Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 être punk en russie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 18:18

buck . a écrit:
BritFox a écrit:
buck . a écrit:

défendre son mode de vie et tirer vengeance est toujours légitime, quand il s'agit d'un individu menacé par un groupe. rien d'autre à dire.
Une phrase qui concerne la discussion initiale. Je m'arrête et je fais un voeux.


je répondais à moujik, pas à toi. vis à vis de toi, je suis la règle du kiri sute gomen et c'est tout.

c'est bien, en 20 minutes t'as eu le temps de potasser.

Je te l'avais dit que même si je te répondais tu rebondirai sur un autre truc ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 18:19

Précisément. Ou Xophe ou Dadu ou quoi. Nous sommes, c'est un fait, partie de ce système technologique, et à l'instant nous le soutenons.

Du coup, cf. ma réponse à Moujik (celle courte en deux phrases)
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 18:21

BritFox a écrit:
buck . a écrit:
BritFox a écrit:
buck . a écrit:

défendre son mode de vie et tirer vengeance est toujours légitime, quand il s'agit d'un individu menacé par un groupe. rien d'autre à dire.
Une phrase qui concerne la discussion initiale. Je m'arrête et je fais un voeux.


je répondais à moujik, pas à toi. vis à vis de toi, je suis la règle du kiri sute gomen et c'est tout.

c'est bien, en 20 minutes t'as eu le temps de potasser.

Je te l'avais dit que même si je te répondais tu rebondirai sur un autre truc ou pas ?

? c'est quoi le rapport ? je te chie dessus et c'est tout. tu n'es pas un interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 18:24

Zabos a écrit:
Précisément. Ou Xophe ou Dadu ou quoi. Nous sommes, c'est un fait, partie de ce système technologique, et à l'instant nous le soutenons.

Du coup, cf. ma réponse à Moujik (celle courte en deux phrases)

Citation :
Et dans ce cas bien précis, je ne condamne pas l'usage de la violence, et je ne trouve pas pertinente la cible.
Tu dissocie. Mais condamne-tu le meutre de Bob, Emma, Xophe ou Dadu ?
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 18:25

buck . a écrit:
BritFox a écrit:
buck . a écrit:
BritFox a écrit:
buck . a écrit:

défendre son mode de vie et tirer vengeance est toujours légitime, quand il s'agit d'un individu menacé par un groupe. rien d'autre à dire.
Une phrase qui concerne la discussion initiale. Je m'arrête et je fais un voeux.


je répondais à moujik, pas à toi. vis à vis de toi, je suis la règle du kiri sute gomen et c'est tout.

c'est bien, en 20 minutes t'as eu le temps de potasser.

Je te l'avais dit que même si je te répondais tu rebondirai sur un autre truc ou pas ?

? c'est quoi le rapport ? je te chie dessus et c'est tout. tu n'es pas un interlocuteur.
Ca fait une vingtaine de posts que tu m'adresses aujourd'hui, je suis par définition ton interlocuteur privilégié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 18:31

tu n'es pas un interlocuteur, mais un importun que je tente d'éloigner, bien que sa stupidité le blinde et l'empèche de s'apercevoir quand il est remis en place. tu as longuement geind sur le fait que je ne te parlais pas du sujet...
t'as pas encore compris que je n'ai pas de cigarette à te filer ?
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 18:33

BritFox a écrit:
Zabos a écrit:
Précisément. Ou Xophe ou Dadu ou quoi. Nous sommes, c'est un fait, partie de ce système technologique, et à l'instant nous le soutenons.

Du coup, cf. ma réponse à Moujik (celle courte en deux phrases)

Citation :
Et dans ce cas bien précis, je ne condamne pas l'usage de la violence, et je ne trouve pas pertinente la cible.
Tu dissocie. Mais condamne-tu le meutre de Bob, Emma, Xophe ou Dadu ?

Non.

Je déplore par contre le manque de pertinence de la cible dans ma vision des choses, celle qui m'est propre.

Mais je répète que ça m'a permis -aussi dans la mesure où c'était Bob et pas moi... hé hé- de réfléchir plus avant sur la part de responsabilité individuelle de chacun dans ce système. Et ça c'est ma démarche. Kaczynski n'a que très indirectement à voir là-dedans.

Bon je fais une pause, le ping-pong, là, je sature.

(Hey, le sujet de base, c'était pas "la légitime défense", c'était "être punk en Russie", banane!)


Dernière édition par le Jeu 26 Avr - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 18:38

le meurtre de xophe ne serait pas un crime, mais un simple assainissement.
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 18:44

Si mes potes commencent à s'entretuer ça risque de...

Ouais non, ce serait pas très différent de d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
l' antillais



Nombre de messages : 1629
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 18:52

Citation :
dans quelle mesure nous sommes tous complices du système technologique dénoncé, alors même que nous en sommes des victimes et que l'on peut donc se croire absolument innocent?

ca m'a fait posé la même question
je m'apprête à lire le manifeste là,peut-être qu'il s'en fout de se justifier et qu'il n'y trouve pas d'importance,peut-être a-t-il choisis ces cibles du fait qu'elles sont toutes à des degré différents dans l'échelle de l'éléboration de la société technologique,
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 19:00

Zabos a écrit:

(Hey, le sujet de base, c'était pas "la légitime défense", c'était "être punk en Russie", banane!)

Vu que je milite contre les double topics sur les deux forums, je ne peux que considérer que j'ai rendu service à ce topic.
En plus sur Hardgore, par ta faute, c'est devenu un sujet sur les RG alors bon pour les leçons...
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 19:13

Zabos a écrit:
BritFox a écrit:
Zabos a écrit:
Précisément. Ou Xophe ou Dadu ou quoi. Nous sommes, c'est un fait, partie de ce système technologique, et à l'instant nous le soutenons.

Du coup, cf. ma réponse à Moujik (celle courte en deux phrases)

Citation :
Et dans ce cas bien précis, je ne condamne pas l'usage de la violence, et je ne trouve pas pertinente la cible.
Tu dissocie. Mais condamne-tu le meutre de Bob, Emma, Xophe ou Dadu ?

Non.


Ben voilà. Au moins nous sommes d'accord pour dire que nous ne sommes pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 19:20

Ça me semble cohérent... si je ne condamne pas l'usage de la violence mais que je déplore la cible, qui est une conséquence de l'acte, il est logique que je sois forcé de répondre "non", si je suis honnête.

Ce qui l'est moins, c'est de tronquer la suite.

Parce que tu utilises une ruse théorique qui consiste à répondre par oui ou non et à interdire tout développement. Que même tu fais sûrement pas exprès.

Tu te concentres sur des personnes quand on parle d'usage d'un "outil". C'est une forme d'humanisme que je comprends et même, que je partage. Il n'empêche que du moment que tu décides d'utiliser, ou d'accepter d'utiliser la violence comme un moyen, donc un outil, l'humanisme n'est ponctuellement plus ton soucis.

Un milicien républicain qui tire sur un milicien phalangiste en 1938 n'est pas plus humaniste qu'un SS qui tire sur un résistant en 1942.

Après, qu'on ne soit pas d'accord, bon, ça, ce sera pas la première fois. Et c'est plutôt bon signe.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 19:59

Zabos a écrit:
Ça me semble cohérent... si je ne condamne pas l'usage de la violence mais que je déplore la cible, qui est une conséquence de l'acte, il est logique que je sois forcé de répondre "non", si je suis honnête.

Ce qui l'est moins, c'est de tronquer la suite.
Je tronque pour essayer de te faire comprendre à quel point ta réponse me choque. Et parce que c'est ta réponse, le reste est l'explication des raisons de ta réponse.

Le reste, cette tentative de dissocier violence et choix de la cible est étrange et ne sert que toi. La violence de Ted consiste à tuer quelqu’un pour parce qu'il fait partie d'un système. Elle ne consiste pas à saboter un chantier ou une usine (comme son manifeste le prône) mais bien à tuer quelqu’un de par sa simple appartenance à ce système. C'est sur cette violence que tu es interrogé. Le choix de la cible fait partie de cette violence. Evidemment que si il avait cassé une usine nucléaire ce serait différent.

Citation :

Parce que tu utilises une ruse théorique qui consiste à répondre par oui ou non et à interdire tout développement. Que même tu fais sûrement pas exprès.
C'est surtout que la question est simple, très simple, et que tu n'a pas l'air de te rendre compte que tu ne peux pas juste y répondre sans te choquer toi-même.


Citation :
Tu te concentres sur des personnes quand on parle d'usage d'un "outil". C'est une forme d'humanisme que je comprends et même, que je partage.
Et toi tu parles d'"outil" quand il s'agit de victimes humaines, comme si on pouvait faire abstraction du drame humain pour se prononcer sur cette violence.

Citation :

Il n'empêche que du moment que tu décides d'utiliser, ou d'accepter d'utiliser la violence comme un moyen, donc un outil, l'humanisme n'est ponctuellement plus ton soucis.
Mais c'est archifaux. La violence peut s'exercer contre autre chose que des humains.
Tu aurais aussi pris connaissance de Ted si il avait fait exploser une voie ferrée, une autoroute ou une usine.


Citation :

Un milicien républicain qui tire sur un milicien phalangiste en 1938 n'est pas plus humaniste qu'un SS qui tire sur un résistant en 1942.
Après, qu'on ne soit pas d'accord, bon, ça, ce sera pas la première fois. Et c'est plutôt bon signe.
Oui mais notre question ne portait pas sur la possible légitimité de la violence dans l'histoire mais sur les meurtres d'unabomber.

Dans ton exemple, si on me pose la question, je dirai que je condamne le meurtre du résistant, et a priori pas celui du phalangiste (en supposant qu'il s'agisse d'un meurtre servant la cause du milicien républicain).

Si on me demande de condamner un acte, on me demande si je suis en accord avec celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Jeu 26 Avr - 23:56

Citation :
Je tronque pour essayer de te faire comprendre à quel point ta réponse me choque. Et parce que c'est ta réponse, le reste est l'explication des raisons de ta réponse.

Si ça te choque, bah euh, comment dire? Ça m'en touche une sans bouger l'autre?
Le reste est l'explication, oui, parce qu'une réponse sans développement, surtout quand la question est formulée sans laisser place à une explication, est une réponse incomplète, en particulier sur un thème comme celui-ci. Tout n'est pas ou tout noir ou tout blanc. La réalité est un poil plus complexe.

Citation :
Le reste, cette tentative de dissocier violence et choix de la cible est étrange et ne sert que toi

Ce n'est pas une tentative, c'est ce que je fais ouvertement. Après, je vois pas à quoi ça me sert, à part à dire ce que je pense. Je ne le fais pas systématiquement pour me forger une opinion sur toutes les actions violentes. Car elles ne sont pas toutes identiques dans leur mode opératoire. Ici, oui, je trouve que l'acte est plus compréhensible ainsi. Et que c'est même ainsi que l'on peut parvenir à l'expliquer (ce que tu as demandé à plusieurs reprises sans jamais tenter de le faire toi-même...)

Citation :
La violence de Ted consiste à tuer quelqu’un pour parce qu'il fait partie d'un système. Elle ne consiste pas à saboter un chantier ou une usine (comme son manifeste le prône) mais bien à tuer quelqu’un de par sa simple appartenance à ce système. C'est sur cette violence que tu es interrogé. Le choix de la cible fait partie de cette violence. Evidemment que si il avait cassé une usine nucléaire ce serait différent.

Le choix de la cible fait partie de cette violence, bien entendu. N'empêche qu'il m'est avis qu'il a fait un mauvais choix sur sa cible. N'empêche que je continue de cautionner la réaction violente contre le système qu'il décrie. J'ai quand même un peu l'impression de me répéter, là.

Je ne suis pas interrogé, d'autre part, parce que je réponds si je veux. Un ton en dessous, s'te plaît. Ce serait sympathique de ne pas considérer que parce que j'adhère globalement à ses écrits, j'adhère par conséquent globalement à ses actions. Mais ça aussi, je l'ai déjà dit. Il combat un système qu'il considère en bloc. Donc, Bob, la centrale ou mon cul, ça revient exactement au même dans sa conception du bazar. Pas dans la mienne. Mais on ne parle là que de conséquence.

Citation :
C'est surtout que la question est simple, très simple, et que tu n'a pas l'air de te rendre compte que tu ne peux pas juste y répondre sans te choquer toi-même.

Non, justement, la question n'est pas simple. Elle est très complexe car elle touche à beaucoup de domaines: l'échec de l'action politique cautionne-t-il l'action violente, la vie humaine est-elle sacrée, peut-on répondre par oui ou par non à une question qui ne traîte que des conséquences, aussi dramatiques soient-elles, quand on parle de causes...

Citation :
Mais c'est archifaux. La violence peut s'exercer contre autre chose que des humains.
Tu aurais aussi pris connaissance de Ted si il avait fait exploser une voie ferrée, une autoroute ou une usine.

Oui, elle peut s'exercer contre autre chose que des humains. Et après? Je ne suis pas responsable des choix de Kaczynski, merde à la fin! Eut-il été souhaitable qu'il s'en prenne à une usine plutôt qu'à Bob (faudrait penser à faire des peluches "Bob l'informaticien", il a du succès, là)? Oui, probablement, honnêtement, je ne sais pas. Avec les moyens dont il disposait... envoyer une lettre à une usine, ça la casse pas... tout dépend du but recherché, et de quoi on parle: d'efficacité ou de préservation de vies humaines? malheureusement aps toujours compatible, tout ça... si son but était d'attirer l'attention sur un discours inaudible, il avait effectivement plus de chances de faire parler de lui en fritant Bob. Les médias préfèrent le sang aux tas de briques. Ils induisent aussi des comportements (mais ça ne disculpe rien bla bla bla, ils induisent juste, en partie, j'ajoute, même, si tu veux).

Citation :
Et toi tu parles d'"outil" quand il s'agit de victimes humaines, comme si on pouvait faire abstraction du drame humain pour se prononcer sur cette violence.

Je n'ai pas dit ça. A aucun moment. Mais c'est quand même très schizophrène de demander à une lutte armée de ne pas faire de morts. Quand je juge un acte de l'extérieur, comme tu le fais (ceci n'est pas un reproche) et que j'émets une opinion dessus, elle est dictée par un soucis moral. Et le soucis moral, c'est: oui, bien sûr, je préfère éviter les morts. Parce qu'individuellement, personne n'est plus mauvais qu'un autre, personne ne mérite plus de vivre ou mourir qu'un autre. Maintenant il faut quand même voir certaines réalités en face: quelle te soit ta cause, qu'elle soit considérée comme "juste" ou non, si tu prends le risque, ou que tu décides sciemment de provoquer la mort, à partir de ce moment là, tu entres dans la mise en oeuvre technique de ton projet. Si les questions morales, ou disons les barrières, ne sont pas résolues avant, tu ne peux mener à terme ton projet. Ce qui fait de nous tous, toi, comme moi, des assassins potentiels. C'est pour ces raisons, entre autres, que de simples pères de famille allemands de la réserve de la police, donc pas spécialement des power-SS-formatés, ont pu accepter et tolérer de fusiller en masse des Juifs et d'autres en Ukraine. Par exemple. Se croire, car vivant dans un pays occidental au confort occidental avec un quotidien d'humaniste occidental, définitivement à l'abri d'être soi-même un bourreau potentiel, c'est oublier toute l'histoire du XXème siècle, c'est se cacher les yeux avec les mains et courrir bêtement au milieu d'un champ de mines en chantant des cantiques.

Citation :
Oui mais notre question ne portait pas sur la possible légitimité de la violence dans l'histoire mais sur les meurtres d'unabomber.

Dans ton exemple, si on me pose la question, je dirai que je condamne le meurtre du résistant, et a priori pas celui du phalangiste (en supposant qu'il s'agisse d'un meurtre servant la cause du milicien républicain).

Kaczynski fait partie de l'histoire comme toi et moi. Je considère au contraire que c'est le fond de la question. Ses attentats ne peuvent être analysés si on ne se pose pas la question de la légitimité de la violence dans l'histoire.

A priori, fusiller un phalangiste semble plus juste que fusiller un républicain. Je suis d'accord, à plus d'un titre. Mais il y a de nombreux niveaux de lecture: au nom de quoi est-il donc, alors, plus juste de supprimer la vie d'un homme plutôt que celle d'un autre?

Le cas de Kaczynski reste très particulier: il est celui d'un individu seul. Avec une prise de décision qui tient entièrement à sa psychologie, qui lui est propre. Nos Espagnols, tous convaincus ou pétris d'idéologies qu'ils puissent être, agissent au nom d'un groupe, contre un autre groupe, en passant par le meurtre d'ndividus composant ce groupe. Kaczynski agit seul, en son nom, contre un groupe, en passant par le meurtre d'ndividus composant ce groupe.

L'idée me vient comme ça, je ne l'ai pas vraiment développée, mais je pressent que ça peut être intéressant à creuser.

Enfin non, parce que là ça commence à me gaver, ce cyber ping-pong, d'autant plus que ça fait au moins trois posts que je me répète.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Ven 27 Avr - 0:24

Oui mais là c'est plus clair :) En tout cas pour moi. Enfin sur certains points...
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Ven 27 Avr - 1:40

Après avoir lu rapidement ces quelques pages, je me dis que je pourrais être d'accord sur le Manifeste d'Unabomber et en même temps victime de l'action qui devrait s'en suivre, étant un bon citoyen faisant partie du rouage de notre société de consommation.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Ven 27 Avr - 11:21

Et comme la nuit porte conseille, j'ajouterai que ces meurtres, cette violence n'a rien à voir avec celle des miliciens espagnols, qui sont des combattants, qui se sont engagé dans ce conflit.

Unabomber attaquait des gens qui accomplissaient des trucs qui leur semblait important, à eux et à d'autres et inventait un conflit dont il était lui seul prévenu.

Bref, je désapprouve le fait de tuer par surprise des gens non engagés dans un conflit, lors d'attentats aveugles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: être punk en russie...   Ven 27 Avr - 14:37

Et ben dites donc.
J'en profite pour me sentir un peu merdeux sur ce coup-là : l'album des Zabriskie Point dont j'ai déjà touché un mot à Buck en live, (Comment je devins) Fantôme, ne traite absolument pas d'Unabomber mais de HB "Human Bomb", le mec rigolo et plastiqué qui avait pris une classe de maternelle en otage avant de se faire buter par le GIGN de pasqua...



Mea culpa, donc. Je ne me suis pas penché sur le cas Unabomber ni sur son manifeste, donc j'ai pas grand-chose à dire dans ce débat.
On verra à l'occase, je dois d'abord me relire La Révolution Trahie, hi hi...
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Ven 27 Avr - 17:16

Ah juste, quand je dis "je préfère éviter les morts", bien sûr, je ne parle pas de Vincent Delerm.

Soyons clairs.

pfff
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
le clown taré



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Ven 27 Avr - 20:28

BritFox a écrit:
Et comme la nuit porte conseille, j'ajouterai que ces meurtres, cette violence n'a rien à voir avec celle des miliciens espagnols, qui sont des combattants, qui se sont engagé dans ce conflit.

mmh il me semble que Franco a déclaré la guerre tout seul, comme un grand et sans prévenir personne...Les premiers morts ne savaient même pas qu'il y avait la guerre civile... De plus le gouvernement espagnol de l'époque a essayé de caché la révolte militaire le plus longtemps possible...

C'était juste une petite précision, au passage...

apres Unabomber je connais pas, mais lorsqu'on met en marche la lutte armée, seul ou en groupe, il faut accepter la violence et le meurtre, c'est une condition nécéssaire...
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Ven 27 Avr - 21:29

le clown taré a écrit:
BritFox a écrit:
Et comme la nuit porte conseille, j'ajouterai que ces meurtres, cette violence n'a rien à voir avec celle des miliciens espagnols, qui sont des combattants, qui se sont engagé dans ce conflit.

mmh il me semble que Franco a déclaré la guerre tout seul, comme un grand et sans prévenir personne...Les premiers morts ne savaient même pas qu'il y avait la guerre civile... De plus le gouvernement espagnol de l'époque a essayé de caché la révolte militaire le plus longtemps possible...

C'était juste une petite précision, au passage...

apres Unabomber je connais pas, mais lorsqu'on met en marche la lutte armée, seul ou en groupe, il faut accepter la violence et le meurtre, c'est une condition nécéssaire...

Oui enfin c'est ce que je dis :)
Les victimes d'unabomber n'avaient ni lancé une lutte, ni décidé de résister contre quelques chose, il se sont juste fait massacrer gratos, comme les gens dans le RER lors des attentats à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
le clown taré



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Ven 27 Avr - 23:19

bah

les bandit qui sont cause des guerres
n'en meurt jamais, on n'tue qu'les innocents...
groupe:

quand à moi je désapprouve le meurtre de toute personne n'étant pas représentante de la domination et de l'autorité...
je désapprouve la lutte armée ultra-minoritaire
je honnis toute idée "d'avant garde éclairée" que représente pour moi un groupe extremiste totalement minoritaire, ça me rappelle trop Lénine Staline et compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
Kob.X



Nombre de messages : 1492
Localisation : Lyon/St Etienne
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: être punk en russie...   Sam 28 Avr - 11:10

le clown taré a écrit:

quand à moi je désapprouve le meurtre de toute personne n'étant pas représentante de la domination et de l'autorité...

Moi j'suis plutot contre le meurtre de nimporte qui en tant qu'individu. Tuer un symbole ce n'est pas pareil. Mais quand l'individu est un symbole ça pose problème.
Par contre j'accepte volontier qu'on fasse sauter des usines. En fait je veux bien faire sauter les moyens de productions materiels, mais pas humains.
J'dis ça au feeling, j'me suis jamais penché à 100% sur la question, c'est ma réponse au premier abord qui me fait dire, non, je n'aime pas qu'on tue des individus.
Revenir en haut Aller en bas
http://wrongway.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: être punk en russie...   Aujourd'hui à 20:23

Revenir en haut Aller en bas
 
être punk en russie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» GBH (Punk - Angleterre)
» Slidin' Slim : old punk trying to play them real deep blues
» The Villyes [Post-punk - new wave / Suisse]
» M.O.T.O. + Ypérite: du punk rock mercredi 15/10 à la Méca !
» Bauhaus [Angleterre - Post-punk / Batcave]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: