Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 joie du matin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Piloux



Nombre de messages : 151
Age : 27
Localisation : 45
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: joie du matin...   Ven 22 Juin - 5:10

:face:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: joie du matin...   Ven 22 Juin - 9:29

Ce matin je me lève comme tous les matin depuis 2 semaines pour aller au travail, alors je me lève, cool, pépère, je tire les stores, me gratte impunément les roustons et regardant par la fenetre si il fait moche ou beau. Je vais a la cuisine pour faire du café et là, en regardant l'horloge, je m'appercoit que j'suis deja 23 minutes à la bourre! Raaah le matin! J'aime les matins... et puis bon mon train est à 9h02 alors j'prends le temps.
Revenir en haut Aller en bas
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mar 26 Juin - 23:21

Nanterre (pas mes rêves !), la plus belle ville du monde, ces gens, des collègues, des amis, des gens qui vivent et luttent à leur façon, que j'aime et que je quitterai un jour en pleurant...




ici, Moussa et Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mar 17 Juil - 23:05

2 ans et demi sans nouvelles et puis ces mots...

Citation :
Vewo suo "ubifaciunt" s. d.
Jucundissimum legere scripta tua est! Video te bene valere ibi nunc vivit laborasque. Mox mittam tibi mailum. Vivat blogum tuum! Te basio, vale

et ma réponse :

Citation :
ubifaciunt sua carissima "vewo" salutem dedit,

Quomodo uocam tuam audire post sempiterni temporis dulcis est ! Ad stellas rideo fleoque. Mailum tuum expecto.

Te amplecto,

Vale !


nb : (putain, t'es chiée de me faire bosser mon thème qu'a toujours été catastrophique ;-) Scimus uitam esse canem !!!)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Odin



Nombre de messages : 1590
Age : 27
Localisation : Oberentzen - 68
Date d'inscription : 29/07/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mer 18 Juil - 3:51

ça donne quoi en francais?

- j'adore ta façon d'écrire, l'ami -
Revenir en haut Aller en bas
http://radioblogofodin.c.la
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mer 18 Juil - 8:40

c'est du latin très très bas niveau (à peine une infinitive)... alors hop, on sort son Gaffiot et courage !!!

au pire tu peux deviner :teuffeur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mer 18 Juil - 10:20

dnf a écrit:
Newo a écrit:
J'irai à Nanterre le 22 Mars 2008, pour fêter les 40 ans d'un truc.

mai 68 c'était en mars ?

Comment dire ? Avant un mouvement populaire, il y a toujours les prémices.
Tape 22 Mars 68 dans un moteur de recherche, et tu connaîtras le Mouvement qui a mis l'étincelle au mouvement.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Sam 21 Juil - 15:20

hier à Deauville (sans Trintignant), avec des marmots de 17 berges. Les bourges qui matent des zouzous de banlieue commes des extraterrestres, M. avec qui on parle du braquage du casino par Mesrine (ce gosse au casier long comme mon bras qui a lu l'Instinct de mort avant qu'il ne soit réedité), de Fight club et du Truman show, je leur ai lu du Duras sur la plage et les planches, ils ont imité les mouettes, certains voyaient la mer pour la première fois, le ciel était gris, le vent froid et la journée fut belle, si belle...




Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: joie du matin...   Sam 21 Juil - 15:47

:|
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Bibine



Nombre de messages : 1388
Age : 26
Localisation : Calvingrad
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: joie du matin...   Sam 21 Juil - 16:22

Joie du matin à 15 heure, mais 15 heure c'est mon matin.
Je suis tout seul chez moi jusqu'a demain, enfin je veux dire sans parents ni p'tit frére. Certe ça changera rien mais quand meme c'est chouette.
Revenir en haut Aller en bas
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Lun 6 Aoû - 19:56

et hop, la mini chro photographiée d'une semaine à la khaïma avec l'ami Roger des Prés sur un des deux lien en dessous...

LaCH T CoM BB ! tkt, lol.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: joie du matin...   Lun 6 Aoû - 22:05

Et après on me traîte de teaser de merde...

:DD
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Lun 6 Aoû - 22:11

trop la flemme de tout uploader pour une mini chro... au fait tiens toi, tu connais un groupe qui s'appelle "fin de siècle" ayant sévi à Nancy sur le label ODN ?

et puis tu pourras causer le jour où tu lâcheras des com ou tu répondras aux com lachés sur tes blogs ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Niétro
Invité



MessageSujet: Re: joie du matin...   Lun 6 Aoû - 23:02

eternelle joie du matin ... la journée commençais en peinture chez wam :heart: ....



ouai mais les feuilles c'est pas assez grand ...




J'ai retrouvé la ptite souris qui a donné des couleures dans ma maison devenu moins terne :heart: ...

Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: joie du matin...   Lun 6 Aoû - 23:22

ubifaciunt a écrit:
et puis tu pourras causer le jour où tu lâcheras des com ou tu répondras aux com lachés sur tes blogs ;)

Ah bah des "coms" c'est vrai que j'en lâche pas des masses. Et qu'honnêtement je vérifie pas souvent ceux des miens, de blogs. Et que souvent je réponds moyen.

Et non ça ne me dit rien, ce nom de groupe.

Et... et... et mais va te faire foutre d'abord!

:lol:

EDIT: mais euh, il est où ce putain de commentaire?
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: joie du matin...   Lun 6 Aoû - 23:46

A y est, je l'ai trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mar 7 Aoû - 0:19

hein
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mar 7 Aoû - 0:23

Ça y est j'ai trouvé le com à propos d'être noir dont tu te plains que je le voyais pas et y répondait pas bla ba. Sauf que j'ai pas répondu remarque.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mar 7 Aoû - 0:29

Zabos a écrit:
Ça y est j'ai trouvé le com à propos d'être noir dont tu te plains que je le voyais pas et y répondait pas bla ba. Sauf que j'ai pas répondu remarque.

y en a plein d'autre caché, patate lorraine :), ça se voit que ça commence à être la saison d' la mirabanche, t'assure plus un noyau

:mrgreen:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Lun 20 Aoû - 23:20

dégoût du soir :


"Il ne suffit pas d'avoir du talent,
il y faut encore votre permission,
- n'est-ce pas, mes amis ?"
Frédéric NIETZSCHE


Ce devait être l'apothéose, le bouquet final, la fête ultime pour célebrer l'adieu estival de la Khaïma aux quartiers de Nanterre (pas mes rêves). Une semaine la tente plantée en face du conseil général des Hauts de Seine (président, M. Patrick Devdejian, succeseurs de MM. Charles Pasqua et Nicolas Sarkozy), avec toujours les chèvres, l'âne et le thé à la menthe. Une semaine de teuf, de théâtre, de rencontres, de musiques et d'inconnu après avoir semé la joie, le débat et la vie dans toutes les cités, malgré les embrouilles et les plombages incessants. Malgré le gâchis.

De fil en aiguille, à mesure qu'août s'avançait, ça sentait de moins en moins bon. Les prises de gueule avec la mairie qui soutient sans soutenir et surtout sans aider ; les bouts de ficelle qui ne donnent même plus l'illusion d'être des cordes ; les flics qui rôdent autour, parfois dedans, parce qu'il y a trop de bruit. Bah ouaip', y a des gens comme ça qu'ont toujours pas capté que y avait certaines choses qui ne pouvaient être vécues et dites qu'à certaines heures pâles de la nuit, dans le froid, le bruit, dans la peur et le silence, dans l'attente du jour qui va venir. Quand la fête sert autant à fuir qu'à dire. Quand l'intime de la nuit nous rappelle que nous sommes vivants.

Toujours est-il que pour conclure ce mois de présence dans les tiékars nanterriens, la tente et le Roger (salut à toi, ô mon frère !) devaient s'installer, non plus en pied de tour au coeur d'une cité, mais dans un espace libéré du lieu dit "projet Seine-Arche" qui vise à relier les tours de la Défense à la Seine (attention, je cite le dossier-de-presse-qui-vaut-son-pesant-de-cacahuètes-technotratico-langue-de-bois-pour-pas-dire-qu'on-va-virer-les-pauvres :"ce site, pourtant prestigieux de par son appartenance à l'axe historique dessiné par Le Nôtre pour aller des Tuileries jusqu'à la Seine, est longtemps resté un no man's land urbain, isolant à ses franges les cités environnantes. L’ambition du projet Seine-Arche est d’affranchir cet espace et d'y recréer de la ville, en restaurant la qualité du paysage et l'unité de la ville.")

Bizarrement, "affranchir cet espace" c'est en somme ce que proposait concrètement la Khaïma : faire en sorte que tou-te-s les habitant-e-s des cités touché-e-s par l'opération, se ramènent, non pas pour recréer la ville, bien assez insupportable comme ça, mais pour recréer la vie, au moins pendant une semaine. Manque de pot, la semaine fut d'abord réduite à trois jours, bikoz' les différents services concernés de la mairie (communiste) et du conseil général (de M. Devedjian, successeur de MM. Pasqua et Sarkozy), après avoir donné leur accord et quelques subventions, se renvoyaient la balle parce que franchement, hein, ramener une tente et des chèvres et des noirs et des arabes et des pauvres et des anarchistes alors qu'on va construire bientôt des chouettes lotissements pour jeunes cadres dynamiques bossant à la Défense, franchement, hein...

Et de trois jours, avec toute la mauvaise foi et la mauvaise volonté qu'on peut mettre au monde, on peut bien réduire ça en disant qu'on ne filera pas à la Khaïma, ni eau, ni électricité, et que la Khaïma elle peut se démerder comme elle a fait jusqu'à présent, avec toute son exceptionnelle bonne volonté.

Sauf que là, ras-le-cul.
Sauf que là, nique sa mère les atermoiements, les bâtons dans les roues, les plantages et les oublis au dernier moment, les négligences et le laissez-aller, les promesses et les belles paroles.
Sauf que la Khaïma préfère se saborder avec honneur plutôt que de se compromettre avec les demi-mesures des autres.

Donc voilà, il n'y aura pas de dernière semaine, pas de teuf devant le conseil général présidé par M. Devedjian et dont les prédécesseurs étaient MM. Pasqua et Sarkozy, pas de tente ni de chèvres ni d'âne ni de thé à la menthe dans cette bonne ville communiste de Nanterre (pas mes rêves même si faut s'accrocher), pas de cinéma, de rencontres, de théâtre, d'intelligence dans une friche inculte, et que tous ceux et toutes celles qui viennent pleurer sur "la rupture du lien social" à longueur de temps ne viennent pas oser claquer à la rentrée que la situation a empiré.

La rage et le dégoût, le gâchis et l'ordure.


"Ici, ici il ne se passera rien, ici il n'y aura personne, de sitôt.
Les départs, les histoires, ce n'est pas pour demain.
Et les voix, d'où qu'elles viennent, sont bien mortes."
Samuel BECKETT

Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
mezigue



Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mar 21 Aoû - 2:02

:( :cry:

bah...
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mar 4 Sep - 23:47

l'ami Ubi n'est pas trop sur le forum en ce moment pour une cause très simple et mégalo : il projette un bouquin un pau barré sur 14-18, en mieux. En gros, un roman épistolaire inversé de 1921 à 1912 avec plein de sujets aussi rock'n'rollment pointus que :

- les pigeons voyageurs
- les éventuels écrits des tirailleurs sénégalais
- les éventuels écrits des mecs ayant souffert de psychose post-traumatique dans les maisons de repos (syndrôme de Voivenel)
- la naissance du Canard Enchaîné en 1915 pour lutter contre les communiqués officiels
- les relations homosexuelles au front
- la censure postale
- Jean Pierre Calloc'h
- l'occupation française en allemagne de 18 à 21
- le rôle du génie de 12 à 14 dans les Quatre Communes (Dakar, Gorée, Saint-Louis et Rufisque)
- la deuxième bataille de la Marne vers Reims le 1er juin 18

en gros et en parcellaire, sans compter tout le reste habituel, fusillades pour l'exemple d'août-novembre 14, mutineries de 17 etc...

donc ça lit, note et bosse dur... pfffiou...


(si vous z'avez des trucs, hein chuis preneur)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Jeu 6 Sep - 2:08

Une histoire d'origami au taf...


La soirée prévue jusqu'à 22 heures commence à la one again. Direct sur la zone où y a eu la Khaïma (cf épisodes précédents) avec quatre zouzous qui zonent sur un banc et avec qui on partage la pizza offerte avec la pizza achetée quelques instants chez D. Evidemment arabes, forcément dealers, voleurs, à casquette et capuche. Sauf que là ils ont pas de capuches et que, comme d'hab' avec eux, ça sent pas le shit'.

Pendant qu'A va rechercher un ballon de foot dans le coffre de sa bagnole avec K, un des trois zouzous s'enquiert du bouquin qui sort de ma poche. Nicolas Offenstadt, "les fusillés de la grande guerre et la mémoire collective." Ca tchatche un peu de Quatorze, des mutins et des fraternisations. On s'envoie consciencieusement la pizza.

B, animateur en colo cet été, a la joyeuse idée de nous faire une boule de Noël en pliage avec une feuille de papier. Trois feuilles filées à la cantonnade, l'abruti de K, revenu entre temps, en fait des confettis qu'il me balance dans la tronche en étant fier de sa vanne. Dont acte. Un souvenir à la con me remonte à la gueule, du temps où il m'arrivait d'avoir quelques pétales de roses sous ma casquette et que je saluais de jolies demoiselles dans la rue dans un tourbillon de pétales. Je file faire une nuée de confettis et revient dix minutes plus tard, enlève mon chapeau et les confettis papillonent près du terrain de foot. Les gosses et ma collègue me regardent atterrés et Y part dans un fou rire (forcément homérique). Et les rires, et les rires.

Et là, l'idée à la con.

A, ma chère collègue, fait un oiseau tout chelou en pliage. Une grue. L'oiseau, pas le truc du BTP auquel sont forcément consacrés tous les arabes dealers à capuche précités quand ils franchissent le seuil d'une ANPE.

Les gosses scotchent.

"Vazy, fais le nous, vazy, fais le nous..."

Re trois feuilles à la cantonnade.

Et c'est parti.

Trois gosses de 17 à 20 ans dans la nuit de Nanterre (définitivement pas mes rêves !) vont passer une demi-heure à faure de l'origami avec deux éducs. Des histoires de plis, de feuilles, de carré, de truc-qui-ressemble-à-la-Vierge-Marie, de vélo de la Poste, de jambe à Zidane ; une oasis de poésie et de surréalisme au plein coeur des quartiers chauds si chers à TF1. Ben oui, ces putains de jeunes, ces terrifiants jeunes de 17 à 20 ans qui trippent à plier une misérable feuille.

"- Putain, c'est chaud, on plie, on replie, on déplie, ça fait un quart d'heure qu'on se galère.
- Ben oui, mais d'un autre côté, c'est un peu ça le principe au Japon...
- Ah, oui, c'est vrai, t'as raison..."

J'hallucine complétement et sors discrètement le MP3 pour enregistrer ce moment de magie. On est vraiment hors du monde, les jeunes se tirent la bourre pour savoir qui réussira la plus belle grue et toujours des dialogues hallucinants. M et H parlent de cataphilie et de procrastination, je les vanne-à-la-con en leur disant que leur dialogue est catamaran, ils me répondent à juste titre sur la catastrophe de ma vanne, Y m'explique qu'à cause de ces jeux de mots foireux, il a les oreilles bouchées et a besoin de cata-tiges.

Au bout du compte, y a deux grues sur trois qui ressemblent à des grues, et une qui ressemble à rien. M, dépité, se rend compte qu'elle ressemble plus à un dindon qu'à l'oiseau japonais symbolique de la paix et de l'amour. Ca sera l'oiseau symbole du sandwich (à la dinde).

L'heure de rentrer. Y pense déjà à l'engueulade qu'il va subir de sa daronne, brandit fièrement sa grue et dit qu'il l'offrira à sa mère pour s'excuser de son retard. Comme un collier de nouilles en mieux.

On les quitte alors qu'ils essaient de faire voler leurs piafs comme n'importe quels avions en papier.

Des fois, tu te dis que tu fais vraiment un drôle de boulot et que si le Conseil Général savait à quoi il te paie...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Dim 9 Sep - 19:25

Dimanche de septembre, derniers rayons d'un soleil de début d'automne parisien après un été qu'a pas eu lieu. "Y a pas eu de saison, ma bonne dame...". Dix-huit heures, fin d'une sieste après un midi et une aprème avec le J. qu'a les yeux en couilles d'hirondelle bikoz' il est amoureux. Il le mérite, ce veinard, et il en est encore au moment le plus magique, celui des lèvres effleurées, des rendez-vous dans l'après-midi et des doutes alors qu'on sait que...

Réveil de la sieste, donc ; le café monte tranquillou dans l'inox italien, le rouge avec la charcut' pour l'apéro sur le marché, le rouge avec la pure bouffe du midi en écoutant France Cul, les Papous et les pastiches de Duras, le rouge en trippant sur Barbara après le repas. Lui, dans toute son éternité, dans l'attente du demain ; moi, dans le souvenir nostalgique de l'avant-hier. De ces débuts de moments magiques, quand tu chantonnes en te rasant avant un rencard, quand tu penses aux fleurs que tu vas acheter, quand il faut penser à sortir la bouteille de champ' du congélo, quand l'évidence n'est pas encore la sérénité.

Pommes de terre, cancoillotte, maroilles, biscuits roses du pays trempés dans le rouge, un peu de muscat et de chasselas de saison, un peu bourré, il est si heureux le père J., le laisser à son bonheur, le virer, faire une sieste, pour oublier un peu, pour profiter des derniers rayons du soleil de septembre...

Réveil de la sieste, le café est passé, le soleil tombe doucement, légère érection du réveil et des souvenirs de toutes celles qui, à nos corps défendant... Je pense à Villon et aux neiges d'antan. Putains de neiges, putain d'antan. Quand j'ai tout pourri passkeuh tu n'étais jamais la parfaite, passkeuh pas assez de cul, passkeuh pas assez de mots, passkeuh pas assez de moi. Et toutes ces retrouvailles, comme autant d'hommages foirés et inaudibles. Nostalgie, nostalgie, la fumée de ma Gauloise dans la lumière d'automne, se demander pourquoi j'ai tout fait pourrir de manière aussi radicale . Crise de la trentaine (ah ah ah !). S'excuser. Ne rien regretter. Hélas. Il est trop tard.

De Belgique en Lorraine, de Nanterre à Montreuil.

Finir le café. Se servir un verre de rouge. Maudit septembre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: joie du matin...   Mar 18 Sep - 0:28

A la base, j'aime pas trop aller voir les keufs, mais ce matin, j'étais obligé. Au comico du VIIIème, pour la peine, tant qu'à choisir. J'y vais pour refaire mes papiers, paumés depuis je ne sais quand et avoir quand même une chance de partir pour Athènes dans les deux semaines qui viennent. Je vais chez les policiers des riches parce qu'ils sont (un peu) moins casse-brunes quand t'as l'air présentable et qu'ils ne te prennent pas pour un dangereux anarchiste parce que t'es blanc en banlieue. Parce que les anarchistes, ils vont pas traîner chez les riches, ou alors seulement pendant les manifs.

La preuve, c'est que le comico du VIIIème est dans le même bâtiment que le Grand Palais, ce qui suffit d'emblée à classer le machin. Alors qu'à Nanterre ou à Montreuil, rien que de voir où sont les commissariats et dans quel état ils se trouvent, tu comprends presque pourquoi les keufs ils ont envie de taper. Et c'est une charmante demoiselle en tenue qui m'invite à patienter dans un canapé en cuir alors qu'à Nanterre, t'as le banc tout taggué si le stagiaire rouquin boutonneux a la chance de te le proposer.

Pas trop de confidentialité, je me trouve à moins de deux mètres des trois gens qui déposent leurs plaintes. Un Pakistanais qui s'est fait chourer son portable sur les Champs, une gamine qui s'est fait chourer son portable par son mec, et la bête de concours, le mec ultime que tu vois que dans les films. Le mec qui ne lira jamais le Figaro parce que c'est trop à gauche, le gars dont le brushing et la cravate en soie dégueulent le fric, le mépris, et l'assurance.

"- Comprenez-vous, Madame, ces gens ont tracé des signes à la peinture sur tout l'immeuble...
- (...)
- (...) Des graffs, comme vous dites ! Ils appellent ça de l'art, tout le quartier en est souillé...
- Et c'était des lettres ou des dessins ?
- A croire qu'ils ont voulu réaliser, je ne sais moi, une fresque...
- (...)
- Mais oui, je porte plainte, c'est une honte, un scandale ; j'ai essayé au réveil de gratter avec du papier de verre... Et en plus, il y avait des bouteilles de Coca jonchant le sol, et, croyez-moi, j'ai senti, et il n'y avait visiblement pas que du Coca dans ces bouteilles ! Et de l'urine par terre !!! On ne pouvait pouvait même plus sortir de chez soi... De l'art, grand Dieu, de l'art..."

Bon, là, faut quand même dire que je lutte pour ne pas exploser de rire... La jolie fliquette m'appelle et on commence à voir pour mes papiers quand j'entends la péroraison du gars à travers le plexiglas.

" - De l'art.. Et ils nous mettent Courbet au Grand Palais dans un mois. Courbet, une crapule, un vaurien, (un temps, puis, plus fort), un Communard au Grand Palais !!!"

Mais putain de fils de pute, et les rappeurs c'est des sauvages, et Van Gogh et Artaud c'est des oufs, et le blues c'est la musique du Diable, et... Vazy, nique ta mère, même pas envie de m'énerver. Le mépris. (Et Godard c'est un intello maoïste).

Je me retiens de ne pas me lever pour aller lui exposer ma vision du Gustave, des taggueurs et de la Commune face aux flics qui se marrent avec condescendance. Et puis non, je me résigne. Peut-être que je me fais vieux, que j'ai pas envie d'être à la bourre au boulot, pas envie d'être remarqué comme un dangereux anarchiste potentiel, mais j'ai surtout foutrement envie d'avoir mes papiers pour éventuellement être à Athènes dans deux semaines. Une certaine forme de lâcheté. Toutes les mauvaises raisons du monde.

Mais, mon bon Gustave, sois en convaincu, je serai le premier dans la file à venir te rendre hommage au Grand Palais. Et crois bien que les premiers trucs que je cramerai quand viendra ce damné Grand Soir, juste après l'immonde Sacré Coeur, seront la Colonne Vendôme et le comico du VIIIème...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: joie du matin...   Aujourd'hui à 1:19

Revenir en haut Aller en bas
 
joie du matin...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gustave Charpentier: la joie de vivre à l'Opéra (1860-1956)
» Reveil matin direct sur votre ordinateur
» Musiques du soir, musiques du matin
» Direct Matin
» La joie de Maurice Genevoix.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: