Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Homophobie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 14 Juin - 17:19

Entendu vite fait à la radio:

Citation :
Le journaliste: Mais il avait tout de même l'air d'être léger de mœurs, on raconte qu'il se travestissait, et qu'il était très largement bisexuel...

L'historienne de l'art: Oui, c'est vrai qu'il était un peu fou-fou, mais c'était un artiste génial, alors on peut tout lui pardonner.

Bravo. Bon esprit...

vomi1
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
l' antillais

avatar

Nombre de messages : 1629
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Homophobie   Dim 15 Juin - 1:39

ca va ouais
Revenir en haut Aller en bas
polux

avatar

Nombre de messages : 4005
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 28 Juin - 16:33

Un article plutôt intéressant sur le site du Monde aujourd'hui (c'est de plus en plus rare, ça vaut le coup d'être signalé) :

"J'avais jamais vu un homosexuel"

Certains ont le regard méfiant des mauvais jours, d'autres s'installent bruyamment dans la classe avec des rires fanfarons. "Aujourd'hui, comme vous le savez, nous allons parler d'homosexualité", annonce Alice Guéna, la présidente du Mouvement d'affirmation des jeunes gais, lesbiennes, bi et trans (MAG). Les élèves étouffent quelques rires embarrassés. "Pourquoi ris-tu, David ?", demande la professeure de français et d'histoire de la classe, Malika Awad. "J'avais jamais vu un homosexuel, c'est pour ça que je ris. C'est bizarre, la première fois."

Alice Guéna, qui tente de "sensibiliser les jeunes au respect de la diversité", intervient ce jour-là dans une classe de BEP mécanique moto du lycée Jacques-Brel de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Reconstruit en 2005, ce grand paquebot de métal accueille 450 adolescents qui préparent leur BEP, leur CAP ou leur bac professionnel dans les métiers du bois, de l'électronique ou de la mécanique moto. "J'ai fait venir cette association, car je m'étais aperçue, lors d'une intervention sur les discriminations, au début de l'année scolaire, que l'homophobie était un préjugé partagé par l'ensemble des élèves", explique Malika Awad.

Ce jour-là, ils sont une petite vingtaine, tous des garçons. Les cahiers et les stylos sont restés dans les sacs, les casques de moto sont alignés au pied des bureaux. Après la diffusion d'un film réunissant les témoignages de jeunes homosexuels, le dialogue s'engage. Au fond de la salle, Laurent reste silencieux mais son hostilité est perceptible. "J'ai une haine, finit-il par dire. Les homosexuels, ça me dégoûte un peu de penser qu'ils... qu'ils s'accouplent. Deux hommes en même temps, ça va pas ensemble." "C'est bizarre, c'est un peu contre nature, renchérit son voisin. Ils peuvent pas faire des enfants."

Alice Guéna se garde bien de les interrompre : elle les encourage, au contraire, à parler "sans tabou". "N'hésitez pas à dire ce que vous pensez sur la sexualité ou sur autre chose, insiste la présidente du MAG. C'est un échange, on est là pour ça." Jamais elle ne proteste contre les mauvaises blagues et les embardées homophobes des adolescents : elle se contente de les écouter et d'interroger sans relâche leurs préjugés. "Tu dis que tu n'as jamais vu d'homosexuels, répond-elle à David. En es-tu sûr ? A ton avis, à quoi reconnaît-on un homosexuel ?"

Pour ces jeunes lycéens, l'homosexualité a le visage des stéréotypes : les garçons sont efféminés, ils sont les meilleurs amis des filles, ils ont de l'esprit - ils font des "astuces", résume Nicolas avec un soupçon d'amertume. "Un garçon qui se maquille ou qui s'habille un peu comme une fille, je le classe homo direct", affirme Abdel. "Ils font des gestes comme des filles, lalala", pouffe son voisin. "Tout ça, c'est des préjugés, intervient cependant Steve. C'est comme quand on dit que les Portos sont des maçons ou les Arabes des voleurs. C'est pas toujours vrai."

Certains garçons approuvent de la tête, d'autres restent obstinément silencieux. Au dernier rang, deux élèves tentent d'expliquer à leur façon le cheminement qui mène à l'homosexualité. "Les gens qui sont homos, ils ont sûrement eu des problèmes psychologiques, affirme Nicolas. Ou alors ils ont eu des problèmes avec les filles, et ils se sont tournés vers les garçons. Mais c'est vraiment n'importe quoi : si on a des problèmes, il y a des prostituées, quand même." "Ceux qui le sont à la naissance, c'est pas de leur faute, ajoute son voisin. Mais les autres, c'est pas pareil."

Alice Guéna écoute, marque une pause. "Vous croyez qu'ils l'ont tous choisi ? Vous avez vu le film, tout à l'heure, avec les témoignages de jeunes : ils disent que l'homosexualité s'est imposée à eux." Les adolescents réfléchissent, hésitent, font silence quelques instants. Ils n'ont qu'une certitude : ils ne pourraient pas accepter l'homosexualité d'un ami. "Ici, c'est direct déchiré, on le taille, lance David. Si j'en vois un, je me détourne." "Moi, je le taperai pas, bien sûr, je suis tolérant, ajoute un autre. Mais je lui tournerai le dos quand même."

Chez ces adolescents, le rejet de l'homosexualité est souvent une manière d'afficher crânement son identité masculine. "Un homme, ça doit être fort, poursuit Nicolas. C'est normal, c'est la nature. Les homos, c'est le contraire, ils ont des gestes de filles. Il y en a peut-être qui sont des brutes, mais c'est rare." "Quelque part, ils ont un peu perdu leur virilité, poursuit un autre. Il y a des filles qui aiment les hommes soumis, mais c'est des cas particuliers. Si on les insulte dans la rue, elles préfèrent un mec qui peut les défendre." Alice Guéna intervient calmement. "Moi aussi je réagis lorsque mon amie se fait insulter dans la rue. Pas parce que c'est une fille, mais parce que je l'aime."

La présidente du MAG laisse l'échange se déplacer vers le terrain du couple, de la famille, des enfants. La perspective du mariage homosexuel les fait sourire, l'homoparentalité les inquiète. "A l'école, les enfants d'homos, ils vont être clashés, affirme Steve. Et le jour de la Fête des mères ou des pères, ils donneront le cadeau à qui ?" Alice Guéna évoque les études qui montrent que les enfants des couples homosexuels vont aussi bien que les autres, parle de l'isolement des enfants de divorcés dans les années 1960, cite le cas des enfants élevés par un seul parent. "Oui, mais un petit qui grandit avec un couple homosexuel, ça peut le troubler, rétorque le voisin de Steve. Il va se demander qui est le papa, qui est la maman."

Au terme d'une heure de débat, la professeure lève la séance dans un sourire. Les élèves se dispersent dans les couloirs en se bousculant, tandis qu'Alice Guéna s'attarde un instant dans les couloirs. "Quand je viens dans un lycée, mon but n'est pas de leur faire des leçons de morale ou de les faire changer d'avis, conclut-elle. J'essaye juste d'ouvrir un espace de parole. Ils vivent, comme nous tous, dans une bulle de verre avec leurs a priori, leurs certitudes, leurs préjugés. Mon travail, c'est d'ébranler certaines de ces certitudes. Je tapote à la vitre, ça crée une petite fêlure. Un jour, peut-être, le verre se fendillera."


Anne Chemin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homophobie   Dim 29 Juin - 23:03

je l'ai trouvé intéressant aussi.
pas très rassurant, mais intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Dim 28 Sep - 19:04

Homophobie dans le vert-jaune-rouge
http://www.dailymotion.com/video/x6u4hj_tracks-homophobie-en-jamaique_news

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Lun 17 Nov - 4:24

Citation :
Une association réclame l'exclusion de l'UMP de Longuet
NOUVELOBS.COM | 13.11.2008 | 20:18

"C'est extrêmement réjouissant de savoir que l'on promeut en effet des formes nouvelles de sexualité dans l'école et qu'on combat en même temps la pédophilie" a affirmé le sénateur UMP. "Couleurs gaies" demande son exclusion du parti.

Une association lorraine de défense des homosexuels a réclamé jeudi 13 novembre l'exclusion de l'UMP, le sénateur de la Meuse Gérard Longuet, qu'elle accuse d'avoir fait un amalgame entre pédophilie et homosexualité. "Couleurs gaies", centre lesbien, gay, bi et trans (LGBT) de Lorraine Nord, a affirmé dans un communiqué avoir demandé à Patrick Devedjian, secrétaire général de l'UMP, de lancer "dans les plus brefs délais" une procédure d'exclusion contre Gérard Longuet qui, en juillet au Sénat, "a jugé incompatible la lutte contre la pédophilie et la lutte contre l'homophobie en milieu scolaire".

"Question malicieuse"

Le 3 juillet, alors que le ministre de l'Education, Xavier Darcos, évoquait devant la Commission des finances du Sénat une campagne de sensibilisation de l'Education nationale au sujet de l'homosexualité, le sénateur avait déclaré : "J'avais une question malicieuse, mais je la poserai plus tard. C'était de savoir où commençait et où s'arrêtait l'homophobie. Mais enfin, ça c'est un autre sujet (...). C'est extrêmement réjouissant de savoir que l'on promeut en effet des formes nouvelles de sexualité dans l'école et qu'on combat en même temps la pédophilie". "De ce jugement de valeur ainsi exprimé, il ressort que M. Longuet considère la pédophilie et l'homosexualité comme des tendances sexuelles similaires ou comparables", poursuit l'association.

"Parfaitement tolérant"

Filmées par la chaîne Public Sénat, les déclarations de Gérard Longuet ont été mises en ligne le 9 novembre sur un site de partage vidéo, où elles ont été vues 44.000 fois. Joint par l'AFP, le sénateur de la Meuse a affirmé qu'il "n'avait pas fait d'amalgame" et que "les comportements sexuels ne relevaient pas de la sphère politique". Expliquant n'avoir "jamais vu" la vidéo incriminée et n'avoir pas eu connaissance qu'il était filmé, le parlementaire a précisé qu'il "n'avait rien contre les homosexuels" et qu'il était, en la matière, "parfaitement tolérant". (Avec AFP)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Lun 17 Nov - 4:26

http://www.dailymotion.com/video/x7er5b_gerard-longuet-le-buzz-lci-141108_news

Citation :
Le député UMP Christian Vanneste blanchi pour homophobie

PARIS (Reuters) - La condamnation du député UMP Christian Vanneste pour homophobie a été annulée par la Cour de cassation, qui a jugé qu'il n'avait pas dépassé les limites de la liberté d'expression.

L'élu avait été condamné en janvier 2006 à 3.000 euros d'amende pour injures publiques après avoir déclaré que l'homosexualité était "inférieure" à l'hétérosexualité. Cette peine avait été confirmée en appel en janvier 2007.

L'association SOS homophobie estime que "trois millions d'homosexuels" sont consternés par l'arrêt de la Cour de cassation dont la décision "semble relever d'un autre âge".

"Le respect du principe fondamental de la liberté d'expression, tel qu'il est défini par l'article 10 de la convention européenne des Droits de l'homme, ne saurait en aucune manière justifier une atteinte intolérable à la dignité de la personne des homosexuel-les", dit-elle dans un communiqué,.

Dans son arrêt, dont Reuters a obtenue copie, la Cour de cassation estime que les propos de Christian Vanneste ont pu "heurter la sensibilité de certaines personnes homosexuelles" mais que "leur contenu ne dépasse pas les limites de la liberté d'expression."

Fin 2004, alors que les députés s'apprêtaient à voter une loi interdisant les propos homophobes, Christian Vanneste avait affirmé que l'homosexualité était "une menace pour la survie de l'humanité." Le député du Nord avait ensuite persisté dans la presse, qualifiant de sectaire le comportement homosexuel.

Sa peine ayant été confirmée en appel, Christian Vanneste s'était pourvu en cassation.

Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser

Libération

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Ven 28 Nov - 21:39

Citation :
Prince homophobe ?

Yahoo, Mercredi 19 novembre, 11h37

D'après le témoignage d'un journaliste dans The New Yorker, le chanteur Prince aurait tenu des propos homophobes lors d'une interview. Lire la suite l'article

Cela aurait-il un rapport avec le fait qu'il soit devenu Témoin de Jéhovah il y a 7 ans ? Toujours est-il qu'un journaliste de The New Yorker rapporte la chose suivante dans le dernier numéro du magazine :

"Quand on lui a demandé son avis sur certains problèmes sociaux, comme les mariages gay ou l'avortement, Prince a tapoté sa Bible et a dit : 'Dieu est descendu sur la terre, et il a vu les gens s'accoupler n'importe comment et avec n'importe quoi, et il a juste nettoyé tout ça. Il s'est dit 'Assez' '".

Une déclaration d'autant plus détestable que Prince a, qu'on le veuille ou non, bâti une partie de sa réputation et de son succès sur son ambiguïté sexuelle.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Ven 19 Déc - 3:27

Citation :
Obama choisit un pasteur controversé pour son investiture
NOUVELOBS.COM | 18.12.2008 | 19:18

Le président élu des Etats-Unis a choisi le révérend Rick Warren, qui compare le mariage gay à l'inceste et l'avortement à l'holocauste, pour prononcer une prière lors de son investiture.

La décision de Barack Obama de faire prononcer une prière lors de son investiture le 20 janvier par un pasteur connu pour ses positions anti-avortement et anti-mariage homosexuel a scandalisé organisations de défense des homosexuels et groupes libéraux.
Présenté comme le nouveau Billy Graham, le révérend Rick Warren est un des pasteurs évangéliques de la droite chrétienne les plus populaires du pays, qui réunit chaque dimanche plus de 20.000 fidèles dans son église géante Saddleback Church de Lake Forest, en Californie.

L'avortement, un "holocauste"

Auteur d'un livre à succès prodiguant des conseils spirituels "The Purpose Driven Life" (Une vie guidée), il a aussi affirmé que "le mariage gay était moralement équivalent à un mariage entre frère et soeur" et condamné l'avortement comme étant un "holocauste".
Dans une lettre au président-élu, l'organisation Human Rights Campaign (HRC) a dénoncé mercredi la participation du révérend évangélique à la cérémonie d'investiture.
"Inviter le révérend Rick Warren à prononcer la prière lors de votre investiture constitue une vraie gifle pour les homosexuels américains", a écrit Joe Solmonese, président de HRC.
Pour l'association de défense des droits des citoyens "People for the American Way", "c'est une grande déception d'apprendre que le pasteur Rick Warren va délivrer la prière à l'investiture de Barack Obama".
"Je suis sûre que ceux qui suivent le pasteur Rick Warren trouveront que le fait qu'il ait été choisi pour la cérémonie est un geste d'appel à l'union de la part du président qui veut dépasser les divisions classiques", a ajouté la présidente de l'association Kathryn Kolbert dans un communiqué.
"Rick Warren a déjà toute l'attention nécessaire avec ses livres et ses apparitions dans les médias. Il n'a pas besoin, ni ne mérite cet honneur", conclut l'association.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 7 Jan - 0:30

Citation :
Nelly Olin brise la vie d'un gay et … se voit décorée de la légion d'honneur !

Le 11 septembre 2001, la vie de Christophe Bridou, chef de la police municipale de Garges-Lès-Gonesse, a basculé. Accusé par madame Nelly OLIN, sénateur-maire de la ville, d’escroquerie, de détournements de fonds et de vols. Se sont ajoutées, par plaintes pénales, des accusations de recel d’images à caractère pédophile.

L'homosexualité de Christophe ayant été révélée peu de temps avant : ceci explique sans doute cela.

Le cas de Christophe nous semble tout à fait emblématique de l'homophobie au travail qui fait l'objet, chaque année, de plus de 150 appels à notre association : en général, les propos sont tenus sans témoins et l'amalgame homosexualité / pédophilie est presque systématiquement utilisé pour stigmatiser ou harceler.

Révoqué et radié des cadres de la fonction publique, Christophe Bridou a toujours clamé son innocence. Il aura pourtant fallu six ans de mise en examen et de contrôle judiciaire pour que la justice rende une ordonnance de non-lieu disculpant Christophe Bridou de tous les faits dont il était accusé. La vie de Christophe Bridou a été réduite à néant, considéré comme coupable avant même que l'enquête commence : licencié sans assurance chômage, interdit de contact avec ses enfants…

Le 20 juillet 2007, le tribunal de grande instance de Pontoise lave de tout soupçons Christophe. Il dépose plainte pour dénonciation calomnieuse le 28 août 2007 contre Nelly Olin qui, en tant que maire de Garges-Lès-Gonesse avait auparavant porté plainte contre lui.

Depuis, aucune suite... L'instruction se prolonge bien au delà des délais normaux : attente habituelle pour Christophe.

Les enfants de Christophe Bridou déposeront plainte contre Nelly Olin, le lundi 8 décembre 2008 pour demander réparation de l'accusation calomnieuse qui les a privé de la présence de leur père pendant plusieurs années.

Toute cette affaire a brisé une famille, une vie, une carrière.

Le tribunal administratif de Pontoise a, cet été, refusé, contre toute attente et malgré la réquisition du commissaire du gouvernement, sa demande de réintégration dans ses fonctions policières l'obligeant à faire appel.

Nelly Olin ex- ministre déléguée à la lutte contre la précarité et l’exclusion et ex sénateur-maire UMP de Garges-lès-Gonesse, a donné une interview au journal Le Parisien du 20 octobre 2008 indiquant qu'elle vivait pleinement sa retraite à quelques kilomètres du Val-d’Oise, dans les Yvelines. « Depuis un an, j’ai séjourné à Prague, Londres, Miami, New York. J’ai aussi traversé le Portugal et passé plusieurs semaines en Sardaigne, où j’ai de la famille et des amis. Dans les semaines à venir, je pars à Venise, puis je retourne en Floride et en Sardaigne ».

Dans le livre "Calomnie", retraçant son calvaire, Christophe Bridou relate : "Désormais, une nouvelle vie commence. Je suis SDF. Un homme de l'ombre parmi tant d'autres (…) cela va durer deux ans. De juin 2003 à septembre 2005, je vis au jour le jour. Sans toit ni perspective sérieuse.

Nelly Ollin a été décorée de la légion d'honneur le 4 décembre 2008.

La loi portant la création d'une légion d'honneur du 29 Floréal an X définit qu'elle récompensera : "les citoyens qui, par leur savoir, leurs talents, leurs vertus, ont contribué à établir ou à défendre les principes de la République, ou fait aimer et respecter la justice ou l'administration publique".

SOS homophobie s'interroge sur la pertinence de décorer une élue de la République, pourtant sous le coup de plainte pour dénonciation calomnieuse pour pédophilie d'un homosexuel. Qu'elle ait été ministre de la lutte contre la précarité serait-il suffisant pour oublier que sa plainte infondée a conduit à condamner un citoyen à l'exclusion ?

Quelle image donne-t-on de la République vis à vis des homosexuels, hommes et femmes, et de tous les citoyens, si l'on octroie cette récompense avant que la justice ne rende son avis sa décision ?

Un comité de soutien à Christophe Bridou a été créé sous l'égide de SOS homophobie.

Si vous voulez soutenir Christophe, envoyez un mail à l'adresse suivante :

soutien.bridou@sos-homophobie.org

Nous demandons simplement à ce que justice soit faite avant que l'on récompense les accusés.

Chritophe Bridou doit être réintégré et mérite des excuses.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 7 Jan - 0:33



Thème : L'homosexualité n'a pas de frontières

Objectif : Sensibiliser la population en général, et plus particulièrement les communautés ethnoculturelles de toutes origines, aux réalités homosexuelles et à la diversité sexuelle.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 7 Jan - 1:32

pédé !
Revenir en haut Aller en bas
laiheault

avatar

Nombre de messages : 186
Age : 26
Localisation : Tours
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 7 Jan - 2:08

C'est un truc de tarlouze ça.

Ben Ska, tu y vas?


:lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 10 Jan - 0:11

Citation :
Homophobie à l'italienne

Un journal intime tour à tour drôle et révoltant dans l'Italie d'aujourd'hui, pour défendre la cause des couples gays et lutter contre les dérives homophobes de la société cisalpine.

En février 2007, le gouvernement italien de centre gauche de Romano Prodi propose une loi sur l'union civile pour les concubins, sans distinction de sexe. Levée de boucliers chez les conservateurs et les catholiques. Gustav et Luca, deux journalistes trentenaires (le premier est une figure familière des téléspectateurs puisqu'il est l'un des présentateurs d'ARTE Culture) qui vivent ensemble depuis huit ans, sont abasourdis par cette vague d'homophobie. Armés d'une caméra, ils interrogent militants catholiques, activistes fascistes, élus politiques, hommes et femmes de la rue, au parlement, au Vatican. Des prêches des simples curés aux réactions des caciques du Saint-Siège en passant par les tergiversations des parlementaires et les débats de la télévision berlusconienne, rien ne leur échappe. Plutôt amusés et narquois au départ, ils sont progressivement gagnés par un sentiment de malaise. À la fois journal intime, documentaire de société et tragi-comédie à l'italienne, leur film est aussi un formidable pamphlet contre l'intolérance. Mise entre parenthèses par le nouveau gouvernement de Berlusconi, l'idée d'une union civile (y compris pour les gays) a refait surface le 10 octobre dernier à l'initiative de cinquante parlementaires de centre droit.

http://plus7.arte.tv/fr/detailPage/1697660,CmC=2372596,scheduleId=2350250.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
pat boutarde

avatar

Nombre de messages : 921
Localisation : Banlieue sud de Paris
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 10 Jan - 0:13

laiheault a écrit:
C'est un truc de tarlouze ça.

Ben Ska, tu y vas?


:lol!:

haaaaaaaaaaaaaaannnn Ben !!!!
tu m'avais caché ca !

jsuis déçu !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://stylnox.propagande.org
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 10 Jan - 0:20

Pas bô d's moquer des pôtos qui se font lâchement attaqués.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
miss babouche

avatar

Nombre de messages : 885
Age : 27
Localisation : dans la cambrousse.......
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 10 Jan - 13:37

ta journée mondiale, là, tu peux nous en dire un peu plus? Genre, comment ça s'organise?
Revenir en haut Aller en bas
Fausse couche

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 23
Localisation : En cage....
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Sam 10 Jan - 14:28

Encore un truc qui sert a rien, comme la journée de la femme, c'est ça ??
Encore une seule pauvre journée pour faire semblant de s'interesser a une "minorité" comme y dise, pour faire genre...
Fin bon, c'est ce que j'en dis....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.piranhas.free.fr/
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Jeu 15 Jan - 17:04

Citation :
Sénégal : la machine judiciaire s’abat sur les homosexuels
Neuf hommes ont été condamnés à huit ans de prison

Neuf homosexuels sénégalais ont été condamnés mardi à huit ans de prison par un tribunal de Dakar. Le groupe d’hommes, qui a fait appel, avait été arrêté sur dénonciation dans un appartement de la banlieue de la capitale sénégalaise. Les associations de défense des droits des gays et lesbiennes s’inquiètent des conséquences du jugement et se mobilisent pour soutenir les condamnés.

La suite
http://www.afrik.com/article16045.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Ven 23 Jan - 19:07

Citation :
Roger Karoutchi fait son coming out


Quand il a lancé sa campagne pour les élections régionales, l’été dernier, Roger Karoutchi n’avait pas prévu d’y inclure son coming out.

L’entrée en scène de Valérie Pécresse est venue bouleverser sa stratégie. Bénéficiant d’une notoriété nettement plus élevée que la sienne, la ministre de l’enseignement supérieur a décidé elle aussi de briguer l’investiture UMP.

Interrogé fin août sur ce qui distingue sa candidature de celle de Roger Karoutchi, Valérie Pécresse avait mis en avant sa connaissance de sa circonscription des Yvelines avant d’ajouter: «Et je suis aussi une mère de famille avec trois jeunes enfants». Scandalisé par une déclaration à ses yeux manifestement homophobe, Karoutchi avait protesté, sans jamais dire clairement ce qui le scandalisait…

Libé

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Dim 8 Mar - 14:50

La Serbie, homophobe au possible... avance doucement... tout doucement...

Citation :
Homosexualités : « No Milk today » pour les gays et lesbiennes de Serbie

Par nos correspondants à Belgrade
Mise en ligne : mercredi 4 mars 2009


Le Centre Sava de Belgrade a décidé, fin février, d’annuler une conférence de presse de la principale ONG gay de Serbie, créant un scandale national. Les militants gays sont venus manifester durant une projection du FEST, le festival de cinéma de Belgrade. La presse et le gouvernement ont condamné la décision de la direction du Centre tandis que le basketteur Vlade Divac, président du comité olympique a apporté son soutien aux militants homosexuels. Si la société serbe est encore très homophobe, il semble néanmoins que l’opinion publique soit en train d’évoluer.

Par Jovana Papović et Marko Tasić

Le 24 février dernier, une centaine de militants de l’ONG Gay Straight Alliance (Gej Strej Alijansa) sont venus interrompre la projection du film Milk de Gus Van Sant, se servant de l’exemple du film, qui illustre le combat de Harvey Milk, homme politique américain et militant pour les droits civiques des homosexuels, pour dénoncer la décision du directeur du Centre Sava d’annuler la conférence de presse de cette organisation qui devait avoir lieu le jour même dans ce Centre.

« Il s’agit d’une des décisions les plus discriminatoires envers les minorités sexuelles depuis l’année 2000 », a déploré Boris Milićević, président de l’ONG Gay-straight Alliance (GSA), lors de la conférence de presse qui s’est finalement tenue au Centre pour la décontamination culturelle, le Pavillon Veljković, à Belgrade.

L’association avait en effet prévu de rendre public son rapport 2008 sur l’application des droits des homosexuels en Serbie dans les locaux de conférence du Centre Sava. Dans un communiqué, la direction, qui avait auparavant accepté de prêter ses locaux, a fini par refuser, prétextant que de tels événements ne pouvaient être organisés que par des organisations sérieuses.

Scandalisés par ce geste discriminatoire sans précédent, les réseaux gays et lesbiens se sont mobilisés via Internet, pour mener une opération coup de poing visant à déclencher un scandale médiatique d’envergure.

Mission accomplie puisque les médias (presse écrite, radios et télévision) se sont emparés de l’affaire, obligeant ipso facto les autorités politiques à se prononcer sur cette décision controversée.

48 heures après la conférence de presse, Marko Karadzić, secrétaire d’État attaché au ministère des Droits de l’homme et des minorités, a réagi, regrettant l’intolérance qui persiste en Serbie et se joignant à la cause des minorités sexuelles. Vlade Divać, ancienne star du basket serbe récemment élu président du comité olympique serbe, a lui aussi fait part de son soutien à la cause homosexuelle.

Les résultats d’un sondage réalisé en 2008 par GSA en collaboration avec le Conseil de l’Europe sur l’homosexualité en Serbie offre un éclairage intéressant sur cette question. Selon cette étude, les gays, lesbiennes et transsexuels représentent environ 10% de la population serbe. Toujours selon cette étude, 70% des personnes interrogées croient encore que l’homosexualité est une maladie et seules 30% des personnes interrogées considèrent les personnes homosexuelles comme leurs égales.

Il faut cependant noter un changement dans les mentalités. Chez les 15-25 ans, l’homophobie est sensiblement plus faible que dans les classes d’âges supérieures. Comme d’ici une dizaine d’années cette classe d’âge prendra en main le destin du pays, on peut d’ores et déjà prévoir que la tolérance devrait gagner la Serbie, que l’homophobie diminuera inexorablement et qu’à l’avenir la société serbe respectera toujours plus les minorités sexuelles.

Le leader de GSA, Boris Milicević, souligne le caractère historique de cette protestation, invitant l’ensemble des forces politiques et médiatiques à agir. Depuis 10 ans, beaucoup de choses ont déjà changé en faveur des minorités sexuelles même si l’échec de la Gay Pride en 2001 laisse, encore aujourd’hui, un goût amer à ses organisateurs. L’objectif clairement affiché par l’GSA est de développer une telle manifestation à Belgrade avec le succès qu’elle connaît dans la plupart des métropoles européennes.

L’institut public pour les droits de l’Homme et des minorités sexuelles a produit un rapport sur l’évolution des droits des populations homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles en Serbie entre 1998 et 2008. Des progrès sont à noter. D’un point de vue juridique, plusieurs lois ont été promulguées ; celle contre la discrimination ne saurait tarder.

Les médias sont devenus les amis affichés des communautés gay et lesbienne, ce qui leur offre un espace médiatique où elles peuvent exprimer leurs revendications.

Quant à l’État, il est passé d’une politique sociale inexistante à une action sociale embryonnaire. Les leaders des associations homosexuelles voient dans cette évolution le symbole de l’émergence d’une volonté politique. Pourtant, des efforts doivent être accomplis en ce qui concerne la responsabilité et la condamnation des auteurs d’actes homophobes. Le système pénal serbe prévoit des sanctions encore trop légères pour ce genre de comportements.

« Il reste aussi beaucoup de progrès à faire du coté du renforcement de la communauté ». Selon Marija Sakić, militante à l’association Labris, une structure qui défend les droits des lesbiennes, les plus grands obstacles à surmonter sont le tabou qui règne autour de l’homosexualité et la violence que ce tabou engendre. Bien des personnes n’osent toujours pas faire leur coming out, c’est pourquoi l’association se focalise sur l’écoute et le conseil.

Il est important de montrer que l’opinion publique peut changer en fonction de l’impact du mouvement sur la société. L’ampleur de la revendication peut, elle aussi, aider à casser les préjugés. « Il faut aider les gens à ce qu’ils s’acceptent eux même, c’est le seul chemin pour que la société nous accepte, car plus la communauté sera forte, plus elle sera légitime et crédible », explique Marija Sakić.

Malgré une forte résistance contre l’organisation d’une Gay Pride à Belgrade, la manifestation bénéficie d’une grande volonté en la matière de la part de la classe politique, des médias et du Conseil de l’Europe lui-même. La réussite d’une telle manifestation serait, selon le président de la Gay-Straight Alliance, un message fort pour l’Union européenne ainsi que pour l’opinion publique serbe. Cela démontrerait la capacité du peuple serbe à évoluer et progresser sur des questions sociétales particulièrement sensibles.

Le Courrier des Balkans
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 29 Avr - 12:51

Citation :
L'homophobie des mineurs, une inquiétude

Face à la «recrudescence» des violences homophobes, l'association Inter-LGTB demande au gouvernement d'agir.


L’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT) s’est inquiétée lundi de la «recrudescence d’actes à caractère homophobe commis par des mineurs», et a demandé que les mesures de lutte contre l’homophobie envisagées pour les lycées soient étendues aux collèges.

«Compte-tenu de la recrudescence d’actes à caractère homophobes commis par des mineurs, il sera demandé au ministre de l’Education que les mesures envisagées l’an dernier pour les lycées soient également mises en oeuvre dans les collèges», écrit dans un communiqué l’Inter-LGBT, qui regroupe une soixantaine d’associations.

L’Inter-LGBT passe en revue toute une série d’agressions commises récemment à Laval, Paris, Créteil, Sète (Hérault) et en Martinique.

Le ministre Xavier Darcos avait pris des engagements forts. Or, si «la circulaire prévoyant la rentrée 2009 pointait la nécessité de lutter contre l’homophobie, l’engagement de distribuer du matériel de prévention (brochures, affiches) dans les lycées au cours du premier trimestre de l’année scolaire n’a pas été tenu, et ne l’est toujours pas au début du troisième», souligne le communiqué.

L’Inter-LGBT, qui «salue la capacité du ministère de l’Education à se saisir de ses responsabilités et à mettre en place des actions exemplaires lorsque des agressions à caractère raciste ou antisémite sont commises à l’école comme à l’extérieur de l’école, ne comprendrait pas que des actions d’aussi grande portée ne soient pas menées pour faire reculer la lesbophobie, l’homophobie et la transphobie».

(Source AFP)
Libé

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 29 Avr - 12:54

Agressions à caractère homophobe l’Inter-LGBT réclame des actions fortes des pouvoirs publics

Après plusieurs agressions à caractère homophobes commises par des jeunes gens, l’Inter-LGBT réclame des actions fortes de la part des pouvoirs publics, particulièrement en matière éducative.

L’Inter-LGBT a appris hier qu’une agression homophobe avait eu lieu samedi à Laval, où des jeunes se réclamant du Mouvement catholique de France ont insulté le patron d’un bar gay de la ville avant de le frapper sauvagement au visage, et ont également frappé un client.

Le 22 mars, un groupe prétendant défendre l’honneur du Pape a agressé physiquement et insulté de façon violemment homophobe des militant-e-s de la lutte contre le sida qui menaient une action pacifique à Paris.

La semaine dernière, ce sont trois homosexuels qui ont été agressés dans le 3ème arrondissement par une quinzaine de jeunes, qui les ont roués de coup de poing et de pied.

Vendredi dernier, la police arrêtait deux malfaiteurs qui avaient pris l’habitude de s’en prendre à des homosexuels repérés dans le Marais pour les suivre et leur extorquer sous les coups et la menace leur argent, leur carte bancaire et leur code.

Le 20 avril dernier, six hommes été renvoyés devant les assises du Val-de-Marne par un juge d’instruction de Créteil, pour plusieurs agressions à caractère homophobe, dont celle de Bruno Wiel en 2006, retrouvé nu dans le parc des Lilas de Vitry,, souffrant d’un traumatisme crânien et thoracique grave et qui garde de très graves séquelles de son agression.

La liste pourrait être égrainée encore longuement, qu’il s’agisse du couple homosexuel agressé au début du mois en Martinique ou de ces deux jeunes homosexuels roués de coups de poing et de pied à Sète en début d’année.

Dans la très grande majorité des cas, ces agressions sont commises par des jeunes hommes, parfois mineurs.

L’Inter-LGBT et de nombreuses autres associations qui réalisent des intervention en milieu scolaire ont eu l’occasion plusieurs fois de réclamer des pouvoirs publics, et plus particulièrement du ministère de l’éducation nationale, que des actions fortes soient menées en matière éducative pour faire reculer l’homophobie.

Presque un an après la dernière marche des fiertés parisienne et de certaines marches en région qui avaient précisément pour thème la lutte contre les discriminations par l’éducation, le bilan est mitigé.

Le ministre avait pris des engagements forts et si certes la circulaire prévoyant la rentrée 2009 pointait la nécessité de lutter contre l’homophobie, l’engagement de distribuer du matériel de prévention (brochures à destination du personnel, affiches et "cartes-mémo"destinées aux élèves) dans les lycées au cours du premier trimestre de l’année scolaire n’a pas été tenu, et ne l’est toujours pas au début du troisième.

C’est la raison pour laquelle l’Inter-LGBT, en lien avec le Collectif Education contre les LGBT-phobies en milieu scolaire a décidé d’envoyer un courrier commun au ministre de l’éducation pour faire avec lui le bilan des engagements pris et des actions véritablement entreprises, et exiger leur mise en oeuvre.

Compte-tenu de la recrudescence d’actes à caractère homophobes commis par des mineurs, il lui sera demandé que les mesures envisagées l’an dernier pour les lycées soient également mis en œuvre dans les collèges.

L’Inter-LGBT, qui salue la capacité du ministère de l’éducation à se saisir de ses responsabilités et à mettre en place des actions exemplaires lorsque des agressions à caractère raciste ou antisémites sont commises à l’école comme à l’extérieur de l’école ne comprendrait pas que des actions d’aussi grande portée ne soient pas menées pour faire reculer la lesbophobie, l’homophobie et la transphobie.

Plus généralement, l’Inter-LGBT estime urgent que les pouvoirs publics condamnent avec la plus grande vigueur l’ensemble des violences homophobes chaque fois qu’il en est commis, et mettent en œuvre une politique publique visant à les éradiquer, particulièrement par l’information, l’éducation et la prévention.

La réalisation de l’égalité des droits, toujours attendue par les lesbiennes, les homosexuels et les transsexuel-le-s, contribuerait elle aussi à faire reculer la perception selon laquelle les personnes LGBT sont encore, dans ce pays, des citoyen-ne-s de seconde zone, justifiant alors que des comportements ou des violences discriminatoires leurs soient infligées.

Inter LGBT


http://nantes.indymedia.org/article/17105

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Lenin 20
Invité



MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 29 Avr - 17:18

Citation :
toujours attendue par les lesbiennes, les homosexuels

Ah bah merde, moi qui vivait dans l'illusion que les lesbiennes étaient homosexuelles...
Revenir en haut Aller en bas
Kob.X

avatar

Nombre de messages : 1492
Localisation : Lyon/St Etienne
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Homophobie   Mer 29 Avr - 17:21

Lenin 20 a écrit:
Citation :
toujours attendue par les lesbiennes, les homosexuels

Ah bah merde, moi qui vivait dans l'illusion que les lesbiennes étaient homosexuelles...

Mais naaaan, faut bien etre pédé pour être pédé








:mellow:
Revenir en haut Aller en bas
http://wrongway.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Homophobie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Homophobie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: