Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tafs pourris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 2:29

Je suis sûr que comme moi vous avez fait des tafs hallucinants, glauques, c'est-à-dire complètement pourris.
Un p'tit topic pour raconter la vie professionnelle.

J'commence.

Il y a fort longtemps, quand je rentrais dans l'âge adulte, je cherchais un taf pour mes vacances.
J'avais répondu à une annonce dans le Paris Boum Boum (journal d'annonces gratuites) pour postuler en temps que vendeurs de sérigraphies en porte-à-porte. La société recherchait des jeunes, sans expérience.
Par curiosité j'y suis allé.
Je me souviens avoir rencontré un camarade de collège qui était chef d'équipe. Il m'avait fait miroiter que si "j'en avais", je pouvais me les faire en or. Il devait gagner pas loin de 15 000 francs à 19 ou 20 ans.

J'ai fait une journée pour m'en rendre compte.

Le matin assez tôt, les jeunes se retrouvaient devant l'adresse de la société pour se faire accompagner dans les zones pavillonaires de banlieue. Mon équipe était partie en estafette sur Auvers-sur-Oise.
On devait se faire passer pour des orphelins qui cherchaient à gagner de l'argent pour une association : Top Jeunes (nom de l'entreprise de magouilleurs). Donc on devait faire pleurer le bourgeois pour qu'il achète une sérigraphie 200 francs alors qu'elle en coûtait 10 aux Puces.
Le chef d'équipe m'avait pris sous son aile. On a été accueilli dans un pavillon par une femme qui avait "pitié" de nous car elle-même était orpheline. J'ai été estomaqué par l'aplomb de mon accompagnteur-escroc qui aurait pû se sentir déstabiliser mais jouer son rôle de sans-parent tel un comédien. Dans mes souvenirs, il a vendu 2 sérigraphies.
Les personnes qui pouvaient douter de nos intentions pouvaient téléphoner à Top Jeunes pour vérifier nos dires. La secrétaire qui répondait avec des phrases type à sortir pour ne pas faire dévoiler l'arnaque. Un vrai petit réseau d'escrocs.
Le lendemain, je n'y suis pas retourné. Evidemment, je n'ai rien toucher n'étant ici qu'en tant qu'observateur écoeuré.
Je me suis quand même déplacé pour leur dire que ça ne m'intéressait pas, et en sortant, ma carte bleue avait été avalé par un distributeur.


Morale de l'histoire : l'honnêteté ne paie pas.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 2:35

Autre petite histoire.

J'avais fait une journée de formation dans une agence de recouvrements vers Opéra (haut lieu des grandes banques à Paris).
Le boulot consistait à téléphoner (harceler devrais-je dire) les personnes qui ne pouvaient pas payer leur crédit. Les télé-opérateurs-trices menaçaient leurs interlocuteurs de plein de menaces judiciaires, même si la réalité n'était pas le cas. Il fallait faire cracher l'argent au consommateur surendetté pour toucher sa prime.
Ils nous ont mis en situation en nous faisant écouter grâce à un téléphone mains-libres une téléopératrice. Elle a été sans pitié envers la femme qu'elle avait au bout du fil. Menaces, chantages alors que la personne était au bout du rouleau. Après le coup de fil, la téléopératrice avait l'air fière d'elle, et se prenait une pause histoire de repartir de bon pied au prochain appel.

Epilogue : je n'y suis pas retourné le lendemain.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 2:43

Un autre taf bien pourri.

N'ayant pas trouver de travail en Juillet pour partir en vacances au mois d'août, j'ai fait de l'intérim pendant un mois (enfin moins, vous verrez plus tard) en temps que déménageur dans une petite agence.

Il fallait être à l'agence vers 6 heures du mat' pour savoir s'il y avait du boulot. Et ça chaque jour. Quand il n'y en avait pas, ou pas assez, on ne travaillait pas.
Ce travail rameutait de vieux alcooliques, de jeunes zyvas de l'époque (y avait plein de zyva blancs), des galériens du mois de juillet comme moi. J'ai même le souvenir d'un rugbyman, jeune marié, qui venait d'arriver sur Paris.
On a déménager des bureaux de grandes entreprises comme Dassault et étions payés à la journée. Boulot ingrat. Les titres de transports, et la bouffe étaient complètement à nos frais évidemment.
Puis y avit peu de boulot car il m'arrivait très régulièrement de rentrer chez moi à 9 heures, lever pour rien.

Au total, j'ai à peine gagner 1000 francs, je suis parti en vacances au camping, et au retour j'ai été interdit bancaire car j'avais 800 francs de découvert (merci La Poste).

Moralité : ne pas jouer les riches quand on n'a pas de sou.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Lazare



Nombre de messages : 858
Localisation : Belsch
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 2:55

Oh putaing con, Newo ! C'est un topic pour oim, ça !


Dans l'ordre chronologique:

-plongeur en cantine (pas longtemps)
-cueilleur
-technicien de surfaces
-une tranchée de deux kilomètres (20cm de profondeur, y a pire)
-magasinier à l'armée
-poseur de soudure froide sur composants électroniques (et ma mère qui voulait ouvrir le champagne parece que j'avais trouvé un boulot !!! C''est un jour où j'ai voulu l'étrangler.)
-mireur ! (c'est à dire regarder les bouteilles vides d'une usine passer entre moi et une source lumineuse pour vérifier qu'elles n'ont pas de défauts)
-jointiste silicone
-précâbleur (câblage des prises dans les armoires informatiques; une maille à l'endroit, une maille à l'envers... sans voir le Soleil)

J'ai eu beaucoup d'autres boulots plus ou moins merdiques, mais dans lesquels j'ai réussi à trouver une motivation.

Et j'ai eu quelques boulots sympas. Je vous dis pas tout, parce que ça serait un peu de la vantardise.
Le plus sympa que j'ai fait, c'est initiateur de canoë-kayak. Mais ça reste un travail (et c'est très mal payé).

Je n'ai jamais trop bossé au milieu des enflures. Plus au milieu des ouvriers et des petits entrepreneurs.
En ce moment, pareil d'ailleurs, quand je suis en déplacement, sauf que je suis un des décideurs. C'est cool.


Par contre, je n'ai pas d'anedoctes, comme toi.
Depuis l'armée, j'ai appris à oublier ce qui seraient de mauvais souvenirs.


Dernière édition par le Ven 20 Juil - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 9:32

Vous prenez une pièce qui fait un demi millimètre de large dans un sachet ou il y'en a environ 500, comptez en 50 avec la brucelle, pesez pour compter le reste, mettre dans une boite. Faites ça 3 jours sur 5, 8 heures par jour. Les deux jours restant, vous êtes dans une vieille cave vot' cul posé sur une chaise poukrave a... compter des pièces un peu plus grosse cette fois. Rajoutez un peu de papaerasse toute daubée et quelques manip informatiques qui refoulent du zgeg et ça y est, ça fait mon boulot!
J'vous dit pas comment je deviens intelligent au fil que les heures s'écoulent. J'ai l'impression de devenir un genre de grosse moule anémique, avec l'envie, suivant les jours, soit de me tirer une bastos dans le caisson ou alors dynamiter cette fabrique au C-404.
Revenir en haut Aller en bas
seigneuryo



Nombre de messages : 1882
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 13:01

Tirer un levier appuyer sur un bouton
Revenir en haut Aller en bas
listeria



Nombre de messages : 174
Age : 33
Localisation : nancy dans les bars
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 14:13

Equipière chez Mac Do (oui ça va je sais j'ai assez honte....et pendant un mois entier en plus :affraid:

Plonge au black

Mais le pire de tous restera : hôtesse dans un bar à champagne ( qui craignait grave)<---- je pourrais vous en raconter mais ça prendrait trois pages et là j'ai pas le temps, mais je vous promets des histoires "croustillantes"
Revenir en haut Aller en bas
http://world-wild-whore.hautetfort.com/
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 15:19

Comme truc bien pourris:
- Agent d'acceuil dans un office HLM (tu te coltines tout les mécontents, et ils sont nombreux)
- Manoeuvre sur un chantier. Vraiment dur. Au début quand tu rentres chez toi le soir, tu te couches et tu te réveilles le lendemain.
- Barman dans un gros bar. Du chiant, genre tu termines à 3 heures et tu dois te pointer le lendemain à 10h pour réapprovisionner le bar (pousser des fûts pleins, porter des cagettes de bouteilles etc...). Mais pas mal de côté sympas aussi.
Revenir en haut Aller en bas
mezigue



Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 16:37

Verser des sacs de trente kilos de légumes à un rythme effreiné dans une boue sanglante à l'odeur INFAME: usine de boites pour chien.
C'est le pire que j'ai fait en 7 ans d'interims et de boulots avilissants.
Sinon, j'ai aussi fait livreur de contenairs pour tri selectif, vendeur au troc de l'ile (1 mois), bagagiste dans un 4 etoiles (1 mois), animateur enfants, animateur adultes (je tennais le foyer dans un centre afpa), animateur pour personnes agées et personnes à mobilité réduite, teleprospecteurs (atroce), trieur de tomates dans une usine (depression), ramasseur de fruits, vendangeur, chauffeur publicitaire (1 semaine), agent de quai (vider et remplir des camions), trieur de boites de conserves, faux client à flunch chargé de remplir un papier test sur la bouffe et l'accueuil (repas payé plus 15 euros par missions), et plein d'autres trucs de merde.

Les seuls trucs chouettes, ça a été l'animation . Et livrer les conteners, parceque je me suis follement marré. Entre parenthèse, c'est le temps au bout duquel je me suis fait foutre dehors.

Sinon, aujourd'hui, je suis pion.
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 17:31

starsky a écrit:
teleprospecteurs (atroce)
:lol: :lol: :lol: Tu m'étonnes, plutôt tapiner.
Sinon ouais j'en ai cumulé des beaux aussi. Et LE pire de tous : enquêteur BVA dans les bus de banlieue sud "éloignée" (donc non ratp). L'enfer, des horaires de barge, payé que dalle et obligé de constamment gêrer pour ne pas être calculé comme contrôleur. J'ai tiendu deux mois, la classe. 8)

Pion, c'est cool.
Revenir en haut Aller en bas
mezigue



Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Ven 20 Juil - 17:49

ouais!
Bouquiner, mêler rapports humains et pédagogie, j'aime bien...
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Sam 21 Juil - 15:04

J’ai été serveur pendant cinq ans, enfin, serveur-plongeur-accueil, parfois dans la même soirée.
De souvenirs très sombres, comme la soirée du Rotary Club Féminin Lorrain aux grands salons de l’Hôtel de ville, d’autres plus chouettes comme des mariages de gens « normaux » qui t’invitaient à trinquer avec eux –si le patron le permettait. Quelques enfoirés d’leur race, qui te décomptaient le trajet en caisse de la cuisine du traiteur au buffet en question, soit souvent moins d’un quart d’heure. « T’es serveur ? Bah là t’es passager d’un camion de livraison, donc t’es pas en train de bosser ». Souvent les mêmes qui fritaient comme des barbares les extras débutants de 18 ans, voire 17 car on s’arrange avec la loi, et qui ne les payaient que si ils réclamaient. Ça m’a valu quelques gros coups de gueule et perte de taf –c’est un milieu qui fonctionne par réseau et « cooptation ». Mais quand tu vois un ou une môme de 17 ans qui ose pas aller demander son salaire, c’est impossible à moins d’être un extra-terrestre (je sais, vu comme ça, y’en a beaucoup) de pas ouvrir ta gueule. N’empêche qu’a la fin des mariages, les mariés nous filaient souvent leur rab de vinasse ou de champagne et ça c’était cool.

J’ai même fait trois ans le bal de la police dans une cité de Nancy, et fait très marrant, on était embauchés au black, avec des mineurs et tout. En parlant de mineurs, big up à Aurélie, une ch’tite nana de 17 piges excellente qui aurait pu en apprendre à plus d’un anarko, punk or not. Le bal de la police, 600 couverts, et on a compté, car nous sommes des chiens (de Natacha, ah ah) 18 bouteilles vidées en moyenne par tables de 12. Notons que toute cette masse de flic rentrait en caisse. Un jour y’en a un qui m’a ramené chez moi vers 5 heures du mat’ à la fin de la plonge rangement, il était resté pour le fun nous aider, et ce flic habitait la cité où il bossait, c’était à l’époque où y’avait encore de la police de proximité. J’me souviens qu’il m’avait dit : « tu vois, je bosse aux Provinces (la cité en question) mais si j’habitais ailleurs, je serais malhonnête envers les jeunes du quartier ». Je suppose qu’il a été exécuté le soir du deuxième tour des élections présidentielles , ce mec.

Je me souviens d’un de mes boss –encore un taf au noir- de resto qu’il fallait que j’aille harceler pour être payé en liquide et son machin était loin du centre, je devais y aller en bus après chaque service, voyant que la paye tardait, pour lui soutirer, pauvre patron, de la thune sonnante et trébuchante.

Par contre et pour finir, vu que j’ai assuré pas mal de temps le service des conseillers généraux pour apéro/repas de midi lors des sessions du Conseil Général, je peux vous le garantir : ne faites jamais confiance à un homme ou une femme politique, ces gens mentent, vous méprisent et se foutent de votre gueule dans votre dos. Ces gens ne vous représentent pas. Je leur ai servi des Campari et des Whisky-coca (ah le mauvais goût) en pagaille, ça délie les langues. Ce sont des gens pathétiques. Vous valez mieux qu’eux. Ils vous méprisent, en tous cas la très grande majorité –certes pas tous- d’entre eux.

Comme pion ? boh, un autre jour. A part qu’un des mes anciens troisièmes d’il y a trois ans, je garde son môme de nos jours quand il est dans la panade (papa –maman- à 18 ans, c’est pas toujours jouasse), et j’ai en croisé deux hier sur un pont, deux anciens de quatrième d’il y a un an qui finissent leur troisième, on a causé à la cool, et ça m’a ensoleillé ma journée. J’ai été pion cinq ans. Il m’en ont appris des choses, cette bandes de géniaux p’tits cons de collégiens!

EDIT:

Après avoir bossé dix ans, je suis chômeur depuis sept mois. J'ai le sentiment de pouvoir dire: j'ai bossé dix ans, mais j'étais jeuen et irresponsable. Maintenant que le travail ne fait plus partie de ma vie, et même si j'ai un genre de mélancolie de certains moments/gens précis du taf, je regarde ça comme "l'époque où je bossais, quand j'étais jeune et irresponsable". Le temps, l'âge et l'expérience m'ont appris à haïr le salariat, donc à devenir enfin adulte... ;)

Et comme disait le sage: "C'est pas parce que tu es en prison avec des gens super que tu n'es plus en prison".

Que crève le salariat, que crève le patronnat.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Lazare



Nombre de messages : 858
Localisation : Belsch
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 2:57

A lire ces embrouilles, il y a quelques trucs qui reviennent...

Mon patron de canoë-kayak qui m'a enflé mes vendredis parce que je refusais de faire un truc illégal. Gamin, j'ai fermé ma gueule, j'ai regretté.

Ou un chantier de maçonnerie, au black. Mon "patron", qui au départ était mon pote, n'arrêtait pas de me dire : " je te paierais dans trois jours." Il me disait ça tout le temps.
On passait toutes nos semaines ensemble, à trois dans une chambre de formule 1 (à Tarascon, con).
Au bout du compte, c'est moi qui passait pour un radin devant nos nouvelles connaissances porto-gardoises (femelles), parce que je ne voulais avancer le fric pour sa bouffe.
J'ai fini par planté le chantier. La dernière fois qu'on s'est parlé, c'était très auch'. Je savais qu'il avait les genoux fragiles, mais il avait la massette à la main, et y avait que ma bagnole dans son champ de tir.
J'ai encore écrasé. C'est con, parce que ça m'a empêché de dormir plus d'une fois cette histoire. J'aurais dû lui casser la gueule, ça m'aurait défoulé.

******************************************
Bon, par contre, en lisant vos problèmes de service, je me dis que j'ai eu de la chance, j'ai pas trop eu de cons/nnes comme patrons/nnes
J'ai fait du service en ferme-auberge, j'aimais assez ce taf. Les clients étaient en joie, faut dire, rien que le cadre y jouait beaucoup.

j'ai fait du bâtiment, du TP, de l'usine avec des lourds, mais pas embrouilleurs.
Y a bien eu quelques courtes engueulades. C'est normal dans ces métiers difficiles. Faut faire savoir à l'autre où sont nos limites.

remarque, c'est peut-être généralisable géographiquement.
C'est vrai que j'ai eu pas mal de cons l'année dernière, quand je cherchais sur paname.
En même temps, c'est chez les patrons chiants qu'il y a le plus de places qui se libèrent.
J'en ai eu un complètement alcoolo qui, tous les jours à 14h, pourrissait bien fortement un salarié (un fou, ce mec).

Résultat: abandon de poste le 2 novembre. Je m'en suis fais des cheveux blancs.
Deux semaines après je rentrais comme prestataire chez 9cegetel.
Soit disant en CDI. C'était du bidon, j'ai bossé deux mois au placard, et le dernier vendredi avant noël, à 16h30 : "tu ne reviens pas lundi".

Le lendemain, j'étais chez mes parents que je n'avais pas vu depuis un an, je ne vous dis pas la gueule que j'avais.
Aux anciens potes : "Paris? ouais.. je me suis fais viré hier."

Janvier sans entrée d'argent.

Puis février, vous êtes un peu au courant, Trop bien.
Comme quoi, il faut savoir prendre des risques (mais mesurés, quand même).
Revenir en haut Aller en bas
boudiou



Nombre de messages : 5
Localisation : drome
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 11:47

j'ai un tapis roulant qui fait 20 métres de long et des plateau de fruit qui arrive, je les classes par catégories sur des pallettes, sans pause de toute la journée et le patron qui tourne autour en attendant que je me plante pour gueuler youhouuuuuu
et on recommence demain hardos
Revenir en haut Aller en bas
mezigue



Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 16:55

J'ai fait ça avec des tomates.
Je revais de tapis et de tomates, la nuit.
Ca m'a rendu timbré.
Vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
polux



Nombre de messages : 4005
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 17:23

Newo a écrit:
Je suis sûr que comme moi vous avez fait des tafs hallucinants, glauques, c'est-à-dire complètement pourris.


Jamais. J'suis un fils de bourges. Pas besoin de passer pour un baltringue chez Mac Do vêtu en pingouin à récurer les chiottes.
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 17:39

L'important, quand t'as fait un taf de merde en te faisant bien exploiter la tête, c'est de ne pas, comme trop de gens, en retirer une sorte de fierté rance qui dit que si t'en a chié sans ouvrir ta gueule, y'a pas de raisons que les autres en chient pas à leur tour (cf. les tirades anti-fonctionnaires -sur la forme, hein, sur le fond, les fonctionnaires sont autant des gros cons que toi et moi).

Retirer de la fierté d'avoir bossé comme un chien en étant exploité, d'avoir dû fermer sa gueule sans jamais se plaindre, faut êre tordu pour en être fier, et dans ce cas, ça relève de la psychiatrie.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
polux



Nombre de messages : 4005
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 17:53

Euh, je déconnais au-dessus. J'ai récuré les chiottes de chez Mac Do pendant un an. Après, je pense qu'on peut être fier d'avoir fait des tafs de merde parce qu'on a rien demandé, qu'on l'a pas fait par plaisir et que ceux qui en profitent trouvent ça sale. J'aime pas trop la fierté en général (ça sent le machisme et le repli sur soi) mais la fierté prolétarienne je la trouve légitime en ce sens qu'elle est dirigée contre la bourgeoisie.
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 17:58

Là je ne te suis pas. Je ne suis pas fier d'avoir été en position de subir sans pouvoir agir de façon déterminante ou "comme je l'aurais voulu". Et je ne le serai jamais. Ça ne veut pas dire que je renie les bons moment qui ont existé, les solidarités "prolétariennes" qui se sont crées et qui ont parfois permis d'agir, mais en être fier, non, je ne suis pas fier d'avoir été un salarié. Je le redeviendrai sûrement, et j'en ai plutôt honte. Retrouver un boulot et bosser de façon effective est pour moi un constat d'échec.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
polux



Nombre de messages : 4005
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 18:10

C'est un réflexe de réaction contre la classe dirigeante. C'est avoir conscience d'appartenir à la classe porteuse d'avenir. C'est savoir que si tu croises les bras, l'économie s'arrête. Après t'as aussi une fierté ouvrière qui peut puer du cul quand elle devient repli sur soi, sans conscience politique, qu'elle amène au racisme.
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 18:14

Mes tafs de merde, ils m'ont apporté des trucs, des expériences.

Et je vais pas dénoncer le travail dans sa globalité, si personne bossait il y aurait pas de bars.

Hmmm... C'est profond, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
polux



Nombre de messages : 4005
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 18:20

Pas trop mais c'est pas faux non plus. Le problème c'est que tu poses le problème du travail de manière trop général. Ce qui importe c'est de replacer la question du travail dans le contexte historique. Aujourd'hui le travail est aliéné (et les travailleurs exploités) mais demain ce pourra être beau quand on bossera peu et pour des choses utiles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 18:22

L'argent.
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 18:22

polux a écrit:
Pas trop mais c'est pas faux non plus. Le problème c'est que tu poses le problème du travail de manière trop général. Ce qui importe c'est de replacer la question du travail dans le contexte historique. Aujourd'hui le travail est aliéné (et les travailleurs exploités) mais demain ce pourra être beau quand on bossera peu et pour des choses utiles.

Yep. Mais en échange de quoi ?

Edit: Barjak tu reponds à ma question avant que le la pose ???


WIZARD§
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Tafs pourris   Dim 22 Juil - 18:29

Ce n'est pas du travail, que je cause, mais du salariat. Le travail n'est pas une valeur, c'est un acte. C'est la production d'un résultat par l'action d'un humain. Le salariat est une valeur, et non un fait. La salariat a des conséquences pratiques, mais c'est d'abord au départ une idéologie, une notion totalement abstraite, comme l'argent, d'ailleurs. Le travail est un fait concret, par contre.

Aïe, mon nez.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tafs pourris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tafs pourris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bons plans CD et plans pourris aussi (4)
» Mais qu'est ce que j'ai dans mon sac ?
» Bons plans CD et plans pourris aussi (4)
» Vidéo années 70, chanson reprise en 2003 et 2004 Pot Pourris des rossignolets Beautifull planet
» trucs pourris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: