Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Newo

avatar

Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Dim 12 Mar - 19:38

Ici les commentaires des participant-e-s.
Je suis trop crevé pour faire une chro de suite. Nuit blanche et je suis rentré à Paname ce matin avec Yan Hardcorre, et que même qu'on a faillit mourir d'un accident au moins trois fois. Ne conduisez pas fatigué.
Puis c'était dur de garder les yeux ouverts chez les beau-parents cet après-midi.
Merci à Zabos et la Punkette pour ce week-end !

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 0:10

Avant de retourner au pieu, je note juste que c'était bon de revoir Starsky, Gonzo, Newo, Yan en même temps, et de mettre enfin un visage sur les Yvres et autres Cereal killer ou Beru 77, entre autres...
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
bloody fingers

avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Besak
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 1:06

Bon pour un premier concert avec not bassiste on est bien content, quelque pains mais on s'est bien éclaté! juste un peu décu on nous a laisser a peine 30 minute pour jouer donc on a pas pu finir notre set liste alors que le groupe d'avant a du jouer plus d'une heure... mais bon on comprend on va pas se plaindre non plus c'etait vraiment cool!

vendredi j'etais pas la mais j'aurai bien voulu revoir TDR sinon samedi j'ai eu une petite préférence pour les pirhanas, ca bougeait bien.
bonne ambiance super acceuille c'etait vraiment excellent merci tout le monde hardos
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kanivo-chaos.com/bloodyfingers/bloody.php
tepi



Nombre de messages : 34
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 3:53

Le rendez vous est donné, 13h a l'ajb a bures sur yvette pour partir avec les stylnox et faire la route ensemble jusqu'a l'hopital. Finalement la veille a 2h du mat on apprends qu'ils veulent partir trois heures plus tot alors on décide de se passer de leur compagnie pour faire le trajet. Mais finalament a 13h30 ils sont encore la et on les retrouve sur le parking de l'ajb. Après un long voyage a 5 dans une petite voiture sur une route parsemée de cubes fluos et autres bubble gum sphériques géans acidulées nous arrivons non sans mal à l'hopital la ville avec 100 bornes d'avance sur stylnox!!. la région est comment dire, un peu industrielle, des dixaines de batiments énormes avec des cheminées type centrales nucléaires qui jalonnent une large route déserte,c'est un peu lugubre. nous entrons dans la ville suffisament grande pour s'y paumer et s'y retrouver. apres avoir tourné a gauche puis a droite puis demitour puis a gauche puis re demi tour puis a droite nous arrivons enfin. nous posons pied a terre sur le parking et apres s'etre dégourdis les jambes et présentés a l'entrée nous sommes entrés dans la salle. Une salle énorme avec une scène de deux mettres de haut on aurait pu y faire un meeting pour arlette lavilliers ou un concert de bernard laguiller. a notre gauche des stands de distros de crepes et de boissons, a notre droite la scène et les loges, en face, les chiottes et une boutique de ti chirts, mais le public il est ou? Il y avait en tout 30 ou 40 personnes dans la salle en comptant l'orga et les groupes. Nous retrouvames newo qui nous fit retomber en territoire connu car sa bouille nous est plutot familliere. Accoeuilli par un zabos et une punkette plutot entousiastes malgré la situation assé critique. Un groupe joue, on entends au moins 400 décibels de guitare, de grosse caisse et de caisse claire mais pas une note de basse ni du reste de la batterie et tres peu de chant, je pars a la découvertes de la scène. quattre micros qui se battent en duel, un vieu pied de micro de la guerre de cent ans et un groupe qui joue sans retours mais qui joue quand meme en y mettant tout ce qu'on peut y mettre malgré un son plus brouillon que jamais. (-il devait pas y avoir des retours?- oui y'en avait hier mais le mec qui les as apporté n'est pas revenu -euh c'est pas possible de le rapeller parceque la c'est pas génial quand meme... je sais pas je crois pas) Le groupe d'apres vient de paris comme nous et parait plus blasé et parait fatigué, ils ont quand meme bien joué, un truc assé carré, dommage que le son n'ai pas été très cohérent. Le mec du son me dit qu'il fait du son que depuis la veille a 1h du mat et qu'il est bourré, mais motivé a faire un truc plus audible. Il faut des micros, des retours, des pieds et des cables. A la fin de la prestation du groupe nous installons du materiel complémentaire apporté par les bloody fingers stylnox et moi. On arrive a installer des micros sur les amplis la batterie et a augmenter le nombre de coeurs potentiels. On fait un retour avec un bout de facade, puis on regle le son pour le groupe suivant qui nous fait du rock n'roll a la contre basse... Le son est déja nettement mieu. Une fille aux cheveux vert dont c'était l'aniversaire je crois fait ses courses au millieu d'un pogo dans son caddie. Puis vint notre tour de jouer. En fait notre présence a ce festival a été possible grace a notre bassiste qui voullait arreter le groupe et qui finalement a accepté de faire ce concert. On a pas répété depuis 15 jours soit le concert d'avant qui déja n'était pas glorieu. Pas de liste sur scène on fait le concert au feeling, on dit n'importe quoi on se marre on sue on éssaie de palier au son crad et aux problemes de rytmes ou d'élocution en racontant des conneries. Bref c'est le bordel, comme d'hab. la batterie qui se dévisse, la caisse claire qu'on entends pas. tout ça tout ça. On a quand meme réussi a faire bouger les gens mais on est parti trop vite et trop fort du coup on a pas su tennir la cadence comme on aurait du... on a joué pas mal de chansons mais pas toutes car on avait pas toute la nuit non plus, puis nous avont laissé place a stylnox, qui l'a gardé ma fois avec présence et talent. Is débarquent toujours a 50000 sur scène et ont le son avec eux. ça dansse un peu. pendant ce temps la on éssaie coute que coute de refourguer nos disques et nos badges sur un stand improvisé fait spécialements pour l'ocas (on pensait jouer devant 300 personnes alors on avait pas mal de trucs) pour rembourser péages et essance. Finalement on en a refourgué pas mal a pleins de monde gratos ou a prix libre. Merci a tout ceux qui nous ont acheté un truc, et aux autres... On est parti vers minuit car une partie du groupe avait des trucs a faire le dimanche et on ne savait pas trop ou dormir. Il restait quattre groupes a jouer dont les vieilles salopes qui étaient pas annoncées au départ. Au final cette experiance fut interressante pour nous car ce fut notre premier concert en province, on a bien ri, bien joué et bien kiffé. Il y avait des crepes qui semblaient très bonnes (j'ai pas eu le temps d'en manger) et des tichirts tres jolis. J'espere qu'il en reste pas trop, en tout cas si vous savez pas ou les mettre moi je veux bien en récuperer un... la bonne humeur malgré la situation un peu apocaliptique (30 pers pour un concert avec 10 groupes qui viennent de toute la france ça doit pas etre tres tres rentable... La prochaine fois il faudra faire les acharnés au niveau de la com, coller des affiches dans tous les patelins, tracter tous les concerts du coin et informer tous les lycée et toutes les facs pour qu'il y ai plus de monde, et puis trouver une sono un peu plus exploitable... Merci a tout le monde, a stephanie la plus belle avignonaise du monde, a la punkette avec son nouveau tatouage, merci a l'ingé son en stage, a tout ceux qui se sont tapé le sale boulot (nettoyage etc...) et a ceux qui ont mis de leur poche pour que ce soit possible.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tacatac.fr/
Jul

avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : Place Beauvau
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 12:08

bloody fingers a écrit:
juste un peu décu on nous a laisser a peine 30 minute pour jouer donc on a pas pu finir notre set liste ...
... les cinq derniers groupes ont eu 30 min chacun, donc pas de parano non plus peace
Revenir en haut Aller en bas
http://www.medefinnababylone.com
bloody fingers

avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Besak
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 12:57

Jul a écrit:

... les cinq derniers groupes ont eu 30 min chacun, donc pas de parano non plus peace

c'est bien pourca que je dit qu'on va pas se plaindre ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kanivo-chaos.com/bloodyfingers/bloody.php
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 13:21

Des soucis d'organisation, putain oui, y'en a eu.

Des "indépendants de notre volonté" et des "on s'y est pris comme des branques, voire à la légère".

Pour le son, le garçon en était à sa première sans expérience, je me dis qu'à sa place, j'aurais eu les foies du diable de me jeter là-dedans sans y connaître grand-chose pour rendre service alors même qu'il n'était pas de l'orga, mais membre de la Grosse Fâtche. Sans lui, on aurait eu un énorme soucis de plus. Et pour un débutant, je dirais qu'il s'en sortait quand même très bien. Pas assez bien, certes, mais il n'a pris la chose à la légère.

Moi je suis sorti de la soirée de samedi lessivé, complètement, car qu'est-ce qu'il a fallu s'agiter pour pallier aux difficultés qui se présentaient à la chaîne. J'étais même bien tristounet avant d'aller me pieuter, vers 6 heures et demie, de n'avoir pas pu assurer de meilleures conditions aux groupes et surtout le peu de public. On a été un peu juste sur la diffusion par le net, peut-être, mais on avait gravement arrosé la région au sens large avec du papier, et je suis vraiment très déçu et même perplexe du peu de retours. Bon, d'accord, y'avait pas mal d'autres évènements ce soir-là, mais ça suffit pas à m'expliquer le truc.

Bon, j'étais tout tristounet, voire carrément mal, mais en même temps là aujourd'hui, je récupère un peu, et je me dis que je me suis finalement éclaté comme un fou, que j'ai fais la connaissance de gens en or -dont certains que je voulais voir depuis longtemps- et que j'ai un peu du mal d'atterrir et de revenir au "monde normal" (sans bière comme tapis de sol, sans dormir sous un évier, sans cuisine piscine, sans cheminées noires et torchères apocalyptiques à l'horizon).

J'ai appris 600 trucs à a minute, dont pas mal de bon sens pas si évident que ça, et je suis archi-motivé pour remettre le couvert. La gentillesse et le seuil de tolérance au bordel très élevé de la quasi-totalité des groupes n'y sont pas pour rien. Ce qui n'est pas une raison pour leur réimposer, au contraire!

Merci à ceux qui nous ont encouragé/soutenu/rassuré malgré les couchers tardifs...
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Cereal Killer

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : 6 pieds sous terre en enfer
Date d'inscription : 04/07/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 14:02

Hello
Juste un pti mot pour dire que et bien ca la fait malgré le peu de gens qui se sont déplacé et que c'etait pas aussi bordélique que certains autres concerts auquels j'ai pu participer... Félicitations a l'orga zabos la punkette et tous les autres qui ont filé un coup de main, aux groupes pour le pret de materiel et leurs prestations... et puis ca m'a fait plaisir de revoir des amis et d'en decouvrir de nouveau... Vivement la prochaine edition ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bitch-slappers.com
mezigue

avatar

Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 15:22

Bon, pour BIMBO KILLERS, tout commence jeudi soir à 23h00, heure à laquelle on quitte Avignon.
On est les rois de l'orga et de la logique, je sais...Mais on aime pas (sauf goret) se lever tôt.
Donc on part à trois (stephanie cotine nous rejoindra vendredi soir en train), entre garçons, et on roule jusqu'à Auxerre pour pioncer à l'hotel première classe.

4h30/ 10H30? Troisieme nuit de 6 h00 pour moi.

C'est vers 14h00 que nous arrivons à Burre sur Yvette, ou on va glander toute la journée.

Passon l'épisode "je vais chercher stef à la gare et je me plante dans une autre voiture avec celle de goret".

On attaque le concert vers 22h30 dans une salle assez vide.
Peu d'enthousiasme du public, on est fatigué, et déçcus en sortant de scène.

Medef réveille un peu les gens qui sont entre temps un brin plus arrivés, mais finissent leur set devant un public moins dense: dernier rer à ne pas louper pour les parigots.

Petit agité nous héberge gentillement, on casse son mobillier, et, enfin, on dort plus de 7h00.

...
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
éké
Invité



MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 15:24

😕 :?
Revenir en haut Aller en bas
pat boutarde

avatar

Nombre de messages : 921
Localisation : Banlieue sud de Paris
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 15:32

Apparament le fait qu'il y ait eu pas trop de monde a la Kfet ce vendredi serait pas mal du aux évènements survenus la semaine passée (bastons, tout ça), ce qui aurait refroidi un peu les gens, y avait même des gars de la sécurité qui suveillaient autour de la K'fet, chose que j'avais jamais vu auparavant. Bon j'essaie de faire une petite chro de l'hopital des que je récupère un peu de cerveau (que j'ai continué a disperser hier soir dans un conçert de Come Across à Paris)
Revenir en haut Aller en bas
http://stylnox.propagande.org
mezigue

avatar

Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 15:39

...
on se casse de paname vers 15h00 les nerfs fragiles et le foie pateux.
On commence à craquer sur la route, les nerfs lachent, et on passe quatre heures UNIQUEMENT à imiter le méchant de nicky larson dans la voiture.

Je passe les détails.

Il fait nuit quand on arrive enfin.
Tout de suite j'appercois zabos, et nous nous sautons dans les bras au ralentit avec la musique des chariots de feu.
Retrouvailles boulversifiantes.
Pis dans la salle, yan hardcore, notre graphiste officiel et plus car affinités est en compagnie de gonzo (je ne saurais que bien plus tard son identité).
Pis c'est la punkette que je rencontre.

Petit à petit, on croise plein de gens qu'on aime: yvre (déjà vu la veille), les medefs, (plus tard) les vieilles salopes, newo...
Y a même des gens que j'avais pas vu depuis des années (le chanteur de bloody fingers) ou que je ne connaissait que par telephone (le manageur de hors service).

Humainement, c'était un régal: plein de rencontres et de retrouvailles, une grosse soirée, tout nickel!

Musicalement, les groupes se complètent, pleins de style differents, et malgré un son moyen moyen, l'ambiance et l'energie ratrappent le tout.
Le public est peu présent, mais excité et en forme.

Une bonne gueule de bois le lendemain, 2000 bornes parcourues rurant tout le week end (et au moins autant d'aires d'autoroutes), une fixation sur nicky Laarsoon... et plein de souvenirs.

Big up aUX MIB qui nous ont supportés (et il en faut du courage) tout le week end, à zabos et la punkette (avec un grand merci) et à yann, tellement torché qu'il a failli partir sans tous ses cadeaux.

Gonzo aussi, très heureux je fut vde te rencontrer.

Pis à tout le monde, en fait.
J'espère que je suis pas grillé chez les piranhas pour le reveil à coup de polochon ;)


Dernière édition par le Lun 13 Mar - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
mezigue

avatar

Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 15:44

Et oui tahiri, c'était en deux parties.
C'est décousu sans grösses informatzions, mais ch'ai le zerveau en miettes.
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
stand fa
Invité



MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 16:34

salut,
nous on a bien kiffé le concert, on s'est bien marré !
On a pas pu etre la le vendredi, mais le samedi yavait des groupes bien tripants, et une bonne ambiance malgré le peu de public.
On remercie Zabos et la Punkette pour l'orga de ce festival !
a bientot !
Revenir en haut Aller en bas
mezigue

avatar

Nombre de messages : 3095
Localisation : avignon
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 17:09

40 personnes + les groupes...
Revenir en haut Aller en bas
http://bimbokillers.free.fr/
connard



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 24/06/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 18:40

Tout d'abord un gros merci à l'orga : dommage pour les gens qui ne se sont pas déplacés car, visiblement, ceux qui étaient là on passait une bonne soirée.
Merci aussi à newo, notamment, pour le convoyage de matos.
Enfin, totues mes feliciations à la jeune fille ayant passé la soirée dans un cadie. avoir réussit à ne pas gerber toutes ses tripes dans ces conditions relève de l'exploit.


Bon, maintenant j'vais essayer de me remettre les souvenirs en place.

Après de longs débats pour savoir si on se rencarde à 11h ou midi, on daigne partir de Bures à plus de 14h... alors que le conert était censé avoir dejà commencer. Aufinal, tout va bien on n'aura pas trop rater de groupes... premier bon point.
comme prevu, on se perd aux alentours de l'hopital, entre des maisons individuelles se ressemblant toutes et un charmant complexe pétrochimique nous faisant une jolie ovation de fumée. Un bon point : tournée aux alentours d'une ville, ca permet de trouver de quoi boire pour la soirée.

On arrive enfin dans la salle, et là, putain, trois surprises, de taille. la taille de la salle, c'est super grand. la taille de la scène, proportionnelle à celle de la salle, et super haute aussi (va pas faloir se casser l agueulle est alors ma premiere pensée). Deuxieme bon point : je n'aurais pas le nez collé à l'aisselle parfurmé de mon tyrombonniste adoré pour une fois. cependant, la troisieme surpise est moins joyeuse : y'a pas beaucoup de mondes,surtout par rapport à la taille de la salle. Je ne m'inquiete pas pour autant, il est encore ralativement tot, les gens vont arriver me dis-je.

On fait vaguement connaissance avec les gens tout en buvant l'apéro et les pyranhas commencent à jouer. les ayant vu deux semaines auparavant je ne fais pas trop attention, mea culpa, mais bon, l'apéro c'est l'apéro.

Puis vient le tour des bitch slappers. Encore en état d'écouter les groupes, j'en profite pour apprécier. D'autant plus, que, perso, je n'ai pas trouver le son si mauvais que ca. au contraire même, y'a juste l'histoire du retour unique a droite de la scene qui faisait que, selon où on se trouvait, soit on s'entendait tres bien jouer soit on n'entendait rien.
Pour revenir aux bitch slappers, les gens ont l'air d'apprécier aussi, et moi je me demande pourquoi je dois aller jusqu'en moselle pour decouvrir des groupes parisiens.

Puis c'est à nous. Vu la taille de la salle, j'ai exceptionnellement droit à un micro pour mon bout de cuivre. en plus je suis à côté du retour! c'est jour de fete, je vais m'entendre jouer sans avoir à souffler comme un gros porc. Content donc.

A partir de là, tout s'enchaine, notamment les bouteilles, et mes souvenir deviennent plus vagues.
On fait n'importe quoi dans les loges avec nos bignous; du coup je rate pas mal de groupes.
je reviens devant la scène pour les deux ou trois derniers groupes il me semble.. mais bon... a mon souvenir j'aimais bien.

Donc voilà. Après, on continue à boire des coups, puis à un moment ou un autre, je découvre qu'il y a des matelas sur la scène, que je commence à avoir de sérieux problèmes d'équilibre, et que dormir, c'est bien aussi.

pour conclure, je pense que le peu de monde au concert s'explique en grande partie par l'absence d'une "tete d'affiche". c'est con, mais il semblerait que la plupart des gens ne daigne pas se déplacer sans la présence d'un groupe renomé.

voilou, encore merci à l'orga, et particulièrement à zabos et la punkette donc.
Revenir en haut Aller en bas
graine d'ananar

avatar

Nombre de messages : 144
Localisation : au fond à droite
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 20:00

Eh ben pour nous, c'était donc le vendredi matin, paré à décoller à 7H30 à Bollène avec les vieux Fiction!
J'vous passe les détails ultra croustillant d'une 10ène d'heures d'autoroutes (pause comprise...)

Arrivée à L'hopital, je suis assez impressionné par ces industries pétrochimiques qui pollue le paysage, l'air, la terre.... et au milieu ce petit Bled assé mornes, ou je me dit, moi qui ai une tendance dépressive, que je ne mettrais pas longtemps à mettre fin à mes jours...
Heureusement qu'une fois dans la salle, la chaleur humaine à fait son effet!!

C'était l'occasion de rencontrer les copains copines du forum et de mettre des visages sur des pseudos!
Salut à Newo, le photographe en folie que vous pourrez voir en pleine action dès que je pondrais une chroniques sur notre site...
Salut à Yan Hardcore!
Pour le débat musicale, mais je ne suis pas d'accord au sujet des In Vitro!
J'ai trouvé qu'ils se l'a jouais un tantinet beaucoup, et le non respect du matos et des gens qui prète c'est pas cool.
A un moment, je n'ai pas compris si c'était fais exprès, mais il y a eu une coupure du chant...
En tout les cas tant mieux, parce qu'avec le retard déjà pris...
Côté orga, c'est sur qu'il y a des truc à revoir, mais bon, ce que je n'ai pas compris, c'est le manque de gens dans la salle...
Si j'ai bien compris, le samedi c'était pas l'afluence non plus... j'espère que l'asso ne c'est pas trop ramassé...?
Par contre, les Fictions qui avait leur date annulé à Nancy se sont un peu ramassé...

A part In vitro, j'ai bien aprécié les autres groupes. Salutations au dérangés pour la sono, le son et le set...
Diego pallavas, bien sympa!


Malgré les défauts, bravo à Zabos, Lapunkette et tous ceux et celles qui ont participé!
Vous avez peut-être vu un peu grand pour une 1ère, mais il fallait le faire et ça a tenue la route!

tousensemble
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thehopla.net
bat
Invité



MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 22:20

bah nous avec tdr on est parti separement et arrivé a peu pres en meme tps, ettonné aussi par la taille de la salle , par contre la scene a 2metre de haut ça le fait un peu moin , c pa vraiment chaleureux mais bon.
apres avoir manger 15 assietes de pate a la bolognaise dans la cuisine on attak notre set,ça sest bien passé, on avai pa repeter ensemble depuis plusieurs semaines, on a bien rigoler.
les autres groupes de la soirée sont cool , world in regression trop bien , serieu jai adoré(dommage ke leur video marchait pas pendant le concert),et pour diego palavas jai bien aimé , mais moin ke no milk(y zon kan meme reçu une paire de t shirt sur scene.
bon chu rentré dans la soirée a pont a mousson,pour dormir une heure, et ji suis retourné le lendemain,tracktor terror , genial ,jai rtrouvé un pote du bahu kété chanteur ça ma fait plaizir...et apres la soirée parait plus flou, jvoulais voir bloody fingers mais aparemen je dormais pendant ki jouait... jai bien aimé bitch slappers aussi, chui allé dire au chanteur ke je trouvai ça sympa,paske ça fait tjs plaizir de dire kia des gens kaime bien ske tu fai...et aparemn y sen foutai completmen lol
mais meme si yavai pa tro de monde cété cool kan meme , on a bien rigolé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 22:24

comme jai ecri mon message en 2 fois jai oublié de mettre le nom des autre groupes en gras lol




:face: dsl
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 22:29

Salut à tous ! Festival génialissime ! Petite déception pour les vieilles salopes qui étaient un peu morts.. Mais ils ont fait l'effort lol ! Je posterai surement quelques photos dans la soirée (qualité pourrie mais on s'en fout !) a+ !
Revenir en haut Aller en bas
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Lun 13 Mar - 22:55

Ah! Bat, on a pas eu le temps de se rencontrer ou d'être présentés, je suis arrivé bien tard le vendredi soir.

Putain, TDR, je vous connaissais pas, mais ça m'a bien plu, votre set, vraiment bonne ambiance, bons riffs, bonne patate. Une super surprise!

J'ai votre démo, ça mériterait d'être réenregistré dans de bonnes conditions, parce que vous assurez bien!
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Fausse couche

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 24
Localisation : En cage....
Date d'inscription : 24/02/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Mar 14 Mar - 0:12

Bon bon bon, je vais pas refaire la chronique de l'aller parce que tepi l'a deja fait...

Alors, en effet on arrive las bas et on trouve une salle peu remplie mais bien comblée par la demoiselle en caddie qui m'a couté quelques bleus sur le cul, on est acceuilli par la punkette qui est a l'entrée et nous file notre pass a boisson hé hé, qui sera d'ailleur assez vite épuisé...
Je me souvien plus trop des groupes qui sont passés quand on est arrivé, mais je crois pas qu'ils aient dit le nom de leur groupes non plus...
Enfin apres avoir vu avec Zabos, qui était un peu tendu en ce début de soirée, notre ordre de passage, on prend gentillement l'apéro en retrouvant les tetes connues et attendant les Stylnox qui étaient partis en meme temps que nous...
Je revois donc Newo, toujours présent et fait la connaissance d'El Gonzo, sympatique Belge motivé que je salue, de Yan Hardcore qui a eu du mal a quitter le parquet de la salle pour sa soirée sex avec Newo dans le motel du coin et de nombreux zikos qui commence a s'aglutiner dans la cuisine.....

Le premier groupe qui retiend particulierement mon attention apres l'apéro est donc les Bitch Slapers qui nous claquent un bon son wok'n'woll aux oreilles avec une contrebasse qui décolle les tympans. Apres avoir discuté avec cette meme contrbassiste que je salue aussi, je me dit aussi que c'est dommage de découvrire un groupe comme sa en Moselle alors qu'ils sont de panam. En fin allez les voir si vous avez l'occaz hardos
Contrairement ace qu'a dit Connard, c'est Piranhas qui a suivi....Premierement, on a jamais joués sur une scene de cette hauteur, sa fait bizarre d'etre si haut, mais c'était bien marrant.Deuxiement pour ce qui est du set, malgrés nos pains et nos blagues pourries, on c'est 'achment éclatés, et le public présent a bien bougé, donc nickel, meme si on a eu un peu chaud du haut de notre montagne scenique...
Apres Stylnox viend poser sont gros son ska vener' cuivré que j'affectionne particulierement et nous déballe toute son énergie buressoise. L'alcool commençant a attaquer la bouillie présente dans mon crane et leur musique arrivant dans mes oreilles, je commence a rentrer dans une sorte de transe éthylique qui font bouger mes petons bb_buveur
Ensuite, c'est les Bloody Fingers, un bon groupe mixte qui nous crache sa rage a la gueule. Sa m'a bien remué meme si j'ai pas trop compris les paroles. Le caddie toujours en folie, la biere coulant a flot, tout se passe bien...
Et là, tatatin!!!, les Bimbo Killers débarque et claquent leur bloody punk'n'roll a l'heure ou la biere a traversé les paroies stomachales. Les paroles que nous connaissons tous commences a raisonner dans les derniers neurones en fonction: "je suis un enfoiré, je suis un enfoiré, et je vous emmerde, ouh ouh...." Je suis donc content de les avoir vu en vrai et pas grace a winamp et sur photos....
Viennent les Vieilles Salopes qui sont completement bourrés et voila, enfin bon, on va dire qu'ils on fait mieux....
Puis RE-tatatin, y'a les Medef qui arrivent avec leurs comdis oranges, et comme pour les Bimbos j'ai hate de voir se que sa donne et la...C'est la grosse claque dans ma cheutron, il arrive avec sa cornemuse et le son arrive direct dans mes trippes, qui tiennent le coup et me lacherons pas...Franchement bigup MIB, j'ai vraiment tripé comme y faut, dommage qu'ils aient du arreter trop tot a mon gout, revenez vite sur paris....

Donc, voila le son est fini et le sang devient minoritaire dans nos petites veines face a la biere et autres, et les discutions commencent a emerger dans tout les coins de la salle, merci a Connard pour sa giclée de lait sur la gueule, aux Bimbos Starky qui m'a reveillé en douceur a coups de polochons dans la tronche alors que mon cerveau était déja en bouillie, Stephanie cotine et son accent du sud si charmant, Colin et GO-ray, Gonzo et son accent Belge si charmant, Yan,Yam des Bitch, la totalité des Stylnox pour m'avoir ramené dans notre banlieue et pour avoir bien tripé, tout les groupes et tout les gens présent que j'aurais oublié dans les méandres de l'éthylisme...

Un grand spécial merci a Zabos et La Punkette pour leur super acceuil chaleureux malgré la neige, pour leur motive et leur enthousiasme, sans oublier tout les gens qui y ont participé, les crepiers, barmen(women) et tout les gens qui se sont cassé le cul pour continuer a faire vivre la scene et a nous faire vivre des weekend indélibiles....

A la prochaine....... pote_buveur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.piranhas.free.fr/
Zabos

avatar

Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Mar 14 Mar - 0:35

Et là, un spécial "je suis bien content d'avoir fait ta conaissance" pour toi. T'es vite devenu une silouhette familière souriante (quoique béatement sur la fin...) déambulant tranquillement dans le bordel avec un air tout content, ça faisait plaisir à voir.

Et ta superbe sentence de dimanche matin: [air dépenaillé, yeux petits, haleine goûtue] Wouah, j'ai mal dormi ou quoi, je crois que j'me demande si je suis pas malade en fait.

Je te passe à l'occase le salut de Kent', le stagiaire sonorisateur de secours chevelu.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
bloody fingers

avatar

Nombre de messages : 8
Localisation : Besak
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Mar 14 Mar - 1:28

bon je vais faire un truc plus complet!

Alors nous on pouvait partir qu'a partir de midi / 1h on s'est donc donné RDV au bastion, c'est la ou on répète, Mon apparte était inondé je suis parti a l'arrache sans rien mais bon c pas grave.
les premier arrive vont chercher le matos, a 1h 15 minouche la gratteux manquait a l'apel, quelque minute plus tard le voici la gueule dans le paté :shaking2: forcement il s'etait endormit... et dur dur de se reveiller kan on a fait la bringue! bref 1h30 on demarre sous la pluie ( Besançon etant bientot noyer sous la flotte c'etait inondé de partout) ... mais en priant kan meme pour pas avoir un temps de merde sur la route.

5h et quelques tempetes de neige plus tard nous voici , nous voila!
on a découvert nous aussi cette grande et hauuuutttteeeee scène, la madame au caddie, ainsi que le peu de gens qui avait fait le déplacement.
une foi le matos décharger on est aller en cuisine manger un truc, notre bassiste revoyait le Set et flippait comme c pas permis pour ce premier concert en notre campagnie! moi je révisait mes paroles...

le premier concert que l'on a réellement vu c'est les bitch slappers, vraiment cool! et la contrebasse ca donne vraiment qqchose d'excellent! ca clake c trop bien!
Ensuite c'etait le tour des piranhas j'ai vraiment beaucoup aimé! le chanteur qui sautait de plus en plus haut, le bassiste qui lui aussi était bien déchainé c'est sympa!
Apres nous avons Vu Stylnox, j'ai bien aimé aussi mais c vrai que sur la fin je trouvait ca un peu longuet.
Bref voici notre Tour! On s'est vraiment bien éclaté, soph (bass) s'est bien demerder, moi par contre j'ai merder pas mal de choeurs (meme que ca meme pas servit de relire les parole lol) enfin on a changer des truc ya une semaine c normale! Tony a bien taper sur ca batt, minouche a fait au moins autant de pain que moi! donc tout le monde était content!
les gens aussi apparement!

Apres ca j'ai eu un gros coup de bar j'ai pas trop suivit les autre groupe (pourtant j'etait devant la scène lol) j'avais un peu de mal pote_buveur j'ai vu quelque morceau kom ca des bimbo, des VS, de medef et d'autre mais bon j'etait plus trop la. je passait mon temps entre la cuisine, la distro et les chiotte lol
Rudy (chanteur) lui dormait deja depuis un moment sur le coin d'une table vers les toilettes :sleep:

Apres on a pu s'étaler kom des mort sur des matelas! c'etait une nuit agiter mais c'etait Fun! Au réveil les son avait du mal a sortir de ma gorge (meme le soir remarke) et j'avais tres soif lol mais j'etait bien contente :D
encore merci a Zabos et Jess! c'etait vraiment une super soirée!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kanivo-chaos.com/bloodyfingers/bloody.php
Gonzo

avatar

Nombre de messages : 2384
Age : 35
Localisation : Santa Belgica
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   Mar 14 Mar - 2:07

Après moultes péripéties en voiture, une traversée du luxembourg (ou je pense même pas racheter des clopes) me voici en terres françoises à quelques bornes de metz la radio belge cesse démettre, je me mets en quêtes de sons autochtones, passant de radio commerciales en speech guturaux et plein de houblon allemand pour tomber sur radio jericho et ses chants chrétiens comme on en fait plus (la dame du péage faisait aussi un drôle de tête). Je trouve donc la bonne sortie et me retrouve devant une pochette de pink floyd sans le cochon. En plus y pleut, je m'arrête près de l'église en quête d'une bonne âme pour demander ou je pourrais trouver un concert rock (euh... tu cherches une discothèque? ) Un coup de fil ou deux à Zabos et je trouve enfin la salle, trois tours en voiture plus tard de quoi me garer.

J'atteris donc dans cette magnifique salle, avec la peinture qui me fait penser à un bon vieux toulouse-lautrec (j'espère que toulouse va gagner...) Grosse claque au départ avec les tractor terror et leur grind core vosgien (et déjà madame caddie :) ). En quête de boisson maltée et en manque de sucre, je hèle le tavernier pour un cerceuil (apparement ca se fait pas trop dans le coin bière + coca). Enfin j'appercois Zabos (on s'est surtout apperçus), puis Newo et Yan dont je fais la connaissance avec joie...


La suite + tard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chronique] Festival l'Escargot le 10 et 11 Mars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 11 Mai 2008 - Doooooom Over Paris
» Festival de musique militaire à Ville la Grand du 11 au 13 juin 2010
» Hoffnung Festival
» Festival "autour des cuivres" - du 20/10 au 24/10 - Cournon d'Auvergne
» [Chronique] Lonewolf "The Dark Crusade"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Chroniques et Photos de concerts-
Sauter vers: