Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Homophobie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 3 Nov - 16:42

Citation :
Berlusconi préfère "aimer les filles qu'être gay"
Mis en cause dans une nouvelle affaire de mœurs, Silvio Berlusconi agit comme si de rien n'était et répond par la provocation. "Mieux vaut aimer les jolies filles qu'être gay"¸a-t-il déclaré mardi. Des sorties de route répétées qui poussent l'opposition à demander sa démission. Des élections anticipées pourraient avoir lieu en mars.
JDD
suite
http://www.lejdd.fr/International/Europe/Actualite/Derapage-homophobe-de-Silvio-Berlusconi-231067/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Dim 7 Nov - 22:37



Citation :
Des "baisers homosexuels" pour accueillir le pape à Barcelone

"Va-t-en!", "pédophile", ont lancé les manifestants, qui réclament un "changement de mentalité" des catholiques envers les homosexuels.

Le pape Benoit XVI a été accueilli dimanche 7 novembre à Barcelone par 200 homosexuels, hommes et femmes, qui se sont embrassés à son passage, aux cris de "va-t-en!", "pédophile".

Pendant près de cinq minutes, le groupe convié à cette manifestation éclair via Facebook s'est embrassé au passage de la "papamobile" qui se dirigeait vers la Sagrada Familia. A côté d'eux, les supporteurs du pape agitaient des drapeaux aux couleurs jaunes et blanches du Vatican.

Sergi Diaz, qui a participé à cette séance de "baisers homosexuels", explique être "ici pour manifester contre la visite du pape" et "lancer un appel à un changement de mentalité dans l'enseignement catholique qui garde une attitude opposée à nos droits et aux différentes manières d'aimer".

Venue avec son amie Rebecca, Helena Coll, 26 ans, estime que "les religions parlent de paix, d'humanité et de respect, mais après ces valeurs se voient discriminées".

"La foi est en train de se perdre"

Ce groupe opposé à la visite du pape s'est retrouvé pendant quelques minutes face à face avec les supporteurs du pape.

Sous les cris de "Viva el Papa", Teresa Revera Oliero, originaire des Philippines qui vit à Barcelone depuis 14 ans, expliquait être arrivée à 6 heures, avec sa fille et trois amies "pour voir le Pape". Cette femme de 59 ans dit être venue tout simplement "car je suis catholique".

Arrivée un peu plus tard, à 7 heures, Maria José Corbella, 65 ans, se dit "très émue de voir le Saint Père". "Pour la Catalogne, cela nous donne un soutien très important pour que tout le monde nous connaisse", s'exclame-t-elle, tout en regrettant qu'aujourd'hui en Espagne, "la foi soit en train de se perdre", surtout "chez les jeunes".

Pour avoir les meilleures places, certains ont même passé la nuit sur place, comme Adriana Mayner, 18 ans, qui est arrivée la veille, vers 19h. "C'est une expérience qui ne va jamais se répéter dans notre ville", dit-elle. "Il y a beaucoup de jeunes qui suivent le pape", assure-t-elle.

C'est près de la Sagrada Familia, que le pape doit consacrer au cours d'une messe, les avis divergent. "Je déteste le pape, qu'il reste dans son pays et ne vienne pas nous embêter à Barcelone", lance ainsi Eduardo Stuard, de 24 ans, qui dit ne pas apprécier le pape en raison des positions conservatrices de celui-ci sur des sujets comme le mariage homosexuel et l'avortement.


(Nouvelobs.com)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Dim 7 Nov - 22:54


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Dim 19 Déc - 1:41

Citation :
Le Congrès offre à Barack Obama l'abolition du tabou gay dans l'armée

De Emmanuel PARISSE (AFP)

WASHINGTON — Le Sénat américain a adopté samedi un projet de loi abrogeant le texte controversé de 1993 interdisant aux soldats américains d'afficher leur homosexualité, qui va désormais pouvoir être promulgué dans les prochains jours par le président Barack Obama.

Les élus ont adopté le texte par 65 voix contre 31.

Au total huit élus républicains ont voté pour la mesure, malgré la forte opposition de la majorité des sénateurs de leur camp.

Ce vote final intervient après un premier vote procédural samedi matin qui avait ouvert la voie à l'abolition de la loi dite "Don't ask, don't tell" (Ne rien demander, ne rien dire) qui oblige les gays et lesbiennes de l'armée à taire leur orientation sexuelle sous peine d'être renvoyés.

"Aujourd'hui le Sénat a réalisé une avancée historique vers la fin d'une politique qui mine notre sécurité nationale et viole les idéaux que défendent nos hommes et femmes en uniforme et pour lesquels ils risquent leur vie", avait réagi le président Obama dans un communiqué après le premier vote samedi.

En mai, la Chambre avait approuvé l'abolition de cette loi, glissée dans un vaste projet de loi de finance pour le Pentagone, mais la semaine dernière le Sénat l'avait rejetée.

Des élus des deux camps avaient ensuite déposé un nouveau projet de loi indépendant, c'est-à-dire qui n'était pas inséré dans un autre texte. La Chambre des représentants avait approuvé ce nouveau texte mercredi par 250 voix contre 175.

Après la promulgation de la loi, il faudra toutefois plusieurs mois avant son entrée en vigueur, le temps pour les forces armées de se préparer à l'arrivée de soldats ouvertement homosexuels dans ses rangs.

Le Congrès des Etats-Unis a approuvé, après un ultime vote au Sénat samedi, l'abolition de la loi controversée de 1993 interdisant aux soldats américains d'afficher leur homosexualité, longtemps réclamée par le président Barack Obama

Les élus ont adopté le texte prévoyant l'abrogation de la mesure par 65 voix contre 31, avec le soutien de huit élus républicains malgré une forte opposition de leur camp.

Le président Obama va pouvoir promulguer la loi dans les prochains jours. Mais, il faudra ensuite plusieurs mois avant son entrée en vigueur, le temps pour les forces armées de se préparer à l'arrivée de soldats ouvertement homosexuels dans ses rangs.

Saluant un vote "historique", le secrétaire à la Défense Robert Gates a d'ailleurs prévenu les militaires que "pendant ce temps, la loi actuelle reste en vigueur", même si dans les faits aucune procédure visant à chasser de l'armée un soldat homosexuel n'a été engagée depuis octobre, selon le Pentagone.

Un premier vote procédural samedi matin de 63 voix contre 33 avait ouvert la voie à l'abolition de la loi dite "Don't ask, don't tell" (Ne rien demander, ne rien dire) qui oblige les gays et lesbiennes de l'armée à taire leur orientation sexuelle sous peine d'être renvoyés.

"Aujourd'hui le Sénat a réalisé une avancée historique vers la fin d'une politique qui mine notre sécurité nationale et viole les idéaux que défendent nos hommes et femmes en uniforme", avait réagi le président Obama dans un communiqué après le premier vote.

Le sujet a fait l'objet d'un débat passionné dans la société américaine ces derniers mois avec l'intervention de personnalités telles que la chanteuse Lady Gaga en faveur de l'abolition de la loi, la qualifiant de discriminatoire.

En mai, la Chambre avait approuvé l'abolition de cette loi. Mais le Sénat avait rejeté la semaine dernière une première version de la mesure, glissée dans un vaste projet de loi de finance pour le Pentagone.

Depuis, des élus des deux camps ont décidé de déposer un nouveau projet de loi indépendant, c'est-à-dire qui n'est pas inséré dans un autre texte.

La Chambre des représentants a approuvé ce texte mercredi par 250 voix contre 175.

Samedi, peu avant le vote au Sénat, le sénateur républicain John McCain, l'un des principaux opposants au texte, avait souligné les "importants dégâts" que provoquerait celui-ci s'il était voté.

"La première victime de la guerre en Irak était un homosexuel. La mine qui lui a arraché la jambe droite se moquait de savoir s'il était gay ou hétéro. Nous devrions faire de même", a de son côté déclaré le sénateur démocrate Carl Levin, qui préside la commission de la Défense du Sénat.

M. Obama avait répété à plusieurs reprises qu'il souhaitait une abrogation de la loi avant la fin de l'année.

Le plus haut gradé de l'armée américaine, l'amiral Michael Mullen, qui a récemment assuré que les soldats américains étaient "prêts" pour l'abolition du texte, a promis samedi que la nouvelle loi serait appliquée de façon "responsable et mesurée".

Une étude du Pentagone dévoilée fin novembre montre qu'une majorité de militaires et de leurs conjoints sont favorables à l'abrogation. Mais certains élus, essentiellement républicains, et certains hauts gradés de l'armée comme le patron des Marines, le général James Amos, craignent que cela ne nuise à l'efficacité des soldats au combat.

Egalement attaquée sur le front judiciaire pour son caractère discriminatoire, la loi a conduit depuis sa mise en place au renvoi de l'armée de quelque 14.000 soldats en raison de leur homosexualité, selon des sources associatives.

Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mar 21 Déc - 3:43

http://www.dailymotion.com/video/xg4wla_dans-l-obs-droits-des-homos-le-retard-francais_news#from=embed&start=35

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 12 Jan - 14:33

Citation :
Tu te sens isolé(e)?

Ta famille et tes proches ne sont pas vraiment là pour t'aider?

Tu as besoin de parler?

Contacte-nous par sms au 06 31 59 69 50.

http://www.le-refuge.org

Citation :
Association Nationale le REFUGE
Hébergement temporaire et suivi socio-psychologique

Le Refuge est le seul dispositif en France, conventionné par l'Etat, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social et psychologique à des jeunes majeurs, garçons et filles, victimes d'homophobie, en rupture familiale.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mar 18 Jan - 12:12

Citation :
Ouverture d'un procès symbole de la lutte contre l'homophobie

Les quatre agresseurs de Bruno Weil, torturé dans un parc une nuit de 2006, comparaissent devant la cour d'assises du Val-de-Marne.

Bruno Wiel a-t-il été torturé et laissé pour mort une nuit de l'été 2006 parce qu'il était homosexuel? La cour d'assises du Val-de-Marne juge à partir de mardi 18 janvier ses quatre agresseurs présumés dans un procès dont la partie civile veut aussi faire celui de l'homophobie.

Le calvaire de Bruno Wiel se noue la nuit du 19 au 20 juillet 2006. Agé de 28 ans, le jeune homme sort d'un bar gay à Paris et croise la route des quatre accusés. Dans des circonstances encore floues, il accepte de monter dans leur voiture, croyant avoir rencontré des amants d'un soir. Mais Bruno Wiel est conduit dans un parc de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) où il est passé à tabac de longues minutes, brûlé, sodomisé à l'aide d'un bâton, avant d'être laissé pour mort. Selon une source judiciaire, l'un de ses tortionnaires songe à filmer la scène avant de renoncer. "Ils lui marchaient dessus (...) ils (le) frappaient comme un ballon de foot", dira aux enquêteurs un des accusés à propos des autres tortionnaires présumés.

"Actes de tortures et de barbarie"

Bruno Wiel est retrouvé le lendemain dans ce parc, nu, gémissant, recroquevillé. Il ne sortira du coma que quinze jours plus tard et restera hospitalisé près de sept mois. "Il ne se souvient de rien. La moitié de son cerveau a été détruite. Il a dû réapprendre à parler", confie à l'AFP une de ses avocates, Me Sophie Maltet.

A partir de la fin août 2006, ses agresseurs présumés sont progressivement interpellés : quatre jeunes désoeuvrés, originaires du Val-de-Marne, qui devront répondre d'"actes de tortures et de barbarie" et de "tentative d'assassinat" motivés par l'orientation sexuelle.

Plusieurs, aidés de deux autres complices, seront également jugés à Créteil pour des faits commis à Paris au cours de ce même été 2006 : l'agression suivie de vol d'un homosexuel et le vol sans violences d'une troisième victime, hétérosexuelle mais croisée dans un bar gay de Paris. Le mobile homophobe n'a toutefois pas été retenu pour ces deux agressions.

"L'homophobie brise des vies"

Qu'en est-il s'agissant de Bruno Wiel? Les accusés s'en sont-ils pris à lui pour "casser du pédé", comme il le dit lui-même? "Mon client reconnaît les faits mais il conteste avoir voulu faire du mal à Bruno Wiel parce qu'il était homosexuel. Lui-même ne s'explique pas ce déchaînement de violences", assure Me Patricia Cohn, une des avocates de la défense. "On a voulu en rajouter en disant que toutes les victimes sont homosexuelles."

Pour Me Maltet, tout montre au contraire l'"aversion" des accusés pour les gays, leur "dégoût" face aux avances de Bruno Wiel comme la violence extrême de l'agression. "Il y a des similitudes avec le gang des barbares : le ciblage des victimes en raison des présupposés sur la minorité à laquelle elles appartiennent. Les gays sont réputés avoir de l'argent et être peu disposés à se défendre", poursuit Me Maltet.

L'association SOS Homophobie, qui s'est portée partie civile, a d'ailleurs invité d'éventuelles victimes de cette "bande" à se faire connaître. "Beaucoup d'agressions homophobes restent sans suite" en raison notamment du silence des victimes, déplore l'association, selon qui ce procès doit rappeler que "l'homophobie brise des vies".
Le verdict est attendu le 28 janvier.


(Nouvelobs.com avec AFP)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mar 18 Jan - 12:15

Citation :
Les Sages se penchent sur la mariage homosexuel

Le Conseil constitutionnel examine aujourd'hui cette question, alors que plusieurs pays européens ont déjà autorisé ces unions.

Le Conseil constitutionnel examine mardi matin lors d’une audience publique la question du mariage homosexuel. Un couple de femmes, l’une pédiatre et l’autre professeur d’anglais, vivant en concubinage depuis près de 14 ans et mères de quatre enfants, est à l’origine de la procédure, initiée en mai 2010 auprès du Tribunal de Grande Instance de Reims.

Selon leur avocat, Me Emmanuel Ludot, «elles ne sont pas dans un esprit militant ou politique (…) elles veulent se marier parce qu’elles considèrent que c’est l’outil indispensable pour construire une famille».

Le 16 novembre, la Cour de cassation avait transmis aux Sages leur question prioritaire de constitutionnalité (QPC), portant sur les articles 75 et 144 du code civil, qui excluent du mariage civil les personnes de même sexe. Dans son arrêt, la haute juridiction avait estimé que cette question méritait d’être transmise au Conseil constitutionnel, le mariage homosexuel faisant «aujourd’hui l’objet d’un large débat dans la société, en raison, notamment, de l’évolution des moeurs et de la reconnaissance du mariage entre personnes de même sexe dans les législations de plusieurs pays étrangers».

«Aujourd’hui, il paraît inconcevable que la France, qui représente la patrie des droits de l’Homme, n’ait pas encore ouvert le mariage civil à tous les couples de femmes ou d’hommes, alors qu’il l’est dans près de dix pays européens», estime l’avocate Caroline Mecary, qui représente l’association SOS homophobie et l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL).

Le mariage homosexuel est autorisé aux Pays-Bas, en Belgique, Espagne, Norvège, Suède, Islande, au Danemark, Portugal et au Royaume-Uni.

Les associations craignent cependant que le Conseil Constitutionnel ne renvoie la balle au Parlement, comme il l’avait fait sur l’homoparentalité. Les Sages avaient rappelé le 6 octobre qu’en cas d’adoption simple, l’autorité parentale était réservée aux couples mariés. Mais ils avaient refusé d’aborder la question d’«un traitement discriminatoire fondé sur l’orientation sexuelle». Ils avaient en effet estimé que cela aurait consisté «à prendre position dans un débat éthique, scientifique et, en définitive, politique sur l’homoparentalité». Ils avaient estimé qu’il appartenait au législateur de se prononcer sur une telle question de société.

Libé (Source AFP)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Ven 28 Jan - 2:43



Titre d'un fait divers en haut à droite qui sent mauvais l'homophobie.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Ven 28 Jan - 2:52


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Ven 28 Jan - 12:39

Citation :
L'interdiction du mariage homosexuel est conforme à la Constitution

Les Sages renvoient aux politiques la décision de décider d'un éventuel changement dans la législation.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Ven 28 Jan - 12:47



Citation :
Le meurtre d'un militant homosexuel ougandais indigne la communauté internationnale

David Kato a été battu à mort après un appel au meurtre lancé par un magazine homophobe. Barack Obama s'est dit "profondément attristé" par cet assassinat.

Un militant homosexuel ougandais, dont le nom avait été publié par un magazine avec un appel au meurtre, a été assassiné à son domicile, sur fond de campagne homophobe dans ce pays d'Afrique de l'Est où l'homosexualité est sévèrement réprimée. Les réactions internationales se multiplient.

Le président des Etats-Unis Barack Obama s'est dit jeudi 27 janvier "profondément attristé" par le meurtre du militant ougandais des droits des homosexuels, et a appelé le gouvernement de Kampala à punir les coupables de ce crime. "J'ai été profondément attristé d'apprendre le meurtre de David Kato. En Ouganda, David a fait preuve d'un courage extraordinaire pour prendre la parole contre la haine. Il était un puissant défenseur de la justice et de la liberté. Les Etats-Unis pleurent son meurtre, et nous nous engageons à soutenir son oeuvre", a indiqué le président dans un communiqué.

"Remarquable défenseur des droits de l'homme"

La Grande-Bretagne a également exhorté la police ougandaise à ouvrir une enquête exhaustive sur le meurtre du militant homosexuel. Idem pour le président du Parlement européen, Jerzy Buzek, qui a lancé un appel aux autorités ougandaises pour que les responsables soient traduits en justice et qu'un projet de loi anti-homosexualité à l'étude soit abandonné. "Je regrette que l'Ouganda demeure un pays où l'homosexualité est toujours considérée comme un acte criminel", a déclaré Jerzy Buzek en déplorant la mort du "remarquable défenseur des droits de l'homme", David Kato, un militant homosexuel assassiné mercredi.

Pour le chef de la police ougandaise, Kale Kayihura, rien ne permet d'établir un lien entre le meurtre de David Kato et ses activités.

David Kato, 43 ans, était un militant de l'association Minorités sexuelles en Ouganda, à la pointe du combat contre un projet de loi anti-homosexualité jugé ultra répressif par de nombreux pays et associations de défense des droits de l'homme. "C'est arrivé hier (mercredi) vers 13H30", a expliqué son avocat John Francis Onyango. La victime a été tuée à son domicile, à 15 km à l'est de Kampala.

Selon les premières informations de l'avocat, un homme est entré au domicile de David Kato, l'a passé à tabac avant de prendre la fuite. Les mobiles ne sont pas connus. Déjà connu pour ses prises de position publiques, son nom et sa photo avaient été publiés en octobre 2010 par un tabloïd homophobe à parution irrégulière, Rolling Stone (sans lien avec le magazine américain éponyme), qui appelait ses lecteurs à "pendre" les militants homosexuels.

(Nouvelobs.com)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par Newo le Sam 29 Jan - 2:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 29 Jan - 2:06

Citation :
16 à 20 ans de réclusion pour une agression homophobe

Les quatre accusés avaient laissé pour mort Bruno Wiel après l'avoir passé à tabac un soir de juillet 2006.

Des peines quasiment conformes au réquisitoire du parquet. Les quatre tortionnaires de Bruno Wiel ont été condamnés vendredi par la cour d'assises du Val-de-Marne à des peines allant de 16 à 20 ans de réclusion criminelle. Ils comparaissaient pour avoir lynché et torturé le jeune homme dans la nuit du 19 au 20 juillet 2006, parce que celui-ci était homosexuel.

Accosté à la sortie d'une discothèque parisienne par quatre hommes - âgés de 20 à 26 ans - , Bruno Wiel, alors âgé de 28 ans, avait été conduit dans un parc de Vitry où il avait été déshabillé, passé à tabac, brûlé, sodomisé à l'aide d'un bâton et laissé pour mort. Le jeune homme avait été retrouvé dans les buissons par hasard le lendemain matin, nu, recroquevillé et gémissant. Transporté à l'hôpital, il était resté dans le coma quinze jours. A son réveil, il n'arrivait plus à parler. Les séquelles physiques de sa violente agression avaient nécessité sept mois de rééducation. Mais aujourd'hui encore, le jeune homme souffre d'amnésie, notamment sur ce qui s'est passé au cours de cette terrible nuit.

Un accusé reconnaît une «blague de mauvais goût»

«L'horreur a ceci de particulier qu'elle n'a pas de limites», a tonné jeudi Benoist Hurel, l'avocat général, au cours d'un réquisitoire d'une heure quarante dans lequel il a décortiqué «un cas d'école des actes de barbarie». Par leur «nombre» et leur «localisation», «ces violences devaient conduire tout droit à la mort», a-t-il souligné, faisant de Bruno Wiel un «miraculé». «Ces tortionnaires de banlieue pouvaient encore appeler les secours, mais ils ne l'ont pas fait», a relevé l'avocat général, avant de demander des peines allant de 15 à 20 ans de prison contre les quatre accusés.

Tout au long des neuf journées d'audience, les accusés ont le plus souvent louvoyé et minimisé leur rôle dans cette agression, alors qu'ils s'étaient engagés au début des débats «à dire toute la vérité». Lundi, l'un d'entres eux, David Deugoue N'Gagoue, 30 ans, a raconté qu'il avait «feint» l'homosexualité pour amadouer le jeune homme. Mais le but, a-t-il assuré, était à la base de le «dépouiller». «C'était une blague de mauvais goût», a estimé le jeune homme. Antoine Soleiman, qui a écopé, vendredi soir, de la plus lourde peine (20 ans de réclusion) a été le seul dans le box des accusés à avoir admis que l'homosexualité de Bruno Wiel avait été un «facteur déclenchant» de son passage à tabac.

Le Figaro

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Brained



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 15/01/2011

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 29 Jan - 3:24

Quelle Betise d'interdire le mariage gay. Alalalala qu'est ce que ca menerve , ces gens qui ont encore des visions de l'humanité si primaire.

J'ai reussi a rien dire , quand une femme au taff , a dit que c'etait tout a fait normal d'interdire ... toussa toussa...

La Betise humaine <3
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Dim 30 Jan - 2:41

A la base je me fous du mariage. Mais si les hétéros peuvent passer dans une mairie pour officialiser une relation, je ne vois pas pourquoi les gays et lesbiennes ne pourraient pas le faire.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/vu-sur-le-web/20110128.OBS7115/flashback-homosexualite-homophobie-et-television.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 5 Fév - 0:56

Citation :
Sexion d'assaut prêt à tout pour éviter la censure

RAP - Du jamais vu dans le monde du rap, d’ordinaire peu enclin aux actes de contrition. Alors que des associations, soutenues par le maire de Saint-Etienne, réclament la déprogrammation du groupe Sexion d’assaut pour des propos jugés homophobes, les membres du groupe sont venus à Saint-Etienne puis Lyon pour plaider leur cause et faire amende honorable. Devant la presse et en mairie.

La scène est plutôt inédite : plusieurs membres d’un groupe de rap sont dans le bureau du directeur de cabinet du maire de Saint-Etienne pour faire amende honorable. Vendredi dernier, ils sont venus de Paris assurer que la Ville avait tort de demander leur déprogrammation du festival Paroles et musique pour des propos homophobes qu’ils disent avoir eu la bêtise de tenir et regretter aujourd’hui. Peu avant, ils expliquaient à la presse, en substance, avoir fait une erreur et l’avoir payée.

« L’erreur », ce sont des propos homophobes tenus par un membre du groupe au magazine international Hip hop en juin 2010. Mais aussi dans des chansons. Mais pas celles de leur dernier album, L'Ecole des points vitaux vendu à 300 000 exemplaires selon leur tourneur. Le « paiement », ce sont des excuses publiques, puis un engagement dans une série d’actions contre les discriminations : diffusion de tracts lors de leurs concerts, rencontres avec des associations homosexuelles ou de lutte contre les discriminations – faits plutôt rares dans le rap. Il est même prévu que la recette de leur concert parisien le 1er mars 2011 soit reversée aux associations de lutte contre les discriminations.

Le repentir paraît sincère. Les membres du groupe disent avoir été « touchés » par ces rencontres, avoir appris et mûri. Mais que leur démarche soit sincère ou motivée par des arrière-pensées purement commerciales, rien n’y fait. A l’automne, 17 des 22 concerts du groupe ont été annulés dont un concert à Saint-Etienne, déjà, et un autre à Lyon, au Transbo, en octobre dernier.

Jugeant l’attitude de Sexion d’assaut « plutôt positive » ces derniers mois, Paroles et musiques a fait le choix de programmer les scandaleux rappeurs le 1er juin, pour les 20 ans du festival, comme le réputé Printemps de Bourges avant eux au printemps prochain. L’équipe du festival refuse d’appliquer « une double voire triple peine au groupe et à son public stéphanois » et assure avoir signé un contrat engageant les rappeurs à avoir une attitude irréprochable lors de leur concert au Zénith stéphanois.

Mais maintenant que la mairie de Saint-Etienne, principal financeur de la manifestation, leur a demandé d’annuler le concert, comment vont-ils réagir à cette atteinte à leur liberté de programmation ? Dans un communiqué, la municipalité stéphanoise juge les textes de Sexion d’assaut « inacceptables en raison de leur caractère particulièrement agressif et violent contre les femmes et les personnes homosexuelles » et demande la déprogrammation du groupe au nom du « vivre ensemble » et du « respect de l’autre ». De leur côté, les associations (SOS Racisme Loire, Autrement gay, Face à face, Les Oubliés de la mémoire, etc.) assurent que « le mouvement s’amplifie » autour d’elles et accentuent la pression pour obtenir l’interdiction.

« Au regard de la démarche de dialogue et d’ouverture menée par Sexion d’asssaut, la stigmatisation du groupe est incompréhensible » estime Eric Bellamy, le producteur des tournées du groupe, qui joue l’apaisement depuis des mois. L’équipe de Paroles et musique doit très vite faire connaître sa décision.

A-C J, Libé

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 5 Fév - 1:07

Citation :
Italie : Un prélat attaque un opposant politique de Silvio Berlusconi sur son homosexualité
2 février, 2011

Monseigneur Arduino Bertoldo, évêque émérite de Foligno (Ombrie), tacle le politicien Nichi Vendola. Le gouverneur de gauche, homosexuel, serait bien pire pécheur que Silvio Berlusconi, selon l’homme d’Église. Une diatribe anti-homo qui intervient dans une atmosphère de fin de règne pour le chef du gouvernement italien.

« Au moins Berlusconi dans son péché ne fait pas offense à la loi naturelle, il suit la nature », a notamment déclaré Monseigneur Bertoldo.

« IL S’EST REGARDÉ, LUI ? »

Faut-il que l’image du président du conseil italien Silvio Berlusconi soit dégradée pour qu’un archevêque sorte de sa retraite pour voler à son secours. « Au moins Berlusconi dans son péché ne fait pas offense à la loi naturelle, il suit la nature », a notamment déclaré Monseigneur Bertoldo. Le prélat répondait ainsi aux accusations de Nichi Vendola contre le chef du Gouvernement. Le gouverneur des Pouilles, figure montante de la gauche et ouvertement homosexuel a multiplié les attaques contre Silvio Berlusconi. « Il exige que Berlusconi change de style de vie », tonne l’archevêque, « mais il s’est regardé, lui ? (…) Vendola non seulement commet des péchés, mais il enfreint la nature. Il fait donc bien pire et ferait mieux de se taire ». De son côté, Nichi Vendola, qui a fait son coming-out à 32 ans (il en aujourd’hui 52), affiche sa sérénité. Catholique fervent et militant homosexuel, il déclarait au magazine féminin « A » l’été dernier: « Elle (l’Italie, ndlr) est prête à un premier ministre capable de dire la vérité. Je n’ai jamais menti sur ma vie privée. Les autres ont fait de l’hypocrisie la marque de leur discours ». Ce n’est pas parce qu’il porte une boucle d’oreille que l’homme n’est pas un politicien chevronné.

« BERLUSCONI VA FINIR COMME MOUBARAK »

Empêtré dans le « Rubygate » du nom de cette escort-girl marocaine dont il est accusé d’avoir rémunéré les prestations sexuelles alors qu’elle était mineure à l’époque des faits, Silvio Berlusconi pourrait perdre le pouvoir très prochainement. Daniele Nardini, rédactrice en chef du site d’information LGBT italien Gay.it, veut y croire et livre à Yagg son analyse de la crise qui secoue la firme Berlusconi: « Ces derniers temps, tous les médias italien parlent beaucoup du scandale sexuel qui touche Berlusconi; et ses supporters, dont certains appartiennent au Vatican, essayent de dévier le débat sur la moralité de personnalités gays comme Nichi Vendola. Les médias de centre-droit amplifient ce genre d’idées parce qu’ils sont proches de Silvio Berlusconi mais personne d’autre ne peut croire que leur avis est fondé ». Conclusion de Daniele Nardini: « Ici, il y a ce sentiment que Berlusconi va finir comme Moubarak (le président égyptien, ndlr) ».

ESCORT-BOYS

Dernier coup dur en date pour le chef du gouvernement italien, voilà que son ex-avocat, Carlo Taormina, qui a également été son ministre jusqu’en 2008, balance son ancien client et patron dans la presse en révélant que ce dernier n’a rien contre les homosexuels, qu’il en a dans son équipe et qu’il va jusqu’à payer des escort-boys à certains de ses collaborateurs. Avérées ou pas, ces nouvelles accusations ont de quoi faire voler en éclats l’image de rital sévèrement burné que « El Cavaliere » s’est construit à coup de déclarations provocatrices. En novembre dernier, il avait ainsi claironné qu’« il vaut mieux aimer les jolies filles qu’être gay »

Bref, ce nouveau scandale tombe au plus mal pour le chef du gouvernement italien. Avec une cote de popularité inférieure à 40%, plombée par un plan d’austérité, des querelles politiques internes et des scandales de corruption, Berlusconi est-il « Essere agli sgoccioli », au bout du rouleau, comme on dit en Italie ? Affaire à suivre.

Un complément d'actualité LGBT
http://pdnews.yagg.com/

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Dim 6 Fév - 19:37

Citation :
Montpellier: mariage symbolique d'un couple homosexuel
NouvelObs, 06/02/11

Hélène Mandroux, maire PS de Montpellier, a célébré samedi en fin de matinée, dans la salle des mariages du domaine de Grammont, le mariage symbolique d'un couple homosexuel franco-portugais, a constaté un correspondant de l'AFP.

Les deux "mariés", Tito Livio Santos Mota, enseignant de portugais, 51 ans, et Florent Robin, 49 ans, président de la radio associative montpelliéraine Divergence FM, vivent ensemble depuis 25 ans.

"Parce que je respecte les lois de mon pays, je n'inscrirai pas cette union sur le registre officiel des mariages", a précisé d'emblée Hélène Mandroux.

"Pas encore", a plaisanté Florent Robin. A la sortie de la salle des mariages, les élus de la majorité municipale ceints de leur écharpe tricolore ont formé une haie d'honneur pour célébrer "les mariés", devant une foule de journalistes.

Hélène Mandroux a déclaré vouloir un changement de la loi française. Elle avait déjà lancé en novembre 2009 "l'appel de Montpellier" en faveur de l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe.

"Aujourd'hui, dans neuf pays en Europe, la loi autorise le mariage homosexuel. La France n'a pas encore mis ce sujet à l'ordre du jour du Parlement. Il faut rattraper le retard. Cette discrimination n'est pas acceptable. Les politiques doivent suivre la société et ne pas rester figés", a-t-elle dit.

Elle a annoncé que "le Parti socialiste prendra ses responsabilités et tiendra ses engagements durant la campagne présidentielle de 2012 sur cette question".

"Ce mariage est militant, a déclaré Florent Robin. Aujourd'hui, nous sommes heureux et fiers, mais la lutte continue", a-t-il dit, affirmant: "la société est prête, c'est les hommes politiques qui sont encore frileux".

"Le Pacs n'est pas suffisant", a ajouté Tito Livio Santos Mota. "Je suis contre les demi-droits. Les différences face à la loi entraînent des propos racistes et discriminatoires. La loi doit être la même pour tout le monde et j'espère qu'elle changera".

Les "jeunes mariés", comme les a appelés Hélène Mandroux, ne se sont volontairement pas embrassés après la proclamation factice, préférant une accolade appuyée.

"Le baiser de fin, on le fera quand la cérémonie ne sera plus symbolique", a conclu en souriant Florent Robin.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 23 Fév - 1:51


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 2 Mar - 13:23

Citation :
Les gays, suite à leur rejet du don du sang, sont fichés par un code signifiant "homme ayant une relation sexuelle entre hommes". Des informations telles que l'adresse de l'homosexuel, ses coordonnées téléphoniques, sa date de naissance, son nom, son prénom sont visibles dans ce fichier.

J'ai déposé une plainte à la CNIL. Jean-Luc Roméro, un politique (qui désormais est pour le PS), a lui aussi déposé plainte à la CNIL concernant ce fichage homosexuel.

Vous aussi, si vous avez été rejetés du don du sang pour "homosexualité", n'hésitez pas à consulter votre fichier médical et a déposer une plainte à la CNIL, si vous êtes victime du fichage homosexuel.


Don du Sang sur Facebook

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Ven 4 Mar - 21:06


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Dim 6 Mar - 13:30

Citation :

Clip homophobe
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=TEgxBOtAOIM#at=26

Un groupuscule baptiste attaque Lady Gaga

Megan Phelps-Roper, membre de la Westboro Baptist Church, vient de publier une virulente parodie de Telephone intitulé Ever Burn, dans laquelle elle attaque Lady Gaga et les homosexuels.

La Westboro Baptist Church est une organisation familiale basée au Kansas qui se revendique du baptisme, une Confession chrétienne issue de la Réforme protestante. Cependant, d’une part, aucune institution baptiste ne reconnait la Westboro Baptist Church comme une association de croyants guidés par la Bible (baptisme traditionnel) et d’autre part, cette organisation est connue pour prôner la violence anti homosexuels.

Ce n’est pas la première fois que cette organisation familiale s’en prend à Lady Gaga qui avait déjà été prise pour cible en janvier dernier lors d’un concert à St Louis. La Westboro Baptist Church est connue pour ses sorties peu orthodoxes, elle est à l’origine de certains sites comme GodHatesFags.com (Dieu hait les tapettes) et était il y a peu aux funérailles de Ronnie James Dio pour protester.

http://musique.premiere.fr/

http://news.softpedia.com/news/Anonymous-Hacks-Westboro-Baptist-Church-Website-During-Live-Interview-186354.shtml

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Ven 18 Mar - 21:52

Citation :
Un footballeur suédois fait son coming out

Il est suédois, il joue en quatrième division et vient de déclarer publiquement son homosexualité. Anton Hysén, 20 ans, est l’un de très rares joueurs à oser briser le tabou ultime du football.

Le tabou ultime du football.

"Quand on est sous les douches, je dis des choses comme 'Faites pas tomber le savon!'" rigole-t-il. Après avoir caché son homosexualité à son entourage pendant plusieurs années, Anton Hysén, joueur d’Utsikens, club de 4ème division suédoise, a décidé d’assumer.

La semaine dernière, il a fait son coming out.

"Je suis footballeur. Et gay. Quand je joue, je ne pense pas que le fait que j'aime les filles ou les garçons ait la moindre importance".

Dans le football, la démarche d’Hysén fait figure d’exception, puisque les coming out sont extrêmement rares. En 1990, l’Anglais Justin Fashanu révéla son homosexualité mais, huit ans plus tard, suite à des accusations d'agressions sexuelles et un boycott de la part de certains coéquipiers et supporters, il se suicida. Depuis, aucun joueur pro en activité n’avait osé briser le tabou.

En France, seul Yoann Lemaire, joueur amateur du petit club ardenais de Chooz (DHR), et Oliver Rouyer, ancien international reconverti dans le commentaire, ont osé déclaré leur homosexualité. Anton Hysén, regrette évidemment que ce tabou perdure.

"Au début, dans le football, dit-il, il y avait des problèmes de couleur de peau, c'est la même chose avec l'homosexualité".

Aujourd’hui, le courage du jeune joueur est d'ailleurs salué par ses coéquipiers, comme par la plupart des supporters. Seul l'un d'entre eux a exprimé son mécontentement dans une lettre où il qualifie le joueur "sale" et menace de ne plus supporter son équipe. "Bon on vient de perdre un supporter... gros problème!" répond ironiquement Anton, qui espère que ses révélations pousseront d'autres joueurs à le faire.

Ironie de l’histoire, le père d’Anton Hysén, Glenn, lui-même joueur de football, était une icône gay au fait de sa popularité, notamment lorsqu'il a rejoint le club de Liverpool en 1989. Mais en 2001, alors qu'il se trouve dans les toilettes d'un aéroport, il frappe violemment un homosexuel qui tente de le tripoter. Immédiatement catalogué d'homophobe, Glenn s'est racheté une conduite quelques années plus tard lors d'un festival gay, rappelant sa sympathie pour la communauté homosexuelle et son admiration pour les jeunes qui font leur coming out.

Jeanne Chaumier, les Inrocks

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Jeu 7 Avr - 1:19


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Jeu 7 Avr - 1:22

Y a des puritains homophobes qui détestent certaines vidéos :)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Homophobie   Aujourd'hui à 1:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Homophobie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: