Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Sam 12 Avr - 12:40

Zabos a écrit:
Citation :
Les villes ont leur propre histoire. Mais elles ont aussi une autre
histoire, voire des milliers d’autres, petites et personnelles ;
l’histoire qu’écrivent ceux qui l’ont gardée dans un coin de leur
mémoire...


J’aime à m’en rompre les neurones ce genre de phrase.



Dulce Chacon dans son bouquin Voix Endormies. Je vous en conjure, lisez-le.

Ben ça me donne pas super envie parce que je ne trouve pas cette citation particulièrement originale ou forte.
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Sam 12 Avr - 12:43

En fait ce bouquin parle complètement d'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
l' antillais



Nombre de messages : 1629
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Mar 15 Avr - 15:10

"La marche des vertueux est semée d'obstacle qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin surgir l'œuvre du malin.
Bénit soit-il l'homme de bonne volonté qui au nom de la charité se fait le berger des faibles qu'il guide dans la vallée d'ombre, de la mort et des larmes…Car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés.
J'abattrai alors la bras d'une terrible colère, d'une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent a néant les brebis de Dieu.
Et tu connaitra pourquoi mon nom est l'éternel quand sur toi s'abattra la vengeance du tout puissant."

Ezekiel 25-17 , La Bible
Revenir en haut Aller en bas
Mutos



Nombre de messages : 598
Localisation : LY City, The biggest little city in France
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Mar 15 Avr - 16:32

l' antillais a écrit:
"La marche des vertueux est semée d'obstacle qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin surgir l'œuvre du malin.
Bénit soit-il l'homme de bonne volonté qui au nom de la charité se fait le berger des faibles qu'il guide dans la vallée d'ombre, de la mort et des larmes…Car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés.
J'abattrai alors la bras d'une terrible colère, d'une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent a néant les brebis de Dieu.
Et tu connaitra pourquoi mon nom est l'éternel quand sur toi s'abattra la vengeance du tout puissant."

Ezekiel 25-17 , La Bible

Hihhi c'est le verset balancé dans Pulp Fiction, même si en vérité c'est pas tout a fait pareil car dans pulp fiction VO c'est tiré de la traduction ricaine, et puis avec les traduction bidule chouette...
Scène mythique en passant...
Revenir en haut Aller en bas
l' antillais



Nombre de messages : 1629
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Mar 15 Avr - 18:11

c'est net, et soit dit en passant, la version française pour ce passage défonce carrément celle américaine
Revenir en haut Aller en bas
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Dim 20 Avr - 1:49

« Lorsque Tom Morel eut été tué, le maquis des Glières exterminé ou dispersé, il se fit un grand silence. Les premiers maquisards français étaient tombés pour avoir combattu face à face les divisions allemandes avec leurs mains presque nues, non plus dans nos combats de la nuit, mais dans la clarté terrible de la neige. Et à travers ce silence, tous ceux qui nous aimaient encore, depuis le Canada jusqu’à l’Amérique latine, depuis la Grèce et l’Iran jusqu’aux îles du Pacifique, reconnurent que la France bâillonnée avait au moins retrouvé l’une de ses voix, puisqu’elle avait retrouvé la voix de la mort.

L’histoire des Glières est une grande et simple histoire, et je la raconterai simplement. Pourtant, il faut que ceux qui n’étaient pas nés alors — et depuis, combien de millions d’enfants ! — sachent qu’elle n’est pas d’abord une histoire de combats. Le premier écho des Glières ne fut pas celui des explosions. Si tant des nôtres l’entendirent sur les ondes brouillées, c’est qu’ils y retrouvèrent l’un des plus vieux langages des hommes, celui de la volonté, du sacrifice du sang.

Peu importe ce que fut dans la Grèce antique, militairement, le combat des Thermopyles. Mais dans ses trois cents sacrifiés, la Grèce avait retrouvé son âme, et, pendant des siècles, la phrase la plus célèbre fut l’inscription des montagnes retournées à la solitude, et qui ressemblent à celles-ci : « Passant, va dire à la cité de Sparte que ceux qui sont tombés ici sont morts selon la loi. »

Passant, va dire à la France que ceux qui sont tombés ici sont morts selon son cœur. Comme tous nos volontaires depuis Bir-Hakeim jusqu’à Colmar, comme tous les combattants de la France en armes et de la France en bâillons, nos camarades vous parlent par leur première défaite comme par leur dernière victoire, parce qu’ils ont été vos témoins.

On ne sait plus guère, aujourd’hui, que tout commença par un mystère de légende. Le plateau des Glières était peu connu ; presque inaccessible, et c’est pourquoi les maquis l’avaient choisi.

Mais alors que nous combattions par la guérilla, ce maquis, à tort ou à raison — peu importe : la France ne choisit pas entre ses morts ! — avait affronté directement la Milice, allait affronter directement l’armée hitlérienne. Presque chaque jour, les radios de Londres diffusaient : « Trois pays résistent en Europe : la Grèce, la Yougoslavie, la Haute-Savoie. » La Haute-Savoie, c’était les Glières.

(...)

Peu importent nos noms, que nul ne saura jamais. Ici, nous nous appelions la France. Et quand nous étions Espagnols, nous nous appelions l’Ebre, du nom de cette dernière bataille. Je suis la mercière fusillée pour avoir donné asile à l’un des nôtres. La fermière dont le fils n’est pas revenu.

Nous sommes les femmes, qui ont toujours porté la vie, même lorsqu’elles risquaient la leur. Nous sommes les vieilles qui vous indiquaient la bonne route aux croisées des chemins, et la mauvaise, à l’ennemi. Comme nous le faisons depuis des siècles. Nous sommes celles qui vous apportaient un peu à manger ; nous n’en avions pas beaucoup. Comme depuis des siècles.

Nous ne pouvions pas faire grand-chose ; mais nous en avons fait assez pour être les Vieilles des camps d’extermination, celles dont on rasait les cheveux blancs. Jeanne d’Arc ou pas, Vierge Marie ou pas, moi, la statue dans l’ombre au fond du monument, je suis la plus vieille des femmes qui ne sont pas revenues de Ravensbrück. Morel, Anjot et tous mes morts du cimetière d’en bas, c’est à moi que viendront ceux qui ne connaîtront pas votre cimetière. Ils sauront mal ce qu’ils veulent dire lorsqu’ils chuchotent seulement qu’ils vous aiment bien.

Moi, je le sais, parce que la mort connaît le murmure des siècles. Il y a longtemps qu’elle voit ensevelir les tués et les vieilles. Il y a longtemps, Anjot, qu’elle entend les oiseaux sur l’agonie des combattants de la forêt ; ils chantaient sur les corps des soldats de l’an II. Il y a longtemps qu’elle voit les longues files noires comme celle qui a suivi ton corps, Morel, dans la grande indifférence de l’hiver. Depuis la fonte des glaces, vous autres dont les noms sont perdus, elle voit s’effacer les traces des pas dans la neige, celles qui ont fait tuer. Elle sait ce que disent aux morts ceux qui ne leur parlent qu’avec les prières de leur mère, et ceux qui ne disent rien. Elle sait qu’ils entendront le glas que toutes les églises des vallées ont sonné un jour pour vous, et qui sonne maintenant dans l’éternité."


Discours prononcé par André Malraux le 2 septembre 1973 à l’occasion de l’inauguration du Monument de la Résistance érigé par le sculpteur Émile Gilioli sur le Plateau des Glières
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Dim 20 Avr - 8:48

Citation :
La voilà donc ouverte cette nouvelle course à la mort. Un nouveau charnier prend place dans une illustre lignée. Combien de blonds Tommies rasés, de rudes paysans de nos campagnes vont encore rendre leur corps à la terre et leur âme à Dieu ! Et pour quelle chimère ! Savent-ils pourquoi ils se battent ?… Pour l’Alsace-Lorraine ?… Qui croit encore que l’Europe
est en feu pour ce lopin de terre ? Se battent-ils pour la patrie ?
Ils ne la connaissent point. Les idées générales restent inaccessibles au vulgaire.
Prenez cent hommes du peuple, parlez-leur de la patrie : la moitié vous
rira au nez, de stupeur et d’incompréhension. Vingt-cinq autres nous diront qu’il leur indiffère d’être Allemand ou Français, que le nom ne change rien à la chose, que dans tous les pays les forts vivent sur les faibles, qu’ils ne connaissent pas cette patrie au nom de laquelle on tue, et on meurt, et que la patrie, s’il y en a une, c’est là où l’on vit bien.

Louis Mairet, 1er juillet 1916, apprenant le début de la bataille de la Somme. Lui-même était au front. Et était super nationaliste pro-guerre en 1914. En deux ans de guerre, il a eu le temps de revenir sur ses idées...

(dans Carnets d'un combattant)


Dernière édition par Zabos le Dim 20 Avr - 18:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Dim 20 Avr - 18:07

l' antillais a écrit:
c'est net, et soit dit en passant, la version française pour ce passage défonce carrément celle américaine
N'importe quoi. Outrage !
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Dim 20 Avr - 18:08

La version française de Outrages?

Non? bon.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
l' antillais



Nombre de messages : 1629
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Dim 20 Avr - 23:21

BritFox a écrit:
l' antillais a écrit:
c'est net, et soit dit en passant, la version française pour ce passage défonce carrément celle américaine
N'importe quoi. Outrage !

la version ricaine n'est pas assez psycopathesque à mon gout , c'tout :)
Revenir en haut Aller en bas
l' antillais



Nombre de messages : 1629
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Sam 25 Oct - 17:04

Officier durant la conquête de l'Algérie, le lieutenant-colonel de Montagnac écrit à Philippeville le 15 mars 1843 : « Toutes les populations qui n'acceptent pas nos conditions doivent être rasées. Tout doit être pris, saccagé, sans distinction d'âge ni de sexe: l'herbe ne doit plus pousser où l'armée française a mis le pied. Qui veut la fin veut les moyens, quoiqu'en disent nos philanthropes. Tous les bons militaires que j'ai l'honneur de commander sont prévenus par moi-même que s'il leur arrive de m'amener un Arabe vivant, ils recevront une volée de coups de plat de sabre. [...] Voilà, mon brave ami, comment il faut faire la guerre aux Arabes : tuer tous les hommes jusqu'à l'âge de quinze ans, prendre toutes les femmes et les enfants, en charger les bâtiments, les envoyer aux îles Marquises ou ailleurs. En un mot, anéantir tout ce qui ne rampera pas à nos pieds comme des chiens. »
Revenir en haut Aller en bas
Gonzo



Nombre de messages : 2384
Age : 35
Localisation : Santa Belgica
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Sam 25 Oct - 17:26

C'est une citation de ce magnifique bouquin "Le rôle positif de la colonisation pour les nuls"

:mrgreen:
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Sam 25 Oct - 18:26

Ça t'a une de ces gueules!

On dirait un manuel de trader.

C'est du lourd.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
miss babouche



Nombre de messages : 885
Age : 26
Localisation : dans la cambrousse.......
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Lun 3 Nov - 19:20

On devrait faire un bouquin, fait d' une compilation de citation qui donnent une envie furieuse de gerber.

Et celle-là, elle figurerait dans la préface...
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Lun 3 Nov - 19:57

l' antillais a écrit:
BritFox a écrit:
l' antillais a écrit:
c'est net, et soit dit en passant, la version française pour ce passage défonce carrément celle américaine
N'importe quoi. Outrage !

la version ricaine n'est pas assez psycopathesque à mon gout , c'tout :)

N'importe quoi ! Outrage ! (je me répète).

La version anglaise tire sa toute puissance et sa hargne de l'emploi de tournures anciennes et elle est non seulement plus psychopathesque, elle est de surcroit grobillesque dans sa volonté d'annhilation.



Citation :
The path of the righteous man is beset on all sides by the iniquities of the selfish and the tyranny of evil men. Blessed is he, who in the name of charity and good will, shepherds the weak through the valley of darkness, for he is truly his brother's keeper and the finder of lost children. And I will strike down upon thee with great vengeance and furious anger those who would attempt to poison and destroy my brothers. And you will know my name is the Lord when I lay my vengeance upon thee.

"I will strike down upon thee with great vengeance and furious anger"

Furious anger mec... Toi tu dis vengeance furieuse, lui il dit colère furieuse, je vois pas comment on peut être plus psychopatesque...

"Et j'abattrai le bras d'une terrible colère, d'une vengeance furieuse et effrayante"
Effrayante, il est obligé de préciser tellement sa tirade fait pitié.


Et il dit "strike down upon thee" c.a.d "je vais TE taper avec grosse vengeance" avec une énorme emphase sur le TOI, genre "je vais abattre ma colère sur ta gueule". tandis qu'en vf il dit juste je vais taper, c'est impersonnel, c'est plat. Tu vas taper qui ? Je sais pas...

Bref la VF ne fait en aucun cas le poids, il faut réviser son anglais l'antillais sm
Revenir en haut Aller en bas
l' antillais



Nombre de messages : 1629
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Mar 4 Nov - 13:01

en fait, c'était pas tant sur le vocabulaire que la prononciation , et le ton qui y est mis
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Mar 4 Nov - 17:07

l' antillais a écrit:
en fait, c'était pas tant sur le vocabulaire que la prononciation , et le ton qui y est mis

Mec t'es en train de dire que la VF est mieux dite que la tirade de Samuel Jackson, désormais mythique et qui a sidéré des générations de cinéphiles ?

Hum... Je te suggère de te la remater:

http://fr.youtube.com/watch?v=eRVm_TAE24A


Dernière édition par BritFox le Mar 4 Nov - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
l' antillais



Nombre de messages : 1629
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Mar 4 Nov - 23:16

Citation :
Mec t'es en train de dire que la VF est mieux dite que la tirade de Samuel Jackson, désormais mythique et qui a sidéré des générations de cinéphiles ?

je sais pas si elle est mieux dite et je ne connais pas comment je pourrais vraiment la juger, mais je la préfère en vf, juste une question de kiff
Revenir en haut Aller en bas
Gonzo



Nombre de messages : 2384
Age : 35
Localisation : Santa Belgica
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Lun 24 Nov - 2:04

"ce n'est pas à nous artistes de nous adapter à Internet, mais l'inverse, à Internet de s'adapter à nous"

E. Macias


Un champion, peut être même la classe mondiale...
Revenir en haut Aller en bas
miss babouche



Nombre de messages : 885
Age : 26
Localisation : dans la cambrousse.......
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Mar 25 Nov - 21:42

Si quelqu' un vous dit "je me tue à vous le dire", laissez-le mourir.

Jacques Prévert
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Dim 5 Avr - 22:28

J'viens de lire ça, suite à émission anglaise "Words of Wosdom" où des artistes confirmés sont appelés à donner des "conseils" aux djeuns... je vous accorde super volontiers et plutôt deux fois qu'une que le principe (en tous cas dans un cadre comme celui de la BBC) craint du boudin.

Je cite juste Frank Black (ou Black Francis), l'homme de ma vie:

Citation :
Mon principal conseil est de sortir de votre bled et de jouer live partout où vous le pouvez. Quittez votre job, quittez la fac, renoncez à tout, comme un moine qui se consacre à Dieu. Montez dans une camionnette, une voiture ou un train, peu importe, du moment que vous sortez de chez vous pour faire ce que vous avez à faire, par tous les moyens. C'est mon conseil le plus important. Pensez à votre art, cherchez au fond de vous-même et soyez génial. Ne vous inquiétez pas de votre site web, de votre de management, de vos flyers, des photos de votre groupe ou de son nom, de votre liste de fans, de vos autocollants, de vos t-shirts ou de tous les trucs qui n'ont rien à voir avec la musique!

C'est marrant comme à la fois c'est d'une banalité déconcertante et comme à la fois je trouve ça bien vu que c'est le père Black et que je lis avec les yeux de l'amour, hi hi hi.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Lun 3 Aoû - 19:22

George Sand, La Mare au Diable, 1851:

Citation :
L’Eglise du Moyen Age répondait aux terreurs des puissants de la terre par la vente des indulgences. Le gouvernement d’aujourd’hui calme l’inquiétude des riches en leur faisant payer beaucoup de gendarmes et de geôliers, de baïonnettes et de prisons.

Hé hé.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)   Aujourd'hui à 19:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour, ils ont dit ça (autiste à la Zabos Topic)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Les déclarations d'Alberto Alvarez sur les derniers instants de Michael Jackson (mis à jour)
» Groupe du jour
» Pass Disney Fantasy à gagner: 100par jour!!!
» Mon rayon de soleil du jour
» le combat du jour oppose…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: