Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un peu d'histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Un peu d'histoire...   Lun 4 Sep - 2:21

Abraham Lincoln et l'esclavagisme



En fait, les motifs de la guerre de Sécession entre les états américains du Nord et les esclavagistes sécessionistes du Sud ne sont pas si clairs que ça.

Abraham Lincoln, élu président des Etats-Unis en novembre 1860 -président Républicain, le premier de son espèce-, puis de facto leader du Nord au début de la guerre en mars 1861, avait et a toujours la réputation d'être un anti-esclavagiste et d'avoir mené la guerre entre autres pour ce motif.

Attention, petit discours de Lincoln en 1858, deux ans plus tôt:

Citation :
Je dirai donc que je ne suis pas, et que je n'ai jamais été en faveur de l'égalité politique et sociale de la race noire et de la race blanche, que je ne veux pas, et que je n'ai jamais voulu que les Noirs deviennent jurés ou électeurs ou qu'ils soient autorisés à détenir des charges politiques, ou qu'il leur soit permis de se marier avec des blancs. [...] Qu'on laisse l'esclavage poursuivre son bonhomme de chemin là où il existe et qu"on l'empêche de s'installer là où il n'existe pas encore! Qu'on libère un jour prochain les esclaves et qu'on se débarrasse des Noirs émancipés! Et, dans la mesure où les deux races ne peuvent vivre ainsi, il doit y avoir, tant qu'elles resteront ensemble, une position inférieure et une position supérieure. Je désire tout autant qu'un autre que la race blanche détienne la position supérieure.

La rage de ses adversaires politiques esclavagistes du sud, en le montrant autant que possible sous le jour d'un dangereux anti-esclavagiste pour effrayer l'électeur en ont paradoxalement fait une figure de l'anti-esclavagisme jusqu'à nos jours, alors qu'il n'y était absolument pas favorable...

En pleine guerre, alors que l'abolition de l'esclavage dans les territoires sous domination du Nord devient un objectif politique pour lui, ainsi que la perspective d'intégrer du sang frais dans l'armée du Nord, il déclare, vraiment désolé:

Citation :
Si je pouvais sauvegarder l'Union sans libérer aucun esclave, je le ferais; et si je pouvais le faire en libérant tous les esclaves, je le ferais.

Point d'idéalisme, juste de la realpolitik... l'abolition est votée le 31 janvier 1863, alors que la guerre contre les Etats du Sud esclavagistes a commencé depuis deux ans... de plus, les Noirs libérés sont peu nombreux dans le Nord, dont l'économie industrielle a déjà inventé l'exploitation moderne du prolétariat, tandis qu'ils sont très majoritairement dans le Sud, où les grandes plantations nécessitent toujours ce type de main-d'oeuvre, même si cette exploitation là est ringarde, hu hu.

Pour finir, les Noirs libérés dans le Nord ont directement intégré l'armée, souvent pour des tâches très ingrates, dans des conditions de racisme latent au sein de la troupe. Les rares qui ont échappé à l'armée se sont retrouvés plus que sous-payés dans de grandes manufactures et usines d'armes ou de textiles (pour les uniformes).

Youpi.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Lun 4 Sep - 10:52

Bof, de toutes façons j'avais pas de poster de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Lun 4 Sep - 11:44

Ouais parce que là, faut te pousser, ça balance grave, hein, c'est du sérieux. L'Abraham, il fait moins le fier. Qu'est-ce que je lui ai mis, heureusement que je suis là... euh
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Lun 4 Sep - 11:53

Ouais tu mets le pieds dans le plat mon Zab ! Un vrai coup de pied dans la fourmilière ! Ha ha ! Ils vont voir ce qu'ils vont voir ces bouffeurs de gras ! Zabos va leur montrer de quel bois se chauffent les "freedom fries" !! Putain de bordel de merde ils nous font bien chier avec leurs leçons à deux centimes, mais leur lincoln de mes couilles c'est qu'un gros con ! Ha ha ! Je me gausse !
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Lun 4 Sep - 12:22

Tu peux!

Et attends, t'as pas tout vu: la semaine prochaine, je débine César! C'était un sale type!

Ah! ah! ah!, ils vont être calmés, les Romains, là, avec leur impérialisme flamboyant! F'ront d'jà moins les malins! M'en vais t'faire le ménage là-d'dans, moi!
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Lun 4 Sep - 12:52

Zabos a écrit:
Tu peux!

Et attends, t'as pas tout vu: la semaine prochaine, je débine César! C'était un sale type!

Ah! ah! ah!, ils vont être calmés, les Romains, là, avec leur impérialisme flamboyant! F'ront d'jà moins les malins! M'en vais t'faire le ménage là-d'dans, moi!
Bon ben sois sans concession pour cesar, hein, son image est moins positive que celle de Lincoln donc il faudra être plus hardcore pour vraiment taper du point sur la table ! Genre "Cesar aimait un peu trop les petits enfants" ou "césar avait des problèmes d'alcool" ou "Comme quoi César il savait pas écrire !"


Dernière édition par le Lun 4 Sep - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Lun 4 Sep - 16:21

Zabos il est cool, c'est un peu le Père Castor du forum...:)
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Mer 20 Sep - 23:51

De l’instruction des filles au Moyen-Âge

En gros entre le XIème et le XIIIème siècle, si l’on considère qu’il faut instruire les garçons aux arts martiaux, et qu’il n’est pas forcément nécessaire de leur apprendre à lire, les opinions sur les filles sont très divergentes, sans être diversifiées. La plupart du temps intéressées (mais il en va de même pour les garçons...). Il n’y a pas de dépréciation réelle des filles comme on pourrait le croire, et de toute façon, le Moyen-Age couronne le rôle de la mère, qui a des relations très proches avec ses fils et avec ses filles. Beaucoup d'influence affective sur les premiers, beaucoup de considération pour les secondes.

Beaucoup de gens dans ces siècles écrivent sur l’éducation en redécouvrant les préceptes de l’Antiquité, et là, chose à priori surprenante (malgré l’antiféminisme primaire des clercs en général), les laïcs sont souvent opposés à l’éducation des filles, et les religieux plutôt favorables. La charge n’est pas énorme, puisque de même, contrairement aux idées préconçues, les familles du Moyen-Age, et surtout du Haut Moyen-Age (les premières années du Moyen-Age), sont peu nombreuses : on ne veut pas d’enfants en grand nombre, et si l’influence catholique de l’acte sexuel dévoué à la procréation est grande, les méthodes contraceptives et les avortements (dans les deux cas approximatifs) sont des choses courantes.

Pour en revenir aux filles, en schématisant grossièrement et en faisant fi des nombreuses exceptions, on arrive à peu près à ce modèle :

D’un côté les laïcs, surtout bourgeois considèrent qu’une fille doit seulement apprendre à filer et à coudre afin e faire un bon mariage bien doté. Eviter qu’elle n’aie trop d’instruction pour qu’elle ne se mêle pas « de ce qui ne la regarde pas ». Philippe de Novare, laïc marié écrit au XIIIème siècle : « beaucoup de maux sont nés parce qu’une femme sait lire et écrire ».

De l’autre, les religieux, eux-aussi très misogynes (même si cette notion n’a strictement aucun sens à cette époque), considèrent que filles et garçons doivent être élevés sur le même plan, tel le dominicain Vincent de Beauvais. En effet, pour propager la religion, avoir accès aux textes sacrés et devenir une bonne catholique, la femme doit avoir accès à la lecture et à une certaine dosé (très mesurée certes) d’indépendance afin de pouvoir exercer sa pratique religieuse sans restrictions. D’autre part, la femme étant considérée comme impure et soumise à la tentation, elle a aux yeux des clercs deux fois plus de boulot à accomplir…

Quelques rares et notables exceptions, comme Christine de Pisan ou le religieux Pierre Dubois (influencés par les débuts de l’humanisme de la Renaissance qui balbutie en Italie du Nord), considèrent les choses de façon plus universelle et un poil moins intéressée. Dans son Traité des Trois Vertus, Christine de Pisan considère que les filles doivent être assez instruites pour avoir des clartés de tout tandis que Pierre Dubois dans sa réforme du programme de l’enseignement, imagine qu’une grande civilisation, dans l’intérêt de son rayonnement culturel, doit pouvoir apprendre aux garçons comme aux filles le latin, la médecine, la théologie et les sciences. Notons que Christine de Pisan, qui n’est pas avare en conseils, s’adresse explicitement aussi bien aux reines qu’aux paysannes, mais par contre exclusivement aux mères et non aux pères, ce qui est une grande première.

Voilà.

A bientôt pour une nouvelle et merveilleuse histoire : « Alain Decaux’s not dead but soon. I hope ».
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
P'tit Biscuit



Nombre de messages : 477
Localisation : Lyon / Paris
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Ven 22 Sep - 14:25

Très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
http://biger.free.fr
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Lun 18 Déc - 11:53

En passant:

Citation :
En lutte contre la Monarchie de Juillet (1830), les républicains de la Société secrète des Droits de l’Homme (François et Étienne Arago, Louis Blanc, Victor Schœlcher, Alexandre Ledru-Rollin, Auguste Blanqui) entretiennent l’agitation. Suite à l’interdiction des associations, une émeute républicaine éclate le 15 avril 1834 à Paris. Alors qu’elle se prépare à donner l’assaut à une barricade dans la rue Transnonain, l’armée essuie des tirs depuis les toits du numéro 12 et un officier est tué. Ordre est alors donné aux soldats de « balayer la vermine ». Les portes des appartements sont enfoncées et les habitants (hommes, femmes et enfants) massacrés au pied du lit à coup de baïonnette. Un autre immeuble est détruit, avec ses habitants, à coups de canon. Cet événement inspira, Le massacre de la rue Transnonain, célèbre dessin d’Honoré Daumier. L’émeute est écrasée, puis les lois de septembre 1835 interdisent toute critique de la personne du roi, tout rassemblement public et imposent la censure préalable à toute chose imprimée, sous peine de bagne.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Jeu 1 Nov - 13:26

Excellent bouquin, d'un historien qui dépote bien sur la période:

Le Fascisme en Action, Robert O. Paxton, 2004

Citation :
« En personnalisant le fascisme, l’image du dictateur tout-puissant crée la fausse impression que nous pourrions parfaitement comprendre le phénomène en nous contentant d’étudier en détail celui qui en est le leader. Cette image, dont la puissance agit encore aujourd’hui sur nous, est le triomphe ultime de la propagande fasciste. Elle offre un alibi aux nations qui ont approuvé ou toléré les leaders fascistes et détourne l’attention des personne,s groupes et institutions qui les ont aidés. Nous avons besoin d’un modèle plus subtil pour explorer les interactions entre le chef et la nation, le parti et la société civile. »

pp.18-19

Citation :
« Les dictatures autoritaires gouvernent en s’appuyant sur des forces conservatrices préexistantes (Eglises, armée, intérêts économiques organisés) et cherchent à démobiliser l’opinion publique, alors que les fascistes gouvernent par le biais d’un parti unique et s’efforcent d’engendrer l’enthousiasme de cette même opinion publique. »
Note p. 20

Citation :
« Une fois au pouvoir, les régimes fascistes n’ont confisqué que les biens de leurs adversaires politiques, des étrangers ou des Juifs. Aucun n’a modifié la hiérarchie sociale, si ce n’est pour propulser quelques aventuriers aux premières places. Tout au plus ont-ils remplacé les forces du marché par une gestion étatique de l’économie, mais dans le creux de la Grande Dépression [la crise de 29 et ses suites], la plupart des hommes d’affaires d’y voyaient aucun inconvénient. Si le fascisme a été révolutionnaire, ce fut en un sens bien spécial, fort loin de celui qu’il avait revêtu la plupart du temps entre 1789 et 1917, à savoir un profond bouleversement de l’ordre social et la redistribution des pouvoirs social, politique et économique. »

pp.22-23
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Jeu 1 Nov - 14:34

Citation :
« En dernier recours, les fascistes prétendaient avoir renvoyé aux oubliettes la carte politique gauche-droite, en n’étant « ni de gauche, ni de droite », transcendant ainsi des clivages caducs et unifiant la nation. »

pp. 24-25

Hé hé.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Jeu 1 Nov - 14:49

comment c'est con un fasciste, quand je serai grand, je ferai nihiliste...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Jeu 1 Nov - 15:05

Citation :
« En tant qu’opération complexe menée sciemment, on peut voir dans l’Holocauste un paradigme du rationalisme bureaucratique moderne. Presque tout était fait pour obtenir un maximum de résultats avec le minimum de coûts et d’efforts. »

Note p. 29, citant Zygmunt Bauman
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Ven 16 Nov - 11:55

Citation :
« La suppression des organisations syndicales autonomes permit aux régimes fascistes de traiter les ouvriers individuellement plutôt que collectivement. Bientôt, démoralisés par la défaite de leurs syndicats et de leurs partis, les ouvriers se trouvèrent dispersés, privés de leurs lieux habituels de socialisation, et habités de la crainte de se confier à quiconque. »

p.232
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
ubifaciunt



Nombre de messages : 1743
Age : 38
Localisation : nanterre (pas mes rêves !)
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Dim 18 Nov - 12:28

LE COUTEAU ENTRE LES DENTS
(histoire d'un surkiffage de photo)

1er mai 1919, la presse serine avec la menace anarchisante et agite le spectre du vilain bolchevique au couteau entre les dents prêt à égorger le premier bourgeois qui descendrait sur le trottoir...

La CGT (attention, la CGT de l'époque, hein, la vraie issue de l'AIT) appelle à une putain de démonstration de force pour fêter le jour des travailleurs.

Et les ouvriers parisiens, ceux qui ont réussi à survivre à la tuerie de Quatorze, les fils de Communards exilés en Nouvelle Calédonie, décident de s'en payer une bonne tranche. De rire et de couteaux.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.article11.info
P'tit Biscuit



Nombre de messages : 477
Localisation : Lyon / Paris
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Dim 18 Nov - 15:45

Wouhou, avant je voulais faire une maitrise d'histoire contemporaine sur le sujet de la représentation du péril ouvrier, couteau entre les dents, bombe à mèche, barbe et chapeau pointu de sorcier.

Mais j'ai opté pour l'histoire du haut moyen age. Je sais pas si je regrette. Ca serait marrant un zine historique non ? Avec tous ces petites anecdotes marrantes qui font AUSSI l'histoire.

Revenir en haut Aller en bas
http://biger.free.fr
Moujik Looping



Nombre de messages : 2515
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Dim 18 Nov - 16:09

Joli pt'it biduscuit pour ta maîtrise !!!! c'était une histoire globale du haut moyen-âge que tu as écrit où tu as développé un sujet particulier ????

Oui un zine historique serait appréciable

il y a déjà dans la scène diverses personnes qui maîtrise certaines partie de l'histoire : WGF, celui qui fait le zine Nycthemère...
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Biscuit



Nombre de messages : 477
Localisation : Lyon / Paris
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Lun 19 Nov - 2:35

Ouais je connais Nycthémère.

Et pis pour la maîtrise, bah je viens d'entrer en première année, donc bon, pour l'instant j'ai rien pondu et mon sujet est encore flou ! :) ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://biger.free.fr
Moujik Looping



Nombre de messages : 2515
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Lun 19 Nov - 11:17

Le moyen-âge est une période passionante, loin des clichés réducteurs que l'on colporte trop souvent...

Je suis toutefois pas du tout un fin connaisseur, à l'époque où je me passionnais pour le mouvement zapatiste, j'avais lu un livre de Baschet (qui enseigne à Las Casas) sur la civilisation féodale, de l'an mille à Colomb, vraiment passionnant !!!!

sinon magnifique au fait cette nuit j'ai rêvé que c'était moi qui découvrait l'Amérique...

comment cela mégalo uh uh uh
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Lun 19 Nov - 13:30

Moi je veux.

(le truc historique)
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
P'tit Biscuit



Nombre de messages : 477
Localisation : Lyon / Paris
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Jeu 22 Nov - 17:58

Zabos a écrit:
Moi je veux.

(le truc historique)
Une idée sur la forme que ça prendrait, sur comment on mettrait le truc en place. T'as un peu de matière déjà ? Tu connais des gens qui seraient motivés ?
Revenir en haut Aller en bas
http://biger.free.fr
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Mar 11 Déc - 11:52

Ouais alors hop, j'y réfléchissais hier en marchant, un peu d'idée mais aussi beaucoup de flou. J'y repense aujourd'hui, j'ai une bonne heure de marche à faire tout-à-l'heure...

Et de ton côté?

Et si on se MPïait?
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
P'tit Biscuit



Nombre de messages : 477
Localisation : Lyon / Paris
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Mar 29 Jan - 0:58

Une petite annonce pour dire que l'idée du zine historique avance doucement : toute collaboration est bienvenue !
==> mp pour plus de précisions ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://biger.free.fr
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   Jeu 6 Mar - 11:06

Résumé de ma lecture d'hier soir et du p'tit dej':

En 1900, la Serbie est un royaume indépendant.
En 1900, la Bosnie-Herzégovine est un territoire de l’empire ottoman, officiellement administré depuis 20 ans par l’Autriche-Hongrie, mais de fait, occupée par cette dernière.
En 1900 en Bosnie-Herzégovine, on trouve des Serbes orthodoxes, des musulmans et des Croates catholiques.

En 1900, l’autonomie paroissiale, habitude des uns et des autres sous l’empire ottoman st révisée par l’Autriche-Hongrie qui veut « nationaliser » les cultes. Les Croates catholiques trouvent ça chouette, d’abord désireux de revenir dans le rapport hiérarchique strict du giron papal et d’effacer les traces de la domination turque. Ensuite parce que les austro-hongrois sont leur coreligionnaires et que cette nouvelle domination fait chier les Serbes, donc c'est bon pour le nationalisme croate.

Les Serbes orthodoxes, habitués dans l’orthodoxie et par le gouvernement turc à une importante autonomie paroissiale, gueulent. Les musulmans, en partie pour des raisons identiques, mais aussi par fidélité au sultan, gueulent.

En 1900, on assiste à une alliance de circonstance entre musulmans et Serbes orthodoxes de Bosnie contre les Autrichiens et les Hongrois, contre cet ennemi commun qui supprime leur autonomie et dérange les schémas traditionnels.

En 1900, au sein des musulmans, pourtant, certains sont pro-autrichiens. Parce qu’ils veulent, au nom d’un islam moderne, une laïcisation de la société (comme le mufti de Sarajevo), un abandon des aspects traditionnels considérés comme dépassés (le voile, l’école confessionnelle) dans une Bosnie isolée où la pratique de l’Islam est très loin de ce qui se fait ailleurs dans le monde musulman. Soutenir les initiatives autrichiennes permet donc de combattre les élites musulmanes traditionnelles fidèles au sultan ultra-conservateur et de plus en plus rigide avec le rapide déclin de l’empire ottoman et de combattre les grands religieux locaux accaparant la propriété foncière. Sachant que l’Autriche-Hongrie est un empire très catholique, très rigide et très centraliste sur les questions religieuses.

En 1900, les musulmans de Bosnie opposés à la perte de l’autonomie religieuse vont jusqu’à se dire « musulmans serbes » afin de sceller cette alliance religieuse avec les Serbes orthodoxes, qui eux y voient une bonne occasion de concrétiser leur travail « grand-serbe », dans l’idée de rallier toute la Bosnie à Belgrade et à la Serbie indépendante par la suite. A tel point que les muftis les plus opposés à Vienne viendront se réfugier à Belgrade où ils seront très bien accueillis, et constitueront jusqu’en 1914 une élite intellectuelle musulmane prolixe en parfaite harmonie, en apparence, avec les élites orthodoxes serbes nationaliste.

C’est fun les Balkans, mais c'est un de ces bordels où tout le monde utilise tout le monde contre tout le monde en s'alliant avec tout le monde…

Si y’en a un ou deux que ça a pu intéresser, hein, tant mieux. Je pense à toi, Moujik, mais pas que.
Sinon, j’ai quand même beaucoup beaucoup résumé, c’est un peu plus compliqué, disons plus nuancé que ça en vrai. Mais bon.

Enfin, pour le zine historique, je pense plutôt partir sur un sujet dans ce genre.

Bon, je vais maintenant lire un hard rock magazine de 2003 aux chiottes histoire de me purifier la tête en chiant un coup.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu d'histoire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu d'histoire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'histoire de la slide hawaïenne
» [Jeu] Histoire à choix de réponse (prise 2)
» [Vidéo] Emission "Toute une histoire"- Tokio Hotel (19.12.08)
» l'histoire des Dobro et National
» Pourquoi l'histoire et la déco de PiB ne collent pas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: