Forum sur la culture alternative
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Nihiliste (contemporain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Le Nihiliste (contemporain)   Jeu 3 Mar - 5:53

wanshen de la Troudbitindustry
http://troudbitindustry.propagande.org/forum/
a trouvé ce texte sur un site.

Citation :
Le nihiliste

Le nihiliste n’aime rien, ne s’intéresse à rien, ne trouve d’importance qu’à de rares choses, ne croit en rien, se fout de tout et se moque de tout le monde. Le nihiliste n’aime personne sinon lui-même, quand il s’aime. La planète peut exploser, la société peut s’écrouler, la ville peut brûler, tant qu’il peut dormir sur ses deux oreilles. L’apocalypse pourrait bien survenir et un dieu descendre sur Terre, qu’il ne s’en soucierait pas plus. C’est à croire qu’il vit dans un monde parallèle où rien n’existe de ce que l’on peut connaître ici-bas.
Ce qui est paradoxal avec un nihiliste c’est qu’il se moquera systématiquement de vos prises de positions, comme s’il valait mieux n’avoir aucune opinion, alors qu’il s’agit déjà d’une prise de position. Il n’est pourtant pas détaché de tout puisqu’il vit, puisqu’il mange, puisqu’il aime. Il se persuade de ne pas s’intéresser aux choses parce qu’il a peur de se poser des questions trop tortueuses. Il est effrayé par la complexité de ce monde et ne sait par quel bout le prendre, alors il décide de l’ignorer comme chacun des problèmes qui se posent à lui.
Le nihiliste n’a besoin de rien semble-t-il, sauf de sa petite ganja ou de sa petite bière, afin de se dépouiller le cerveau. Cela dit, il ne fera pas pousser son herbe : A quoi ça sert ? Il mène sa petite vie tranquillement, qu’elle aille là où elle voudra le porter. Si elle ne le satisfaisait pas, il répondrait qu’il s’en fout. S’il n’avait personne dans sa vie, il répondrait de même, mais il est bien heureux de la partager avec quelqu’un. C’est un anesthésié plus qu’il n’est dormeur. Son existence est faite de torpeur, d’une infinie platitude, elle est un long sommeil, un rêve éveillé. En fait, il se fout tellement de tout qu’il n’a même plus besoin de lit pour dormir : Il le fait debout. Il ne se rend pas compte de tout ce qu’il rate. Les moments qu’il passe avec ses amis sont pour fumer des pétards et boire des coups sans avoir conscience qu’il ne partage rien d’autre.
Le nihiliste n’a d’intérêt pour rien. Sans doute la faute en revient-elle à ses parents qui n’ont su l’éveiller à rien, où simplement le réveiller. Ils ne lui ont communiqué aucune passion de vivre parce qu’ils s’ennuient dans leur vie ennuyeuse : Métro, boulot, dodo. Ils partent toujours en vacances au même endroit, au même moment. Quand vient l’été, ils prennent l’autoroute dans les sempiternels embouteillages en ayant l’impression de s’évader. Ils s’entassent comme des blaireaux dans un camping, avec d’autres blaireaux, toujours les même qui finissent par devenir leurs voisins d’infortune. Ils ont les loisirs qu’ont tous les autres, mangent régulièrement les mêmes choses, font toujours l’amour dans un lit et dans la même position. Ils ne ratent jamais leur programme télévisé favori, se couchent et se lèvent toujours à la même heure. Leur vie est névrosée, monotone, insipide et sans couleur. Voila dans quoi le nihiliste grandit. Comment avoir goût pour quoi que ce soit ? Comment ne pas devenir nihiliste ?
Finalement, un nihiliste c’est quelqu’un qui s’amuse de son ennui pour ne pas s’en ennuyer. C’est quelqu’un qui se complait dans l’oisiveté intellectuelle, puis dans l’oisiveté tout court. Pourquoi se tracasser en se posant des questions alors qu’il suffit de se laisser vivre ? Pourquoi dépenser de l’énergie là où elle peut être économisée ?
Le nihiliste n’est pas avare de ses sous, il est avare de sueur. Il l’épargne comme s’il pouvait la capitaliser. Parfois cela lui permettra de vivre plus longtemps, mais il vivra moins intensément et, quand viendra l’heure du grand départ, quand viendra l’heure du bilan, il aura moins vécu que bien d’autres. En somme, il perd du temps à vouloir en gagner ; il en perd à vouloir s’économiser.
Malgré tout, le nihiliste est reposant. Avec lui, pas de grands débats d’idées, pas de discussion à en perdre haleine, mais des éclats de rire à condition de savoir passer les écueils de sa philosophie parfois lassante.

http://djei76.free.fr/portraits/nihilist.html

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Ordell
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Mar 4 Oct - 21:03

Newo a écrit:
wanshen de la Troudbitindustry
http://troudbitindustry.propagande.org/forum/
a trouvé ce texte sur un site.

Citation :
Le nihiliste

Le nihiliste n’aime rien, ne s’intéresse à rien, ne trouve d’importance qu’à de rares choses, ne croit en rien, se fout de tout et se moque de tout le monde. Le nihiliste n’aime personne sinon lui-même, quand il s’aime. La planète peut exploser, la société peut s’écrouler, la ville peut brûler, tant qu’il peut dormir sur ses deux oreilles. L’apocalypse pourrait bien survenir et un dieu descendre sur Terre, qu’il ne s’en soucierait pas plus. C’est à croire qu’il vit dans un monde parallèle où rien n’existe de ce que l’on peut connaître ici-bas.
Ce qui est paradoxal avec un nihiliste c’est qu’il se moquera systématiquement de vos prises de positions, comme s’il valait mieux n’avoir aucune opinion, alors qu’il s’agit déjà d’une prise de position. Il n’est pourtant pas détaché de tout puisqu’il vit, puisqu’il mange, puisqu’il aime. Il se persuade de ne pas s’intéresser aux choses parce qu’il a peur de se poser des questions trop tortueuses. Il est effrayé par la complexité de ce monde et ne sait par quel bout le prendre, alors il décide de l’ignorer comme chacun des problèmes qui se posent à lui.
Le nihiliste n’a besoin de rien semble-t-il, sauf de sa petite ganja ou de sa petite bière, afin de se dépouiller le cerveau. Cela dit, il ne fera pas pousser son herbe : A quoi ça sert ? Il mène sa petite vie tranquillement, qu’elle aille là où elle voudra le porter. Si elle ne le satisfaisait pas, il répondrait qu’il s’en fout. S’il n’avait personne dans sa vie, il répondrait de même, mais il est bien heureux de la partager avec quelqu’un. C’est un anesthésié plus qu’il n’est dormeur. Son existence est faite de torpeur, d’une infinie platitude, elle est un long sommeil, un rêve éveillé. En fait, il se fout tellement de tout qu’il n’a même plus besoin de lit pour dormir : Il le fait debout. Il ne se rend pas compte de tout ce qu’il rate. Les moments qu’il passe avec ses amis sont pour fumer des pétards et boire des coups sans avoir conscience qu’il ne partage rien d’autre.
Le nihiliste n’a d’intérêt pour rien. Sans doute la faute en revient-elle à ses parents qui n’ont su l’éveiller à rien, où simplement le réveiller. Ils ne lui ont communiqué aucune passion de vivre parce qu’ils s’ennuient dans leur vie ennuyeuse : Métro, boulot, dodo. Ils partent toujours en vacances au même endroit, au même moment. Quand vient l’été, ils prennent l’autoroute dans les sempiternels embouteillages en ayant l’impression de s’évader. Ils s’entassent comme des blaireaux dans un camping, avec d’autres blaireaux, toujours les même qui finissent par devenir leurs voisins d’infortune. Ils ont les loisirs qu’ont tous les autres, mangent régulièrement les mêmes choses, font toujours l’amour dans un lit et dans la même position. Ils ne ratent jamais leur programme télévisé favori, se couchent et se lèvent toujours à la même heure. Leur vie est névrosée, monotone, insipide et sans couleur. Voila dans quoi le nihiliste grandit. Comment avoir goût pour quoi que ce soit ? Comment ne pas devenir nihiliste ?
Finalement, un nihiliste c’est quelqu’un qui s’amuse de son ennui pour ne pas s’en ennuyer. C’est quelqu’un qui se complait dans l’oisiveté intellectuelle, puis dans l’oisiveté tout court. Pourquoi se tracasser en se posant des questions alors qu’il suffit de se laisser vivre ? Pourquoi dépenser de l’énergie là où elle peut être économisée ?
Le nihiliste n’est pas avare de ses sous, il est avare de sueur. Il l’épargne comme s’il pouvait la capitaliser. Parfois cela lui permettra de vivre plus longtemps, mais il vivra moins intensément et, quand viendra l’heure du grand départ, quand viendra l’heure du bilan, il aura moins vécu que bien d’autres. En somme, il perd du temps à vouloir en gagner ; il en perd à vouloir s’économiser.
Malgré tout, le nihiliste est reposant. Avec lui, pas de grands débats d’idées, pas de discussion à en perdre haleine, mais des éclats de rire à condition de savoir passer les écueils de sa philosophie parfois lassante.

http://djei76.free.fr/portraits/nihilist.html



Alors commen fait t'il pour ne pas devenir légume?
Revenir en haut Aller en bas
eric



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Mar 4 Oct - 21:25

c'est simple, il ne fume pas de petards (cf "chich et chong" les deux hyppies les plus débiles que la terre ait porté)
Revenir en haut Aller en bas
Zabos



Nombre de messages : 7159
Localisation : Entre deux guerres
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Mar 4 Oct - 21:27

Putain Newo, heureusement que t'es un nihiliste raté!
Revenir en haut Aller en bas
http://dimanche-lorraine.blogspot.com/
Karkass



Nombre de messages : 745
Age : 26
Localisation : Lit ion
Date d'inscription : 18/03/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Mar 4 Oct - 22:16

J'aime pas le nihilisme
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Mer 5 Oct - 0:27

Il y a différentes formes de nihilisme.
ca passe du punk des années 77 à des philosophes comme Schopenhauer ou Nietzsche, aux anti rouges et anti blancs russes du 19ème siècle.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Mer 5 Oct - 10:25

Oui mais il disait qu'il fini par rire de ces propre rires donc aucune évolution mantal!!
Es-ce qu'il communique?
Revenir en haut Aller en bas
Karkass



Nombre de messages : 745
Age : 26
Localisation : Lit ion
Date d'inscription : 18/03/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Mer 5 Oct - 22:14

Newo a écrit:
Il y a différentes formes de nihilisme.
ca passe du punk des années 77 à des philosophes comme Schopenhauer ou Nietzsche, aux anti rouges et anti blancs russes du 19ème siècle.
Je généralise sur le peux que je connais
Revenir en haut Aller en bas
svuit



Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 07/04/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Mer 5 Oct - 22:30

Le nihiliste j'aime pas, ça m’intéresse pas, j'y trouve pas d’importance, j'm' en fous et pour finir, je m'en moque complétement ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Jeu 6 Oct - 0:19

foutaises.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Jeu 6 Oct - 19:26

c bien chak1 ces proproe idées mais répondé moi svp!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Jeu 6 Oct - 19:57

Peu t'-il la dévelopé, je ne comprend pas trop?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Jeu 6 Oct - 20:00

Newo ton avatard est trop puissant, ta pas msn?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Jeu 6 Oct - 20:06

blah. rapport msn/avatar?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Jeu 6 Oct - 20:11

mdr oué c 2 chose différent mais bon voilà c di koi!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Jeu 6 Oct - 20:13

Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Jeu 6 Oct - 21:47

Y a des choses qui m'échappent là ...

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
eric



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Jeu 6 Oct - 23:21

Newo a écrit:
Y a des choses qui m'échappent là ...

et ce n'est que le début, un deuxieme verre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Ven 7 Oct - 20:19

??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Sam 8 Oct - 17:59

Bon je me rééxplik ce serait juste pour savoir

-si un nihiliste pouvait se dévelopé mantalement afin de ne pas devenir légume

-Es-qu'il communique avec d'autre personne (famille, collègues autres?).
Revenir en haut Aller en bas
lapunkette



Nombre de messages : 145
Localisation : la cave ( a vin )
Date d'inscription : 04/03/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Dim 9 Oct - 2:37

Anonymous a écrit:
Bon je me rééxplik ce serait juste pour savoir

-si un nihiliste pouvait se dévelopé mantalement afin de ne pas devenir légume

-Es-qu'il communique avec d'autre personne (famille, collègues autres?).

je pourrais traduire mais.... whisky ...
Revenir en haut Aller en bas
Newo



Nombre de messages : 10780
Localisation : Derrière Mars
Date d'inscription : 18/02/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Dim 9 Oct - 10:06

Bon, t'as peut-être été pollué par le texte humoristique que j'ai laissé au début du topic.
Mais le nihilisme est une philosophie (Nietzsche, Schopenhauer, Kafka, ...), c'était aussi une doctrine politique (les nihilistes russes du 19ème siècle issus souvent des sphères scientifiques), des écrivains comme Camus ne reniaient pas le nihilisme (L'etranger fut considéré comme un romannihiliste).
Peut-on définir le nihilisme d'une mentalité de légume ? Je me la pète pas suffisament pour en conclure ça.

_________________
Contre ce Monde, pour l'Humanité.
http://www.dailymotion.com/Newo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Dim 9 Oct - 10:17

En gros tu peu pas me répondre?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Dim 9 Oct - 16:19

Anonymous a écrit:
Bon je me rééxplik ce serait juste pour savoir

-si un nihiliste pouvait se dévelopé mantalement afin de ne pas devenir légume

-Es-qu'il communique avec d'autre personne (famille, collègues autres?).

réponses:

- le nihiliste ne deviens pas un légume, car un corps composé de carbone, d'azote, d'oxygène et d'hydrogène comme chaque etre humain ne peut pas se transformer en carotte.
- Oui puisqu'il n'est pas une carotte.
Revenir en haut Aller en bas
Nex



Nombre de messages : 75
Localisation : Panam
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Dim 9 Oct - 16:28

Citation :
composé de carbone, d'azote, d'oxygène et d'hydrogène
doit y'en avoir aussi dans la carrotes :masque ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Nihiliste (contemporain)   Aujourd'hui à 6:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Nihiliste (contemporain)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'opéra contemporain
» Vous et le contemporain
» Le Cabaret Contemporain
» [ART CONTEMPORAIN] La web-tv "creativ tv"
» Vous et le contemporain (3)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Couteaux & Fleurs :: Des Couteaux Et Des Fleurs :: Ici je discute à moi-même de tout et rien-
Sauter vers: