Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
BritFox

avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Mar 19 Fév - 17:10

Zabos a écrit:
BritFox a écrit:


Donc ton avis c'est qu'il aurait fallu ne pas prendre de décision ? :)

Dans de précedentes interventions tu te montres très critique à l'égard de ce qui a été fait là-bas par les différents acteurs.

Le truc c'est que la situation ne pouvait rester en l'état. En te lisant j'ai l'impression que tu dis que prendre une décision te paraît impossible, j'ai même l'impression qu'avoir un avis autre que "c'est compliqué" est impossible. Genre "quoique vous fassiez ça partira en couille". Bah oui mais bon ça tout le monde se l'est dit depuis longtemps, puis ils se sont dit bon allez on peut pas s'en laver les mains, il faut qu'on se positionne pour faire évoluer le truc.

En effet, je ne vais rien décider, pour ma part. Puisque je ne suis pas l'un des décideurs.

Désolé, hein. Je n'ai jamais dis qu'il ne fallait rien décider.

La question que je me pose aussi, ce n'est pas seulement s'il faut décider quelque chose ou pas, ce qu'il faut décider, mais c'est aussi de savoir qui doit décider. J'ai critiqué un acteur, principalement, et ce depuis son passage là-bas, c'est effectivement le père Kouchner qui a passé son temps à souffler le chaud et le froid sur les deux communautés via le droit international, sans remettre en cause ses procédés et ses conséquences en fonction de l région et des enjeux actuels ou anciens qui y sont en cours... en gros, je lui reproche d'avoir administré le Kosovo comme il aurait administré le Timor ou le Tratgululomnoland Oriental-les-Oies, en se plaçant uniquement et exclusivement selon des critères occidentaux.

Je n'ai pas d'avis tranché; et ça ne partira pas en couille fatalement. C'est faux. J'essaye juste de dire qu'il n'y a pas de "bonne" décision.

Tu as mal lu. Ou mal compris. Ou je me suis mal exprimé.

J'ai aussi l'impression qu'on atteint les limites du droit international tel que décrit depuis 1946, les limites de l'ingérence.

Je crois que je t'ai bien lu et que tu t'es bien exprimé :)

Ce que je disais c'est que "c'est compliqué" c'est peu. Le fait qu'il n'y ai pas de "bonne" solution, c'est la base de la réflexion pour tous les acteurs externes (parce que forcément pour l'indépendantiste kosovar, l'indépendance est une bonne solution).

Je voulais juste dire que si je te demande ton avis, c'est ton avis sachant qu'il n'y a pas de "bonne" solution.
Revenir en haut Aller en bas
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Mar 19 Fév - 19:39

BritFox a écrit:


Je crois que je t'ai bien lu et que tu t'es bien exprimé :)

Ce que je disais c'est que "c'est compliqué" c'est peu. Le fait qu'il n'y ai pas de "bonne" solution, c'est la base de la réflexion pour tous les acteurs externes (parce que forcément pour l'indépendantiste kosovar, l'indépendance est une bonne solution).

Je voulais juste dire que si je te demande ton avis, c'est ton avis sachant qu'il n'y a pas de "bonne" solution.

Ok, ok, autant pour wam. T'as failli m'irriter, sale gredin.

Comme je le disais, j'en dirai plus dans quelques temps, puisque je dois encore mettre pas mal d'ordre dans mes idées avant d'arriver à quelque chose de probant (quoique non-définitif).

Donc, oui, mes réponses sont super courtes, mais c'est logique, vu que c'est un sujet sur lequel je n'ai pas envie de développer sans avoir cogité/pris des renseignements/pris des témoignages etc...
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Mar 19 Fév - 20:04

www.lemonde.fr:

Citation :

La KFOR aide les autorités kosovares à gérer des incidents à la frontière serbe

Deux postes-frontière entre la Serbie et le nord du Kosovo, territoire peuplé en majorité de Serbes, ont été incendiés, mardi 19 février, par des Serbes en colère. Débordées, les forces de police kosovares ont dû faire appel à la KFOR, la force de l'OTAN déployée au Kosovo depuis 1999, qui a aussitôt envoyé des soldats dans le secteur. "Depuis la proclamation d'indépendance [du Kosovo dimanche 17 février], c'est la première fois que l'on demande à la KFOR d'intervenir", a déclaré son porte-parole, le commandant Etienne de Fayet de la Tour. "Il n'y a pas eu de coups de feu, pas de victime à l'heure actuelle", a-t-il précisé.


Les incidents ont commencé vers 11 h 30, aux postes-frontière de Banja et Jarinje. Tous les baraquements des douaniers ont été détruits tandis que les fils électriques ont été arrachés. Des bris de verre jonchaient le sol. Une épaisse fumée noire était également visible à un kilomètre du poste-frontière de Banja. Au même moment, un millier de Serbes du Kosovo ont manifesté à Mitrovica, jusqu'au pont qui sépare les parties serbe et kosovare de la ville.

PREMIÈRES LOIS ADOPTÉES

Un photographe de l'agence serbe Tanjug a également indiqué à l'AFP que des milliers de Serbes du Kosovo avaient, en outre, mis le feu à un bâtiment de la douane tenue par la Mission de l'ONU au Kosovo (Minuk), dans la localité proche de Zubin Potok. Mais aucune source n'a confirmé cette information.

Ces incidents ont lieu alors que le diplomate en chef de l'UE, Javier Solana, premier haut responsable étranger à se rendre au Kosovo depuis la proclamation d'indépendance dimanche, est arrivé à Pristina, mardi après-midi. Le Parlement a quant à lui adopté ses premières lois d'Etat indépendant, la première portant sur la création d'un ministère des affaires étrangères.


Dernière édition par Zabos le Mar 19 Fév - 20:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Jeu 21 Fév - 6:13

Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Mer 19 Mar - 9:37

Bonne ambiance ces jours-ci dans la partie serbe de Kosovska-Mitrovica au Kosovo:

Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Lun 12 Mai - 18:44

Elections très importantes hier en Serbie. On va vers un apaisement.

Citation :
Victoire sans appel de la Serbie démocratique et pro-européenne

Par Jean-Arnault Dérens

Mise en ligne : dimanche 11 mai 2008



La Coalition pour une Serbie européenne du Président Boris Tadić a
remporté une victoire sans appel aux élections parlementaires de
dimanche, avec 38,75% des suffrages, très loin devant le Parti radical
serbe (SRS), qui n’obtient que 29,22%, et la coalition DSS-NS de
Vojislav Koštunica (11,34%). Le Parti socialiste de Serbie (SPS) se
retrouve en position d’arbitre avec 7,57% des suffrages, le Parti
libéral démocratique obtenant 5,3%. Les minorités obtiennent 7 sièges
au sein du nouveau Parlement.



Les électeurs ont fait mentir les sondages, qui prévoyaient un match très
serré entre le Parti radical serbe (SRS, extrême droite nationaliste)
et la Coalition pour une Serbie européenne, qui regroupe, autour du
Parti démocratique (DS), de petites formations comme le Mouvement serbe
du renouveau de l’inusable Vuk Drašković, grande figure de l’opposition
serbe depuis le début des années 1990, ou les libéraux du G17 Plus.

Le Parti radical n’a obtenu que 29,2% des voix, une évidente
contre-performance alors que son candidat, Tomislav Nikolić, n’avait
été battu que d’une courte tête par Boris Tadić au second tour des
élections présidentielles, le 3 février dernier. L’autre grand perdant
de la journée de dimanche est le Premier ministre démissionnaire, le
conservateur Vojislav Koštunica, dont les partisans n’ont recueilli que
11,3% des suffrages.

S’adressant à plusieurs centaines de sympathisants rassemblés
dimanche soir dans le centre de Belgrade, Boris Tadić a souligné le
sens de cette victoire : les Serbes aspirent à une vie « normale », ce
qui suppose la poursuite du processus d’intégration européenne du pays.

Dans les jours qui ont précédé l’élection, l’Europe a pris plusieurs
gestes qui ont sûrement pesé sur l’issue du scrutin : le 29 avril,
l’Accord d’association et de stabilisation (ASA), première étape vers
l’intégration, a finalement été signé avec la Serbie et, il y a une
semaine, 17 pays européens ont décidé d’octroyer des visas gratuits à
certaines catégories de citoyens serbes. Pour une population privée de
liberté de circulation depuis 1992, cette mesure donne une
signification concrête à la perspective européenne.

Malgré sa large victoire, le Parti démocratique se retrouve
néanmoins devant la tâche difficile de former un nouveau gouvernement,
et de trouver des partenaires de coalition.

En théorie, une alliance serait possible avec le Parti libéral
démocratique (LDP), qui disposera de 14 députés. Le DS peut aussi
compter sur les 7 élus des minorités nationales (2 pour la Liste
bosniaque de Sulejman Ugljanin, 4 pour la Coalition hongroise de
Voïvodine et 1 pour les Albanais de la Vallée de Preševo), mais cela ne
suffira pas.

De toute façon, la formation la plus courtisée sera certainement le
Parti socialiste de Serbie (SPS), fort de ses 20 députés. L’ancien
parti de feu Slobodan Milošević se retrouve en effet en position
d’arbitre. La logique voudrait qu’il penche du côté des nationalistes,
mais il a amorcé depuis plusieurs mois des tractations en coulisse pour
se rapprocher du Parti démocratique. L’objectif des derniers fidèles de
Milošević est simple : devenir un parti de gauche respectable et
adhérer à l’Internationale socialiste. Dans cette perspective, le Parti
socialiste de Serbie pourrait devenir un partenaire de coalition fort
acceptable pour le Parti démocratique.

Pour l’instant, le SPS a déclaré
qu’il allait prendre langue avec la coalition DSS-NS, mais sans
annoncer ses intentions.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Jeu 3 Juil - 20:26

Ah ah ah ah ah! Ça démoule!

Citation :
Le Parti socialiste serbe (SPS) demande son adhésion à l’Internationale Socialiste

Traduit par Jacqueline Dérens
Publié dans la presse : 1er juillet 2008
Mise en ligne : mercredi 2 juillet 2008




Le Parti socialiste serbe (SPS) de feu Slobodan Milošević envisage de demander son adhésion à l’Internationale socialiste (IS) réunie en congrès jusqu’au 3 juillet. Une nouvelle qui n’a pas manqué de déclencher une levée de bouclier de nombreux partis politiques d’Europe du Sud-Est. Dans le même temps, le Parti démocratique des socialistes (DPS) du Monténégro et l’Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD) de Republika Srpska, sont devenus membres à part entière de l’IS.


Le Parti socialiste serbe (SPS) demandera son adhésion à l’Internationale Socialiste (IS) en dépit de l’opposition des autres partis démocratiques de la région.

Le leader du SPS, Ivica Dacić et plusieurs autres dirigeants du parti sont en Grèce pour assister au congrès de l’IS en tant qu’invité.

L’adhésion à l’IS se fait en plusieurs étapes qui vont d’observateur à membre de plein droit.

Ivica Dacić, qui s’est allié au Parti démocratique (DS) du Président serbe Boris Tadić, déjà membre de l’IS, pour former le nouveau gouvernement, a déclaré à Athènes que cette démarche avait été bien accueillie par Jorgos Papandrou, le Président de l’IS.

Durant les négociations avec Boris Tadić, qui est attendu au Congrès qui se tient jusqu’au 3 juillet, Ivaca Dacić avait insisté pour que le DS soutienne la candidature de son parti à l’IS. Il exigeait également l’obtention pour lui-même des postes de vice-Premier ministre et de ministre de l’Intérieur.

La nouvelle est tombée après que le Parti social démocrate du Monténégro (SDPM) a déclaré qu’il avait réussi à persuader le SPS de ne pas demander son adhésion à l’IS

Le SDPM a déclaré « qu’il avait réussi avec les partis sociaux-démocrates de Bosnie, Croatie et Macédoine à empêcher les socialistes serbes d’oser faire cette demande ».

Les partis sociaux-démocrates de la région s’opposent à l’adhésion du SPS à l’Internationale socialiste car ce parti a été dirigé autrefois par Slobodan Milošević, l’ancien homme fort de Serbie.

Ce lundi, le Parti démocratique des socialistes (DPS), dirigé par Milo Djukanović au pouvoir au Monténégro, et l’Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD) dirigé par Milorad Dodik, le Premier ministre de la Republika Srpska, sont devenus membres à part entière de l’IS.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Jeu 21 Aoû - 16:18

Citation :
Serbie : une femme sur quatre victime de violences domestiques

Traduit par Jacqueline Dérens

Publié dans la presse : 12 août 2008


Selon les données des militantes féministes et des structures d’accueil et de protection, la violence domestique a atteint des proportions alarmantes en Serbie : une femme sur quatre est victime, sous une forme ou sous une autre, de violences domestiques.


Des militantes de Vranje en campagne de sensibilisation

Depuis le début de cette année, vingt femmes sont mortes des suites de violences domestiques, et 153 femmes ont cherché refuge au Foyer sécurisé qui a ouvert ses portes à Belgrade en novembre 2007.

Vesna Stanajović, coordinatrice du Bureau de conseil contre la violence domestique, qualifie cette situation « d’alarmante » et demande aux autorités de s’impliquer davantage pour empêcher l’escalade de cette violence.

Le dernier cas enregistré à Belgrade est celui d’un homme qui a défié l’interdiction de s’approcher du domicile conjugal à laquelle il était soumis, et qui a mortellement poignardé son épouse. Ce dernier cas, explique Vesna Stanajović, « a fait retentir le signal d’alarme, alors que la violence domestique sape toute la société ».

Son organisation a enregistré 2800 appels à l’aide depuis le début de cette année, ce qui met en lumière la gravité du problème.

Elle ajoute que beaucoup de cas ne sont pas enregistrés, « parce que les femmes ont encore peur de porter plainte pour violences domestique, car elles craignent des représailles ». Il y a besoin de rendre plus clair le processus de dépôt des plaintes « pour que les femmes sachent quelles mesures de protection sont possibles et vers qui elles doivent aller chercher de l’aide ».
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Lun 22 Déc - 13:56

Je ne savais pas que l'archevêque orthodoxe de Bosnie, Vasilije Kačavenda, avait fait partie de la Raïa...

Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Moujik Looping

avatar

Nombre de messages : 2515
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Lun 22 Déc - 14:11

:lol:
Revenir en haut Aller en bas
Fausse couche

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 24
Localisation : En cage....
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Lun 22 Déc - 15:42

lol2 Hé hé !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.piranhas.free.fr/
Gonzo

avatar

Nombre de messages : 2384
Age : 35
Localisation : Santa Belgica
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Lun 22 Déc - 16:01

Zabos a écrit:
Je ne savais pas que l'archevêque orthodoxe de Bosnie, Vasilije Kačavenda, avait fait partie de la Raïa...



Il a entretemps été muté en croatie, à cause du Split :P
Revenir en haut Aller en bas
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Lun 22 Déc - 16:17

Hihihi!

La meilleure contre-blague de la semaine, mon cher!
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   Jeu 9 Avr - 13:31

Avec ces histoires de pharmacie... on oublie le reste de l'actualité...

Citation :
Législatives en Moldavie : la jeunesse conteste violemment la victoire des communistes

Par notre correspondant en Moldavie
Mise en ligne : mardi 7 avril 2009
Sur la Toile

Des milliers de Moldaves manifestent depuis lundi soir dans les rues de Chişinău contre la large victoire des communistes aux législatives du 5 avril. Lycéens et étudiants pour la plupart, ils remettent en cause la régularité du scrutin et réclament de nouvelles élections. La tension est montée d’un cran mardi matin lorsque des opposants ont pris d’assaut les bureaux de la Présidence et du Parlement. Des dizaines de personnes ont été blessées.

Par Mehdi Chebana


Plus de 15.000 manifstants réclament la tenue de nouvelles élections (© Timpul)

Entre 15.000 et 20.000 Moldaves sont rassemblés depuis 10h ce matin dans le centre ville de Chişinău pour contester la régularité du scrutin législatif du dimanche 5 avril et réclamer la tenue de nouvelles élections, rapportent les médias locaux.

Alors que lundi soir, une manifestation réunissant 10.000 personnes avait eu lieu dans le calme, la tension est montée d’un cran ce midi après que de petits groupes de jeunes ont réussi à s’introduire dans les bureaux de la Présidence malgré les forces de l’ordre qui tentaient de les repousser avec des gaz lacrymogènes et un canon à eau. Selon plusieurs témoins, des portraits du Président communiste Vladimir Voronin ont été détruits et un drapeau européen a été planté sur le toit du bâtiment.

À l’extérieur, des manifestants ont aussi jeté des pierres contre les vitres de la Présidence, avant d’en découdre avec les forces de l’ordre. Une dizaine de policiers et environ 20 manifestants ont été blessés, selon le site internet du quotidien Timpul.

Un peu plus tard, des étudiants ont également forcé l’entrée du Parlement qu’ils ont commencé à mettre à sac, jetant par les fenêtres des chaises, des tables et des papiers auxquels ils ont mis le feu. L’aile droite de l’Assemblée aurait également pris feu selon le site du quotidien Jurnal de Chişinău.

Sollicité par notre rédaction, l’écrivain et journaliste Nicolae Dabija, président du Forum démocrate des Roumains de Moldavie (FDRM), décrit une situation pré-révolutionnaire : « J’étais devant le Parlement quand un groupe de jeunes a pris d’assaut le bâtiment, brisé les vitres et jeté des meubles par la fenêtre. En contrebas, les manifestants ont mis le feu à ces meubles. Il y a quelque chose de 1789 dans ces événements. On n’est pas loin d’une révolution de velours ! ».

Selon des rumeurs relayées par la chaîne de télévision roumaine Realitatea TV, le Président Vladimir Voronin, chef du Parti des Communistes (PCRM), pourrait avoir quitté le pays et devrait faire une déclaration dans les heures qui viennent.

La régularité du scrutin mise en cause

Dans un communiqué publié lundi, l’Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe (OSCE) a pourtant estimé que le scrutin était globalement conforme aux normes internationales, soulignant toutefois que des améliorations étaient nécessaires.

Plus de 3.000 observateurs, dont 600 étrangers, veillaient au bon déroulement du processus électoral sur lequel pesaient de sérieux risques de fraude. Au cours de la campagne, de nombreuses irrégularités avaient en effet été relevées, Bruxelles dénonçant « l’utilisation abusive des ressources administratives à des fins électorales, des problèmes dans la composition des listes ainsi que la couverture médiatique déséquilibrée en faveur du parti au pouvoir [1] ».

Le PCRM a remporté une victoire écrasante qui lui assure la majorité absolue au Parlement. Avec 49,96% des voix, il devrait obtenir 61 des 101 sièges de députés, selon des résultats quasi définitifs communiqués lundi par la Commission centrale électorale (CEC).

Le nouveau Parlement sera chargé de désigner, d’ici le 8 juin, un successeur au Président Voronin qui ne peut pas légalement briguer un troisième mandat.

Dans un entretien accordé au Courrier des Balkans et à la revue Politique internationale, celui-ci confie cependant vouloir continuer de peser dans la vie politique du pays après les élections.

http://balkans.courriers.info/article12642.html
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pendant ce temps, à Vera Cruz Grad (Ex-Yougoslavie topic)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Et pendant ce temps, dans la version US d'Europa Park...
» Gestion d'un solo/compte des temps
» Connexion de plusieurs ordinateurs à internet en même temps
» Il faut laisser le temps au temps.
» Les premiers temps de la musique : la musique antique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: