Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dassault: la classe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Dassault: la classe   Mar 11 Oct - 15:38

"Jean-Michel APHATIE: Mitterrand... ça fait longtemps qu'il n'est plus là !

Serge DASSAULT:
Il nous a donné le cancer. Ecoutez on parle d'alternative socialiste mais il n'y en a pas ! Il n'y en a pas ! Les socialistes sont pires. S'ils reviennent au pouvoir c'est foutu ! On ne fera plus rien ! "

Dassault aussi fin que Lepen...
Revenir en haut Aller en bas
graine d'ananar



Nombre de messages : 144
Localisation : au fond à droite
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Mar 11 Oct - 15:41

Pour un vendeur d'armes c'est bien la moindre des choses!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thehopla.net
Askatom



Nombre de messages : 706
Age : 28
Localisation : La Butte Rouge
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Mar 11 Oct - 19:32

Quand je vois qu'il est maire pas loin de chez moi...
:grrr_groupe :grrr_groupe :grrr_groupe
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleedingpigs.propagande.org
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Mar 11 Oct - 20:45

Un vieil homme paranoïaque et qui fabrique entre autres des armes, moi ça m'inquiète... et trouver les socialistes dangereux pour son modèle à lui, quand même... c'est un vrai signe de décadence mentale...
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
idefix
Invité



MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Mer 12 Oct - 0:06

Ca vous choque tant que ça, le cassage de sociaux-traitres ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Mer 12 Oct - 0:14

idefix a écrit:
Ca vous choque tant que ça, le cassage de sociaux-traitres ?
Ouaip, le camarade Dassault ne fait que formuler bien haut ce que tout révolutionnaire digne de ce nom devrait penser...
La décadence est décidemment partout mes enfants !
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Mer 12 Oct - 0:18

bah ouais il a peur des socialistes... un mec de droite qui a peur des socialistes... c'est comme si moi j'avais peur de l'UDF.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Mer 12 Oct - 11:01

idefix a écrit:
Ca vous choque tant que ça, le cassage de sociaux-traitres ?

Ce qui me choque c'est de dire que Mitterrand nous a donné le cancer, vu qu'il en est mort.
Le cassage d'un socialiste par dassault ne me surprend pas...
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Mer 12 Oct - 16:17

idefix a écrit:
Ca vous choque tant que ça, le cassage de sociaux-traitres ?

Ouh là, ça tourne politique! "Sociaux traîtres" c'est violent. Ils t'ont trahis à quel moment? :)
Revenir en haut Aller en bas
idefix
Invité



MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 1:26

Bah dès 82 et l'annonce du retour à la rigueur. Ils m'ont pas trahis personellement vu que j'étais pas né mais ils ont trahis.
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 10:48

Trahi qui? quoi? Faire un truc qui ne te plaît pas revient à te trahir?
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 11:54

Ouais en même temps Britfox a pas totalement tort, ils n'ont rien trahi du tout. Y'avait pas grand-chose à trahir. Ils ont juste manipulé et pris le pouvoir en conséquence de cette manipulation réussie. Ce n'est pas une trahison. Et c'est en plus le fait, en particulier, de quelques cyniques efficaces, Mitterrand en tête. Il n'est pas question d'idéologie, sur le fond, dans cette prise du pouvoir. Juste de pouvoir.

En même temps, quand on est d'extrême-gauche (enfin, je suppose pour toi, idefix, ou en tous cas quelque chose qui s'en rapproche), faire confiance aux socialistes, c'est un peu suicidaire. S'ils t'ont trahi, c'est que tu crois en eux au départ. Et je ne pense pas que ce soit le cas.

Et puis, les "sociaux-traîtres", c'est une bonne expression bien généraliste de chez nous, pratique en cas de purge... je suis pas forcément trop fan.
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
idefix
Invité



MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 12:51

Eyh eyh ils avaient un programme quand ils sont arrivés au gouvernement... ils ont fait des promesses non appliquées et ils ont rien du tout rompus avec le capitalisme. Ensuite ils trahissent à chaque fois qu'ils privatisent, qu'ils laissent délocaliser ou licencier ("l'Etat ne peut pas tout"). Je n'ai jamais placé ma confiance dans les socialistes, mais rien qu'à Paris au début tout le monde était crok de Delanoë, maintenant on se rend compte que les pauvres sont en train d'être jetés hors de Paris et qu'on a un maire de gauche quand même...
sinon j'aime pas trop le terme d'extrème gauche, parce qu'on peut y fourrer des tas de traitres aussi : Trosky a bien créé l'armée rouge et il aurait certainement fait strictement la même chose que Staline, le seigneur en chef des sociaux-traitres (tu remarqueras que moi non plus les purges, je suis pas preneur).
"Social traitre" est une expression sans grande portée idéologique, c'est un défouloir agréable quand on se rend compte que de toute manière aucun gouvernement ne peut faire quelque chose et qu'ils parlent quand même, si l'Etat ne peut pas tout alors il n'a plus de légitimité puisque l'Etat est censé être la société entière. J'en déduis personnellement qu'il faut se débarasser de l'Etat administratif et s'organiser à la base (en leur bottant le cul).
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 12:54

idefix a écrit:
Eyh eyh ils avaient un programme quand ils sont arrivés au gouvernement... ils ont fait des promesses non appliquées et ils ont rien du tout rompus avec le capitalisme..

Ils n'ont jamais prétendu rompre avec le capitalisme!

(moi non plus je ne donne pas beaucoup de sens à "extrême-gauche")
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
idefix
Invité



MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 13:06

En 1971, c'était bien plus simple. Au moment de la fondation du PS, version moderne, François Mitterrand scandait à la tribune du Congrès d'Epinay : «Celui qui ne consent pas à la rupture avec le capitalisme, celui-là ne peut pas être membre du parti socialiste.»
http://nps66.free.fr/presse.htm

et sur google

environ 340 pages en français pour «Celui qui ne consent pas à la rupture avec le capitalisme, celui-là ne peut pas être membre du parti socialiste.».
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 13:25

Miterrand était un démago et un manipulateur...
Pour moi l'extrème gauche c'est (entre autre):
1) dire "il faut rompre avec le capitalisme" --> à mon humble avis le capitalisme tu peux en sortir que progressivement et en commençant par le réguler puis en réfléchissant bien avec tout le monde. C'est moins fun que de friter du CRS mais on est pas tout seul. c

2) dire que si l'état peut pas tout il sert à rien --> je suis pas vraiment pour un état omnipotent.
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 19:27

idefix a écrit:
En 1971, c'était bien plus simple. Au moment de la fondation du PS, version moderne, François Mitterrand scandait à la tribune du Congrès d'Epinay : «Celui qui ne consent pas à la rupture avec le capitalisme, celui-là ne peut pas être membre du parti socialiste.»
http://nps66.free.fr/presse.htm

et sur google

environ 340 pages en français pour «Celui qui ne consent pas à la rupture avec le capitalisme, celui-là ne peut pas être membre du parti socialiste.».

Sauf que ça c'était donc de la démagogie comme s'il en pleuvait, puisque c'est à cette époque-là que les partis sociaux-démocrates européens ont en une belle vague compacte abandonné officiellement toute référence au marxisme. Déjà que Marx ne compte pas rompre brutalement avec le capitalisme, alors là, franchement, fallait vraiment plus compter dessus. Toujours est-il qu'en 1981, il n'était aucunement question de rompre avec le capitalisme. Et si on cite, c'est pas si con: "Celui qui ne consent pas...", ça a quand même un côté j'voudrais bien mais ch'peut point".

Par contre, je me méfie d'une régulation progressive du capitalisme (même si je ne propose pas non plus des tas de solutions autres qu violentes, donc moins fun, ah ah ah, mais le capitalisme dans le cadre de notre modèle de société possède une pharamineuse capacité d'ingestion, et par conséquent de neutralisation d'à peu près tout. Une rupture progressive apssant en premier lieu par uen régulation risquerait bien de se délayer et d'être digérée... je pense. Pas sûr mais bon.

D'autre part, il est trop tard, écologiquement voire socialement parlant, pour vouloir quelque chose de progressif. Il me semble que ça urge sévèrement... la sortie du capitalisme, système qui permet (certes il n'est pas le seul, mais majoritaire donc cible prioritaire) la surexploitation de nos propres ressources est plus qu'urgente. Et socialement, politiquement (même au niveau international), je l'évoque même pas.

Mais j'aime bien qu'on me contredise, c'est comme ça qu'on va avancer (à notre niveau de taupes aveugles).
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 20:05

Zabos a écrit:



Par contre, je me méfie d'une régulation progressive du capitalisme (même si je ne propose pas non plus des tas de solutions autres qu violentes, donc moins fun, ah ah ah, mais le capitalisme dans le cadre de notre modèle de société possède une pharamineuse capacité d'ingestion, et par conséquent de neutralisation d'à peu près tout. Une rupture progressive apssant en premier lieu par uen régulation risquerait bien de se délayer et d'être digérée... je pense. Pas sûr mais bon.

D'autre part, il est trop tard, écologiquement voire socialement parlant, pour vouloir quelque chose de progressif. Il me semble que ça urge sévèrement... la sortie du capitalisme, système qui permet (certes il n'est pas le seul, mais majoritaire donc cible prioritaire) la surexploitation de nos propres ressources est plus qu'urgente. Et socialement, politiquement (même au niveau international), je l'évoque même pas.

Mais j'aime bien qu'on me contredise, c'est comme ça qu'on va avancer (à notre niveau de taupes aveugles).

Taupe aveugle toi même.
1) Tu as ouvert une parenthèse que tu n'as pas refermé (en gras) signe de ton inaptitude mentale à débattre avec moi. Cependant, je vais te faire l'honneur de te répondre (cf 2)).

2) Je vois mal comment ne pas faire ça progressivement. Progressivement c'est déjà beaucoup à l'échelle du monde. Exemple: on commence par interdire aux américains de parler (le grand bon en avant) ensuite on interdit les sources d'énergies polluantes (la révolution culturelle), puis on taxe les mouvements financiers internationaux (pas pour financer la fondation chantal goya mais pour lutter contre la spéculation). Etc etc...

Tout à fait d'accord avec toi pour dire que cette société à commis des dommages irréversibles. Mais je ne vois pas quel évènement pourrait inverser la tendance à lui seul. Si je dis progressivement, ce n'est pas par peur de "brutalement", mais par réalisme. Mais plutôt que progressivement il faudrait dire "coup par coup". Donc plutôt que de dire qu'il faut tout changer il faut (selon moi) se focaliser sur ce qu'il faut changer en premier ([/i]non zabos... pas interdire de parler aux Américains, ce n'était qu'une boutade... est-il bête celui là)
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 20:22

j'ai hésité en relisant à rectifier cette parenthèse (signe que mon aptitude mentale gna gna gna n'est pas si gnagnagna), mais à la ABC, j'ai décidé de laisser le chaos faire son oeuvre.

D'autre part, je maintiens que le réalisme dicte des choses que tu exposes assez bien, mais que la réalité de ces dégats va largement au-delà du réalisme. Nous opposons réalisme politique et diplomatique avec le réalisme environnemental, et ils ne font pas bon ménage, et y'en a un qui va nous faire tous crever, comme dit le Didier Super.

D'ailleurs, en parlant de ça, faut se voir avec les autres voir sur ce qu'on fait au cas où les prévisions sur la grippe aviaire se confirment: peut-être la grande aventure qu'on attend depuis qu'on a 15 ans, non?

(bon c'est en partie un boutade d'un mauvais goût extrême)

Edit: comme je relis 1984 d'Orwell, quand il fait dire à Winston que seuls les prolétaires pourront mettre fin au parti, et que finalement non, jamais il ne chutera jamais, en fait, si, il y a un facteur qu'il ne prenait pas en compte, justement, c'est l'environnement et la disparition non du parti, mais de l'homme (donc du parti) (au sens large, pas au sens Ushuaïa). Euh... je suis peut-être pas très clair, là, non?


Dernière édition par le Lun 17 Oct - 20:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 20:33

une pandémie humaine est un doux rêve qui risque de n'être pas aussi total qu'il le faudrait. un problème dans ce cas de figure serait toutes ces bombes à retardement chimiques et radioactives dont nous avons parsemé la planète pour tenir compagnie aux survivants...

chaque génération attend à son tour "la grande aventure" devant le désert des tartares et ne trouve que la décrépitude, l'oppression et la dégénérescence dans l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 20:35

d'où le mauvais goût extrême...
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 20:42

je n'y vois pas le moindre mauvais goût, juste un espoir naïf.
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Lun 17 Oct - 20:47

un espoir naïf, c'est du mauvais goût...
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Mar 18 Oct - 11:11

Zabos a écrit:
j'ai hésité en relisant à rectifier cette parenthèse (signe que mon aptitude mentale gna gna gna n'est pas si gnagnagna), mais à la ABC, j'ai décidé de laisser le chaos faire son oeuvre.

D'autre part, je maintiens que le réalisme dicte des choses que tu exposes assez bien, mais que la réalité de ces dégats va largement au-delà du réalisme. Nous opposons réalisme politique et diplomatique avec le réalisme environnemental, et ils ne font pas bon ménage, et y'en a un qui va nous faire tous crever, comme dit le Didier Super.

D'ailleurs, en parlant de ça, faut se voir avec les autres voir sur ce qu'on fait au cas où les prévisions sur la grippe aviaire se confirment: peut-être la grande aventure qu'on attend depuis qu'on a 15 ans, non?

"la réalité de ces dégats va largement au-delà du réalisme" c'est ta phrase qui va au delà du réalisme! Néanmoins, grâce à mon empathie extrème et à mon expérience en hôpital psychiatrique je comprend ce que tu as voulu dire.
Certes ces dégâts vont très loin. Ce que je cherchait à dire, c'est que si quelqu'un dit "il faut renforcer le protocole de Kyoto" ou "il faut faire en sorte que l'Europe parle d'une seule voix" il ne faut pas rejeter ces initiatives sous prétexte qu'elles ne vont pas assez loin. Il faut au contraire selon moi appuyer les initiatives qui vont dans le bon sens (le microcrédit par exemple sujet de mon mémoire vivemoi ) même si elles ne résolvent pas tout. Parce que rien ne résolvera tout, mais plein de choses résolveront tout (je tente de rivaliser avec le zabos-on-ze-moon-staïle).

Concernant la grippe aviaire je suggère qu'on aille tous vivre à la campagne en se barricadant dans un village et en attendant que ça passe. Laissons rex à nancy en éclaireur.


Je passe sur le dernier paragraphe qui tente d'utiliser Orwell (qui se retourne dans sa tombe) pour aboutir à une phrase tout droit sortie de l'intégrale des Monthy Pythons, ce qui est un compliment du point de vue humoristique et une vanne du point de vue rhétorique.

Je rentre ce week end (je l'ai déjà dit? et alors!!)
Revenir en haut Aller en bas
BritFox



Nombre de messages : 2343
Localisation : Open Space
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Dassault: la classe   Mar 18 Oct - 11:17

Anonymous a écrit:
une pandémie humaine est un doux rêve qui risque de n'être pas aussi total qu'il le faudrait. un problème dans ce cas de figure serait toutes ces bombes à retardement chimiques et radioactives dont nous avons parsemé la planète pour tenir compagnie aux survivants...

chaque génération attend à son tour "la grande aventure" devant le désert des tartares et ne trouve que la décrépitude, l'oppression et la dégénérescence dans l'horreur.

On t'as reconnu! T'es le chanteur de Cradle Of Filth!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dassault: la classe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dassault: la classe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une classe de primaire chante Flight Of Icarus de Iron Maiden
» Photo de classe
» ampli classe A et A/B
» La Classe de Titans
» DOUG BEAUMIER QUELLE CLASSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: