut-être si le public achète le matos adapté.

M'enfin, Paris projette... dans sa course à l'innovation, contre les grandes villes du monde.
Et ça évite d'aller au MacDo avec son portable...
Revenir en haut Aller en bas
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Ven 14 Sep - 23:13

Ouais mais rallonger la vie et améliorer la vie, c'est pas forcément la même chose...

M'enfin... c'est un titre de topic, au moins, je suis sûr qu'il sera plus lu que "La technologie c'est pas bien sauf des fois c'est bien mais ça dépend, dès fois ça tue, mais dès fois ça tue pas".

Vu que je suis un sale "teaser", comme dirait l'aut'...

Hé hé.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Moujik Looping

avatar

Nombre de messages : 2515
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Ven 14 Sep - 23:24

le problème ce n'est pas la technologie mais l'être humain...

s'il n'y avait que des Zabos sur la terre avec une technologie digne d'un film de science-fiction où d'un claquement de doigt on pourrait réduire en cendre la planète... et ben. il ne se passerait rien... tous les Zabos n'utiliserait pas cette facette obscure de la technologie.... point barre..

enfin je le connais pas plus que cela le père Zabos mais bon j'espère ne pas me tromper :o)
Revenir en haut Aller en bas
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Sam 15 Sep - 1:32

Ça dépend, tu peux m'avoir du liquide kosovar?

(on s'comprend...)
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Moujik Looping

avatar

Nombre de messages : 2515
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Sam 15 Sep - 14:01

à la fête aux bimbo ?
Revenir en haut Aller en bas
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Sam 15 Sep - 14:06

Arf j'y serai pas, le train c'est reuch sa mère, et je suis absolument dégoûté, mais par contre je paye les frais de port si besoin, par contre (et le service aussi bien entendu...)(tiens je vais essayer d'aller à Pristina au printemps en parlant de Kosovo, si je trouve un bus pas cher...)(et si j'ai pas de boulot d'ici là...)
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Niétro
Invité



MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Dim 23 Sep - 2:12

Quelqu'un peux m'expliquer comment on fait une maison avec une croix dedans sans lever le crayon ???


Revenir en haut Aller en bas
nikros

avatar

Nombre de messages : 1975
Localisation : Dans mon trou (d'bite)
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Dim 23 Sep - 4:06

Tu commence par faire un N apres tu trace le trait du haut, puis le toit, la deuxieme barre de la croix et enfin tu ferme le carré
Revenir en haut Aller en bas
http://troudbitindustry.propagande.org/
Niétro
Invité



MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Dim 23 Sep - 14:23

yahouuuu merciiiii krokroooos !!!
Revenir en haut Aller en bas
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Ven 19 Oct - 14:21

Citation :
La « mission Olivennes » sur le piratage a déjà dégagé trois points de consensus, dont la mise en place d’un filtrage des téléchargements illicites et d’un système d’avertissement des pirates.

Les défenseurs des libertés sur Internet peuvent préparer leur nouveau combat. Lentement, l’idée de filtrer les échanges de fichiers « peer-to-peer » fait son chemin. Evoquée parmi d’autres pistes lors du lancement de la « mission Olivennes », qui vise à trouver des mesures contre le piratage, cette mesure technique émerge désormais parmi les trois points de consensus dévoilés vendredi par la ministre de la Culture. Concrètement, comme cela vient d’être imposé à Tiscali en Belgique, les FAI français pourraient être obligés de bloquer l’accès aux serveurs de téléchargement de fichiers piratés. « La nécessité de poursuivre plus avant les travaux sur la question du filtrage des contenus illicites, qui apparaît comme une piste prometteuse pour l’avenir » fait encore l'objet « d’importantes incertitudes techniques et juridiques », résume toutefois prudemment le ministère.

Autre mesure polémique : le système d’avertissement automatique. Là aussi, le ministère de la Culture avance en terrain miné, d’autant qu’un système comparable, la « riposte graduée », a été retoqué par le Conseil constitutionnel lors du débat sur la loi Dadvsi. Il n’empêche, « la mise en oeuvre, inspirée d’exemples étrangers, notamment américain et britannique, d’un système d’avertissement en cas de téléchargement illégal et de sanction proportionnée à la gravité des actes en cas de récidive » figure parmi les points de consensus. Néanmoins, le patron de la Fnac, Denis Olivennes, en charge de la mission, souligne qu’il faut encore répartir « les responsabilités entre les représentants des ayants droit, les fournisseurs d’accès à Internet et les pouvoirs publics ». En clair, définir celui qui sera chargé du mauvais rôle et devra détecter puis sanctionner les internautes. Les fournisseurs d’accès, notamment, militent pour la mise en place d’une autorité publique qui surveillerait les réseaux.

Pour faire passer la pilule répressive, la mission Olivennes a retenu une troisième piste, plus consensuelle : « la recherche d’assouplissements, au bénéfice des consommateurs, des modalités de téléchargement légal des fichiers, s’agissant notamment de l’interopérabilité (DRM) et de la rapidité de mise à disposition des œuvres (chronologie des médias) ». Seulement, cette fois, c’est du côté des fournisseurs d’accès et des ayants droit que ça coince. « Les fournisseurs d’accès attendent des initiatives fortes et immédiates, les ayants droit, pour leur part, demeurant partagés », a expliqué Denis Olivennes à la ministre de la Culture. Christine Albanel, néanmoins, a « salué les premiers résultats de cette concertation ». Les auditions doivent s’achever à la fin du mois.

Source: L'Expansion
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Ven 19 Oct - 17:55

Gonzo-dans-les-banalités a écrit:
Chouette article qui met en relation la novlangue de Orwell et son application actuelle avec google.

http://www.uzine.net/article1960.html
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Mar 30 Oct - 23:47

Citation :
On n’arrête pas le progrès. Même lorsqu’il recoupe les pires cauchemars orwelliens. En Angleterre, un lycée teste depuis quelques mois un système d’identification des élèves par un procédé de radiofréquence. Grâce à une puce RFID intégrée directement dans les uniformes, les professeurs et les surveillants peuvent savoir en temps réel que le petit Jack est arrivé en retard ou que Joshua vient de passer par la cantine. Interrogé par la presse britannique, le proviseur de la Hungehill School de Doncaster, dans le Yorkshire, assure que ce système déjà testé aux Etats-Unis, loin d’être intrusif, est hautement bénéfique. Les dix élèves qui le testent depuis mai sont volontaires, rappelle-t-il, tandis que leurs parents y sont totalement favorables. D’où l’idée de l’étendre bientôt à tout l’établissement, voire ensuite à d’autres écoles du pays. Ce à quoi s’opposent vigoureusement des parents de l’association « Leave Them Kids Alone » (laissez ces enfants tranquilles), qui rappellent que ces procédés sont d’habitude réservés aux criminels.

Source: L'Expansion.com
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Jeu 1 Nov - 15:00

Citation :
« On a fait le calcul macabre que, pour obtenir les mêmes résultats que la technologie avancée employée pour l’Holocauste, il aurait fallu deux siècles avec la vieille méthode des pogroms ».

Source: Le fascisme en action, Robert O. Paxton, p. 29, se fondant lui-même sur l'étude Destroying the innocent with a clear conscience: a sociopsychlogy if the Holocaust par Joel Dimsdale dans un ouvrage collectif sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Lun 5 Nov - 21:56

Citation :

Macédoine : le lac d’Ohrid sacrifié sur l’autel de la production énergétique ?


Traduit par Ivana Dimitrovska
Publié dans la presse : 9 octobre 2007
Mise en ligne : mardi 23 octobre 2007


Utrinski Vesnik

Le gouvernement macédonien est en train de sacrifier le lac d’Ohrid au nom de la production énergétique. Actuellement, le lac, l’une des merveilles naturelles des Balkans, reçoit moins d’eau qu’il n’en rejette dans le Drin Noir, le cours d’eau qui dessert ensuite plusieurs centrales hydroélectriques macédoniennes et albanaises. Le niveau des eaux serait passé sous le seuil critique. Les écologistes accusent les autorités.

Par Simon Ilievski

Le lac d’Ohrid se vide. Selon des écologistes, 31 mètres cubes d’eau entrent actuellement chaque seconde dans le lac, alors qu’un débit supérieur en sort à Struga, où le lac donne naissance au Drin Noir (Crni Drin).



Le niveau du lac est actuellement un centimètre en-dessous du seuil critique, alors que son débit de sortie est maintenu à plus de 31 mètres cubes par seconde afin de satisfaire les besoins des centrales hydroélectriques situées sur le Drin Noir en Macédoine et en Albanie.

Pour les écologistes, il est trop facile d’accuser la météo. Ils épinglent plutôt la confusion qui règne dans les institutions publiques lorsqu’il s’agit de déterminer à qui revient la compétence de gérer le débit de sortie du lac d’Ohrid. Par ailleurs, ils accusent l’État d’ignorer sciemment les connaissances scientifiques relatives aux dommages que pourrait causer un déversement incontrôlé d’eau hors du lac.

« Cette année a été mauvaise sur le plan hydrologique et cela a des conséquences sur le niveau du lac de Prespa et du lac d’Ohrid. La situation s’aggrave d’autant plus avec l’écoulement d’eau hors du lac. Dans ces conditions, l’État doit respecter les demandes des écologistes et le savoir scientifique », a lancé Ljupčo Grupce le 6 octobre à Struga, lors du Troisième Congrès de l’Association des Écologistes macédoniens. Ljupčo Grupce a 80 ans, dont 60 ont été consacrés au travail scientifique dans le domaine de la biologie et de la protection de l’environnement.

Dépendance énergétique

Les premiers avertissements relatifs à la question datent de... 1971 et du Premier Congrès pour la protection du lac d’Ohrid. Lors de ce congrès et plus encore lors de celui de 1991, les écologistes avaient identifié comme problème majeur le manque de coordination entre le gouvernement et la société publique de production d’électricité de Macédoine.

La situation s’était déjà compliquée suite à la signature d’une convention internationale entre la Macédoine et l’Albanie au début des années soixante. Cette convention contraint la Macédoine à augmenter le débit du Drin Noir lorsque les centrales hydroélectriques albanaises manquent d’eau.

« Il y a un désaccord entre les spécialistes qui demandent le maintien d’un niveau optimal d’eau [dans le lac d’Ohrid] et les hommes politiques qui considèrent le lac comme une simple réserve dont le rôle est de satisfaire le besoin d’eau dans les centrales hydroélectriques en Albanie », explique le professeur Ljupčo Grupce. Il souligne que les lacs sont des œuvres de la nature que l’homme ne devrait pas détruire. Surtout le Lac d’Ohrid qui est sous la protection de l’UNESCO.

Aco Spasenovski, ministre de l’Agriculture, conteste les propos des écologistes. Selon lui, le niveau du lac est contrôlé par le ministère de l’Environnement. Il dément que le niveau soit un centimètre en-dessous du seuil critique. « Si le niveau passe sous le seuil critique, l’écoulement de l’eau sera interrompu », affirme Aco Spasenovski.

Le vice-Premier ministre Zoran Stavreski s’est lui aussi exprimé au sujet du Lac. Il affirme qu’il n’y a plus de déversements d’eau liés aux besoins de l’Albanie. Si ces déversements continuaient, explique-t-il, cela porterait atteinte à la Macédoine.

J'm'y suis baigné au bord de c'lac, y'a un bail. J'y ai même été amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Jeu 8 Nov - 20:06

Ça, c'est un évacuateur de crues... au Québec...

Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Lun 19 Nov - 13:55

Citation :
Comme tout les parents du monde, les géniteurs Hollandais avertissent le plus souvent leurs adolescents de se tenir éloignés de tout trafic de stupéfiants, bagarres nocturnes, ou encore de ne pas organiser de fêtes sauvages en leur absence.

Imaginez la surprise des parents d'un jeune homme de 17 ans qui ont vu débarquer chez eux la police des Pays-Bas pour un vol... de meubles virtuels. Selon la BBC, l'adolescent est accusé d'avoir subtilisé pour 4,000 euros d'e-meubles achetés par leurs propriétaires contre des espèces bien réelles celles-là.

Le supposé cyber-déliquant aurait commis ses forfaits en gang. Cinq garçons de 15 ans ont également été entendus par la police - alertée par l'administration du site - pour la même affaire. Les six larrons sont suspectés d'avoir déplacé le produit de leur larcin dans leur propres appartement virtuels dans un monde qui s'adresse en priorité aux adolescents et qui permet d'aménager leurs espaces personnels, comme dans Second Life (Voir notre dossier). Pour jouer ou décorer leurs appartements, ils sont obligés de rémunérer le site.

Six millions de joueurs

Selon un porte-parole de Sulake cité par la BBC, l'entreprise qui administre le site Habbo : "Les accusés ont obtenu par la ruse les mots de passe de leurs victimes en créant de faux sites sur l'univers Habbo". La pratique était déjà "problématique depuis un moment dans l'univers" mais c'est la première fois que la police du monde réel doit intervenir. Six millions de personnes jouent à l'Hotel Habbo dans 30 pays, dont la France.

Les chocs entre les mondes virtuels et réels promettent de se multiplier. L'économie, le travail et la création de monnaie dans Second Life sont suivis de près par le FBI et le FISC américain tandis que des entreprises y vivent uniquement de la création de meubles ou de bâtiments. Côté criminel, un Chinois a été poignardé à mort en 2005 pour un conflit autour d'une épée de pixels dans un jeu en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Lun 2 Juin - 21:54

Citation :
Grande-Bretagne: caméras partout, résultats nulle part

Par Noé Le Blanc | Chercheur | 30/05/2008 | 15H57

"La vidéosurveillance est inefficace", affirment les criminologues britanniques depuis maintenant plus de dix ans. La Grande-Bretagne, qui compte 4 millions de caméras, constitue un terrain privilégié pour les chercheurs.

Problèmes de positionnement des caméras (trop près, ou trop loin, d’une source de lumière la nuit, par exemple), manque de formation des opérateurs, faible nombre d’écrans de visionnage par caméra (ce qui revient à dire que la plupart des images transmises ne sont tout simplement jamais affichées), les raisons ne manquent pas pour expliquer le bilan calamiteux de la vidéosurveillance.

Paradoxalement cependant, c’est surtout le fait de prêter à la vidéosurveillance une efficacité automatique qui la rend complètement inopérante. Les délits que les caméras sont censées prévenir -du cambriolage au trafic de stupéfiants, en passant par le vandalisme- ne sont ni commis par les mêmes personnes, ni pour les mêmes raisons, ni dans les mêmes circonstances.

Une trop grande quantité d'informations à traiter

Présentée comme une solution "tout-en-un" censée faire baisser la criminalité en général, la vidéosurveillance ne répond en fait adéquatement à aucun désordre en particulier.

Le rapport final du programme de recherche Européen “Urbaneye” résume ainsi la situation:

"La majorité des réseaux de vidéosurveillance visent à prévenir les comportements déviants en exerçant une dissuasion ('deterrence') symbolique mais plus ou moins inopérante ('incompetent'): tandis que les caméras sont très facilement visibles par les surveillés, ceux-ci sont beaucoup plus difficiles à voir pour les surveillants, à cause d’un visionnage irrégulier et de la trop grande quantité d’informations à traiter."

Incapables de faire baisser par elles-même le taux de criminalité, les caméras sont par ailleurs de piètres auxiliaires de police.

Deux chercheurs du Scottish Centre for Criminology indiquent par exemple que pour l’année 1995, les 32 caméras du centre-ville de Glasgow ont contribué à une seule arrestation toutes les 967 heures de surveillance, soit une tous les quarante jours. Les britanniques Clive Norris et Gary Armstrong signalent quant à eux 12 arrestations liées aux caméras sur 592 heures de surveillance dans trois centre-villes.

Pas de relation non plus entre le taux d’élucidation des délits et le nombre de caméras installées: tandis que le quartier londonien de Brent, qui ne dispose que de 164 caméras, possède le meilleur taux d’élucidation du Grand Londres pour 2007 (25,9%), celui de Wandsworth, qui en compte 993, n’atteint pas la moyenne londonienne de 21% de délits élucidés... non plus que ceux de Tower Hamlets (824 caméras), de Greenwich (747), ni de Lewisham (730).

Opposants et défenseurs de la vidéosurveillance surestiment son efficacité

Les chantres de la "vidéotranquillité", comme ceux qui dénoncent un "panoptique moderne" partagent ainsi, selon Norris et Armstrong, "un présupposé commun: celui d’attribuer effectivement à la vidéosurveillance les capacités qu’on lui prête… Ils partagent tous deux une forme naïve de déterminisme technologique: une croyance ingénue au pouvoir de la technologie, que celui-ci soit bénéfique ou maléfique."

Alors, inoffensives, les caméras? Une deuxième génération d’études, baptisées "évaluations réalistes", souligne que l’absence d’influence de la vidéosurveillance sur la criminalité masque ses effets dans la pratique.

Concrètement, le fait de devoir trier rapidement un très grand nombre d’informations pousse les opérateurs à se focaliser "sur une gamme étroite de caractéristiques facilement repérables plutôt que sur des comportements suspects", remarquent les berlinois Leon Hempel et Eric Töpfer. "La limitation sensorielle des écrans", ajoutent-ils, encourage cette attitude en augmentant "la distance entre celui qui observe et celui qui est observé".

Ainsi, selon Norris et Armstrong, 86% des individus surveillés ont moins de 30 ans, 93% sont de sexe masculin, ou, plus révélateur encore, 68% des Noirs soumis à une attention particulière le sont "sans raison apparente".

Le passage à la technologie digitale doit servir à faciliter le vidéo-stéréotypage, avec des procédés tels que la reconnaissance faciale. "De plus en plus de caméras sont reliées à des ordinateurs afin d’utiliser le potentiel de nouveaux algorithmes en termes de reconnaissance d’images", écrivent Hempel et Töpfer.

Devant leur écran, les surveillants opèrent un "tri social" discriminatoire

Cette surveillance discriminatoire n’est pas sans répercussion sur les surveillés. Quand le réseau n’est pas ouvertement conçu pour permettre une gestion des individus "indésirables", le fait que certaines parties de la population fassent l’objet d’une surveillance plus intense conduit de façon mécanique à ce que les interventions les ciblent plus particulièrement.

La vidéosurveillance est ainsi l’instrument d’un “tri social” ("social sorting") qui divise l’espace urbain en zones à la population et aux comportements homogènes. Hempel et Töpfer préviennent:

"Le développement actuel de la vidéosurveillance dans les espaces semi-publics comme les centres commerciaux va signifier une utilisation croissante de l’exclusion comme stratégie principale de contrôle social."

Les études sur le sujet demeurent cependant rares, à cause des fortes réticences des responsables à soumettre leurs réseaux à une inspection. Pourtant mandatée par l’Union européenne, l’équipe d’Urbaneye s’est par exemple vue refuser l’accès à un si grand nombre de salles de contrôle qu’elle a dû abandonner le projet "d’examiner l’organisation et les pratiques de deux réseaux de vidéosurveillance dans chacune parmi six capitales européennes".

Rue89

Peut-être le passage le plus intéressant:

Citation :
Les chantres de la "vidéotranquillité", comme ceux qui dénoncent un "panoptique moderne" partagent ainsi, selon Norris et Armstrong, "un présupposé commun: celui d’attribuer effectivement à la vidéosurveillance les capacités qu’on lui prête… Ils partagent tous deux une forme naïve de déterminisme technologique: une croyance ingénue au pouvoir de la technologie, que celui-ci soit bénéfique ou maléfique."
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   Mar 9 Déc - 0:53

Hé hé.

Il est sympa le père Attali... décontracté du gland, et tout...

http://www.dailymotion.com/video/x7e8zq_attali-et-la-puce-rfid_news
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La technologie rapproche les hommes... de la morgue   

Revenir en haut Aller en bas
 
La technologie rapproche les hommes... de la morgue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Info] Bill Kaulitz dans les "50 plus beaux hommes allemands de tous les temps"
» Parce qu'on reste des enfants et que les hommes restent des ours !
» Où sont les plus beaux hommes à votre avis ?
» un des plus gros hommes du monde meurt d'un infarctus
» Place des Grands Hommes version SAV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: