Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Anti Pub/surconsommation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Kob.X



Nombre de messages : 1492
Localisation : Lyon/St Etienne
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 14 Avr - 16:37

Tomasi a écrit:
cobainix a écrit:
Donc une affiche pour un concert ou pour un festival, j'considère pas comme de la pub, mais comme de l'incitation à la culture, c'est une affiche qui a simplement pour but de t'informer qu'a tel endroit il y a tel groupe, tandis que la pub (de merde) à la télé c'est vraiment un clip lobotomisant, destiné a abrutir les masses, et à les pousser à consommer du consommable, et non a s'enrichir (culturellement)

cela voudrait-il dire que la centaine d'affiches pour le concert de Lorie à l'olympia, placées sur une portion de 30 km autour du périph', sont destinées à promouvoir la culture ? :?

starsky a écrit:
pub, c'est le mal.
Les flys c'est le bien.
DONC, les flys pas être pub.

si fly être pub.
mais moi faire différence entre pub information et pub désinformation.
fly être pub information (date, prix, lieu)
alors que pub désinformation vise plus à faire naitre un fantasme chez le consommateur (je pense ;) )

je pense également qu'il faut faire une autre distinction entre pub subie et pub choisie (à développer mais là j'ai pas le temps)

hum oui bon en fait j'avais plus dans la tête des affiches pour des pitis concerts hein ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://wrongway.canalblog.com/
mezigue



Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 14 Avr - 16:37

hi hi hi, je suis assez surpris de voir à quel point on peut prendre au serieux un truc tellement hyppiceptisé et caricatural (même si dans le fond, l'intervention de britfox m'a fait rire et celle de tomasi ne m'a pas déplu), dont le côté plaisantin fut pour moi une évidence.

MAD MOVIE, qui est certainement mon mensuel préféré, et avec lequel je suis souvent d'accord, ne me gène pas quand ils coule titanic. Mais quand il s'agit de Robert Rodriguez qui a réalisé certes, une poignée de grosses merdes, mais aussi quelques films cultes à mes yeux, je ne suporte pas leur ton pédant, leur acharnement à le déscendre et leur focalisation sur certains aspects de son oeuvre (et donc, le dénis du talent dont il peu quelquefois faire preuve).

Ce n'est pas le sujet?

si, un peu.

On peut être d'accord sur le fond, mais pas sur la forme.
Un peu de cynisme et de méchanceté, j'adore ça, mais parfois je trouve que c'est injustifié et je me dis "oh, c'est un peu salaud, là, il envenime le débat, il va trop loin" (les babas dans mon genre ont ce style de pensées naives et puériles) même si ça me fait aussi rire (c'est ça les rockers, on est des purs rebelles).



Pour ma conclusion bidon, je suis encore plus surpris que vous l'ayez pris argent comptant.

Alors je vais essayer de parler un langage clair et consis. N'étant pas manichéen, je ne pense pas qu'on puisse condamner tout support publicitaire dans son ensemble sans faire de dissernement et de cas par cas. Il y a la pub comeciale et la pub informative. Un concert de Lorie peut rentrer dans ces deux rubriques, mais le matraquage publicitaire qui précède ce concert ne laisse pas trop de doutes sur la classification du truc. Pis, des flys de Lorie, on m'en a jamais refillé. Un fly pour un concert organisé par une asso qui rame et qui ne se fera pas de pèz, on peut appeller ça de la pub. Pour moi, c'est de l'info.

Sinon, je pense que la pub à petite échelle, informative et/ou comerciale n'est pas très grave. Un épicier qui ouvre, un bar qui organise des soirées, trois flys qui se balladent, je m'en fous.

Quand ça devient un matraquage médiatique, un message avilissant à base de stéréotypes, une polution visuelle, un gros investissement dans un but de récupérer 50 fois sa mise, un détournement d'oeuvre ou de message pour favoriser l'économie de marché, j'en passe et des meilleures, ça me gonfle sévère et je suis contre et archi contre.

Pour finir, quoi qu'en pense mad movie, j'adore "from dusk till dawn".
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
mezigue



Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 14 Avr - 16:39

starsky a écrit:

Pour finir, quoi qu'en pense mad movie, j'adore "from dusk till dawn".

là, tout est vraiment dit (et quelle pub je fais au film...)
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
mezigue



Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 14 Avr - 16:49

Tahiri a écrit:
Anonymous a écrit:
Fais nous donc partager ce descriptif!

Tiens, vendredi on m'a dit que Mon Dragon c'était du punk franchouillard.

Encore quelqu'un qui a lu punkrawk et vous a pris pour bimbo killers (et hop, une réference saupoudrée d'un peu d'humour, et vlan, une grosse pub dans vos gueules)
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
*/loumaou



Nombre de messages : 976
Age : 31
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 14 Avr - 16:57

Tiens, si je m'écoutais...si j'achetais l'alboum des bimbo killers?
Damned ca marche!
N'empêche que sans blague j'avais qq chansons et elle sont plus sur mon ordi là... c'est louche :/
Revenir en haut Aller en bas
http://riot-on-the-flowers.blogspot.com/
mezigue



Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 14 Avr - 16:59

:)

:)

:)

Album en vente sur le site pour 9 euros!

HA HA HA HA HA HA HA HA (rire démoniaque avec un accent allemand (si si, ça existe) )
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
svuit



Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 07/04/2005

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 14 Avr - 17:36

starsky a écrit:


Alors je vais essayer de parler un langage clair et consis. N'étant pas manichéen, je ne pense pas qu'on puisse condamner tout support publicitaire dans son ensemble sans faire de dissernement et de cas par cas. Il y a la pub comeciale et la pub informative. Un concert de Lorie peut rentrer dans ces deux rubriques, mais le matraquage publicitaire qui précède ce concert ne laisse pas trop de doutes sur la classification du truc. Pis, des flys de Lorie, on m'en a jamais refillé. Un fly pour un concert organisé par une asso qui rame et qui ne se fera pas de pèz, on peut appeller ça de la pub. Pour moi, c'est de l'info.

Sinon, je pense que la pub à petite échelle, informative et/ou comerciale n'est pas très grave. Un épicier qui ouvre, un bar qui organise des soirées, trois flys qui se balladent, je m'en fous.


tout à fait ok, ya des trucs, c'est plus de l'info qu'autre chose...après la limite est fine entre les 2 et on pourrait dire que "Machin qui fait 30% sur ces steaks hachés" et qui l'affiche, c'est de l'info au même titre que "mon abum est à 9euros sur mon site"... 'fin on est tous d'accord pr savoir quand c'est de la pub "vendeuse" ou "informative" mais on a pas les mots pr expliquer. ya bien un sociologue qui nous pondera un jour des mots compliqués pour expliquer.

déjà si tous ceux qui était faisait de la pub étaient égaux en ayant le même espace d'affichage (50x70 imposé pr les affichages associatifs), une des revendications des antipub. je vais des fois voir leurs actions, plus pr le plaisir de voir 2 acrobates suspendus par des cordes pr emballer un panneau d'affichage en papier crépon que par réel engagement. comme yan, je pense que c'est un peu futile que d'en faire une lutte; même si les antipub le considère comme un symbole et qu'ils ont derrière de réelles convictions anticapitaliste, décroissance, etc...ils font plus de l'information et sensibilisation que de réelles actions pr perturber le système (genre grèves)
enfin, ils font des trucs pas mal et ludiques: les détournements de pub, suppression des affiches...

Revenir en haut Aller en bas
Pierre Bunk



Nombre de messages : 291
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 14 Avr - 18:03

svuit a écrit:
tout à fait ok, ya des trucs, c'est plus de l'info qu'autre chose...après la limite est fine entre les 2 et on pourrait dire que "Machin qui fait 30% sur ces steaks hachés" et qui l'affiche, c'est de l'info au même titre que "mon abum est à 9euros sur mon site"... 'fin on est tous d'accord pr savoir quand c'est de la pub "vendeuse" ou "informative" mais on a pas les mots pr expliquer. ya bien un sociologue qui nous pondera un jour des mots compliqués pour expliquer.

Bah je pense pas, parce qu'on a pas de critères définis. Un concert, ca reste un concert, que ca soit pour un groupe commercial ou underground. On peut pas faire de différenciation à ce niveau là.
On pourrait éventuellement interdire toute publicité qui n'est pas à but culturel, ca commencerait à devenir intéressant.
Puis modérer en interdisant le matraquage par des quotas.
j'y penserai quand je serai au pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://pierre-bunk.blogspot.com/
éké
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Sam 15 Avr - 9:08

juste comme ça en passant : je trouve que Mad Movies ça pue. J'adorai ya 10ans, mais y'a pas mal d'anciens qui sont partis je crois, et les qq numéro que j'ai lus depuis m'ont soulé, j'ai trouvé ça pretentieux, frustré, de mauvaise foi, pas drole, blablabla.
Revenir en haut Aller en bas
Tomasi
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Sam 15 Avr - 13:23

starsky a écrit:
Pour ma conclusion bidon, je suis encore plus surpris que vous l'ayez pris argent comptant.

ça c'est blessant :(

(je m'en servais juste pour rebondir et apporter quelques précisions
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Sam 15 Avr - 15:18

vive le paté.
Revenir en haut Aller en bas
svuit



Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 07/04/2005

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Sam 15 Avr - 19:45

en parlant de pub, je regardais une vidéo, je mets stop à la fin (banalité) et je tombe sur France3 et surtout sur un spot UMP incitant à adhérer
(p'etre que vous en avez déjà parlé...pas trouvé)
je pensais pas qu'on avait le droit de faire de la pub pr un parti comme ça! c'est plus que de la pub d'ailleurs, mais d'la propagande

pour les curieux ou futurs adhérants :
http://www.u-m-p.org/video/france_apresRNIS_112kbps_253_48_44_stereo2.mov


sinon en cherchant ce fameux spot, jai trouvé un mémoire sur l'enfant et la pub si ça intéresse, c'est bien complet
http://desslog.univ-paris1.fr/data/memoire/04pochard.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Sam 15 Avr - 19:57

on peut tous imagineeer wohoho... fuck yeah ! :thumleft:
Revenir en haut Aller en bas
éké
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Sam 15 Avr - 21:03

si qqn a un ripp de la dernière pub radio de Charal, ça m'interesse!
Revenir en haut Aller en bas
Tomasi
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Sam 15 Avr - 21:48

svuit a écrit:
je pensais pas qu'on avait le droit de faire de la pub pr un parti comme ça! c'est plus que de la pub d'ailleurs, mais d'la propagande

pour les curieux ou futurs adhérants :
http://www.u-m-p.org/video/france_apresRNIS_112kbps_253_48_44_stereo2.mov

j'ai vu il y a pas longtemp un reportage qui décortiquait cette pub, vous l'avez d'ailleur peut etre remarqué. dans cette pub, en plus de la voix mielleuse et démago à souhait de sarko, ils utilise des bouts de clip qui font le plagia de pub très connues (le plus flagrant est i-pod, il y a aussi le bébé dans la piscine de evian et beaucoup d'autres dont je ne me souvien plus car n'étant par unpro de la pub) histoire de te le rentrer encore mieu dans la t^te en utilisant des images qui nous sont familières.
Revenir en haut Aller en bas
Tomasi
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Sam 15 Avr - 22:46

Tahiri a écrit:
si qqn a un ripp de la dernière pub radio de Charal, ça m'interesse!

Celle qui à la télé donne ça -> http://www.beam.tv/beamreels/reel_player.php?DYkShfcpFt ?
Revenir en haut Aller en bas
éké
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Dim 16 Avr - 0:00

ouai merci! bien ouéj! :)
bon, j'aimerai bien entendre la version radio parcequ'on m'en a dit du mal, alors que là, bon ça m'a fait glori quand meme, je doit pas etre suceptible.
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Dim 16 Avr - 2:03


















_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Tomasi
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Sam 22 Avr - 19:04

Plusieurs textes intéressants traitant de la pub et de pourquoi il faut la combattre :
http://www.casseursdepub.net/index.php?menu=doc

Revenir en haut Aller en bas
noizemaker



Nombre de messages : 474
Localisation : lyon-brotteaux-weill- vers la part dieux quoi ...
Date d'inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Dim 23 Avr - 13:51

Newo a écrit:



hu hu hu sa me rappelle cet exellent groupe


Revenir en haut Aller en bas
http://noizemhaker.free.fr
Tomasi
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 7 Juil - 16:06

Citation :
La pub contre l’ esprit de révolte

« Qu’est-ce qu’un homme révolté ? Un homme qui dit non. » Albert Camus.

Le niveau de vie a progressé de 3 % par an entre 1955 et 1995 : est-ce à dire que le « bonheur » aurait aussi augmenté de 3 % par an ? La proposition est ridicule, c’est pourtant celle que l’on nous sert à la télévision au moment des infos et lors des « pages » de pub !
La publicité a transformé le monde en quelques décennies beaucoup plus que cela ne s’était fait en huit siècles. Elle voudrait se faire passer pour une distraction futile ou une information des consommateurs. Elle a une lourde responsabilité dans l’évolution des comportements comme le développement de la violence, celui de l’obésité qui touche un jeune sur cinq ou la destruction de la planète.
E. Leclerc se la joue super « écolo » sur ses affiches :
Mais la grande distribution est responsable de la surconsommation.
Pub TBS (ligne de vêtements) : « Tout va bien sur ma planète ».
Alors pourquoi se priver ? Consommons ! consommons !
Pub Honda : un visuel montre le rétroviseur d’une voiture. On y aperçoit un paysage de montagne avec son lac bleu et ses sapins verts. Le slogan est clair : « Les montagnes, les forêts, les campagnes et même les villes sont de vastes terrains de jeux… Alors faites un geste pour cette nature si généreuse et variée, roulez en CR-V. »
La planète : un terrain de jeu ? On ne jouera plus très longtemps !
La pub intègre les individus mais sur la base de leur désintégration.
Elle développe une violence symbolique considérable en cassant les cultures et les valeurs qui sont celles des sociétés traditionnelles. Les enfants vivent, parlent, pensent et rêvent à travers les marques. L’idéologie du « je-positive » qu’elle impose aux jeunes générations explique la fin des chahuts lycéens et de ces joyeuses provocations qui marquèrent, souvent, l’adolescence des générations précédentes. Les enseignants le disent : les jeunes n’organisent plus de grosses bêtises. On connaît à la place une augmentation des incivilités.
Quelle peut être la responsabilité de pubs sexistes et violentes ?
Pub éponges Spontex : un petit hérisson s’approche d’une éponge, côté grattoir. Il la prend pour une femelle et tente de s’accoupler. Il lui grimpe dessus et commence aussitôt ses mouvements de va-et-vient. Les jeux de lumière et la musique montrent que la scène se déroule dans une discothèque, et une voix mâle (celle du DJ ?) explique que l’éponge est extra car elle gratte, gratte, et tout cela sans fin, etc. Le premier hérisson a bientôt fini. Il s’éloigne dès son forfait commis. Un autre hérisson lui succède.
Est-ce une scène de viol collectif ou de « gang-bang » ?
Peu importe car la « femme-éponge » : fallait oser !
Femme-réceptacle, femme-faite-pour-ça ! Bravo Swing-Spontex !
Les universités et les lycées ne font plus trembler les pouvoirs…
Est-ce parce que les jeunes se « shootent » plus à la pub ?
Les jeunes ne seraient plus que 6 % à vouloir changer radicalement le monde, 24 % seulement se disent partisans de réformes importantes. Quatre-vingt-dix pour cent des 18-24 ans se disent très bien ou assez bien dans la société (sondage Ipsos).
Ces jeunes sont pourtant la première génération depuis un siècle à accéder à l’âge adulte dans des conditions pires que celles de leurs parents. Notre génération n’est pas parvenue à transmettre ce flambeau de la révolte que nous avions reçu en héritage.
Apple s’en réjouit qui invite dans ses pubs à remplacer Lénine, Marx et Trotsky par un « micro » tellement plus convivial !
Levi’s exhibe des jeunes qui ne se rassemblent plus pour manifester mais pour s’éclater, pour faire l’amour, pas la révolution !
La vraie révolution serait-elle celle des « Kookaïettes » ? Leur créatif Pascal Manry le pense : « Au-delà du symbole, elle appartient à l’ordre du révélé ou du divin. En ce sens, oui, la Kookaïette pourrait, un jour, être Dieu » (in CLM/BBDO, l’art de saisir ce qui commence, LPM, 1998).
Cette toute-puissance prêtée au « girl power » n’est que le symptôme d’un désir malade de faire passer des fantasmes dans le réel !
Ces fantasmes ne sont pas n’importe lesquels mais ceux dont a besoin le système pour transformer les sociétés de façon à les rendre, dans chacun de leurs aspects, le plus favorables possible au capitalisme.
Nous en pressentons déjà les conséquences : l’ère du clone arrive !
Le clonage n’est pas l’exclusivité de la secte des raéliens ; celle des pubeux ne cesse depuis des années de nous exhiber des individus standardisés, clonés, tous différents mais semblables à la fois. La pub pousse à l’uniformité : uniformité de penser, de sentir, d’être et d’agir.
Le bon peuple trouverait de quoi se contenter dans cet enfer climatisé.
Chaque époque a son mot d’ordre.
Le nôtre est simple : IL FAUT CONSOMMER !
Il faut consommer pour être heureux et différent.
Le Crédit agricole nous le dit avec force :
« Accepter d’être anonyme, ça n’a pas de sens. »
On voit un visuel avec un chapeau semblable aux autres.
Sa seule différence, c’est sa couleur.
Conforama est encore plus direct :
« 100 millions d’heureux : les Confommateurs ! »
Perrier est le grand tout : « No sex. No Drugs. Only Perrier c’est fou. »
Les « pubeux » veulent imposer l’image d’une humanité moutonnière.
Ils rêvent d’une humanité à quatre pattes. Les visuels sont répétitifs.
Pub La City : une femme très maigre, totalement nue, à quatre pattes, les seins pendants, « dialoguant » avec un mouton dans un pré. Le texte dit simplement : « J’ai envie d’un pull. » Le choix de l’animal est précis : le mouton comme symbole de la bêtise et du conformisme.
La responsabilité de la pub (et donc aussi des « pubeux ») dans cet affaiblissement de l’esprit de révolte est considérable.
La pub interdit de dire « non ». Elle développe le «je-positive ». La pub impose de vivre dans le présent. Elle empêche de se projeter sauf dans ces pseudo-identités que sont les modes et les marques. Elle donne pour cela une mauvaise image du peuple. Il doit appartenir au passé : le paysan fait les labours à la main, le fromager est habillé comme autrefois, la lavandière bat le linge, etc. L’ouvrier et l’employé d’aujourd’hui n’ont pas droit à l’image. Cette France d’en bas, selon l’hideuse formule de Raffarin le Pubeux, doit perdre ses modes de consommation traditionnels. La mère qui résiste aux pressions de la pub est une mauvaise mère. Les pères vénérés par la pub sont de simples distributeurs de fric. La pub doit déboulonner toutes les figures qui aident à grandir et à se révolter. La figure du Che (Che Guevara), symbole de l’opposition au capitalisme, est devenue l’icône préféré de la pub. Elle en fait un signe de ralliement autour de l’économie de désir. La pub a besoin de brouiller les cultures. C’est pourquoi « trop de pub ne tue pas la pub » puisque ce « bruit » est l’âme du « tittytainment » (de « tits », les seins en argot américain, et de « entertainment » pour divertissements, néologisme inventé par Zbigniew Brzezinski – ex-conseiller du Président Carter et fondateur du club très fermé de la Trilatérale – pour désigner ces nouveaux jeux du cirque capables d’endormir les 80 % d’exclus). Il faut donc qu’une pub en chasse une autre pour que les humains acceptent ainsi de se perdre dans le flux de la consommation. Il faut que la pub fonctionne selon la logique des faits divers pour que la consommation devienne un divertissement et une diversion. La pub fait passer pour naturel ce qui ne l’est pas : la société de consommation n’est pas une société où l’on consomme plus, mais une société où les objets ne sont plus utilisés pour leur utilité. Qui peut croire qu’une casquette de marque protège mieux du soleil ? La marque est un substitut d’identité pour individus en carence.
La pub est une machine à rendre les gens malheureux. L’un des gourous de la pub, George Chetochine, l’avoue sans fausse pudeur : les publicitaires doivent exploiter ou créer de toutes pièces des peurs. L’individu mal dans sa peau est le meilleur des consommateurs. Si un individu n’a pas de problème ou n’est pas angoissé, il ne se soucie pas des marques, il achète simplement ce dont il a besoin.
La pub doit aussi interdire de dire « oui ». Le rêve est interdit sinon celui qui s’achète et qui peut se mettre dans un Caddie. Les individus doivent perdre leur capacité d’inventer un autre monde pour se vautrer dans celui insatisfaisant de la marchandise. Un amoureux a autre chose à penser que la « Vraie Vie Auchan ». Un « vieux » qui se projette dans l’avenir a autre chose à faire que passer sa RTT dans les boutiques en rêvant aux soldes. La pub est une machine de guerre contre toute culture, morale ou politique. La pub n’est pas sexiste parce que les mecs seraient des salauds mais parce que les femmes n’ont pu devenir les ambassadrices de la société de consommation qu’en devenant des objets de consommation. C’est pourquoi la pub s’en prend aussi aux mâles depuis qu’ils deviennent de bons consommateurs comme les femmes. L’enfant-consommateur sera aussi un enfant-objet. La pub est aussi une machine de guerre contre la société démocratique : pas seulement parce qu’elle fait la promotion de dictateurs mais aussi parce qu’après avoir usurpé le discours politique pour vendre sa société de consommation, elle veut propager aujourd’hui les idées politiques comme on vend des fromages : « L’acte électoral est un acte de consommation comme les autres » (saint Séguéla). Les experts en marketing politique se sont donné deux objectifs : favoriser l’effacement des partis et pour cela « désidéologiser » les débats sous prétexte de rendre leur liberté aux électeurs ; encourager la montée en puissance de la dimension affective : ah ! le cigare de Clinton, la nouvelle coiffure de Voynet, etc. L’abstention et le populisme sont les bâtards de Séguéla et autres pubeux. La politique fonctionne au « dissensus », pas au consensus.
Le fils de pub contre l’homme révolté
Un tribunal des peuples instruira peut-être un jour le procès de la pub en tant que principale responsable du crime contre l’esprit de révolte. Qui d’autre qu’Albert Camus pourrait tenir le rôle de procureur ? La révolte est, disait-il, la dimension essentielle de l’homme.
On peut opposer terme à terme les figures du révolté et du fils de pub.
Le fils de pub oscille sans cesse entre le conformisme et le nihilisme.
Le révolté construit, alors que le fils de pub détruit et se détruit. Il consomme, il se consomme. Il retourne contre lui la logique de la pub.
Le fils de pub erre dans un univers non porteur de sens (valeurs).
La pub fondée sur la transgression banalise tout, avalise tout.
Le révolté habite au contraire un monde qui lui parle et fait sens. Il est nécessairement celui qui prend conscience d’un bien en soi. Sa révolte est fondée sur des jugements de valeur qui débordent sa seule personne. Le fils de pub vit pour lui-même, vit sur lui-même. C’est pourquoi il se consume. La révolte impose, au contraire, de sortir de soi. Elle n’est pas égoïste.
Le fils de pub ne connaît que des réponses à des questions qu’on ne pose même plus. Le révolté doute : il vit du questionnement.
Le fils de pub est un individu non castré qui s’imagine vivre tel un surhomme dans un monde-sans-limite, dans un univers où tout lui est disponible. Le révolté a besoin, lui, d’un sentiment d’incomplétude : on se révolte toujours au nom de quelque chose que l’on veut faire advenir. Il faut, comme le dit Camus, une brèche, il faut du vide.
Le fils de pub ne reconnaît comme sacré que le monde des objets, rendant ainsi le sacré temporel et l’univers des valeurs aléatoire. La pub, en prétendant réaliser « nos » rêves, rend toute mémoire superflue. Elle encourage le réalisme et la soumission à l’ordre des choses. Elle pompe toute son énergie pour en faire un forçat de la consommation. Elle en prive, en revanche, l’esprit de révolte. Mais cet assèchement de la révolte conduit (comme l’a montré Camus) au nihilisme et à la violence car l’opposé de la rébellion n’est pas tant la soumission que la violence nihiliste, celle de la consommation des autres puis de soi.
La pub impose ses « idéaux » et ses « rituels » politiques : elle conduit à vivre le shopping comme un véritable « flirt » avec des objets, elle pousse à vivre la vie sur le mode du « lèche-vitrine », à pénétrer dans les temples de la consommation pour y faire ses dévotions au Dieu-fric, à faire des rues piétonnes des lieux de spectacle de la marchandise, à imposer les soldes comme une nouvelle temporalité, etc. Cette victoire de la pub a, cependant, un goût amer. On a tous quelque chose à redire à la pub, qu’on la trouve trop envahissante, destructrice des valeurs ou génératrice de nuisances et de gaspillages. Nous sommes 13 % à nous dire radicalement opposés à la pub contre 10 % en 1983. Les pubeux devront de plus en plus compter avec nous. Prenons garde aux fausses bonnes solutions : les mouvements de « consom’acteurs » sont trop souvent dupes de leur générosité… Ils accompagnent plutôt qu’ils ne contestent l’essor de la consommation. Il ne s’agit pas de consommer autrement mais de sortir de la consommation. Il ne s’agit pas davantage de réaliser une éducation critique à la pub dans le cadre notamment des écoles sous prétexte de rendre les enfants moins fragiles face à la manipulation publicitaire. Il s’agit bien au contraire de faire appliquer la loi qui interdit certaines pubs et de créer et d’étendre des espaces et des moments sans pub.
Paul Ariès

http://www.casseursdepub.net/index.php?menu=doc&sousmenu=non
Revenir en haut Aller en bas
Lucy One



Nombre de messages : 328
Localisation : mulhouse
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 7 Juil - 16:43

j'aime pas tout ce qui est "anti" quelque chose parce que la plupart du temps ils se servent bien de ce qu'ils veulent denoncer, et limitent ils font la meme chose...

et justement, ici leur attitude est bien paradoxale et j'hadère pas vraiment, de plus la publicité est primordiale pour chacun, sans pub on ne ferait pas grand chose, meme si aujourd'hui avec tous les medias a notre disposition, c'est très vite envahi de pub (overdose) et ça manipule bien les esprits.

sinon j'aime pas ce genre de reportage qui se la joue underground, oué on est des cyberpunks on nique la société de consommation et tout... :/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fente-astique.blogspot.com/
Tomasi
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 7 Juil - 17:15

Citation :
j'aime pas tout ce qui est "anti" quelque chose parce que la plupart du temps ils se servent bien de ce qu'ils veulent denoncer, et limitent ils font la meme chose...

ba heureusement que t'aime pas tout ce qui est "anti"...
il manquerai plus que tu aimes les anti-anti-fasciste, les anti-anti-homophobes... arf

je vois pas en quoi les anti fasciste se servent de ce qu'ils dénonce, encore moins les anti-homophobe, et les antipub ne font pas de matraquage publicitaire... gné... :suspect:

Citation :
de plus la publicité est primordiale pour chacun, sans pub on ne ferait pas grand chose

argh... je meurs...

je pense que tu mets tout dans la même boite, et je vais pas reexposer les distinctions importantes qu'il faut faire et qu'on a vu sous toutes les couture précédemment.

Citation :
sinon j'aime pas ce genre de reportage qui se la joue underground, oué on est des cyberpunks on nique la société de consommation et tout... :/


:confused:
ce ne sont absolument pas des cyberpunks...
à la limite si on veut caricaturer ce sont plus des trentenaires bobo écolo qui se promène en byciclette..
alors pour des rebels de la société ils sont bien mignons :)


moi personnellement je trouve l'article assez caricaturale, parfois trop, mais dans l'ensemble j'adhère à peu près. je sus pas trop d'accord sur le fait dire que tous les problème de la société sotn lié à la pub, mais je suis d'accord pour dire qu 'elle en génère ou favorise pas mal d'entre eux. et pas des plus minimes...
Revenir en haut Aller en bas
Lucy One



Nombre de messages : 328
Localisation : mulhouse
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 7 Juil - 18:24

Citation :

ba heureusement que t'aime pas tout ce qui est "anti"...
il manquerai plus que tu aimes les anti-anti-fasciste, les anti-anti-homophobes... arf

je vois pas en quoi les anti fasciste se servent de ce qu'ils dénonce, encore moins les anti-homophobe, et les antipub ne font pas de matraquage publicitaire... gné... :suspect:

bah pour les antifa, j'aime pas leur façon de voir les choses, souvent j'ai remarqué qu'ils utilisent les memes extremes que les fascistes... d'accord comme dit l'expression: on soigne le mal par le mal, mais j'approuve pas cette façon de penser


Citation :
argh... je meurs...

je pense que tu mets tout dans la même boite, et je vais pas reexposer les distinctions importantes qu'il faut faire et qu'on a vu sous toutes les couture précédemment.

biensur je n'ai pas eu la courage de lire toutes la pages precedentes, donc je n'ai pas eu connaissance du debat en cours (je m'y mettrais peut etre quand j'en n'aurais le temps
mais pour la pub, je reste du meme avis: chacun a besoin de publicité, que ce soi pour trouver un boulot faut faire sa propre pub, pour se tenir informer de certains evenements il faut des affiches, des tractes, et toutes sortent de pub, etc... la pub est omnipresente dans notre vie, et parfois de maniere bien plus subtil que ce que je vient d'enoncer plus haut
mais biensur, apres quand c'est de la pub a un echelon plus elever, ça devient souvent de la manipulation, mais comme dit, dans le reportage, il se nourrisse de cette, pour faire la leure


Citation :
ce ne sont absolument pas des cyberpunks...
à la limite si on veut caricaturer ce sont plus des trentenaires bobo écolo qui se promène en byciclette..
alors pour des rebels de la société ils sont bien mignons :)

c'est l'impression que j'ai eu en voyant le reportage...ils utilisent pas mal internet pour faire passer leur message, et ils sont contre un phenomene de societe qui est celui de la pub, pour moi le meilleur terme est donc "cyberpunk"
et pusi j'ai pas tout compris quand la filel parlait, j'ai vraiment du mal avec son accent, c'est peut etre a cause de ça quie j'ai eu cette impression de confusion, de paradoxe et de parole de rebelle...


Citation :
moi personnellement je trouve l'article assez caricaturale, parfois trop, mais dans l'ensemble j'adhère à peu près. je sus pas trop d'accord sur le fait dire que tous les problème de la société sotn lié à la pub, mais je suis d'accord pour dire qu 'elle en génère ou favorise pas mal d'entre eux. et pas des plus minimes...

sinon effectivement, le terme "caricaturale" quetu emploi, exprime asser bie nce que je pense du reportage
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fente-astique.blogspot.com/
Tomasi
Invité



MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Ven 7 Juil - 18:33

Lucy One a écrit:

Citation :
ce ne sont absolument pas des cyberpunks...
à la limite si on veut caricaturer ce sont plus des trentenaires bobo écolo qui se promène en byciclette..
alors pour des rebels de la société ils sont bien mignons :)

c'est l'impression que j'ai eu en voyant le reportage...ils utilisent pas mal internet pour faire passer leur message, et ils sont contre un phenomene de societe qui est celui de la pub, pour moi le meilleur terme est donc "cyberpunk"
et pusi j'ai pas tout compris quand la filel parlait, j'ai vraiment du mal avec son accent, c'est peut etre a cause de ça quie j'ai eu cette impression de confusion, de paradoxe et de parole de rebelle...


Citation :
moi personnellement je trouve l'article assez caricaturale, parfois trop, mais dans l'ensemble j'adhère à peu près. je sus pas trop d'accord sur le fait dire que tous les problème de la société sotn lié à la pub, mais je suis d'accord pour dire qu 'elle en génère ou favorise pas mal d'entre eux. et pas des plus minimes...

sinon effectivement, le terme "caricaturale" quetu emploi, exprime asser bie nce que je pense du reportage

:scratch:

j'ai l'impression qui il y a un petit quiproco :) , t'as du oublier de citer un truc ou je sais pas, mais moi je pensais que tu parlais du texte précédent, alors qu'apparemment tu parle du reportage en italie ou en espagne (j'sais plu) qui a été posté il y a trois mois. je me souvien plus du reportage donc je pourrais pas dire grand chose là dessus à part que j'ai rien contre les "paroles rebelles", et s'il y a de la cohérence c'est encore mieu...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anti Pub/surconsommation   Aujourd'hui à 18:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Anti Pub/surconsommation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le topic Anti-Spoiler
» Compil anti-NSBM !
» Just Music Beats - The Anti Christmas tape [BuddahKriss]
» Punk & Post Punk Stories ... le topic anti Rock Prog' !
» Spot anti-drogue... Ca choque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: