Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le mouvement skinhead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Le mouvement skinhead   Mar 22 Fév - 21:27

venant juste de voir un reportage sur les groupuscules neo-nazis avec pleins de spécialistes politique les qualifiant sans cesse de skinheads et donc des messages SMS des télespectateurs allant dans ce sens, je remets ici l'article qui se trouve sur mon blog pour les nouveaux arrivants qui ne connaissent pas l'historique, réalité bien éloignée de la fiction journalistique.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Mordoc
Invité



MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Mar 22 Fév - 21:28

arf pitier est-ce bien necessaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Mar 22 Fév - 21:31

Historique du mouvement skinhead


Le mouvement skinhead a pris ses racines dans les faubourgs de Londres fin des années 70. Les jeunes qui se sont tournés vers ce mouvement, pour la plupart issus du milieu prolétaire, refusaient la déferlante hippie de ces années. Ils étaient souvent prolétaires et ne comprenaient pas la non-violence que prônaient les "chevelus" dans un monde où la violence économique pointaient, où les guerres sévissaient (Viêt-nam par exemple). Pour eux, les babas cool venaient du milieu bourgeois. Le mouvement skinhead était une contre-culture au mouvement hippie.

Qui dit culture se réfère à des liens et des symboles qui unissent des individus.
La musique est un lien. Elle réunit des personnes autour de chansons engagés. Les skinheads ont été très proches des Rudes Boys (immigrants jamaïcains et antillais) qui comme eux sortaient des mêmes faubourgs. Ils ont adopté la musique reggae et ska. Contrairement aux Teddy Boys (les rockers du moment) le mouvement skinhead est multiculturel et multiracial. Même si beaucoup se rebellaient contre le monde qui les entourait, le mouvement était apolitique.
La tenue est un symbole. Pour se référer au milieu prolétaire (milieu ouvrier du père) d'où est arrivé ce mouvement, les skinheads ont porté des salopettes ou jeans serrés, des bretelles et les fameuses Doc Martens (chaussures de sécurité). Ces tenues près du corps et le crâne à ras leur permettaient pendant les bastons de laisser peu de prise à leurs adversaires (on ne pouvait pas leur tirer les cheveux).

Dans le courant des années 1970, le mouvement évolue. Le reggae est en déclin, la Oï Music entre en jeu par le groupe "Slade". La Oï (abréviation argotique cockney de "Hey you !") est un courant musical tendance punk-rock. Avec l'explosion du Punk en 1977, la scène skinhead se radicalise. Des groupes comme The Clash se démarquent du punk commercialisé de type Plastic Bertrand. C'est le Working Class. C'est aussi à la fin des années 70 que l'extrême-droite récupèrent plusieurs éléments de la mouvance. Les fascistes ont toujours cherché à recruter dans la classe populaire. Et dans les stades où se rassemblent une partie de la jeunesse.

Début années 80, les skins fachos, appelés Boneheads (têtes d'os) par les skinheads font parler d'eux dans les faits divers et se montrent dans les services d'ordre de partis fascistes européens (National Front en Angleterre, Front National en France, NPD en Allemagne, ...). Les feux de l'actualité ont amené au mouvement bonhead des jeunes apolitiques qui étaient en rupture avec le système, comme pour le mouvement punk. Tels des groupuscules, des réseaux ont vu le jour dans toute l'Europe et aux Etats-Unis. Le plus important est le réseau "Blood and Honor" en Angleterre chapeauté par feu Ian Stuart, chanteur du groupe SKREWDRIVER. On reconnaît les skins fachos par leur vêtement paramilitaire, des Doc Martens hautes (14 trous), des lacets blancs dessus (White Power), têtes rasées à blanc et des pin's à l'effigie du IIIème Reich. Les bastons d'après-match, les ratonnades, les concours de bière sont les sports favoris de ces écervelés.

Pour contrer le mouvement bonehead naît un mouvement redskin et autonome. Les Redskins sont d'extrême-gauche tendance communistes et se font remarquer souvent par des lacets rouges sur leur Doc, le Bomber retourné côté orange, des images de la Faucille et du Marteau sur leur casquette ou sur leur pin's. Ils utilisent aussi la violence pour combattre les nazi-skins dans la rue ou après les concerts. On les retrouve fin des années 80 à la Ligue Communiste Révolutionnaire ou au Scalp (Section Carrément Anti Le Pen) principalement. Ils sont militants et agissent politiquement dans les manifestations, des assemblées générales étudiantes et les concerts comme ceux des Bérurier Noir. En Europe et aux Etats-Unis, le les RASH (Red and Anarchist SkinHeads) et le SHARP (SkinHead Against Racism Prejudice) t fédèrent les skinheads anti racistes.

De nos jours, les Boneheads se font moins remarqués dans la rue en France. Les fachos se camouflent, cela ne signifie pas qu'ils ont disparus. Les faits divers nous le rappellent. Les Redskins se sont fondus dans le mouvement skinhead originel pour une partie, une autre partie a rejoint le mouvement rap radical. Des groupes comme Madness, The Special, 2-Tone auront marqué ce mouvement. Ce mouvement reviendra t-il au devant de la scène ?


_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo


Dernière édition par le Mar 22 Fév - 21:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Mar 22 Fév - 21:33

el mordoc a écrit:
arf pitier est-ce bien necessaire ?

Malheureusement, oui. Y a des pseudos spécialistes qui gagnent des dizaine de milliers d'euro(s) par mois qui annoncent des conneries à des centaines de milliers de personnes, voire des millions, sans qu'il y ait une réponse faite à cela.

Mine de rien rien, grâce à un article de mon blog, on a fermé des dizaines de sites utilisant le mot skinhead avec l'adjectif nazi. Une action peut voir enchaînée une réaction. Tout n'est pas perdu.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Pour les potes belges   Mar 22 Fév - 22:45

Emission ARCHIVES,
présentée par Elodie de Selys,
La Deux, RTBF.

Diffusion de « C’est à Voir : les skinheads » de Léopold De Guchteneere et Alain de Streel du 04/05/1988.

Entretien avec Manuel Abramowicz (journaliste, auteur et spécialiste de l’extrême droite) et notre Camarade Sandro Baguet (militant Lucha & Fiesta et Club Chavée)

Diffusions sur La DEUX :

Mercredi 02/03/2005 vers 23h10 et en boucle la nuit.
Vendredi 04/03 vers 14h10
Dimanche 06/03 vers 13h
Mardi 08/03 vers 14h15


Si des personnes voient l'émission, dites-nous ce que vous en avez pensé.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
bes



Nombre de messages : 32
Localisation : sur terre
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Ven 25 Fév - 14:05

En octobre 1969, un morceau instrumental reggae du saxophoniste Val Bennett, Return Of Django, monte au Top 5 des ventes anglaises (Trojan) sous le nom des Upsetters. Il est produit par Lee « Scratch» Perry, qui part pour Londres avec son groupe. Le reggae commence à bien se vendre en Angleterre, notamment grâce à un nouveau public, un mouvement prolétaire venu des difficiles quartiers est de Londres: les skinheads.

L’afflux massif de Jamaïcains à Londres à l’approche de l’indépendance de l’île (1962, comme l’Algérie) a eu pour résultat une difficile intégration. Elle se localise, entre autres, dans l’east end de Londres: Hackney. Stoke Newington, Dalston (où l’on trouve des quarante-cinq tours jamaïcains sur les stands du marché de Dalston High Street) et à Brixton, au sud. A l’école, l’intégration est difficile dans ce pays froid, humide et gris. Mais les jeunes Noirs sont débrouillards, et ils apportent avec eux une puissante culture des rues, attrayante pour une partie des jeunes prolétaires blancs. Après tout, la nationalité anglaise les unit, et c’est autour de ce dénominateur commun qu’ils s’organisent en une microculture basée sur un nationalisme exacerbé. Ainsi les premiers skinheads sont en réalité des rude boys noirs jainaïcains égarés en Grande-Bretagne, et leurs amis blancs. ils rejettent le rock et les hippies venus d’Amérique, les touristes français, et d’une manière générale les autres mouvements de jeunes et leurs styles. Les skins agressent violemment les immigrés indiens, ces « Pakis » qui se renferment sur leur culture et s’intègrent mal à l’identité britannique.

L’instrumental reggae Double Barrell de Dave & Ansel Collins (1969, premier disque du batteur Sly Dunbar) devient l’hymne de l’équipe de football londonienne Chelsea, où l’on retrouve de nombreux skinheads. Il montera au numéro un en 1970, suivi de Monkey Spanner (numéro sept en 1971) et son « heavy monster sound », un slogan repris par Madness en 1980.
Les skinheads au crâne rasé adoptent le ska, le rock steady et les premiers reggaes comme musique emblématique. Une vingtaine de morceaux jamaïcains font ainsi une intrusion dans les classements des meilleures ventes britanniques, et des artistes jamaïcains comme Dandy Livingstone, Joe Mansano ou Laurel Aitken, qui vivent en Angleterre, fournissent directement de la musique à ce culte naissant. Après les premiers succès de Millie Small, des Skatalites, de Prince Buster, Desmond Dekker et Johnny Nash, parmi les morceaux appréciés par les skinheads on trouve surtout des tempos rapides. Le Long Shot (Kick The Bucket) des Pioneers, le Liquidator du Harry J. All-Star avec Winston Wright à l’orgue, le Wet Dream de Max Romeo, le Young Gifted & Black de Nina Simone chanté par Bob & Marcia Grifflths, le Sweet Sensation des Melodians... Ce sont les disques Trojan qui publient la plupart de ces succès reggae en Angleterre. Les skins se désintéresseront de la musique jamaïcaine avec l’arrivée des thèmes rastas et le ralentissement du tempo à partir de 1971.

http://www.assassin-productions.fr/?cat=1805
Revenir en haut Aller en bas
Les3ptitskeupons



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Sam 26 Fév - 21:02

Merci pour la leçon d'histoire Newo.

Ceci dit, je ne retrouve pas vraiment ce que j'ai vu de mes propres yeux.
De gauche comme de droite, les skins, c'est la violence, la haine.

Je dois faire une alergie à cause de mon passé Baba dans les années 70.
J'ai donné dans le ska à la fin des années 70, je ne me souviens pas d'avoir fréquenté des Skins.

En fait, j'ai pas du avoir la chance de croiser un "bon" skin en 30ans. Faudrait que tu m'en présentes.

Enfin, cette histoire de redskins, on l'a lue et relue partout avec les mêmes dessins. Rapèle-toi, Newo, c'est cette même histoire qui t'as attiré les foudres dès ton arrivée sur Forum Rock. Tu l'as collée sur ton skyblog et tu la recoles ici.

Je ne vois pas trop l'intérêt. Enfin, là, tu es chez toi.
:pig: :pig: :pig:
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Sam 26 Fév - 21:43

Sur ce coup, j'ai critiqué les pseudos experts, toujours les mêmes tronches depuis des années, qui n'en savent pas plus que le grand public et joue sur la facilité sur des problèmes qu'ils pensent complexes (j'intellectualise la chose, je me mets à leur niveau).
Mais c'est vrai qu'il y a chez les skinheads pleins de connards s'approchant du beauf violent et rasé. Pour ma part, j'ai connu des skinheads fin 80-début 90 qui sont devenus des potes et qui étaient loin d'être bêtes et méchants. Ils commençaient à s'approprier la culture des années 60, ce qui n'était pas forcément le cas avant. Cerains d'entre eux ont même formé le SHARP parisien et défilaient fièrement sous la bannière en manif' (il y a une photo de nous qui traîne). Donc contrairement à cette émission, je ne crois pas que les skinheads soient tous des nazis sans cervelle, obligatoirement violents à chaque instant. Je n'ai pas vu que ça.

Pour ce qui est de mon article que j'avais écrit sur mon site, je le remettrais à chaque fois que j'aurai un support (fanzine, site, blog, forum). Histoire de montrer à certain que sa réalité n'est pas forcément celle de l'autre.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
mic dax



Nombre de messages : 36
Localisation : Cap Vert
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Dim 6 Mar - 15:44

Newo a écrit:
Certains d'entre eux ont même formé le SHARP parisien et défilaient fièrement sous la bannière en manif'
... et savaient courir très vite (mais très fièrement) à l'apparition d'un gros méchant templar nazi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amha.be/renegirard/index.php?2006/06/11/34-de-l-impor
lapunkette



Nombre de messages : 145
Localisation : la cave ( a vin )
Date d'inscription : 04/03/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Dim 6 Mar - 16:54

[url=http://www
Revenir en haut Aller en bas
Yul Brynner



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 3:46

mic dax a écrit:
Newo a écrit:
Certains d'entre eux ont même formé le SHARP parisien et défilaient fièrement sous la bannière en manif'
... et savaient courir très vite (mais très fièrement) à l'apparition d'un gros méchant templar nazi.

Tu précises SVP? Parce que ça courait dans les deux sens si mes souvenirs sont bons...
Revenir en haut Aller en bas
mic dax



Nombre de messages : 36
Localisation : Cap Vert
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 14:10

Yul Brynner a écrit:
mic dax a écrit:
Newo a écrit:
Certains d'entre eux ont même formé le SHARP parisien et défilaient fièrement sous la bannière en manif'
... et savaient courir très vite (mais très fièrement) à l'apparition d'un gros méchant templar nazi.

Tu précises SVP? Parce que ça courait dans les deux sens si mes souvenirs sont bons...
Ca, forcément, parfois la tribu aux noix de coco rouges tombe sur celle aux noix de coco bleues, parfois c'est le contraire, c'est tout l'intérêt des guéguerres changeant qutodiennement la face de l'humanité, c'est même ce qui a fait la *fortune* de Pergaud. Je me souviens d'un concert de La Souris, en banlieue chic parisienne, St Germain peut-être, où j'avais convaincu un coconut-bleu qu'il eût été inconvenant de ne pas rendre les affaires qu'un coconut-rouge avait abandonné dans sa tentative du record du 800m en milieu urbain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amha.be/renegirard/index.php?2006/06/11/34-de-l-impor
Une Autonome



Nombre de messages : 351
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 14:37

mic dax a écrit:
Yul Brynner a écrit:
mic dax a écrit:
Newo a écrit:
Certains d'entre eux ont même formé le SHARP parisien et défilaient fièrement sous la bannière en manif'
... et savaient courir très vite (mais très fièrement) à l'apparition d'un gros méchant templar nazi.

Tu précises SVP? Parce que ça courait dans les deux sens si mes souvenirs sont bons...
Ca, forcément, parfois la tribu aux noix de coco rouges tombe sur celle aux noix de coco bleues, parfois c'est le contraire, c'est tout l'intérêt des guéguerres changeant qutodiennement la face de l'humanité, c'est même ce qui a fait la *fortune* de Pergaud. Je me souviens d'un concert de La Souris, en banlieue chic parisienne, St Germain peut-être, où j'avais convaincu un coconut-bleu qu'il eût été inconvenant de ne pas rendre les affaires qu'un coconut-rouge avait abandonné dans sa tentative du record du 800m en milieu urbain.


keskildit? Faut qu il redescende de sn cocotier la!
Revenir en haut Aller en bas
natty



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 14:55

Les3ptitskeupons a écrit:
Merci pour la leçon d'histoire Newo.

Ceci dit, je ne retrouve pas vraiment ce que j'ai vu de mes propres yeux.
De gauche comme de droite, les skins, c'est la violence, la haine.


croiser un "bon" skin en 30ans. Faudrait que tu m'en présentes.

Enfin, cette histoire de redskins, on l'a lue et relue partout avec les mêmes dessins. Rapèle-toi, Newo, c'est cette même histoire qui t'as attiré les foudres dès ton arrivée sur Forum Rock. Tu l'as collée sur ton skyblog et tu la recoles ici.

Je ne vois pas trop l'intérêt. Enfin, là, tu es chez toi.
:pig: :pig: :pig:


:shock: UN SKIN N'EST PAS LA VIOLENCE ET LA HAINE, tu délires là, ou alors :roll: t'as rien compris lol

salut à toi skin communiste
salut à toi punk anarchiste
Revenir en haut Aller en bas
droggyz



Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 16:06

cassel dans la haine ne represente pas un skin
Revenir en haut Aller en bas
natty



Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 17:39

droggyz a écrit:
cassel dans la haine ne represente pas un skin

je n'ai jamais dis ça !!!!!!!!!!!!! j'avais juste envi de mettre une image, j'ai quand même bien le droit nan , [img]http://www
Revenir en haut Aller en bas
droggyz



Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 22/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 19:01

du calme du calme, réflchir avant d'agir [url=http://www
Revenir en haut Aller en bas
Yul Brynner



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 20:28

mic dax a écrit:
Je me souviens d'un concert de La Souris, en banlieue chic parisienne, St Germain peut-être, où j'avais convaincu un coconut-bleu qu'il eût été inconvenant de ne pas rendre les affaires qu'un coconut-rouge avait abandonné dans sa tentative du record du 800m en milieu urbain.

De deux choses l'une, d'un tu oublies de préciser le rapport de force de cette fin de soirée (courser 5 gars et deux filles à 15, c'est beau), de deux tu confond "rouge" et SHARP.

Mais c'est vrai que pour tes petits potes avec des petites coconuts dans la culotte, la différence doit pas être fondamentale entre un adepte de musique jamaïcaine et un méchant bouffeur d'enfants...

Ceci-dit, tu as eu raison de prendre cet exemple, parce que c'est le seul qui leur ait été favorable à l'époque.
Ah, dix ans ont passés et rien n'a encore changé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 20:35

vivez a la campagne, cultivez vos terres, faites votre bière, devenez végétarien ou faites du troc.

en bref casse toi de la ville car elle rends les hommes mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
mic dax



Nombre de messages : 36
Localisation : Cap Vert
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 22:06

Yul Brynner a écrit:
De deux choses l'une
Si je voulais te prendre la tête, je te dirais que le sens et l'usage de cette expression seraient à revoir.

Yul Brynner a écrit:
Ah, dix ans ont passés et rien n'a encore changé...
Je ne te le fais pas dire. 10, 15 ou 20 ans après, on ne peut pas utiliser la couleur "rouge" sans qu'un neuneu l'interprète politiquement. J'avais choisi "rouge" et "bleu" sans aucune connotation, parce que, figure-toi, je sais TRES bien qu'il ne faut surtout pas confondre "rouge" et SHARP, houla, surtout pas ça.

Yul Brynner a écrit:
Mais c'est vrai que pour tes petits potes avec des petites coconuts dans la culotte, la différence doit pas être fondamentale entre un adepte de musique jamaïcaine et un méchant bouffeur d'enfants...
Très franchement je n'en sais rien, contrairement à ce que tu as l'air de penser sans te demander une seule seconde si tu n'es pas en train d'écrire une grosse connerie, je n'avais pas spécialement de pote parmi ceux-là, et quand bien même, je ne serais pas allé me promener dans leurs culottes (tu as un problème avec ça? tu veux qu'on en parle?). Et je précise: si tu veux m'assimiler à ces enlecs d'apos, si ça te facilite ta vision des choses, ne boude pas ton plaisir, je ne veux ni te prendre la tête, ni compliquer ta perception du monde.

Yul Brynner a écrit:
Ceci-dit, tu as eu raison de prendre cet exemple, parce que c'est le seul qui leur ait été favorable à l'époque.
Peut-être bien. En même temps, je ne crois pas que le Sharp parisien ait duré très longtemps et, par ailleurs, je n'ai pas entendu dire qu'il soit allé au charbon dans les endroits les plus risqués.

L'idée de mon intervention, c'était juste casser un peu le côté mythique du sharp tel que Newo le décrivait, parce que ça ressemblait plus à un événement minuscule dans un microcosme super réduit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amha.be/renegirard/index.php?2006/06/11/34-de-l-impor
Yul Brynner



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 23:42

mic dax a écrit:
ça ressemblait plus à un événement minuscule dans un microcosme super réduit.

Pas faux. Cependant, vu que c'est précisement dans ce microcosme super réduit qu'on évolue, ou qu'on a évolué...
Bref, je t'ai peut-être pris pour ce que tu n'étais pas, ou n'est toujours pas. Mais y'a des souvenirs qui fâchent.

Pour ce qui est du SHARP Paris-Banlieue, il a duré deux ans, c'est pas long mais c'est fou ce qu'il peut se passer en si peu de temps.
Et ce n'est que quelques années après que j'en ai mesuré la portée.

Après, comprend qu'entre ce que tu "en a entendu dire" et ce qu'ont vécus ceux qui y ont participé, y'a (comme toujours) une marge.
Mais les histoires de légendes urbaines m'emmerdent et l'étalage de faits d'armes ne sert souvent qu'a remuer la merde à postériori.
Cela fait 11 ans maintenant et j'ai pas l'intention de donner un cours d'histoire sur internet, encore moins de la réecrire.
Disont qu'on a voulu faire vivre notre version de la "way of life" ina spirit of 69, que ça n'a plus à personne, d'un "extrème" à l'autre, qu'on étaient assez déterminés, pas mal tête brulée et que je ne regrette rien.
Aujourd'hui les anciens pour la plupart sont toujours là, d'un côté comme de l'autre, mais on peut gueuler "skinhead" dans un concert punk, l'écrire sur un forum ou un fanzine, le placer dans une discussion sans devoir se préparer illico au baston.
Et je pense que ça profite à pas mal de jeunes de la "nouvelle génération"...

Quand à La Haine -pour ne pas m'adresser qu'à toi- y'acvait bel et bien de vrais morceaux de skins dedans qui se sont bien marrés à jouer leurs ennemis...
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Jeu 10 Mar - 23:44

Je l'aime comme ça le Mic Dax : quand il fait son étude de texte très scolaire mais très précis. Dommage que je ne sois pas comme lui, j'aurai fait de plus longues études.
Euh, Mic Dax, ce n'est pas parce que j'ai cité des gars que je connaissais du SHARP Parisien que j'en ai fait un feu d'artifices de coconuts bleu, blanc, rouge. C'est vrai qu'il défilait fièrement derrière leur banderolle, mais je n'ai qu'un souvenir d'une manif. Mais la photo tourne ...

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Ven 11 Mar - 0:55

Qui es-tu Mic Dax?
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Ven 11 Mar - 1:03

Ptitsuisse a écrit:
Qui es-tu Mic Dax?

C'est un mystère ... Glacé à l'extérieur mais meringué à l'intérieur .:)

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
mic dax



Nombre de messages : 36
Localisation : Cap Vert
Date d'inscription : 06/03/2005

MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Ven 11 Mar - 1:44

Yul, content de voir qu'on peut pacifier une simple discussion qui pouvait connement partir en vrille sur Internet-le-village-global.

Ca m'aurait d'autant plus enquiquiné que j'avais bien aimé ton message d'adieu sur redfo, qui pointait la vanité des discussions interminables et très théoriques pendant que des copains se font massacrer très concrètement. Rare de voir des messages autant porteurs de bon sens.

On a dû se croiser, dans des salles ou dans des bars. J'avais approché le Sharp à sa création, j'étais dans le sillon de Pour la Gloire et de Symphonie Urbaine (de Nantes, je crois), mais j'avais fui - à tort ou à raison - pour ne pas me faire embrigader, grosso modo; c'est en tout cas ce que je sentais à l'époque, et je n'étais pas le seul, on a été plusieurs à vouloir garder notre liberté de mouvement, quand bien même elle ne valait pas tripette.

Je croisais un certain Shark qui me donnait parfois des nouvelles, j'aimais bien l'idée que le Sharp existe, pas de problèmes avec ça. Mais c'est vrai que l'épisode de St Germain m'avait ramené une décennie en arrière et rappelé la guerre des tribus.

J'ai fini par grandir définitivement un 1er mai tristement célèbre. Je me suis mis à écouter du raï, et pas uniquement parce que c'était un Brahim que les salauds-d'en-face ont flanqué dans la Seine ce jour-là.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amha.be/renegirard/index.php?2006/06/11/34-de-l-impor
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mouvement skinhead   Aujourd'hui à 22:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mouvement skinhead
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le mouvement Industriel
» Le grunge: mouvement inutile
» mouvement stellaire:street cédé disponible !!!
» mouvement lyres sur freestyler
» SKINHEAD attitude reportage sur arte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: